Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

  2. bonjour,

     

    il n'est pas rare de voir des posts sur les PC et en particulier sur des demandes d'optimisation de vieux PC pour faire fonctionner des logiciels astros.

    cette base de donnée qui ne liste que les anciens µP ,vous permettra de vous assurer de la possibilité de mettre telle ou telle mémoire ou proc suivant ce que vous possédez actuellement

    si j'ai le temps (encore faut il en avoir:D ) je mettrais les dernières versions de µP

     

    bon ciel

    Processeur.xls

  3. Cette deuxième partie va conclure l'étude sur Algieba. Elle a été réalisée à partir de prises de vue faites la nuit du 20 au 21 avril 2019. La turbulence était assez mauvaise car la journée était particulièrement et anormalement chaude pour un mois d'avril, mais il eut été malvenu de ne pas observer avec un ciel sans nuage.

    Comme annoncé précédemment, j'ai choisi une étoile double dite "étalon" dans le fichier suivant:Étoiles doubles étalons.ods

     

    L'étoile choisie est HIP50433A. J'aurai pu en prendre deux doubles étalons et faire une moyenne pour la précision de mesures, mais on verra que cela aurait été inutile.

    image.png.783b79fc029467691fd0598b0c3347fa.png

     

    Voici trois clichés de cette étoile pris avec la lunette de LZOS 152/1200mm. Toujours, 60 s de vidéo, environ 600 images, retenues 10%, traitement AS3! avec un peu de R6.

     

    HIP50433 au foyer.

    Image au foyer sans barlow donc. Écart entre composantes 25.8 pixels. Échantillonnage E = Séparation"/nb pixels=16.63"/25.8=0.645"/p.

    E=0.645"/p

    Calcul de la focale de l'instrument: F=206*taille pixel/E soit F=206*3.75/0.645 = 1198mm pour une valeur annoncée de 1200mm.

    La lunette LZOS est donc une 152/1200 F/D=7.9.

    On peut dire que l'optique russe est d'une précision à toute épreuve, que ce soit en qualité d'image ou en précision de la focale.

    HIP50433A F1X.jpg

     

    HIP50433A F2X

    Image avec barlow 2X TV. Écart entre composantes 60 pixels. Échantillonnage = Séparation"/nb pixels=16.63"/60=0.277"/p.

    E=0.277"/p

    Calcul de la focale de l'instrument: F=206*taille pixel/E soit F=206*3.75/0.277 = 2789mm pour une valeur annoncée de 2400mm. La caméra profite d'un tirage supplémentaire de la Barlow compte tenu du montage de la caméra.

    Sur cette configuration, la lunette LZOS avec barlow TV 2X en photographie avec la camera ZWO ASI MC 224 se comporte comme un réfracteur 152/2789 soit F/D:18.3

    HIP50433A F2X.jpg

     

    HIP50433A F3X

    Image avec barlow 3X TV. Écart entre composantes 89.9 pixels. Échantillonnage = Séparation"/nb pixels=16.63"/89.9=0.185"/p.

    E=0.185"/p

    Calcul de la focale de l'instrument: F=206*taille pixel/E soit F=206*3.75/0.185=4176mm pour une valeur annoncée de 3600mm. La caméra profite d'un tirage supplémentaire de la Barlow compte tenu du montage de la caméra.

    Sur cette configuration, la lunette LZOS avec barlow TV 3X en photographie avec la camera ASI MC 224 se comporte comme un réfracteur 152/4176 soit F/D:27.5

     

    La fonction compas de GIMP 2.10 donne un angle de -25.71°. Compte tenu de l'emploi d'un renvoi coudé à miroir, l'angle de la prise de vue est de 25.71° par rapport à la verticale de l'image. La valeur de l'angle thêta réel est de 167°30 (voir tableau). Il y a donc un écart d'orientation de la caméra de Delta thêta de 141°59, correction à appliquer sur l'image d'Algieba prise sans modification de l'orientation de la camera.

    HIP50433A F3X.jpg

     

    Algieba - Gamma Leonis F3X

     

    Image avec barlow 3X TV.

    La fonction compas de GIMP 2.10 donne un angle de +15°64, et un écartement de 26 pixels. Une précédente mesure dans de biens meilleurs conditions de turbulence avait donné 25.5 pixels (première partie). Compte tenu de l'emploi d'un renvoi coudé à miroir, l'angle de la prise de vue est de -15.64° par rapport à la verticale de l'image. La valeur de l'angle thêta est de -15°64 + Delta thêta = -15°64+141°59 soit 125°95 soit 126°. La séparation Rho est de 26p*0.185"/p soit 4.81" d'arc.

    Si j'avais utilisé la valeur obtenue dans le cliché pris quelques jours auparavant, de meilleure qualité qui donnait 25.5p, la valeur aurait été de 25.5*0.185 soit 4.72".

     

    Voici donc mes valeurs mesurées sur Algieba en avril 2019, à comparer avec celles de la base de données italiennes:

    rho: 4.75" +/- 0.05"

    Thêta: 126°

    Données STELLEDOPPIE.IT

    Sep. Now (ρ) 4.73"

    P.A. Now (θ) 126.5°

     

    PS: Il s'agit de ma première mesure. Soyez indulgent si cela n'est pas fait dans les règles de l'art. L'intérêt de cette étude est de me familiariser avec un bon nombre de notions, qu'elles soient en imagerie CCD, en optique instrumentale, maniements instruments et logiciel planétarium, ici Stellarium, stellarium scope, etc...

    il y a un peu plus d'un an, je n'avais aucune pratique de l'imagerie CCD. Donc, que du plaisir à partager.:D

     

    Algieba F 3X.jpg

     

    Film accéléré d'Algieba et effet de la turbulence:

    Algieba3X_010059.gif

  4. Bonjour,

     

    Je suis allé observer le ciel à la SERRE de MONTFERRER (site qui se trouve sur la route qui relie CORSVAY et MONTFERRER dans le VALLESPIR - les coordonnées googlemap de cet endroit sont indiquées avec une possibilité de calculer un itinéraire dans l’entête du BLOG) la nuit dernière avec PIERRE et BERNARD.

     

    Le ciel était correct malgré la lune (après son coucher le SQM était, suivant le moment et la zone du ciel visée, compris entre 21,69 et 20,80). Les variations de SQM pour une même zone montrent la présence d’humidité et/ou probablement d’un voile fin en altitude.

     

    La turbulence était forte et n’a pas permis de dépasser l’étape 2 de la collimation du C9.

     

    Les piles de la lampe frontale ont lâché durant la séance, ce qui a rendu nettement plus complexe certaines tâches. J’avais prévu de piloter la monture avec EQ MOD, mais un problème de synchronisation entre l’astrométrie et APT m’a obligé à ma servir de la raquette.

     

    Le convertisseur DC / AC a parfaitement fonctionné. Il m’a permis d’alimenter l’ordinateur, le polemaster, le hub, la caméra ainsi que l’appareil photo et la star adventurer sans rencontrer de problème d’autonomie. La monture AZ EQ6 était alimenté, quant à elle, par une batterie séparée.

     

    J’ai pu utiliser pour la première fois ma star adventurer en dehors de ma terrasse : Elle a parfaitement fonctionné. J’ai testé l’objectif canon 70/300 mm IS USM II sur le ciel : Les poses de 30 secondes à 135mm de focales et à 4,5 d’ouverture sont belles et la COMA est peu gênante selon mes critères actuels en bord de champ. Le test de prise de vue sur la lune à 300mm ne permet pas de déceler aisément du chromatisme.

     

    La raquette de la monture AZ EQ6 m’a permis, en utilisant la fonction PAE, de ne pas être gêné par le problème de flexions que je rencontre habituellement avec mon trépied et que je corrige quand je fais de la photo en refaisant la mise en station (cf lien ici). C’est ce qui m’a permis de voir les objets que je désirai pointer.

     

    Ainsi après une longue période sans regarder à l’oculaire, j’ai enfin repris contact avec le ciel. Compte tenu de la luminosité de ce dernier j’ai observé quelques amas globulaires que je prendrai très certainement en photo un jour.

     

    J’envisage dorénavant de dormir sur place dans une tente (en cours de soirée et/ou à la fin de cette dernière) pour éviter de me précipiter lors du démontage du matériel (ce qui m’est arrivé hier). Cela augmentera le confort, me permettra peut-être d’observer en semaine (le fait de dormir plus facilement va certainement m’éviter la peur de ne pas être en forme lorsque je travail le lendemain).

     

    Au plaisir de partager le ciel avec vous 😊  

     

    Vincent

    lune__2820_ISO100_1-60s__19C.jpg

    Single__2817_ISO3200_30s__NA.JPG

  5. Je vous propose cette prise de vue de jeudi 28/03/09

    100 photos s'étalant sur 2 heures( à peu prés) 85 d'une minute et 15 de 3 minutes

    problèmes rencontrés :flats non enregistrés donc récupérés sur une autre série!!

    cela du à des arrêts intempestif du pc portable relayé via teamviewer au PC du salon .

    Arrêts que je ne m'explique pas??

    -cette photo est associée  à une image "carte du ciel ",complétée par téléchargement d'un fichier pour la région observée de: Gaiasource  DR2 data sur le site CDS Strasbourg

    d’après cette image locale la mag atteinte est de 19 ,cela permet de voir une image susceptible d'être celle d'un quasar de z=1.1 marqué trait orange

    -les galaxies du catalogues PGC ont une vitesse radiale de 5 à7000km/s

    sauf celle du centre : ( 12h18m51.19s    +47°11'39.8" )      PGC2295839    m:18.39      Dim: 0.4 x 0.1 '    vitesse radiale : 19010   km/s     

    -rappel un des moyens de mesurer la distance est de diviser la vitesse radiale par la constante de Hubble:V/71=distance en Mpc (à confronter avec d'autres méthodes:Tully-Fisher ,supernova)mais cette relation est caduque au delà de 1

    pour un z=1 on peut dire que la distance serait de 7 milliards d'A/L  sur la  base du graphique suivant

     

    5c9e5edb9d34a_vitessedistance.PNG.b7f7c34f24714af6720872df5b868426.PNG

    quelques autres détails techniques de prise de vue :cam refroidie à -11,pas de dark mais utilisation d'un fichier cosmétique destiné à gommer les points chauds

    image brute d'empilage: ajustement des seuils ,ddp pour désaturer le centre de la galaxie,retrait du gradient

    bruit du fond de ciel à 100s =120  pour un bruit de lecture de 16

    les poses de 3 minutes servant à mesurer le signal visible, la qualité du suivi,le bruit qui diminue au cours de la nuit.

    M106      25 millions d'A/L:                                

    image.png.fa82a2a29de8d990fff2bcde64e83028.png

     

    5c9e6000acb51_m106GAIA.PNG.73eecb52b5d3c2232ed7e9cd204963d7.PNG

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 2509
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

  6. SAPC

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 2732
      views

    No blog entries yet

  7. FloEd

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 2091
      views

    No blog entries yet

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 1870
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 2953
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 144
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 138
      views

    No blog entries yet