Découvrez le télescope spatial James Web et comment on peut l'observer et le photographier avec un télescope amateur

Par Denis Bergeron

 

 

Signets rapides

Introduction

Complexité du JWST

Les attentes du JWST

Lancement réussi du JWST le 25 décembre 2021

Les étapes du déploiement du JWST

Comment photographier et observer le JWST

Pourquoi vois-t-on une courbe dans le déplacement du JWST

Photographies du JWST prises le 27 décembre 2021 (distance environ 300 000km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 02 au 03 janvier 2022 (distance environ 815 000km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 07 au 08 janvier 2022 (distance environ 1 049 809  km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 11 janvier 2022 (distance environ 1 168 939 km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 14 au 15 janvier 2022 (distance environ 1 258 259 km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 15 au 16 janvier 2022 (distance environ 1 299 110 km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 20 au 21 janvier 2022 (distance environ 1 402 577 km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 21 au 22 janvier 2022 (distance environ 1 424 697 km)

Arrivée à destination le 24 janvier 2022 au point de Lagrange L2 (1,609,344km)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 25 au 26 janvier 2022 au point L2 (1,5 millions de km de la Terre)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 26 au 27 janvier 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 28 au 29 janvier 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

Photographies du JWST prises dans la nuit du 25-26 février 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

Ephémérides du JPL pour le JWST projetées dans le ciel pour l'ensemble de l'année 2022

 

 


Introduction

 

Ça fait plus de 30 ans qu'on parle d'un successeur au télescope spatial Hubble lancé en 1990 et qui a révolutionné nos connaissances sur l'univers. Des milliers de techniciens, scientifiques, ingénieurs se sont mis à la tâche de réaliser le plus puissant télescope que l'humanité ait construit soit le JAMES WEB SPACE TELESCOPE (JWST). Toute la communauté astronomique mondiale attendait avec impatience le moment où ce télescope serait une réalité. D'une complexité incroyable et d'un coût avoisinant les 10 milliards de $ US, il fallait s'assurer que tout fonctionne parfaitement car ce télescope contrairement au télescope spatial Hubble ne peut pas être réparé dans l'espace car sa distance est de 1,5 millions de km (point de Lagrange L2) contrairement au télescope Hubble qui lui opère à une altitude d'environ 600km.

Pour les intéressés, il existe plusieurs vidéos sur Youtube à propos du télescope JWST. Faites une recherche avec des mots clés comme James Web space telescope. Je met ici quelques uns de ces vidéos pour comprendre l'importance de cet instrument pour la science. Mettez la résolution au maximum et regardez les vidéos à plein écran. Vous pouvez aussi afficher les sous-titres pour une meilleure compréhension.


Complexité du JWST

 

Pour comprendre la complexité de ce puissant télescope et tous les défis technologiques que ce projet a demandé, je vous réfère à ce vidéo sur Youtube (en anglais). Il y aura de nombreuses retombées technologiques qui profiteront à l'humanité découlant de ces recherches et développements. De nombreux pays ont participés au projet dont les USA , l'agence spatiale Européenne (ESA) et le Canada. Le Canada a contribué en produisant deux instruments très importants et cela permettra à nos scientifiques de disposer de 5% de temps garanti d'utilisation de ce puissant télescope. Ce genre de projet rassemble les nations et des milliers d'emplois de très haute qualité en découle. Ça stimule les rêves de notre jeunesse et ça fait avancer nos connaissances scientifiques dans énormément de domaines.

https://youtu.be/aICaAEXDJQQ

 

 

L'historique de la conception du télescope James Web en images:

https://www.flickr.com/photos/nasawebbtelescope/albums/72157629134274763

 

Comment ont été fabriqué les miroirs du JWST:

https://jwst.nasa.gov/content/observatory/ote/mirrors/index.html

 

Comment on alignera les 18 miroirs hexagonaux avec une précision micrométrique:

La courbure de chacun des 18 miroirs hexagonaux du JWST sera effectué par des actuateurs placé derrière le miroir. Ceux-ci sont fait en béryllium qui est un métal solide, stable, léger et malléable. Le rôle des actuateurs est de créer une courbure sur chacun des miroirs et de les aligner avec une haute précision afin de concentrer la lumière de tous les miroirs vers le centre optique du miroir secondaire qui est convexe et muni aussi d'actuateurs. Les miroirs sont recouvert d'une fine couche d'or pur qui réfléchit 99% de la lumière infra-rouge. Contrairement au télescope spatial Hubble qui opère en lumière visible et proche infrarouge, le JWST opérera dans des gammes plus lointaine de l'infrarouge.

