À propos de ce groupe

un modeste réfracteur français de qualité serait-il un projet viable ? Et si nous commencions par définir ce réfracteur en terme d'ouverture, de rapport f/D, de qualité optique, de ... Norma : "Pour ma part, j'ai le bonheur d'avoir construit 13 lunettes (dont un doublet collé) sur la base d'optiques fournies. Je constate combien les propriétaires de ces instruments sont heureux de les mettre en oeuvre (et parfois de les transmettre) : ils correspondent à leur besoins et surtout, ils ont su sacrifier quelques unes de leurs exigences, conscients de l'influence sur le prix." Myriam (lyl) : "Je m'étais dis qu'un jour j'avais envie de refaire et de commercialiser de la lulu genre telemator."

  1. Quoi de neuf dans ce groupe
  2. Conception Alexander Kupco + astuce Zeiss

    Bonjour, Avec cette 90,quelque soit la longueur d'onde , le ratio reste très élevé voir parfait ! Bon ciel aux réfracteurs
  3. Un autre pour déconner, à 90f/16,6, collé. 120/1500 en collé (le même, agrandi)
  4. ça fait beaucoup de µ d'un coté et rien comme tolérance de l'autre ...
  5. 30,5um au bord optique (à 54mm du centre), le rayon de courbure des surfaces internes est petit : ~157mm De plus, je l'ai bien vu : la faible différence d'index entre les deux verres fait que ça part vite en sucette côté chromatisme dés que tu décalles de 1um. Il faut que les deux verres soit appairés jusque tardivement.
  6. la conicité de -0.1 cela représente quelle épaisseur de verre par rapport à une sphère de référence prise au centre ou au bord?
  7. un produit thorlabs que je ne connaissais pas , intéressant pour faire du foucault aussi. il faudra vérifier la position du max, la spécification est assez large.
  8. Petite LED de contrôle : la plage 545-565nm centrée 555nm : critère Thomas Back
  9. En 108mm 1m20 de focale, asphérisé avec une conique de -0.1 en verre Schott Critère de TMB respecté pour 555nm, très respectueux de la norme LMS. Presque complète en diffraction limited la plage FC pour du grand champ, ça le fait. mais je vais pas réduire d'un mm et refaire tous les calculs. A 4mm de pupille de sortie, ça doit le faire "largement" même avec des erreurs de fabrication. ---------------------------------- Petit plus : dilatation proche des verres et coefficients thermique pour l'optique bien appairé. Quasiment pas de modification de qualité de 0 à 35° : le poly strehl change de +/-0,1% sur cette plage. La longueur focale bouge quand même de ~40um / degré
  10. Oui, c'est intéressant, voici la version schott 100% qui se rapproche bien avec l'asphérisation. http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/RF/Kupco/Schott/ Les verres sont robustes et peuvent être réalisés avec des tolérances serrées chez Schott. (step 0.5) Côté thermique ça à l'air proche, pas de surprise pour le collage probablement. Vu que ça tient à 90f10, une 108f12 devrait être pas mal non plus. Objectif collé, indéréglable si la cellule et l'entubage sont bien fait ça laisse rêveur.
  11. Combinaison qui existe déjà mais pas avec les mêmes verres, Orion T&B ED 80 et 100mm, millésime 2003 et 2004... SW si est mis aussi. Cela reste du doublet Fraunhöfer (Güt!) ... sinon je vois que ça trime.
  12. Il a râlé parce que à f/10 on fait normalement encore une version Fraunhöfer. "Normalement" Ok Ok, je m'éxecute, mais même en tirant sur le design dans tous les sens, cet arrangement n'est pas terrible -maxima vert-jaune moins élevé au "best-focus" -quand on passe au polystrehl version takahashi : on perd un peu. -courbure de champ plus forte et bord de champ qui se corrige moins bien... tsss : à f/10 => je passe plus facilement en steinheil avantage en plus l'asphérisation a moins besoin de force. Moi je reste sur mon idée que les arrangements avec flint devant à long f/D apportent d'autres avantages non optiques : protection de la lentille la plus sensible aux agressions extérieures. Choix possible de la face arrière plate. (verre à plus faible index : moins de reflets)
  13. Un peu de rêve.

    ça sert à quoi un pare lumière de cette taille?
  14. Un peu de rêve.

