• entries
    69
  • comments
    10
  • views
    20934

About this blog

Astrophotographie dans un cadre urbain

Réalisation d'images numériques  du ciel profond

Lectures et informations scientifiques

informations sur l'ABA :Astronomie en Baie d'Armor

P1040423.JPG

Entries in this blog

Geram22

Le mois de février a été clément donc j’ai fait pas mal de photos, pas toutes montrables, mais bon on s’amuse, on s’évalue !!

Je commence par ce que je croyais être une supernova: AT2019 abn située dans M51

https://www.flickr.com/photos/econseil/47009869891

http://www.rochesterastronomy.org/snimages/

photo du 4 mars 2019 à comparer avec une  ancienne photo de M51  (en négatif )

mais qui se révèle être une variable bleue dans M51.

Erreur rectifiée par un membre d'Astrosurf

 

 

Capture.PNG.ebe73d274e86a220d4e3d3f95da883a5.PNG

 

photo négatif avec " l'objet":

image.png.2c853966837d03b5b631f2b85a42998d.png

photo sans:

 

image.png.61846cdc611acb36b37815b1423b1975.png

 

Compositage de 51 poses de 70s ,difficile en raison d’une bonne brise ,j’ai profité d’une éclaircie car les SN(?) ont une luminosité qui s’affaiblit rapidement dans le temps

J’ai loupé ainsi dans UGC7020  Grande Ourse  2019uo découverte le 2019/01/17.794 par Koichi Itagaki

 

image.png.8b766f6b81eb4300fef6280da326b6e6.png

 

Dont voici une des dernières photos :

http://www.krannich-online.de/astronomie/ugc7020_201902011041utc.jpg

Elle est à 250 M A/L quand même.

 

Toujours dans la Grande Ourse la galaxie NGC 4244   ( Magnitude: 10.71 Luminosité de surface: 24.57 Dimension: 16.2 x 7.2 '

Angle de position: 45  Classe: Sc )

Spirale vue par la tranche comme NGC 891, quasi voisine , genre 20A/L.

image.png.8002dcc39998197f1c2b53860fdee024.png

 

 

Puisque vous insistez je vous montre le groupe 2805, toujours dans le même secteur.

 

image.png.3a68836d75012a974310024b6a7c79cf.png

 

Mais il y a beaucoup mieux sur les forums !!

Raison pour laquelle je choisis des objets peu photographiés.

 

pour en revenir aux SN de type Ia :ce sont des chandelles de l'univers, leur luminosité vaut 10 milliards de fois celle du soleil.

Je joins une photocopie d'une page du livre d'Agnès Acker

Astronomie Astrophysique éditions Dunod

qui décrit les courbes de luminosités de SN

Excellent livre ,un peu ardu qui complète un autre que je ne peux que conseiller

Astronomie et Astrophysique de Séguin et Villeneuve  ed DeBoeck Université

très pédagogique

 

A.Acker.jpg.1ccfa62963acaf4894b8f36f94f13645.jpg

 

 

Geram22

Un peu de technique

 

Un peu de technique (si on peut dire !)

Choix du matériel :

Newton 150 : pas cher et bon à tout (moyen en tout sauf si on y met le prix)

La qualité actuelle d’un newton asiatique permet néanmoins d’avoir de bonnes photos au centre de l’image ,d’où le choix d’un petit capteur (re- économie)

J’ai renoncé à faire de la «  belle » photo, c’est-à-dire à grand champ où à  longue focale et en couleur mais je  reste désireux de capturer au gré des saisons

  une grande variété d’objets ,de préférence lointains et exotiques, et ce en un laps de temps court  disons 3 h parce que:

- je vis dans une contrée à nébulosité bien présente (mais si )

- le passage au méridien n’est pas simple à gérer

  - la pollution lumineuse m'empêche de descendre  en dessous de 40° de hauteur

                                                J’ai donc acheté un capteur sensible facile à gérer (atik 414)

Le tout sur une monture GPD ancienne (E.P. bien régulière de + à -  7’’  pilotée par des moteurs starbook s de chez vixen (avec EP haute fréquence interdisant je pense les longues focales)

Autoguidage en AD  avec MGEN sur chercheur

Mise au point au masque de Bahtinov ,suivie de la FWHM sur logiciel d’acquisition

Utilisation d’Iris avec  la fonction ddp pour équilibrer les lumières et .. c’est tout, réglage final sur le logiciel vendu avec le pc .

