Didacticiels sur comment utiliser le logiciel de capture et de traitement d'images Maxim DL PRO 6.

Par Denis Bergeron

 

Signets rapides

Introduction

PART 1_Survol des principales fonctions

PART 2_ Outils de visualisation et de transformation des images

PART 3_Utilisation des menus OBSERVATORY CONTROL et CAMERA CONTROL

PART 4_Orientation des caméras identiques aux axes RA et DEC

PART 5_Autoguidage et prise des images

PART 6_Comment faire la mise au point (FOCUS)

PART 6-A_Mise au point avec offset par filtres

PART 7_La calibration astrométrique et le centrage précis des cibles

PART 8_Synchroniser sa monture avec SEARCH SKY ONLINE dans PINPOINT ASTROMETRY

PART 9_Utilisation du site NOVA.ASTROMETRY.NET pour synchroniser sa monture

PART 10_Prise des images individuelles et en série avec AUTOSAVE

PART 10A: Prise des images individuelles en série incluant un MERIDIAN FLIP

PART 11_Prise des images FLAT sur le ciel

PART 12_Prise des images de prétraitement BIAS et DARK avec AUTOSAVE

PART 13_Importance de prétraiter les images LIGHT

PART 14_Création d'images de prétraitement MASTER et calibration des images LIGHT

PART 15_Comparaison et analyses des images avec l'outil ANIMATION

PART 16_Outils de corrections cosmétiques

PART 17_Analyse et sélection des meilleures images

PART 18_Calibration, corrections cosmétiques et alignement des images

PART 19_Combinaison des images (STACKING)

PART 20_Traitement des images combinées monochromes

PART 21_Traitement des images combinées RGB et LRGB

 


Introduction

 

Bien connu des astrophotographes, le logiciel Maxim DL est sans doute un des meilleurs logiciels pour les amateurs avancés et relativement facile à utiliser. Il est compatible avec plusieurs logiciels d'automatisation comme CCD COMMANDER, THE SKY X PRO, SKYGUARD et d'autres. Il est parmi les plus populaires et très utilisé.

Cette série de didacticiels animés a pour objectif d'aider les utilisateurs à comprendre les principales fonctions et pouvoir l'utiliser avec ses propres instruments. Je vous invite à regarder les différents vidéos et d'expérimenter par vous même. N'oubliez pas que dans tout apprentissage, il faut y mettre du temps et des efforts mais cela en vaut vraiment la peine. La serie de vidéos suit un ordre logique. Je vous recommande de les regarder dans l'ordre et d'essayer de comprendre le contenu des informations et de beaucoup expérimenter avec vos propres images et instruments.

Pour toutes informations concernant le logiciel Maxim DL, consultez le lien suivant: Diffraction Limited


 PART 1_Survol des principales fonctions

Ce vidéo fait un survol des menus avec les principales fonctions

 

https://youtu.be/aN5cnl0b5mY

 

 


 PART 2_ Outils de visualisation et de transformation des images

Ce vidéo explique les outils de visualisation et de transformation géométriques des images.

 

https://youtu.be/TzBJBm2BXy8

 

 


PART 3_Utilisation des menus OBSERVATORY CONTROL et CAMERA CONTROL

Ce vidéo explique le menu OBSERVATORY CONTROL pour connecter les montures et autres accessoires et le menu CAMERA CONTROL pour connecter et utiliser les caméras principales et les caméras de guidage.

 

https://youtu.be/nqKOqccTLlM

 

 

 

 


PART 4_Orientation des caméras identiques aux axes RA et DEC

 

Ce quatrième d'une série de vidéos sur le logiciel Maxim DL 6 explique comment bien orienter la caméra principale et la caméra de guidage identique aux axes RA et DEC pour faciliter les calibrations astrométriques, centrage des cibles et la calibration de l'autoguideur.

 

https://youtu.be/qcA525ODd5k

 

 

 

 


PART 5_Autoguidage et prise des images
 

Ce cinquième d'une série de vidéos sur le logiciel Maxim DL 6 explique comment configurer les paramètres de la caméra de guidage et la caméra principale, comment configurer les paramètres pour l'autoguidage et comment utiliser l'autoguidage durant la prise des images avec la caméra principale.

 

https://youtu.be/xUtPkN5OGc4

 

 

 


PART 6_Comment faire la mise au point (FOCUS)

Dans ce vidéo, vous apprendrez à faire une mise au point (FOCUS) parfaite avant de procéder à la prise de vos images. On  verra la mise au point manuelle et le mode AUTOFOCUS.

https://youtu.be/U4FsWAL6fmU

 

 

 

PART 6-A_Mise au point avec offset par filtres

Si vos filtres LRGB ou à bandes étroites (NARROWBAND) ne sont pas parfocaux (arrive tous au même foyer), il faut déterminer les différences de valeur ( FILTER OFFSETS) par rapport au filtre LUMINANCE et ajouter ces valeurs pour chacun des filtres dans le SETUP FILTERS. Ce tuto explique en détail comment procéder:

 

https://youtu.be/aTINyUI9dT0

 

 

 

 


PART 7_La calibration astrométrique et le centrage précis des cibles

Dans ce vidéo, vous apprendrez à faire une calibration astrométrique (PLATE SOLVE) de vos images afin d'incruster l'image calibrée dans la carte du ciel, synchroniser votre monture (SYNC) avec les coordonnées RA et DEC du centre de l'image, à centrer précisément vos cibles, extraire des informations RA et DEC des images calibrées et comment entrer une coordonnée céleste dans TARGET COORDINATES du menu TELESCOPE pour pointer une cible quelconque.

Voici un autre lien décrivant une technique pour centrer vos cibles avec Maxim DL.

 

https://youtu.be/wvI5_hTNJj8

 

 

 


PART 8_Synchroniser sa monture avec SEARCH SKY ONLINE dans PINPOINT ASTROMETRY

 

En cas d'échec avec la calibration astrométrique dans PINPOINT ASTROMETRY, Maxim DL 6 offre la possibilité de se brancher sur Internet sur le site web ASTROMETRY.NET afin d'effectuer une calibration astrométrique précise via ce site. Le bouton SEARCH SKY ONLINE dans la fenêtre PINPOINT ASTROMETRY offre cette possibilité. Votre ordinateur doit cependant être branché sur Internet pour pouvoir utiliser cette option.

Le vidéo qui suit explique comment utiliser ce site et synchroniser votre monture:

 

https://youtu.be/iYwCcTD3NG4

 

 


PART 9_Utilisation du site NOVA.ASTROMETRY.NET pour synchroniser sa monture

Il arrive parfois que lorsqu'on déplace notre monture sur une cible, on arrive à côté et on ne peut réussir à faire une calibration astrométrique avec notre logiciel. La monture est complètement PERDU DANS L'ESPACE (LOST IN SPACE). Si on a un chercheur bien aligné, on pourrait centrer une étoile brillante bien connu comme Arcturus, Betelgeuse, Capella par exemple et synchroniser la monture sur les coordonnées célestes RA et DEC de l'étoile. La plupart du temps, les astrophotographes ont des caméras de monter et n'ont pas de chercheur.

Une solution très pratique consiste à prendre une image exposé 15 secondes et d'utiliser le site web NOVA.ASTROMETRY.NET pour téléverser votre image et les algorythmes de ce site effectueront une calibration astrométrique précise et trouveront les coordonnées RA et DEC du centre de l'image que vous utiliserez ensuite pour synchroniser votre monture. Souvent, les problèmes d'un mauvais pointage des montures viennent du fait qu'on a soit une monture de mauvaise qualité, qui n'est pas bien au niveau ou qui n'est pas bien aligné sur le pôle nord céleste (MISE EN STATION). Vous aurez tout à gagner d'utiliser une monture de qualité, bien au niveau et parfaitement mise en station sur le pôle nord céleste. En astrophotographie, c'est la qualité de la monture qui est le plus important. Le site NOVA.ASTROMETRY.NET est très puissant pour effectuer une calibration astrométrique même si vos images sont en format JPEG, PNG, GIF et FIT sans information sur les coordonnées du centre de l'image ou l'échantillonnage des pixels de votre caméra. C'est une solution alternative à l'option SEARCH SKY ONLINE du menu PINPOINT ASTROMETRY qui exige une connexion Internet. Si vous avez un téléphone cellulaire ou accès à un réseau Internet avec une tablette, vous pourrez accéder au site NOVA.ASTROMETRY.NET pour aller chercher vos informations.

 

Le vidéo qui suit explique comment utiliser ce site et synchroniser votre monture

 

https://youtu.be/uoXhwzAOM8M

 

 

 

 


PART 10_Prise des images individuelles et en série avec AUTOSAVE

 

Cette partie explique comment prendre des images individuelles dans la fenêtre EXPOSE du menu CAMERA CONTROL et en série comme les images avec filtres LRGB ou à BANDES ÉTROITES (NARROWBAND) avec la fonction AUTOSAVE.

https://youtu.be/P8tJcoFi7lc

 

 

 

PART 10A: Prise des images individuelles en série incluant un MERIDIAN FLIP

 

Ce vidéo explique comment configurer la fonction MERIDIAN FLIP dans le logiciel Maxim DL 6 pour poursuivre la prise des images dans AUTOSAVE une fois passé le méridien:

 

https://youtu.be/0S_zCUGpRO0

 

 

 


PART 11_Prise des images FLAT sur le ciel

Nous allons aborder la partie de la prise des images de prétraitement pour corriger nos images LIGHT. Parmi les images de prétraitement, nous devons prendre des images appelé FLAT FIELD d'une surface éclairée uniformément. Il existe des techniques diverses comme éclairer un écran uniformément avec un projecteur, utiliser une lampe qui produit une lumière uniforme ou encore prendre des images flat sur le ciel au crépuscule ou à l'aurore. Pour ceux qui utilisent un observatoire à distance (REMOTE), il est possible de faire des banques d'images FLAT sur le ciel au crépuscule ou à l'aurore et certain logiciel d'automatisation comme CCD COMMANDER ont des actions qui peuvent le faire automatiquement. Avec MAXIM DL 6, il faut faire les images FLAT sur le ciel individuellement car il faut changer le temps d'exposition et mesurer l'AVERAGE avec l'outil TOGGLE INFORMATION pour obtenir des valeurs comprises entre 20 000 et 40 000 ADU pour une caméra 16 bits (65 535 ADU). Lors de la prise des images FLAT, il est important de ne pas toucher la caméra afin de conserver le foyer et l'orientation intacte pour éliminer efficacement les poussières et le vignetting.

 

Le vidéo qui suit explique comment procéder et cette technique est valide pour la prise des images flats avec des lumière uniforme ou des surfaces éclairées uniformément:

https://youtu.be/TvNgEJJg9VE

 

 

 


PART 12_Prise des images de prétraitement BIAS et DARK avec AUTOSAVE

Pour pouvoir corriger les images LIGHT de nos objets célestes, il est important de se créer une banque d'images de prétraitement contenant des images de BIAS, DARK et FLAT FIELD. La prise des images de FLAT FIELD a été abordé dans la partie 11 et nous verrons ici comment monter une banque d'image de BIAS et de DARK avec AUTOSAVE. La procédure est assez simple. Un image BIAS est une image DARK fait avec une exposition de 0 seconde ou dans le cas d'une DSLR, avec un temps de pose le plus rapide. La caméra doit être munie d'un obturateur ou d'un cache pour empêcher toute entrée de lumière. La température du capteur et le temps d'exposition pour la prise des images DARK doivent être identique idéalement à celle des images LIGHT. Donc pour faire simple, si vous prenez vos images LIGHT à -20 deg C sous la température ambiante, prenez vos images de prétraitement également à -20 deg C. L'été, étant donné la chaleur vous serez limité à des température de l'ordre de -5 deg C ou -10 deg C sous la température ambiante dépendant des caméras. Vous pourrez utiliser vos banques d'images de prétraitement pour plusieurs mois mais vous devrez en refaire de nouvelles si vous remarquez la présence de pixel chauds et de colonnes qui deviennent de plus en plus abondantes dans vos prétraitements. Vous devrez refaire vos banques d'images de prétraitement alors.

