Scutum (Sct) L'Écu


Sommaire

Alpha Scuti
R Scuti
M11 (l'Amas des Canards Sauvages) (D)
M26
NGC 6664
NGC 6712 (D)
IC 1295 (D)
Barnard 111


Alpha Scuti

Newton 200, ciel péri-urbain : sa couleur orange est frappante.


R Scuti

Jumelles 8x50 : l'étoile est facilement visible, brillant actuellement entre les magnitudes 5,5 et 6,0.

Newton 200, ciel péri-urbain : R Sct est plus brillante que les 4 étoiles de magnitude 6-7 qui forment un Trapèze droit juste au nord-ouest de M11.


M11 (l'Amas des Canards Sauvages)

Jumelles 8x50 : l'amas est visible sous la forme d'une petite nébuleuse ronde brillante.

Lunette 60/700 en environnement péri-urbain : petite nébuleuse ronde floue relativement brillante, évidente, ressemblant à M13 trouvée le même soir.

Maksutov 90/500 : petit amas granuleux à première vue au SP 15 mm, mais qui se résout en une vingtaine d'étoiles très faibles sur fond granuleux en vision décalée.

ETX 90/1250 : environ 20 étoiles visibles à x48, environ 30 étoiles à x129.

115/900 en environnement péri-urbain : l'amas est rond, nébuleux (pas de résolution en étoiles) et se détache bien du fond du ciel. Il y a deux étoiles sur le côté qui occultent un peu l'amas en vision directe. Par une nuit meilleure que d'habitude, j'ai perçu en vision décalée une quinzaine d'étoiles très faibles dans le champ de l'amas.

115/900 à la campagne : image comparable à celle donnée par l'ETX 90. Nous avons comparé les deux images pour tester les deux instruments, et il n'y a aucune différence. (Par contre, dans de bonne conditions mais avec mon vieux 115/900 et ses oculaires Huyghens, une dizaine d'étoiles agglutinées, seulement, sont visibles.)

Skywatcher 130/900 : l'amas est résolu en une trentaine d'étoiles très serrées.

Newton 200, ciel péri-urbain : amas flou à x30, mais résolu en une trentaine d'étoiles très faibles à x60. Très joli ! Les étoiles très serrées au centre me font penser à M37 vu au 115/900, sauf que M11 est plus rond et plus serré. À x200, il y a 40 ou 50 étoiles devinées, très serrées, impossible à situer précisément. Avec le nouvel oculaire OR 12 mm (x100 et, surtout, enfin un vrai bon oculaire) il devient un des plus beaux amas ouverts du ciel, le plus beau du ciel d'été (au 115/900 c'était NGC 6633 mais au 200 mm, M11 le surpasse facilement), montrant trois étoiles principales brillantes, dont les deux "de tête", entourées de dizaines d'étoiles faibles. Les deux étoiles "de tête", qui semblent à première vue ne pas être comprise dans l'amas, sont englobées par sa zone périphérique moins dense. Je trouve que M11 au 200 mm ressemble à M37 au 115/900, en richesse et en densité. D'autant qu'il y a aussi l'impression d'agglutinement verdâtre d'étoiles. Au total, elles sont une cinquantaine. À x30, l'image est beaucoup moins intéressante et ne montre pas la richesse en étoiles.

Newton 200, ciel péri-urbain mais lors d'une nuit à la transparence meilleure que d'habitude : l'amas m'a paru aussi beau que NGC 869, M37 et M35, montrant pas loin d'une centaine d'étoiles à x100. Il y a une cinquantaine d'étoiles dont certaines, au centre, sont serrées autour de la principale, décentrée. Il y a une zone centrale très dense avec une forme irrégulière, entourée d'une zone périphérique moins dense. Les deux étoiles "de tête" sont bien en dehors de l'amas et forment une jolie étoile double écartée - qui n'est pourtant pas cataloguée, apparamment. Entre l'amas et les deux étoiles "de tête", la région est plus pauvre en étoiles, comme s'il y avait un nuage sombre.

