Club d'Astronomie de la Presqu'île
Accueil
Association
Nos activités
Calendriers
Observations
Photos
Liens
Accédez aux événements qui ont marqué la vie du club par un clic sur la bulle

Les évènements qui ont marqué la vie du club
Le transit de Mercure (9 mai 2016)
Le transit de Mercure reste un évènement rare. Les 2 précédents dataient du 7 mai 2003 et du 8 novembre 2006. Le prochain ne se produira que le 11 novembre 2019. Cette rencontre Soleil/Mercure traduit un quasi alignement orbital Mercure/Terre. La rareté de cet évènement est telle que beaucoup d'entre nous s'étaient préparés pour ne pas le rater : nos astro-photographes chez eux et pour les autres la pointe de Villès à Saint-Nazaire semblait bien appropriée pour installer la Lunt et le télescope (finalement celui de Jean-Pierre) afin d'en faire profiter le public. Toutefois la dépression qui remontait du sud en longeant la côte vendéenne a joué quelque peu le trouble-fête en provoquant des alternances de nuages et de ciel bleu.
Le public qui déambulait sur le remblai (à pied, en rollers, à vélo) n'a pas hésité à s'arrêter à notre invitation pour observer le phénomène. Beaucoup d'entre eux avaient eu écho du transit par les médias et se montrèrent ravis de découvrir en "live" la petite tâche noire qui traversait à la "surface" du soleil. Sa petitesse en a surpris plus d'un et la comparaison avec les tâches solaires de la journée leur permit de bien voir la différence entre la traduction de Mercure à la "surface" et celles-ci.

 Le reportage photos de ce phénomène est en ligne en cliquant ici.

  Retour haut de page
Les 15 ans du club (18 janvier 2015)
Le Club d’Astronomie de la Presqu’île a fêté ses 15 ans d’existence, en organisant une journée "Porte ouverte". A cette occasion, grands et moins grands étaient invités à nous rejoindre à l’Agora 1901, salle René Guy Cadou, Saint-Nazaire. Ont été exposés de nombreux appareils d’observation (lunettes, téléscopes ...), des photos des planètes et du ciel étoilé réalisées par les adhérents, des diaporamas explicatifs. Des séances de planétarium ont agrémenté cette journée d'exposition et d'initiation. Une vidéo et un diaporama ont tourné en boucle pour présenter nos activités. Il y était possible d'apprendre à utiliser un télescope ou de tester une paire de jumelles, de discuter avec nos astro-photographes qui ont exposé leurs photos de la Lune, des planètes et autres curiosités du ciel.
Pour en savoir plus, cliquez ici pour accéder à la page dédiée à cet évènement 

  Retour haut de page
Soutenance de thèse par Ludovic (15 octobre 2014)
Ludovic, l'un de nos jeunes, soutiendra sa thèse le mercredi 15 octobre à 14h dans l'amphi Lavoisier (UCBL). Ludovic a préparé sa thèse au laboratoire de Géologie de Lyon ENS Lyon. Celle-ci s'intitule :
"Cristallisation et convection sous hyper-gravité"
Nous lui adressons tous nos encouragements et le félicitons très vivement pour son magnifique parcours à l'université dont cette soutenance sera la consécration.

Résumé :
 L’interface noyau-graine (ICB) est instable et une zone dendritique se forme sous des conditions très particulières, c’est à dire que la cristallisation est très lente par rapport à la convection très vigoureuse du noyau liquide. Afin de reproduire expérimentalement des conditions semblables, nous avons étudié une zone dendritique sous hyper gravité, dans une centrifugeuse. La hauteur de cette zone diminue quand la gravité augmente alors que la fraction solide augmente fortement : similairement, les études sismologiques suggèrent que la fraction solide dans la graine est proche de l’unité à l’ICB. De plus, la sismologie montre une graine très hétérogène en termes d’anisotropie élastique, d’atténuation ou de vitesse des ondes et met en lumière une forte dichotomie Est-Ouest. Celle-ci pourrait être engendrée par une translation de la graine qui provoquerait de la cristallisation sur une face et de la fusion sur l’autre. Cette hypothèse est testée en conduisant des expériences de cristallisation et de fusion d’une zone dendritique. Nous avons utilisé des ultrasons comme analogues aux ondes sismiques pour quantifier les changements de structure dans la zone dendritique à partir des mesures de l’atténuation et la diffraction. Extrapolés à la graine, nos résultats montrent que l’ICB pourrait fondre sur l’hémisphère Ouest et cristalliser sur l’hémisphère Est. D’autre part, avec du gaz xénon en hyper-gravité, nous avons observé un gradient adiabatique, pour la première fois dans un dispositif expérimental. Cette thèse montre la faisabilité de ces expériences et la possibilité de vérifier expérimentalement les approximations utilisées pour la convection compressible.

