• entries
    81
  • comments
    14
  • views
    24295

About this blog

Astrophotographie dans un cadre urbain

Réalisation d'images numériques  du ciel profond

Lectures et informations scientifiques

informations sur l'ABA :Astronomie en Baie d'Armor

P1040423.JPG

Entries in this blog

Geram22

Cette 3éme semaine de septembre  a bénéficié  d'un temps  clair quoique  troublé par des passages nuageux

avec une SQM toujours inférieure à 19.6.

La lunette est restée en station pendant ces 5 jours de beau temps.

Avec l'atik à 560 de focale j'ai photographié la nébuleuse de la tulipe (en 2 fois pour causes de  nuages) en Halpha  et filtres SLOAN (g 400-560nm)et r(560-740nm)

H 27x240"  pour les couleurs 30x50"

Version NB ma préféréeSH2-101.jpg.bbb424b9ffca396ba318253f807e8932.jpg

 

version colorisée

 

632dba50e4558_SH2-101col.jpg.660b92c4535796dcc7d17a8b76b93b31.jpg

 

 

Le deuxième jour pour patienter j'ai shooté l'amas globulaire M56    (70x30") (SQM 19)

 

 

m56.jpg.419b5fbb02b421ae900d9d37515ce2fd.jpg

 

 

Enfin  une image de la célébrissime M57 que j'avais imagée du temps de l'argentique

Lunette à 560mm  zwo290    échantillonnage d'une seconde pour une cible de 82x56"

Je n'ai utilisé que 2 filtres photométriques r et g, le vert est un assemblage:( r+g)/2

Un regret ne pas avoir fait une couche H Alpha!!

(poses de 8" par paquets de 50 et 100 pour un total de 400)

 

 

632de73461f7d_M57rogasi.jpg.571fa42430b27197a1b63d79d172c93b.jpg

 

 

Geram22

Observation la nuit de la canicule bretonne du 19/07   26° à 02h..(autant faire de l'astro).

ngc6643 dans le dragon ,spirale c : bulbe petit pas très lumineux  et bras peu enroulés.

Conditions d'observation :26°   sqm 19.2

150/750(gso) asi290 (gain 130) correcteur de coma

50 +100+100 poses de 15" dithering entre chaque série +50darks

pas d'autoguidage,échantillonnage 0.8"

résultat amélioré:- en dessous de 100 poses pas d'apparitions de bandes.Au delà il faut faire des lots et entre chaque série  appliquer un léger dithering.

                              - mise au point au masque de bathinov sur grosse étoile ,contrôle avec l'outil Sharcap d'aide à la mise au point.

                             - respect des 55mm entre le correcteur et le capteur.

traitement classique avec iris :utilisation de la DDP,et application de l'outil wavelet filter(6 2 5) : bruit à 6 ramené à 2 .

Bilan: cette caméra d'autoguidage économique (pas de refroidissement ,petit capteur) comble mes attentes:

-l’échantillonnage permet d'attaquer des petits objets (ici 3.3') et paradoxalement les pixels de 2.9µ ne font pas baisser la sensibilité du capteur.

-l'image Net B tient la comparaison(malgré les conditions) ,après pas mal d'essais et réglages  l'association avec le 150 me semble bien adaptée avec son champ de 26'x15'

-la facilité d'emploi sur le terrain est grande,le traitement est un peu plus casse pied avec un grand nombre de fichiers à sélectionner.

En complément de l'atik associée à la  lunette pour les champs de 55' et 70' j'ai la un outil pour les nébuleuse planétaires et les galaxies.

C'est une alternative pour débuter dans l'imagerie sans se ruiner,avec une petite lunette (objectif photo)et une monture lambda par exemple, quitte à l'utiliser ensuite comme instrument d'autoguidage, ce pourquoi elle est prévue.

 

 

 

ngc6643.jpg.c3942c70c95861aa5b84d99134fed3ef.jpg

 

 

 

 

Geram22

Groupe de 4 galaxies formant un ensemble surnommé « la boîte ». L’échantillonnage de 0.8 ‘’/pixel est relativement adapté à ce genre d’objets de petite dimensions (1’)

L’échantillonnage offert par la lunette (580mm) serait quand-même préférable mais le diamètre de 80mm est pénalisant .

