• entries
    93
  • comments
    76
  • views
    38461

Choix de la barlow en fonction du tube

aubriot

309 views

vouloir faire de l'astrophotographie lunaire demande avant tout de la patience mais aussi de faire quelques calculs pour obtenir des images viables et publiables .

je ne referais pas le descriptif des Barlows fait à merveille par d'autres  comment choisir une lentille Barlow mais j'aborderais plus le coté calcul de celle ci suivant le tube utilisé

partons du principe que toutes les conditions météorologiques sont réunies pour faire votre hobbit favori .

vous venez de sortir le tube et vous êtes prêt à réaliser des vidéos de la lune . hors en astrophoto , certains confondent vitesse et précipitation et le résultat n'est pas à la hauteur de leurs attentes.

 

on ne le répétera jamais assez :

 

1 - mettez à température votre tube ainsi que votre train optique avant d'engager quoique ce soit !

pour ma part je le sort deux heures avant et encore parfois ce n'est pas suffisant ;)

 

nota :vos Barlows et oculaires peuvent aussi provoquer des perturbations optiques représentées par des veines de chaleurs .

 

2 - le deuxième conseil est bien sur de vérifier votre la collimation sur une étoile assez lumineuse au zénith puis proche de l'objet que l'on désire photographier.

en théorie un déplacement du tube sur 10 m ne provoque pas de décollimation  mais il est toujours bon de s'en assurer.

à force de pratique cela doit pas vous prendre plus de 20 mn

 

3 - privilégiez le vissé plus que le serrage par vis ou annulaire .

autant en visuel cela n'e se voit pas autant en astrophoto les jeux provoqués par ces serrages peuvent induire des défauts d'alignements qui se répercuteront sur la photo finale

 

4- nettoyez vos optiques avant toutes prises de vues .

on peut aussi éliminer ces taches avec PS mais cela demande un travail supplémentaire que je vais aborder plus bas .

 

j'ai à ma disposition plusieurs Barlows , une Télévue Powermate 2x , une APM 1,5x comacorr ; une APM 2,7x comacorr et un glasspatch 1,7x.

mais pourquoi utiliser différentes Barlows ?

la réponse est simple : toutes ne conviennent pas au même tube pour l'astrophoto

 

jusqu’à maintenant j'utilisais un petit formulaire excell qui me permettait de calculer cette Barlow sans connaitre la formule utilisée et parfois le résultat n'était pas à la hauteur de mes attentes.

j'ai donc décidé de revenir à la théorie pour comprendre la raison de ces échecs

 

la première formule à retenir en visuel est celle ci  :

 

      F telescope * coeff barlow / F oculaire = Grossissement visuel

 

la deuxième qui va plus nous intéresser concerne l’échantillonnage , le pouvoir séparateur et la focale résultante

 

     Échantillonnage (seconde arc) =206,28*P(microns)/F(mm) 

     Séparateur  0.5*120/D(mm) =206,28*P(microns )/F (mm)

     d’où la focale est de F(mm) = (206,28 / 60)*P(microns)*D(mm)

 

A partir de cette dernière formule , on va pouvoir calculer la focale "idéale" théorique . je dis bien théorique car dans la vie le seeing viendra jouer les troubles fêtes

 

comme j'ai plusieurs tubes , j'ai réalisé une petit fichier xls qui permet d'avoir cette focale résultante et la Barlow a avoir à sa disposition

 

le premier tableau permet de calculer en fonction du diamètre du tube en mm et de la taille du pixel de la caméra en µm pour obtenir la focale résultante .

il utilise la formule  : F(mm) = (206,28 / 60)*P(microns)*D(mm) .

 

nota : le nom du tube et des caméra sont a rentrés manuellement.

 

620f5df471cf0_focaleidale.png.c920ef3d0424f7fa5f03c28ec9bd8aa6.png

 

le deuxième tableau  permet d'avoir le coeff multiplicateur adapté à la caméra utilisé

il utilise la formule suivante : F idéale du premier tableau / F du tube

la focale du tube est à rentrer manuellement

 

620f5e01172f6_coeffmulti.png.81e2479104529cd67945eda24935d65d.png

 

 

dans certains cas (surtout sur les tubes à longues focales ) on constate que les petits pixels ne sont pas vraiment adaptés a ces tubes.

