• entries
    49
  • comments
    8
  • views
    11626

About this blog

Astrophotographie dans un cadre urbain

Réalisation d'images numériques  du ciel profond

Lectures et informations scientifiques

informations sur l'ABA :Astronomie en Baie d'Armor

P1040423.JPG

Entries in this blog

Geram22

Nébuleuses hivernales

J'ai profité d'une belle nuit bien dégagée le 21/01 sans trop de vent de NE pour faire  des images

 

-Nébuleuses du cœur et du fœtus

   expérimentation d'un montage Atik + objectif zoom tamron 28/300 à 80-90 de focale

Ca n'est pas une solution pratique car la mise au point sur un tel zoom est très délicate au "pouilleme de 1/4 de mm" l'alignement des lentilles est aléatoire la couche bleue étant affublée de coma )

en plus j'ai utilisé les filtres H R G B qui se vissent  à l'intérieur de la bague d'adaptation  canon/T2

ce qui veut dire refaire MAP et flat à chaque fois,

mais le grand champ est sympa même si les étoiles sont parfois comateuses

 a cet échantillonnage elles sont d'ailleurs plutôt carrées surtout en JPEG d'où l'image réduite

les poses sont de 5' ,quelques pixels chauds résiduels ( darks mal faits)que j'ai virés avec la fonction "erase" d'IRIS

(il est possible aussi de faire une addition médiane plutôt qu’arithmétique) addition H H V B (ici vert =R+B/2)

l'utilisation du vert de synthèse peut amener des halos verts autour des étoiles,mais la température de couleur est globalement respectée ,beaucoup d'étoiles très bleues

(indice de couleur négatif sur certaines)donc très chaudes ,massives et jeunes en accord avec le rôle des nuages de gaz et la formation d'amas ouverts( oc 146, 365, 413, 357)

 

ic1805.jpg.d9efa54337a3d59e19e4caa83328e361.jpg

 

 

Nébuleuse planétaires PK164+31.1 dite de Jones Emberson 1

  objectif prétentieux avec une lunette de 80/560 en H O O ,le signal est faible

la nuance verte apportée n'est pas évidente sur l'image (suggestion faire du H H V B?)

les NP sont de très jolis objets mais difficiles à rendre car il faut du temps de pose et de la focale

sur les BMP en tirant sur les seuils la centrale (naine blanche) est visible

 

 

pkadmed.jpg.4a54fa8fc4315f030e0be09cc131fdaa.jpg

Geram22

Des années d'astrophotographie et pas de photo de ce double amas!!

Cet objet est plus beau en visuel qu'en photo,l'éclat ponctuel des étoiles est mal rendu par la photo

raison pour laquelle je l'ai réduite.

Les amas ouverts et globulaires ainsi que les planètes sont pour ma part la chasse gardée du visuel.

Mais hier une légère poussée de ciel étoilé m'a incité à braquer la lunette équipée de son correcteur sur cette cible.

C'était aussi le moyen de vérifier le bon réglage de ce dernier.

photo faite avec la lunette à 440mm de focale (réducteur correcteur 0.79)

 

5e20b1afcdbc6_doubleamasred.jpg.60ff5f4976fa1f514e7ec1359bcbe38e.jpg

Geram22

Un grand classique de la Grande Ourse

-2 galaxies dont une de forme inhabituelle  :3718 spirale bizarroîdale.

-le petit groupe de galaxies hickson 56  à 400millions d'A/L (c'est ce qu'on appelle la profondeur de champ).

-Le fond de ciel laisse entrevoir pas mal d'objets.

En plus j'ai résolu le problème des étoiles en écusson qui hantait mes nuits ( problème non solutionné  par un retour chez l'importateur)

en desserrant  la bague vissée qui maintient le doublet ,mes étoiles ont retrouvé leur rondeur!!

