Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

  2. SAPC

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 4430
      views

    No blog entries yet

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 4159
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

  3. FloEd

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 3662
      views

    No blog entries yet

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 3456
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 5068
      views

    No blog entries yet

  4. Bonjour à tous

     

    La journée a été belle et chaude, et j'ai décidé de sortir la lulu Mila pour faire quelques essais autour de la série d'anciens oculaires en 24.5mm, achetés à vils prix sur ebay (une fois 100€ pour 5 oculaires, et une fois 50€ pour 5 ou 6, je ne sais plus). Je crois avoir fait une bonne action, et une peut-être une mauvaise affaire, mais cela me regarde.

    Je précise qu'ils ont tous été démontés et nettoyés avec un noircissement des bords des lentilles. @lylsait l’intérêt que cela peut avoir. Mon Televue plossl 8mm est passé entre ses mains.. Les tests ont été fait avec ma lunette LZOS 152mm de 1200mm de focale. Comme oculaire de référence, j'ai pris le baader BCO 6mm (200X). 

    J'avais déjà écarté des essais un oculaire chinois et le vixen huygens 8mm, très merdeux au démontage. Le chinois est une horreur plein de reflet

    Deux cibles ont été choisies: 

    1. Epsilon 1&2 de la Lyre, célèbre double double de 2 secondes d'arc de séparation(un peu plus). Il faut allez voir sur Stelle Doppie: https://www.stelledoppie.it/
    2. Lambda Cygne, paire inégale de 0.92 seconde d'arc de séparation en 2020. Attention de bien prendre des valeurs actualisées car ce genre de double peut varier assez vite sur quelques années. Cela doit faire rire de lire "varier assez vite sur quelques années" xDxDmais entre un 0.7"/0.8 " et 0.9", cela peut faire toute la différence pour un observateur occasionnel d'étoiles doubles comme moi avec une optique de 152mm. Les spécialistes apprécieront la remarque.

    Après quelques observations, dans le haut du panier, on trouve les oculaires Hyugens Mittenzwei (H.M.) 10mm, 9mm et 6mm, couplés avec la barlow TV 3x soit 3.7mm, 3mm et 2mm de focale résultante (300X, 400X et 600X, soit 2D, 2.66D et 4D).

    Je peux déjà dire que j'ai eu beaucoup de chance avec la turbulence, car après cette chaude journée, je m'attendais à en avoir beaucoup, mais que nenni. En fait, j'ai eu des Images (presque) parfaites, des taches d'airy très propres sur tout le champ, d'un bord à l'autre. Je dis "presque" car le premier anneau était peu visible, mais le disque central nickel. Donc pas 10, pas 9, pas 8 mais peut-être 7 (bonne) sur l'échelle de turbulence. A 9 et 10, j'ai un premier anneau hyper mince qui fait le tour de la tache centrale, mais dès que la turbulence augmente, il se dissipe, et ne reste que la tache centrale. Après, c'est la tache elle-même qui joue la samba. Certainement une histoire lié au strehl de la lunette, le genre de truc qui fait sortir les couteaux des astram lors des discussions sur le forum.xDxDDes combats d’ego et de coqs de bruyère par messagerie interposée, mais bon enfant finalement, car tout le monde a souvent raison et tord à la fois selon les expériences de chacun.

    Donc, pratiquement aucune déformation des images de la double à 0,92" d'arc jusqu'au bord du champ qui doit faire dans les 45°. Une tache d'airy de la primaire bien blanche, et une tache d'airy de la secondaire "presque collée" de couleur grise. C'est fou la similitude avec la photo que j'ai prise dans un billet précédent. La vision oculaire n’était pas aussi bonne qu'avec celle que j'ai eu avec un seing de 9/10 avec lambda Cygne au zénith, comme quoi, tout rapport d'observation visuel doit bien préciser dans quelles conditions sont faites l'observation. Bien souvent, ceux sont des jugements à l'emporte-pièce qui sont apportés, sans précisez les conditions ou le matériel. Gardez-vous bien de prendre ces informations comme argent comptant. C'est aussi vrai pour ce que j'écris ici.

     

    Faites vous votre propre jugement....