 

Quelques photos d’acquisition présentées avec Iris (logiciel libre)

 Une brute de 2 minutes :     fond 2930 bruit 107image.png.27d9557d5b51eaa736c3df80ee4e6af1.png

 

Après prétraitement et régistration ….mais avec (pseudo) dithering  :bruit à 69

Le pseudo dithering( du nul) est effectué par la registration d’images décalées du fait d’un mauvais suivi mais il fait baisser le bruit de 100 à 70, gain énorme bien supérieur à celui obtenu par le prétraitement,

mais attention aux trames avec ce système

Ayant du mal à gérer automatiquement le vrai  dithering  je le fais manuellement en recalant l’image tous les 30 minutes et donc apparait un chouÏa de trame lors du compositage

 

image.png.b9b7520f3729290c1c076fdda8312593.png

 

 

 

Addition arithmétique de 64 poses :logiquement le bruit sera divisé par racine carrée de 64 =8

 

image.png.6993c7f8be0230eb6be21c965745a780.png

 

Exact :    sigma fond de ciel =9

Ce qui est trop à mon goût

J’aurais eu un aussi bon résultat avec plus de poses moins bruitées (100x70 s). Le « théorème » disant que le bruit d’une pose unitaire ne doit pas dépasser  5 x le bruit de lecture

(ici bruit d’offset 15)

est encore vérifié( mais il arrive qu’en cours de nuit la luminosité parasite baisse  et donc j’ai persisté à  120s.  )

Exemple : voilà un essai sur la nébuleuse planétaire ngc 6543avec 130 poses de seulement 60s  mais  avec un sigma final de 5.1

 

l'atlas du ciel est "Cartes du ciel" logiciel libre

 

image.png.bea34b19edef74adc10d6e9d17e76382.png

 

 

La détectivité limite se situe à mag 20, il faut bien ça pour entrevoir les volutes de la nébuleuse(tout en cramant le centre)

Pour moi  la bonne combinaison est, concernant le bruit : brute  à 80 (dans le jardin 60s si le ciel est convenable)

                                                                                                      60 une fois registrée 

                                                                                                      avec un maximum de poses  pour arriver à 5 soit 144 poses

 C’est comme ça qu’on (que je) détecte un signal faible en ciel profond,  à condition que la somme totale de tous les temps de poses soit conséquente

Je compare ça au signal laissé par une libellule se posant sur un étang calme et celui qu’elle laisserait sur une mer agitée si tenté qu’une libellule ait l’idée de se hasarder en mer

Nuançons: les comparaisons faites avec des temps égaux mais sur de plus longues poses sont un peu en faveur de ces dernières :normal le bruit augmente comme la racine carrée du fond de ciel

quand on applique des seuils plus élevés  pour effacer ce bruit de fond, le signal émerge CQFD,

Mais c'est plus difficile: une pose de 5 minutes est vite gâchée: pour être franc poses courtes quand je regarde la télé et poses longues quand je descends dans le jardin

 

 

Un peu de technique.docx

Geram22

transit de Vénus 2004

 

8 juin 2004 transit de vénus

IL est 12 h 20, en prévision de l’événement j’ai acheté un filtre de protection solaire pour le télescope

A TRAVERS UN TELESCOPE LE SOLEIL DETRUIT LA RETINE : J’ai d’ailleurs peur que ce filtre souple soit mal mis où fendu, un simple rais de lumière peut être très très dangereux. La monture a été posée vaguement en direction du pôle, il suffit de viser le soleil, simple ! En apparence car je n’ai pas de filtre pour le chercheur  !!  Il faut donc diriger le tube vers le soleil à l’aveugle, si je puis dire, en regardant de côté et en clignant des yeux ,il est impossible de viser dans cette direction ne serait- ce qu’approximativement. Dans l’oculaire qui offre moins de 2°de champ c’est le noir absolu, je n’y vois rien : rétine éblouie et… filtre efficace. En me basant sur l’ombre ce n’est pas mieux.