 

Voila donc 63 poses de 2' en luminance + 3x20x45sec en RGB a la lunette 80/560

le résultat RGB classique me paraissait trop rouge

J'ai fait une couche verte en additionnant la couche rouge/2 et la couche bleue/2

une normalisation noffset3 avec iris pour égaliser l'image,un coup de DDP et voila:

 

5e234d706b774_ngc3718hickson56vsyntredjpeg.jpg.60fa9bd9ba3bc612b135f6ea8daaa1b0.jpg

 

 

Geram22

NGC 1491 nébuleuse

Pas beaucoup d'informations sur cette nébuleuse à émission par hydrogéne ionisé

(Il y aurait une étoile de 30 masses solaires émettant les UV responsables de l'ionisation,elle devrait être bleue car très chaude)

un nuage de ce type est très chaud 10000°k ,les électrons éjectés par l'énergie des UV sont très agités ,les collisions successives leur font perdent une part de leur énergie .Ils peuvent être recapturés par les

noyaux d’hydrogène et émettre dans le rouge (transition au niveau 2),en fait ils redescendent au niveau fondamental mais dans ce cas ils émettent en UV

pour l’oxygène :c'est encore plus compliqué!!

(150/750  atik 414: 20 poses de 3'en Halpha+id en OIII   + 20' de poses en luminance pour ajouter des étoiles)

ciel clair ,mais bruit de fond de ciel =100 en 50s donc pas top!!

Initialement j'avais mis la photo L  H O O  pour rajouter des étoiles !!   Résultat: image bruitée et étoiles uniformément blanches

Celle ci est une image H O O de meilleure qualité qui respecte la couleur des étoiles

selon le réglage de l'écran où de l'image on aperçoit les extensions du nuage de gaz

ngc1491fjpeg.jpg.525582f1dd299334a4c0b04ea27c6ea1.jpg

Geram22

Bilan fin 2019

Un bilan des observations s’impose :

Comme annoncé j’ai privilégié le ciel profond :

      Quelques exceptions concernant des événements intervenus dans le système solaire :

                                   -  2 transits : Mercure et Vénus

                                    - 2 comètes :21/p ,74/p ,Wirtanen

Pour notre bonne vieille galaxie je vous ai proposé

    1- des naissances d’étoiles :ngc281 ngc7635 ngc7538 ngc7380

(Nuages  d’hydrogène ionisé par le rayonnement UV d’étoile naissante de type O où B donc très massives)

    2-des nuages de gaz - ngc 6888 (étoile de wolf rayet:grosse étoile ayant perdu son enveloppe d 'hydrogéne)

                                        -  ngc 1333 (diffusion d’ondes visuelles bleues comme le fait  l’atmosphère terrestre)

                                        -  ic 63 et 59 mélange d’émission  et de réflexion

    3-A l’opposé :

       -des fins de vie d’étoile «  légères « comme le soleil (<8ms) que sont les nébuleuses     planétaires  :M76,PK47,  M97 et leur couleur verte liée à l’oxygène synthétisé par l’activité stellaire

       -Pour les étoiles > 8 masses solaires donc donnant des supernovas et leur rémanent j’y travaille !!,il s'en produit 1/500ans donc on observe celles des autres galaxies

     3-des amas ouverts d’étoiles jeunes liées à l’activité créatrice d’étoiles de notre galaxie :ngc6939,M52, M35,M38,ngc 1907 et 2158

     4-des amas globulaires de création contemporaine à la formation de la voie lactée :ngc2419 ,m15

 

Enfin les galaxies qui sont à l’astronome ce que  les iles du pacifique sont au voyageur, avec quelques-unes emblématiques :

  -ngc 3079 et le quasar double résultat d’un mirage gravitationnel(le Graal quoi !)

 -des galaxies avec  supernovas( explosion d’étoiles >8ms)  donnant naissance soit à des étoiles à neutrons soit à des trous noirs :ngc5353,m100,ngc2146 ,M63,ngc 7479

(Pour info 8 masses solaire c’est la masse de l’étoile avant son explosion laquelle précède son effondrement gravitationnel ,8ms donnant après explosion 1.4ms ,qui est la masse minimum d’une étoile à neutron de 10 km de rayon)

- la mise en évidence de l’activité d’un trou noir avec M87(pas la plus belle assurément :plaisir astronomie>qualité  photographique)

- NGC891 que j’aime bien parce qu’elle ressemble je pense à notre galaxie vue par la tranche (mais de loin !)