Une fois vos images de prétraitement disponibles, vous pourrez les combiner pour en faire des images MASTER. Le présent vidéo explique comment faire vos banques d'images BIAS et DARK avec AUTOSAVE dans MAXIM DL:

 

https://youtu.be/TGumdCigvyQ

 

 

 


PART 13_Importance de prétraiter les images LIGHT

Dans cette partie, vous verrez l'importance d'appliquer des images de prétraitement (BIAS, DARK et FLAT FIELD) pour corriger certains défauts dans une image LIGHT. Vous verrez quelques outils de correction cosmétique comme le DEBLOOMING pour éliminer le blooming autour des étoiles brillantes et certains filtres KERNEL FILTER pour éliminer des pixels chauds (HOT PIXEL) et des pixels froids (COLD PIXEL) qui auraient résister au prétraitement.

https://youtu.be/2J0R1hsWZKI

 

 


PART 14_Création d'images de prétraitement MASTER et calibration des images LIGHT

Afin de prétraiter efficacement les images LIGHT, il est important de se créer des banques d' images MASTER dans SET CALIBRATION. Ce tuto vidéo explique comment procéder et comment calibrer ensuite les images LIGHT.

https://youtu.be/5JHv3HLFC0c

 

 

 


PART 15_Comparaison et analyse des images avec la fonction ANIMATION

Maxim DL utilise une fonction d'ANIMATION (MENU VIEW) très puissante pour comparer et analyser les images entre elles afin de détecter les mauvaises images, les différences dans la qualité des traitements, la présence de comètes, astéroïdes, étoiles variables, etc. Ce tuto explique comment se servir de cette fonction pour différentes tâches.

Voici un autre lien pour apprendre à détecter des comètes avec la fonction ANIMATION.

 

https://youtu.be/TCJZTF-inr4

 

 

 


PART 16_Outils de corrections cosmétiques

 

Souvent, même après un prétraitement, il peut rester des défauts comme des pixels chauds, des pixels froids, des colonnes, des dégradés, du blooming autour d'étoiles brillantes. Maxim DL dispose de certains outils de corrections cosmétiques qui peuvent aider à enlever ou atténuer certains de ces défauts résiduels. La fonction BATCH PROCESS WINDOW (MENU VIEW) permet d'appliquer certains traitement répétitifs à une série d'images identiques.

 

https://youtu.be/5KDf4qe1ijg

 

 


PART 17_Analyse et sélection des meilleures images

Une fois nos images en main dans nos séries, la première chose à faire est d'analyser, sélectionner nos meilleures images et de les renommer par groupe de filtres en prévision des prochaines étapes des traitements d'images à venir. Ce tuto explique ma procédure:

 

https://youtu.be/qWyfaR47DnY

 

 

 


PART 18_Calibration, corrections cosmétiques et alignement des images

Une fois nos images analysées, sélectionnées et renommées par groupes de filtres, on procède ensuite à la calibration, corrections cosmétiques et l'alignement de l'ensemble y compris celles des filtres pour être éventuellement combinées (STACKING).

 

https://youtu.be/lw6xBi42L7s

 

 

 


PART 19_Combinaison des images (STACKING)

Une fois la calibration (prétraitement), corrections cosmétiques et l'alignement des images effectués, l'étape suivant est la combinaison des images LIGHT par filtres qu'on retrouve dans la fonction STACK (MENU PROCESS). Divers algorithmes peuvent être utilisés dépendant de l'objectif qu'on vise. Le tuto explique l'utilisation de la fonction STACK et l'effet produit par chacun des algorithmes.

 

https://youtu.be/b7QI4LdZgYs

 

 

 


PART 20_Traitement des images combinées monochromes

 

Ce tuto explique comment traiter vos images monochromes combinées pour en ressortir le maximum de détails. Vous découvrirez les fonctions de DDP (Digital DEVELOPMENT PROCESSING), STRETCH, CURVES, HISTOGRAM SPECIFICATION et LEVEL.

 

https://youtu.be/NmoHKCQGH_8

 

 

 


PART 21_Traitement des images combinées RGB et LRGB

Une fois vos images combinées monochromes LRGB en main, il suffit de créer l'image RGB avec COLOR COMBINE et d'en ressortir les détails avec les fonctions DDP, STRETCH, CURVES, LEVELS et comment les sauvegarder en format TIFF 16 bits pour les travailler avec d'autres logiciels comme PHOTOSHOP. Vous verrez d'autres fonctions d'améliorations du rendu des couleurs.

 

https://youtu.be/lSx-ujufipA

 

 

 


 

A venir

 

Cette page est en constante évolution. Revenez la visiter de temps en temps pour découvrir les nouveaux ajouts.

 

 


Retour à l'INDEX