All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Salut à tous, Suite à une session d'imagerie relativement satisfaisante au Col du Restefond, Je prends la suite de Thomas (voir son post) pour présenter les quelques résultats que j'ai pu obtenir. Voici donc pour commencer le champ de NGC7000 et du Pelican (IC5067/68/70) imagé la nuit du 2 au 3 Octobre en LRVB avec une "touche" de Ha. Je comptais attendre de rajouter du Ha au retour, mais vu le temps en Picardie .... ça risque d'attendre ! Et puis une image avec peu de Ha ressemble un peu à une LRVB classique, qui me parait plus naturelle ... Les détails : Image réalisée au col du Restefond les 2 et 3 Octobre 2019. Température : 2°C en début de nuit, -4°C vers 4h du matin. Nuit peu transparente pour le site, avec un peu de vent et surtout pas mal de turbulence. Couches : LRVB renforcé avec un peu de Ha. Matériel : Lunette FSQ106ED sans sa crémaillère, Monture 10 Micron GM 1000 HPS, Caméra FLi Proline 16803, Roue à filtres CFW5-7, Diviseur optique "maison", Porte - oculaire FLI Atlas, => montage direct du train d'imagerie sur la lunette via un cône sur mesure en aluminium (faut pas se rater sur le tirage, vu la faible course de MAP de l'Atlas ...) Prises de vue : 18 poses de luminance, 6 poses R,V,B en bin2, 3 poses Ha (6nm) de 10mn en bin2. Caméra refroidie à -20°C Traitement : Acquisition et pré-traitement avec Maxim DL, Alignement sous PRISM, Assemblage dans Photoshop (colorisation luminance sur laquelle sont appliqués des filtres passe-haut en mode incrustation pour donner de la profondeur aux nébulosités), La Couche Ha est utilisée en renforcement des couches L et R en mode "Densité linéaire -". J'ai refait la mise au point régulièrement, me méfiant de l'instabilité de la mise au point de la FSQ106ED qui doit être refaite à chaque variation de 1°C (drift d'environ 40 microns par degrés avec la crémaillère d'origine). Il semble qu'avec la crémaillère démontée et remplacée par un simple cône sur lequel est fixé le train d'imagerie, la dérive soit moindre mais je n'ai pas pu le confirmer (autres essais nécessaires). Je livre cette première image couleur à votre avis, n'ayant pas le même rendu suivant l'écran utilisé (tantôt trop claire, trop foncée, couleurs plus ou moins marquées ...). Lien vers la full : full A bientôt pour le prochain champ, en attendant votre avis sur ce premier traitement ... Emmanuel
  3. Reste donc, pour compléter la séquence de Hubble, à observer un jour : D : les galaxies Dociles, où les étoiles sont tout bien rangées en ordre comme il faut, où une petite elle va pas nous emmerder à aller s'installer à côté d'une toute grosse, une vieille à côté d'une jeune et toutes ces conneries qui foutent le bordel, ça suffit maintenant ! PS : je plaisante hein Pierre....
  4. Monture EQ8

