All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Il est également chez Pierrot Et moins cher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/telescopes/ritchey-chretien/telescopes-ritchey-chretien-serrurier-kepler_detail
  3. Today
  4. C'est presque une histoire que je vous conte. Ça ne rajeunit pas, cet objet fait partie de mes tous premiers dessins, la présentation est presque la même. Sa réponse était plaisante à l'oculaire, c'était en 2000 au T279x245 & 292 + OIII + UHC. J'ai redressé mon dessin dessiné tel quel au C11 pour une meilleure comparaison avec d'autres instruments (en vignette). J'avais tellement aimé cet objet que je m'étais promis quelques années plus tard de le croquer avec le puissant C14. Nada, les années s'enchaînent, cette NP restait un peu dans mon coeur si bien que j'avais carrément pensé à elle pour une "first light" au T600. Pris dans les réglages de l'instrument et autres déboires, cela ne s'est pas fait non plus et je ne sais même pas d'ailleurs quel premier dessin j'ai réalisé avec le 600 ! La voici enfin dans mon classeur. Ne vous fiez pas à sa nomenclature singulière ou à sa magnitude visuelle assez profonde, cette NP atypique supporte les Gmoy sans baisse de contraste (ici à 605x). Elle est passée même de 1 à 2* dans le NSOG vol.4 (cotation justifiée) mais l'élongation erronée de l'objet n'a toujours pas été corrigée. Au premier coup d'oeil, on note une forme en goutte d'eau avec les 2 anses un peu plus marquées ; de plus l'intérieur est moucheté. Le filtre OIII renforce l'ovale, le filtre UHC presque aussi intéressant tandis que les HBêta et HeII l'éteignent complètement. De nombreux détails apparaissent par la suite : les anses en forme de pince peinent à se refermer vers l'ouest. La région centrale est fort pittoresque : elle présente 2 nodosités dont celle N particulièrement dense, renforce l'arc et semble même stellaire par moment. Nous sommes ici dans la zone équatoriale de cette bipolaire, un lieu intense où les secrets d'émission se passent... Une barre transversale un peu moins brillante que l'ensemble relie obliquement ces 2 nodosités selon un axe en PA14° selon les professionnels (mesuré à 10° sur mon dessin). La centrale doit certainement s'y dissimuler quelque part. De l'autre côté, l'anse E-W se prolonge en s'incurvant vers une série de 3 étoiles équidistantes et d'éclat croissant. Une 4ème étoile encore plus faible (magv 16,9) se joint difficilement au groupe. A ce stade, M1-79 me fait penser au "6 cosmique" soit Abell 79 (la magie des chiffres !) en plus contrasté. Même aux yeux des professionnels, c'est une NP bizarre avec sa forme elliptique interne (en PA85°) couplée à une bipolarité fort discrète dans les régions externes. Un boursoufflement gazeux très faible nimbant une grande partie de l'ellipse semble être le halo d'émission interne (surtout visible sur les images Halpha mais il doit avoir des contreparties dans le bleu-vert) avec comme nouvel axe de symétrie NW-SE. Alexandre en parle dans sa chronique Astrosurf mag et j'aurais pu mettre également le dessin de Xavier à la place de celui de Uwe car il comporte quelques uns des détails cités ci-dessus. Promis, le prochain objet sera encore plus intéressant et brillant. Fabrice M.
  5. C'était une toubade Ajout. Plus sérieusement... Cette vidéo m'a mis mal à l'aise, un ressenti de "non c'est pas Mars". Je préfère de loin ce genre là https://www.lemonde.fr/videos/video/2015/08/06/la-planete-mars-comme-si-vous-y-etiez_4713814_1669088.html
  6. la ST8 plus sensible que le A7S ? j'ai comme un doute... taille des pixels : A7S plus gros 8,3u contre 9u : 1,17 fois plus de surface de pixels pour la ST8. Rendement quantique : assez similaire. Couleur contre mono : facteur x2 à x3 en faveur du mono. Bruit de lecture : 15 fois moins pour le A7S ! Bref au final le A7S est largement devant d'un facteur x4 en gros sur rapport signal à bruit par pixel, grace au bruit de lecture très faible et c'est ce qui domine en pose courte tant que le fond du ciel ne prend pas le dessus. remarque importante : x4 en RSB veut dire des poses unitaires 16x plus longues pour atteindre le même RSB. Donc n'espère pas gagner en temps de pose en passant à une CCD mono, c'est le contraire. edit : 2eme remarque importante : pour les comètes un capteur couleur va être moins à la traîne qu'en ciel profond par rapport à une mono. En effet, les émissions sont majoritairement dans le vert, or la matrice de bayer a 2 pixels vert sur 4. Donc en gros par rapport à un capteur mono on sera plutôt sur un coéficient de 2x moins plutôt que 3x moins i.e. la perte est moins grande que sur un.objet à spectre continu. Maintenant décides en connaissance de cause, si tu es joueur ça fera une expérience...A7S v.s. ST8 en 30s de pose...
  7. Yesterday
  8. Mon " LunE-Art explorer" ( new ! )