Le temps passe, incroyable il faudrait un goto pour trouver le soleil !! J’enlève l’oculaire et regarde directement dans le miroir secondaire en manipulant le tube à la main sur les 2 axes,enfin je tombe sur une pastille lumineuse :reflet du soleil.

Comme souvent dans le système solaire on est dans l’événementiel, en route pour la photo souvenir ! Pour ce faire, je pratique à main levée en ajustant la position à une dizaine de cm du télescope, et en jouant avec le zoom (on voit les images concentriques du porte oculaire).Il est possible de faire le point et inutile de poser de poser longtemps.  C’est dans la boite. Il était temps.

J’aurais dû faire un selfie !!

En direct du jardin.

A vous les studios

Le transit suivant a eu lieu en 2012 (peu visible en Europe), le prochain en 2117, n’oubliez pas de mettre vous aussi un filtre sur vos lunettes où votre chercheur, en plus de votre téléscope,promis ?

NB il existe des chercheurs solaires

 

image.png.5e6793e8677151b72ea5b8af93d263cb.pngimage.png.a9a9ff1148b3e38d3b62a2d3b99064ee.pngimage.png.c3f3da33ac0bff216d1f1ee56f6e6840.png

                     

 

Geram22

 

Etoiles de  Wolf -Rayet

Ce sont des étoiles massives expulsant de la matière  à intervalle plus ou moins régulier.

La plupart ont perdu leur enveloppe d’hydrogène (lequel est responsable de raies d’émission où d’absorption chez les étoiles A et B).

En conséquence on peut apercevoir les raies d’émission provenant des éléments synthétisés au cœur de l’étoile.

-Hélium neutre et ionisé.

-Carbone  oxygène WC WO.

- Azote (type WN).

On peut penser qu’il s’agit d’un stade intermédiaire entre des étoiles  de type O et une supernova.

Etoile O :-T de surface 35000° masse initiale 25 masses solaires.

               - émission essentiellement en UV.

                -durée de vie dans la série principale : 3millions d’années.

                 -A partir de 20MS les étoiles perdent 20% de leur masse durant leur vie dans la série principale .Vers 100MS (max théorique) la perte peut être de 90%..

WR136  type WN mag 7.44étoileHD192163

Raies intense et large à 464 -468 Azote et Hélium

 technique

7x60s lunette 80/560   atik   star analyser100

 

 

WR136.jpg.6eb83928eafe59f07da6f5edaff9f311.jpg

 

5fb01d75133c5_wr136a.PNG.ec3331c24df986e3c3ab3aaf293286ff.PNG

 

Cette étoile est située au cœur de la nébuleuse du croissant, la bulle étant le résultat des vents stellaires et de l’ionisation de la matière

 

 

 

WR155 type WN  mag8.9 étoile HD214419

Info technique 8x60 sec  star analyser  80/560 atik414

 

image.png.42a96a6d015323cc899be9f3a5039fc2.png

 

image.png.443a5affa232a87c4b6b8972c673bff6.png

 

 

Geram22

2 h 30 de poses sur le célèbre quintet avec la non moins célèbre ngc 7320  qui ....n'en fait pas partie parce

qu'elle se situe 200M A/L en avant et appartiendrait  au groupe  de 7331

en revanche  ngc7320c à gauche se situe à la bonne distance pour interagir avec le quatuor 

quelques tachouilles visibles aux alentours

5bed576d52a52_quintetdestephan2.png.095cfe7449dc5b24433d5e766c3cbb7c.png

 