     

    Je ne voyais pas la séparation de la double à 200X avec le BCO 6mm sans barlow. J'aurai pu mettre la barlow 2X et avoir 3mm de focale, mais je ne l'ai pas fait. Je sais déjà que les ortho BCO sont de bêtes de course, même si la finition peinture anti-reflet des coulants internes laisse à désirer. Les chinois ne vont jamais au bout des choses, il faut toujours qu'ils laissent une prise à la critique, contrairement aux japonais.

    Viennent ensuite les SR 4mm sans  barlow. Images parfaites au centre, mais cela se dégrade vers le bord. Je les déconseille, même si ils doivent être exploitables à F15, et plus, sur tout le champ. Les lentilles sont très petites, et le montage optique est succinct. Je ne serais pas étonné que l'alignement des deux verres soit moyen. Non, ce n'est vraiment pas un bon deal ces SR (Spécial Ramsden), c'est dommage. Viennent ensuite les Huygens. Je ne suis pas fan de la formule finalement, heureusement que Mittenzwey y a mis son grain de sel, car même si les images sont correctes au centre du champ, le champ est limité, et la mise au point n'est pas aussi franche, comme avec les H.M. Le winner sont les H.M. je précise que je ne connais pas l'origine des Hyugens, très anciens. Un Zeiss Huygens en 24.5mm aurait peut-être été un winner.

    Une page de lecture: https://sites.google.com/site/profondeursduciel/24

    En résumé, la double double était magnifique dans les Huygens Mittenzwey avec barlow 3x, avec les deux couples  dans le même champ, de part et d'autre du champ soit à F/D 24 comme focale résultante.  J'ai un doute après coup pour le champ avec le H.M. 6mm et barlow3X. Vraiment que du bonheur, et une grande surprise pour moi. Des images comme dans la littérature (presque). De quoi observer des étoiles doubles pendant des années pour quelques euros avec ces oculaires, mais une bonne barlow de grande qualité comme les televues par exemple mais il y en a d'autres. J'attends de voir ce que va donner ma nouvelle TAL Novosibirsk 2X (3X avec le spacer)

    Il me reste à tester sur la lune et le soleil  en comparaison avec les ortho baader 6mm, plossl televue 8mm, et mes ortho Tani vulcano top 9, 7, 6 et 5mm en 31.75, mais toujours avec les barlow 2 et 3X avec les oculaires HM afin d'avoir une image sans déformation sur tout le champ. Sans barlow, point de salut à f/d 8, après mes essais faits lors d'une précédente observation sur la lune. Seul une partie du champ est exploitable. Je vais tenter de trouver un HM 12mm Tani afin d'obtenir un grossissement moins important.

    Ha,  j'oubliai de préciser que les Huygens Mittenzwei sont des Circle T (TANI), made in Japan, même fabriquant que les anciens ortho vulcano top kokusaï Khoki (& University Optics USA). Je ne crois absolument pas que l'on puisse trouver actuellement des H.M. neufs dignes de ce nom en optique chinoise.

     

    La nuit s'est poursuivie avec des vidéos de Messier 5 (1000 images d'une seconde à 0,3" d'arc par pixel) et une grosse déception au traitement, et Messier 57 (500 images de 2 secondes) avec le même échantillonnage, et là, une belle réussite.

     

    Messier 5: Film foireux de 1000 images de 1 seconde. Les images stellaires sont pâteuses. Erreur de mise au point, ou problèmes de turbulence non maîtrisés du fait de la hauteur sur l'horizon. Le résultat est très décevant après empilement AS!3 ou astrosurface H64. Il y a peut-être des moyens d’améliorer le rendu, mais je ne pratique pas ces techniques.

     

    Ensuite , je me suis tourné vers Messier 57, la nébuleuse de la Lyre, nébuleuse planétaire et sa naine blanche, bien haute dans le ciel.

    J'avais le secret espoir d'enregistrer avec cette lunette et la technique de la pose courte la double de résolution qui fait 1.5"/2" d'arc . Après 500 images de 2 secondes, j'ai pu retenir 95% de la vidéo, la vidéo étant vraiment bonne. Je n'en reviens pas. Et voilà que la belle cachée sous la double de 6" d'arc apparaît dans toute sa finesse (enfin, il faut le dire vite), et qui pourrait finalement éclipser la nébuleuse. Un comble:D.

