Actualité - Ephémérides - Livre d'Or - Bibliographie

 

Les observatoires en Amérique du Nord et Centrale

 

 

 

 

 

ARECIBO

Construit sur l'île de Porto Rico en 1963, le radiotélescope de 300 m d'Arecibo est installé dans un cirque naturel. Sa surface de 7 hectares et constituée de 40 000 panneaux aluminium offre aux astronomes américains, une précision de 3 mm. Le radiotélescope est surtout connu depuis le 16 Novembre 1974. C'était la première fois que l'on envoyait un message vers une possible civilisations extraterrestre située dans l'amas d'Hercule, à 25 000 années-lumière de la Terre.

L'antenne d'Arecibo.

 

GREEN BANK

Le premier radiotélescope de Green Bank mesurant 26 m et pesant 200 tonnes fut mis en service en 1958. Puis, deux antennes identiques furent installées sur une ligne de 2 400 m pour former un interféromètre. Ensuite, en 1965, un autre instrument, de 42 m fut mis en service pour observer les astres entre 2 et 40 cm de longueur d'onde. En 1970, une gigantesque antenne de 91 m fut implantée. Mais en Novembre 1988, elle s'est effondrée. Pour la remplacer, ont a construit le GBT(Green Bank Telescope) en 2001. Il pèse 7 300 tonnes et mesure 100 m de diamètre. Sa surface, de 8 000 m², lui permet d'étudier le spectre électromagnétique entre 3 mm et 3 m de longueur d'onde.

 

VLA

Depuis 1980, 27 antennes de 25 m de diamètre et pesant 235 tonnes chacune constituent le Very Large Array. Elles sont installées sur un rail en forme de " Y " permettant de changer leur configuration. Il y a quatre choix possibles : 1 km, 3,6 km, 10 km et 36 km. A 36 km, le VLA atteint 0,05'' de résolution à 1 cm de longueur d'onde. Un nouveau projet nommé EVLA(Expanded Very Large Array) permettra d'étendre l'interféromètre à 40 antennes avant 2010.

Les radiotélescopes du VLA

 

MONT WILSON

En 1918, le télescope Hooker de 2,5 m de diamètre était le plus grand du monde. Puis, en 1982, un premier interféromètre fut inauguré au Mont Wilson, son nom : Mark III. il est composé de deux miroirs de 25 cm installés sur un axe qui permet aux miroirs d'être écartés jusqu'à 30 m. En 1988, ISI(Infrared Spatial Interferometer), un second interféromètre est implanté. Il est formé de deux miroirs de 2 m et deux autres de 1,6 m de diamètre qui se déplacent sur un axe allant de 4 à 35 m. Enfin, le dernier mis en service à l'observatoire est Chara(Center for Hight Angular Resolution Astronomy), en l'an 2000. Les six télescopes de 1 m forme un cercle de 350 m de diamètre. Sa résolution maximale est 0,002''.

Les coupoles au -dessus de la forêt.

 

KITT PEAK

A 2 060 m, les premiers gros télescopes de l'observatoire mesuraient de 90 cm à 2,4 m, à partir des années 60. Le télescope Hiltner de 2,4 m est doté de caméras CCD, d'un spectrographe et d'une caméra infrarouge sur son foyer Cassegrain. Mais depuis 1973, un télescope de 375 tonnes est en service. Le télescope Mayall de 3,5 m offre des images de 1'' avec ses caméras CCD et ses spectrographes. Puis, en 1994, le télescope WIYN de 3,5 m voit le jour. Grâce au télescope de 2,1 m, on a pu observer le premier mirage gravitationnel : Q 0957 + 561. Le télescope Mayall cartographie le ciel depuis 1997 avec sa caméra CCD, Mosaic, qui offre un champ de 36' x 36'. Mis en service en 1961, le télescope solaire Mac Math mesure 30 m de haut. Le miroir principal du télescope de 1,6 m focalise le disque solaire mesurant 76 cm de diamètre.

Kitt Peak domine la vallée.