(Il existe des solutions à 600mm de focale avec des diamètres de 150à 200mm mais bon……et des caméras refroidies offrant un plus grand champ...)

Matériel :Asi 290 sur newton 150/750 sans autoguidage 700x5 ‘’ et  200x10’’ soit 90’ .SQM 19.3 ,traitement iris ,addition simple (avec les autres types d’addition il y a pertes de signal même si le fond de ciel est plus esthétique). Un peu de DDP car le cœur des galaxies est très lumineux.                                                                                                                                                Pour info le problème de déformation d’étoiles a été résolu par l’utilisation du correcteur de coma à la bonne distance du capteur + où – 56mm

 

Dans l’ordre horaire en partant en haut et à droite :

Ngc 4169 et ngc 4174  galaxies lenticulaires Seyfert II (noyau très actif mais n’émettant pas d’onde radio) v=3789 et 4000

Ngc4175 spirale barrée à petit noyau actif   SBc       v=4000

Ngc4173 v=1128   « Low Surface Brightness Galaxy » qui est classée Sdm comme dwarf et magellanique  (en gros une petite galaxie plutôt irrégulière, visible parce que plus proche, émettant beaucoup dans le bleu)

Les vitesses indiquées, je le rappelle, sont les vitesses d’éloignement (en km/s) par rapport à nous ,ce critère permet ,si on applique la loi de Hubble, d’avoir une idée de leur distance ,grosso modo des galaxies à v =4000 seraient à 180millions d'A/L

La partie gauche est constellée de galaxies lointaines dont la plus distante s'éloigne à la vitesse de 83418Km/s mag 19.84.

 

 

628d1fa2a3f39_Hickson61.jpg.255df2908f7f48283b81a8b97f2da48f.jpg

 

 

 

 

Geram22

 Les essais continuent avec l' asi290( échantillonnage 1")

ici de droite à gauche M105(ngc3379) galaxie elliptique E

                                       ngc3384  E S0  lenticulaire d’après Leda mais Simbad la classe dans les spirales S ABO

                                       ngc 3389 Sa (spirale à gros noyau) de teinte plutôt bleutée

405 poses de 10" par SQM :19.5 lunette 80mm  f/7 (la trame commence à apparaitre ainsi que des traces de pixels chauds)

 

m105a.jpg.f780b8606fe93c20ec469024e6391d0c.jpg

 

la veille j'ai fait le même groupe avec le 200/1000 (échantillonnage de 0.58"),le cadrage est serré, la focale apporte des détails supplémentaires et on aperçoit le quasar ngc  3384 U1 mag19.25 (poses unitaires de 5")

vitesse d'expansion 134424       Z=1.111 (la  zone éclairée en bas à gauche est liée à un problème de gradient mal résolu)

Avec le télescope le problème récurrent d'étoiles déformées est un peu amélioré grâce au logiciel Fitswork

 

 

627d087daab32_M1052001000.jpg.82fa433cf49350a713258a1a0e2db086.jpg

Geram22

2 galaxies spirales dont l'une 3504  voit ses 2 bras spiraux se rejoindre pour former presque  un anneau

Simbad la classe comme S B ab ce qui indique des bras peu enroulés et un petit bulbe central

SQM 19.5 ,  échantillonnage 1", DDP aprés empilage  ,trame visible car les seuils sont rapprochés pour voir le maximum de détails.