Et M33 pour les mêmes raisons mais vue de face

-M51 et l’étoile géante de type nova

Concernant le matériel :

La monture GPDX tient le coup

Le remplacement des moteurs starbook s par des skywatcher a été un plus (le suivi en déclinaison est cependant "subtil" à régler)

Le système d’autoguidage MGEN reste opérationnel malgré des problèmes récurrents de contact (apparus très tôt) ceci dit je bidouille la connexion caméra–raquette et ça tient des heures

L’objectif : le 150/750 me donne avec l’atik un champ de 40’ , un peu juste pour certaines cibles

Par ailleurs la conception économique de ce newton fait que la collimation (alignement des miroirs) est, disons fugace, selon la position du télescope.

La lunette 80/560 reste pour le "touche à tout" que je suis le meilleur choix, associée à une caméra  comme l’atik414, elle autorise l’astrophoto facile et rapide( à défaut d’être esthétique mais je ne me vois pas faire des poses de 10h et plus, quant aux échantillonnages de 1 ‘’/pixel … je passe la main)

Pour le moment il y a un souci d'alignement des lentilles ,qui se caractérise par une déformation en "écusson" des étoiles,à ce jour personne n'a été capable de solutionner le problème

Concernant le traitement je reste fidèle à Iris

Je ne fais des darks que pour avoir un fichier cosmétique qui cible les pixels déviants liés au vieillissement du capteur

En général c’est addition arithmétique pour ne pas perdre un pouce de signal .

S’il y a des artefacts l’addition médiane donne satisfaction

La fonction DDP  permet d’équilibrer les zones lumineuses /sombres, et j’utilise un flou gaussien si l’image devient dure

Les filtres à bande étroite sont très (très) efficaces pour les cibles Halpha et OIII, avec eux  on peut s’attaquer aux nébuleuses à émission où planétaires dans un ciel urbain devenu miraculeusement de qualité Acatamienne

Quand les étoiles sont trop déformées j’utilise les logiciel Fitswork pour les arrondir où les atténuer, la fonction RL2 d’Iris marche bien aussi ,en général je le signale sur le blog

La durée des poses a été évoquée plus haut donc je n'y reviens pas

Concernant IRIS j'en découvre toujours  de nouvelles possibilités :coregister pour registrer des images de tailles différentes,Drizzle pour les faibles échantillonnages.

 L'association ABA fonctionne bien,il y a somme toute peu de "pratiquants",plutôt des gens qui s'initient au plaisir de regarder le ciel

 

 

 

 

 

Geram22

Acquisitions faites entre les nuages le 3/12

focale 560  insuffisante sur ce type d'objet pour arriver à un bon niveau de détails,mais c'est joli quand même:P

Halpha et OIII    (fusion RGB= H O O)

camera N et B +  filtres =  rapport signal bruit très élevé =acquisitions rapides (avec un objet assez lumineux)

Nébuleuse planétaire

(Il y a  quelques artefacts qu'il faudrait gommer mais la couleur donc la température des étoiles est respectée)

 

 

 

s5debdb8ce33cb_m76jpeg.jpg.debf49a61d509b10c17262d942c6c23b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Geram22

5df76e54eeeba_ngc6946pa.jpg.ff6a08cfb2479865024408fb7cc01a03.jpg

Ce dimanche 29/09 malgré des prévisions météo quelconques ,une trouée s'est faite dans les nuages, associée à une image satellite encourageante.

Malgré une brise résiduelle j'ai sorti le matériel ,mais n'ai attaqué les acquisitions qu'a 23h30

voila donc une galaxie spirale et un amas ouvert assez connus ,le cadrage n'est pas parfait ,j'en conviens!

