Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 08/26/21 in Blog Entries

  1. 2 points
    Bonjour, Voici le premier résultat de ma session photo de la nuit. La voie lactée au dessus de la falaise qui surplombe le mas de la guardia à Arles-sur-Tech. Cette image a été réalisée avec l'empilement de 20 poses de 8 secondes à 3200 iso prises au canon R6 avec un objectif de 24/70mm ouvert a 2-8. L'empilement a été réalisé avec SEQUATOR, et le traitement sous LIGHTROOM. Lien la full : https://1drv.ms/u/s!Av0AgEx_bcdckbFXl5haiDLbdvouvw?e=cSgwTB Vincent
  2. 1 point
    qui n'a jamais pesté contre le nombre de câbles USB ou d'alimentation qui peuvent trainer sur sa monture ? moi je l'ai souvent fait soit les câbles sont trop longs ou ils trainent pas terre et là bonjour pour faire attention de ne pas marcher dessus surtout quand il fait noir . soit le câble reliant le portable à la monture est trop court et vous devez tourner autour de la monture à chaque mouvement. j'en avais donc assez ! après avoir reçu certains conseils d'astrams équipés du Boîtier Ultimate Powerbox V.2 Pegasus Astro - PEG-UPBv2 , j'ai donc décidé de sauter le pas. lors de son déballage on est surpris de sa taille et de sa légèreté. Largeur : 12 x 10 x 3 cm Poids : Boîtier → 400 g Caractéristiques mécaniques : Boîtier en aluminium anodisé il est livré avec un câble d'alimentation 12V/10A avec prise allume cigare. si vous désirez comme moi l'utiliser sur du 220V~ , il vous faudra débourser la modique somme de 67€ pour obtenir la référence Pegasus-POWXT60 https://laclefdesetoiles.com/alimentations-et-cables/6401-alimentation-12v10a-pegasus-astro-xt60.html première surprise et pas des moindres : le câble secteur pour l'alimenter n'est pas fourni et la sortie de ce boitier est spécifique .sic deuxième surprise : il n'est pas fourni de fixation ! comme d'hab il faudra de nouveau passer au tiroir caisse pour acheter ces fixations à 40€ . il n'y a pas de petit profit ! https://laclefdesetoiles.com/colliers-queues-d-aronde-supports/6405-fixation-pegasus-astro-pour-boitier-ultimate-powerbox-v2.html ce n'est pas le seul à pratiquer de la sorte . ZWO est aussi bien placé dans ce domaine. il est par contre livré avec : d'une Interface sonde de température d'un câble USB-B 3.1 d'une longueur de 3 m d'un câble d'alimentation type allume-cigare 10A longueur 2 m et de 4 câbles d'alimentation continu 2.1 à 2.1 mâle longueur 1 m les fonctionnalités de cet appareil sont nombreuses , outre le fait de gérer ces moteurs de mises au points , il est capable de gérer les résistances chauffantes et de jouer le rôle d'un HUB USB . L'Ultimate Powerbox V2 réunit les fonctionnalités suivantes : - 4 sorties 12V de 7A maximum pour chaque sortie (sorties prises jack diamètre 2,1 mm / centre positif) - 3 sorties d'alimentation pour la gestion de résistances chauffantes , ventilateur et flat - un Hub de 4 ports USB 3.1 (SuperSpeed, 5 Gbit/s) et de 2 ports USB 2.0 protégés électroniquement et gérables individuellement - un Contrôle de moteur pas à pas pour la mise au point (voir onglet "Accessoires") _ une interface pour sonde environnementale (température, humidité, point de rosée) → ajustement de la mise au point en fonction de la température - une sortie Variable / Software Configurable entre 3 et12V / sortie regulée de 3Amps il est donc polyvalent et capable de gérer n'importe quel set up. ça c'était pour le hardware . passons au software les drivers sont disponibles sur cette page du constructeur https://pegasusastro.com/support/ la documentation d'installation et de configuration sont accessibles sur celle ci https://pegasusastro.com/products/ultimate-powerbox-v2/ comment faire ?rien de plus simple . vous installez le driver du boitier compatible avec votre OS puis le logiciel Ultimate Powerbox V2. vous connectez l'ensemble de cordons et lancez cette applicatif la fenêtre principale "power" sur laquelle vous arriver vous permet de gérer l'ensemble de vos éléments de puissances la documentation est succincte et peu gourmande en explicatif. il faut dire que l'ensemble est d'une simplicité déconcertante et il ne vous faudra pas plus d'une heure pour avoir le tout des menus elle se compose de 5 modules : - en gris le menu de configuration et de mise sous tension - en jaune l'alimentation en entrée -en mauve la gestion des sorties 12V= - en rouge la gestion des résistances chauffantes - en vert la température externe l'onglet "Data" vous permet d'activer ou de désactiver les ports USB le port "focus" que je n'utilise pas permet de gérer les moteurs de mise au point. je ne l'aborderais pas. ensuite les autres onglets permettent de vérifier sous forme de graphique l'ensemble des alimentations et des températures actuelles . le dernier onglet "settings" permet de connecter ou de démarrer les modules lors de l’initialisation du boitier . voila c'est aussi simple que ça . les points forts : - petit et leger - logiciel simple d'utilisation - multi taches ( HUB , gestion puissances , gestions résistances chauffantes , gestion focuser,etc...) - cordons et câbles fournis les points négatifs : assez cher (695€ avec les options) pas de fixation comme l'eagle 3 de primaluce et non fournit de base alimentation 220V~ en option pas de pc en interne pour le stockage si vous désirez l'utiliser sur plusieurs set up sans le fixer en définitif , j'ai opté provisoirement l'installation par deux bandes munies de scratch sur la demi colonne en attendant de remettre les câbles en ordre conclusion: il ne lui manque plus qu'a intégrer un Rasberry PI 4 et vous avez l'équipement pour passer une bonne soirée d'observation son petit frère vient de sortir : Boîtier Pocket Powerbox Advance Pegasus Astro on y retrouve tous les modules concernés mais il est plus compact et possède moins de sorties mais à l'avantage d'y raccorder un rasberry PI Le Pocket Powerbox Advance réunit en un seul boîtier les fonctionnalités suivantes : 4 sorties électrique 12V DC pour un total de 12A max Système ON / OFF géré depuis le PC 1 sortie de puissance réglable (3, 5, 8, 9, 12 Volts) / 3A (peut être allumé / éteint) pour alimenter votre appareil photo reflex numérique / ou non reflex 4 ports USB 3.0 ou 3 ports USB 2.0 disponibles 1 port USB 3(jusqu'à 3 A) pour connexion un appareil de type Raspberry PI (3/4) 1 port Ethernet connexion RJ12 pour le contrôle d'accessoires périphériques (focuseur...) 2 sorties d'alimentation à connecteurs RCA pour la gestion de résistances chauffantes ou de boîte à flats 1 interface pour sonde environnementale (température, humidité, point de rosé) → ajustement de la mise au point en fonction de la température Canaux de réglage automatique de température de la résistance chauffante Protection contre l'inversion de polarité Fonctionnement USB / PC contrôlé ou autonome Dimensions : 100 mm x 73 mm x 25 mm Boîtier léger et compact en aluminium Compatibilité : ASCOM et INDI Nota : un seul bémol concerne la sonde . cette sonde n'est pas très "optimisée et compacte" . le câble est tellement sensible qu'une des patte c'est désolidarisée du CI. je vous conseille de bien la fixer quitte à renforcer l'attache du câble en sortie de module certains astrams ont constatés des coupures récurrentes sur ces modèles . il s’avère en faite que les câbles sont soumis à des contraintes de mouvement de la monture . depuis que je l'ai connecté en bout de la barre de contrepoids ce soucis a totalement disparu.