Par ailleurs je continue mon "entrainement"avec le  200/1000 lequel  permet de gagner en magnitude (et donc  d'approcher les mag 20)

l’échantillonnage de 0.58s à F/5 met en évidence toutes les erreurs de collimation et de mise au point....

en revanche pas de soucis avec le suivi car les poses sont de 5s ,le logiciel SIRIL apporte un vrai confort pour ces (très) nombreux fichiers

 

 

 

 

ngc3504d.jpg.5b09dca7ff55886eb75347d8b9cb3761.jpg

Geram22

Après pas mal d'essais cet hiver, avec lunettes et newton ,avec où sans réducteur, en  testant les couples gain -durée d'exposition.

avec la gestion et l'apprentissage des logiciels d'acquisition et de traitement,le choix des formats PNG ,FIT ,FITS

J'ai pu obtenir un résultat qui me convient sur NGC2648  objet Arp 89 avec PGC24459

 

ngc2648log.jpg.318089bb81f838ba9ec1b4107f56d71e.jpg

 

Pour donner une image de référence voici les liens du site de Ch. Dupriez

http://www.astrosurf.com/chd/index.htm

http://www.astrosurf.com/chd/images/grande/n2648.jpg

 

Newton SW 200/1000  SQM 19.8 poses de 5" gain 130 asi290 nb non refroidie

 720 poses  sans autoguidage ni dithering divisées en 3 lots avec dark au début et à la fin

capture avec asicapt  (fits raw16))et traitement avec iris ,pour la mise au point  sharcapt et sa mesure de FWHM muti -étoiles

finition de l'image avec la fonction logarithme d'Iris,ajustements des seuils

Pas mal d'étoiles à mag 19.5 limite 20 et beaucoup de tachouilles au fond,échantillonnage 0.6"/pixel

Le vieux newton qui dormait dans le fond du garage a subi un nettoyage du miroir et une  "customisation" de son porte oculaire

Il sera possible d’insérer une roue à filtre sans avoir de problème de tirage (quoique pour le ciel profond le Net B me convient très bien)

 

 

IMG_20220404_180330.thumb.jpg.e4522250c5fcc88d4fb432c19d30e477.jpg

Geram22

Pour améliorer la définition des petits objets il me fallait améliorer l’échantillonnage, soit en augmentant la focale ,soit en diminuant la taille des pixels, solutions que j'ai choisie en achetant une asi290mono

En effet:

-les images obtenues par les utilisateurs sont de grande qualité.

-les pixels de 2.9µ sont à comparer aux 6.45µ de l'atik

Cette caméra très économique est peu utilisée comme imageur principal car le capteur est petit ,non refroidi,avec une dynamique réduite à 12 bits voire 11 si on augmente le gain

en revanche elle peut servir en planétaire et comme caméra d'autoguidage.

enfin elle a un bruit de lecture très faible autorisant les (nombreuses )poses courtes

L'idée étant d'utiliser à nouveau mes Newtons ,relativement pénibles à gérer en poses longues, et d'accéder aux petits objets ,j'ai nommé les nébuleuses planétaires.

Voici NGC1501 dans la girafe (diamètre 1'),avec le 150/750 échantillonnage 0.78"/pixel /2.33" de l'atik+lunette 560

(l'erreur ne pardonne pas trop à 0.78" .....le Newton va subir une révision...)

 

 

621cd102cb207_ngc1501NB.jpg.7b27c3c0509f66fc4ac547b576f55611.jpg

 

Une version colorisée et agrandie

 

621cd1fe24266_ngc1501coulfilt.jpg.92f07a2d2778c9e80cf6ededeaae2905.jpg

 

 

Pour la cuisine :

j'ai utilisé -le logiciel SharCap version gratuite plus pratique que  l'asicap pour la gestion des images et de la mise au point

                - l'autoguidage pour faire du dithering

Les soucis :la gestion des nombreux fichiers ,pour la trichromie ,une bonne organisation est souhaitée, surtout avec Iris

Je n'ai pas eu de bons résultats avec Siril  en raison peut- être de fichiers en mono8 (256 )

 

Geram22

        Ce même 24 janvier après NGC 1514 j’ai enchainé dans le Lynx  avec le couple de galaxies ngc2537 (dite de la patte de l’ours pour son aspect particulier)

et ic2233 peu active mais très fine.

J’ai fait un classique L RVB  mais peu satisfait par les couleurs,j’ai utilisé un vert obtenu par le mélange R+B .

