Sign in to follow this  
  • entries
    53
  • comments
    23
  • views
    15482

réglage et collimation de mon newton ASA 10N

aubriot

481 views

ayant fait l'acquisition d'un newton dont l'age approche les 10 ans , j'ai constaté que celui ci péchait au niveau du Porte Oculaire. il faut dire que le PO d'origine l'OK 3 est pour le moins capricieux voir médiocre.

voulant le changer  , j'ai du déposer la base du PO et refaire une bague pour y installer le nouveau TCF Leo tout en respectant le Backfocus.

 

A partir de là , il devenait évident que pour maitriser sa collimation je devais revoir l'ensemble des éléments qui le compose.

j'ai fait pas mal de site et lu de nombreuses publications qui y font référence.

 

https://www.webastro.net/forums/topic/59324-comment-régler-son-télescope-avec-méthode/

http://www.astrosurf.com/cielextreme/page180F.html

http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm

 

il devient évident que la collimation est un jeu d'enfant sur ce type d'appareil mais quand on s'attaque à la géométrie des éléments qui le compose cela devient assez compliqué au premier abords.

je ne parlerais pas de cette collimation mais les moyens que j'ai utilisé pour vérifier la position de chaque éléments.

pour cela je me suis aidé d'outils utilisés pour d'autres fonctions (laser, caméra , niveau, équerre , etc...)

 

20200614_100723.jpg.8081f76dfb168d357a7bfb025fe2434f.jpg

 

 

quand on réalise une collimation , il faut au préalable s'assurer que votre tube soit à température et je vous conseille de bien vous assoir pour ne pas à avoir à se tordre le cou .

il est certain que positionner le PO  en haut est un avantage mais la contorsion vous provoquera des lombalgies.

il est souvent fait état que pour vérifier la géométrie des optiques d'utiliser l’œil qui est certes efficace mais pas d'une précision absolue.

 

vérification de la Perpendicularité du porte-oculaire. :

 

la première chose à vérifier dans un newton est que l'ensemble PO avec son focuser et éventuellement sa platine soit d'équerre avec le tube.

on recommande souvent de positionner une glace et de vérifier à l’œil nu le bon positionnement des éléments.

facile au premier abords , c'est un peu plus compliqué de tenir la glace et de vérifier à l'oculaire.  je trouve aussi que cela manque de précision !

 

j'ai donc fabriqué un outil à partir d'une glace , un double face , d'une équerre , d'une baguette d'angle et d'un serre joint.20200509_162517.jpg.e4621089819c51a65a034365b4e7c972.jpg

 

 grâce à un laser, je peux ainsi vérifier à mon aise que l'ensemble soit bien positionné et que la perpendicularité du PO+bague + platine soit bien en place

 

20200509_162600.jpg.3768ff5fdfcd52c307e9002fc56d6331.jpg

 

vérification de l'araignée :

 

pour vérifier le positionnement de l'araignée  , je me suis aidé de deux niveaux .

un que l'on utilise régulièrement dans le bricolage et un autre venant d'une récupération. mais on peut utiliser les niveau à bulles vendus par pierro astro

https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/montures/accessoires-montures/niveau-a-bulle-60mm_detail

 

20200510_100936.jpg.01177655ef19a10e5b25731e7cd8007f.jpg

 

j'avais un petit décalage que j'ai vite corrigé. la précision n'est pas hyper rigoureuse mais assez suffisante pour passer à l'étape suivante

il faut aussi s'assurer que le bloc d'attache du secondaire soit bien centré dans le tube.

pour ça rien de plus simple que d'utiliser un pied à coulisse ou d'une règle pour le confirmer

 

vérification du positionnement du primaire :

 

là encore on vous conseille de vous positionner devants le tube pour vérifier à l’œil nu son positionnement.

sachant que le positionnement de l araignée  a ete réalisée au prealable, je l ai pris comme référence pour verifier son positionnement . Pour cela  j'ai utilise le centre du filetage de fixation du secondaire et un laser pour m'en assurer.

avec du scotchs pour les tableaux (ne laisse pas de colle ou trace sur le tube) , j'ai dessiné le point centrale du tube et j'y ai fait un trou assez fin pour y laisser passer le faisceau laser.