    Après traitement avec AS!3 et R6, et finition avec Faststone Wiever. La nébuleuse a été améliorée ensuite.

     Setup: Camera ASI 290MM et Barlow TV 2X, avec filtre IR/UV cut ZWO: 

     

    Ma première version:2020-06-23-0031_2-CapObj__100r__95_regbis.jpg.69105b127ab27064093697bc98654ea4.jpg

     

    Pour faire suite à une version proposée sur le forum par @fljb67 , j'ai repris mes réglages de courbes.

    Voici cette version:2020-06-23-0031_2-CapObj__100r__95_regbis.png.1ca5b83e140a81745b04cbb03d7f472a.png

     

    et un gros plan sur la double de résolution HL9001(+ registax 6):

     

    2020-06-23-0031_2-CapObj__100r__95_regblegendes.jpg.4f4437e1173b11b00bab8a7939466f9a.jpg

     

     

     

    Ici une image du HST. En fait le groupe HL9001 contiendrait 5 étoiles, avec composante E et une séparation proche du pouvoir séparateur du HST que j'estime à 0,1/0,05": https://www.cloudynights.com/topic/702949-just-15-minutes-on-the-ring-nebula-at-f10-with-a-c6/?hl=%2Bjust+%2B15+%2Bminutes+%2Bon+%2Bthe+%2Bring+%2Bnebula#entry10128268

    Hubble_reveals_the_Ring_Nebula’s

     

    HL9001 avec ses composantes A, B, C, D et la petite E collée à D.

    5efc7fef7fd17_Capturedu2020-07-01141735.png.1a92d01fd89f9d3c95c4cd482c886103.png

     

    Bonne soirée à vous tous,

    Claude Schuhmacher

     

    PS: N’hésitez pas à télécharger les images et faire des propositions de meilleurs traitements. Ce blog est fait pour le partage....les vidéos sont disponibles. Il suffit de me contacter par MP.

     

     

  5. Bonsoir,

     

    Voici ma dernière image, prise en poses courtes, qui a été réalisée avec mon C9, le réducteur de focale à F/4 de chez star Arizona, et la caméra Altair gpcam3 (dotée d’un capteur imx 224c).

     

    Elle a été prise sur le parking du refuge des conques dans le haut vallespir la nuit du 21 mai. Le SQM était de 21,51. Le seeing dans cette région du ciel était mauvais, mais il l’était nettement que dans la région ou se trouvait m51.

     

    Cette image résulte de l’addition de près de 7 100 poses de 1 seconde. Elle a été prétraitée et traitée intégralement sous siril. J’en ferai une autre version sous pixinsight.

     

    Vous noterez la présence de plusieurs étoiles dans m57, ainsi que la galaxie spirale barrée ic 1296 (dont on devine la forme).

     

    Pour réaliser cette image j’ai utilisé le logiciel sharp cap pro pour l’acquisition et phdguiding pour garder l’objet parfaitement centré.

     

     Comme je n’ai pas pensé qu’il pourrait y avoir un effet de trame, je n’ai pas utilisé le dithering lors de l’acquisition des images. J’ai donc eu quelques problèmes lors du traitement. J’y penserai la prochaine fois.

     

    Vincent

     

    m57-7050x1sec_c9_f4_imx224c-2.jpg

  6. dans le monde des focusers , le TCF leo s'est fait une place parmi les astrographes.

    certes il n'est pas donné mais c'est ce qui se fait de mieux à ce jour .

    il y a bien le ESATTO mais a ce jour il n'y a pas encore beaucoup de retour sur celui ci pour faire la comparaison et lui faire de l'ombre.