Ce sont des galaxies situées à quelques dizaines de millions d’A/L

Le fond du ciel est parsemée de tachouilles et ,parmi l’une  d’elle à la limite de visibilité soit 18.7  il semble qu’un quasar de Z=2 ait envoyé suffisamment de photons  

Sur la photo Simbad  à gauche j'ai noté les magnitudes issues du catalogue GAÏA 2020 et noté les étoiles repère

https://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?Ident=%40494064&Name=[VV2006] J081339.4%2b460341&submit=submit

Après calculs un Z=2 correspond à une vitesse d’expansion de 240000km/s

 Pour une constante de 71km/s / parsec cela donne une image vieille de11milliards d’A/L

 

61f275270bf0b_ngc2537ic2233jpeg.jpg.b67f88a91b136e3ff2211e84984f8407.jpg

61f2748a944ca_quasarSimbad.JPG.84cc657990136dd35ff6770e97ce5918.JPG61f2750f59f6b_quasarGeram.JPG.548e7f04e36e21d82c942d6004bbd310.JPG

 

 

Geram22

Lundi 24 janvier ciel clair temps froid

Mais quand ça ne veut pas …la transparence n’est pas au rendez vous

Un essai sur la galaxie ngc 660 en poses de 30 secondes très bruitées donne un résultat quelconque

Ce qui avec une SQM de 18.5 n’est pas étonnant d’autant que la galaxie devient vite basse pour un ciel de ville,     

  ngc660 est une spirale bien déformée de type Seyfert 2 avec anneau polaire

 

ngc660.JPG.591b98d88de12b45c5321221fb1a578e.JPG

 

Vers minuit au zénith la SQM approche les 19

Tentative sur ngc1514 les luminances à 60’’ sont encore bien bruitées, un essai avec le filtre OIII semble prometteur alors  en route pour des poses de 5’ (22) complétées par du H alpha  de même durée unitaire (14) caméra à -10°

L’assemblage est de type L HOO(la luminance étant obtenue par addition de toutes les couches : H ,O et des quelques luminances du début.( pour info ces dernières très bruitées sont traitées  avec l’outil wavelet filter d’IRIS, toutes les images et étant normalisées avec l’outil noffsset3)

On devine l’enveloppe externe, les rayons verts sont des reflets dus au filtre OIII.

Utiliser une couche non filtrée permet de rajouter des étoiles aux images filtrées !!!!

La nébuleuse entoure 2 étoiles en interaction (?): la brillante est une géante de type A ,la petite ayant généré la NP est une étoile faiblement lumineuse mais très chaude dont le spectre est de type O

on ne sait pas s'il s'agit de binaires, peut-être s'agit -il d'un alignement?

https://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-ref?bibcode=2016ApJ...829...73M

https://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-ref?bibcode=2015MNRAS.448.2822A

 

61f15a9b93193_jpegngc1514.jpg.ab983930c5c36721578062f000319a4d.jpg

 

 

 

 

Geram22

Ce jeudi 13 Janvier : Lune bien présente avec  0.84 d'illumination

Le choix du jour tenant compte de ces contraintes: ngc 7635 (la bulle) et si possible l’amas ouvert M52

25X180 ‘’ pour chaque filtre Halpha et OIII (à peu prés) lunette 80à 5.6 de focale

Mixage H (luminance) HOO pour les couleurs (couleurs préservées , peu d'étoiles)

Conditions délicates pour le suivi : perte de l’étoile guide due à l’ambiance plutôt lumineuse.Essai de poses de 240’’ assez peu convaincant  d’autant que le cœur de NGC7635 est très  lumineux

Pour la partie astro La bulle semble être une formation provoquée par les vents stellaires émis par une étoile de type O (25MS --35000°K -80000L- « espérance de vie « :  3Millions d’années) théorisée sous le nom de sphère de Strömgren par le physicien du même nom

dont l'exemple le plus typique est la rosette

L’expansion n’est pas  centrée sur l’étoile responsable qui est en  partie gauche de la zone surexposée

Les vents stellaires sont des ondes de pression qui poussent vers l’extérieur un hydrogène atomique

Lequel devient suffisamment dense pour générer une proto étoile.  Ce phénomène se prolonge de proche en proche tant qu’il y a de l’hydrogène (là je résume ….),pour les matheux il y a de quoi s'amuser:

https://beos.prepas.org/sujet.php?id=4530(je n'ai pas le corrigé...)