 

20200510_103454.jpg.3579cfc5b44b45b08b4ea6c65dd71d3c.jpg20200604_193916.jpg.1e520cc9ef89bd8881803a2cfb5c701b.jpg

 

ainsi avec le hotech 2 pouces , j'ai pu ainsi m'assurer que le laser venait éclairer la partie centrale de œillet.

c'est efficace et très précis du moment que votre laser est bien reglé

 

20200530_200722.jpg.6d982bd3ac75ac0d5e32d1a8adf95e42.jpg20200510_104232.jpg.4e88a4b6164c165c9ffee643b0a69655.jpg

 

le positionnement du secondaire :

 

là encore , on vous conseille de vérifier le positionnement de l'orientation du secondaire à l’œil nu.

moi j'ai préféré m'assurer que le positionnement soit parfait avec une caméra ASI 385MC et en utilisant le logiciel "AI's Collimation Aid"

c'est nettement plus simple de vérifier à l'écran le position du secondaire tout en le manipulant  ;)

 

pour cela j'ai utilisé la technique des deux feuilles de couleur pour bien mettre en évidence le secondaire par rapport au PO

 

https://www.astrofiles.net/collimation

 

20200510_165909.thumb.jpg.ad03f0d24afdb6b26e491909f5e866a1.jpg

 

le résultat est probant . vous risquez d'avoir une petite déformation du à l'objectif de la caméra mais cela ne gène en rien la manipulation.

 

20200510_172239.jpg.f4f356fa222d2428aa66447280fe20fe.jpg

 

une vérification ensuite à l’œil nu et voici votre secondaire positionné comme il se doit.

 

alignement du secondaire avec le primaire :

 

pour cela je me suis aidé du système catseye et du laser.

https://www.catseyecollimation.com/

 

Le teletube permet de bien positionner le secondaire en centrant  l oeillet du primaire.

 

20200509_163131.jpg.f00d55671b075ce9c00a315ec05d631d.jpg

 

le laser Howie Glatter 650nm avec sa croix permet de s en assurer .

20200614_095819.jpg.74608aab7a65a4993c3f95d383fbe45c.jpg

 

après c'est un jeu d'enfant , il vous suffit d'utiliser le système catseye ou le Cheshire

sur ce lien on explique très simplement comment l'utiliser  pour effectuer sa collimation

https://www.pbase.com/strongmanmike2002/collimating_with_the_catseye

 

ces systèmes sont très pratiques lorsque vous avez une surface blanche éclairée mais totalement inutilisables lorsqu'il fait nuit .

si ce n'est pas le cas , vous pouvez vous aider d'un écran à Flat positionné sur le côté pour éclairer votre surface. ;)

le plus dur est de faire ressortir les 4 œillets en superposition ; trop de lumière on ne les voit pas et pas assez on n'en voit qu'un.

le meilleur moment  : lors de la nuit nautique.

sur le terrain , je préfère m'aider du hotech 2 pouces et de valider l'ensemble sur une étoile très brillante comme Véga

 

pour effectuer cette collimation , comme le miroir primaire est collé au barillet je rétracte au maximum les supports (petites vis poussantes rétractées et tirante vissées au maximum) .

ainsi je part du principe que les optiques sont alignées et que l'araignée et ce support sont parallèles . ce qui devrait être le cas en théorie ;)

ainsi si l'on effectue le réglage du secondaire on devrait avoir d'office un alignement parfait. dans les faits c'est un peu différent .

il suffit alors de jouer finement sur les tirantes/poussantes pour régler le primaire.

c'est plus simple mais cela modifie un peu la focale . dans mon cas je suis à 911mm au lieu de 906mm

 

20191020_195101.jpg.bd22219d5264c47f4cdd6c1aecbb56e8.jpg

 

par contre comme ce type de télescope à un F/D <4 , le secondaire est surdimensionné et il faut lui mettre de l'offset pour avoir le cône de lumière dans le plan focal

lien du tutoriel : https://www.espacioprofundo.com.ar/topic/12426-error-en-tutoriales-de-colimación/

image.png

 

dans les faits et c'est logique on se retrouve avec un secondaire désaxé et la tache d'airy l'ai tout autant. j'ai mis du temps pour le comprendre et je m'évertuais à faire à l'identique de ce que l'on peu obtenir dans un SC  : une tache d'airy centrée :D

tire d'une discussion avec astram "maire" sur le sujet et qui montre ce que l’on doit obtenir .