64x120s , filtre IR banal ,

mag max: 19.2  ref: Gaïa DR2 (2018)     pas mal pour une lunette de 80mm en centre ville

J'ai changé la photo initiale :en examinant celle-ci j'avais noté des artefacts sous forme de taches grises (pourtant invisibles sur les brutes ): j'ai donc  viré  2  où 3 brutes limites,et fait une addition médiane ,conclusion les taches ont disparu. Bizarrerie du traitement informatique ???

L'addition des brutes, donc avec taches, avait été faite avec la fonction drizzle (mais problème identique avec addition arithmétique ,sigma clipping ,pondération adaptative)

L'image s'en trouve bien améliorée ,à retenir

 

 

 

 

 

Geram22

NGC 7380 (le sorcier)

 Le 18/09 2h après le lever de la Lune(à 80%) essai de la lunette avec un filtre H alpha:P

(vent bien présent avec quelques pointes à 40km/h)

j'ai fait 10 poses pour 1h dont 3X 10' (bruit =70 oups....)

plus les couches couleurs

Nébuleuse à émission classique:version noir et blanc

5d8dcc8d30f58_ngc7380nbjpeg.jpg.39a4e5d3b3924f04052036c1acfd5647.jpg

version couleur luminance moyenne[ R +Ha] + Ha -V- B

pour les couches couleur j'ai fait une réduction d'étoiles avec fitswork car ça bavait sévère

 

 

5d9895ef1b124_ngc7380N6.jpg.06beb2f5f8dd07b5d1266f0ee3256187.jpg

Geram22

voici une nébuleuse faite avec la lunette et son réducteur  donc avec une focale de 470mm

champ avec atik 414 :70' échantillonnage 2.9"O.o

filtre halpha 7nm  :11 poses pour un total de 2900s (48')

vert et bleu  15x60"

les images sont normalisées avec la commande NGAIN3 d'iris

puis j'ai fait Ha V B   et Ha en luminance

un petit coup de  ddp avec iris  +0.6 de flou gaussien et puis c'est tout

la photo est bien rouge !!

mais la couleur des étoiles correspond bien à l'indication des atlas (indice de couleur ,températures etc...)

les conditions de prise de vue 19/09 brise et Lune bien présentes

Je pense que l'achat d'un filtre OIII est imminent

 

pour l'aspect astro il s'agit d'une nébuleuse située dans le Cygne "allumée" par une étoile de type Wolf-Rayet (cf wikipédia)

donc une géante en fin de vie qui a perdu son enveloppe externe5d8c88fa71e6c_ngc6888col2jpeg.jpg.6b3f7977f67a4f317dd928ecb4b9a5c0.jpg

 

pour info j'ai refait le lendemain ngc6888 avec un filtre  LP dont voici les bandes passantes5d8c929dac7fa_Capture4.PNG.55ca5c5aa370df6e13d9f92b41c899ec.PNG

soit 2h de poses (30x180 29x60)               5d8c91f5453c4_Capture2.PNG.127bcd3ed1bd2fcb4e400c9b690d6447.PNG

A comparer aux 48' du Halpha                   Capture3.PNG.042c0ccde88cca62441b943000f88c02.PNG

 

Geram22

Cette nébuleuse se situe dans la constellation d'Hercule à 6500 A/L et des poussiéres

Elle est le résultat de l'expansion dans l'espace de matériel stellaire signant la fin d'évolution d'une étoile semblable au Soleil

cela marque le passage entre le stade géante rouge et naine blanche

l'étoile centrale est à mag 15.5 on distingue dans le halo 2 taches blanches correspondant à des galaxies situées  évidemment en arrière

l'image contient par ailleurs  pas mal de tachouilles

cette nébuleuse,à défaut d'être esthétique est néanmoins assez grande pour être tentée avec une lunette de 560mm de focale à F/7

il y a 56 poses de 100s (plus où moins) +30 poses de 100s correspondant aux couches R V et B

le modèle en couleur ne gagne pas forcément à être connu, la nébuleuse étant de dominante bleue

 