Ces foyers d’étoile O où B  donnent naissance à des amas ouverts comme M52

Dans quelques millions d’années il faudra donc  rajouter un nouveau numéro au catalogue

 

61e18e766cf70_ngc7335bulle2.jpg.a4513103b3cb5700f75817d6cb742e9c.jpg

 

il y quelques années j'avais déjà fait cet objet avec un matériel différent .

Le capteur d'un APN non défiltré étant peu sensible en H alpha ,et l'astro rubinar donnant des "grosses" étoiles il ne faut pas trop demander......

et c'est en poussant les curseurs que l'on peut deviner la nébuleuse

 

 

61e18ecb47afd_m52aobubble.jpg.9c6fb6b73c533abd2e1a5f6f01d9e767.jpg

avec le 150/750  et l'atik   (sensible au alpha) mais sans filtre et champ réduit

 

 

61e190754daf7_ngc7635(5).jpg.e3cfe336b4bdc19cc58b320572bb8f05.jpg

Geram22

IC 1396A constellation de Céphée

le 18/12  belle soirée avec ciel dégagé mais une quasi peine Lune (culmination 0h09)

imposant l'utilisation d'un filtre à bande étroite (7nm)

Voilà 50 poses de 4' en H alpha avec atik 414 et lunette + réducteur :80 F/5.6 pilotage avec Lacerta MGEN et moteurs SW

Entre 20h et minuit,le ciel devient bien lumineux :seules quelques grosses étoiles sont visibles à l’œil nu:le triangle du Cygne ,le W de Cassiopée

La Trompe n'est qu'une petite partie de la grande nébuleuse à émission IC1396,

il s'agit d'une nébuleuse sombre provoquée par des poussières obscurcissant un nuage d’hydrogène émettant à 656.3nm (dans le rouge)

mais Il n'était pas possible de faire de la trichromie

Les ondes de pression provoquées par les étoiles en formation de type O et B génèrent des instabilités dans ces nuages de poussières avec à la clef un effondrement gravitationnel et la formation de  nouvelles étoiles (et ainsi de suite ).

(Techniquement je me limite à des poses de 4- 5 ' ma monture GPDX étant assez capricieuse à gérer en déclinaison avec trop où pas assez de rattrapage.

C'est un phénomène décrit par d'autres astrams , si d'aventure quelqu'un avait la solution j'en serais heureux:))

 

61bf73e93ca02_IC1396redresse.jpg.b603acd6293e1b7adea363a95bb8d632.jpg

Geram22

Abell 21 où PK 205+14 1 dans les Gémeaux

émet en H alpha et OIII (néb. planétaire fin d'évolution d'une étoile )

20 poses en H alpha pour un total de 1h15 poses de 4 et 5'

3 x 25 x 60" pour les RVB

Avec ce système la balance des couleurs est difficile à faire .

la température de couleur des étoiles n'est pas aussi bien restituée qu'en H O O

(et il y a plus d'étoiles )

Première photo "contrastée" pour mettre le maximum de détails en évidence:

 

60870d78a7a91_abell21contraste.jpg.bb795be620c1dd32ed02af7097a566ad.jpg

 

 une mouture adoucie et "croppée"60870e0d82ba5_abell21crop.jpg.071fe8e267df16c28a994eef33105f8f.jpg

 

 

 

 

 

Geram22

M85

M85.jpg.0cf8001c045c62c92eea0160dbac6ee5.jpg

 

Après recherche sur les forums  on peut dire que M85  est assez peu photographiée, malgré sa taille respectable et la présence de la galaxie spirale barrée ngc4394 (avec la quelle elle est en interaction),

il faut dire que la constellation  de la Chevelure de Bérénice est très riche en galaxies.

C'est une galaxie lenticulaire (forme intermédiaire entre les elliptiques et les spirales),la matière périphérique forme un halo qui apparait déformé en haut.