 

"ce dessin est juste incomplet et à été fait à la va-vite suivant le propriétaire. La réalité à l'oculaire peut être différente

 

Le calcul du décalage est expliqué sur l’excellent site de Serge Bertorello

http://serge.bertorello.free.fr/calculs/posplan.html

image.png

 

 L'axe de symétrie est représenté en pointillés. Il se matérialise visuellement à l'oculaire en faisant varier la MAP autour du point de focalisation si possible en agissant alternativement de manière symétrique. Sur le schéma le bleu correpond à la partie lumineuse d'une étoile. Le point noir représente le meilleur point de focalisation possible. Les aigrettes du plan focal ne sont pas représentées. La barre rouge indique que l'image de l'ombre du secondaire est parfaitement symétrisée par rapport à l'axe de symétrie. Le décalage intra/extra est d'autant plus sensible que le F/D est court, ce qui ne nuit pas du reste à la qualité de la collimation."

 

bon ciel

christophe

  • Like 2


3 Comments


Recommended Comments

Bonjour Christophe,

Je n'ai pas tout compris mais j'espère que ta collimation va tenir par la suite car elle à l'air assez complexe, mais je vois que tu deviens un expert, et un newton à F4, cela doit être une gageure. Concernant le Maksutov ZEN de 250mm, es-tu satisfait du tube et des images fournies? As-tu réussi une collimation parfaite? As-tu des images en HR.

Je ne suis pas intéressé pour le moment, mais j'ai idée à avoir un jour un 250mm en Mak, mais un TAL pour l'instant, un klevtsov, si j'en trouve un d'occase, car la production est suspendue pour le moment en Russie.

Bravo pour le boulot. Ton blog marche bien et il doit être très formateur pour certains.

ClaudeS

PS: je ne suis pas technique, ni informaticien, ni automaticien pour deux sous...xDxD

Share this comment


Link to comment

salut claude ,

 

mon maksutov m'a effet donné beaucoup du fils retordre vu que je partais de rien. certains forumeurs m'ont pas mal aidé dans ce sens et après de nombreux déboires j'ai enfin pigé le coup .

je considère qu'avant de réaliser des photos il est bon de connaitre son télescope et de s'en assurer visuellement .

tu penses avoir bien fait et puis non . alors tu refais . la dernière fois j'ai pu le collimater comme il se devait et j'ai même été plus qu'étonné d'arriver à 844x en grossissement.  j'en revient toujours pas !O.o

faut dire qu'a ce grossissement c’était vraiment limite mais au final j'ai été très heureux de pouvoir arriver à ça en partant d'un tube complément décolimaté par le transport. comme quoi tout est possible avec de la patience et du temps.

en plus comme le tube était nu , j'ai du investir dans un focuser , un moteur de mise au point, un chercheur ,etc... et j'ai pas souvent le temps d'être là au bon moment.

j'ai aussi  profiter du confinement pour poser mon EAF de ZWO dessus afin d'affiner la Mise Au Point.

pour les images , je voulais en faire mais depuis deux semaines c'est un temps de Merde. :S j'envisage de prendre une basler 1920 car le rendu est superbe  (avec un fps de 166) au vue des images de jp-brahic

 

avoir un TAL ce serait génial et quand je vois ce que tu fais je me dis que j'ai encore beaucoup à apprendre dans ce domaine. ;)

 

pour cette collimation de mon newton , j'ai mis 3 mois pour arriver à ça . des heures passées pour comprendre les réglages. il me faudra encore un nuit pour affiner la collimation et je shooterais pour voir.

 

@+ christophe

  • Love 1

Share this comment


Link to comment

Excellent Christophe....jai hâte de voir quelques images. Bonne soirée. ClaudeS 

Share this comment


Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now