Comète 2021 A1 Leonard au 03 12 2021

Other images in Comets

Comète 2021 A1 Leonard au 03 12 2021

Courte fenêtre pour la première de l’année !

 

La comète C/2021 A1 (Léonard) est la première comète découverte en 2021. Elle provient sûrement du nuage de Oort au vu de son orbite hyperbolique. Si elle survit à son périhélie (passage au plus près de Soleil) qui aura lieu début janvier 2022, elle quittera probablement le système solaire.

Il est donc important d’en profiter aujourd’hui, d’autant qu’à son périgée (passage au plus près de la Terre) qui arrivera le 12 décembre, elle deviendra visible à l’œil nu (magnitude estimée à 4 environ). Ça devrait bien le faire avec une bonne paire de jumelles. La comète s’affichera aux côtés de l’alignement des planètes que nous offrira le ciel en cette seconde partie du mois de décembre, du 19 au 25.

 

Mais en attendant, il faut la chasser très tôt le matin et les conditions météo du moment ne nous aident pas vraiment. Une belle éclaircie arrivant dans la nuit du 3 décembre en Gironde, il fallait en profiter. Je montais donc le matos, la veille, dans le jardin mais cette fois, j’avais acheté le filtre EOS clip L-enhance afin de m’astreindre de cette pollution lumineuse qui pourrit le ciel du village où j’habite.

Autre inconvénient, il fallait se lever à 3h… et affronter le froid glacial… car oui, il gelait sec. Mais quand on aime... Je débâchais le setup avec difficulté car la bâche était gelée. La mise en station et la mise au point étaient déjà faite. Il ne me restait plus qu’à chercher la boule de neige sale qui devait croiser l’amas globulaire M3. J’eus un mal fou à la mettre dans le capteur. A cause des lampadaires de la rue, je voyais très mal les étoiles faibles de la constellation de la Chevelure de Bérénice qui devait m’aider à repérer l’objet de ma quête (pour rappel, je préfère chercher moi-même plutôt que d’utiliser le goto). Il fallut que j’attende 4h pour voir enfin Seginus (gamma du Bouvier) pour réaliser mentalement un carré entre Alkaïd (Eta de la Grande Ourse – au bout de la queue), Cor Caroli (Alpha des Chiens de Chasse) et l’amas M3. En un clin d’œil, j’avais l’amas d’étoiles et la comète dans le capteur. Encore quelques secondes et je centrais le couple. Je lançais enfin les poses.

 

Je pris ma paire de jumelles pour l’observer. Elle se révéla parfaitement, y compris sa queue de poussière. Je réveillais alors Denis pour qu’il vienne voir le spectacle. Au bout de quelques minutes, je regardais où en était mes poses. Mais rien n’allait apparemment. L’intervallomètre d’EOS Utility ne semblait plus marcher. Après 9 poses d’une minute, il ne s’arrêtait plus et était en train de me faire une pose qui dépassait les 7 minutes. Je forçais l’arrêt et fis repartir le décompte. Alors que Denis rejoignait le lit bien chaud, je restais un peu afin de vérifier que tout marchait bien. Le décompte se poursuivait et les poses d’une minute s’enquillaient les unes derrière les autres. Tout semblait bien marcher cette fois et je pus regarder encore une fois ce beau ciel scintillant d’étoiles dans cette atmosphère bien froide. A 5h je rentrais alors à mon tour et m’endormit bien au chaud sous la couette.

 

Vers 8h30, je me levais rapidement et alla voir le résultat. Il faisait grand jour, il gelait toujours et le setup continuait son travail d’acquisition. Je regardais le résultat… et là, je remarquais que la dernière pose était très blanche. Quand mon regard se porta sur le nombre de poses acquises, je vis le chiffre de 24, ce qui me surprit et m’agaça fortement. En vérifiant cette dernière pose blanche, je vis que l’intervallomètre avait recommencé à déconner et m’avait fait une pose de 4h ! Que s’était-il passé ? Mystère.

Des essais en salle n’ont pas révélé de dysfonctionnement. Je ne saurais jamais pourquoi le compteur s’était arrêtait sur 24. Donc, après avoir éliminé la dernière pose et 3 autres poses « déchets », il ne me restait plus que 20 poses… je devais m’en contenter et je vous livre ci-dessous le résultat du traitement.

 

Photos prises à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 40D défiltré partiel (+ filtre clip EOS L-enhance) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage).

Photos : 20 poses d’1 minute –ISO 3200 – 23 DOF – Iris, Toshop, Virtualdub et DSS.

  • Love 1


Create an account or sign in to leave a review

You need to be a member in order to leave a review

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

There are no reviews to display.