Il y a pas mal d'objets en arrière plan,parmi ceux là une recherche sur le catalogue QSO m'a permis de détecter un objet de type BL Lacertae(cf  Simbad)

c'est un Blazar apparenté aux galaxies à noyau actif de la famille des quasars:radio source  lointaine  qui peut par ailleurs  présenter des variations de son rayonnement.

Le lien  Simbad indique un Z=0.82 et une  magnitude de 19.

il est situé sur la photo au dessus de M85

 

 

 

blazar.jpg.12b7b49cb4f06e6299e6cd819b392117.jpg

 

Coté technique acquisition classique en L R B  le vert est une addition(R+B)/2.

Condition convenables avec une SQM évoluant de 19.2 à 19.8 (Borttle 5) classique pour un centre ville.

Geram22

Même quand le temps ne se prête pas à la photographie  du ciel profond,avec une SQM proche de 19 (Borttle 6)

Il se trouve toujours des événements amusants à capturer et ne nécessitant pas de longues séances de prise de vue  .

Ainsi  le 19 Mars la présence d'une nova a été signalée dans Cassiopée

http://www.spectro-aras.com/forum/viewtopic.php?f=36&t=2744

après  5 minutes de poses voila le résultat obtenu:

 

60674176aaf8f_cartephotonovacas20201.jpg.db15b6a7e0821e501915e6d04ababf46.jpg

 

Images brutes dont le traitement par le logiciel ISIS a permis d'obtenir le spectre 2D et une courbe:

 

606741966bec3_spectrecourbenovacas.png.147dbed5d791dfa19c05fb9526e815c5.png

 

En dehors des raies en émission  de l’Hydrogène( indiquées) les autres sont celles de l'Hélium

 

Sujet plus approfondi dans le forum Astrosurf

 

Les novae  peuvent être 1 million de fois plus lumineuses que le Soleil

(la distance nous séparant de Nova Cas est évaluée à 5000 A/L)

Pour les supernovae on arrive à  10 milliards de fois la luminosité du Soleil

voici 2021gmj  de type SNII (explosion d'une étoile massive)située dans NGC3310

distance:une vingtaine de méga parsecs soit à la louche 60 millions d'A/L

SN.PNG.604e6d45b2b38489a88d141e6f764c82.PNG

 

voir aussi https://www.rochesterastronomy.org/snimages/

Geram22

Prises de vue le 26/02   proche de la pleine Lune.

les couches couleurs ont été faites le lendemain mais les conditions de Lune les rendent peu utilisables

sur le forum d'astrophotographie j'ai publié un exemplaire coloré Ha Ha R B

mais je préfère la couche Ha seule qui totalise 2h 25 de poses         SQM <18

(pour info j'ai utilisé la fonction wavelet filter d'IRIS,(constantes 8 3 5)pour gommer un peu de bruit (de 8 on descend à 3.5)

6046630e8d2b8_ngc2264nb.jpg.34b01454d8f46bce373e79bd67e7d48e.jpg

Geram22

7/03/21

Tout est dans la légende: les couches couleurs sont de30x30s chacune

le mixage a été fait de la manière suivante :

luminance= couche Ha

 Rouge     Vert=(rouge +bleu)/2          bleu

C'est l’association qui respecte le mieux les couleurs d'étoiles,au détriment de la saturation en rouge des nébuleuses.

SQM médiocre =19.2 finissant à19.5 mais les cibles à ce moment sont basses  

 

 

6046628bc84ac_ic417hrrbbwav2.jpg.218b9e69ce6ad6e6d00ee2ca4ba05948.jpg

Geram22

IC2162 dans Orion

IC2162, assez haute dans Orion à proximité de « La tête de singe » et de « la méduse »

Conditions de prise de vue :

-Centre ville  SQM 19.8

-Poses variables pour s’adapter aux passages nuageux : Ha 4x10’ 2x5’ 3x4’

-RVB 30x30s

-synthèse Ha RVB (respecte un peu plus les couleurs que Ha HaVB)