5bec591e27de9_Capturequintet.PNG.650048c7c6fe46f618c835d742ddea26.PNG

Pour les numéros: ngc est un catalogue de nébuleuses ici 7320 et 7320c  ,92 se réfère au catalogue Hickson des groupes de galaxies

 

Geram22

Les nuits se rallongent mais la météo se détériore et les séances se font rares

Malgré tout il a été possible de faire quelques photos entre les nuages : la cométe Wirtanen m’a amené à explorer une partie sud du ciel délaissée pour cause d’encombrement et de pollution lumineuse  !!!:

les étoiles D'Orion sont ici à 33° de hauteur pour une hauteur au méridien de 40°,donc  B33  file vers l'horizon et  les lumières de la ville

 

5c32785f9f173_SUDmaison.jpg.463f90ea0f0c9584fc8a22255018ca47.jpg

montage fait avec l'excellent "Cartes du ciel" de P Chevalley

 

Résultats de la balade le 15/12

 

Uranus : addition de poses de 15 secondes, la planète est surexposée mais on voit déjà pas mal de galaxies

 

image.png.50f967be0ca6ea3114b7fa325d0b40af.png

 

la « tête de cheval «  bien basse sur l’horizon, il n’a été possible de retenir que 3 poses de 7 minutes avec le filtre LP2 narrow band

Il s’agit d’un nuage de poussières qui assombrit le nuage de gaz (hydrogène ionisé) en arrière-plan, de couleur rouge quand on peut faire du RGB

 

image.png.bca3a17b26939491e83359df5314848a.png

 

M77 et sa voisine ngc 1055

Là je cherchais plus à repérer la super nova 2018 ivc

http://www.rochesterastronomy.org/sn2018/sn2018ivc.html

Ça y ressemble,plus où moins, je n’en suis pas sûr à 100% !!

 

image.png.2fa386aebca0ccef77847deb098cc5fa.png

 

 

image.png.1f0d75f4a6bd71c7ec8d87850e33a6d5.png

 

Comète Wirtanen

Déplacement rapide  (pour info la taille de la photo en hauteur est celle de la Lune)

image.png.934fe929bd4b3c278aa74d2cd2741f57.png

 

C'est autant du visuel assisté que de la vraie photo.

 

Geram22

Nova N Per 2020

Grâce à météociel qui avait prévu une soirée dégagée ce 4 Décembre il a été possible d’organiser une chasse à la nova :   N Per 2020

En effet une belle trouée dans les nuages (souvent accompagnés de pluie) a  eu lieu vers 20h

Sachant qu’avec ce type d’observation les prises de vue durent peu longtemps

J’ai pu choper la nova  apparue dans Persée :

http://cdsarc.u-strasbg.fr/afoev/activ/obs/nova/nper20.htx

 

image.png.ad84bfa1b39e42fce47d503d99a6dfc6.png

A droite copie d’écran de « Cartes du ciel » P.Chevalley  et  téléchargement CDS GAIA 2018

Images avec Star Analyser 100

 

image.png.062675ae11217ece31f2a2d20be1118f.png

 

image.png.3bcb34cdd076bd15f0dd3a664f53c7a9.png

 

 

A comparer avec une image trouvée sur le site ARAS

http://www.astrosurf.com/aras/Aras_DataBase/Novae/FitFiles/Images/asdb_NovaPer2020_20201205_746.png

http://www.astronomie-amateur.fr/Projets Spectro4 Novae.html

http://www.astronomie-amateur.fr/Documents Novae/Raies_Novae.pdf

j'ai pu trouver sur ce dernier site les indications permettant d'identifier les raies d'excitation du fer et de l’oxygène, il faut  se souvenir cependant que le star analyser ne permet pas d'identifier les détails en dessous de 5nm

image.png.2c759f6580659d90fa374a27c901941e.png

la même nova photographiée le 06/01/21, baisse de luminosité de1.5 :10.6/9.1 en décembre

calcul avec IRIS

5ffdfc12a2f15_nova0601.jpg.0786e26d875163c0b460f3b2ecc89f47.jpg

 

Geram22

Même quand le temps ne se prête pas à la photographie  du ciel profond,avec une SQM proche de 19 (Borttle 6)

Il se trouve toujours des événements amusants à capturer et ne nécessitant pas de longues séances de prise de vue  .