  3. 1 point
    après avoir passé en revu les différents thèmes de Asicap, il est temps d'aborder le logiciel Firecapture connu de tous les astrams. ce logiciel est téléchargeable sur le lien suivant : lien vous allez voir que firecapture ne diffère que de très peu du logiciel de ZWO . sur le principe car sur le fond on peut maitriser d'autres parametres ! vous y trouverez toutes les versions téléchargeables de Win à linux mais il faut vous faire remarquer que toutes les caméras ne sont pas capables de fonctionner avec tous les OS. il vous est même possible de télécharger les anciennes version ( en cas d'instabilité ) . si vous n’êtes pas à l'aise avec l'informatique , privilégiez toujours les versions stables et non les versions betas le fichier téléchargé est zippé . en cliquant dessus il va vous le dézipper dans un répertoire "document" (laisser par défaut) et va y installer tous les fihciers et .exe nécessaire à son bon fonctionnement en sélectionnant le FireCapture.exe puis clic droit "envoyer vers" , "le bureau" vous copiez le raccourci pour lancer plus tard le logiciel applicatif. il suffit alors de retourner sur le bureau windows et de lancer firecapture . une page de garde va vous demander quelle caméra vous utilisez . sélectionnez celle que vous possédez et si aucune d'elle est branchée il l'en lancera une virtuelle A l'ouverture de celui ci le panneau de contrôle se trouve à gauche et non à droite comme sur asicap les deux premiers modules que vous allez modifier sont "l'image" et le "contrôle" le premier permet de choisir la résolution de l'image , le mode binning et différente taille prédéfinie . A vous de voir laquelle est la mieux adaptée a votre observation. le deuxième onglet permet de régler le gain et l'exposition. Ajuster toujours le Gamma à 50% (c’est le contraste de l’image). on peut le pousser lorsqu'on désire faire la MAP sur une lune de jupiter mais dans tous les cas il faudra le remettre apres. comme sur Asicap vous avez la possibilité de faire du RIO (region of objet interest) en sélectionnant avec la souris la zone de capture . plus cette zone est petites plus le fichier est moindre et les débits sont importants vous avez aussi deux cases l'une permettant de modifie la plage d'exposition,et l'autre les paramètres de "balances" , "la température",ect... et le nombre de fps maxi. très pratique pour régler la bande passante et dédié l'ensemble de cette bande à la caméra . a vous de tester avec usbtrafic et et le highspeed . on peut même effectuer du binning hadware avec une caméra CCD . le troisième module permet de prédéfinir le type d'acquisition suivant la planète que l'on observe . les paramètres de profils sont prédéfinies par défaut . très utile quand on débute vous n'avez plus qu'a choisir la planète de votre soirée ou d'en changer aussi simplement . ça déroute un peu mais l'on comprend vite le fonctionnement la première case définie le nom du fichier d'enregistrement et la case adjacente permet de modifier le répertoire ou va être enregistré votre vidéo le deuxième case permet de choisir le type de planète observée et juste à cote le type de filtre que vous utilisez (inutile si rien n'a été défini ) la case d'en dessous permet de limiter la durée d'acquisition ou ne nombre d'images à enregistrer et le type d'enregistrement (vidéo ser ou avi , mode image, les trois dernières cases permettent de lancer l'enregistrement , de mettre en pose ou de l’arrêter le status vous indique le nombre d'images maximales que vous pouvez acquérir et ceux réellement enregistrables ; ceux que vous avez capturés et ceux réellement sauvé l'état du disque vous permet de vous indiquer la place disponible sur le disque et la mémoire tampon pour conserver les images. ces indicateurs sont très utiles pour déterminer si votre DD est saturé , si vos débits sont limités . le module suivant vous indique l'histogramme . très utile pour l'acquisition planétaire ( à mettre au 2/3 pour évite de surexposer les portions les plus claires de la planète ) et celui qui suit vous indique la température de la caméra dans le module "option" ; vous pouvez activer certaines fonctions comme le réticulé , inverser l'image en Y ou X , enlever le bayer ,faire des flats ou des darks pour