Les différentes longueurs d’onde

permettant d’étudier le Soleil

 

Lancé le 11 février 2010, le télescope spatial SDO utilise 2 instruments pour étudier le Soleil : l’AIA (Atmospheric Imaging Assembly) et le HMI (Helioseismic and Magnetic Imager).

La vidéo ci-dessous, basée sur les données du télescope spatial SDO, montre la large gamme de longueurs d’ondes (invisibles à l’oeil nu) qu’il peut voir. SDO convertit ces longueurs d’onde en un arc en ciel de couleurs.

On peut constater à quel point le Soleil semble différent selon les longueurs d’onde avec lesquelles on l’observe. Cela est dû au fait que chaque longueur d’onde de lumière représente un matériau solaire d’une température spécifique.

Chaque longueur d’onde est basée sur un ou 2 types d’ions et a été sélectionnée pour mettre en valeur une zone particulière de l’atmosphère du Soleil, de la surface jusqu’à la partie supérieure de la couronne solaire.

De gauche à droite on peut voir :

En orangé, le continuum HMI qui fournit des photos de la surface du Soleil en incorporant une large gamme de lumière visible.

AIA 1700 – Continuum de lumière ultraviolette qui montre la surface du Soleil et une couche de l’atmosphère du Soleil appelée Chromosphère, qui se situe juste au-dessus de la photosphère (c’est là que la température commence à monter).
Température de 4500 Kelvins [4227°C]

AIA 1600 – Lumière émise par le Carbon-4 (C IV) à environ 10 000 K [9727°C]. Le C IV à ces températures est présent dans la photosphère supérieure et ce qu’on appelle la région de transition, une région entre la chromosphère et la couronne solaire (couche supérieure de l’atmosphère du Soleil). La température s’élève rapidement dans cette région de transition.

AIA 335 – Lumière émise par le Fer-16 (Fe XVI) à des températures de 2 500 000 K. Ces images montrent également des régions plus chaudes et magnétiquement actives de la couronne solaire.

AIA 304 – Lumière émise par l’hélium-2 (He II) à environ 50 000 K. Cette lumière est émise à partir de la chromosphère et de la région de transition.

AIA 211 – Lumière émise par le Fer-14 (Fe XIV) à des températures de 2 000 000 K. Ces images montrent des régions plus chaudes et magnétiquement actives de la couronne solaire.

AIA 193 – Lumière émise par le Fer-12 (Fe XII) à 1 000 000 K et le Fer-24 (Fe XXIV) à 20 000 000 K. Le premier représente une région légèrement plus chaude de la couronne solaire et le dernier représente le matériau beaucoup plus chaud d’une éruption solaire.

AIA 171 – Lumière émise par le Fer-9 (Fe IX) à environ 600 000 K. Cette longueur d’onde représente la couronne solaire calme et des boucles coronales

AIA 131 – Lumière émise par le Fer-20 (Fe XX) et le Fer-23 (Fe XXIII) à des températures supérieures à 10 000 000 K, représentant le matériau des éruptions solaires.

AIA 94 – Lumière émise par le Fer-18 (Fe XVIII) à des températures de 6 000 000 K. Ces températures représentent des régions de la couronne solaire pendant une éruption solaire.

[Les chiffres sont exprimés en Angströms. Pour obtenir la longueur d'onde en nanomètres, c'est très simple : un Angström vaut 0,1 nanomètre donc il suffit de déplacer la virgule d'un chiffre vers la gauche]

En examinant le Soleil dans cette variété de longueurs d’onde, les scientifiques peuvent voir comment les particules et la chaleur se propage à travers l’atmosphère du Soleil.

Dans la vidéo ci-dessous vous pouvez voir le Soleil sous 8 longueurs d’onde différentes

Source : NASA

Les vues du Soleil
© 2017 astro-crabe