Ainsi  le 19 Mars la présence d'une nova a été signalée dans Cassiopée

http://www.spectro-aras.com/forum/viewtopic.php?f=36&t=2744

après  5 minutes de poses voila le résultat obtenu:

 

60674176aaf8f_cartephotonovacas20201.jpg.db15b6a7e0821e501915e6d04ababf46.jpg

 

Images brutes dont le traitement par le logiciel ISIS a permis d'obtenir le spectre 2D et une courbe:

 

606741966bec3_spectrecourbenovacas.png.147dbed5d791dfa19c05fb9526e815c5.png

 

En dehors des raies en émission  de l’Hydrogène( indiquées) les autres sont celles de l'Hélium

 

Sujet plus approfondi dans le forum Astrosurf

 

Les novae  peuvent être 1 million de fois plus lumineuses que le Soleil

(la distance nous séparant de Nova Cas est évaluée à 5000 A/L)

Pour les supernovae on arrive à  10 milliards de fois la luminosité du Soleil

voici 2021gmj  de type SNII (explosion d'une étoile massive)située dans NGC3310

distance:une vingtaine de méga parsecs soit à la louche 60 millions d'A/L

SN.PNG.604e6d45b2b38489a88d141e6f764c82.PNG

 

voir aussi https://www.rochesterastronomy.org/snimages/

Geram22

Septembre 2017

Image de NGC 7635 dite nébuleuse de la bulle dans Cassiopée

 

5c3dbd6287a17_ngc7635labulle.jpg.c50b794fc07010f5aa36c9bf6b4a150a.jpg

 

Il s’agit encore d’une région HII excitée par des étoiles en formation et donc à dominante rouge.Ces nuages d’hydrogène sont concentrés dans le disque galactique et dans ses bras spiraux (dont l’image vue de l’intérieur est la Voie lactée).

Cassiopée étant en plein milieu de ladite Voie lactée  on peut s’attendre à y trouver des nébuleuses rouges . La formation des étoiles y est importante, et aboutit à la constitution  d’amas ouverts comme M52

La première image (atik 414 +télescope 150/750) montre la fameuse bulle : un nuage de gaz en expansion lié au vent stellaire provoqué par une des étoiles à droite dans la bulle

En dessous une photo très ancienne faite avec un canon EOS et un objectif à miroir d’origine russe 500/5.6.On y voit à peine la bulle en haut (je rappelle que les APN standards sont peu sensibles au rouge de nébuleuses)  et bien sur l’amas.

Les amas ouverts sont de très beaux objets à observer visuellement.

Pour conclure on est ici face à une pouponnière d’étoiles. Sur la photo précédente de Pacman(ngc281) on aperçoit des parties noires (globules de bok)qui contiennent hydrogène et poussières .Ces globules sont souvent des zones où débute la formation des étoiles .On est dans le prénatal là

 

 

image.png.3c9c5765a096f51a1ee9d8914e1c3f0f.png

 

image.png.f19363fa4183dbf54facf469bad4465c.png

 

 

Comme on l'a dit les constellations situées dans le plan de la galaxie sont  de bonnes candidates pour héberger nébuleuses et amas ouverts 

par exemple ici dans le cocher et les gémeaux :

image.png.1065f2791feec66486fe5a3dabb7be5a.png

 

image.png.1e25c4aa60a325244783063646bb8d00.pngngc7635 (3).bmp

 

 

 

Geram22

Photo du 12/02

Conditions quelconques ,donc habituelles:  brise, un peu de pluie en milieu de prise de vue,Lune montante.

