Spectrographie et Webcam (Guy Libante)

Spectres de Beta Lyrae

Classe spectrale : B7Ve - Magnitude : 3,3 à 4,3

 

L'INSTRUMENTATION

Un spectrographe sans fente de construction personnelle (spectrographe basse résolution "Spectro Barés" de R = 2000), équipé d'un réseau par transmission Jeulin de 300 traits/mm, d'une optique collimatrice (objectif photographique Sicor de 135 mm de longueur focale, ouvert à 2,8) et d'une optique de chambre (objectif photographique Pentax de 50 mm de longueur focale, ouvert à 2) a été utilisé pour les acquisitions des spectres présentés ci-dessous.

Le spectrographe était fixé au foyer d'un télescope Celestron C8 à f.10.

 

L'ETOILE

 

 

Prototype des étoiles binaires à éclipse Béta Lyrae passe tous les 12,940 jours par un minimum (magnitude 4,3), puis son éclat recommence à augmenter pour atteindre la magnitude 3,3.

L'étoile principale est de type spectral B7Ve et la secondaire est de type A8p. Les raies en émissions visibles sur le spectre proviennent de l'étoile Be. Sa température est de l'ordre de 10 000 K.

 

L'ACQUISITION D'IMAGES

Cinquante images, posées chacune entre 6 et 10 secondes suivant la date de prise de vue (magnitude variable de l'étoile, ciel plus ou moins clair ), ont été acquises avec une Webcamera Philips Vesta Pro modifiée "longues poses.

 

LE TRAITEMENT DES IMAGES 

Après un tri effectué sous Avi2bmp 20 images ont été retenues. Un passage sous Iris a permis la soustraction d'un dark à chacune des images suivi d'une registration et d'un compositage. Le spectre a ensuite été traité sous Visualspec : étalonnage spectral, correction de la réponse instrumentale, calibration en flux et normalisation à 6610 angströms.

 

LES SPECTRES OBTENUS

La dispersion spectrale est de 3,54 angströms par pixel.

Dans les montages présentés ci-dessous on peut voir de haut en bas un spectre brut, un spectre après compositage sous Iris de 20 images, le même spectre agrandi en X, et en bas le profil spectral tracé à l'aide de VisualSpec 

 

 

24 octobre 2003 ( UT)

 

 

25 octobre 2003 ( UT)

 

 

27 octobre 2003 ( UT)

 

Sur les trois spectres des changements dans les raies spectrales peuvent être observés. La première raie en émission, fortement marquée, à 5876 angströms, correspond à l'hélium (He I) dans une phase où l'on peut voir un profil P-Cygni à l'envers (absorption à droite au lieu d'être à gauche de la raie en émission). Cette raie en absorption visible le 24 et le 25 octobre n'est plus présente dans le spectre du 27 octobre. La seconde raie en émission, elle aussi très intense, est celle de l'hydrogène ionisé (H alpha de la Série de Balmer) à 6562 angströms.
 

Un agrandissement suivi d'un montage des 3 spectres permet de mieux se rendre compte, de jour en jour, du changement d'aspect des raies spectrales.

 

RETOUR