    Bonjour, Ils sont balèze leur achromats dis donc, les Moonrakers ... Bon ciel aux réfracteurs
  15. The battle ! On échange notre savoir faire. Son idée de verre Ohara + Schott est très bonne. Ma version est assaisonnée d'un soupson de conicité (même verres ...) 1) Idée d'Alexander : KzFS4 + l'équivalent Ohara du SK2 -> 501-616 diff. limited 2) un soupçon d'ellipse au lieu de sphère.On étend la plage chromatique à 494-632nm et grâce à la correction du sphérochromatisme : le strehl max augmente au meilleur focus ! Voici, l'élargissement pour champ profond : on modifie le focus, ça modifie le rendu dans le vert. Le bleu profond et violet à couper quand même si ça gêne. (filtre semi-apo). En photo on aurait une belle Orion M42. Avec le design original d'Alexander : pas possible sans asphérisation, bleu et vert partent en mauvaise correction. Pas flagrant mais le contraste sera moins bon.
  16. Une autre piste donnée par Alexander Kupco avec un verre Ohara pour faire un doublet collé respectable. C'est l'égalité des surfaces internes qui est importante ! N-KzFS4 + S-BSM2 90-940 poly strehl 90,4% mais il faudra sans doute filtrer le bleu avec un filtre semi-apo. C'est l'anomalie de dispersion du KzF4 conjointe au verre Ohara qui permet de relever la courbe dans le cyan et le haut du vert : combinaison rare.
  17. Demande fournisseur chinois

    J'ai été bête de revendre ma Bresser finalement, enfin j'ai pas énormément de place non plus dans le petit studio.
  18. Ok, de toute façon tu as raison ce n'est pas les différences que je mesure, comme avec un Bath, je vais regarder la doc. Hop, je rembale la manip, je dois réfléchir au montage de toute façon : 10 lignes c'est trop pour le ronchi d'après les exemples. ---------------------------- On me dit de faire 2 ou 4 lignes au max. et ça donne une interprétation possible jusqu'à lambda sur 5 à f/D10 (là on est à f13.3). Impossible de valider les seuils de strehls recherché comme ça donc. Je cherche à valider les bases pour les doublets en particulier sur les longueurs d'ondes importantes du .95 (l/8) et du .97 (l/10) et peut-être du l/6 sur les secondaires du spectre (à leur meilleur focus). Après, eh bien, il y a aussi le calage chromatique à vérifier pour voir si on doit encore corriger vers le bleu ou le rouge. La théorie c'est bien joli mais si on ne peut pas l'appliquer et la valider, ça va partir en cacahuète, c'est pas un miroir ... il y a le chromatisme à ajuster en plus.
  19. ou alors un objectif démonté et mal remonté avec des défauts qui ne se compensent plus.
  20. 0.90 de strehl en vert avec focus vert, là j'y crois pas une seconde : Zeiss avec 2 mains gauches ! lambda sur 6 pour le meilleur focus d'une lunette : je jette direct.
  21. lui il fait de l'interférométrie et toi du ronchi, vous ne voyez pas la même classe d'amplitude dans les défauts. le ronchi c'est pour voir les gros défauts.
  22. Je voulais quand même vérifier la grosse merde que W.Rohr avait posté, même si c'est du double passe, c'est quand même très étrange d'être aussi loin et moi aussi proche de la théorie. Son objectif avait du prendre un coup qui le rend astigmate ou je ne sais quoi. En tout cas pour le jaune ... et le 505 même si j'ai refocusé
  23. en autocollimation sur un plan avec un montage plus propre ce serai mieux. dans le bouquin que tu as commandé la manipe est décrite.
  24. Les mesures que je peux faire. La cobaye : la TeleBaTron, bon je sais c'est trop facile : ça donne de merveilleuses images d'interférences. 4 prises d'images : C63-840, ronchi au foyer, plossl 20mm et ASI185MC qui reçoit la projection. Le test dans le rouge : photo prise avec le smartphone. 450, 505, 570 et 635 nm avec des FWHM de 10 à 20nm Je dois avoir aussi une étoile artificielle verte mais je viens de m'en rappeler : c'est celle de Pierro Astro, je ne sais pas trop à quelle fréquence elle est (532 ?) On voit quand même que le jaune et le cyan 505 sont très bien. Plus difficile à évaluer les deux autres : ç'est surexposé. de toute façon elles sont carrément toutes dans leur focus individuel > lambda/10 donc strehl >=0.97. Ça serait probablement mieux en double passe mais pour de l'auto-contrôle ?
  25. Demande fournisseur chinois

    Bonjour, Voilà qui est intéressant, mais il va y avoir beaucoup de jaloux si le contraste/chroma est encore amélioré ! Bon ciel aux réfracteurs
  26. l'asphérisation, quand tu seras passée par toutes les autres étapes, ce ne sera pas un problème. tu n'as pas l'expérience de l'activité de polissage et du travail du verre en général. le problème principal c'est la petitesse des verres, même avec un petit tour vertical pour travailler : c'est pour ça que quelqu'un qui a une expérience préalable sur l'exécution d'un miroir sera moins surpris pas les difficultés supplémentaires liées à la réalisation d'un doublet, en particulier la métrologie quasi permanente à toutes les étapes de la réalisation.
  27.