D'un autre coté  si on attend les conditions idéales on ne sort jamais le matériel.

NGC3184 est une belle spirale en limite de la constellation du Lion ,à proximité de Tania australis elle-même au sud de Tania boréalis(CQFD).

Elle est colorisée avec un Vert=1/2rouge+1/2bleu  le rendu des couleurs n'est pas parfait en effet la grosse étoile à droite a un indice de couleur de 1.57,elle est donc plus froide que le Soleil ,disons 3000°k qui caractérise une étoile normalement rouge (ce qui est le cas en bord d'étoile) c'est une étoile géante froide(M2III) distante de 1000 A/L,ceci dit une étoile n'a pas de surface, leur aspect ponctuel si esthétique est perdu en photo.

Prises de vue avec Lunette TS 560/80 doublet

avant méridien L 78x45  B 20x30 R 20x30

après méridien 28x100

(la rotation de champ légère a été corrigée avec  la fonction coregister2,addition des couleurs en sigma clipping,luminance addition arithmétique,normalisation des photos avec noffset3....les disciples d'Iris comprendront)

Voila pour la cuisine

 

5e6d1e9c05374_ngc3184mod.png.27be26f6ed775606426cf93c0bb98ffc.png

 

 

Pour en revenir au titre   " les cousines de NGC3184 UB1  UB3  UB4 " C'est l'examen des photos(:P) qui en est la cause ,en effet on peut noter la présence de 3 quasars(QSO) qui ont pour noms selon "carte du ciel" ngc3141UB1, UB3, UB4.

(manque UB2:o)mais ils ne sont pas référencés sous ce nom dans Aladin

Astronomiquement ça n'a rien à voir avec la galaxie spirale située à une trentaine de M  d'A/L, sachant que les quasars sont bien plus éloignés notamment celui à z=0.92 distant( de l'ordre) de 5  milliards d'A/L (ça dépend comment on calcule:temps mis par la lumière,distance comobile)

(source Aladin:Radial velocity / Redshift / cz : V(km/s) 171851 [~] / z(~) 0.920 [~] / cz 275809 [~])

Ci dessous la photo en luminance moins jolie mais plus explicite de ce point de vue

 

 

ngc3184UB.png.de3311a3a21a5c44af1b5e20cf01726d.png

 

 

 

 

Geram22

Faite le même soir que la nébuleuse trifide

NGC2683 se retrouve proche  du zénith et le ciel reste bon avec un SQM dépassant 20

36x100s et 2x18x60 pour les couches rouges et bleues ,le vert étant un(R+B)/2

 

ngc2683.jpg.9248815de58711042d5582fd208eebbf.jpg

 

Par comparaison voici une précédente photo faite au 200/1000 associé à  l'eos  (48x60s)

Avec cet APN je n'ai jamais pu régler parfaitement la balance des couleurs ,il persiste  toujours un fond verdâtre, ceci dit les performances sont honorables pour 48' de pose.

Mais c'est tellement plus facile de photographier avec la lunette de 80mm et la caméra

 

 

 

5fff3e38b13f7_2683eos200100048x60s.PNG.5c46b7c6f56f1fdf7b60ea5ae8c5e89e.PNG

 

Geram22

 

Cet hiver la météo n’a pas permis de faire beaucoup de photos, il a quand même été possible de revisiter quelques classiques :

NGC 891 :  Belle galaxie spirale vue sur la tranche à 27M A/L dans la constellation d’Andromède

60X 120s     150/750 atik 414  19:12:2017

image.png.49b4c26f9c8500e37465f92f7dada3fd.png

 

On peut avoir de la sorte une idée de l'allure de notre galaxie vue de "l’extérieur"

Elle  se trouve  tout à côté si on peut dire  de l’amas de galaxies Abell 347 qui ,en fait, est à 200M A/L

