Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 3240
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 2618
      views

    No blog entries yet

  2. STF8LZOS6
    Latest Entry

    Bonjour à tous,

     

    Cette image est prise ce matin, juste avant le lever du jour, car mon réveil fût tardif (06h15). Je crois n'avoir pas fait une mise en station aussi rapide, pour un suivi très correct, ne nécessitant pas de recadrage en cours de prise de vue. 

     

    image.png.1cdeeb423e8e4221363e8f3fb6295da5.png

     

    Ref: http://xjubier.free.fr/site_pages/astronomy/ephemerides.html

     

    J'ai préféré prendre la lunette du fait de sa mise en température rapide. Cette image est issue du deuxième film, 3000 images et 600 retenues avec AS!3 et R6. J'ai appliqué les conseils et recettes que l'on m'a donnés. Le lever du jour ne doit pas aider pour le contraste, mais je suis assez satisfait du résultat. J'ai remplacé mes versions initiales beaucoup trop contrastées par celle qui fait quasiment l’unanimité, car elle serait la plus conforme avec l'aspect de la lune lors de la prise de vue. Il n'y a pratiquement que très peu de retouches par Registax6

     

    Voici l'image.

    Platon Apo 150 2400mm 2019-09-21-0516bis.jpg

     

    Ici le fichier exif: 2019-09-21-0516_7-CapObj.AVI.txt

     

    Je mets aussi en ligne une modification faite par Fred, @la grenouille en plastoc, pour je cite: "Je me permets de te proposer une version plus claire, qui permet de rendre davantage de détails visibles au niveau du terminateur. C'est juste un petit coup de courbes sous Gimp (ou PSP idem)".

    Je ne vous cache pas que "le pousseur de curseurs" que je suis aime bien aussi. Je laisse donc les deux images pour que vous puissiez vous faire une idée de ce qui convient le mieux à vos goûts. J'estime avoir atteint le pouvoir de résolution de l'instrument avec cette image. Le cratère de 1.76 km dans l'arène de Platon est clairement identifiable (Cratère à gauche). Le cratère double aussi est bien visible.

     

    image.png.5bf858fd26bb629fb40a2bfcb166021f.png

     

    image.png.bef24ab149ceff874fd51f9f9755d41c.png

     

    Ici la carte de Platon:

    image.png.bda2624d460f5b5f6679c00516ee5466.pngB

     

    Ici une image prise par une sonde:

    image.png

     

    Ici la discussion:

     

     

    Bon ciel à vous,

    Claude Schuhmacher

     

     

     

     

  3. Bonjour,

     

    Voici un rapide compte rendu de deux soirées d’observation tout près de chez moi ce week end.

     

    Bien que très fatigué et n’ayant pas pu préparer mon matériel, je suis allé rejoindre en touriste (c’est-à-dire sans instrument) deux amis à la SERRE DE MONFERRER vendredi soir.

     

    Comme le laissaient entendre les prévisions météos de de CHAINE METEO l’humidité était importante, mais la stabilité du ciel était bonne (conformément au modèle de SEEING de METEOBLUE) du fait que le vent venait du SUD et que ce site est dégagé au SUD.

    J’ai profité de l’occasion pour montrer à mes deux amis comment parfaire la collimation de leurs instruments en les incitant à aller bien au-delà de D (diamètre de l’instrument en millimètres) de grossissement : ce fut un succès et je pense qu’ils le referont à chaque fois tant les étoiles étaient ponctuelles.

     

    Le SQM sur ce site était alors de 20,7 environ. La fatigue aidant j’ai dû écourter la soirée. Sur la route du retour, je me suis arrêté à CORSAVY à proximité du terrain de foot. L’humidité était bien plus faible et le SQM était de 21.10 environ.

    Une fois rentré chez moi, j’ai comparé les prévisions météo du soir (qui par chance étaient encore visibles) pour les communes MONTFERRER et de CORSAVY afin de les confronter à mes observations. Je me suis rendu que la commune de CORSAVY semblait bien moins exposée à l’humidité que MONTFERRER.

     

    Le lendemain, j’ai pris la décision d’aller observer le ciel. J’ai alors mis le C9 et le matériel photo dans le coffre. Le vent était censé venir du SUD, mais l’humidité devait être importante tant à MONTFERRER qu’à CORSAVY.