 

HALEAKALA

Près de 300 jours par an, sur l'île de Maui, les astronomes observent notre étoile à 3 050 m d'altitude. L'observatoire solaire est équipé d'un coronographe de 25 cm, d'un photopolarimètre et d'un spectrographe. Tout près de l'observatoire est installé le MSSS(Maui Space Surveillance Site) appartenant au département de la défense américaine. Le plus imposant des instruments mesure 3,7 m, c'est le télescope AEOS(Advanced Electro-Optical System). Grâce à son guidage ultrarapide, il peut suivre n'importe quel objet du ciel. Le projet Neat(Near Earth Asteroid Tracking) de la NASA et de l'US Air Force permet d'observer les astéroïdes géocroiseurs avec un télescope de 1, 2 m de diamètre.

L'observatoire au-dessus des nuages.

 

APACHE POINT

A 2 800 m, l'ARC(Astrophysical Reshearch Consortium) a construit trois télescopes de 1m, 2,5 m et 3,5 m. Depuis 1994, le télescope de 3,5 m possède un rapport F/D de 1,75 et, ne pèse que 40 tonnes. Il est doté de spectrographes et de caméras CCD. L'autre télescope de 2,5 m est affecté au projet Sloan pour cartographier la région du pôle Nord céleste sur cinq ans. Il est équipé de 30 capteurs CCD à grand champ. Il observa le pôle Nord galactique au travers de cinq filtres colorés. Au total, des centaines de millions d'étoiles et de galaxies et, un million de quasars vont être enregistrés.

 

MONT LOCKE

En 1939, le premier instrument de l'observatoire Mc Donald mesurait 2,2 m. A 2 070 m d'altitude, le télescope Otto-Struve est suivi par le Harlan-Smith de 2,7 m, en 1969. Au Mont Locke, 250 nuits par an se prêtent à l'observation. Depuis 1997, un instrument géant, le télescope Hobby-Eberly de 9,2 m observe le ciel sous une coupole de 30 m. Il est composé de 91 miroirs hexagonaux de 1 m. Il est doté de trois spectrographes depuis 2002 : le LRS à faible résolution, le MRS à moyenne résolution et le HRS à haute résolution.

MONT HOPKINS

LE MMT(Multi Mirror Telescope) de 6,5 m de diamètre était perché à 2 600 m d'altitude depuis 1980. Formé de six miroirs de 1,8 m, il pesait 125 tonnes. Mais 15 ans après son inauguration, les chercheurs de l'université d'Arizona décidèrent de le remplacer par un seul miroir de 6,5 m. Le nouveau MMT(Monolithic Mirror Telescope) fut mis en service en l'an 2000. Il possède plusieurs foyers à F/D : 5,4, 9 et 15 pour des focales de 35,58 et 98 m. Il est doté d'Hectospec , un spectrographe, de Mirac 3, une caméra infrarouge et de Megacam, une caméra à grand champ. Mirac 3 peut observer entre 2 et 26 µm de longueur d'onde et Megacam offre un champ de 24' x 24'. D'autres coupoles accueillant des télescopes de 1,2 m, 1,3 m et 1,5 m sont présentes tout près du MMT ainsi qu'une parabole de 10 m qui étudie les rayons gamma. Depuis 1997, le télescope de 1,3 m fait la cartographie du ciel boréal avec l'observatoire de Cerro Tololo pour l'hémisphère austral grâce au projet 2MASS(Two Micron All Sky Survey). En 1988, deux télescopes Cassegrains de 45 cm pouvant se déplacer sur 15 m formaient Iota(Infrared Optical Telescope Array). Depuis 2002, trois instruments de 45 cm forment un "L". L'interféromètre observe dans le visible et l'infrarouge avec une résolution de 0,01" à 1,65 µm.

MONT GRAHAMS

Depuis 1994, le SMTO(Submillimeter Telescope Observatory) observe entre 0,3 et 1 mm de longueur d'onde, à 3 170 m d'altitude. En 1995, le Vatican a installé le VATT(Vatican Advanced Technology Telescope), un télescope de 1,8 m. Mais l'instrument le plus imposant est le LBT(Large Binocular Telescope), une paire de jumelles composée de deux miroirs de 8,4 m chacun. Il est installé sur une monture azimutale de 380 tonnes, dans une coupole de 40 m. Le LBT observe le ciel depuis 2004, avec une résolution maximale de 0,01'' dans le rayonnement visible et infrarouge.