 

 

Voici un excellent vidéo qui explique en détails comment on fera l'alignement des 18 miroirs:

 

https://youtu.be/DYDNS471jc8

 

 

 

Pourquoi on envoi le télescope spatial si loin dans l'espace?

Contrairement au télescope spatial Hubble qui opère à une altitude d'environ 600 KM, le nouveau télescope spatial James Web sera placé au point de Lagrange L2 situé à une distance de 1,5 millions de km de la Terre. Comme ce sera un télescope qui opérera dans la bande de l'infrarouge lointain, il faut qu'il opère à très basse température de l'ordre de -233 deg C. Certains de ses instruments sont muni de système de refroidissement afin de pouvoir opérer à -243 deg C. Comme l'infrarouge est une longueur d'onde associé à la chaleur des corps céleste, s'il était à la hauteur du télescope Hubble, la réflexion de la chaleur su Soleil sur l'atmosphère terrestre aurait saturé ses instruments. Ce télescope est tellement sensible qu'il ne faut jamais pointé ses miroirs et ses instruments vers le Soleil car cela pourrait les endommager. Durant son trajet vers sa destination, on a donné un mouvement d'oscillation au télescope pour équilibrer la chaleur et le froid extrême qu'on retrouve dans l'espace. Pour s'assurer que le télescope demeure toujours dans l'ombre et dans le froid absolu, les ingénieurs ont construit une toile de protection solaire de la groosseur d'un terrain de tennis disposé en 5 couches séparées qui agissent également comme radiateur. Par contre, le dessous du télescope pointe en direction du Soleil pour exposer ses panneaux solaires et fournir l'énergie électrique qu'ont besoin les instruments pour opérer. L'antenne haut gain quant a elle pointe vers la Terre pour envoyer les données des instruments.

Au point de Lagrange L2, le JWST sera très stable et cela lui demandera très peu d'énergie pour rester en place. Des roues de stabilisation placé sous le télescope assureront sa stabilité et il disposera de suffisamment de carburant pour se maintenir sur cette orbite pour un minimum de 10 ans. Au point L2, il suivra la Terre dans son mouvement autour du Soleil et pourra couvrir tout le ciel au cours d'une année entière. Le télescope est fixe et c'est toute la structure qui bougera vers les cibles des astrophysiciens. Un instrument canadien appelé Fine Guidance System assurera le pointage précis et le suivi des objets célestes. Le télescope décrira une orbite circulaire appelé orbite Halo une fois rendu au point L2. Le vidéo suivant explique ce qu'est le point de Lagrange L2 et une orbite Halo:

https://youtu.be/IyyQqaF4tNY

 

 


Les attentes du JWST

Voici deux excellents vidéos en français pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement du télescope JWST et pourquoi il opérera en infra-rouge. Les attentes sont très grandes et nul doute que si tout fonctionne comme prévu, de nombreuses découvertes feront avancer notre compréhension sur l'univers.

https://youtu.be/WEjTUn0dDdM

 

 

https://youtu.be/ofspKgfovBU

 

 

https://jwst.nasa.gov/content/about/faqs/faq.html#howdeploy

 


Lancement réussi du JWST le 25 décembre 2021

 

Après plusieurs reports le lancement du JWST a finalement eu lieu le jour de Noël 25 décembre 2021 à 12h20 UT (07h20 HNE heure du Québec) au spatioport de Kourou en Guyanne française par une fusée Ariane 5. La précision du lanceur a tellement performé qu'on a pu faire les deux premières corrections de trajectoire après le lancement en utilisant un minimum de carburant. Grâce à cette économie de carburant, on vient de rallonger la durée de vie du télescope de 5 ans à 10 ans.

Pour revivre les instants mémorables de ce lancement, je vous invite à regarder lee vidéos suivantes:

 

Lancement du JWST par une fusée ARIANE 5:

https://youtu.be/ViXoWdbF-Ys

 

Voici le moment mémorable du lancement lorsqu'on voit le télescope spatial se séparer du dernier étage de la fusée Ariane 5 et voguer seul vers sa destination. On voit les panneaux solaires se déployer automatiquement.

Séparation du JWST du dernier étage et déploiement des panneaux solaires:

https://youtu.be/jC2Ra1_61iw

 

 

 


Les étapes du déploiement du JWST

 

Pour pouvoir lancer le JWST, il a fallu le plier soigneusement comme un jeu d'origami pour pouvoir entrer dans la coiffe de la fusée Ariane 5. Une fois rendu dans l'espace, le JWST doit de déployer par étape et tout doit fonctionner parfaitement.  Cela représente une très grande source de stress pour les ingénieurs qui font ces manoeuvres. Ce télescope a été testé dans des conditions les plus difficiles sur Terre et une fois rendu dans l'espace, toutes les étapes du déploiement doivent fonctionner parfaitement car il sera impossible d'aller le réparer comme on l'a fait à deux reprises avec le télescope spatial Hubble.