    Pour éviter de monter sur un escabeau, pas pour l'équilibrage ! Mais c'est pas moi qui l'ai fait... Il est donné pour 120 kg je crois ! ça devrait le faire...
  5. En astronomie, la séquence de Hubble est une classification des types de galaxies basée sur des critères morphologiques et fut développée en 1936 par Edwin Hubble. 1/ E : Elliptique À gauche du schéma classique représentant la séquence de Hubble se trouvent les galaxies elliptiques. Ces galaxies présentent une distribution des sources lumineuses douce, régulière et dépourvue de motifs quelconques et ont, comme leur nom l'indique, la forme d'une ellipse. Bien qu’il puisse y avoir des exceptions, leurs caractéristiques générales sont : - Le mouvement des étoiles est aléatoire contrairement aux galaxies spirales où l’ensemble des étoiles est en rotation. - Elles contiennent une faible proportion de matière et de gaz interstellaire et par conséquent, peu de nouvelles étoiles peuvent s’y former. - Elles sont constituées de vieilles étoiles (étoiles de population II) 2/ S : Spirale À droite, la séquence de Hubble se divise en deux branches qui représentent les galaxies spirales. Une galaxie spirale consiste en un disque aplati constitué d'une structure en spirale, où de nombreuses étoiles se forment, et d'un bulbe central. Environ une galaxie sur deux possède aussi une barre centrale qui s'étend à partir du bulbe central, à partir de laquelle les bras commencent. De telles galaxies sont définies comme spirales barrées. Dans le diagramme de Hubble, les galaxies spirales régulières occupent la branche supérieure et sont notées S, tandis que la branche inférieure est occupée par les galaxie spirales barrées, notées SB. Ces deux types sont ensuite subdivisés en fonction de l'apparence de leur structure en spirale. Ces subdivisions sont notées d'une lettre minuscule suivant la dénomination principale comme suit : Sa (SBa) : des bras diffus et très resserrées, un noyau étendu et lumineux ; Sb (SBb) : les bras sont moins enroulés que ceux des Sa, et le bulbe est relativement plus faible ; Sc (SBc) : les bras sont étendus et lâches, permettant de résoudre des amas stellaires et des nébuleuses en leur sein, le bulbe perd encore en importance par rapport à la catégorie précédente. À ces trois classes élaborées par Edwin Hubble s'ajoute une quatrième établie par le schéma de classification étendu de Gérard de Vaucouleurs : Sd (SBd) : des bras très faiblement enroulées et fragmentaires, la majorité de la lumière provient des bras et non plus du bulbe. 3/ S0 : Lenticulaire Au centre du diagramme, entre les elliptiques et les spirales, se trouve une classe intermédiaire, les galaxies lenticulaires, qui sont notées S0. Ces galaxies se composent d'un bulbe central brillant, à la manière des galaxies spirales ; et d'une structure étendue en forme de disque qui l'entoure. À la différence des galaxies spirales, le disque galactique des galaxies lenticulaires ne présente pas de bras spiraux et ne forme pas d'étoiles nouvelles en quantité significative. 4/ Irr : Irrégulière Les galaxies qui n'entrent pas dans la séquence de Hubble car elles n'ont pas de structure régulière sont appelées galaxies irrégulières. Hubble définit deux classes de galaxies irrégulières : Irr I : ces galaxies au profil asymétrique n'ont pas de bulbe central ou de spirale évidente ; au lieu de cela, elle contiennent beaucoup d'amas individuels d'étoiles jeunes. Irr II : ces galaxies ont une apparence asymétrique plus douce et ne sont pas clairement résolvables en étoiles ou en amas. Propriétés connues des galaxies Type de galaxie Populations stellaires Spirale et spirale barrée Disque : Population I ; halo : Population II Elliptique Population II Irrégulière Population I - les galaxies elliptiques sont pauvres en gaz et en poussières et se composent la plupart du temps d'étoiles âgées ; - les galaxies spirales sont généralement riches en gaz et en poussières et possèdent un mélange d'étoiles jeunes et plus âgées ; - les galaxies irrégulières sont assez riches en gaz, poussière et en étoiles jeune ................................... PS : bien sûr que j'ai tout rédigé, m'enfin, bien sûr que non, j'ai pas fait copier-coller de Wikipédia, rhaaa, ces soupçons à la con parfois.......
  6. NGC7000 et IC 5067/68/70

    Image réalisée au col du Restefond les 2 et 3 Octobre 2019. Couches : LRVB renforcé avec un peu de Ha. Matériel : Lunette FSQ106ED sans sa crémaillère, Monture 10 Micron GM 1000 HPS, Caméra FLi Proline 16803, Roue à filtres CFW5-7, Diviseur optique "maison", Porte - oculaire FLI Atlas, => montage direct du train d'imagerie sur la lunette via un cône sur mesure en aluminium. Prises de vue : 18 poses de luminance, 6 poses R,V,B en bin2, 3 poses Ha (6nm) de 10mn en bin2. Caméra refroidie à -20°C Traitement : Acquisition et pré-traitement avec Maxim DL, Alignement sous PRISM, Assemblage dans Photoshop, La Couche Ha est utilisée en renforcement des couches L et R en mode "Densité linéaire -".
  7. Mosaique lunaire

    Belle mosaïque, bravo c'est du bon boulot !
  8. L'âme

    Bien entendu, mais avec un APN Sony, je ne vois pas trop une solution filtre. Pas de clip chez Sony en APS-C. Et l'achat d'une caméra pour le CP n'est absolument pas envisageable...
  9. Oculaire Ronchi

    Bonjour, Tout est dans le titre.
  10. Takahashi Starbase

    effectivement sur celle que j'ai, pour l'instant l'oculaire maxi c'est 7mm au delà l'image se dégrade fortement.
  11. Bonjour , Je viens vers vous pour avoir quelque avis/conseil . Je fait de l'astrophoto , et j'ai récemment acheté une lunette de 150/1100 mm F/D 7.3 , je souhaiterai profiter de cette instrument pour faire du visuel , surtout sur la lune . Accessoirement sans barlow en CP genre M45 , M42 . Mon but est d'avoir la plus belle et impressionnante image de la lune en entière , pour partager cette vision avec mes proche également . Je lis sur les forum que la vision à travers une tête binoculaire est impressionnante , j'ai vu que la Baader Mark V à bonne réputation... J'ai vu que la mise au point n'est pas toujours possible sans barlow et quelle est souvent utilisé avec des glasspath (?) ... Je voyais sur ma lunette la tête bino , une barlow 2x avec des panoptic 24mm , ou tête bino avec glasspath 1.6 et panoptic 19mm qui reviendrai au même ? (Le relief d'oeil est de 15 mm pour les pano 24 ce qui est meilleur pour des porteur de lunette ?) ai je bon dans mon raisonnement pour avoir une image de la lune la plus impressionnante ? Et utilisation de la tête bino sans barlow/glasspath pour le CP (M45 , M42) Pour le renvoi coudé il y en a à miroir ou à prisme , quel serai le plus approprié ? Merci pour vos conseils/avis ... Didier
  12. Today
  13. Takahashi Starbase