obtenir une image plus correcte enfin les deux derniers modules sont dédié au paramétrage du logiciel car firecapture est capable de géré lui aussi des moteurs de mise au point , une RAF et même effectuer un prétraitement . comme sur Asicap vous avez un onglet sur le coté de l'image qui récapitule l'ensemble des fonctions : histogramme, autoalignement , la matrice de bayer , le répertoire de stockage . un peu répétitif à mon gout mais il faut les voir comme des raccourcis d'accès. sur la barre d'en haut vous avez pas mal d'indications ou de fonctions vous permettant de sélectionner la vitesse de capture maximale ou de gérer l'agrandissement de l'image enfin dans le paramétrage certains cases devront être validées - le nommage des fichiers sous le format winjupos car une planete comme Jupiter tourne vite (sert à la dérotation des vidéos si le temps d’exposition dépasse la durée avant la rotation de la planète.) -et la récupération agressive de la mémoire pendant la capture comme vous pouvez le constater il est complet logiciellement et il permet de gerer de multiples équipements bon ciel Christophe
  4. 1 point
    mettre en station une monture équatoriale 10 micron demande de passer par différentes étapes pour obtenir de bons résultats. en louper une seule et les conséquences peuvent être lourdes de conséquence pour le suivi. 1 étape : la mise en place de la monture passe par l'étape de la mise à niveau du trépieds et de la monture équatoriale. chacun de ces éléments possède un niveau qui est assez peu précis. on ne recherchera pas une mise à niveau parfaite car cela que peut d'incidence . au contraire des autres montures , l’ergot du trépied ne sera pas mis du cote de la polaire mais à l'inverse ! veuillez vous assurer que l'ensemble de ces éléments soient bien fixés car le porte à faux est l'un des ennemis de cette perfection que nous recherchons. 2ieme étape : après avoir installer la monture équatoriale sur le trépied , vous devrez - mettre les vis qui maintient la monture au trépieds et bien les serrer - y mettre la barre et ses contre poids ce n'est qu’après ces deux opérations que vous pourrez poser votre tube sur la monture et vérifier le niveau ! 3 ième étape : le passage des câbles d'alimentations et de gestions des flux est souvent problématique et est responsable des déconnexions intempestives. dans ce lien , j'aborde cette problématique les câbles de liaisons une rotation jusqu'en butée en RA et en DEC vous permettra de vous assurer que la rotation de la monture équatoriale n'aura pas d'incidence sur les câbles ! il vous permettra aussi de vous assurer que votre tube ou caméra ne vient pas buter sur le trépied ! 4 ième étape : le serrage des axes RA et DEC doit être fait en respectant les témoins sur la monture. il est important de ne pas trop serrer et il est fortement conseillé d'utiliser la clé vendue par la société 10 micron 5 ième étape : pour mettre en service le boitier de contrôle , vous devrez vous assurer que le GPS/station météo soit connecté ; connectez la raquette , connectez le câble de liaison moteur à la monture ; installez le câble réseau et raccordez l'alimentation 24V vous pourrez alors mettre en service la monture en appuyant sur le bouton poussoir ON/OFF du boitier de commande . lors de l’initialisation , la raquette vous affichera : le modèle ,la version , @IP de connexion, la reconnaissance du GPS et du nombre de satellites reconnus avant de pouvoir l'utiliser et la paramétrer le paramétrage de la 10 microns ne se fait qu'une seule fois en théorie : paramétrage de la 10 micron. il se peut mais c'est rare que votre GPS ne trouve pas les satellites. vous serez donc obligé d'y mettre les paramètres manuellement ou alors d'y enregistrer le(s) site(s) d'observation(s) si vous utilisez un PC portable pour la gerer , vous devrez paramétrer la connexion réseau et le paramétrage de la réfraction atmosphérique paramétrage du PC pour gérer la monture lien paramétrage gestion monture 10 micron paramétrage de la réfraction atmosphérique : lien paramétrage refraction gestion monture par cable serie : lien gestion série 6 ieme étape : l'équilibrage en RA et DEC est une étape à ne surtout pas négliger et tout se fait logiciellement. cet équilibrage se réalise avec tous les éléments installés et vous devez vous assurez que le niveau de votre monture équatoriale est bien réglée dans ce post je décris précisément comment réaliser l'équilibrage : lien il est important que cette erreur d'équilibrage soit inférieur à 0,4% en DEC et en RA . le moindre déséquilibre a de lourdes conséquences sur le suivi ! 