  Retour haut de page
Le transit de Vénus (6 juin 2012)
Le transit de Vénus était l'évènement de l'année à ne pas rater. La chance fut avec nous
contrairement  à celui de 2004. Le prochain n'aura lieu qu'en 2117.
En avant première 4 photos de Benoit mises en ligne ci-dessous avant qu'une page plus complète ne présente les photos de nos astro-photographes. (en cliquant sur la photo, vous ouvrirez une page avec la photo agrandie)

Le transit de Vénus 2012 par Benoit Le transit de Vénus 2012 par Benoit
Le Soleil vient de se lever sur les bâtiments industriels du port. La tache noire indique que Vénus est bien présente Le Soleil continue sa course dans le ciel en passant derrière le tablier du pont
Le transit de Vénus 2012 par Benoit Le transit de Vénus 2012 par Benoit
Le soleil se trouve plus haut et passe derrière les haubans, ce qui donne un soleil strié. Vénus continue sa course et se rapproche du bord solaire. Vénus a atteint le bord du soleil avec le deuxième contact intérieur. On remarque la présence de tâches à la surface du Soleil.

Vous n'avez pas pu observer le transit du 6 juin 2012 ou vous souhaitez vivre le nouveau transit de Vénus le 11 décembre 2117, alors patience plus que   jours à attendre

Pour l'instant profitez de la page consacrée aux photos mise en ligne et
 parcourez les impressions des membres du club :

Stéphane : En ce matin du 6 Juin, Vénus, notre jumelle "par sa taille" à la Terre, débarqua dans le champ de vision du Soleil. Ce phénomène nous montre la valeur des lois coperniciennes et de leurs précisions. Habituellement nous voyons la réflexion du Soleil sur Vénus par son éclat, astre ordinaire le plus brillant, ce jour du 6 juin nous vîmes la nuit de Vénus, fameuse étoile du berger toujours la star du moment.


Gérard N. : Malgré le temps maussade de mardi, il était décidé que nous serons quand même le lendemain au rendez-vous, pour le transit .
Debout à 3h30 ; le ciel nous montrait la Lune majestueuse, signe d'espoir .
Départ 4h30 ; des nuages à l'horizon nous faisaient douté pour notre expédition,
 "mais après tout, nous sommes levés, on y va !"
Arrivés sur place, tels des Sherpas, chacun prit du matériel pour le monter au sommet du "Rocher au Veau".
Malgré quelques nuages, le moral restait au beau fixe .
Matériels en batterie, une photo souvenir du groupe (sans calicot pour indiquer qui nous sommes) .
A l'apparition du soleil, chacun peaufinait ses réglages et on n'entendait plus que le crépitement des appareils photos immortalisant l'évènement. Ce fut mémorable et inespéré.
Durant l'après-midi, j'attendais avec impatience les photos envoyées par les uns et les autres.
Aucun regret,cette matinée fut remarquable.

  Retour haut de page
Guillaume : des nouvelles de notre "américain" (octobre 2011)
Notre ancien thésard du club a poursuivi un temps ses travaux sur la côte ouest des États-Unis.
Des nouvelles indirectes nous étaient données à travers les publications auxquelles il participe. Par exemple l'article sur Pluton parue dans une revue scientifique américaine (pour en lire le résumé cliquez ici)

Certains ont eu le plaisir de le côtoyer à Nantes lors du congrès
nantais qui s'est déroulé la première semaine d'octobre à la cité des
congrès. Pour en savoir plus, cliquez sur un des liens ci-dessous :
Site de le EPSC, Voyage planétaire sur le site de l'Université de Nantes, le site de l'InOMN

