All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Amérique du Nord et Pelican au Restefond

    Joli grand champ, bon traitement. jc
  3. IC 1795, le poisson rouge

    Jolie image de cette belle région du ciel. jc
  4. bravo frank ! bien réussi ! il est pas facile ce double amas ! polo
  5. Le requin et la sirène...

    magnifiques images ! j'adore ! polo
  6. IC 1795, le poisson rouge

    bravo daniel ! très belles images ! polo
  7. très belle image emmanuel ! polo
  8. NGC253

    Vous l'avez voulue, vous l'avez. J'ai fait un mix des 2 images selon vos conseils... Le fond de ciel est revenu, la couleur un peu moins saturée, les étoiles plus appropriées...
  9. Today
  10. NGC253

    Tu t'inscris sur ATEO : https://ateodev.insightobs.com/
  11. NGC253

    Je galère les amis pour reprendre du traitement après 4 ans sans pratique. Merci pour vos commentaires... la prochaine sera la bonne. J'ai recalibré mes écrans mais j'ai des affichages différents! tsss.
  12. En effet, super ciel pour observer. Mais on ne peut pas comparer avec ce qui se prépare à St Véran. A la montagne de Lure, un gite de 12 places (that's all), un seul resto, une faible fréquentation...
  13. Un des derniers bastions astro amateur en péril...

    tout à fait Alain, mais ça s'appelle faire de la politique au sens noble du terme, avec une nette tendance vers des opinions qui aujourd'hui sont présentées comme "hors sujet", d'une autre époque, n'ont plus droit de parole sur les médias nationales, etc.... Le ni-ni à des limites et pour moi il est évident qu'un jour il faudra arrêter de tergiverser, d'appeler un chat un chat, et de (re)penser ensemble un autre monde centré sur autre chose que la rentabilité et le droit du plus fort. Utopie ? ben poil au zizi....
  14. Oui, Toutiet électrique
  15. M 1-79, du T279 au T600, 19 ans plus tard...

    Merci Yann pour ton rapport de flux OIII / HBêta pour cette NP, j'avais cherché dans tes tableaux CE mais celle-ci n'y figurait pas. Pour la centrale, je savais qu'elle était hors visibilité télescopique et rien en effet n'est apparu dans la barre. Ton dessin montre clairement la forme d'ellipse et apparemment, tu aurais choppé aussi le halo d'émission interne pourtant bien faible. Bon apport du dessin de Xavier avec ses 2 nodosités marquées ; ce dessin est complémentaire de celui de Yann. Pourquoi pas une fusion des 2 ! A mon attentif lecteur *des écrins, Minkowski 1-79 n'attend que ton observation fournie au T300, tu remonteras ce post un jour ! Parfois, on a des bonnes surprises en augmentant le diamètre mais ce n'est pas toujours le cas. Par ex, je dois récidiver bientôt sur Jones 1 avec le 600 mais j'ai peur de ne pas faire beaucoup mieux qu'avec le C14. Seulement une fois dessinée, on pourra juger. Le saut en transparence (21,15-21,75 au SQM) ne suffira peut-être pas. Pour la forme en 3D de cette nébuleuse, il y a un article complet là-dessus mais je n'ai pas approfondi, il est question effectivement de tore dans l'espace, vu de profil peut-être, je laisse bien volontiers ce travail de modèle conceptuel aux chercheurs. Enfin, concernant les 2 dessins, je ne pense pas que le premier ai influencé le second car si tu regardes bien, l'échelle est complètement différente ; j'avais carrément un autre objet devant la feuille, plus ciselé et contrasté. Dans mon cas, l'expérience rattrape (totalement ou partiellement ?) une moins bonne acquisition des données à l'oculaire. C'est comme ça, c'est la "vieillerie" et cela va peut-être heurter certains observateurs et/ou dessinateurs mais si vous voulez faire de l'extrême, faîtes le quand vous êtes au top de votre forme, au moment où votre cerveau est le mieux irrigué et oxygéné. Il y a l'organe de l'oeil bien sûr (avec son astigmatisme latent toujours à surveiller avec le poids des années et la gêne d'irradiation des étoiles brillantes de champ ) mais on oublie souvent que l'observation assidue exige des aptitudes physiologiques au top pour pouvoir mieux lutter au froid, ne pas fatiguer trop vite à l'oculaire, ou des positions inconfortables qui nécessitent certaines contorsions. Bien sûr, on ne s'en rend pas compte car cette usure est progressive. C'est pourquoi je laisse les Messier pour mon grand âge ; ce qui est certainement une erreur puisqu'ils peuvent regorger de détails très faibles également ! Fabrice M.
  16. Merci oliv pour tes conseils Je me dis avec un faible espoir que les images sont peut-etre sur la SD mais je n'arrive pas a la lire. Tes remarques m'amenent une question surement un peu bete : quand il y a deux cartes dans l'appareil comment se passe le stockage des images. Je n'ai en effet pas vu dans les menus de l'appareil un moyen de selectionner la carte ou sont enregistree les images. Y-at-il une carte par defaut (en l'occurence la compacflash pour moi) et quand elle est pleine, il utilise l'autre la SD ? Il faut que j'etudie la question. Nicolas
  17. Bonjour Emmanuel Prems !! Encore une image extra. Rarement vu l'iris aussi "flashy" avec autant de nuages autour (si je peux dire !!). Je ne trouve pas que tu sois allé trop fort sur les curseurs, par contre elle est peut etre un poil trop clair pour moi. Tu dois pouvoir l'assombrir un peu tout en conservant tous les voiles et nuages obscurs. Nicolas
  18. étoile Barnard

    23/10/19 St pol/mer
  19. Un des derniers bastions astro amateur en péril...

    Quelques réflexions, après 30 ans de travail en montagne dans un canton sites de deux stations "de sports d'hiver internationales". La neige c'est cuit à brève échéance. Mais on fait comme si... Même pire, on caricature dans ce qui ressemble à une désespérante agonie douloureuse crispée sur un déni social et climatique. Un halali sans aucun panache où l'on massacre vite fait ce qui peut encore l'être. Et moi aussi je vais faire comme si dans la caricature. Que nos chers élus me pardonnent. Mode caricature colère on : On change le nom: station de montagne. C'est plus conforme à l'époque, soulignant que l'été on peut espérer peut être avoir une saison en rab... Manque de bol, les amoureux de la montagne vont ailleurs. Une station l'été c'est moche. Quand la neige ne recouvre pas la misère, c'est un chantier avec son cortège de déchets et gravats laissés ça et là, de pistes défoncées par les camions, les 4x4, les VTT, de machinerie de canons à neige de plus en plus nombreux, de retenues collinaires minables au milieu de forêt massacrée (exploitées?). D'ailleurs les amoureux de la montagne vont ailleurs l'hiver aussi. Parce qu'une station de ski c'est tout bonnement un ghetto citadin où l'on cultive l'entre soi, entre "skieurs de haut niveau" , une jet set frimeuse gâtée et imbibée, par des programmes immobiliers débiles qui bousculent complètement le marché du logement au détriment des locaux. Créant ce qui ressemble à un décor de cinéma, avec ses appart à la "magnifique déco montagne standardisée" et ses "merveilleux chalets comme chez Heidi, ringards et prétentieux", où les appartements et villas à 12 000 € le m² sont occupés une semaine par an, par des gens dont plus de la moitié se fichent éperdument du ski... et de la montagne. Un coquille vide 90% du temps. Et qui s'isole dans l'ignorance crasse de ce que l'on appellera "la vallée et ses habitants". A côté de ces migrants friqués à qui l'on fait de plus en plus de l’œil, et qui transhument en Panamera et autres Q7, transformant nos vallées en circuit automobiles pour les nuls les we et vacances scolaires avec les nuisances, la pollution et la violence insolente qui vont bien, coexiste une population de saisonniers. Eux aussi expatriés, parfois exploités comme un prolétariat d'usine d'or blanc, à la couverture sociale et la santé aléatoire. Travaillant avec des contrats pas très clairs, et leur permettant de vivre du chômage une bonne partie de l'année. Cibles privilégiées de dealers et souteneurs qui transforment les fameuses stations en quartiers difficiles. Je ne m’étendrais pas sur l'argent public injecté dans ces parcs d'attraction réservés de plus en plus à de nouveaux très riches. On n'a plus d'eau, tout est parti dans les canons à neige et les dameuses font leur ballet nocturne tous phares allumés, crachant chacune ses 500CV pendant des heures et des heures. La journée, ce sont des norias de camions, que vomissent les chantiers pharaoniques, qui sillonnent le canton en tout sens en cherchant où déposer tous ces gravats. Natura 2000... pas grave. Et tant qu'on y est on va y marchandiser nos émotions à coup de "we bien être et detox" centrés sur le nombril, dernières invention d'un capitalisme qui change sournoisement de visage mais pas d'objectif. Une "montagne d'émotions" pas forcément positives. Finalement par certains côtés une station (terme horrible, je penses irrésistiblement à l'ISS qui ne sert à rien...) est un machin en faillite permanente, dont le modèle économique est en perdition, sous perfusion d'argent public, argent qui repart dans le grand BTP et l'immobilier, qui produit des chômeurs pour les caprices de quelques nababs qui souvent ruinent déjà la planète ailleurs. Et la ruinent ici aussi par des programmes d’aménagement ubuesques qui tiennent plus de "l'image" que de la rationalité d'une gestion de bon père de famille. Et tout ça en polluant allègrement. Même mon ciel nocturne est pollué toute l'année, alors que les 3/4 du temps il y a tout au plus 100 personnes qui habitent cette ville fantôme. Avec un bénéfice pour la population locale pas du tout évident, puisque toute autre initiative alternative de développement est cout circuité... Mode caricature colère off : Je rêve en montagne d'une économie où est favorisé un tourisme familial vert, blanc, roux, comme vous voulez, curieux, respectueux, avide de rencontre, de culture et de convivialité, où l'on vient apprendre un autre mode de vie, loin de la ville. Où les habitants ne sont pas des "indiens" qui égayent un décor de carton pâte avec un folklore humiliant. Où les emplois sont à l'année, permettant de fixer des familles dans des logements accessibles et décents. Où l'on respecte les gens en s’intéressant à autre chose que leur portefeuille. Où la montagne est tellement plus qu'un prétexte à "exploits sportifs" et courses pathétiques stupides ou un décor simplement photogénique. Dites moi qu'on va y arriver et que nos élus, pour qui rien n'est simple et facile, sauront faire la part des choses inventant avec nous une nouvelle économie de montagne, loin des illusions d'un modèle pervers qui nous a amené à la catastrophe et au surendettement ! A St Veran, chez moi, partout.
  20. IC 1795, le poisson rouge

    Merci à vous tous pour vos bons mots! En effet mon poisson est très rouge. C'est un choix, pour mettre en valeur le beau signal H-alpha qu'il y a dans cette région, et que voici (90 minutes seulement, par tranches de 10 minutes)! Daniel
  21. Yesterday
  22. 😂😂 Pas d'inquiétude Franck, aucun mal entendu me concernant rassure toi ! Je ne l'ai pas mal pris et puis ma question peut être aussi pas très claire ! J'ai du mal parfois à expliquer par écrit ce que je souhaite ! Et pour le coup j'espère de ne pas t'avoir froissé également 😉😉 Fred😊😊
  23. Oulahhh, je m'excuse de demander pardon… Pardonne moi Fred, je ne voulais pas créer une polémique quelconque, je voulais juste participer, pas d'embrouille, encore pardon !!! Gros diamètre ou petit, pas de frustration pour moi en tout cas, que du plaisir ! Bonne soirée, Franck
  24. Mouai🤔 et le prix dans le sujet ? J'ai parlé de prix ? J'ai parlé d'instruments en particulier ? Non j'évoque ici une façon ou une autre d'aborder l'observation ! Plus précisément les arguments de chacun qui font, qu'ils préfèrent utiliser leur instrument plutôt qu'un autre ! D'où relire et comprendre la question 😊 Peut-être également que la question n'est pas claire ! Je vais réfléchir comment m'expliquer un peu mieux ! Bonne soirée 😊😊 Fred
  25. Gros doute. Après réflexion, je corrige ce que je disais, le schéma paraît à l'envers. Effectivement, le schéma ne me semble pas correct : la lentille très bombé est plutôt côté ciel. Si on compare avec les correcteurs ASA. Elle attrape facilement des lumières parasites d'ailleurs (comme la lune) si elle dépasse un peu du tube. Sur le schéma, le capteur est à droite et ciel à gauche. On a les 2 couvercles. Une fois les couvercles enlevés, on rentre le correcteur dans le tube du PO et on vient le visser quasiment en butée avec le filetage M68 côté tube, jusqu'à l'épaullement. le filetage M68 de droite sert à fixer la caméra. Par contre le bloc optique semble inversé sur le schéma. à moins que je loupe un truc... Edit : oui je confirme : il y a un problème sur ce schéma. Sur les schémas ASA, les lentilles sont dans le même sens, mais le tube est dans l'autre sens : caméra à gauche, entrée à droite. d'ailleurs le tracé des rayons donné par Lyl le montre sans ambiguïté. c'est peut-être fait pour tromper l'ennemi... ou alors le correcteur est fait pour être rentré dans le PO par l'avant ??? le Wynne ASA : notez le bafflage de la lentille d'entrée bombée, c'est pas du luxe. ca manque un peu sur le TS. https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/correcteurs-optiques/553-correcteur-de-wynne-3-asa-095x.html
  26. Je l'ai relue, effectivement, je réitère… Si tu prends une Taka à 10000 euros, tu n'auras besoin que de cet instument Bonne soirée, Franck
  1. Load more activity