Spectre de Alpha Lyrae

Classe spectrale : A0V - Magnitude 0,08

 

 LE MATERIEL

 Spectrographe sans fente de construction personnelle, spectro "Morés" de moyenne résolution (R=4000), équipé d'un réseau par réflexion Edmund Scientific 1200 traits/mm. Optique collimatrice : objectif photographique Sicor, focale 135 mm ouvert à 2,8. Optique de chambre : zoom photographique Sigma 18-50, réglé à 50 mm de focale et diaphragmé à 6,3.

Le spectrographe était fixé au foyer d'un télescope Celestron C8 de 1200 mm de longueur focale (réducteur de focale Meade 6,3).

 

 

 L'ETOILE

Appartient à la classe spectrale A0V

Ces étoiles très chaudes ont des températures de surface comprises entre 10 000 et 30 000 degrés. Elles sont de couleur bleu.

Leur spectre est caractérisé par les raies d'absorption de l'hélium neutre (He I) qui passent par un maximum vers B2 (cas du spectre présenté). L'absence des raies de l'hélium ionisé (He II) permet de différencier leur spectre de celui des étoiles O (encore plus chaudes).

Les raies d'absorptions du silicium ionisé (Si II) sont également caractéristiques de cette classe spectrale.

Les raies en absorption de l'hydrogène ionisé (H II) de la Série de Balmer commencent à apparaître.

 

LA PRISE DE VUES

Appareil Photo numérique Canon EOS 300 D monté sur le spectrographe. Sensibilité : 800 ISO. Balance des blancs automatique. Date de prise de vue : 08/12/2003 20:04 UT

Acquisition de 20 images posées 1 seconde chacune. 

SPECTRE OBTENU

De haut en bas : (1) un des spectres brut. (2) Spectre après soustraction d'un dark à chaque image brute et compositage des 19 images sous Iris. (3) Agrandissement du spectre, sous photoshop, à 60 pixels de hauteur. (4) Tracé du profil spectral (corrigé de la réponse instrumentale), à l'aide de Visualspec.

 

 Les raies en absorption de l'hydrogène ionisé de la Série de Balmer, H beta, H gamma, H delta et H epsilon sont parfaitement marquées sur le spectre acquis (courbe bleue)m.

Un spectre de référence (courbe rouge) en provenance d'un observatoire professionnel a été mis en regard du spectre acquis

 

RETOUR