A voir aussi la photo prise par Guillaume lors de sa visite l'été 2011 à Hawai :
Sagittaire et Scorpion par Guillaume sous le ciel hawaien
Les spécialistes des constellations reconnaîtront facilement le Sagittaire et le Scorpion

  Retour haut de page
Balade musicale dans les étoiles (mars 2011)

Le concert proposé par Quai des Arts dimanche 20 mars a drainé amis et parents des membres des deux associations participantes: Orchestre Symphonique de Saint-Nazaire et notre propre club. Quant aux mélomanes, habitués de l'orchestre, ou attirés par le programme musical, ils sont venus nombreux malgré toutes les sollicitations extérieures d'un dimanche d'élection favorisé par un soleil printanier.

Parmi les différentes œuvres exécutées sous la baguette de Thierry Bréhu, celle intitulée "Sur le chemin des étoiles" et composée spécialement pour l'occasion par notre ami Guy a été tout particulièrement appréciée par le public et les musiciens.
Notre travail d'illustration visuelle du programme musical, mis au point et géré par Pascal, en a étonné plus d'un qui découvrait les beautés cachées du ciel et souvent ignorées. Les  plus savants, eux, ont pu juger de l'implication artistique de l'équipe chargée du choix des photos face aux différents thèmes musicaux. Pour l'occasion, la voix de Michel notre récitant, a merveilleusement introduit les œuvres du programme.
Certains, à l'image d'Angélique, ont probablement vu les petites loupiotes, qui éclairaient les partitions des musiciens, comme autant d'étoiles laissant croire que la Voie Lactée était descendue sur scène.

A l'issue du concert, nombreux ont été les auditeurs-spectateurs qui ont consacré plusieurs minutes pour fréquenter l'exposition de photos réalisées par nos traqueurs du ciel profond. Plusieurs d'entre elles faisaient partie des images projetées sur grand écran pendant l'exécution des oeuvres musicales. Espérons qu'elles susciteront des vocations et inciteront les visiteurs d'un jour à devenir des "Visiteurs d'un soir" à l'occasion de nos futures soirées publiques
. (consulter notre calendrier pour en connaître les dates).

Bravo à tous les musiciens et astronomes qui ont oeuvré depuis plusieurs mois pour que cet évènement fût une réussite.
Merci au public qui a répondu présent ce dimanche et grâce à qui cet évènement fut une réelle réussite.

Trois photos pour illlustrer notre balade musicale
Balade musicale - mars 2011   Balade musicale - mars 2011    Balade musicale - mars 2011
La première photo montre un public nombreux, ravi et impatient d'entendre les premières notes.
La deuxième est surprenante : le chef salue le public tandis que notre président scrute impatiemment l'arrivée des premières images.
La troisième présente le Chef félicitant Guy qui a créé spécialement une oeuvre pour ce concert.
Photos : José . / Texte : Pierre R.
  Retour haut de page
Notre association : partenaire d'Astrolabe et de son projet "Galilée"
Notre club a été partenaire d'Astrolabe dans le cadre de son projet "Galilée".  Ce projet porté par un collectif interassociatif consiste à présenter la pièce de Bertold Brecht "La vie de Galilée".
Au programme : animations, conférences, débats, expositions, théâtre.
Astrolabe est intervenu aux éditions 2009 et 2010 de la Nuit des Étoiles, ainsi qu'au rassemblement des clubs de Loire-Atlantique organisé par notre club fin mai 2010.

Pour en  savoir plus :
  Retour haut de page
Premières visées dans le Dobson (mai 2010)
Après une après-midi consacrée au remontage de notre appareil et à sa collimation, ce samedi 8 mai au soir fut  l'instant que nous attendions tous : se retrouver sur notre chantier pour tester le fruit de longs mois de travaux.
Certes des finitions seront à achever, calmement, quand la pression de la préparation du R44 sera retombée. Un petit ajustage de la longueur des tubes sera nécessaire pour se conformer à la focale réelle du miroir primaire. Néanmoins, chacun des participants de cette soirée mémorable, a pu apprécier la qualité des images de Vénus et Saturne (malgré un ciel peu propice) restituées par notre Dobson.
Notre télescope n'est pas myope !!! Quelle satisfaction qui nous augure de grandes soirées d'observation.

Dobson  Dobson

Dobson Dobson

Dobson  Dobson
Pour en savoir plus cliquez sur la vignette Dobson dans la télécommande de droite.

  Retour haut de page
Un thésard parmi nos membres (novembre 2009)
Guillaume, un de nos jeunes premiers adhérents, a poursuivi des études scientifiques, transformant sa passion en métier. Depuis plusieurs années, Guillaume préparait sa thèse au laboratoire de Planétologie et Géodynamique de l'Université de Nantes.
Vendredi 20 novembre, c'était le gand jour à l'issue duquel Guillaume a acquis brillament le titre de Docteur : un gand Bravo de la part de tous les adhérents du club.
A l'issue de cette soutenance, le jury a félicité Guillaume en relevant les points suivants :
  • la thèse, très dense, manisfestait un caractère très fort d'achèvement, preuve de la qualité du travail réalisé, ce qui n'est pas toujours le cas des thèses soutenues,
  • une très grande diversité de domaines y était abordée, ce qui apportait un plus à l'étude menée, 
  • l'expression, tant orale de Guillaume que écrite, expliquait dans un français clair et des mots simples des sujets qui sont souvent difficiles à comprendre pour des non-initiés et dont les formules mathématiques ne sont pas à la portée de tous.
Guillaume, fort de non nouveau titre, s'envole pour les États-Unis. Il part rejoindre l'université de Californie à Santa-Cruz pour poursuivre le sujet de sa thèse en appliquant le modèle de couplage axe de rotation/convection à Encelade. Nous lui souhaitons une pleine réussite dans cette nouvelle vie outre-manche.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le titre de sa thèse était le suivant :
Couplage entre dynamique interne et rotation : application à l'évolution de Mercure, Japet et Mars.

Résumé de la thèse :
L'évolution de certains corps planétaires fait intervenir de manière couplée la dynamique interne et la dynamique de rotation. La convection solide, qui façonne le champ de température et donc la rhéologie visqueuse, contrôle la dissipation visqueuse du forçage de marée qui intervient sur l'évolution de l'orbite et la période de rotation. En
retour, la dissipation de marée induit une composante de chauffage pour l'évolution thermique. A travers l'étude de trois corps, Mercure, Mars et Japet, Guillaume montre l'intérêt de cette formulation couplée de l'évolution. La dissipation de marée a joué un rôle important dans les premiers temps de l'évolution de Mercure (contribution au budget de chaleur, ralentissement de la rotation). L'étude couplée indique que l'orientation des escarpements lobés observés à la surface de Mercure peut être héritée de cette interaction. L'évolution du noyau issue de
cette étude préserve une partie liquide à l'heure actuelle qui autorise une origine comparable à la dynamo terrestre pour le champ magnétique de Mercure. La différence importante entre les rayons équatorial et polaire de Japet peut être comprise comme une forme fossile héritée d'une époque où la période de rotation fut plus rapide et l'intérieur plus chaud. Ce scénario n'est possible que si les éléments radioactifs abondent dans les premiers instants de l'évolution de Japet. Mars ne présente en revanche aucune interaction de marée notable mais l'influence de la dynamique interne sur l'orientation de la rotation est invoquée pour expliquer les positions relatives du dôme de Tharsis et de la dichotomie hémisphérique. Guillaume introduit un formalisme qui permet de mieux tester cette hypothèse.
  Retour haut de page
"Prix de la Fondation Solidarité SNCF" (janvier 2009)
 
En janvier 2009 notre association a reçu un prix de la Fondation Solidarité SNCF. La Fondation Solidarité SNCF soutient les actions bénévoles des cheminots et des associations intervenant dans la prévention sociale et éducative des jeunes.
Le prix décerné nous a permis de poursuivre et d'accentuer nos efforts pour porter la connaissance de l'astronomie auprès des jeunes et ainsi de leur faire découvrir de nouveaux horizons, voire pourquoi pas une nouvelle passion.