    Salut, Alors je me permet de participer à ce poétique fil féérique. J'aime bien sortir le soir et être surpris par l'inattendue...et hop un petit coup de clic......clac Il est chouette ton fil Hamilton Bonne nuit lunaire
  9. Etoile de Barnard

    Effectivement, on peut mesurer des déplacements ~invisibles à l'oeil nu. Voici une animation que j'ai faite à Nice de 2004 à 2007, avec un GP200 (800mm de focale) et une Audine. On voit parfaitement le déplacement d'une année à l'autre, alors avec une focale plus grande, un ciel pas trop mauvais, en 2 mois grand maximum, tu devrais facilement mesurer un mouvement... Bon, c'est vrai qu'elle va commencer à être un peu basse... Matthieu
  10. Anneau de soutien

    Que lui est-il arrivé à ce pauvre objectif belge?
  11. Ngc 281, le pacman fait son SHO

    Très jolie pacman Nathanaël Bravo Martin
  12. Ah passe qu'en plus y a des pubs ?!!! Dégueulasse ! Je passe ! Non, sérieusement : comme Kirth, l'exagération vraiment trop exagérée des reliefs verticaux donne sur les travellings un effet 3D pas du tout réaliste, avec des distorsions qui font croire par moment à des déplacements de fluides, à des montagnes mouvantes, à des mesas qui ressemblent soudain à des cheminées de fées... Bref : j'accroche pas non plus à ce genre de truc, surtout que la nature à l'état naturel peut se montrer somptueuse sans tous ces artifices. Là on dirait que cette pauvre planète est plus maquillée qu'une voiture (en)volée (cette tesla en orbite pour ne pas la nommer ) Ça participe de la même exagération, pour moi ; du même besoin d'en faire des tonnes pour se faire mousser ! Entre le facteur x5 ou x10 en Z, le quadrillage superposé aux images façon Apollo, les tartines d'effets visuels et sonores rajoutés car censés simuler un authentique survol en temps réel, mais dont aucun ne "fait vrai", on se demande finalement ce qu'il faut admirer le plus : les paysages méconnaissables de Mars ou l'incompétence astro/nautique/physique de l'auteur-tripatouilleur ? De plus, la fausse mise à feu est totalement fantaisiste, car depuis l'orbite (basse ou haute, on s'en fout) pour s'éloigner on ne pousse pas verticalement mais horizontalement : que vient foutre le faux panache de gaz dans le champ de la caméra, et comment peut-elle s'éloigner aussi vite du sol sans translater tout aussi vite ? On verrait ça dans un film payant, on crierait au scandale ! au voleur ! au remboursement ! Heureusement, là c'est qu'une vidéo gratuite, alors c'est pas grave, on rigole ! Déjà, d'emblée, on nous montre Phobos au premier plan, avec une Mars toute lointaine qui se dévoile derrière : c'est parfaitement irréaliste, car vue de Phobos, à la louche, Mars doit flirter avec les 45° de diamètre angulaire apparent (j'ai pas fait le calcul, c'est purement pifométrique, mais en ordre de grandeur on doit pas être si loin, moins loin en tout cas que dans ce qui nous est donné à voir ici) Pis si on croise Phobos, on doit la contourner selon une trajectoire plausible : il manque une rotation/zoom avec fuite latérale du premier plan dans le champ, si on veut faire un peu moins faux. Pour moi le verdict est sans appel : je trouve qu'il y a outrage à magie astrale (ou à magiques strates, comme vous voulez, selon que vous levez les yeux au ciel ou les baissez vers vos godasses quand on vous gronde...) Et puis côté son, bah désolé, mais on est dans le sempiternel super ringard électro-planant assaisonné de bruitages superfétatoires, qui veulent faire genre : "on-est-dans-l'espace-infini-sans-son-où-qu'y-a-pourtant-plein-de-sons-bizarres-qui-émanent-de-cette-sonde-non-pressurisée", des "clic-clac-souriez-vous-êtes-pris-en-photo", des "bip-allo-Houston-c'est-un-p'tit-tour-de-Mars-mais-une-grande-révolution-pour-l'humanité", des "pschittt-pschittt-merde-un-contrôle-d'attitude-a-encore-dû-pschitter", des "pschlahhhh-j'ai-rallumé-mon-propulseur-pour-vous-en-mettre-plein-la-vue-en-reculant-tout-droit-à-tout-berzingue", etc. En résumé : trop d'effets spéciaux, trop d'effets spécieux, trop d'effets spatiaux qui marchent pas dans l'espace, avec un fond musical assaisonné de bruitages de bas étage, qui ne brille ni par la sobriété, ni par l'originalité... À ce train-là, je préfère et de loin rêver devant les paysages oniriques imaginés de toutes pièces par un illustrateur de talent, qui au moins, lui, est un véritable artiste et nous propose sa vision personnelle d'un autre monde. Ou une simulation qui tienne la route côté proportions, genre Celestia ci-dessous, qui nous montre Mars sous un angle plus réaliste quand on croise Phobos, et un relief certes accentué, mais qui ne donne pas envie de vomir quand on la survole ! :
  13. SuperNikon Je me disais mais bonsoir de non didiou!! seulement 1/11 n'aime pas ? Et piii!!! non, nous en sommes grâce à toi cher Serge , à 2/12 et donc merci pour ton intervention . Et puis Serge!! heureusement que l'autre tanche de David, n'intervient pas, parce que je n'ose même pas imaginer sa réaction, je préfère même pas y penser.
  14. La grande qustion du parc d'oculaires !!

    Très intéressant… ça se défend Il faut juste avoir le budget pour s'offrir "le luxe" d'un occulaire qui ne servira que quelque fois et, comme dit S. Vieillard, le temps. Si les 2 sont réunis alors, oui, sans problème...Enfin, ce n'est que mon modeste avis ! Tu peux éventuellement rajouter un 25, avec une Barlow X2, ça te donne une bonne gamme.
  15. objectif tokura

    question traitement je trouve que la monochrome est proche de la couleur martienne!!!! normal, j ai un super téléo!!!!!! bruno
  16. objectif tokura

    ou, asi 224 mais pour celle ci je suis tombé sur deux petits cratères!!!
  17. NGC6888, vieillerie 2016 revisitée.

    J'adore cette image !! Elle est trop belle !! Tout y est : un traitement doux mais pas au detriment de la resolution; et quelle finesse sur les filaments de la nebuleuse !! Nicolas
  18. Que l'administrateur efface ce commentaire au cas où je dépasserais les bornes des limites mais.......Laclefdesetoiles...Cette société me fait penser à Free, elle te promet monts et merveilles pour des clopinettes, et au final, t'as rien. P'tet que je me trompe, mais un bouzin de 355mm à un peu plus de 4000 balles, ça sent l'entourloupe, la grosse entourloupe...
  19. Fish&chips

    Moi je vois autre chose qu'un poisson, mais bon .....je dois avoir l'esprit mal placé..... En tout cas ce champ est absolument magnifique. Nicolas
  20. objectif tokura

    salut, j ai pu tester cet objectif sur mars, et , surprise j ai découvert un nouveau canyon pas de bague T2 olympus, mais un petit bricolage Donc, ou sommes nous, qu'elle altitude…. Hein?????? dmk 41 FOYER
  21. Actualités de Curiosity - 2013