Voici quelques vidéos expliquant les étapes du déploiement:

https://youtu.be/QeiQEG450gc

 

Version courte:

https://youtu.be/RzGLKQ7_KZQ

 

 

 

Vous pouvez suivre en temps réel les différentes étapes du déploiement sur ce lien:

https://jwst.nasa.gov/content/webbLaunch/deploymentExplorer.html

 

Et regarder en temps réel où est rendu le JWST dans son déploiement et sa distance à destination sur ce lien:

 

https://jwst.nasa.gov/content/webbLaunch/whereIsWebb.html

 

Site web officiel du JWST:

https://jwst.nasa.gov/index.html

 

 

Voici le site SPACE.COM pour avoir les dernières nouvelles du télescope JWST:

https://www.space.com/news/live/james-webb-space-telescope-updates

 

Questions fréquentes du public (FAQ) (en anglais)

https://jwst.nasa.gov/content/about/faqs/faq.html

 

Pourquoi n'y a-t-il pas de caméras pour montrer les étapes du déploiement? La question a été posé à maintes reprises par le public et voici la réponse:

https://www.numerama.com/sciences/809603-pourquoi-na-t-on-aucune-image-du-deploiement-de-james-webb-dans-lespace.html

https://www.space.com/james-webb-space-telescope-no-cameras-reason


Comment photographier et observer le JWST

Voici un défi très intéressant pour les astronomes amateurs: PHOTOGRAPHIER OU OBSERVER LE JWST

Plusieurs se sont essayer à photographier les sondes spatiales peu de temps après leur lancement. Le pionnier au Québec à s'être essayé dans ce domaine est Mario Hébert de la région de Trois Rivières. L'an dernier Mario avait réussi à photographier la sonde MARS PERSEVERANCE en route vers la planète Mars alors qu'elle se situait à une distance de 600 000Km de la Terre. C'est un projet très facile à réaliser pour les astrophotographes. L'important est d'avoir les bonnes coordonnées célestes pour notre site d'observation. Ce qui va suivre est valable pour l'observation des astéroïdes géocroiseurs (NEO), les astéroïdes, comètes et sondes spatiales.

 

Pour trouver les éphémérides de ces objets célestes, je vous réfères au site web du JPL HORIZON:

 

Il vous suffit de sélectionner votre cible dans TARGET BODY, d'entrer précisément les coordonnées du site d'observation LATITUDE, LONGITUDE et ALTITUDE dans le champs OBSERVER LOCATION, de spécifier vos dates d'observation dans le champs TIME SPECIFICATION. Vous pouvez sortir vos ephémérides en jours, heures ou minutes. Dans le cas des sondes spatiales, je vous recommande de les sortir par heures et dans le cas des astéroïdes géocroiseurs de les sortir par minutes. Finalement, pour générer vos éphémérides, vous cliquez sur GENERATE EPHEMERIS. Attention: les heures sont en temps universel (UT)

 

 

Une fois vos éphémérides en main, il vous suffit d'entrer les coordonnées célestes R.A. et DEC dans la manette de votre monture GOTO ou dans votre logiciel de pointage et de diriger votre télescope sur votre cible. Pour détecter votre cible, faites une exposition de 10mn et surveillez si vous avez un petit trait qui apparait dans votre image. L'idéal est de prendre un minimum de trois images et de les comparer avec la fonction BLINK ou ANIMATION de votre logiciel afin de détecter tout mouvement des astres errants dans vos images.

Si vous voulez observer votre cible au télescope, l'idéal est de vous sortir une carte du ciel détaillée avec les étoiles faibles et de superposer dessus vos éphémérides comme l'exemple qui suit qui montre les positions du JWST pour mon site d'observation de Val-des-Bois pour le 27 décembre 2021. J'ai utilisé le logiciel The sky X pro pour générer cette carte mais plusieurs bons logiciel le font aussi:

 

Si vous l'observez, notez la présence d'une petite étoile qui bouge parmi les étoiles. Didier Saumon astronome amateur québécois résidant maintenant à Los Alamos, USA a observé pendant 01h20 le mouvement du JWST parmi les étoiles avec son télescope de 18po dans la nuit du 02 janvier 2022 au 03 janvier 2022. Je reproduit ici le message qu'il a envoyé sur Facebook:

''Inspiré par les images de JWST de Denis Bergeron, j'ai tenté de l'observer au télescope puisque qu'il semblait assez brillant pour être visible avec mon 18" Dobson. JWST n'aurait l'air que d'une étoile très faible qui se déplacerait lentement dans le champ, ce qui demande une bonne préparation. Pour le trouver, j'ai utilisé les éphémérides du système solaire JPL Horizons (en ligne) qui sont très précises et qui incluent l'orbite de JWST. Avec les coordonnés de JWST calculées pour mon site d'observation, j'ai composé une "finding chart" à partir du Digitized Sky Survey (en ligne). Il ne restait plus qu'à attendre une soirée au ciel dégagé...


