• billets
    28
  • commentaires
    6
  • vues
    5 445

C'est l'histoire d'un mec (astrophotographe)

Geram22

547 vues

A partir du moment où j’ai décidé de faire de l’astro à la maison c’est-à-dire dans le centre de Saint-Brieuc, il est devenu évident qu’il serait difficile en visuel d’accéder à autre chose qu’au système solaire.

En mettant un reflex argentique en //du télescope, les résultats ont  tout de suite été évidents : les tachouilles tremblotantes entrevues dans l’oculaire se transformaient en formes discernables tel ce trio du lion     (pour ceux qui ont une bonne vue où un bon écran):

image.png.b10d94a128e8099483eb20beb9d6ed60.png 

Quelle émotion du même type que, lorsqu’avec mon  récepteur ondes courtes j’ai pu capter la conversation entre un concurrent d’une transat en difficulté et son assistance.

Finalement  peu importe la qualité, le principal c’est d’établir le contact.

Fin de la séquence introspection

 Avec le 135 pentax  puis le 500 astro rubinar ce fut le début d’une progression dans la qualité des images, améliorées ensuite par l’acquisition d’une  GPDX  et d’un canon eos (le choc et l’immédiateté du numérique) ? Le même trio du lion

image.png.1ec971890be883089546b86ebbd52c62.png

 

 La photo au foyer du newton 200/1000 m’a permis de viser des objets plus difficiles : sans goto je ciblais des objets presqu’invisibles à l’oculaire, quel plaisir alors que de les voir se matérialiser  sur l’écran de l’APN !!

Après toutes ces années le matériel s’est affirmé : une CCD a capteur de taille modeste  mais très sensible (825)et  tellement facile d’utilisation +un 150/750 plus léger que le 200+la Vixen avec  goto et moteurs Starbook + l’autoguidage assuré par une caméra sur le chercheur. La  photo sans problèmes quoi ! Il a fallu quand même que j’achète une roue à filtre !

Ce matériel  associé à un capteur grand champ type APN défiltré me semble couvrir une grande partie des cibles  de l’amateur de ciel profond.

En revanche l’imagerie des petits objets  avec de  grandes focales (au delà de 1m) nécessite un matériel conséquent et …l’expertise qui va avec. A n’en pas douter l’évolution de capteurs de plus en plus sensibles en poses courtes permettra  un saut qualitatif .Mais si i on attend la dernière révolution technologique on ne fait jamais rien .Et les années passent !!

 

 

 

 

  • J'aime 1


2 Commentaires


Commentaires recommandés

Hello,

 

Sur la première photo, quel est l'objet que l'on voit en bas à gauche ??

Sorte de tâche noire...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bonjour

 

 Il s'agit d'une crasse sur le trajet optique, c'est une photo argentique unique faite avec un Zenit et un objectif astro rubinar 500/5.6.C'est une photo brute donc on  note le rougissement du ciel par la pollution lumineuse , le vignettage en périphérie et des crasses diverses et variées

le matériel photo était en // du télescope avec lequel j'assurais le suivi en guidant à l'oculaire réticulé

la deuxième est faite  à l'eos+200/1000

Cordialement

Gérard

Modifié par tigibus

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant