Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

  2. SAPC

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 3913
      views

    No blog entries yet

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 3652
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

  3. Photos de février lors du passage  de la comète à "proximité" de l'amas de Persée:

     

    -atik + lunette 80/560

     

    panstar2.jpg.b57a551678016ed316af4b18c496447a.jpg

     

     

     

    -photo grande champ ,la veille:  atik +téléobjectif Tamron (28-300) à 100mm(au delà les étoiles sont bien déformées):

    la qualité de l'image est médiocre mais on distingue en plus du double amas et de la comète

    l'amas ouvert ngc 957 mal résolu légèrement en bas  à droite du double amas

    et en bas au milieu OC112 :

    image inversée N/S

     

    5e3fe45c389a2_panstar60.jpg.fa5642490f7808e0d6ea8becc0f42996.jpg

     

     

     

  4. FloEd

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 3173
      views

    No blog entries yet

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 2972
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 4414
      views

    No blog entries yet

  5. J'ai  profité de ce beau ciel bien dégagé de février, malgré la fraîcheur. Les images sont prises dans la nuit du 6 au 7 février 2020.Turbulence assez forte, ce qui a été préjudiciable aux films pris avant le passage au méridien, pris au-dessus de la maison. 

    Lunette LZOS 152/1200. Caméra ASI ZWO 290MM avec Barlow Meade 2X télécentrique. 

    Ici une image de Rigel, béta Orionis : Magnitude  primaire 0.30 /  Magnitude secondaire 6.80 /  delta magnitude (ΔM) 6.5 / Separation (ρ) 9.7"

    https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=18472

    Une image prise parmi les meilleures: J'ai réalisé aussi un empilement avec AS3! sur 5% des images du film, mais c'est moins fin comme résultat. Je crois qu'à l'avenir, pour les étoiles doubles, je réaliserai une série de photos afin d'extraire plus facilement les quelques images potables. Celle-ci est l'une des meilleures sur les 500 images prises. Suit l'image obtenue avec AS3! et R6 sur 5% des images.

    A partir de cette images, j'ai pu calculer approximativement l'échantillonnage du montage avec la camera et la Barlow. Ce sera utile par la suite. On tombe sur une valeur cohérente.

    Échantillonnage : 0.23"/p :  F/D résultant : 16.8 pour un F/D initial de 8. On a donc 16.8, probablement du fait d'un léger tirage du support de la caméra, mais 16, cela colle. La Barlow n'est peut-être pas si "théocentrique " que cela avec ses 4 lentilles (2+2). Suivent deux plans lunaires dont je suis assez satisfait avec la détection d'un dôme sur l'image de  Wallis Schröten ( Voir discussion en fin de blog)

     

    Ici l'une des meilleures image de Rigel A&B. 41/42 pixels d'écartement pour 9,7 " d'arc soit approximativement 0,230 à 0,235" d'arc/Pix

    5e3d5fb4bbea3_Rigelunitaire.PNG.10e4e1059a1e5a4494e2f211107818b6.png

     

    Ici l'empilement avec AS3! et R6 sur 5% des images:

    5e4929c3d29ba_RigelABinv.jpg.e77a64a73ed3d1638a317245ece5f2a5.jpg

     

    Écartement 41 pixels. Échantillonnage: 9.7/41=0.236"/Pix soit 2500mm de focale pour un capteur ayant une taille de 2.9 µm. La valeur théorique aurait été de 2400mm de focale. 150/1200mm X2 avec la Barlow.

     

    image.png.13c515298effb91734182b9151715eab.png

     

    Toujours avec le même montage optique et photographique. Les films sont en .avi 8 bits, mais je gagnerais à faire du .ser la prochaine fois, et à orienter correctement la caméra. Encore des erreurs d'amateur. La mise au point me semble bonne, mais j'ai eu un peu plus de mal avec la deuxième image, probablement du fait que l'image à moins de contraste, et que la mise au point est moins simple. La prochaine fois, je ferai d'abord les films sur les zones à forts contrastes, et ensuite j'irai sur les autres en gardant la mise au point (Les commentaires sur les images sont de jmd, administrateur d'astron'amis)

     

    Ici Schickard, Wargentin, Nasmyth et Phocylides (Jamais observé en visuel avant ni pris en photo)

     