Le 2 janvier 2022, ma finding chart en main, j'ai mis 10-15 minutes à trouver le JWST. Exactement à l'endroit prédit parmi les étoiles. Plutôt faible (magnitude 15 environ) avec un mouvement facile à déceler par rapport aux nombreuses étoiles dans ce champ de la Voile Lactée dans Orion. Je l'ai suivi pendant 1h20. C'est une des plus excitantes observations que j'ai faite en 45 ans d'astronomie amateur. Quand je pense que ce petit point lumineux "perdu dans le ciel" représente 25 ans d'efforts, une combinaison extrêmement complexe de technologies de pointe, les espoirs et les rêves de milliers d'astronomes et d'amateurs de science et d'espace, et, franchement, un flambeau de ce que l'humanité accomplit de plus positif, j'en reste emu. Et dire qu'à peine une semaine plus tôt, il prenait son envol avec un lancement parfait sur Ariane V. Le fichier PDF ci-joint décrit mon approche et mon observation.

Bonnes observations!

Didier Saumon''

Didier m'informait aussi que d'autres astronomes amateurs l'ont aussi observé avec un télescope de 20pouces, il m'a écrit ceci:

''Salut Denis,

Merci, merci!

En fait, j'ai vu sur le site "Cloudy nights" que quelqu'un a vu JWST 2 jours avant moi avec un 20". Va voir le "post" du 1 janvier sur https://www.cloudynights.com/topic/804409-observing-james-webb-telescope/
 

Je suis un peu surpris que le site de Sky & Telescope ne mentionne pas encore ce genre d'observation. On doit bien être quelques douzaines dans le monde à avoir essayé! Je me demande s'il sera toujours assez brillant pour être visible au 18" quand il sera en orbite au point L2.

Tu as ma permission pour ajouter mon fichier PDF et le texte à ton site. C'est sympa d'avoir demandé, même si une fois sur facebook, ca devient très public.

Merci encore d'avoir inspiré cette observation, c'était pas mal spécial! Je n'y avais vraiment pas pensé avant d'avoir vu tes images.''

 

On voit ici qu'il est possible de faire aussi de l'observation des sondes spatiales si on a les bonnes coordonnées.

Vous n'avez pas besoin d'avoir un équipement dispendieux pour photographier le JWST. Certains l'ont fait avec une téléphoto 250mm. D'autres ont utilisé un petit télescope de 10cm avec une focale de 900mm.

 

En voici quelques exemples:

 

Images prise par Daniel Brousseau, Sherbrooke, Québec avec un réfracteur SW 120ED à f/6 (FL: 720mm), caméra ASI294 monochrome, 30 poses de 10 secondes.

Photos du JWT 02 janv 2022.

 

 

 

 

Photo prise par Fabien Tremblay, Val-des-Bois, Québec 03 janvier 2022. Réfracteur 120ED   FL: 900mm, caméra Sbig ST-8300M, exposition 8 poses de 10mn en bin 1.

 

 
 

 

 

 

 

 

 

Animation

https://youtu.be/G2vrXQhDKIA

 

 

 

Voici une image combinée à partir de 31 images exposées 5mn chacune prise à travers un petit télescope réfracteur Redcat 51mm avec une focale de 250mm (caméra QHY168C) par Jean-Guy Moreau à Eastman, Québec le 03 janvier 2022.

 

 

Si vous utilisez un télescope de longue focale (FL:2555mm) avec des poses de 10 minutes, vous pouvez voir dans les petits traits les sursauts d'éclat (flash) causé par le mouvement d'oscillation du télescope durant son voyage. En voici un exemple lors d'une de mes captures du JWST le 27 décembre 2021 avec mon télescope Planewave 30cm F8 FL: 2555mm, pose de 10mn, Bin 1, caméra SBIG STL 11000M:

Si vous comparez vos images, vous pouvez repérer facilement le mouvement de votre cible parmi les étoiles. En voici un exemple avec les images du  JWST prises dans la nuit du 27 décembre 2021:

https://youtu.be/JJFPv15fgdo

 

 

 

Vous pouvez aussi combiner l'ensemble de vos images en faisant un AVERAGE afin de détecter la trajectoire de votre cible dans le ciel. L'exemple suivant montre le mouvement du JWST dans le ciel lors de ma séance du 27 décembre 2021. 25 images exposées 10mn chacune en Bin 1 ont été combiné avec le logiciel Maxim DL. J'ai utilisé l'affichage en négatif afin de mieux détecter les parties faibles dans les images.

 

Finalement, j'ai superposé l'image du haut sur mon image de ma carte du ciel où j'avais affiché mes éphémérides du 27 décembre 2021:

 

On voit très bien ici la précision des éphémérides du JPL HORIZON dont les positions concordent parfaitement à la position du JWST dans mes images du 27 décembre 2021.

 


Pourquoi vois-t-on une courbe dans le déplacement du JWST

 

Imaginez votre site d'observation fixe sur un point donné sur la Terre. Si vous prenez des images durant toute la nuit du JWST avant, pendant et après le passage au méridien et que vous combinez vos images de la nuit par rapport aux étoiles, vous remarquerez que le déplacement du JWST (ou d'une sonde interplanétaire comme Mars Perseverance) parmi les étoiles décrira une courbe bizarre contrairement aux astéroïdes, comètes ou planètes qui eux décrivent une trajectoire rectiligne. Pour expliquer cela, vous devez comprendre que durant votre observation, la Terre tourne sur elle-même, elle se déplace aussi autour du Soleil et la sonde aussi se déplace vers sa destination. Contrairement aux astéroïdes, planètes et comètes, la sonde est très proche de la Terre et elle devient très sensible aux effets de parallaxe. Donc, sur chacune de vos poses, vous pointez la position du JWST par rapport aux étoiles lointaines dans votre image. Sur la pose suivante, la Terre s'est déplacé dans sa rotation, dans son mouvement autour du Soleil et la sonde aussi d'est déplacé. Et ainsi de suite... Quand vous débutez la prise de vos images très tôt supposons loin vers l'Est, que vous poursuivez lorsque l'objet passe au méridien et que vous finissez votre séance d'observation loin à l'ouest du méridien, vous remarquerez cette courbure bizarre si vous combinez toutes vos images. Au début, l'objet va dans un sens puis tout à coup il courbe dans l'autre sens. Cet effet est plus évident quand la sonde est proche de la Terre. Si la durée de vos observations dure 7 ou 8 heures de temps, la Terre a tourné presque du 1/3 de sa rotation,  s'est déplacé dans l'espace sur son orbite et la sonde s'est éloigné durant ce temps.

Voici une vidéo très instructive (en anglais) qui explique très bien ce qui se passe:

https://youtu.be/IR7VaBy7lKc

 

Si on affiche les éphémérides pour l'observatoire 819 Val-des-Bois du 26 décembre 2021 00h 00 UT (lendemain du lancement) au 10 janvier 2022 00h00 UT, voici ce que ça montre:

 

On remarque que la largeur des trajectoires diminue à mesure que le JWST s'éloigne. L'effet de parallaxe est très évident aussi selon la position de deux observateurs sur Terre. Lors de ma séance d'observation du 27 décembre 2021, Mario Hébert était aussi à photographier le JWST au parc de la Mauricie au nord de Trois-Rivières avec son télescope de 250mm F 4 (focale de 1000mm). Il n'a pas pu prendre autant d'images que moi à cause des niuages mais il en a prise suffisamment pour montrer une partie de la courbe. Nous étions en contact sur Messenger lui et moi et je lui avait partagé mes images. Mario à superposé nos deux courbes et on voit très bien l'effet de parallaxe:

 

La distance entre mon site d'observation (Observatoire 819 Val-des-Bois) et le parc de la Mauricie où Mario a pris ses images est d'environ 230km.

 

 

 


Photographies du JWST prises le 27 décembre 2021 (distance environ 300 000km)

 

Le 27 décembre 2021, on annonçait un dégagement vers 01h du matin. Malgré la présence de nombreux nuages, j'ai tout de même pris une série de 27 images exposées chacune 10mn en binning 1 avec ma caméra ccd SBIG STL 11000M avec mon télescope Planewave CDK 30cm F8 (FL: 2555mm). Voici les informations sur l'aspect du JWST cette soirée là:

 

 

Voici une vidéo expliquant en détail comment j'ai procédé pour photographier le JWST le 27 décembre 2021 et mes résultats obtenus. Il n'y avait que le panneau solaire de déployé et sa distance était d'environ 300 000km de la Terre. Je vous ai mis dans l'information précédente plusieurs des résultats obtenus cette soirée là. Je vous invite à regarder cette vidéo pour apprendre certains trucs intéressants:

 

https://youtu.be/m6DUac5gnhM

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 02 au 03 janvier 2022 (distance environ 815 000km)

 

Dans la nuit du 02 au 03 janvier 2022, alors qu'on avait déployé avec succès les toiles de protection solaire et que le télescope se situait à environ 815 000km de la Terre, j'ai procédé à une présentation en direct (LIVE) avec Youtube expliquant en détail ma procédure et en montrant au public mes résultats sur ce que je voyais sur mon écran. Voici où on était rendu avec le déploiement du JWST:

 

 

Voyez ici ma présentation en direct du 02-03 janvier 2022 avec beaucoup d'explications sur ma méthode que j'utilise pour détecter le JWST:

https://youtu.be/V7q4ixvSPh4

 

 

Voici les éphémérides du JPL pour mon observatoire (819 Val-des-Bois) pour la nuit du 02 au 03 janvier 2022 affichées dans le logiciel The sky X pro.

 

Voici la combinaison (Average) de mes 25 images exposées chacune 10mn en binning 1 (CCD STL 11000M, télescope Planewave CDK 30 cm F8 FL: 2555mm). On y remarque la courbe laissé par le trajet du JWST ainsi que la traînée laissé par le passage de l'astéroïde (26864) 1993 FT24:

 

 

Superposition des éphémérides du JPL et de l'image combinée:

 

 

Animation:

https://youtu.be/tcxtg2vnVsc

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 07 au 08 janvier 2022 (distance environ 1 049 809  km)

 

Lors d'une rare soirée de ciel clair, j'en ai de nouveau profité dans la nuit du 07 au 08 janvier 2022. Les toiles de protection solaires avaient été déployés et tendus ce qui fait que le JWST avait augmenté son diamètre apparent (de la grosseur d'un terrain de tennis) ainsi que son pouvoir réfléchissant. Sa distance était à ce moment là d'environ  1 049 809 km. Le JWST avait franchi 72% de sa distance au point L2. Voici les données du JWST lors de cette soirée:

 

 

Ephémérides du JPL pour le 07-08 janvier 2022 pour mon observatoire à (819) Val-des-Bois. Les heures sont en UT.

 

 

Lors de cette soirée 35 images exposées 10mn chacune en binning 1 ont été prise avec une caméra ccd SBIG STL 11000 à travers un télescope Planewave CDK 30cm F8 (FL 2555mm). Les images ont été traitées avec le logiciel Pixinsight et combinées en ne faisant aucune réjection et en appliquant une combinaison avec l'algorithme MAXIMUM. Voyez la trajectoire dans l'image qui suit:

 

 

J'ai superposé ici les éphémérides du JPL sur mon image. Les heures indiquées sont en UT pour le 08 janv 2022:

 

 

Voici l'animation des 35 images montrant le déplacement du JWST durant la nuit:

https://youtu.be/7rmqunCYl1E

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 11 janvier 2022 (distance environ 1 168 939 km).

 

Voici où était rendu le JWST cette nuit là dans son trajet. Il avait parcouru une distance d'environ 1 168 939km de la Terre (80% de sa distance). Son déploiement était complété et les prochaines étapes étaient de commencer l'alignement précis des 18 miroirs hexagonaux:

 

 

 

Le ciel s'étant dégagé vers 01h du matin le 11 janvier 2022, j'en ai profité pour photographier à nouveau le JWST. Voici la trajectoire prédit par les éphémérides du JPL pour cette nuit là:

 

 

J'ai commencé à prendre mes images vers 05h00 TU le 11 Janvier 2022. J'ai réussi à accumuler 18 images exposées chacune 10mn en binning 1 avec ma caméra CCD SBIG STL11000M au foyer primaire de mon télescope Planewave CDK 30cm F8 (FL: 2555mm). J'ai combiné les 18 images sans réjection en utilisant l'algorithme MAXIMUM dans le logiciel Pixinsight afin de ressortir la trajectoire du JWST.

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel:

https://youtu.be/NlrN6JBZ48U

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 14 au 15 janvier 2022 (distance environ 1 258 259 km).

 

Malgré la présence de la Lune presque pleine située proche du JWST et d'un froid glacial de -28deg C, je me suis essayé à nouveau à photographier le télescope spatial qui était maintenant rendu à 1 258 259 km de la Terre (87% de sa distance complétée vers L2). Après un déploiement réussie de toutes les parties du télescope, on procède maintenant à l'alignement des 18 miroirs hexagonaux vers le miroir secondaire avec une précision submillimétrique. Cela prendra des mois à se faire. Le télescope doit atteindre sa destination au point de Lagrange L2 vers le 23 janvier 2022:

 

Les éphémérides du JPL HORIZON pour mon observatoire indiquait la trajectoire suivante du JWST dans le ciel:

 

 

Au cours de la nuit, j'ai pris 38 images exposées 10mn chacune en binning 1 avec ma caméra SBIG STL 11000M à travers mon télescope Planewave CDK 30cm F 8 avec une focale de 2555mm que j'ai combiné dans le logiciel Pixinsight. J'ai tout gardé mes images même celles mal guidées et avec des gradients causés par la présence de la Lune très brillante proche:


Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel:

https://youtu.be/xuYxMzpBDfs

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 15 au 16 janvier 2022 (distance environ 1 299 110 km).

Encore une fois malgré le froid polaire de -30 deg C et la Lune presque pleine et située près de ma cible, j'ai profité d'une autre nuit claire pour imager le JWST. Quoique c'était loin des meilleures conditions, j'ai réussi à le capter quoiqu'il apparaissait très faibles dans mes images. Il a fallu que j'utilise toutes mes connaissances en traitement d'images pour le faire ressortir.

 

Voici la distance où était rendu le JWST en date du 16 janvier 2022:

 

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Durant cette session, 33 images exposées chacune 10mn en binning 1 avec ma caméra CCD  SBIG STL 11000M à travers mon télescope Planewave CDK 30 cm F8 (FL: 2555mm) ont été prises, prétraitées et combinées dans le logiciel Pixinsight. On détecte une trajectoire très faible dans l'image qui suit:

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

https://youtu.be/GuR0i6IxrQs

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 20 au 21 janvier 2022 (distance environ 1 402 577 km).

 

Malgré le froid polaire de -33 deg C et la Lune presque pleine, j'ai profité d'une autre nuit claire pour imager le JWST. Quoique le JWST est rendu à 96% de sa distance à destination qu'il devrait atteindre le 23 janvier 2022, j'ai réussi à le capter assez facilement dans mes images.

 

Voici la distance où était rendu le JWST en date du 21 janvier 2022:

 

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

https://youtu.be/EbprcFk9t54

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 21 au 22 janvier 2022 (distance environ 1 424 697 km)

 

Malgré le froid polaire de -33 deg C et la Lune assez brillante, j'ai profité d'une autre nuit claire pour imager le JWST. Quoique le JWST est rendu à 97% de sa distance à destination (1 424 697 km) qu'il devrait atteindre le 23 janvier 2022,  j'ai réussi à le capter dans mes images.

 

Voici la distance où était rendu le JWST en date du 22 janvier 2022:

 

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

https://youtu.be/4UMpI7FjcRU

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 23 au 24 janvier 2022 (distance environ 1 449 957 km)

 

Malgré le froid polaire de -33 deg C et la Lune assez brillante, j'ai profité d'une autre nuit claire pour imager le JWST. Quoique le JWST est rendu à 98% de sa distance à destination (1 449 957 km) qu'il devrait atteindre le 24 janvier 2022,  j'ai réussi à le capter dans mes images.

 

Voici la distance où était rendu le JWST en date du 23 janvier 2022:

 

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

https://youtu.be/5tAW8HF2m_A

 

 

 


Arrivée à destination le 24 janvier 2022 au point de Lagrange L2 (1,500,000 km)

 

 

Le 24 janvier 2022 vers 19h TU, le télescope spatial JWST a atteint sa destination au point L2 à environ 1,5 millions de KM de la Terre. A cette heure, les ingénieurs ont procédé à une correction de trajectoire durant 5 minutes en utilisant le système de propulsion du JWST afin de le placer sur une orbite de stabilisation appelée orbite HALO. Cette orbite fait environ 2 fois la largeur de l'orbite lunaire et le JWST prendra 6 mois à en faire le tour. Mon objectif était de le suivre jusqu'à sa destination afin de savoir si on pourra le photographier avec de petits instruments une fois rendu à destination.

 

https://youtu.be/6cUe4oMk69E

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 25 au 26 janvier 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre).

 

Maintenant que je JWST est arrivée à destination au point L2 (1,5 millions KM de la Terre) et qu'il orbite sur une orbite Halo, j'étais curieux de savoir s'il serait toujours à la portée des télescopes amateurs. J'ai eu une première nuit claire du 25 au 26 Janvier 2022 et j'en ai profité malgré le froid sibérien de -30deg C pour prendre des images avec mon équipement. 37 images exposées chacune 10mn en binning 1 ont été prises lors de cette session à travers un télescope Planewave CDK 30cm F8 (FL: 2555mm). Lors de mes premières images, je distinguais à peine le petit trait correspondant au déplacement du JWST. Tout à coup sur les images qui ont suivis, il y a eu un sursaut d'éclat au point que je distinguais le télescope spatial sans difficulté. J'ai constaté que ce télescope présente tout de même un bon déplacement en 10 mn de poses et que sa luminosité varie au cours de la nuit. Il demeure donc accessible au point L2 pour les astronomes amateurs bien équipés qui voudraient relever le défi de l'observer et de le photographier. Voyez mes résultats pour cette première tentative de photographie du JWST à L2 ci-bas.