Dans ces nébuleuses se produit le phénomène d'émission de raies" interdites":le rayonnement intense au sein de la nébuleuse installe les électrons d’oxygène (entre autres) dans un état appelé métastable responsable d'une transition radiative dans le bleu -vert,sauf s'ils quittent cet état par collision avec d'autres électrons ,ce qui est la règle  sur terre (même en laboratoire) du fait de la trop forte densité d'électrons

 

NB:malgré le sigma clipping utilisé pour l'addition on aperçoit 2 traces de satellites,il faudra s'y faire maintenant qu'on les expédie par escadrilles entières.5d1f60c932ae3_PK4742.1addnb.jpg.6a2ef2cc3a05a5cde375588112d91bce.jpg

 

Geram22

Ayant reçu ma lunette 80/560 et le réducteur 0.8 j'ai voulu faire un essai lundi 20 mai

les nuits sont courtes donc la prise de vues s'est faite entre  minuit et 1h15

Je voulais vérifier un certain nombre de choses concernant l'équilibrage,le champ etc..

Pour ce faire j'ai choisi dans la constellation de la Vierge la galaxie géante elliptique M87 , plus célèbre qu'esthétique  sans précautions particulières (:pas de dithering =bandes obliques)

A 440mm de focale avec la 414ex= 3"/pixel, pas exactement de la haute définition

 

m87.jpg.361254e73232bacf8887f2dfa0810ba9.jpg

on y voit de gauche à droite M87 puis ngc 4478 et 4476 enfin en bas à droite 3 ngc dont la spirale 4440

pas de quoi fouetter un chat sauf que... j'ai trouvé une "boursouflure" sur M87...après modification des seuils ça donne ça:

 

5ce54582a9eab_M87jet.jpg.22020e445fb897bdfb859cbf0d63781c.jpg

Ne dirait on pas le jet de matière émis par cette galaxie elliptique à noyau actif?

la vitesse d'éjection de la matière a été mesurée à des vitesses très supérieures à celle de la lumière,il s'agit d'un effet relativiste.

ce jet de matière serait initié par le fameux trou noir dans le centre de la galaxie

(l 'échantillonnage ne permet pas de distinguer beaucoup de détails)

Amusant ,non ?

A plus

 

 

 

Geram22

NGC5353 appartient au groupe Hickson 68C

https://cseligman.com/text/atlas/ngc53a.htm

une super nova a été détectée dernièrement

http://www.rochesterastronomy.org/snimages/

Cet événement ne pouvait que m'inciter à graver l'événement malgré Lune et vent bien présents

en revanche les observations au quasi zénith permettent des prises de vue de qualité

(tout étant relatif car des problèmes de collimation et de suivi sont apparus quand le tube s'est retrouvé en position verticale )

J'ai supprimé la partie gauche de l'image

A ce sujet la galaxie NGC5371 aurait tenu dans le champ:o5cd93dca771d8_ngc5353jpeg.jpg.2de90f4489507a6422122dce6c114282.jpg

Geram22

M 100 accompagnée de pas mal de galaxies dont ngc 4312 (distance 11 Mpc)

-- entouré en jaune  :un quasar

MS 12209+1601

Information du catalogue: QSO

Quasars and Active Galactic Nuclei (11th Ed.)

Magnitude visuelle: 15.90

Indice de couleur: 0.80

z: 0.081

Mabs: -21.8

U-B: 0.0

--Le trait jaune indique un objet extragalactique (type SN) qui reste à déterminer

Renseignements pris:il s'agit de 2019ehk merci pour le tuyau à

AlainG qui en a fait une excellente photo en couleur sur Astrosurf:

5cd46b5f3f7fe_m100marqu.jpg.72f7156201fa225385edf14b0787bc98.jpg

Geram22

m106 CHIENS DE CHASSE

Je vous propose cette prise de vue de jeudi 28/03/09

100 photos s'étalant sur 2 heures( à peu prés) 85 d'une minute et 15 de 3 minutes

problèmes rencontrés :flats non enregistrés donc récupérés sur une autre série!!

cela du à des arrêts intempestif du pc portable relayé via teamviewer au PC du salon .

Arrêts que je ne m'explique pas??

