Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 03/30/20 in all areas

  1. 32 points
    Bonjour Les galaxies sont nombreuses ces temps ci et le C11 était de sortie ces dernières soirées pour arpenter la Grande Ourse ou les Chiens de Chasse, histoire de mettre à jour mes anciennes images. Bref beaucoup d'amusement, sous des ciels dégagés dans le Grand Nooord, mais souvent venteux et un peu "turbulent". Voici une galaxie de la Grande Ourse, Ngc 4051 imagée au Kaf3200 derriere le C11 HD à 2.8 metres de focale. J'ai posé 30 x 250 secondes en luminance avec un seeing de 2.0" d'arc. La couleur date un peu, faite au Kaf1603 au C8 avec 30 mn environ par couche R, G et B en bin2. Traitement Iris et PS CS2. Site péri urbain de la région Lilloise, SQM 19.4. C'est une spirale barrée vue de face, un peu "tourmentée". Image 2100 pix Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  2. 30 points
    Bonsoir, Voilà elle y est dans les Pléiades …
  3. 29 points
    Bonsoir à tous, Enfin la lune est passée dans la fenêtre de la loggia, c'est assez rare en ce début d'année parce-qu'elle est souvent trop haute (oui c'est un comble quand tout le monde demande à ce qu'elle soit le plus haut possible) ou à l'Ouest comme Vénus. J'ai pu tester ma nouvelle monture une EQ8, résultat mitigé pour l'instant, je pensais vraiment qu'elle serait plus robuste et moins sensible au vent que ma Taka JPZ, je dirais qu'elles sont très équivalentes (elles font le même poids) le suivi paraît plus précis mais ma bonne JPZ demanderait une révision pour comparer ! Après petite discussion avec Jean-Luc, la turbulence ne m'apparaissait pas comme lui la voyait, des vibrations étaient bien gênantes et je n'ai pas pu peaufiner la collimation, c'est dommage, cela contribue à la dégradation des captures, mais les résultats ne m'ont pas trop déçus et puis, ça faisait au moins un an que je n'avais pas réussi à faire du lunaire ! J'ai les yeux un peu exploser avec tous ces traitements, j'ai donc eu la flemme de remettre les paramètres de prise de vue sur chaque image Pour le principale, capture du 04/04/2020 C14 Xlt, monture EQ8 (ancienne version, mais pourquoi diable, ont-ils mis des manettes de serrage en DEC et AS aussi petites ) barlow barcon, filtre Astronomik orange (le vert ne passait pas), caméra ZWO IMX 174MM. Firecapture pour l'acquisition, Astrosurface Helium "merci Lucien" et photoshop. Bon ciel à tous ! Ah oui, les critiques constructives sont toujours les bienvenues ! Will Gassendi : Le Golfe des Iris : et enfin les très grands classiques, Clavius et Tycho : Il y en avait d'autres mais trop abîmées par la turbulence !
  4. 29 points
    Bonsoir les amis, Bien que le moral soi assez bas j'ai fait quelques photos de la Lune hier soir avec ma SW Esprit 100ED munie du FFC Baader et mon Sony A 7 RIV, focale résultante environ 2600 mm, la turbulence était moyenne à forte. Traitement de 25 images avec Capture One, AS!3, Prism10 et DxO Photo Lab. voila j'espère qu'elle va vous plaire? Bonne soirée Christian
  5. 28 points
    Bonjour à tous, Ce soir, nous vous proposons un retour avec Janus Sud, et la célèbre galaxie de la Roue de Chariot (ESO 350-40). C'est une galaxie lenticulaire à anneau située à environ 500 millions d'années-lumière du Soleil dans la constellation du Sculpteur. Bon, tout le monde connait cette galaxie, on la retrouve dans toutes les revues du monde entier. On a tous rêvé par exemple devant l'image de Hubble. La forme actuelle de la galaxie de la Roue de chariot serait issue d'une collision avec une petite galaxie il y a environ 200 millions d'années. Probablement d'une forme en spirale semblable à celle de la Voie lactée, la galaxie de la Roue de chariot aurait été entièrement traversée par la petite galaxie, ce qui a créé une énorme onde de choc qui a provoqué une perturbation gravitationnelle à travers la galaxie cible. L'onde de choc s'est propagée a une vitesse d'environ 320 000 km/h (soit environ 90 km/s) en balayant la poussière et le gaz interstellaire, amorçant du même coup des régions à sursaut de formation d'étoiles. L'apparition des bras spiraux ou de faibles rayons entre le noyau de la galaxie et l'anneau extérieur de celle-ci laisse croire que la structure en spirale de la galaxie commence à réapparaître. Maintenant, il y a une autre hypothèse qui explique la structure peu orthodoxe de la galaxie à l'aide d'un modèle basé sur l'instabilité gravitationnelle. Ce dernier montre que les perturbations gravitationnelles axisymétriques (radiales) et non axisymétriques (spirales) de faible amplitude permettent une association entre les amas de matières grandissants et les vagues axisymétriques et non axisymétriques gravitationnellement instables qui prennent l'apparence d'un anneau avec des rayons. Bon, personnellement, je n'ai pas compris grand chose à la deuxième hypothèse:-). Voici le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en10h50mn. Couche R, V et B en 1h50mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.1 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici l'image de l'ensemble du champ, biensur à regarder en pleine trame: Le crop sur la galaxie: Et comme toujours, bonne astro à tous!!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  6. 26 points
    Bonjour à tous, Voici UGC 7321, une petite aiguille dans la chevelure de bérénice, ultra fine (on est ici à 0.5"/p). J'ai suivi les conseils de Martin pour la couleur, c'est sans doute un peu mieux (?), mais j'ai néanmoins multiplié mon image bleue par 2 (!) avant de faire le rvb... à creuser avec mes nouveaux filtres si le problème persiste. Il y a là 1h par couleur et 4h de luminance avec le newton sw 250/1200 + paracorr2 + qsi690. Nathanaël
  7. 24 points
    Hello assez cool la Lune ce soir, elle montait à 52 puis 53°. Si ça passe plus haut, je ne peux plus suivre, avec le Mewlon 250 à cause du balcon du dessus. En plus le ciel s'est enfin décidé à être stable, du coup j'ai pu pousser le Mewlon plus loin que je ne l'avais poussé jusqu'ici sur la Lune. C'est pris avec un filtre g'. Ces images sont préliminaires, il en reste d'autres à traiter (mais bon je serai étonné que je sorte mieux au moins sur ces 2 zones. Ca me confirme ce que je pense depuis un moment, ce tube sur la Lune peut vraiment aller taquiner les C14 J'ai tenté l'UV mais ça manque trop de flux. J'ai passé un autre filtre maison à spectre large b-uv qui laisse et là je crois que je manque de focale en fait. A voir à traitant tout. Elle va plaire à @AlSvartr, @Simon Fabre et @wilexpel celle-ci je pense
  8. 24 points
    Miracle hier soir en banlieue parisienne après une journée entièrement couverte... Le ciel se dégage lentement... J'ouvre la fenêtre de mon bureau, Vénus à 22 h 30 est un peu basse, mais bon, j'installe le pied photo, le D810 A et le 300 mm... C'est parti, 80 poses de 2 secondes à 500 ISO et F/5. Ah si j'avais été à la campagne avec ma monture équatoriale... Mais chu drôlement content quand même, dans ces conditions dantesques, d'avoir contemplé ce pestacle et de vous proposer cette petite carte postale... S
  9. 23 points
    Salut à tous, Encore du bon seeing le 1er avril à la faveur de la descente d'une dorsale anticyclonique qui a mis un terme au vent de nord/est froid des 2 jours précédents. J'ai eu la chance de trouver d'occasion l'année dernière une ASI183MM que je destine aux T500 AstroQueyras ainsi qu'à l'ALPY600. Voici un petit test avec les mêmes filtres que l'autre fois: deux UV + un violet + un IR. La caméra était utilisée avec le même setup que l'ASI290MM. J'ai eu une petite surprise en calculant les échantillonnages : avec l'ASI290MM j'étais à 1,8 photosite pour le pouvoir séparateur, soit officiellement sous-échantillonné (et encore je ne tiens pas compte de la longueur d'onde), avec la 183 je suis à 2,2, donc plutôt pas mal. Note: les deux caméras sont utilisées en binning 2x. C'est le changement d'ADC qui a entraîné ce petit cafouillage, je me souviens qu'avec l'ADC ASH je rajoutais en plus un tube allonge. Mais bon, pour faire Vénus en UV, c'est rare de pouvoir exagérer. La 183 se comporte très bien dans ces courtes longueurs d'onde, avec exactement les mêmes temps d'expo et de gain que la 290, en tenant compte de la différence d'échantillonnage elle est donc sensiblement plus lumineuse encore. Par contre je la trouve peut-être un poil plus bruitée. Lors de la deuxième série de capture (celle-ci) j'ai choisi d'augmenter légèrement l'expo et de diminuer le gain. Le filtre IDAS BE410 ne donne pas de meilleur résultat en réso, mais je pense que ce sera un filtre terrible pour photographier les nuages de Mars de façon plus efficace qu'un filtre bleu normal !
  10. 22 points
    Bonjour ou bonsoir à tous, Pour continuer de fêter la naissance de mon « nouveau » jouet, et après Jones-Emberson et PuWe1, je vous propose LoTr5, soit Longmore-Tritton 5, ou PN G339.9+88.4. Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s’agit d’une nébuleuse planétaire de la Chevelure de Bérénice. LoTr5 a été découverte par A. J. Longmore et S. B. Tritton en 1980 sur les plaques photographiques du UK Schmidt Telescope (1.2m) opérant à Siding Spring en Australie. Quelques recherches nous donnent les informations suivantes. Elle a la plus haute latitude galactique des NP connues, à peine à 1.5 degrés du pôle nord galactique. Sa distance a longtemps été en question, GAIA donnant une distance de 1650 AL par mesure de parallaxe, et elle mesure 1.8AL de « diamètre » (sa structure est en fait bipolaire). Cette nébuleuse est habitée par un système d’étoile binaire comprenant une étoile géante en rotation rapide, et d’une sous-naine ou naine blanche, cette dernière étant responsable de l’ionisation de la nébuleuse à la longueur d’onde de 500.7nm, qui lui donne sa couleur bleue-turquoise caractéristique. Cette naine est d’ailleurs une des plus chaude connue, avec une température estimée entre 100 et 150 000K (ou degrés C donc). Pour l’anecdote une image haute résolution de la binaire de LoTr5 a été tenté en 1999 avec le HST mais sans succès, sans que l’on sache si la cause en était leur très faible angle de séparation ou la très faible magnitude de la naine chaude. Dernièrement des recherches penchent vers un troisième larron accompagnant le couple décrit plus haut. Pour plus d’information (en anglais) sur les derniers rebondissements dans la recherche de la nature des étoiles centrales de LoTr5 : https://arxiv.org/pdf/1801.06032.pdf Un poster intéressant aussi ici : https://www.sea-astronomia.es/sites/default/files/archivos/proceedings13/ViaLactea/poster/poster_allera.pdf Pour cette image j’ai cumulé un peu plus de 9 heures de pose, avec le matériel et conditions suivantes : - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC) OIII Ha - Echantillonnage 1.18"/pix - ciel urbain - 3200ISO – DOF - 1114x30" = 9h17’ – les soirs des 20, 22, 31 mars et 1er avril. Je devrai tenter des brutes de 60s voire plus, car le star eater ne se verra à mon avis pas du tout (étoiles non « ponctuelles »). Je gagnerai en S/B et en temps de traitement de script Siril (23h de moulinage là, quand même). Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril. Courbes sous PS, mais je ne suis pas spécialiste. Je la laisse donc plus ou moins « bio », mais je pense qu’elle en a peut-être sous le pied avec un meilleur pilote. Je n'ai pas regardé sa magnitude surfacique mais tout comme PuWe1, elle n’est pas visible sur une brute de 30s : ...sauf si on tire les curseurs un maximum on devine un truc méga faiblard : En espérant qu’elle vous plaise, elle est ténue, moi j’adore au moins sa couleur, et y’a un peu de monde derrière ! Petit zoom: Couche Rouge : Couche Verte : Couche Bleue : Jean-Marc
  11. 22 points
    Bonjour Ngc 4100 est une belle galaxie spirale de la Grande Ourse, elles sont très nombreuses dans ce secteur et nous avons de quoi faire.. Elle nous apparait très inclinée, presque de profil, avec des spires marquées et centrées sur un coeur de petite taille. C'est une spirale de classe Sa, donc sans barre. Je l'avais faite autrefois avec le C8 ou le C9, cette version à 0.5"/pix détaille un peu mieux sa structure. Conditions d'amusement : C11HD à 2.8 metres de focale + Sbig ST10XME, 24x 240 secondes en bin1, ciel péri urbain Lillois, SQM 19.4, seeing 2.2", vent NO marqué et assez génant. RGB 2010, Sigma 1603 bin2 30 mn par couche. Traitement Iris et PS CS2 image 2100 pix Bon confinement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  12. 22 points
    bonjour à toutes et à tous ! un ciel bien dégagé , une lune très haute , et un froid qui tombe avec le coucher du soleil , pour une nuit encore hivernale ! j'ai essayé le filtre vert puis je suis revenu au filtre rouge , c'était plus raisonnable ! CFF 300 f/d de 20 asi 178mm fltre vert ou filtre rouge as2 , iris + astrosurface : cliquez pour les full lever de soleil sur Morétus à 80% filtre vert : autour de lillius filtre vert : Stöfler filtre vert : Ptolémée filtre rouge : Posidonius du 31 mars filtre rouge : j'ai pas fini de traiter , bon ciel et merci ! polo
  13. 21 points
    Hello tout le monde, Mercredi 1er avril, j'ai quelques minutes dispo devant moi, je sors le dob T254 avec pour idée de me faire un petit dessin lunaire. Les conditions de seeing sont plutôt bonnes, après une belle balade sur le terminateur à 480x (powermate x2 + Radian 5mm) je décide de m'attarder sur une seule région et de tirer le portrait de Rima Hadley. Le dessin fut plus compliqué que je le pensais ! 2h à l'oculaire ! Je me perd, trop de bosses, de creux, de cratelets à representer... il faut faire des choix. J'essaie de mémoriser un maximum de petits détails pour la mise au propre du croquis. Mais j'avoue ne pas trop avoir confiance dans ce que je dessine... Voici une petite photo du dessin à mi-parcours : Puis phase de mise au propre, je reprends confiance ! Le travail indispensable de retouche, d'estompe, de valorisation redonnent du reliefs au dessin et je parviens finalement à obtenir un résultat fidèle à ce que j'avais à l'oculaire. Bonne journée ! Guillaume
  14. 21 points
    Bonjour, Petite participation lunaire. Je continue à découvrir le C8 et je l'aime bien . Il est compact, pas lourd et facile à manipuler. Concernant l'acquisition lunaire, le ciel était bien dégagé mais il y a du vent quasiment tout le temps, même s'il a tourné depuis hier. L'acquisition du 1er avril a été sportive car j'avais toujours ces ennuis informatiques. Il fallait donc que j'agisse sans arrêt sur le touchpad sinon l'image fige. Ce n'est pas pratique pour la mise au point ni pour agir sur la raquette en même temps. Hier Daniel (skywatcher) m'a fait changer un fichier dans dossier général de firecapture et miracle : l'image ne fige plus, un grand merci Daniel (et merci également à tous les amis forumeurs qui se sont penchés et m'ont aidé sur ce problème) ! J'essayerai firecapture sur Vénus , peut-être que le miracle va perdurer et que "exposure" ne sera plus bloqué. Les images ne sont pas très fines, je pense que c'est de ma faute plus que de la turbulence. Bien que le logiciel astrosurface soit top, je ne maitrise pas encore très bien les curseurs (la map doit être perfectible aussi, rogntudju de lunettes progressives) Mais c'était fort agréable de passer la soirée à la fraiche en compagnie des bestioles (la pipistrelle est revenue, je sais que les chauve-souris ne sont pas en odeur de sainteté en ce moment, mais elle est mignonne quand même ) Donc C8, dmk41 monochrome et Barlow x2, traitement astrosurface Clavius du 1er avril : Clavius du 3 avril : Comparaison entre le 1er et le 3 avril : Copernic du 1er avril : Copernic du 3 avril : Voilà, je suis quand même contente parce qu'avec le logiciel qui fonctionne sans avoir à agir sur le touchpad sans arrêt, c'est bien plus pratique, un problème en moins. Je pense que je vais acheter un nouveau filtre rouge parce que le mien est un 1er prix sans marque et que je pense qu'il n'est pas terrible mais pour l'entrainement c'est bien suffisant. Mille mercis pour vos avis, remarques et astuces !
  15. 21 points
    De belles conditions hier soir pour imager la Lune. J'ai commencé par ma lunette APM 107/700 avec le Nikon Z6 (et une Barlow 2x): Addtion des bruts sous Astrosurface. Les petits détails se déformaient continuellement, et se retrouvent donc épaissis une fois le stack réalisé, baissant la définition de l'image. 13 et 18 bruts additionnées et ondelettes. J'ai ensuite installé le Mewlon de 250mm, pour voir tout ça de plus près. Le seeing le méritait: Avec filtre rouge et Barlow. Camera ASI174mm. Jean-Yves
  16. 20 points
    Salut les amis, conditions de misère pour cette animation d'ombres sur Clavius. J'étais confiant sur les 4 premiers films dédiés à une petite mosaïque, les conditions étaient encore assez convenables, et du coup j'ai laissé la barlow 1,6x puis les conditions se sont dégradées très vite, on le voit bien sur le gif ! Cassegrain 250mm + barlow Antares 1,6x + ASI120MC. Sers de 3000 images environ entre 21H39 et 23H42 local, 200 images retenues par film. Traitement de la couche rouge sous Iris, utilisation du pregister2 pour limiter un peu la libration + le petit défaut de MES. Synthèse du gif avec Ulead Gif Animator 5. J'ai du réduire à la taille de 70% le gif final qui comporte 17 images : Juste avant, avec des conditions meilleures, j'ai fait une petite mosaïque de 4 images ( taille 80% ) : Désolé pour le trou, ce n'est pas un oubli cette fois ci , le traitement du 4ème film est parti en vrille pour des raisons qui m'échappent. D'ailleurs faut prendre avec des pincettes les détails bizarres juste à la limite au dessus du bout qui manque.
  17. 20 points
    Bonsoir à tous, Le C14 a une seconde fois pointé la lune hier, après avoir pris ses marques la veille. Les conditions étaient moyennes, ça turbulait beaucoup pendant les films, mais plutôt des ondulations que de la bouillie, les fins détails étaient bien là dans les trous, fugacement... C14, à F/D30, Baader FFC et ADC Pierro Astro, caméra ZWO 174MM avec filtre rouge Astronomik. Captures à 6 ms, films de 2 minutes, gain voisin de 300, variable selon les prises. Traitement AS3!, R6 pour les ondelettes, gamma et exposition sous Pshop. Commentaires toujours bienvenus, merci. Double clics pour les full, naturellement... A bientôt. Prenez soin de vous. Simon On commence par le nord, Meton et Bond, et le limbe, 2000 images, 6 ms, gain 328: Puis la classique Vallis Alpes, mêmes conditions, seulement 600 images (gros coup de turbulence): On descend un peu en latitude et on arrive à Archimedes et Rima Hadley, 3000 images, 6 ms et gain 333: On poursuit avec Rimae Triesnecker et Hyginus, 2000 images, 6 ms, gain306: Puis le fameux Ptolemaeus, 3000 images, 6 ms, gain 333: On descend encore un peu, un petit retournement, et voilà le beau couple Stöfler et Maurolycus, 3000 images, 6 ms et gain 309: Pour finir en beauté avec Moretus et le limbe sud, 2000 images, 6 ms et gain 302:
  18. 20 points
    Bonsoir, Le rapprochement Vénus-Pléiades ce soir, ben c'est un peu cramé et avec un beau reflet … Canon 600d à 1600iso, TS 72-432 et réducteur de focale (341mm), 61 poses de 20 secondes …
  19. 20 points
    Bonjour En ces temps particuliers, le ciel permet de s'évader et ça fait du bien, surtout que par chez moi la météo est relativement clémente. Et je me sens privilégié d'être confiné à la campagne. A à peine plus d'un kilomètre de chez moi il y a un petit lac bien pratique pour les photos de paysages. Du coup j'y suis allé samedi dernier pour photographier ce magnifique rapprochement entre la Lune parée de sa lumière cendrée, Vénus et les Pléiades. Les images sont prises avec un Canon 6D refiltré Astrodon et un objectif Irix 15 mm à f/2.4. La première est un panoramique de 2 images. En espérant qu'il fasse beau vendredi soir pour le passage de Vénus dans les Pléiades. Irix 15 mm à f/2.4: Pose 4 secondes à 640 iso Irix 15 mm à f/2.4, 13 secondes à 1000 iso Irix 15 mm à f/2.4, 20 secondes à 1250 iso Irix 15 mm à f/2.4, 15 secondes à 1250 iso
  20. 19 points
    Salut, voilà en un seul post mes observations de ces derniers temps. Tout est fait avec mon T406 depuis la Vendée. - Au rayon des nébuleuses : deux observations débutées l’année dernière et achevées cet hiver. M78 (Orion) 88X sans filtre Régulièrement pointée mais jamais considérée comme étant une cible avec du potentiel : pas bien grosse, floue de prime abord. Mouai, passons à autre-chose. Finalement l’année dernière j'ai quand-même sorti une feuille pour elle et quelques détails sont sortis au fil du temps passé à la croquer : le pompon luminescent se décompose en quelques mèches de gaz. Et puis il y a aussi de la nébulosité qui nimbe l’étoile un peu plus au nord-est (en bas à droite), c’est NGC2071. On détecte aussi une écharpe très peu lumineuse qui borde M78, NGC 2067, la nébuleuse sombre (?) qui la sépare de M78 donne des allures de Lagune à l’ensemble. IC2177, La Mouette (Licorne) 88x et H Beta Encore une fois le H Beta s’est avéré être utile sur une nébuleuse « réservée à la photo ». Beaucoup d’hydrogène dans cette nébuleuse mais peu d’OIII (d’où sa réputation d’inobservable en visuel), en particulier la tête de la Mouette (Gum1 ou encore Sh2-292) n’émet pas du