Dobson Kepler 200/1200 : cet amas est l'un des plus merveilleux objets du ciel profond. L'image qu'en donne le Nagler 9 mm est très spectaculaire. L'amas contient plein d'étoiles, entre une cinquantaine et une centaine probablement. La région dense de l'amas a une forme de trapèze droit. Au-dessus de cette région, entourée d'une multitude de faibles étoiles, se trouvent les deux « canards de tête », deux étoiles brillantes proches et d'éclat semblable, qui semblent mener la migration. À droite de la région cetrale (donc à l'est), il y a une longue chaîne d'étoiles qui tourne et passe entre la région centrale et les deux étoiles de tête. L'étoile la plus brillante au sein de l'amas est décentrée.

C8 : superbe amas ouvert, très riche, avec des étoiles fines et bien détachées. Le SP 15 mm montre environ 80 étoiles, réparties sur tout l'amas. Certaines d'entre elles se regroupent dans un « carré central », contenant un creux à l'ouest. Les deux étoiles « de tête » dominent l'ensemble, au sud-ouest. Au SP 32 mm, l'amas baigne dans un champ d'étoiles très riche !

Mewlon 210 : magnifique amas d'étoiles, riche et condensé !

Orion Optics 300/1200 : superbe amas ! Il y a plein de petites étoiles toutes fines au Nagler 9 mm. Une étoile au centre, de couleur blanche jaunâtre, est très brillante (pas autant que les deux étoiles « de tête » au sud de l'amas). Elle domine la portion centrale de M11, qui a une forme presque carrée. En voici un
dessin, réalisé en 4 nuits : 1) une première tentative avec un petit bout de l'amas en périphérie avant d'abandonner, 2) plusieurs dessins d'autres bouts de l'amas en périphérie, 3) le dessin de la zone centrale (pfouuu !) et 4) un dessin des zones manquantes après fusion de tous les dessins. L'étape suivant serait de faire pareil pour dessiner M13...

Dobson Meade 400 mm : amas magnifique, très riche !


M26

115/900 en environnement péri-urbain : petit amas composé d'étoiles faibles.

115/900 : amas pauvre sans intérêt, à x27 comme à x45.

Newton 200, ciel péri-urbain : groupe d'étoiles faibles, sans grand intérêt.


NGC 6664

115/900 en environnement péri-urbain : groupe d'étoiles peu nombreuses au H 35 mm, et de même au H 20 mm qui n'apporte rien. L'amas est quand même peu évident à distinguer.

Newton 200, ciel péri-urbain : petit groupe comptant une dizaine d'étoiles, peu intéressant. Il est un peu plus détaché et étendu que M26.


NGC 6712

Skywatcher 130/900 : amas globulaire vu sans difficulté, un peu allongé est-ouest.

Dobson Kepler 200/1200 : ce petit amas globulaire se trouve non loin du magnifique amas ouvert M11. C'est à première vue une boule floue et nébuleuse, légèrement allongée il me semble, mais on distingue une dizaine d'étoiles très faibles en vision latérale sur fond nébuleux avec le Nagler 9 mm.

Orion Optics 300/1200 (T=4) : amas nébuleux qui semble allongé. Quelques étoiles très faibles sont devinées à l'intérieur, trop faibles pour être positionnées avec précision sur
le dessin que j'ai quand même tenté.


IC 1295

Dobson Kepler 200/1200 : cette petite nébuleuse planétaire est difficile à trouver, perdue au milieu d'un champ très riche en étoiles. J'ai cru repérer une étoile très faible et un peu floue au Plössl 25 mm. Le filtre UHC a permis de confirmer l'observation : l'étoile suspecte n'est pas aussi éteinte que les autres. Reste alors à grossir, mais la nébuleuse est faible et devient invisible au Nagler 9 mm. Heureusement le filtre UHC vient à la rescousse : elle redevient visible, nébuleuse ronde relativement petite, toute proche d'une étoile d'éclat moyen. Voici le dessin.


Barnard 111

C8 : zone vide en étoiles, qui se remarque bien : on a l'impression qu'un nuage est passé devant le champ.