     

    le TCF leo est fabriqué par la société Optec  https://www.optecinc.com/astronomy/catalog/tcf/19740.htm

     

    tcf-leo_dimensions_sml.png.c52cc634daaf58b32318f16d3b6ef7f9.png

     

    sa forme est atypique et il permet d'y loger des correcteurs de coma de 3 pouces

     

    Spécifications du TCF-Leo :

    Épaisseur totale: 31,8 mm à 40,6 mm

    Déplacement de la mise au point: 8,9 mm

    Point médian de la mise au point: 36,2 mm

    Voyage total en étapes: 112 000 étapes

    Résolution de l'étape: 0,08 microns

    Poids: 0,85 kg

    Capacité de charge utile: 9 kg

    Montage côté télescope:    queue d'aronde OPTEC-3600

    Montage côté caméra:    OPTEC-3000, tube de traction de 3 pouces

    Système de contrôle: contrôleur FocusLynx (inclus)

     

    image.png.6a9698e2635fe7cfeca1c43356060dfc.png

    j'ai choisi le modèle Split-Clamp sur recommandation de "florent poiget"

    en faite c'est un serrage annulaire et non avec 3 vis comme on peut le voir sur les autres focusers : très pratique pour serrer le correcteur de coma 

    il est fournit avec deux clés dont l'une est utilisée pour ce serrage (clé jaune) et l'autre plus spécifique pour fixer le focuser à la base par trois vis (clé rouge)

     

     

    20200619_101113.jpg.14bd93738649d52e0905ad9c3077107b.jpg

    tilt.jpg.167f308e4abfc6e5e7f0369c0a9857dc.jpg

    il est fournit avec un boitier de contrôle Focuslynx qui permet de gérer l'ensemble des éléments : sonde thermique , raquette , 2 focusers , liaison avec PC

     

    les points négatifs ou pouvant être gênants :

     

    -  le premier défaut étant que ce module de gestion n'a pas été intégré au focuser et il faut bien l'installer quelque part.

    moi je l'ai pour le moment installé sur ma demi  colonne mais j'envisage de le pose en fixe au dessus de mon newton.

    - le deuxième point noir c'est que le fonction Wifi est en option là ou il est intégré sur le ESATTO.

    pour le moment je le gère avec le câble USB et cela me suffit largement.donc pas vraiment une contrainte

    - la course est très faible de 8,9mm par pas de 0,08 microns là ou le sestosenso et ESATTO font mieux

    il faut donc bien calculer sa position pour être au bon backfocus.

    la bague adaptative a été réalisée par la société skyméca  : solide , finition impeccable pour un prix contenu

    - la quatrième point noir c'est sa sonde qui faut bien positionner quelque part (idem aux autres focusers) et sa connectique est spécifique et pas des plus pratiques. je les bloqué sur la fixation d'un des anneaux

    - le dernier points noir c’est pour régler le Tilt de la caméra .

    étant large il est difficile de passer une clé allen pour régler le tilt si le backfocus est faible entre le correcteur de coma et la caméra  ( dans mon cas de 57mm). j'ai donc préféré raccourcir la bague pour laisser plus de mou sur la fixation du correcteur.

     

    Spécifications fonctionnelles:

     

    Commande de moteur pas à pas: moteurs pas à pas bipolaires et unipolaires,

    Résolution: contrôleur 16 bits avec une plage de 65 535 pas par focaliseur,

    Connectivité PC: USB / série, Ethernet ou WiFi 802.11 en option,

    Commande manuelle: 2 boutons en option avec lecture numérique,

    Connexion WiFi: compatible 802.11b / g en option,

    Deuxième pas: carte fille enfichable en option,

    Puissance d'entrée: alimentation universelle 12VDC (entrée 110 à 230VAC)

     

     

    Connexions du port FocusLynx:

     

    Focuser 1: prise RJ45 pour Cat-5e / Cat-6 standard vers focuser,

    Focuser 2: deuxième carte pas à pas en option pour prise RJ45,

    Alimentation: entrée 12VDC, fiche 2,5 x 5,5 mm, broche centrale positive,

    Réseau: prise Ethernet RJ45 standard,

    Contrôleur manuel: prise RJ22 pour cordon téléphonique standard,

    Série: prise RJ12 pour câble USB / série Optec (inclus).