tout d’OIII. Avec le filtre H Beta c’est justement Gum1 qui ressort le mieux, avec son fameux canal sombre qui forme l'ouverture du bec. Il faudra que je revienne sur cette tête car l’échelle réduite du dessin (elle est toute petite sur mon dessin alors qu’à l’oculaire elle est d’une belle taille) ne m’a pas incité à entrer dans le détail. Certaines portions des ailes sortent assez bien avec par endroits la sensation de bandes de gaz qui s’étirent. Comme la nébuleuse est immense j’ai utilisé une feuille préparée avec des étoiles déjà positionnées. - Des NP : NGC2392 (Gémeaux) 880X sans filtre (Ethos 8 + Powermate 4) Ce soir-là, en vérifiant la collimation sur la polaire il était évident que le seeing était très potable, c’était l’occasion de faire de la NP. Avec un Gr de 220x l’image de l’Esquimau n’est pas si spectaculaire mais en passant à 440X la structure devient évidente. A 880X l’image est confortable, la ‘luminosité’ ne manque pas et le visage montre du détail. Je l’avais déjà dessiné il y a pas mal d’années mais il ne fallait pas rater l’occasion d’en refaire un portrait. Les joues sont bien marquées, le sourire est tordu, et toujours cette centrale d’un piqué pas commun. Abell12 (Orion) 220X et 440X avec OIII Je commence à 220X et OIII et en effet il y a bien un segment lumineux juste à l’ouest de l’étoile mu Orionis. Au départ j’ai pensé que ce n’était qu’un morceau de la NP que j’imaginais vaste, mais au final j’avais sous les yeux l’ensemble de la bulle de gaz et c’est une zone plus marquée (à l’ouest) qui m’a au départ donné l’impression d’un segment. Je monte à 440X pour mieux détailler l’objet et malgré l’OIII la lumière ne manque pas. Comme Serge l’a dit dans son récent croa du même objet, l’étoile toute proche est gênante pour apprécier la bulle mais les deux objets très différents composent un tableau esthétique et vraiment pas commun. Comme il l'a dit aussi, la forte luminosité de l'étoile met en évidence la teinte cyan de l'OIII. NGC2346 (Licorne) 220X et 440X avec OIII Idée inspirée par un post récent de Bertrand Laville. Invisible sans OIII, à l’inverse elle tolère un fort Gr avec ce filtre. Pas simple à décrypter au-delà d'une forme de rectangle ou d’ovale autour de la centrale, des bras qui en partent , dont deux (opposés) plus affirmés. - Des galaxies, ça il y en a. NGC2513 et consorts (Cancer) 220X Pas grand-chose à dire car pas de structure vue dans ces trois galaxies. NGC2513 est la plus lumineuse en bas à gauche, à droite c’est 2511 et en haut 2510. D’autres galaxies faibles sont censées être présentes dans ces environs, mais je n’en ai vu aucune. NGC2563 et ses copines (Cancer) 220X Pas beaucoup plus excitant, deux autres galaxies étaient censées être dans le champ mais elles sont restées invisibles. NGC2563 est celle de droite, en bas NGC2562, à gauche PGC23379. Arp82 composé de NGC2535 et 2536 (Cancer) 220X Duo (en interaction) très faible. Les départs de spires de 2535 sont devinés. Un noyau est perçu, les rebords du disque sont vus renforcés. NGC2146 (Girafe) 220X Jamais pointée auparavant et ce fut une belle surprise. Tout de suite on perçoit qu'elle a un petit problème de symétrie avec ses spires, ainsi qu’une bande d’absorption près du noyau. Les larges spires sont diffuses mais bien présentes, celle de droite était mieux vue que celle de gauche. NGC2403 (Girafe) 220X Là aussi structure assez étonnante, un large disque central bien vu et montrant des nodosités, un départ de spire très net, une zone HII très flashy. D’autres morceaux de spires plus excentrés sont vus mais faiblement. Hickson44 (Lion) 220X NGC3190 est la plus remarquable, formant un fuseau bien lumineux et net. Bande d’absorption bien vue, un peu à la façon d’une M104. Au nord (en bas), NGC 3193 est une elliptique sans détail. En haut à gauche, NGC3185 est encore un peu moins lumineuse que la précédente, malgré cela on perçoit le noyau et (par rares instants) un rebord renforcé par endroits ainsi qu'une barre. NGC3187 (à gauche de 3190) est faible, c’est un court segment dont on devine que les extrémités s’infléchissent, ce qui trahit l’amorce de spires. L’ensemble montre une belle diversité d’aspects, très joli ! Merci Bertrand pour ton post incitatif d'en face sur les Hickson du Lion. Hickson57, Septet de Copeland (Lion) 300X On a vite fait de passer dessus sans rien voir si on n’est pas prévenu qu’il y a un truc dans le champ ou que le grossissement n’est pas suffisant. Une carte de repérage est la bienvenue. Je mets ici une version annotée pour s’y retrouver. Ce sont NGC3753, 54, 50 et 46 qui sortent en premier, mais il m’a fallu monter à 300X voire 440X pour séparer 53 et 54, vues soudées sinon. Pour les trois autres, elles sont vues par glimpses mais sans aucun doute possible. Entre l’étoile et NGC3748 il y a une 8ème galaxie (PGC36610) mais pas vue pour ma part même en sachant exactement où la chercher. Bertrand l’a eue avec son T635. Sympathique moment passé à chasser la tachouille (d'abord sans carte) et j’ignore jusqu’à quel diamètre on peut descendre pour voir les 7 dans un bon ciel. Pour info les magnitudes vont de 13,6 (NGC3753) à 15,2 (NGC3745). C'est comparable aux magnitudes rencontrées dans le Quintet de Stephan (de 13,6 à 14,8) mais les individus sont très sensiblement plus petits dans le Septet : le grand axe de NGC3753 mesure environ 1' d'arc et les six autres galaxies ont des dimensions inférieures à cette valeur. NGC4216 (Vierge) 220X Joli trio de fuseaux plus ou moins lumineux et diversement inclinés, façon 'les Envahisseurs'. 