MAUNA KEA

Près de 300 nuits par an, les télescopes du plus grand observatoire du monde scrutent le ciel. A 2 900 m est situé le village de Hale Pohaku où vivent les astronomes qui, au cours de la nuit vont aller à 4 200 m. En 1968, les deux premiers télescopes mesuraient 60 cm suivis, en 1970, par un de 2,2 m de diamètre. Puis, en 1979, deux instruments infrarouges de 3 et 3,8 m appartenant respectivement à la NASA et aux Britanniques, virent le jour. Jusqu'à l'arrivée du télescope CFHT(Canada-France-Hawaï Telescope) qui observe les astres avec une précision de 0,5'' depuis la fin des années 80. Avec un diamètre de 3,6 m, il voit dans le rayonnement infrarouge et visible. Depuis sa naissance, le CFHT a utilisé plusieurs spectro-imageurs comme Tiger, Oasis... et , il a été équipé d'une optique adaptative : Pueo. En 1999, une caméra CCD offrant un champ de 42' x 42' a été installée, la CFH12K, suivie en 2003 par MegaCam, la plus grande caméra dans le domaine de l'observation astronomique. Dans un champ de 1° sur 1°, elle donne des images de 0,5''. Puis, en 1987, deux radiotélescopes millimétriques de 15 m pour le JCMT et de 10,4 m pour le CSO ont été mis en service. Ensuite, le SMA(Submillimeter Array) équipé de six antennes de 8 m chacune donne des images avec une résolution allant de 0,2'' à 2''. Cet interféromètre synthétise un radiotélescope de 600 m de diamètre. Le clou de l'observatoire son les deux télescopes Keck, de 10 m. Le premier fut mis en service en 1993 et le second en 1998. Les télescopes de l'université de Californie sont espacés de 85 m. Vers 2005, 3 ou 4 petits télescopes de 1,8 m vont compléter les jumeaux pour offrir une résolution maximale de 0,001''. Enfin' deux autres instruments ont vus le jour en l'an 2000 : le télescope Japonais Subaru, de 8,3 m et ; le Gemini North, de 8,2 m de diamètre. Pour l'installer, il a fallut supprimer le premier télescope de 60 cm de la NASA. Grâce à un système antiturbulence, le Gemini donne des images de 0,1'', à 2 µm de longueur d'onde.

Plusieurs coupoles du Mauna Kea.

 

MONT HAMILTON

A 1 290 m d'altitude, l'observatoire de Lick est formé de plusieurs coupoles depuis 1881. Les différents instruments sont : un cassegrain de 1 m, nommé Anna Nickel, et le télescope Crossley de 91 cm qui permis de classer les amas ouverts vers 1920. Mais en 1888, un lunette de 91 cm vit le jour, c'était la plus grande du monde. Grâce à elle, on découvrit quatre satellites de Jupiter. Puis, le télescope Shane de 3 m fut mis en service en 1959. C'est l'un des premiers à avoir été équipé d'une optique adaptative. Sous sa coupole, les découvertes en quasars et en planètes extra solaires sont nombreuses.

La grande lunette de Lick.

 

MONT PALOMAR

En 1928, le Caltech(California Insitute of Technology) décida de la construction du télescope de Hale. Cet instrument de 5 m de diamètre fut inauguré le 3 Juin 1948, à 1 706 m. Il est doté de caméras visibles et infrarouges, du spectrographe Norris et, d'une optique adaptative. Les autres télescopes de l'observatoire mesurent 1,2 m, 46 cm et 1,5 m. Le shmidt, Oschin, de 1,2 m fut mis en service en 1948. On y réalisa un atlas du ciel nommé POSS I. L'instrument de 1,5 m est équipé en caméras CCD et infrarouges, en spectrographes... Il sert surtout aux étudiants du Caltech.

La coupole du télescope de 5 m.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Design By grafic-lite.com - © Copyright 2002-2003