Atik414 lun.80/560 filtres Ha 7nm

Pour info la petite galaxie est en bas à gauche de la nébuleuse

 

ngc2162.jpg.08637d5eb79387469b697ea2c87727e6.jpg

Geram22

NGC2683 C. du Lynx

Faite le même soir que la nébuleuse trifide

NGC2683 se retrouve proche  du zénith et le ciel reste bon avec un SQM dépassant 20

36x100s et 2x18x60 pour les couches rouges et bleues ,le vert étant un(R+B)/2

 

ngc2683.jpg.9248815de58711042d5582fd208eebbf.jpg

 

Par comparaison voici une précédente photo faite au 200/1000 associé à  l'eos  (48x60s)

Avec cet APN je n'ai jamais pu régler parfaitement la balance des couleurs ,il persiste  toujours un fond verdâtre, ceci dit les performances sont honorables pour 48' de pose.

Mais c'est tellement plus facile de photographier avec la lunette de 80mm et la caméra

 

 

 

5fff3e38b13f7_2683eos200100048x60s.PNG.5c46b7c6f56f1fdf7b60ea5ae8c5e89e.PNG

 

Geram22

Acquisitions avec la lunette de 80mm à f/7 .

(SQM mesuré à 19.4)

R V B  30x60s

 halpha 12x300s

synthése R(=R+Ha)-V- B

La comparaison des couches R et Ha n'incite pas à conseiller l'utilisation du filtre H alpha.

D'ailleurs cette nébuleuse est souvent de couleur  plus jaune sur de nombreuses photos.

Les zones en réflexion sont peu visibles ,la raréfaction des étoiles au centre est liée à la présence de nuage de poussières

 

 

ngc1579.jpg.f81afe654c4094c9fb7d8db2a68a359e.jpg

Geram22

Nova N Per 2020

Grâce à météociel qui avait prévu une soirée dégagée ce 4 Décembre il a été possible d’organiser une chasse à la nova :   N Per 2020

En effet une belle trouée dans les nuages (souvent accompagnés de pluie) a  eu lieu vers 20h

Sachant qu’avec ce type d’observation les prises de vue durent peu longtemps

J’ai pu choper la nova  apparue dans Persée :

http://cdsarc.u-strasbg.fr/afoev/activ/obs/nova/nper20.htx

 

image.png.ad84bfa1b39e42fce47d503d99a6dfc6.png

A droite copie d’écran de « Cartes du ciel » P.Chevalley  et  téléchargement CDS GAIA 2018

Images avec Star Analyser 100

 

image.png.062675ae11217ece31f2a2d20be1118f.png

 

image.png.3bcb34cdd076bd15f0dd3a664f53c7a9.png

 

 

A comparer avec une image trouvée sur le site ARAS

http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Novae/FitFiles/Images/asdb_NovaPer2020_20201205_746.png

http://www.astronomie-amateur.fr/Projets Spectro4 Novae.html

http://www.astronomie-amateur.fr/Documents Novae/Raies_Novae.pdf

j'ai pu trouver sur ce dernier site les indications permettant d'identifier les raies d'excitation du fer et de l’oxygène, il faut  se souvenir cependant que le star analyser ne permet pas d'identifier les détails en dessous de 5nm

image.png.2c759f6580659d90fa374a27c901941e.png

la même nova photographiée le 06/01/21, baisse de luminosité de1.5 :10.6/9.1 en décembre

calcul avec IRIS

5ffdfc12a2f15_nova0601.jpg.0786e26d875163c0b460f3b2ecc89f47.jpg

 

Geram22

IC443 est un rémanent de supernova,  structure résultant de la destruction d'une étoile de masse supérieure

à 8 masses solaires(au début de son existence dans la série principale)

Au cours de son évolution et  en particulier lors de l'explosion en SN ,l'étoile éjecte de la matiére ,si la masse

 résiduelle de l'astre est supérieure à 1.4MS (mais inférieure à 3 une) alors cela donnera naissance à une étoile à neutron

(de diamètre kilométrique pour des densités  de 10 + 17 zéros  kg/m3)

 

Une étoile à neutron n'est  visible qu'indirectement.