     

    voulant faire aussi de l'observation bien que ce ne soit pas vraiment approprié pour ce tube , j'ai acheté la bague  adaptative en sortie 2 pouces.  elle est aussi utile pour y mettre le collimateur cateyes.

    https://www.optecinc.com/astronomy/catalog/adapters/optec-3000/17804.htm

     

    20200619_101146.jpg.42414a79fdd2ac136d42c8a5e055354c.jpg

     

    passons à ces avantages :

     

    - il est compact  et ne prend pas de place en épaisseur

    - le poids est contenu

    - la finition  du focuser est indéniable

    - il supporte un poids de 9kg

    test du TCF leo

    - le serrage annulaire (option) est sensationnel pour ne pas dire fantastique

    - et le must : au démarrage de celui ci il se rétracte au point zéro pour reprendre sa position home (celle décidé par vous lors de l'arret )

    c'est ce que je reprochais au système sestosenso de primaluce : en cas de plantage ou d’arrêt brutal il faut refaire l'initialisation , et a chaque arrêt il fallait le rétracter

     

    j'ai dernièrement décidé d'acheter la raquette de commande pour me passer du PC lorsque je fais du visuel . il existe deux raquettes

     

    #17680 - TCF Hand Controller with IN and OUT buttons : https://optecinc.com/astronomy/catalog/tcf/17680.htm

    #19695 - Hand Control with Digital Read-Out https://www.optecinc.com/astronomy/catalog/focuslynx/19695.htm

     

    j'ai choisi la plus complète 

     

    pour installer le logiciel de gestion sur le PC , il vous  faudra passer par ce lien pour télécharger les drivers et le software

    https://www.optecinc.com/astronomy/downloads/focuslynx.htm

     

    ce logiciel est simple d'utilisation et comporte tous les options nécessaire pour bien le gérer.

     

    5eec83b90f1ef_configurationTCFLeo.PNG.e9dcbc2789ff1a952e195f3e17ad942d.PNG5eec860918f68_masquelogicieloptec.PNG.36d97b16f187f71a34f00c6ad0797352.PNG

     

    il est très bien reconnu par le logiciel Prism V10 et le déplacement se fait non pas en pas mais en mm.

    la température à l'air d'être conforme mais j'ai constaté un décalage avec le système du pégasus. c'est un point que je vérifierais plus tard

     

    le constructeur vous permet de choisir deux options mais il faut pour cela que le firmware FocusLynx Hub soit à la version v2.2.1 :

     

    Avec les moteurs pas à pas, la vitesse et le couple fonctionnent généralement inversement. Autrement dit, des vitesses plus élevées entraîneront généralement un couple plus faible.

     

    1- L'option TCF-Leo Hi-Torque Focuser Type peut gérer de manière fiable des charges utiles jusqu'à 9 kg

    2- Si vous préférez un mouvement plus rapide de votre porte-oculaire, sélectionnez plutôt le type d'appareil de mise au point TCF-Leo Hi-Speed. Il y aura une réduction du couple disponible, mais le porte-oculaire rentrera généralement en moins d'une minute. La charge utile maximale recommandée pour le type d'appareil haute vitesse TCF-Leo est d'environ 5 kg.

     

    les mouvements de ce focuser sont très rapides mais aussi audibles .

     

    conclusion  : il transpire la qualité et je suis contant de son acquisition. il est fiable ; performant et répond à toutes exigences même si il m'a fallu attendre 6 mois pour l'avoir.

     

     

    Test T, compensation , backslash : test en cours de réalisation

     

    19740_TCF-Leo Installation_rev1.pdf

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1810
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1695
      views

    No blog entries yet

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 496
      views

    Recent Entries

    MF_Erwan
    Latest Entry

    Lieux de prise de vue:

    • Saint-Pierre de Chartreuse (45°18'41"N 5°45'18"E 1639m)
    • Col de Rousset (44°50'33"N 5°25'23"E 1394m)
    • Albiez-Montrond (45°10'37"N 6°19'56"E 1905m)
    • Col du Glandon (45°14'22"N 6°10'31"E 1925m)
    • Col de l'Iseran (45°25'21"N 7°2'24"E 2741m)

     

    Monture: SkyWatcher EQ6 Goto

     

    Instruments: Samyang 135mm f/2.0 ED UMC

     

    Imageur: Sony A7s ASTRODON

     

    Logiciels:

    • Siril 0.9.10 Windows 64 bits
    • Photoshop CS6 13.0 Windows 64 bits
    • Iris 5.59 Windows
    • DeepSkyStacker 4.1.1 Windows 64 bits
    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 264
      views

    No blog entries yet