-cette photo est associée  à une image "carte du ciel ",complétée par téléchargement d'un fichier pour la région observée de: Gaiasource  DR2 data sur le site CDS Strasbourg

d’après cette image locale la mag atteinte est de 19 ,cela permet de voir une image susceptible d'être celle d'un quasar de z=1.1 marqué trait orange

-les galaxies du catalogues PGC ont une vitesse radiale de 5 à7000km/s

sauf celle du centre : ( 12h18m51.19s    +47°11'39.8" )      PGC2295839    m:18.39      Dim: 0.4 x 0.1 '    vitesse radiale : 19010   km/s     

-rappel un des moyens de mesurer la distance est de diviser la vitesse radiale par la constante de Hubble:V/71=distance en Mpc (à confronter avec d'autres méthodes:Tully-Fisher ,supernova)mais cette relation est caduque au delà de 1

pour un z=1 on peut dire que la distance serait de 7 milliards d'A/L  sur la  base du graphique suivant

 

5c9e5edb9d34a_vitessedistance.PNG.b7f7c34f24714af6720872df5b868426.PNG

quelques autres détails techniques de prise de vue :cam refroidie à -11,pas de dark mais utilisation d'un fichier cosmétique destiné à gommer les points chauds

image brute d'empilage: ajustement des seuils ,ddp pour désaturer le centre de la galaxie,retrait du gradient

bruit du fond de ciel à 100s =120  pour un bruit de lecture de 16

les poses de 3 minutes servant à mesurer le signal visible, la qualité du suivi,le bruit qui diminue au cours de la nuit.

M106      25 millions d'A/L:                                

image.png.fa82a2a29de8d990fff2bcde64e83028.png

 

5c9e6000acb51_m106GAIA.PNG.73eecb52b5d3c2232ed7e9cd204963d7.PNG

Geram22

Le mois de février a été clément donc j’ai fait pas mal de photos, pas toutes montrables, mais bon on s’amuse, on s’évalue !!

Je commence par ce que je croyais être une supernova: AT2019 abn située dans M51

https://www.flickr.com/photos/econseil/47009869891

http://www.rochesterastronomy.org/snimages/

photo du 4 mars 2019 à comparer avec une  ancienne photo de M51  (en négatif )

mais qui se révèle être une variable bleue dans M51.

Erreur rectifiée par un membre d'Astrosurf

 

 

Capture.PNG.ebe73d274e86a220d4e3d3f95da883a5.PNG

 

photo négatif avec " l'objet":

image.png.2c853966837d03b5b631f2b85a42998d.png

photo sans:

 

image.png.61846cdc611acb36b37815b1423b1975.png

 

Compositage de 51 poses de 70s ,difficile en raison d’une bonne brise ,j’ai profité d’une éclaircie car les SN(?) ont une luminosité qui s’affaiblit rapidement dans le temps

J’ai loupé ainsi dans UGC7020  Grande Ourse  2019uo découverte le 2019/01/17.794 par Koichi Itagaki

 

image.png.8b766f6b81eb4300fef6280da326b6e6.png

 

Dont voici une des dernières photos :

http://www.krannich-online.de/astronomie/ugc7020_201902011041utc.jpg

Elle est à 250 M A/L quand même.

 

Toujours dans la Grande Ourse la galaxie NGC 4244   ( Magnitude: 10.71 Luminosité de surface: 24.57 Dimension: 16.2 x 7.2 '

Angle de position: 45  Classe: Sc )

Spirale vue par la tranche comme NGC 891, quasi voisine , genre 20A/L.

image.png.8002dcc39998197f1c2b53860fdee024.png

 

 

Puisque vous insistez je vous montre le groupe 2805, toujours dans le même secteur.

 

image.png.3a68836d75012a974310024b6a7c79cf.png

 

Mais il y a beaucoup mieux sur les forums !!

Raison pour laquelle je choisis des objets peu photographiés.

 

pour en revenir aux SN de type Ia :ce sont des chandelles de l'univers, leur luminosité vaut 10 milliards de fois celle du soleil.

Je joins une photocopie d'une page du livre d'Agnès Acker

Astronomie Astrophysique éditions Dunod

qui décrit les courbes de luminosités de SN

Excellent livre ,un peu ardu qui complète un autre que je ne peux que conseiller

Astronomie et Astrophysique de Séguin et Villeneuve  ed DeBoeck Université

très pédagogique

 

A.Acker.jpg.1ccfa62963acaf4894b8f36f94f13645.jpg

 

 

Geram22

NCC 4088 grande Ourse

Retour  aux galaxies avec le 150/750

NGC 4088 

Appartient au groupe de M109

Galaxie spirale avec une irrégularité dans le bras supérieur gauche, liée à un effet gravitationnel provoqué par la galaxie 4085 en bas, elle est incluse dans le catalogue ARP des galaxies particulières les autres tachouilles sont des galaxies beaucoup plus lointaines.

Lune au premier quartier 13/02/2019

40x40s ( fond de ciel à 3860) puis 70x 60 s( fdc 4392  )

Quelques poses de 160s (fdc 7156 malgré la montée de l’objet dans le ciel)

un peu de RGB (30x40s bin1)

5c6718522ef2c_ngc4088png.png.38f3667b97586fc21aa16d327ef84c20.png

Geram22

Situation: Persée

Nuage moléculaire diffusant la lumière des étoiles

quelques petites zones rouges d’hydrogène

ngc1333red.jpg.b35199e6918357ee1d9cd1172e569ac9.jpg

L=17X240" (1h08) 3X8X240 (1h36) pour les couleurs

nébuleuse assez difficile,l'essai avec un filtre skyglow qui laisse normalement passer le bleu n'a pas été concluant

ma lunette est tombée de la monture(!) depuis j'ai un problème avec les étoiles : déformées avec des aigrettes

Geram22

Les nuits se rallongent mais la météo se détériore et les séances se font rares

Malgré tout il a été possible de faire quelques photos entre les nuages : la cométe Wirtanen m’a amené à explorer une partie sud du ciel délaissée pour cause d’encombrement et de pollution lumineuse  !!!:

les étoiles D'Orion sont ici à 33° de hauteur pour une hauteur au méridien de 40°,donc  B33  file vers l'horizon et  les lumières de la ville

 

5c32785f9f173_SUDmaison.jpg.463f90ea0f0c9584fc8a22255018ca47.jpg

montage fait avec l'excellent "Cartes du ciel" de P Chevalley

 

Résultats de la balade le 15/12

 

Uranus : addition de poses de 15 secondes, la planète est surexposée mais on voit déjà pas mal de galaxies

 

image.png.50f967be0ca6ea3114b7fa325d0b40af.png

 

la « tête de cheval «  bien basse sur l’horizon, il n’a été possible de retenir que 3 poses de 7 minutes avec le filtre LP2 narrow band

Il s’agit d’un nuage de poussières qui assombrit le nuage de gaz (hydrogène ionisé) en arrière-plan, de couleur rouge quand on peut faire du RGB

 

image.png.bca3a17b26939491e83359df5314848a.png

 

M77 et sa voisine ngc 1055

Là je cherchais plus à repérer la super nova 2018 ivc

http://www.rochesterastronomy.org/sn2018/sn2018ivc.html

Ça y ressemble,plus où moins, je n’en suis pas sûr à 100% !!

 

image.png.2fa386aebca0ccef77847deb098cc5fa.png

 

 

image.png.1f0d75f4a6bd71c7ec8d87850e33a6d5.png

 

Comète Wirtanen

Déplacement rapide  (pour info la taille de la photo en hauteur est celle de la Lune)

image.png.934fe929bd4b3c278aa74d2cd2741f57.png

 

C'est autant du visuel assisté que de la vraie photo.