 

le troisième tableau  sera votre pense bête . a vous de le remplir en fonction du résultat du deuxième tableau et de choisir la barlow idéale

 

 

620f5e17b58ac_barlowideal.png.83843173da8695881d09d829d42e68b2.png

 

le quatrième tableau permet d'avoir le rapport F/D . en planétaire on conseille de ne pas dépasser un F/D de 27

 

620f5eeb6dc30_FsurD.png.ce3eff9fd1c387160b35382deed5215f.png

 

cette feuille me rappelle en permanence ce que je dois utiliser comme Barlow en fonction de la caméra et le tube de cette soirée :D

 

vous allez me dire mais pourquoi avoir plusieurs tubes et plusieurs caméras ?

comme vous pouvez le voir certaines caméras sont plus dédiées au lunaire , au solaire ; à faire des mosaïques ou pour leur couleur  et toutes les caméras ne sont pas compatibles avec le même tube.

 

enfin c'est le plus important certains tubes comme ma lunette TS seront plus appropriés pour avoir le soleil ou la lune dans sa totalité alors que j'utiliserais plus mes deux tubes de 250 pour faire de la HD lunaire ou les planètes lointaines du système solaire .

 

maintenant il faut bien comprendre qu'une barlow a aussi des limites qu'on ne peut dépasser : son BF (BackFocus)

 

- Sur les Powermate 2x/2,5x et 4x les choses sont assez simples . la focale ne bouge pas  ou presque pas tant qu'on ne dépasse pas les 100mm de BF

 

0EAsTiB1B9PmHoD4E354UHMvlQsssCsHiLgLSMAJspVt1oLbILd1gJKM9xMbHXx6sV8R2jNIW1zUMUH_rk963-6xkpZ3tRkpZktMrqg.jpg.86d7d714fe6d9a0239eddd5860a81ee7.jpg.6c534b10f7de7ab1ccc9479a7c0c55e8.jpg

 

- sur mes deux APM  il faut respecter ces distances

 

Barlow APM 1,5 x :  tirage de 95 mm

Barlow APM 2,7 x :  tirage de 100 mm pour un gr de 2,7x et possibilité de Grossissement jusqu’à 3x . formule G= 1+ T/f  (Tirage et focale Barlow de 62.9mm)

 

certains me diront  : ouai mais elles sont corrigées et dédiées pour les newtons !

en effet c'est le cas  mais vu la taille du capteur la correction ne doit se faire que sur les bords  de la Barlow (corriger moi si je me trompe ).

pour ça je ferais un autre post sur l'APM 1,5x comacorr et le résultat que j'ai obtenu avec certaines photos est imperceptible

 

- le correcteur glasspatch 1,7 qui n'est pas vraiment une barlow . son utilisation est souvent détournée pour ça et pour une raison simple

 le backfocus étant très important il permet ainsi de mettre tous les accessoires derrière  (bague+ADC+filtre+caméra ) tout en respectant le BF et obtenir le bon grossissement

 

- vient enfin le F/D variable apporté par le déplacement du primaire sur les SC et Mak lien

 

un point que l'on constate souvent : les taches sur les photos . on a beau nettoyer les optiques il reste toujours des poussières .

 

619f388b78c19_174sansbarlow.png.3af19a7ed75f5bd3c4ede2160ffaf05f.png

 

un moyen très simple est d'utiliser Adobe photoshopSC  :

 

- ouvrez votre image

- enlever le cadenas sur l'image qui bloque toutes modifications de l'image

- sélectionner outil correcteur (J) localisé

- faire Alt+clic souris pour sélectionner la teinte à appliquer (zone a cote de la tache )

- option : clic droit sur la souris pour déterminer la taille de la bulle de correction

- et appliquer sur la zone désirée .

 

le tour est joué et finit les taches indésirables

réalisée avec une Asi 174mm + zen 250+filtre ir 742 phase de la pleine lune à 98%

 

619f3b436cdff_174sansbarlowcorrige.png.01c32d78560ed8469f20fc44ee83c79c.png

 

 

bon ciel

Christophe

 

calcul barlow.xls



0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now