Sign in to follow this  
  • entries
    46
  • comments
    10
  • views
    9645

Journée et nuit du 15 mai 2020 - Vénus en photo & test oculaires simples

Anton et Mila

195 views

Bonjour à tous,

 

Encore une belle journée de printemps, sans un seul nuage, mais un peu fraîche. Toujours rien sur notre astre du jour. Sa léthargie apparente se poursuit. Je me suis donc tourné vers Vénus. Comme par habitude, ma mise en station simplifiée sur le soleil me permet de tomber sur Vénus en plein jour au beau milieu de l'après midi. Il faut dire que les deux astres commencent à être assez proches dans le ciel. Je m'attendais à avoir des difficultés compte-tenu de la faible fraction éclairée (autour de 15%) mais elle se voyait toujours parfaitement. Me voilà donc reparti pour une séance photo après une rapide observation visuelle.

J'ai utilisé en fait deux set-up: Tout d'abord celui je j'affectionne souvent: Lunette LZOS 152 mm avec Barlow Meade telecentrique et caméra ZWO ASI 290MM, sans aucun filtre (J'attends toujours mon filtre UV/IR block de ZWO en provenance de Chine). Les choses se corsent dès le début avec la turbulence qui est bien présente, car la journée est venteuse et la terrasse diffuse pas mal la chaleur en journée. Les deux cumulées, ce n'est pas simple pour faire la mise au point, et je ne sais jamais vraiment laquelle des deux incriminer le plus, mais la suite va me donner une réponse partielle.

 

Image 1 : 600 images sur 3000 stackées avec astrosurface H64 , et un peu de Registax6 pour affiner l'image. En ce moment, je délaisse AS!3 pour le logiciel de @Lucien qui me semble plus rapide et plus simple d'utilisation. French technology:DxD 

Après avoir eu quelques difficultés avec la mise au point sur les deux premiers films sans filtre, j'ai intercalé le filtre Baader continuum avant la caméra avec une conséquence sur le temps de pose qui s'est allongé, mais les deux combinés (temps de pose plus long, et bande passante beaucoup plus étroite) la turbulence a chuté en visuel à l'écran, et j'ai pu affiner la mise au point, mais sans voir de différences significatives au final. Elle devait être bonne aussi sans filtre malgré le fait que j'avais plus de mal à le vérifier visuellement.

 

Image 2: 1500 images stackées sur 3000, toujours avec astrosurface H64, et un peu de Registax6. Les deux images sont redressées et croppées à 100% (rotation et cadrage à 50%). Honnêtement, je pense qu'elles se valent. 

 

Ephémérides de Vénus:

Date               |Lever/Coucher        |    Transit  Hauteur  | Mag  | Diam. Appar. |  |Phase|  Distance à 0h00 |

15.05.2020 |       06 35  22 52         | 14 44      +71.8°    | -4.45|         48"               12%     |   0.3440 UA

 

Image 1:

2020-05-15-1626_4-CapObj__100r_T48_600_regbis.jpg.b272343b75f6dc7a49323dc7c1d6187a.jpg

 

Image 2

2020-05-15-1651_1-CapObj__100r_T48_1501_regbis.jpg.591b6c195c2713a15123ee5ee7c05d57.jpg

 

Suite de la journée:

 

Nouveau retour pour sur la terrasse la nuit venue pour faire quelques essais avec les oculaires simples TANI Huygens Mittenzwey (HM) et Spécial Ramsden (SR) reçus dans la semaine. Il s'agit d'oculaires anciens au coulant 24.5mm, totalement déconsidérés par les observateurs actuels, et vendus pour trois fois rien. En clair, personne n'en veut actuellement. et beaucoup d'entre eux doivent finir à la benne à ordure, ou au fond d'une cave. Le SR 4mm est considéré par certains observateurs sur Cloudy Nights comme l'un des plus mauvais oculaires qui soit.O.o

Je cherche à évaluer l'intérêt de ces formules optiques simples sur la définition au centre du champ, pour les étoiles doubles, mais aussi pour le soleil et la lune, et pourquoi pas les planètes…..