 

Geram22

2 h 30 de poses sur le célèbre quintet avec la non moins célèbre ngc 7320  qui ....n'en fait pas partie parce

qu'elle se situe 200M A/L en avant et appartiendrait  au groupe  de 7331

en revanche  ngc7320c à gauche se situe à la bonne distance pour interagir avec le quatuor 

quelques tachouilles visibles aux alentours

5bed576d52a52_quintetdestephan2.png.095cfe7449dc5b24433d5e766c3cbb7c.png

 

5bec591e27de9_Capturequintet.PNG.650048c7c6fe46f618c835d742ddea26.PNG

Pour les numéros: ngc est un catalogue de nébuleuses ici 7320 et 7320c  ,92 se réfère au catalogue Hickson des groupes de galaxies

 

Geram22

7538_4.png.02038b2fa8f2ac6c2741f551dbfe30c0.png

Nébuleuse à émission située dans Céphée  donc  dans la voie lactée ,en clair sur la carte .Il pourrait s'agir d'un

nuage pré-stellaire

 

 

les cercles jaunes sont des amas ouverts lieu de formation des étoiles et souvent associés à des nébuleuses (carrés plus où moins rouges :281 Pacman,7635 la bulle….)

Les cercles bleus sont des nébuleuses planétaires ,phase de destruction des étoiles

copie d'écran de"cartes du ciel":

image.png.a5ddaddce187d608792f5ab634e38ddb.png

 

 

 

32 poses de 2m pour la luminance (perte de transparence au bout d'une heure :buée sur le filtre???)

20 poses de 40s en bin 2 pour chaque couleur

J’ai utilisé cette fois ci 2 filtres :un IR cut pour lutter  contre  le rougissement des clichés

                                                         Un narrow band LP2  1000oaks optical (retrouvé dans le stock ???)

Contrairement aux filtres H a bande étroite    le LP ,moins sélectif filtre les raies nébulaires vertes et rouges   

         -    656   H alpha rouge

           - Une bande assez large  à 500nm incluant la raie H beta à 486 et OIII à 500 nm vert

         -  Le filtre infrarouge coupant au-delà de 690

image.png.8aead9c78ec7f859017894a9c3f2bcf6.png

 

Sans filtre, en luminance, en 90s

 

               5bb8cc72e87c1_lum90s.PNG.c551db84392be65f82438f19db030dd9.PNGmaxi/mini-1.31(4468/3400)            avec la mediane fond de ciel (3890)  ratio 1.15

 

 

avec filtre 90s                            

5bb8cd13ad2fe_filtre90s.PNG.5902a2a69064f4f3f29967ac0fc23612.PNG

ration max/mini 1.5        avec mediane fond 708 ratio 1.37

donc gain sur la nébuleuse mais perte importante sur les étoiles (corps noir)ce qui est plus esthétique

et surtout grande facilité de traitement: pas de bidouilles sur les curseurs

avec le même temps cumulé il y aura moins de poses mais aussi moins de bruit (43vs129)et un bon signal sur la cible

 

Seul bricolage: ayant quelques soucis avec la forme des étoiles j’ai appliqué le traitement proposé par le logiciel Fitswork4

 

Geram22

Gamma Cassiopée est une grosse étoile (15 masses solaires) située  à 600A/L

Elle est la plus lumineuse de la constellation avec en plus une variabilité dans sa luminosité

A proximité on peut voir 2 nuages de gaz assez ténus

-ic59 en haut à gauche plutôt bleu ce qui le classerait dans les nébuleuses à réflexion qui diffusent la lumière reçue .Cette diffusion affecte les rayonnements lumineux  de faible longueur d’onde donc le bleu ainsi qu’il en est dans notre atmosphère

la luminosité de surface est de 17.74

-IC63 dite aussi « le fantôme » est plutôt rouge, longueur d’onde émis par des atomes d’hydrogène rendus instables par les rayonnements très énergétiques émis par l’étoile (elle est plus proche de celle-ci que ic59)(cf Pacman)

Dans cette région du ciel il y a beaucoup d'étoiles qui parasitent la photo. un filtre permettrait de limiter leur "présence" et de sélectionner le signal utile surtout en ville mais en contrepartie il faudrait augmenter les temps de poses unitaires (ici 83 poses de 60 a 100secondes)

 

5ba2487802456_ic63a.png.55f7bfab6f9dc80236351161013a8867.png