4216 est superbe et montre un peu le même aspect que 3190 dans Hickson44 (mais elle est nettement plus grande que 3190), avec une bande d’absorption qui scalpe le bulbe. Ca donne une impression de profondeur sympa à l’oculaire. Vraiment une belle galaxie. A gauche NGC4206 est nettement plus ténue, malgré cela elle montre un peu de détails dont une virgule qui dépasse. Quant à NGC4222 à droite ce n’est qu’un fuseau diaphane. NGC4435-38, les Yeux (Vierge) 220X et 300X Beau duo de bulbes en amande, forme qui lui vaut son surnom. NGC4435 est la plus lumineuse et la structure est bien symétrique. C’est 4438 qui est la plus intéressante à cause de sa structure déformée qui rappelle NGC2146 de la Girafe, au-dessus. Déjà on perçoit une forme de parapluie à 88X. Je suis monté à 300X pour tenter de détailler le bulbe qui est tourmenté et pas symétrique, avec une sensation de bande sombre proche du noyau. A 220X le bras est (à droite) est le mieux vu, son extrémité juste au-dessus de 4435 est renforcée. Un tronçon est faiblement visible entre les bulbes des deux galaxies. Le bras gauche est nettement plus difficile à percevoir, plus trapu et plus court. NGC4762 (Vierge) 220X Etonnante galaxie vue parfaitement par la tranche et lumineuse. Un tracé à la règle serait presque de mise pour son dessin. Les extrémités m’ont semblé s’évaser avant de se perdre dans le fond de ciel. Juste en-dessous NGC4754 est visible dans le même champ, elle ne montre pas beaucoup de détail mais c’est l’opposition des genres qui est intéressante. NGC5529 (Bouvier) C’est mon premier dessin d’un objet dans cette constellation Encore un fuseau net, mais moins que 4762. Soupçon de bande d’absorption à droite du noyau et l’extrémité du bas m’a semblé légèrement incurvée. Le trio d’étoiles alignées en haut du dessin apporte beaucoup d’esthétisme à l’ensemble. C'est tout pour l'instant ! Fred.
  21. 19 points
    Bonjour, J'ai essayé d'envoyer ce message mercredi, mais suite à un gros problème sur mon PC l'annonce du début de ce projet se fera avec deux jours de retard... Il s'agit d'un nouveau projet pour le fun et la gloire, dont je serai sans doute le seul à avoir un prototype, compte-tenu du prix estimé de la bête. => Donc pas de risque que ce message soit interprété comme de la pub. Il ne date pas d'aujourd'hui puisque sa définition a été quasi aboutie il y a une dizaine d'années, mais je n'avais pas été au bout des simulations. L'équivalent d'une FSQ 160 ED avec la plus grande des lentilles internes qui fait 180mm de diamètre .... ça donne une idée! Pour ce projet, j'ai décidé de réduire le champ à environ 60mm de diamètre (contre près de 90mm sur la FSQ106ED) : à quoi bon un champ de plus de 60mm puisque avec ce choix il reste de la marge même avec le capteur d'une Proline (36,8 x 36,8mm, diagonale de 52mm)... Par contre, j'ai opté pour un F/D de 4,5 au lieu de 5, focale proche de 720 mm. Les images ci-dessous montrent le résultat de la simulation (ATMOS), et des plus grosses lentilles reçues en début de semaine. Le champ est parfaitement corrigé pour un résultat qui devrait décoiffer ! Les "box" sur les spots diagrams sont de 10 microns, pas de 20 microns comme on voit souvent ... Une estimation à la louche est une lunette de plus de 20kg au final, sur laquelle il faudra un système de focalisation irréprochable. A suivre ! Emmanuel
  22. 19 points
    Bonjour à tous, La petite 76 Taka a repris du service ce soir 30 mars sur le croissant de lune. Comme d'habitude, plusieurs séries de poses, et comme chacune a donné une image qui tient la route, la punition sera rude: 4 images à la suite! Avec le ciel qui change et la lune aussi par conséquence, je trouve chacune intéressante. Setup habituel, Takahashi FC76 avec Baader FFC et allonge de 40mm, Nikon D810 et le tout sur trépied Manfrotto. Pas simple d'harmoniser pour que la série soit homogène, on voit au traitement que le ciel éclairé voile beaucoup le disque lunaire. 1/60ème, iso entre 500 et 640. Séries de 97, 98, 60 et 87 images. Traitement Pipp, As!3, Prism10, Xnview et Pshop. Les full en double-clics si cela vous dit. Je crois que je préfère la seconde. Prenez soin de vous. A bientôt. Simon
  23. 19 points
    Bonjour à tous! Que de galaxies en ce moment! En voici une pas très loin de M109, dans la grande ourse, avec une "barre" beaucoup plus réduite. Toujours le newton sw 250/1200 + paracorr2 + qsi690. 3h de luminance et 1h30 par couleur. Je viens de changer mes filtres pour voir si je peux obtenir mieux. Après, il faudra bien que j'admette que le problème c'est ma technique! Je trouve souvent les couleurs de certains trop vives, mais tant que je n'arrive pas à en faire autant, peut-on dire que mon rendu relève de mes choix? Traitement Iris et PS cs2 Nathanaël clic-clic pour la full (une autre belle galaxie dessus!)
