Actualité - Ephémérides - Livre d'Or - Bibliographie

 

Les observatoires en Europe

 

 

 

 

 

 

JODRELL BANK

La conception du radiotélescope débuta en 1950 pour finir en 1957. A l'origine, l'antenne de 76 m pouvait donner des images entre 1 et 10 m de longueur d'onde. En 1951, les astronomes se rendirent compte qu'à 21 cm de longueur d'onde s'émettait une raie d'hydrogène neutre .Lovell révisa l'ensemble du télescope pour étudier cette raie. La masse mobile du télescope Lovell approche 3 200 tonnes. Il mesure 90 m de haut et son diamètre de 76 m offre une surface collectrice de 4 560 m². Maintenant, ses récepteurs focaux sont trente fois plus sensibles qu'à l'origine et le radiotélescope peut observer des astres jusqu'à 6 cm de longueur d'onde.

Le télescope Lovell.

Credit the FreeFoto.com

 

EFFELSBERG

L'antenne de 100 m d'Effelsberg fut construite en 1972. Ses rails en azimut et en altitude doivent supporter les 3 200 tonnes du radiotélescope. Ses 7 850 m² de surface sont formés de 2 400 panneaux en aluminium qui lui permettent d'observer avec une précision de 0,5 mm. Elle est l'une des antennes du VLBI(Very Long Baseline Interferometry).

 

PLATEAU DE BURE

A 2 250 m, entre Gap et Grenoble furent implantées six antennes, entre 1986 et 1988. Puis, l'IRAM(Institut de Radioastronomie Millimètrique) en a construite trois autres après 1990. La surface de 1 000 m² offre une résolution de 0,5''. Les neuf antennes se déplacent sur des rails perpendiculaires mesurant 232 m et 408 m.

 

CALAR ALTO

A 2 160 m, en Andalousie, les astronomes étudient les astres environ 200 nuits par an, sur un site sans lumière de 100 km². En 1975, le premier télescope de 1,2 m de diamètre est implanté, suivi en 1979 par un télescope espagnol mesurant 1,5 m et par un second de 2,2 m. Ensuite, un télescope de type schmidt de 80 cm fut mis en service en 1981. Puis, en 1985 fut installé le télescope allemand de 3,5 m de diamètre avec un spectrographe offrant 100 000 de résolution. L'instrument de 230 tonnes est composé d' un miroir ouvert à F/D : 3,5 et d'une monture équatoriale en fer à cheval.

PIC DU MIDI

Entre 1878 et 1882, fut construit l'observatoire su Pic du Midi à 2 870 m. Une lunette de 23 cm fut mise en service en 1904 suivie en 1930, d'un coronographe. En 1941, une lunette de 38 cm fut installée puis remplacé par une autre de 60 cm. Une solaire de 60 cm qui offre des images du Soleil avec une précision de 0,25'' entra en service. Le télescope de 1 m vit le jour en 1965. Enfin, 15 ans plus tard, le télescope Bernard-Lyot commence a observer le ciel avec le spectrographe, une caméra infrarouge et un polarimètre.

HAUTE-PROVENCE

A 630 m d'altitude se détachent les douze coupoles de l'OHP(Observatoire de Haute-Provence). Entre 1943 et 1969, trois télescopes de 1,2 m, 2 m et 1,5 m ont vu le jour. Ensuite, des télescopes suisses de 80 cm, 1 m et 60 cm s'installèrent. Le télescope de 1,5 m est doté du spectrographe Aurélie offrant une résolution de 120 00. Mais c'est surtout grâce aux astronomes Michel Mayor et Didier Queloz que l'on doit la découverte de la première exoplanète, en 1995. C'est avec le télescope de 2 m équipé du spectrographe Elodie que les deux suisses ont observé cette planète en rotation autour de l'étoile 51 Peg. Depuis cette date, plus vingt exoplanètes ont été découvertes à l'observatoire.

Le télescope de 1,93 m.

© Observatoire de Haute-Provence/CNRS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Design By grafic-lite.com - © Copyright 2002-2003