Une photo d'amateur ne peut montrer que du visible (440-700nm) sachant

-que les UV ne franchissent pas l’atmosphère

-que les IR proches (770 -10000nm) sont aussi perturbés par l’atmosphère terrestre

-que les IR  lointains sont pollués par les sources de chaleur terrestres

C'est pourquoi j'ai ajouté une photo du satellite Chandra avec des images uv et radio qui ont  permis de localiser l'étoile à neutron

 

 

5fbff2e1e5a7d_ic443medusenb.jpg.48a99165164b78536ccbedb3f3c87d92.jpg

 

image.png.c902fd496d3d66c2a9eb5d2f090f1240.pngimage.png.e596234c221ca5e267300d3ef90ce355.png

 

 

Geram22

L'idée était de profiter d'un bon ciel ce 17/11 en attendant NGC514 et sa supernova

 

culminant à 17h17    M 71 amas globulaire accompagné en bas à droite par le très faible amas ouvert Harvard20

 

m71.jpg.af3abf7f77f7557c5e421ae13ae6334e.jpg

 

  A 19h59  et plus haut dans le ciel NGC 7331 légèrement décadré pour laisser la place au célébrissime Quintet de Stephan

 

Ciel bruité montant à sigma 100 en 1 minute de pose (Une centaine en tout et du dithéring )

Le bruit résiduel est mesuré à 8,ce qui laisse un fond de ciel propre permettant de partir à la chasse aux tachouilles (nombreuses).

J'avais en 2018 fait un laïus sur le quintet

On y voit que la lunette de 80 n'est pas ridiculisée par  le 150 de l'époque(avec un plus long temps de poses)

 

5fb5574568293_ngc733117112020lun560.jpg.656ca2d090685ea0c72770e28c0a5a74.jpg

 

Et pour finir NGC514 faible galaxie dans la constellation des Poissons connaissant son heure de gloire en raison de la présence d'une Supernova

dont le transit était 22h46

 

5fb5586338e51_ngc514sn.jpg.cd204c18a671af66420cad59fc1be33d.jpg

 

Photographiée assez rapidement en 30 minutes :1-Pour  garder du temps en vue de capturer un spectre de la super nova

                                                                                       2- pour tester la tenue de l'autoguidage nécessaire à la réalisation d'un spectre d'astre de Mag 13.8

Le résultat n'étant pas conforme aux standards de la spectroscopie 9_9!!!

Je ne pense pas publier le résultat:D

 

Geram22

 

Etoiles de  Wolf -Rayet

Ce sont des étoiles massives expulsant de la matière  à intervalle plus ou moins régulier.

La plupart ont perdu leur enveloppe d’hydrogène (lequel est responsable de raies d’émission où d’absorption chez les étoiles A et B).

En conséquence on peut apercevoir les raies d’émission provenant des éléments synthétisés au cœur de l’étoile.

-Hélium neutre et ionisé.

-Carbone  oxygène WC WO.

- Azote (type WN).

On peut penser qu’il s’agit d’un stade intermédiaire entre des étoiles  de type O et une supernova.

Etoile O :-T de surface 35000° masse initiale 25 masses solaires.

               - émission essentiellement en UV.

                -durée de vie dans la série principale : 3millions d’années.

                 -A partir de 20MS les étoiles perdent 20% de leur masse durant leur vie dans la série principale .Vers 100MS (max théorique) la perte peut être de 90%..

WR136  type WN mag 7.44étoileHD192163

Raies intense et large à 464 -468 Azote et Hélium

 technique

7x60s lunette 80/560   atik   star analyser100

 

 

WR136.jpg.6eb83928eafe59f07da6f5edaff9f311.jpg

 

5fb01d75133c5_wr136a.PNG.ec3331c24df986e3c3ab3aaf293286ff.PNG

 

Cette étoile est située au cœur de la nébuleuse du croissant, la bulle étant le résultat des vents stellaires et de l’ionisation de la matière

 

 

 

WR155 type WN  mag8.9 étoile HD214419

Info technique 8x60 sec  star analyser  80/560 atik414

 

image.png.42a96a6d015323cc899be9f3a5039fc2.png

 

image.png.443a5affa232a87c4b6b8972c673bff6.png