  24. 19 points
    Salut Voila apres Venus et en attendant un peu pour laissé du temps pour une animation j'ai braquer la lune J'avais laissé le train optique de Venus Optimiste C11 barlow 1.8x et filtre Rouge celestron ( pas ir cut) Je me suis balader vite fais et est bloquer sur Posidonius 2 ou 3 prise ( dommage si j'avais su j'aurai diversifier car le premier etait le bon) Apres bêtement je me suis miss en tète de faire une mosa a la barlow apres deux trois ser voyant que ca se voilais j'ai enlever la barlow pour deux region gif réduit La dernière je pense que c'etait assez blanc car la tete pencher sur l'ordi quand j'ai regarder la lune un halo diffus l'entourait j'espère etre dans les clous Bonne soirée et bon ciel Prenez soins de vous Sauveur
  25. 18 points
    bonjour à toutes et tous ! voici une partie des images du 1 avril , les nuages sont revenus ici dans le nord depuis ! CFF 300 f/d de 20 asi 178mm cliquez pour le 100% rima triesnecker : rima hygenus : alphonse : alphonse et arzachel : vallée des alpes : bon ciel et merci ! polo
  26. 18 points
    Salut Autant vous dire que je ne suis pas très jouasse de mes images cra cra mais ce n'est rien à côté de ce que je vous laisse découvrir. les images ont été prises vers 20h15 Et heureusement ils éteignent vers 23h 30. Avant la loi, ce n'était pas avant 1h et 2h30 du mat. Imaginez ! Ces images sont réalisées avec l'Eos50 et objectif 17/40. Autant vous dire que je ne débâche pas le C11 trop souvent. Et non content de ça, un voisin juste plein sud qui laisse sa P..... de lumière allumé jusqu'à 00h. Eh bien oui, Brrr! ils ont peur. Ne venez pas dans le Var!! restez chez vous, ici ils sont complètement barges avec la lumière. Vivement que je me casse de ce département de chtarbé. Bon après ce coup de gueule, voila les croûtes toute de même. Bon j'en rajoute pas plus parce que je suis en A plus Portez vous bien Pierre
  27. 18 points
    Salut à tous, Quelques shoots hier soir de la conjonction Vénus-Pleiades avec le Nikon Z6 et le 180mm Nikkor. Ensuite la Lune est visée avec ma lunette 107/700: quelles stabilité ! c'était magnifique à 100x. J'ai vite fixé le Z6 avec la Barlow 2x pour des séries de raw. Une addition de 12 images sous Astrosurface:
  28. 18 points
  29. 18 points
    Ces derniers jours 19 heures de poses LRVB avec mon ASA10. La version annotée en dessous.
  30. 18 points
    Bonjour Voici un petit objet situé dans la Grande Ourse, il n'est pas souvent imagé bien qu'il mérite que l'on s'y attarde avec un échantillonnage adapté. C'est une galaxie vue exactement par la tranche, une "Edge-On" quasi parfaite. Ce n'est pas un objet difficile à imager, relativement lumineux avec une barre de poussière contrastée. Ngc 4013 fut "explorée" par le telescope spatial et ses images de haute résolution sont dispo sur le web. Une étoile de notre galaxie est "posée" juste sur la bande de poussière, fruit du hasard et de l'alignement.. J'ai posé 24 x 240 secondes au C11 HD à 2.8 metres de focale avec la ST10XME, seeing pré image 2.0 d'arc environ. Le RGB date de plusieurs années, obtenu au Kaf 1603 en bin2. A l'époque je posais 30 mn environ par couche en bin2. Traitement Iris et PS CS2 Cette galaxie ressemble beaucoup à Ngc 891 dans Andromède, avec un profil similaire. Seule grosse différence : la taille apparente des objets. Voici un comparatif des 2 galaxies avec le même échantillonnage : Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  31. 17 points
    Bonsoir à tous Je viens de rentrer tout mon matériel après une journée marathon très mitigée avec cependant une très bonne surprise en fin de soirée... J'avais commencé à la mi-journée sur notre étoile. Mais le vent sensible de nord est a ruiné mes tentatives. En fin d'après-midi, je tourne le 254 vers Vénus. Même si le vent avait faibli un peu, ça gigotait encore pas mal. Après une petite pose repas, j'y retourne. Et là, j'ai retenu mon souffle en voyant l'image beaucoup plus stable à l'écran . Le vent avait complètement cessé. Ca n'a pas duré longtemps mais suffisamment pour immortaliser ce moment magique ... Heureusement car les conditions se sont ensuite dégradées après la tombée de la nuit (on verra ce que cela donne sur notre satellite...) Matériel : SW254/1200 (13"/p (projection oculaire (ortho Genuine de 9 mm)) + ASI178M + filtre W47 Burgess Optical + IRCUT Baader. Stack de 3000 images sous AS!3 L'image prise à 18h09 TU est montrée avec sa taille d'acquisition. Pour info., la meilleur brute de la capture Pascal
  32. 17 points
    Bonjour Après un nettoyage du miroir qui était bien nécessaire les détails étaient bien plus visible sur Vénus. Voilà le résultat avec un traitement léger. Je la dédie à ma fille qui ce jour là fêtait ses 16 ans. Pour vous donner envie je vous rajoute un" petit" Mur Droit les autres arriveront dans quelques temps. Bonne soirée. Luc
  33. 17 points
    Yo ! tout d'abord, content de voir qu'en ces temps surréalistes, de voir ce forum s'activer de la plus belle des façons. Merci à tous pour vos participation. Ici, un sujet rigolo - je trouve - celui de saisir l'instant à la pointe du crayon, l'instant fugitif de l'apparition du rayon vert. Et vu que ça évolue très rapidement, cette transcription en suite d'images. Il n’est pas forcément évident de saisir la chose, techniquement parlant. Ici, ce sont de simples jumelles 10x40 qui permettent de voir comment ça évolue. Le dessin est réalisé en temps réel au crayon, la mise en page et la colorisation sont faites en postproduction sur la base des notes prises sur le vif. Ici, en Nouvelle Calédonie sur la côte ouest où nous sommes confinés, le phénomène est quasi garanti dès lors que l'horizon est dégagé, même sous une couche nuageuse généralement proche. On voit que c’est prometteur dès le premier dessin avec ces effets de déformations du limbe du disque solaire, attestant une stratification des couches atmosphériques. en avant plan, l'ilot Koundoyo, et derrière le tout petit ilot N'Diono posé sur la barrière de corail. Puis, instant que j'adore, le contact de l’immersion de Phébus, comme s'il venait se mouiller dans l'eau, avec comme une base, témoin des reflets lointains sur l'océan. Quand le disque est bien entamé, on distingue nettement les bords qui s'incurvent, et qui parfois commencent à verdir. Et ça part en cascade et s'affirme au fur et à mesure de la disparition du disque solaire, pour un final au extrémité franchement vertes et un centre tirant légèrement sur le bleu. bien que faiblard, celui-ci était présent, mais toujours minusculement spectaculaire. Il suffisait d'y prêter attention. Nota : gaffe à l'observation solaire avec instrument, ça ne s'improvise pas !!!!