600

J'ai choisi comme cible Algieba du lion, une étoile double assez facile, que je connais bien .La turbulence n'était pas au top, mais j'ai fait avec. (voir mes deux billets en fin de texte sur Algieba) 

 

Constats: Je n'ai aucune gène visuelle à utiliser ce type d'oculaire, même pour le HM 6mm et le SR4mm, mais les cils touchent l'oculaire. Les oculaires reçus sont très sales, et un nettoyage complet va être indispensable. Inutile de tenter de voir la lune ou le soleil pour l'instant.

 Ici, les explications se compliquent, mais je résume simplement: Ces oculaires sont probablement destinés aux réfracteurs de très longues focales F15 (achromatiques) ou plus, car la coma au bord du champ est terrible à F8. Le pire est le SR4mm malgré le champ très réduit. Je pense qu'il doit faire 35°. Il faut impérativement une monture motorisée qui suive bien. Hier soir, ma mise en station n'était pas au top, et rien que le fait de devoir recentrer régulièrement m'a gêné à 200X (oc 6mm) et 300X (oc 4mm), car dès que l'étoile quitte le centre du champ, ce n'est plus vraiment exploitable (Coma et/ou de l'aberration de sphéricité).

Le miracle (c'est le mot qui me vient) est l'aspect de la binaire au centre du champ: Je ne sais pas si ce sont mes yeux qui déconnaient, mais la figure d'airy me semblait plus petite avec les HM et le SR, plus fine, plus piquée, que le Baader Classic Ortho 6mm, et un peu meilleure que mon Ortho Celestron 4mm (ancien modèle, ressemble à du Vixen, la face est plate). Les images n'étaient pas tout à fait 'texte book" sur l'aspect du couple, avec un premier anneau pas très beau (pas de bord net et anneau fragmenté). J'ai eu beaucoup plus beau et stable, comme le jour où j'ai dédoublé Lambda cygne en continu 100% du temps (voir billet en fin de texte). J'ai tenté aussi hier soir Lambda Cygne, mais sans succès, mais elle était assez loin du zénith vers l'est, donc cela n'est pas significatif. 

J'ai tenté de dédoubler Dubhe de la grande ours, pas très loin du zénith, mais je n'ai pas réussi , en notant cependant que le SR4mm à 300X a donné la plus belle image de la figure d'Airy, avec un partie d'anneaux plus lumineux (est-ce la secondaire dans cette zone?). Je ne dois pas être loin du dédoublement, et avec un grossissement plus important, et peut-être un jour par une turbulence nulle au zénith, j'y arriverai?

De toute façon, c'est une cible théorique pour une 150mm, et ne jamais réussir n'est pas un problème en soi.

La prochaine étape va consister à démonter, et nettoyer les oculaires et poursuivre mes essais avec les barlow Télévue 2X et 3X, donc à F16 et F24.

 

PS: On ne peut faire ce genre d'étude qu'avec un instrument parfaitement collimaté et peu sensible à la turbulence. J'ai eu le sentient de revivre ce que les anciens voyaient quotidiennement dans leurs réfracteurs achromatiques: Des images parfaites, parfaitement piquées, mais sur une petite étendue du champ.

 

J'ai visé ensuite M13 et M92 avec la Barlow 2X Meade télécentrique et le Lomo Bertele 16mm, et c'était un peu plus piqué qu'avec le Baader Classic Ortho 18mm. Des amas parfaitement résolus, M13 plus grand, plus lumineux et plus étendu que M92. En montagne, cela doit être magique avec 150mm.

Mais dans mes souvenirs, avec le mak 200, en bino, avec mes 13mm wide scan 84°, c'est plus grandiose. Le diamètre, toujours le diamètre…..

 

Bon ciel à vous,

 

Claude schuhmacher

 

 

 



0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now