    5e3da95e4e970_PlaineSchickardrecadrebis.thumb.jpg.f0ec98078fead9f376707a1e152d82b0.jpg

     

    photo110.jpg

     

    Ici les cratères Aristarque, Hérodote et Vallis Schröten (idem pour cette zone. c'est la première fois que j'y jette un œil, et c'est splendide en visuel)

    5e3da9175c2df_WallisSchrten2226bis.jpg.a3523ff6d2fa97a532cc9ddb535cc826.jpg

     

    photo210.jpg

     

    Je passe sous silence mes tentatives d'imager deux autres étoiles doubles:

     

    1. Sirius pour détecter Sirius B, mais Sirius prenait déjà une taille énorme sur le film du fait de la turbulence mais surtout du fait d'une surexposition du film. Sirus B était inclus dans la lumière de l'étoile principale. Encore une erreur à corriger la prochaine fois. La détection est donc impossible car Sirius B était à l'intérieur de la tache lumineuse de Sirius A. Comment remédier à la surexposition? Je pense faire ainsi:
      1. Première étape: filmer Rigel avec une mire en prenant bien soin d'avoir Rigel B sur la vidéo. Rigel B et Sirius B ont un écartement identique avec leur étoile respective.
      2.  Allez vers Sirius en laissant la mire. Réduire l'exposition ou le gain pour avoir Sirius A de la taille de Rigel A, et filmer. Avec un peu de chance, Sirius B doit apparaitre par moment. Eventuellement, mettre l'ADC en place pour que la lumière de Sirius B ne soit pas dispersée et qu'elle soit ainsi mieux focaliser . https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=27936
    2. Dubhe. Bon là, j'ai sous-estimé l’échantillonnage. Il me faudrait pour la prochaine fois prendre un échantillonnage plus important avec la barlow télévue 3X.https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=49399
    3. Trapèze d'Orion pour E et F. Je les ai toutes les 6 sur quelques images mais échantillonnage était aussi insuffisant du fait de la turbulence. Je n'ai pas jugé utile de mettre une image ici. A refaire une prochaine fois.

     

    Dubhe va être un challenge pour cette lunette, ainsi que Sirius. Il y a peu d'images qui circulent sur le net pour ces deux étoiles doubles.

     

    Merci de m'avoir accordé du temps pour la lecture.

     

    Claude schuhmacher

     

    PS: Les quatre discussions, en incluant celle de @guy03 sur sa détection d'un dôme déjà connu dans la région:

     

     

     

     

     

  6. Bonjour,

     

    Je suis allé observer à deux reprises ce week end au refuge des Conques près de la cabane pastorale  des Forquets, à 1 600m d’altitude, sur la commune de prats de mollo dans le haut Vallespir.

     

    Les enseignements et les différentes péripéties survenues durant de ce week end astronomique étant trop nombreux, je ferai plusieurs comptes rendus. Voici celui de la première soirée.

     

    Je comptais me rendre à la cabane des forquets, mais du fait des récentes chutes de neige, cette dernière est inaccessible en voiture.

     

    Je m’en suis rendu compte Vendredi en y allant et j’ai dû faire une marche arrière périlleuse en pleine nuit sur une route étroite et non éclairée.

     

    La route menant au refuge étant dégagée j’ai décidé de tenter ma chance à cet endroit : bien m’en a pris. En effet, le parking de ce dernier est abrité par des arbres qui coupent le vent, cela peut toutefois empêcher l’observation des objets situés à moins de 30 degrés d’élévation sur l’est et sur l’ouest (estimation faite par rapport la position de m42 à 23h qui commençait à être masquée par les arbres à ce moment-là).

     

    Sans mer de nuages le halo lumineux des villes espagnoles est visible au SUD, le SQM est alors dans cette zone de 21.2/21.3 et il s’élève au zénith a 21.7 (quand il n’y a pas de nuages de haute altitude).

     

    Ayant loupé de peu M42, j’ai profité du ciel ce soir-là pour observer quelques galaxies au SKYVISION : M81, M82 et et M108 ainsi que M97. Ces objets étant haut dans le ciel, j’en ai pris plein les yeux. La fatigue aidant je ne me suis pas attardé dessus.

     

    J’ai également profité de de cette soirée pour tester mon nouvel objectif SAMYANG de 14mm sur mon nouveau trépied MANFROTTO. J’ai été très surpris de la stabilité de l’ensemble et de la facilité pour faire le niveau.

