LES MÉTÉORITES

UNE CLASSIFICATION DIFFICILE

 

Toute discipline dans les sciences naturelles adopte un système de classement.

Dès le début du XIXe siècle, trois catégories principales sont identifiées : les météorites pierreuses appelées alors aérolithes, qui sont constituées de minéraux silicatés, et les météorites métalliques, que l'on divise en sidérites (fer) et les mixtes (fer plus silicates).

Très vite les choses se compliquent. La météorite d'Alais (Alès) en 1806 introduit des produits carbonés et de l'eau dans les pierres. Chassigny, en 1815, vient semer le trouble. Surtout, ces chutes ne contiennent pas de nickel, cet élément chimique qui avait permis à Howard de différencier les météorites des roches terrestres. Chaque nouvelle chute apporte son lot de questions.

Plusieurs systèmes de classement seront établis et proposés selon la minéralogie et la chimie de ces pierres. Dès 1950, de nombreux domaines scientifiques vont participer à l'analyse et à la compréhension de ces corps venant de l'espace : astronomie, astrophysique, minéralogie, géologie, géochimie. C'est en fonction de leurs origines et de leurs liens de parenté que l'on essaie de connaître l'histoire de leur formation.

 

Aujourd'hui, on divise les météorites en deux grands groupes :

1 - Les météorites primitives, qui sont pierreuses et que l'on appelle CHONDRITES. Elles sont constituées de silicates de fer et de magnésium avec une faible teneur en fer métallique. Par définition, ce sont des roches riches en chondres.

 

Les CHONDRITES

CHONDRITE CARBONÉE
ALLENDE (Mexique) - Chute le 8 février 1969

CHONDRITE ORDINAIRE
SAHARA 98035 - Trouvée en 1998

 

2 - Les météorites différenciées, divisées en deux sous-groupes :

Les achondrites (sans chondres), roches pierreuses très différenciées, soit par un fort métamorphisme thermique, soit passées par un état magmatique puis recristallisées. Elles représentent environ 8,17 % des chutes.

Les ACHONDRITES

ACHONDRITE HED
Eucrite DHOFAR 007, Oman - Trouvée en 1999

ACHONDRITE HED
Eucrite NWA 047, Afrique du Nord-Ouest
Trouvée en avril 2000
(vue au microscope en lumière polarisée)

Les météorites métalliques, comprennent les Sidérites (fer), environ 4,50 % des chutes, et les Mixtes (fer plus silicates), environ 1,15 % des chutes. Elles sont divisées en classes selon leur mode de cristallisation et leur composition chimique.

Les SIDÉRITES

SIDÉRITE IAB, octaédrite
CANYON DIABLO, Arizona USA - Trouvée en 1891

SIDÉRITE IVA, octaédrite
coupe avec figures de Widmanstätten
GIBEON, Namibie - Trouvée en 1836

Les MIXTES

PALLASITE
ESQUEL, Argentine - Trouvée en 1951

MESOSIDÉRITE
CHINGUETTI, Mauritanie - Trouvée en 1916

page suivante

page d'accueil du Club Janus        plan du site        vers le haut de la page