    Le 15 octobre (sol 2556) c'est délibérément que l'équipe du rover a manœuvré avec une de ses roues avant pour creuser un sillon dans un méga-ripple (ondulation sableuse à grain fin recouverte d'un revêtement de galets plus grossiers) afin d'observer toutes les couches et le(s) matériau(x) à l'intérieur. La zone est nommée "Culbin Sands". Le 16 octobre (sol 2557) l’équipe scientifique a choisi d’inspecter l'intérieur des traces de roue et la surface d’ondulation originale non perturbée. ChemCam a ciblé "Sandwood Bay", la paroi du sillon à grains fins, et "Glensanda", le flanc de l'ondulation à grains plus grossiers, ainsi que la documentation relative à l'imagerie couleur Mastcam. Il est prévu aussi d'explorer la signature chimique du sable avec une mesure APXS sur la crête ondulée originale appelée "High Plains". Pour étudier la granulométrie et l’angularité des grains, MAHLI est prévu à différentes hauteurs, de couvrir "High Plains" ainsi que "Burrowgate" dans le revêtement et "Corsewall" le long de la paroi. Enfin, une mosaïque Mastcam couvrira cette zone rugueuse, appelée "Culbin Sands", en imagerie couleur. HAZCAM AVANT - 17 OCTOBRE 2019 (SOL 2557) : Analyse chimique avec le spectro APXS à l'intérieur de la trace ..et en surface MAHLI - 16 OCTOBRE 2019 (SOL 2557) : Les cailloux en surface MAHLI- 17 OCTOBRE 2019 (SOL 2258) : La paroi en bout du sillon - La surface apparait en haut de l'image PANO NAVCAM 6,8 mb - 15 OCTOBRE 2019 (SOL 2556) - Jan van Driel : Cette animation montre les positions de Curiosity distantes de 337 mètres dans "l'unité d'argile", entre le 31 mai et le 20 juillet 2019. Chacune de ces deux images a été prise par le Caméra HiRISE sur l'orbiteur "Mars Reconnaissance Orbiter". La première image montre le rover, qui apparaît à un emplacement appelé "Woodland Bay" (en haut au centre). La seconde le montre à "Sandside Harbour" (en bas au centre, près de la plaque de sable sombre). On peut même voir les traces du rover à droite de la deuxième image. https://mars.jpl.nasa.gov/resources/24661/hirise-watches-curiosity-journey-across-the-clay-unit/?site=msl
  22. Bonjour, IDFM Radio Enghien vous donne rendez-vous le vendredi 18 octobre 2019 de 17H15 à 18H00 pour l’émission A toi les étoiles. Thème : Les 100 ans de l'Union Astronomique Internationale Invités : Danielle Briot, Astronome à l'Observatoire de Paris et marraine d'A toi les étoiles, et Régis Courtin, Directeur de recherche CNRS à l’Observatoire de Paris Vous pourrez écouter l’émission dans toute l’Ile de France sur les 98.0 FM et/ou Internet à l’adresse suivante : http://www.idfm98.fr Il est possible de vous procurer les précédentes émissions. Plus d'infos ici : http://www.astrosurf.com/ubb/Forum4/HTML/001117.html Franck
  23. hello, j'étais encore jeune à l'époque, enfin je crois faire il y a 4 ans avec ma batterie de filtres touts neufs, LRVBHaO3. Ceci est un montage (LHaO3)-(RHa)-(VO3)-(BO3) avec 9,5 heures de pose en tout avec le T250 f/4 et l'Atik One sur AZEQ6. Retraitement il y a 5 minutes. Full : https://www.astrobin.com/full/271962/0/?real=&mod=
  24. Superbes images ! ça va inspirer le possesseur d'un A7S que je suis, mais le filtre est hors de prix, plus de 1200€ !!
  25. Fish&chips

    Bravo Bon ciel
  26. Ca a été coupé au montage faute de cibles trouvées à ce moment.
  27. Pour répondre à Fabrice, mon programme au 508 est un mélange entre les réobservations sytématiques des objets déjà vus au Strock 254 et de tous nouveaux tirés du catalogue Arp et des fiches de Michel Nicole. Et de temps à autre déjà une réobservation des premiers objets vus au 508.
  28. " LunE-Art explorer" : chapitre II...

    bonsoir et bravo Hamilton
  1. Load more activity