All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Bonjour, tres fins details, bravo! JY
  3. Today
  4. Yesterday
  5. Merci beaucoup les gars ! Disons que la première est acceptable, c'est devenu limite ensuite pour du 100% pour la suivante et pis après bon, obligé de réduire. Le C8 se serait probablement mieux défendu pour ces conditions avec sa focale minable de 2 mètres.... Faut bien sortir le gros de temps en temps.
  6. Lune avec barlow

    C'est noté, merci
  7. Lune avec barlow

    Merci Valère 🙂 Oui, elle est télécentrique. https://www.lirelanature.com/produit/tele-vue-telpmt-2513 Mon scope ne prend que des oculaires de 1"1/4. La barlow est dispendieuse mais je crois qu'elle en vaut la peine.
  8. Lune avec barlow

    Salut Julie, bels essais mais la texture est zarbie quand même. Avec un APN, faut se cantonner entre 1/80ème et 1/200ème de seconde pour le temps de pose et si possible 800 isos max ne connaissant pas le bruit de ton APN. Des APNS comme les Canons ou le Sony A7s s'en sortent impeccable jusqu'à 3200 isos. A propos de la barlow, oui une Télévue Powermate 2x ou 2,5x serait parfaite pour toi car elles sont toutes télécentriques il me semble. Et si possible en 2 pouces pour le confort de montage et pas de vignettage avec un APN. Je t'avais dit il y a quelques temps que tu surechantillonnais raisonnablement avec une 2X, avec une 2,5x ça doit passer encore. A vérifier si la 2,5x est bien une barlow télécentrique, sinon tu risques de trop augmenter le grandissement selon le tirage induit par le montage et le suréchantillonnage serait préjudiciable, si un expert passe par ici.
  9. la lune le 13/10/2019 (42708 raw jpeg)

    Salut Gérard, le loup Garou n'est pas loin, belle ambiance !
  10. Et bah j'aime bien la "bof" classique justement !
  11. Barbara Wilson est certainement connue de ceux qui s'adonnent aux challenges visuels. Elle a côtoyé de nombreux grands observateurs et a pu profiter de leurs télescopes géants. Elle nous a quitté le mois dernier. J'ai donc ressorti un dessin fait à La Palma pas si vieux (juin 2017) qui brosse le portrait de cet objet mystérieux pris d'abord pour un amas ouvert puis pour une néb. de type Ced. Mais son changement de statut revient en fait à Barbara qui a tiré la sonnette d'alarme avec d'autres amateurs en 1996. J'avais également en archive une photocopie d'un de ses dessins effectué presque au même G que moi (464x) mais dans un bien plus gros instrument (T914). Avec IC1257 et son rougissement interstellaire assez important, on pense à un loupé de la petite famille des Palomars puisqu'il est déjà situé à plus de 80000 al de l'autre côté de notre Galaxie. A l'oculaire, malgré le bon seeing, au T600x470, la tache était constamment mouvante et terriblement difficile à circonscrire. Dans ces cas là, une seule issue, celle de patienter afin de noter la forme la plus probable, enfin celle qui revient le plus souvent dans les séries de glimpses. Une autre difficulté apparaît pour cet objet : l'intransigeance quant au G à employer ; dans mon cas le Delos 4.5 et pis c'est tout. Pour ce qui est de la détection générale, IC 1257 est certes faible mais sa partie centrale est suffisamment condensée pour être accessible à de plus faibles optiques. Cet amas est entourée d'étoiles très faibles : la plus faible sur mon dessin est à magv 17,3 et la plus brillante à 14,5 (la plupart sont répertoriées dans le catalogue USNO). Après mise au propre, il s'avère que j'aurai perçu un début de résolution dans la zone périphérique S. L'étoile qui se dégage dans l'extension floue est à magv 16,95, soit un peu juste pour être un membre physique. Pour l'étoile enfouie en son sein, l'analyse est plus délicate mais je parierai bien pour l'étoile dont parle William Harris dans l'art. référencé (Astronomical journal) : Finally, we note the presence of an unusually bright star(or starlike object) which appears to lie within ~2" of the geometric center of the cluster.Though it is clearly saturated on our/—band image, measurement of this central object through a 2"-diameter aperture on the BandV frames(ex-trapolated through the standard curve of growth to the equivalent large aperture magnitudes) gives approximate photometry of V=17.12, B—V=1,4. NOTA : le diamètre apparent pour cet amas me semble plus proche de la minute d'arc. Sur le dessin au 36", la forme est globalement la même, il y a quelques étoiles résolues dans d'extension floutée S mais on peine à retrouver leur place exacte sur les photos. Et pour les étoiles environnantes, il y en a même une de moins que ci-dessous. Fabrice M.
  12. Mak 127

    Il arrive bientôt Je vais pouvoir m'en mettre plein les mirettes comme dirait quelqu'un J'avais demandé conseil sur les SC, apparemment, c'est bien partout mais top nulle part… Après pas mal de réflexion, la réfraction m'apparaît comme le plus polyvalent photo/visuel - CP/planétaire. Je n'ai pas essayé le Mak en CP, pleine lune oblige, mais ça doit être du sport
  13. limbe131019(T250-foyer-70%)

    T250 + ASI120MC au foyer. Sers de 4000 à 4500 images. Traitement AS3 et Iris. Mosaïque de 4 images à la taille de 70%.