     

    J’ai réalisé plusieurs types de prise en vue :

    ·        Une séquence dédiée à l’empilement ;

    ·        Une séquence pour faire une timelapse et/ou une circumpolaire ;

    ·        Une prise de vue pour mettre en avant la beauté du paysage avec un temps de pose plus long.

     

    Je posterai ici même, au fur et à mesure, les résultats du traitement de ces dernières.

     

    Voici la photo montrant le paysage au nord avec un temps de pose de 30 secondes à 6400 ISO au 6D. Du fait de l’orientation et l’inclinaison de l’appareil, les étoiles ne sont pas très allongées malgré le temps de pose important.

     

    Vincent

     

     

     

    conques_14mm_2-8_30sec_6400iso-1080p.jpg

  7. qui n'a jamais rêvé d’alléger sa monture pour ne pas dépasser le poids limite ?

     

    moi le premier surtout quand on a un tube qui frôle les 20Kg tout équipé pour le planétaire !

    on recherche la queue d'aronde la plus légère , les anneaux les plus minces , le Renvoi Coudé mini ou tout simplement en décidant de prendre un chercheur ultra léger.

     

    certains s'équipent d'un  :

     

    - chercheur basique 10x60 ayant un poids de 850/900gr + oculaire 100gr

    -  d'un viseur telrad avec son pare buée pour un prix de 80€ et un poids de 350gr

    - d'autres d'un viseur point rouge  à 70€ et ayant un poids d'environs 150gr

     

    j'utilise souvent une TS60/330 pour observer ou pour m'en servir comme lunette guide afin de mettre ma monture en station.

    mais cela à un inconvénient , c'est gros  ; elle est lourde et elle provoque des flexions.

     

    après avoir utilisé des oculaires réticulés couplé à ma TS ou alors un viseur point rouge , j'ai constaté  trois problèmes importants : le besoin de piles ; le dépôt de buées sur l'optique et l'alignement de l'optique par rapport au tube imageur

     

    c'est en regardant ma polemaster que j'ai eu cette idée : pourquoi ne pas l'utiliser comme chercheur ?

     

    - elle ne demande pas de pile

    - je l'utilise déjà pour mettre en station ma monture

    - avec sa fixation (queue d'aronde ) elle est alignée par rapport au set up

    - placée sous le tube elle est à peu prêt protégée de la buée

      (je peux éventuellement remettre son capuchon après avoir fait ma mise en station).

    - son champs est tres grand :11° x 8°

    - son poids est contenu environs 150gr avec sa fixation

    - elle est assez sensible pour permettre de chercher l'étoile de référence

    et surtout ....je l'ai déjà achetée :D

     

    j'ai donc décidé de la tester avec mon astrotech 106LE

    après avoir mis ma monture dans l'axe de rotation de la terre , je laisse le logiciel en fonctionnement pour effectuer ma MES.

    l'étoile choisie se retrouve pile poil au centre du capteur . il me suffit alors de faire le centrage de mon imageur avec la croix rouge de la caméra .

    cela fonctionne à merveille .;)

     

    et en plus vous ferez une économie sur l'achat d'un viseur ou chercheur. que demander de plus ?

    bon ciel

     

    20200105_184643[1].jpg

    capture.png

    20200212_191815[1].jpg

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1325
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1224
      views

    No blog entries yet

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 68
      views

    Recent Entries

    MF_Erwan
    Latest Entry

    Lieux de prise de vue:

    • Saint-Pierre de Chartreuse (45°18'41"N 5°45'18"E 1639m)
    • Col de Rousset (44°50'33"N 5°25'23"E 1394m)
    • Albiez-Montrond (45°10'37"N 6°19'56"E 1905m)
    • Col du Glandon (45°14'22"N 6°10'31"E 1925m)
    • Col de l'Iseran (45°25'21"N 7°2'24"E 2741m)

     

    Monture: SkyWatcher EQ6 Goto

     

    Instruments: Samyang 135mm f/2.0 ED UMC

     

    Imageur: Sony A7s ASTRODON

     

    Logiciels:

    • Siril 0.9.10 Windows 64 bits
    • Photoshop CS6 13.0 Windows 64 bits
    • Iris 5.59 Windows
    • DeepSkyStacker 4.1.1 Windows 64 bits