• entries
    49
  • comments
    8
  • views
    11637

Bilan fin 2019

Sign in to follow this  
Geram22

88 views

Un bilan des observations s’impose :

Comme annoncé j’ai privilégié le ciel profond :

      Quelques exceptions concernant des événements intervenus dans le système solaire :

                                   -  2 transits : Mercure et Vénus

                                    - 2 comètes :21/p ,74/p ,Wirtanen

Pour notre bonne vieille galaxie je vous ai proposé

    1- des naissances d’étoiles :ngc281 ngc7635 ngc7538 ngc7380

(Nuages  d’hydrogène ionisé par le rayonnement UV d’étoile naissante de type O où B donc très massives)

    2-des nuages de gaz - ngc 6888 (étoile de wolf rayet:grosse étoile ayant perdu son enveloppe d 'hydrogéne)

                                        -  ngc 1333 (diffusion d’ondes visuelles bleues comme le fait  l’atmosphère terrestre)

                                        -  ic 63 et 59 mélange d’émission  et de réflexion

    3-A l’opposé :

       -des fins de vie d’étoile «  légères « comme le soleil (<8ms) que sont les nébuleuses     planétaires  :M76,PK47,  M97 et leur couleur verte liée à l’oxygène synthétisé par l’activité stellaire

       -Pour les étoiles > 8 masses solaires donc donnant des supernovas et leur rémanent j’y travaille !!,il s'en produit 1/500ans donc on observe celles des autres galaxies

     3-des amas ouverts d’étoiles jeunes liées à l’activité créatrice d’étoiles de notre galaxie :ngc6939,M52, M35,M38,ngc 1907 et 2158

     4-des amas globulaires de création contemporaine à la formation de la voie lactée :ngc2419 ,m15

 

Enfin les galaxies qui sont à l’astronome ce que  les iles du pacifique sont au voyageur, avec quelques-unes emblématiques :

  -ngc 3079 et le quasar double résultat d’un mirage gravitationnel(le Graal quoi !)

 -des galaxies avec  supernovas( explosion d’étoiles >8ms)  donnant naissance soit à des étoiles à neutrons soit à des trous noirs :ngc5353,m100,ngc2146 ,M63,ngc 7479

(Pour info 8 masses solaire c’est la masse de l’étoile avant son explosion laquelle précède son effondrement gravitationnel ,8ms donnant après explosion 1.4ms ,qui est la masse minimum d’une étoile à neutron de 10 km de rayon)

- la mise en évidence de l’activité d’un trou noir avec M87(pas la plus belle assurément :plaisir astronomie>qualité  photographique)

- NGC891 que j’aime bien parce qu’elle ressemble je pense à notre galaxie vue par la tranche (mais de loin !)

Et M33 pour les mêmes raisons mais vue de face

-M51 et l’étoile géante de type nova

Concernant le matériel :

La monture GPDX tient le coup

Le remplacement des moteurs starbook s par des skywatcher a été un plus (le suivi en déclinaison est cependant "subtil" à régler)

Le système d’autoguidage MGEN reste opérationnel malgré des problèmes récurrents de contact (apparus très tôt) ceci dit je bidouille la connexion caméra–raquette et ça tient des heures

L’objectif : le 150/750 me donne avec l’atik un champ de 40’ , un peu juste pour certaines cibles

Par ailleurs la conception économique de ce newton fait que la collimation (alignement des miroirs) est, disons fugace, selon la position du télescope.

La lunette 80/560 reste pour le "touche à tout" que je suis le meilleur choix, associée à une caméra  comme l’atik414, elle autorise l’astrophoto facile et rapide( à défaut d’être esthétique mais je ne me vois pas faire des poses de 10h et plus, quant aux échantillonnages de 1 ‘’/pixel … je passe la main)

Pour le moment il y a un souci d'alignement des lentilles ,qui se caractérise par une déformation en "écusson" des étoiles,à ce jour personne n'a été capable de solutionner le problème

Concernant le traitement je reste fidèle à Iris

Je ne fais des darks que pour avoir un fichier cosmétique qui cible les pixels déviants liés au vieillissement du capteur

En général c’est addition arithmétique pour ne pas perdre un pouce de signal .

S’il y a des artefacts l’addition médiane donne satisfaction

La fonction DDP  permet d’équilibrer les zones lumineuses /sombres, et j’utilise un flou gaussien si l’image devient dure

Les filtres à bande étroite sont très (très) efficaces pour les cibles Halpha et OIII, avec eux  on peut s’attaquer aux nébuleuses à émission où planétaires dans un ciel urbain devenu miraculeusement de qualité Acatamienne

Quand les étoiles sont trop déformées j’utilise les logiciel Fitswork pour les arrondir où les atténuer, la fonction RL2 d’Iris marche bien aussi ,en général je le signale sur le blog

La durée des poses a été évoquée plus haut donc je n'y reviens pas

Concernant IRIS j'en découvre toujours  de nouvelles possibilités :coregister pour registrer des images de tailles différentes,Drizzle pour les faibles échantillonnages.

 L'association ABA fonctionne bien,il y a somme toute peu de "pratiquants",plutôt des gens qui s'initient au plaisir de regarder le ciel

 

 

 

 

 

Sign in to follow this  


0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now