 

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

 

https://youtu.be/1Ci0n8fISt0

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 26 au 27 janvier 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

24 images exposées chacune 10mn en binning 1 avec une caméra CCD SBIG STL 11000M à travers un télescope Planewave CDK 30 cm F8 (FL: 2555mm).  Le prétraitement et le traitement a été fait avec le logiciel Pixinsight. Une combinaison des images a été réalisée sans réjection avec l'algorithme MAXIMUM.

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

 

https://youtu.be/sgLFv3Xtxck

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 28 au 29 janvier 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

 

Voici les éphémérides selon le JPL HORIZON pour mon site d'observation pour cette nuit là:

 

 

Voici sa trajectoire dans le ciel cette nuit là:

25 images exposées chacune 10mn en binning 1 avec une caméra CCD SBIG STL 11000M à travers un télescope Planewave CDK 30 cm F8 (FL: 2555mm).  Le prétraitement et le traitement a été fait avec le logiciel Pixinsight. Une combinaison des images a été réalisée sans réjection avec l'algorithme MAXIMUM. Il y a eu une interruption de la prise des images durant 01h30, ce qui explique l'interruption de la trajectoire à droite.

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

 

https://youtu.be/SjgJcp0szP0

 

 

 


Photographies du JWST prises dans la nuit du 25-26 février 2022 au point L2 (1,5 million de km de la Terre)

Malgré les mauvaises conditions météos (turbulence, nuages), je me suis essayé à photographier le télescope JWST dans la nuit du 25 au 26 février 2022. Le télescope spatial est situé au point de Lagrange L2 à 1,5 millions de km de la Terre et il décrit une orbite appelé HALO qui forme une sorte d'orbite circulaire (deux fois la dimension de l'orbite lunaire) au point L2. Les éphémérides du JPL montrent un déplacement des plus étrange dont voici la projection sur la carte céleste.

 

 

 

Voici une combinaison de 35 images exposées chacune 10mn en binning 1 prises avec une caméra ccd Sbig STL 11000M à travers un télescope 30cm F8 (FL: 2555mm)

 

 

Animation montrant la trajectoire du JWST dans le ciel cette nuit là:

https://youtu.be/0wVeftj5utY

 

 

 


 

Ephémérides du JPL pour le JWST projetées dans le ciel pour l'ensemble de l'année 2022.

Dans ma quête pour suivre le futur télescope spatial depuis son lancement et maintenant qu'il est rendu à sa destination au point de Lagrange (L2), je me suis demandé combien de temps il serait visible dans le ciel sous nos latitudes (latitude 45 degrés Nord). Je suis allé chercher les éphémérides du JPL HORIZON pour mon observatoire pour le 1er janvier 2022 au 30 décembre 2022 ainsi qu'à tous les mois de l'année et je les ai projeté dans ma carte du ciel de mon logiciel THE SKY X PRO.

 

Voici une vidéo explicative décrivant en détail la trajectoire du JWST et indiquant les meilleures périodes d'observation et de photographie au cours de l'année 2022.

 

https://youtu.be/wO25_ZsQkRc

 

 

 

Voici la carte céleste des éphémérides du JPL projetées dans le ciel pour l'année 2022. Regardez le vidéo ci-haut pour les explications détaillées pour bien comprendre cette carte céleste.

 

La ligne verte montre le trajet dans le ciel du JWST à partir du 01 janvier 2022 (début en haut à gauche de la constellation d'Orion) jusqu'au 27 décembre 2022 (en haut à gauche de Orion). Suivez la ligne verte du trajet de  gauche vers la droite et localisez les dates des mois inscrites en jaune. Le cercle jaune indique l'ÉCLIPTIQUE ou la trajectoire du Soleil parmi les constellations du zodiaque durant l'année. Vous trouverez le nom des constellations en arrière plan. La distance angulaire entre le JWST et l'écliptique atteint environ 16 degrés.

 

Carte identique montrant les données du haut

 

Les meilleurs moments pour l'observer ou le photographier seront de Janvier au  01 mai 2022 et du 09 sept au 31 décembre 2022. De la mi-mai au 08 septembre 2022, il sera difficilement observable sous nos latitudes car il sera très bas au sud.

 

 


Retour à l'INDEX