    © V.Leroy

  14. Région de Struve131019(T250-foyer-100%)

    T250 + ASI120MC au foyer. Sers de 4000 à 4500 images. Traitement AS3 et Iris. Mosaïque de 3 images à la taille de 100%.

    © V.Leroy

  15. Région de Grimaldi131019(T250-foyer-100%)

    T250 + ASI120MC au foyer. Sers de 4000 à 4500 images. Traitement AS3 et Iris. Mosaïque de 3 images à la taille de 100%.

    © V.Leroy

  16. Appolo (je vous conseille de zoomer ! ) Bravo Valère Amitiés
  17. Bravo Valère il sont très beau bonne nuit
  18. NGC 891

    Merci exaxe , j'avance petit à petit 😉
  19. Actualités de Curiosity - 2013

    J'ai essayé d'être synthétique jusqu'ici, mais "en poussant" comme tu dis, ça pourrait devenir compliqué .. À ce jour, la structure interne de la planète rouge n’a pas pu être déterminée directement. En effet, les sismomètres des sondes du programme Viking de la Nasa lancées dans les années 1970 n’ont pu effectuer aucune mesure fiable.. Pour l’heure, avec les données indirectes obtenues par les landers et orbiteurs on suppose, on suppute même, que Mars possède une structure intérieure "standard", constituée d’une croûte d’environ 50 km d’épaisseur, d’un manteau d’environ 1700 km d’épaisseur et d’un noyau d'approximativement 1700 km de rayon, essentiellement, voire entièrement, liquide. Pour en savoir plus, il faudra attendre les résultats des sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures) de la mission InSight ayant pour mission d'étudier la structure interne de Mars. Il a fourni le premier enregistrement d’un séisme martien le 6 avril 2019.. et actuellement cette mission est suivie sur Astrosurf : Sinon Mars doit contenir moins de fer que le globe terrestre (25 % contre 33 %), bien que l'on observe une forte concentration de fer en surface (17%).. Quant à la tectonique, elle a certainement un peu joué au tout début de la formation de la planète, mais depuis elle est inexistante.. Pour la géologie martienne je te conseille ce site assez complet (mais qui a besoin d'être actualisé), sachant qu'il il existe bien d'autres sources : http://www.nirgal.net/geologie.html
  20. Salut Valère, Trois rase-mottes somptueux, notamment la première, qui croustille bien Courageux de sortir si tôt le matin, je t'admire Johann
  21. Nouvelle vidéo sur la pollution lumineuse

    beau sujet. Bruno
  22. Salut les amis, j'ai pu utiliser le Cassegrain de 250mm très tôt ce matin ( 0H00-2H00 ) pour faire quelques rase mottes lunaires. Pas de bol, lune encore une fois très turbulente. Je me suis limité au foyer du scope. Bien que j'ai jeté pas mal de films à la corbeille, je peux quand même vous présenter 2 "horizons" sur 3 à la taille de 100%. T250 + ASI120MC au foyer. Sers de 4000 à 4500 images environ. 300 à 400 images retenues dans AS3. Traitement VV sous Iris de la couche rouge. - Région de Grimaldi ( 3 images, taille 100% ) : - Région de Struve ( 3 images, taille 100%) : - Limbe montagneux ( 4 images, taille 70%), conditions plus difficiles en fin de séance : Je m'en suis assez bien sorti au final malgré le fait que le Cassegrain soit assez pointilleux en temps normal !
  23. J'ai l'impression de faire école ? ! (sans prétention ) Joli. Amities
  24. ce coup ci ça se précise...

    En fait la citation exacte est : « Il est impossible que l’improbable ne se produise jamais. » C’est-à-dire : « à aucun moment ». C’est bien différent. Cela laisse du temps et n’autorise ni l’improvisation, ni la précipitation, ni qu’on lâche la bride à la "folle du logis" ( Malebranche) pour des raisons pas toujours très nettes. D’où les efforts des scientifiques pour modéliser cet « improbable ». Cela a demandé du temps et des efforts à Jocelyn Bell, par exemple, qui a d’abord pensé aux « petits hommes verts » pour expliquer – c’était si facile ! – ce qu’était l'improbable premier pulsar.
  25. Double amas de Persée sans prétention

    Bonjour; C'est une bonne question... Non elle n'est pas recadrée, donc cela m'interpelle aussi... Est-ce que cela pourrait êtredu à un défaut de collimation ? Emmanuel
  26. Bravo bein c'est arrivé a tous le monde je pense de se louper pas facile des fois bon ciel
  27. la lune le 13/10/2019 (42708 raw jpeg)

    bonsoir et bravo Gégé toi aussi t'avais des nuages bonne nuit
  1. Load more activity