 

 

image.png.40cbc014610e8f51ec9f2ffcb07cdd87.png

 

l'activité de ce mois aura été limitée .Le premier entre les nuages j'avais pu faire 20 poses de  60s sur le quintet de Stephan

Sans être une œuvre d'art je trouve le résultat honorable pour le capteur

image.png.5dc0280bfed7c7c06399fce789dbb9ce.png

 

 

blog.docx

Geram22

Au cours de l’épisode précédent nous avons parlé de supernova (SN)

Pour donner une idée de la puissance du phénomène ,une définition et quelques chiffres sont nécessaires

-Définition de la magnitude absolue : magnitude qu’auraient les étoiles vues de la Terre si elles étaient toutes à une distance de 32  A/L

Rappel : plus le chiffre est bas voire négatif plus l’étoile est lumineuse, à la louche une étoile  de magnitude 0 est 100 fois plus lumineuse que celle de mag 5

-Magnitude absolue -d’une supernova disons  -19,5 pendant quelques semaines

                                     - Du soleil 4,9

Soit une différence de 23..... ce qui se voit de loin,de très loin même.

J’ai retrouvé dans ma collection 2 photos de ngc 7479 faites à quelques années d'écart (constellation de Pégase)

 En 2009 une SN y est apparue  et j’ai pu refaire une photo en 2015 ,laquelle est en médaillon

   tout çà à une distance  de  110 millions d’A/L (entre ngc 7479 et le  capteur de l'eos 350)

Les étoiles visibles sur la photo à peine plus lumineuses que la SN  sont celles de notre galaxie

Normalement dans une galaxie comme la nôtre, il  apparait une SN tous les 400ans, la dernière en 1604 .image.png.a205d543691c308b30679778d8935407.png

 

Voili voilou

 

Geram22

NGC 7380 (le sorcier)

 Le 18/09 2h après le lever de la Lune(à 80%) essai de la lunette avec un filtre H alpha:P

(vent bien présent avec quelques pointes à 40km/h)

j'ai fait 10 poses pour 1h dont 3X 10' (bruit =70 oups....)

plus les couches couleurs

Nébuleuse à émission classique:version noir et blanc

5d8dcc8d30f58_ngc7380nbjpeg.jpg.39a4e5d3b3924f04052036c1acfd5647.jpg

version couleur luminance moyenne[ R +Ha] + Ha -V- B

pour les couches couleur j'ai fait une réduction d'étoiles avec fitswork car ça bavait sévère

 

 

5d9895ef1b124_ngc7380N6.jpg.06beb2f5f8dd07b5d1266f0ee3256187.jpg

Geram22

voici une nébuleuse faite avec la lunette et son réducteur  donc avec une focale de 470mm

champ avec atik 414 :70' échantillonnage 2.9"O.o

filtre halpha 7nm  :11 poses pour un total de 2900s (48')

vert et bleu  15x60"

les images sont normalisées avec la commande NGAIN3 d'iris

puis j'ai fait Ha V B   et Ha en luminance

un petit coup de  ddp avec iris  +0.6 de flou gaussien et puis c'est tout

la photo est bien rouge !!

mais la couleur des étoiles correspond bien à l'indication des atlas (indice de couleur ,températures etc...)

les conditions de prise de vue 19/09 brise et Lune bien présentes

Je pense que l'achat d'un filtre OIII est imminent

 

pour l'aspect astro il s'agit d'une nébuleuse située dans le Cygne "allumée" par une étoile de type Wolf-Rayet (cf wikipédia)

donc une géante en fin de vie qui a perdu son enveloppe externe5d8c88fa71e6c_ngc6888col2jpeg.jpg.6b3f7977f67a4f317dd928ecb4b9a5c0.jpg

 

pour info j'ai refait le lendemain ngc6888 avec un filtre  LP dont voici les bandes passantes5d8c929dac7fa_Capture4.PNG.55ca5c5aa370df6e13d9f92b41c899ec.PNG

soit 2h de poses (30x180 29x60)               5d8c91f5453c4_Capture2.PNG.127bcd3ed1bd2fcb4e400c9b690d6447.PNG

A comparer aux 48' du Halpha                   Capture3.PNG.042c0ccde88cca62441b943000f88c02.PNG

 

Geram22

NGC 3718 et hickson56

Un grand classique de la Grande Ourse

-2 galaxies dont une de forme inhabituelle  :3718 spirale bizarroîdale.