    Une fois rendu à CORSAVY j’ai du choisir si je poursuivais en direction de MONTFERRER. J’ai alors regardé en direction du site d’observation se trouvant à la SERRE DE MONTFERRER et j’ai alors constaté qu’il se trouvait dans les nuages, à la différence de CORSAVY. J’ai alors pris la décision de m’installer sur le terrain de foot de la commune.

     

    Des personnes qui logeaient dans des campings cars, qui se trouvaient tout près de là ou je me situais, sont venues me parler par curiosité. Je leur ai naturellement proposé de venir observer, ce qu’elles ont accepté.

     

    Voyant que les conditions d’observations étaient bonnes et que les nuages semblaient s’accrocher aux sommets distants de quelques kilomètres, j’ai également proposé à un ami de venir me rejoindre, ce qu’il accepta également.

     

    J’ai ensuite profité du jour pour monter le matériel et une fois la nuit tombée j’ai pu effectuer la collimation.

     

    Pendant la soirée, j’ai pu montrer a mon ami et aux personnes que j’avais invité JUPITER, SATURNE et ses anneaux ainsi que quelques nébuleuses planétaires (dont l’œil de chat) et amas globulaires (C2A et sa fonction de planification de soirées d’observation m’a servi d’anti sèche car je n’avais aucune liste d’objets en tête).

     

    J’ai constaté que le vent était glacial et qu’il semblait venir du nord contrairement à ce qui était annoncé. Le SEEING était moyen et la division de CASSINI sur les anneaux de SATURNE n’était pas visible.

     

    L’humidité était bien présente et la résistance chauffante m’a sauvé la mise plus d’une fois. Le SQM frôlait les 21 et il a atteint 21,10 en fin de soirée.

     

    J’ai profité de cette séance d’observation pour réaliser un time laps du ciel en direction du refuge de BATERE avec le canon 6D et l’objectif 24/105mm réglé sur 24mm et ouvert à 4. Le temps de pose est de 15 secondes pour chaque image.

     

    J’ai utilisé la fonction intervalomètre de MAGIC LANTERN pour prendre une image toutes les 60 secondes. L’appareil était placé sur ma nouvelle rotule TS OPTICS pouvant porter 15 kilos de charge. L’ensemble se trouvait sur le trépied REPORT 112. Ceci a permis de garantir une parfaite stabilité de l’appareil photo malgré le vent.

     

    Je peux conclure de la soirée :

    -        Corsavy semble mieux protégé de la brume que le refuge de batère ou le site se trouvant à MONTFERRER ;

    -        En cas de forte humidité il faudra que je me rabatte sur le terrain de foot de CORSAVY

    -        Mon matériel fonctionne parfaitement et est parfaitement transportable et utilisable si je suis seul ;

    -        J’aime toujours le visuel.

     

    Vincent

    lrt_h264-420_1080p_23.976_HQ.mp4

  4. possédant une lunette TS60/330 comme chercheur , j'envisageais de l'utiliser pour l'autoguidage , l'observation et l'astrophotographie grand champ

    pour effectuer cette focalisation , je décide d'acheter un moteur de mise au point avec l'option d'effectuer cette mise au point manuelle par une raquette .

    le sesto sensode primaluce dont je suis satisfait n' a pas cette fonction . tout se fait depuis le PC et  il est impossible d'effectuer une map manuelle depuis la molette (le moteur la bloque) .

     

    dans ce domaine il existe plusieurs fabricants :l'EAF de ZWO, le Focus Cube de Pegasus et bien d'autres .

    possédant déjà deux caméra ZWO , j'ai opté pour EAF avancé de ZWO non pour son prix mais pour le retour positif qu'en ont fait certains .

     

    il existe deux versions

     

    - Standard Version: EAF body, flexible coupling, motor bracket, USB2.0 cable.

    - Advanced Version: EAF body, flexible coupling, motor bracket, USB2.0 cable, hand controller, temperature sensor.

     

    Le boîtier du EAF avancé (59 mm x 52 mm x 41 mm) est doté de 3 ports de connexion :

     

    -une prise d'alimentation électrique 12V DC (avec connecteur jack diamètre extérieur 5,5 mm / intérieur 2,1 mm, centre positif).