Remise des prix aux différentes associations lauréates en janvier 2009
  Retour haut de page
"Portes Ouvertes" (mars 2007)
Pour cette journée, l'opération s'est déroulée à la Maison des Associations AGORA 1901 à Saint-Nazaire

Beau temps dehors, chaude atmosphère à l’intérieur de l’Agora 1901.
Sur le parvis, l’observation du soleil était proposée aux visiteurs. Une seule petite tache solaire et quelques modestes protubérances ont nécessité une bonne mise au point et un peu de ténacité des néophytes.
Mais ce qui est unique n’a pas de prix !

En salle n° 7, l’exposition des photographies réalisées par nos adhérents a montré la rigueur de leur technique et leur aptitude artistique. Panneaux didactiques de notre confection et une vidéo projection ont manifesté la volonté du club de s’adresser au public et aux scolaires.

Plusieurs de nos sujets traités durant l’année écoulée ont mieux fait comprendre à certains parents l’enthousiasme de leurs enfants, suite à notre passage dans leurs établissements.
D’autres se sont promis de nous recommander auprès des écoles n’ayant pas encore répondu à nos propositions passées. Merci à eux.

Une large participation des membres du club a favorisé une information personnalisée pour les nombreux visiteurs, à qui rendez-vous a été fixé pour notre prochaine soirée publique du mois d’avril

  Retour haut de page
L'éclipse annulaire en Espagne (3 octobre 2005)
Pendant un an, nous avons préparé le voyage en Espagne pour l'observation de l'éclipse annulaire de Soleil du 3 octobre. Pour être certain de disposer de conditions favorables, contact avait été pris avec le Club d'Astronomie de Valladolid. Les deux associations se sont retrouvées tôt le matin en un point situé parfaitement sur la ligne de centralité au nord de Salamanque, afin de disposer de la durée d'observation la plus longue (matérialisé par l'étoile rouge sur la carte ci-dessous).


Ce fut l'occasion pour les chasseurs d'éclipse des deux bords de faire connaissance et pouvoir utiliser leurs appareils respectifs.La météo étant favorable, la quarantaine de passionnés dont les onze nazairiens, ont pu admirer la lente progression du passage de la lune devant le soleil.
 Tandis que le changement de luminosité était perçu par tout un chacun sans besoin d'aucun équipement spécifique, tous ont pu admirer et ressentir l'aspect mystérieux et poétique du phénomène qui a culminé à 11h57 sous la forme d'une fine couronne lumineuse saluée par une salve d'applaudissements. Vu à l'aide des plus gros télescopes des ibériques,  le relief  périphérique de la lune se détachant en ombre chinoise sur fond de disque solaire offrait un spectacle magique. Les espagnols quant à eux furent ravis d'observer pour la première fois les protubérances solaires, nombreuses ce jour-là, à l'aide de la lunette spéciale (PST) que nous avions acquise en 2004. Cet appareil a permis de constater précisément le début de l'éclipse quand la lune a masqué d'abord ces jets de gaz, en périphérie du disque solaire.

Le Club de Valladolid retransmettait l'événement astronomique sur son site web (www.syrma.net) et une équipe de  la chaîne de télévision espagnole (TVE) s'était spécialement déplacée pour quelques minutes d'émission en direct.
 Deux sites d'observation étaient proposés au grand public à Valladolid même, alors que des adhérents du club nazairien restés à la maison offraient la même prestation depuis notre lieu d'observation habituel : le Tumulus de Dissignac.
Tout ayant une fin, le soleil totalement réapparu et la lune toujours là mais invisible dans l'azur, c'est dans une très amicale ambiance qu'espagnols et français ont remballé leur matériel et ont quitté la plaine castillane balayée par un vent très frais qui n'a pu avoir raison de tous ces astronomes amateurs, habitués aux observations en extérieur par nuits parfois glaciales.

Le reportage photos de cette double rencontre (Soleil et Lune, astronomes espagnols et astronomes français) est accessible en cliquant ici
Texte : Pierre R.
  Retour haut de page
Tout savoir sur notre projet Dobson
Projet Dobson
Les évènements marquants de la vie du club
Evènements 
Comment nous rejoindre ? Comment adhérer ?
Comment adhérer 
Contact : Club d’Astronomie de la Presqu’île; 41 bis rue Mansard, 44600 Saint-Nazaire Ecrivez-nous : Ecrivez-nous