7 ième étape : la mise en station passe par l'alignement de la monture équatoriale sur l'axe de rotation du pole nord céleste et le synchronisation sur à minima trois étoiles de référence du CP . c'est le principe de triangulation qui permet à la monture de se repérer dans son espace .l'alignement sur 3 étoiles doit être fait du même coté du méridien ; sur des étoiles au dessus de 30°C et formant un triangle. pour l'astrophoto , il est conseillé de faire la MES finale sur au moins 20 étoiles ! . bien souvent je le fais que sur un coté du méridien..... là ou je vais photographier l'objet ce type de monture ne possède pas de chercheur polaire et tout ce fait là encore logiciellement . vous avez plusieurs possibilités pour aligner cet axe et mettre en station : soit en utilisant le logiciel interne : - précision moindre de 2' arcs . - peut être fait avec la caméra mais il devient tributaire de la focale du tube . en dessous de 1 m c'est tout a fait faisable - peut être fait avec avec un oculaire => pas de nécessité d'un PC pour la réaliser . pratique en nomade et un APN - un peu longue à réaliser 15mn - prend en compte logiciellement des écarts d'orthogonalité,de suivi,écart sur la polaire , la réfraction atmosphérique etc... c'est là le vrai plus de cette monture !. toutes les informations d'alignement sont indiquées dans le module "align info " : l'erreur sur la polaire, les corrections à apporter ,l'erreur d'orthogonalité lien alignement sur la polaire lien : pointage sur la polaire -soit utiliser une Polemaster : - précision de 45" à 30'arcs . - nécessité d'un PC pour la réaliser - peu importe la focale du tube puisque elle a sa propre optique - moins de 5 mn pour réaliser cette étape - prend en compte la réfraction atmosphérique mais l'incidence est vraiment minime voir nulle lien : mise en service par pole-master puis il suffit d'utiliser le logiciel de la 10 micron pour la MES sur 3 étoiles -soit utiliser l'ASI pro : - précision de 30" à 10' arcs suivant ces utilisateurs - nécessité d'un PC pour la réaliser - moins de 5 mn pour réaliser cette étape - fortement tributaire de la focale du tube . NT : allez chercher une étoile avec une focale de 3375mm c'est comme chercher une aiguille dans une meule de foin. d'autre part plus la focale est grande plus le temps de pause devra être long. lien : asiair puis il suffit d'utiliser le logiciel de la 10 micron pour la MES sur 3 étoiles 8 iéme étape : l'erreur d'orthogonalité : en cours de test. cette erreur est souvent importante 9 iéme étape : avant d'utiliser votre setup pour photographier le ciel , vous devrez synchroniser votre logiciel à la monture , effectuer une focalisation , renseigner la position de la monture et de la caméra par rapport au CP et éventuellement effectuer un modèle de pointage lien initialisation 10 ieme étape : pour utiliser correctement votre monture , vous devrez choisir la vitesse de suivi de la monture à l'objet désiré ! pour cela il faudra aller dans le module "drive" et "tracking speed" . 4 modules vous sont proposés : Sidéral : pour le CP Solar : pour le soleil lunar : pour la lune Custom : vitesse spécifique à votre besoin Stop : utile quand on veut faire de l'observation terrestre ou pour régler son chercheur. surtout n'oubliez pas de remettre le "dual tracking" pour avoir un suivi sur les deux axes ! vous voila donc prêt pour faire une séance de photographie bon ciel Christophe
  5. 1 point
    Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités : 1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant : Le nom du club Le mot de passe Votre nom de membre Astrosurf Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez. 2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec : Le nom du club Votre nom de membre Astrosurf Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra). 3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".