    - Un port USB2 pour le contrôler via logiciel ASICAP

    -une prise jack femelle pour connecter la sonde de température ou la raquette

     

     

    Moteur: Step moter, 35mm diameter, 5760 steps to rotate a circle.

    alimentation: 12V DC 5.5mm x 2.1mm, center positive

    port de données : USB2.0

    poids : 277g

    Capacité d'entrainement: 5kg

     

    image.png.36a10d3a08c151262a2e4d6f2d535ef5.png

     

    L'EAF avancé s'adapte sur un grand nombre de focuseurs. Il est compatible avec les instruments suivants :

    SkyWatcher Astrophotography Reflectors, SkyWatcher Black Diamond, SkyWatcher Dobsonians, SkyWatcher Maksutov-Newtonians.
    SharpStar telescopes,
    SkyRover telescopes,
    TS Optics,
    Astro Tech,
    Feather Touch,

     

    More focuser will be supported in the further. such as TAKAHASHI telescopes, GSO telescopes.

    Recommend to use extra focuser and EAF on SCT and MCT.

     

     Au déballage du matériel , on constate que ce moteur est plus petit et plus léger que sesto senso.

    il est complet et il respire la qualité au premier abord. 

    par contre la documentation est succincte et aucune clé USB n'est fournie comme chez primaluce

    pour cela vous devrez aller chercher l'ensemble des logiciels et manuels sur le site de ZWO

    https://astronomy-imaging-camera.com/product/zwo-eaf

     

    vous devrez télécharger le drivers ASCOM EAF v1.0.1.8 et le logiciel propriétaire ASICAP de ZWO v1.6.2

     

    il s'installe directement sur la molette non démultiplié du focuser . il sera donc moins précis que le sesto senso mais peu importe ce n’est pas ce que je lui demande.

     

    jusque là aucun soucis notoire a constater mais .... cela n'a pas duré longtemps

    les vis sont trop courtes pour remplacer celle en place du PO . le seul moyen est de la mettre sur le pas de vis qui sert à régler la dureté du crayford

    après avoir installé le moteur sur le focuser avec un peu de difficulté ,(un peu plus compliqué que sur le sesto) et raccordé l'ensemble des connecteurs nécessaire à son pilotage je suis allé de déboire en déboire.

     

    autant le système répond facilement avec la raquette autant il se met en sécurité des que je veux le piloter depuis le PC.

    A nue  sans être posé il répond correctement mais des qu'il est raccordé sur le PO il ne veut pas bouger ou si peu .

     

    j'ai donc essayé de jouer sur les visseries , sur l'attache du moteur sur le PO, de réinstaller les logiciels rien n'y fait .

    après deux heures d’acharnement je décide de l'installer de l'autre côté sur le démultiplicateur 1/10 .

    Et là miracle , il décide enfin de fonctionner mais avec une course réduite et très très lente.

     

    en faite il s'est avéré que la vis qui servait à maintenir la patte de fixation du ZWO  sur le PO  venait en buté sur le "goupille" qui règle la dureté du focuser

    même en mettant une rondelle pour essayer de laisser un espace entre les deux vis cela ne suffit pas .

    soit je scie la vis soit j'essaye de remplacer les 4 vis existantes  pour solidariser la patte du ZWO sur le PO

     

    ATTENTION : d'autres lunettes sont aussi concernées par ce problème  comme les Kepler !

     

    passons à la température :

    j'essaye avec le logiciel propriétaire et je le compare au sesto sent et à ma Netatmo

    le décalage est de 1°C avec la sonde internet et moindre en mettant la sonde externe.

    ce qui est plus inquiétant c'est quelle varie régulièrement de quelques dixième de °C.

     

    je passe à prism pour vérifier ce que je viens de constater : pas mieux.

     

    Alors que dire : déçu et franchement pas convaincu !

     

    ce n'est pas normal pour un moteur de mise au point qui se dit de qualité et qui n'est quand même pas donné

    il n'est pas adaptable à tous les Porte Oculaire  et là c'est inquiétant car cela montrera qui n'est pas à la hauteur des autres constructeurs.

    dans tous les cas la déception est grande !

    capteur température.png

    moteur EAF.png

    20191016_153454[1].jpg

    20191016_160611[1].jpg

    20191019_173142[1].jpg