Présentation de l'ASAA

Historiques :

L'ASAA a été créée en 1988 au sein de la Maison Loisirs et culture de notre commune. A cet époque nous dépendions entièrement de cette structure. On peut y trouver des avantages (organisation, gestion, comptabilité ....) mais aussi des inconvénients dont le principal est un manque de totale de liberté. C'est ainsi que nous décidions de prendre notre indépendance en 1992 et devenir une association régit par les lois et décrets de 1901.

Matériel à disposition :

Il est disponible au sein de l'association du matériel pour faire de l'astronomie, cela va du téléscope aux accessoires, à de la librairie (livre, vidéo)... .

Liste récapitulatifs des éléments disponibles :

Matériel d'Observation

Autres matériel

Librairie

Vidéo

T115/900 Equipé Astrophoto
Webcam Toucam Pro II
Magazine Astronomie "Abonnement"
Tous sur orbite "4 saisons"
T200/1200
Canon EOS 350D
L'univers, l'exploration de l'infini
Big Bang "5 K7"
Accessoires "occulaires,..."
A l'affût des étoiles
24H au Pic du Midi
Divers dossiers
Alpha "sur le soleil"
Sky et Télescope de 1994 à 1997
Objectif Mars
Et d'autres livres encores
La nuit des étoiles
La conquête de l'espace
Et d'autres encores

 

Présentation des membres :

 

Christian JOLLIVET :Président de l'association et membre du GFOES "Etude du Soleil"

L80 : 80/480

Doublet achromatique Sky Optic Traveller sur monture Sky View I. Utilisé avec Coronado pour observation du Soleil en H Alpha

FLT110 : L110/770

Triplet apochromatique. Monture EQ6 GOTO

L150 : 150/1200

Doublet achromatique celestron. Monture CG5

T115 : 115/900

Newton Ganymède polaris. Monture Vixen. Utilisé avec filtre 1/10 000 verre pleine ouverture pour observation du Soleil en lumière blanche

T150 : 150/750

Newton Paralux. Utilisé sur diverses montures

T250 : 250/750

Newton Orion. Monture Vixen GP sur pied colonne

C11 : T280/2800

Monture Losmandy CG11 avec cercles digitaux JMI

 

Hervé GARZENNE : Secretaire de l'association

T115 : 115/900

F/D = 7,8, Occulaire : 31,75 mm et Chercheur 8x50 ainsi qu'un Chercheur laser TELRAD, Newton SkyWatcher sur monture EQ2 motorisé

 

Johan PEROT : Trésorier et Webmaster du site de l'association

T130 : 130/900

F/D = 6,9, Occulaire : 31,75 mm et Chercheur 9x50 coudé, Newton SkyWatcher sur monture EQ2 motorisé

Monture CG5 Celestron

Go-To avec raquette de commande Nextar

 

Pascal OUF : Membre de l'association

 

François DEBRAY : Membre de l'association

 

Le magazine de l'association :

Tous les mois, l'association réalise son propre magazine appellé ASTROMAG. Il est possible de le recevoir pour en avoir connaissance, pour cela, il est pas forcement nécessaire de faire partis de l'association. Vous pouvez le recevoir en prenant un abonnement afin de contribuer à la vie de l'association et aux recherches effectuées. Pour cela prennez contact avec notre président dans la page Nous contacter.

Merci de votre compréhension

Présentation des activitées :

Nous ne sommes pas dans une région où l'astronomie est bien reconnue car les conditions météo sont souvent assez médiocres, contrairement aux régions méridionales. A cet effet, il nous fallait donc donner le goût au public de cette science, de ce loisir. C'est pourquoi nous décidions assez tôt de réaliser des expositions, de façon à faire découvrir l'astronomie. Le pari pouvait sembler un peu osé pour un tout jeune club, mais nous étions très motivés et soutenus par la MLC. Certes, c'est un travail assez lourd, mais plaisant. La bonne ambiance régnait parmi nous, ce qui facilite bien les choses. Nous possédions peu d'instruments et mettions donc l'accent sur la présentation de panneaux. Il faut faire appel au système D et ne pas avoir peur de faire des démarches pour se faire prêter du matériel.

C'est donc une fois par an que nous confectionnions ces expositions. Cela prenait bien sûr beaucoup de notre temps, mais il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un travail de recherche qui est de toute manière très bénéfique. Il faut avant tout que les gens soient motivés. Ce n'est pas forcément le cas car certaines personnes adhèrent à une association en "curieux". Là, de deux choses l'une: Soit il ne s'agit pas à ce quoi ils s'attendaient, soit ils mordent tout de suite à l' hameçon. Dans le premier cas, il ne faut pas hésiter à se remettre en cause car il s'agit parfois du comportement des dirigeants qui n'est pas à la hauteur. Mais il se peut également que les moyens financiers et matériel fassent défaut. C'est même souvent le cas. Au début, nous ne possédions que deux ou trois T115, ce qui est bien peu pour un club astro. Nous avons tout de même réussi à nous faire "offrir" un bon 115 Perl vixen motorisé en AD par la MLC.

Nos réunions avaient lieu deux fois par mois (actuellement nous sommes à une réunion par mois). Cela peut paraître peu mais en dehors de celles-ci, nous nous rencontrons assez souvent. Et puis il ne faut pas non plus que les gens se sentent plus ou moins "obligés" de se rendre aux réunions. S'il y a contrainte, ce n'est plus dans le bon esprit associatif. Ceci dit, une fois par semaine est également très bien. Mais tout cela dépend des effectifs. Au début nous n'étions qu'une douzaine. Sachant que tout le monde ne peut pas se libérer à chaque fois, le nombre de participants devient vite très restreint. Je livre ici un point de vue qui se trouve justifié dans notre cas mais qui ne l'est pas forcément partout.

Malheureusement, les observations en commun à notre terrain se font rares. En effet, comme je le signalais plus haut, les conditions météorologiques ne sont pas toujours favorables, et quand elles le sont, c'est parfois l'époque de la pleine Lune. D'autre part, en semaine les gens travaillent généralement le lendemain, ce qui n'est guère encourageant pour passer une nuit dehors avant de se rendre à son travail. Seuls les week-end sont donc disponibles. C'est pourquoi il est nécessaire de posséder un instrument à titre personnel afin d'observer à son temps et de chez soi, ce qui évite le transport du matériel. Mais encore une fois, le site est souvent très médiocre. Ce n'est donc pas toujours facile.

L'idéal est de posséder une installation fixe. Mais là c'est une autre histoire. Pour ce faire, il faut absolument que le site le mérite. Il faut également qu'il soit à proximité de l'habitation afin de réduire le risque de vandalisme. Mais si l'observation est particulièrement agréable, c'est encore mieux si l'on comprend, et que l'on est capable d'analyser ce que l'on observe. C'est principalement à cela que sont destinées les réunions, afin d'associer pratique et théorie. Chaque mois, en dehors de juillet et août, nous éditons un bulletin de liaison: Astromag. Nous espérons que cette présentation de notre association donnera quelques idées à des personnes débutantes et qui hésitent peut-être à se lancer dans l'aventure. Dans tous les cas, évitons d'avoir la "grosse tête", nous pratiquons l'astronomie pour notre plaisir avant tout. N'hésitez pas à nous contacter.

 

Webmaster | ©2016 ASAA Mise à jour - Mars 2016