Les Antennes et le Crabe violoniste

Voilà presqu’un an que j’espérais faire les galaxies en interaction des Antennes. Comme l’objet est assez bas dans le ciel, il faut vraiment le capter au printemps avec un horizon dégagé. L’année dernière, le début du printemps avait été plutôt pourri et ma tentative au NAT, près de Tours, fut moyenne à cause des arbres qui ne me permirent pas d’avoir beaucoup de temps de poses.

 

Bref… lors de la soirée du 14 avril dernier (voir CROA), je pus enfin pointer cet objet catalogué NGC 4038 et 4039, faisant partie du catalogue des ARP’s (Atlas of Peculiar Galaxies) sous le numéro 244, et portant le nom populaire des Antennes pour ces deux excroissances formées d’étoiles et de gaz (visibles sous les galaxies) qui ressemblent aux grandes antennes des coléoptères.

Les noyaux des deux galaxies sont en train de fusionner depuis environ 900 millions d’années. Dans environ 400 millions d’années, les deux noyaux n’en formeront plus qu’un. Des simulations numériques laissent à penser que le résultat final sera une grosse galaxie elliptique.

Les Antennes furent découvertes par William Herschell en 1785 et se situent à environ 45 millions d’années-lumière de nous vers la constellation du Corbeau.

 

En haut au centre de l’image, on peut voir une autre galaxie particulière, cataloguée sous le numéro 22, mais aussi NGC 4027. N’ayant pas de nom populaire à ma connaissance, je l’appellerais le Crabe violoniste car elle a un bras surdimensionné, sûrement résultant d’une interaction passée avec une autre galaxie, et qui la fait un peu ressembler à ce crustacé terrestre dont l’une des pinces est disproportionnée. Elle se situe à environ 83 millions d’années-lumière de nous.

 

Pour finir, à droite de l’image, on peut voir l’étoile 31 Crateris, une étoile binaire à éclipse, ayant aussi la désignation d’étoile variable TY Corvi. Ce nom de Crateris vient d’une ancienne constellation élargie « L’hydre et le cratère » dont John Flamsteed a numéroté les étoiles. Publié en 1712 mais non reconnu par les autres astronomes, elle s’est retrouvée dans la constellation du Corbeau après l’établissement des limites formelles en 1922.

 

Photo prise le 14 avril 2018 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage).

41 poses de 2 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS et Toshop.

  • Like 2

Photo Information for Les Antennes et le Crabe violoniste


Create an account or sign in to leave a review

You need to be a member in order to leave a review

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

There are no reviews to display.