    C'est plus que probable, la décision japonaise de passer en mode APO partout (objectif et oculaire) date de 1980 pour la microscopie. Je les vois mal faire deux séries ensuite, une astro et une microscopie. Donc attention aux orthos Abbe modernes, ils vont ramasser la gestion couleur, on l'a vu avec les Baader : peut-être un soupçon d'adaptation au comportement des lulus ED mais je n'en metterai pas ma main à couper : ça s'est vu sur une 70/700 Skywatcher fin de l'histoire. Il n'y a qu'au centre du champ que les matériels de tout type vont passer sans couiner. Je le redis, dans le cas de la Starbase : Tak for Tak, il vaut mieux rester dans la gamme proposée ou connaitre son sujet. Ca reste un instrument pas trop cher mais plutôt bridé (dsl pour le jeu de mots)
  14. WASP-45b, transit du 17 octobre 2019

    Bien joué, tu peux tester tes mesures, comme je l'ai fait pour les miennes (voir mon sujet) en uploadant ton fichier txt sur le site http://var2.astro.cz/ETD/protocol.php et ensuite tu peux valider si tu veux que tes résultats soient publiés, à ce moment là il faut joindre une image du champ avec étoiles de comparaison
  15. Takahashi Starbase

    Merci pour le résultat, pour les oculaires j'ai deux Nikon O en 7mm pour la bino. Un ancien modèle et l'autre "nouvelle gamme" eh bien je peux dire que ces oculaires sont d'un autre calibre vraiment l'image est quasi parfaite contrast, netteté seul le relief d'oeil est en retrait. Pour avoir comparé a des Pentax O, j'ai une préférence pour les nikon. Le niveau de fabrication est excellent, rien a redire ils resteront dans mon kit... Avec la bino la fusion de l'image est parfaite malgré les années de fabrication qui séparent les deux. Bref encore une gamme conçut pour les achromats...
  16. Takahashi Starbase

    L'abbe ancien style dont j'avais entendu parler (formule Nikon BK7 BK7/F3/BK7) est mieux corrigé en terme de piqué mais la couleur est gérée pareil. Sur la f12.5 ça doit aider mais je ne connais pas les SSW. SI la correction du SSW est "apo", ça doit faire du bleu vers l'extérieur.
  17. Extension trépied EQ6/AZEq6

    Petit up pour dire que ce n'est pas compatible, au cas où des gens réitérer l'expérience.
  18. NGC6822 et Patchick161 en SHO cette fois...

    Dans le genre "plutôt stupéfiant"...
  19. NGC 6543 - oeil de chat

    Superbe et impressionnant, bravo !
  20. Takahashi Starbase

    Jm-fluo va sortir aussi 😂 Pour le chromatisme, effectivement au centre les résultats sont pareils mais sur les bords (80% du champ)... Pour la focale: - 9mm pour le tak MC OR voir la photo pour l'identification - 10 pour le ssw. Edit: je recherche activement la F/15 de chez scopetech en okz mais là il faut s'accrocher, elle s'arrache comme des petits pains au pays du soleil levant. Prix de vente moyen en okz=> 250 euros
  21. Aigrettes et diffraction

    Pour le cuivre pb d'oxydation ? un peu "mou" ?
  22. Aigrettes et diffraction

    Et le cuivre ? Excellent conducteur thermique, est-ce que ce sont ses propriétés mécaniques qui font qu'on ne l'utilise pas ? Marc
  23. NGC 6543 - oeil de chat

    Stephane ! pour certains objets" oui" si un bon seeing et pas de vent, grace à sa longue focale(plus de 2fois celle des T500) pour résoudre la croix d'Einstein c'était plus facile qu'au T500...par contre le T500 donnait de meilleurs résultats pour séparer les fines étoiles de l'amas globulaire Mayall 2 (G1) dans Andromède !! C'est en fait difficile à dire !!! Robert
  24. Takahashi Starbase

    Moi j'ai réglé le problème depuis longtemps je suis en doublet Fluo en diamètre 100 mm avec un F/D 9 ;-)
  25. Ca marche ok pour moi merci reste a comprendre comment ca marche
  26. Monture EQ8

    Franck_77, pourquoi tu as fait un tube tournant motorisé (sacré montage !) ? pour l'équilibrage ? Sinon, connaissant l'EQ8 et son poids "léger" penses tu que le barlebach que tu montre pourrais supporter une losmandy titan avec 55 kgs de contrepoids ? J'hésite avec le superbe trépied losmandy hd pliant .... merci Xavier
  27. Takahashi Starbase

    sur la même surface au centre : ça devrait être pareil si c'est un vrai Abbe mais si c'est un Or./PL ça corrige Au delà de 45° le SSW attrape la couleur latérale de l'objectif. Quelle est la focale : ça compte. (je sais que tu as la f/12.5) et si tu as le modèle de l'oculaire aussi.
  1. Load more activity