LASERLYNX

ATTENTION ! Les conditions d'utilisation d'un pointeur laser sont soumises à réglementation.
En aucun cas je ne serais tenu pour responsable de sa réalisation et de son utilisation.

 

Les composants :

Matériel PVC
Tuyau  Ø32 longueur 65mm.
Tuyau  Ø40 longueur 90mm.
2 Raccords  Femelle Ø40 / Femelle Ø40 dont 1 sera coupé en deux pour l'emboîtement du bouchon.
Réducteur Mâle Ø40 / Femelle Ø32.
Bouchon à vis Ø40.

Divers :
Un porte-clés pointeur laser acheté chez CONRAD pour ~6€50 (40F00).
Un interrupteur.
Une pièce en alu usinée pour être allégée, et servant à centrer le pointeur laser dans le collimateur.
Une bombe de dégivrant (VIDE !...) ou autre pour protéger votre bébé.
Une chute de plexiglas de 1mm d'épaisseur ou tout autre plastic pouvant convenir ex: un boîtier CD cassé.
Un morceau de calque plastifié ou un film transparent pour projection, imprimable.
Peinture (en bombe si possible).
Colle PVC et colle plastique à séchage rapide.
Chutes de velours.
Morceau de mousse à calorifuger les tuyauteries.
Film polyester Blanc (Inkjet Gloss Film) BOEDER Référence 47804 

Le raccord Femelle/Femelle de 40 en PVC sera marqué de 2 traits opposés à 45°

    
Le positionnement dans l'étau à l'aide d'une lame de scie.

    
La découpe du raccord se fera après avoir placé les éléments PVC de chaque côté de celui-ci.


En effet les découpes doivent correspondre avant le collage.
Le tuyau de Ø32 sera usiné sur la partie dépassant au Ø31,75.
Comme il n'est pas montré sur cette photo, il sera également nécessaire de découper
dans le prolongement de la découpe à 45°,
l'ensemble tuyau de Ø32 et réducteur Ø32/Ø40 visible
sur la gauche de cette photo, pour permettre la mise en place de la mire.

Après la découpe de tous les éléments, vérifier une dernière fois afin de s'assurer que rien n'a été oublié.
Effectuer le collage avec beaucoup de minutie.

    
Lorsque  l'ensemble est parfaitement sec, il est temps de trépaner le raccord pour découper l'ouverture.
Sur la photo de droite, on voit la découpe complète à 45°.

    
Mise en peinture des éléments. N'oubliez pas de protéger le Ø31,75 avec du scotch.
On aperçoit la découpe rectangulaire pour l'interrupteur dans le bouchon de fermeture
La finition est primordiale si l'on souhaite obtenir une certaine satisfaction.


Si vous possédez une lampe à infra rouge, utilisez la pour durcir la peinture avant toute manipulation.

    
A gauche le pointeur laser monté dans la pièce en alu.
Remarquez les 6 vis de réglages dont on se servira pour aligner le laser.
A droite la mire et son logement. On aperçoit la pièce en alu monté dans son tube et son trou de 2mm. 
 J'ai utilisé un morceau d'alu d'emballage pour confectionner un réflecteur pour illuminer la mire.

    
A gauche, le collimateur terminé et opérationnel.
Il faudra apporter un soin particulier aux réglages d'alignement par rapport au Ø31,75.
Pour effectuer cette dernière mise au point j'ai percé
3 trous
pour accéder aux 3 vis avant de la pièce en ALU avec un tournevis.
A droite, le boîtier réalisé avec une bombe de dégivrage pour voiture, VIDE !!!...


Vue sur l'ensemble.
Le boîtier est garni à l'intérieur de vénilia velours noir ou autre.
Un morceau de mousse est collé dans le fond et dans le bouchon pour bloquer le collimateur.
La finition est assurée par le collage d'un film polyester BOEDER sur le collimateur et sur le boîtier.
Celui-ci est un film opaque avec un enduit simple face sur lequel on imprimera son logo.
On peut tenter un essai de vernissage pour maintenir le tout en parfait état. A voir...

Voilà j'en ai terminé avec le collimateur. Si vous souhaitez obtenir une information complémentaire, contactez moi, je me ferai un plaisir de vous répondre au plus vite en fonction de mes disponibilités.

Voici un complément à la demande de Eddy WICART qui m'a posé la bonne question qui me permet de terminer la description de ce collimateur. Son interrogation, à juste titre, porte sur les connections entre l'interrupteur et le laser "point rouge". Il ne comprend pas bien le montage , ou faut il prendre le  + et le - et le pontage sur le bouton du pointeur correspond il à une masse?

Serait il possible d'avoir un petit schéma de montage.

Eh! bien voilà Eddy, pour commencer un petit croquis montrant en coupe le pointeur laser que j'ai utilisé. Dans mon cas, il faut percer un trou de Ø 4mm à 22mm du bord côté piles. Il est bien entendu que chacun adaptera en fonction du pointeur laser utilisé. Ce trou servira à passer les fils vers l'interrupteur comme nous le verrons par la suite.

Un disque isolant du diamètre des piles ~11,5mm dans mon cas, réalisé dans du circuit imprimé double face servira d'interface pour couper le circuit électrique d'origine. La réalisation est assez simple : découper un disque dans le circuit du diamètre de vos piles. Utiliser un crayon feutre pour circuit imprimer pour marquer un cercle plein de chaque côté du disque. plonger ce disque dans le perchlorure de fer pour attaquer le cuivre et ronger le pourtour des disques de chaque côté.  Vous obtenez votre disque de rupture de circuit. Avec une petite lime ronde faite une échancrure pour le passage du fil ou à l'aide d'une scie faite un petit V. Nettoyer les surfaces cuivrées de chaque côté du disque. Souder une vingtaine de centimètre de fil sur chaque face. Passer le fil par l'intérieur et dans le trou de 3 ou 4mm, mettez en place le disque. Souder l'interrupteur aux extrémités des fils. Remettez correctement les piles en place. Attention aux soudures, gare aux courts circuits. revisser le bouchon de fermeture. Faites un essai. Si tout s'est bien passé, le pointeur répond aux sollicitations de l'interrupteur. En maintenant appuyé en permanence le bouton du laser, bien entendu. Un schéma valant mieux qu'un long discours.

 

N'oubliez pas ! Il sera nécessaire de maintenir le bouton poussoir du pointeur laser appuyé en permanence.

Mais où avais-je la tête !... Heureusement Roger LAXENAIRE m'a remis les idées en place. J'avais complètement oublié de vous donner les images de mires.

     ou          ou    

Cliquez ICI pour télécharger les mires en fichier zip.