-le petit groupe de galaxies hickson 56  à 400millions d'A/L (c'est ce qu'on appelle la profondeur de champ).

-Le fond de ciel laisse entrevoir pas mal d'objets.

En plus j'ai résolu le problème des étoiles en écusson qui hantait mes nuits ( problème non solutionné  par un retour chez l'importateur)

en desserrant  la bague vissée qui maintient le doublet ,mes étoiles ont retrouvé leur rondeur!!

 

Voila donc 63 poses de 2' en luminance + 3x20x45sec en RGB a la lunette 80/560

le résultat RGB classique me paraissait trop rouge

J'ai fait une couche verte en additionnant la couche rouge/2 et la couche bleue/2

une normalisation noffset3 avec iris pour égaliser l'image,un coup de DDP et voila:

 

5e234d706b774_ngc3718hickson56vsyntredjpeg.jpg.60fa9bd9ba3bc612b135f6ea8daaa1b0.jpg

 

 

Geram22

5cd970f14cbda_ngc3079quasars.jpg.f79b9f97c53279aba043dcb14428b5a7.jpgNGC 3079 dans la Grande Ourse et 4 quasars à respectivement : z=1.41 ,1.15, 0.673 et 0.072

Le quasar du haut est dédoublé en 2 images séparées de 6 ‘’ par effet de lentille gravitationnelle

Le fond du ciel est très riche ,on pourrait y faire un ultra deep field, façon Hubble

je me suis contenté de rapprocher les seuils quitte à faire monter le bruit assez bien contenu mais surtout une trame bien perceptible diagonale provoqué par un dithering mal calibré

 

Les conditions de transparence diminuent avec la belle saison ,même en visant très haut dans le ciel il a fallu diminuer les temps de poses pour éviter d’avoir un bruit important

 donc il y a un mélange de poses allant de 40 à 60s quelques unes de 2 m

Sur une pose de 60 il y a un bruit de 115

Après alignement le bruit  tombe  à 74

Avec 170 poses on divise par 13 soit 6 de bruit final (en fait un peu plus à cause de quelques poses longues) on peut « tirer » sur les seuils et voir apparaitre de faibles signaux (mag 18.5 19) en milieu urbain

 

Geram22

ngc 281

voici une image de NGC 281(nebuleuse pacman) située dans Cassiopée à 9500 années lumières du jardin et qui fait 100A/L de diamètre

C'est une nébuleuse à émission :pour faire simple une étoile en formation excite par ses radiations un nuage de gaz composé d’hydrogène (gaz primordial de l'univers)

une des excitations de ce gaz provoque l'émission d une onde lumineuse dans le rouge

autrement dit on assiste à la création d'une étoile( laquelle est une machine à synthétiser les atomes )

pour info: lmage faite avec un capteur N et B :pose100 minutes et 60 pour les couleurs .A noter: le rouge des nébuleuses est coupé partiellement par un filtre sur les appareils photo numériques

pacman (7).jpg

Geram22

Le » vagabond intergalactique »  lié semble-t-il  à notre galaxie malgré son éloignement, inhabituel pour un amas

L’image, brute de compositage laisse voir des tachouilles dont l’une est à 600Mpcs soit 2 milliards d’A/L

image.png.e0ef89a577f300757531b8f6e8b0217f.png

 

D’où l’intérêt d’un fond de ciel potable,et de ne pas abuser de traitements cosmétiques