  34. 17 points
    bonjour à toutes et à tous ! beaucoup de turbulence hier , mais une lune très haute , un peu de calme relatif au coucher du soleil CFF300 f/d de 20 asi 178mm filtre rouge 10% de 10000 as2 + ond iris ! le fichier .tiff pour ceux qui veulent essayer : 2020-03-31-1812_9-UV-Moon_g4_ap121.tif cliquez pour la 100% : j'en beaucoup de ser à traiter encore ! bon ciel et merci ! polo la version de luc : 2020-03-31-1812_9-UV-Moon_g4_ap121.tif
  35. 16 points
    Bonjour je vous post vite fais le job de ces deux dernier jour et j'y retourne C11 dont ja verifier la collimation pour juju mais pas toucher trop turbulent la veille le soir a hauteur de la lune c'etait ok C11 version leger comme mes dernière un peu plus appuyer Et puis hier sur celle du 4 j'ai trouver un autre réglage qui me plait bien J'ai fais une planche des Venus avec les heures Le zif Hier re bellote et jai mis la raf car elle la collim a été faite avec La planche avec les heures Le zif ave égalisation du fdc bonne soirée et bon ciel portez vous bien Sauveur Ah j'ai un peu de lune et du solaire aussi
  36. 16 points
    Une comète tout près de la Gazelle (C/2019 Y4) Malgré la promesse que je m’étais faite de ne plus imager dans le jardin de mon compagnon à Ayguemorte-les-Graves à cause de la pollution lumineuse, l’annulation des vacances dans le ciel noir landais et le confinement dû au Covid-19 m’ont poussé à enfreindre cette promesse. Effectivement, deux comètes étaient accessibles et je ne pouvais pas passer à côté. Je souhaitais aussi tester cet APN d’occasion que j’avais acquis tout récemment. J’ai donc installé le setup le premier jour du printemps, soit le vendredi 20 mars. Malheureusement, cette première nuit et ces premières 300 poses d’une minute resteront à mettre dans mes casseroles d’or de l’astrophoto, car au lieu d’imager la comète C/2019 Y4 Atlas, ma cible fut la petite galaxie NGC 2787 de la Grande Ourse. Le lendemain, le ciel n’était pas top… mais je pus à nouveau me mettre à l’ouvrage dès le dimanche soir. Je cherchais donc ma cible. Elle était dans la tête de la Gazelle, toute proche de l’étoile Althiba IV (Rho Ursa Major). Avec 5 autres étoiles, Althiba IV forme l’astérisme arabe Al Thibā (la gazelle) qui se situe entre les nébuleuses de Bode (M81–82) et l’étoile Muscida (Museau) de la constellation de la Grande Ourse. Dès la première image, je sus que je ne m’étais pas trompée cette fois-ci. La chevelure verte de la boule de neige sale se détachait du fond du ciel qui restait noir malgré les 3200 ISO que j’avais préréglé. Althiba IV était aussi légèrement verdâtre mais plus faiblement. Cette teinte provenait sûrement du filtre CLS que j’avais mis pour tenter de corriger un peu cette PL. A 22h, l’étoile cible avait passé le méridien. Après avoir recadré de façon à centrer Althiba IV et la comète C/2019 Y4 à peu près au centre de l’image, je lançais les poses de 2 mn. Quelques heures de patience et quelques jours pour le traitement, entrecoupé d’occupations diverses et variées, je peux enfin vous présenter le résultat ci-dessous dont je suis assez contente ;) Photos prises la nuit du 22 au 23 mars 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec filtre CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 132 poses de 2 mn, ISO 3200, 23 DOF, Iris, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Régistration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Régistration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  37. 16 points
    Bonjour, Cela fait bien longtemps que je consulte les forums astrosurf mais je n'avais encore jamais posté d'images, étant plutôt un observateur visuel. L'évènement d'hier soir m'incite donc à vous montrer quelques images réalisées avec un tout "récent" boîtier Canon 10D (!) équipé d'un zoom Sigma 70/200 APO f/2,8. J'ai directement travaillé les fichiers RAW avec le module caméra raw de Photoshop, pensant qu'il n'y avait pas nécessairement besoin d'un traitement "lourd" pour ce genre d'images, d'autant plus que je ne suis pas un spécialiste du traitement d'images. Ce ne sont pas les photos du siècle mais ça donne un aperçu du phénomène. Merci d'avoir pris le temps de me lire. Gilles Santacana
  38. 16 points
    Une autre au TN200... Copernic , ce 2 avril. TN200 + BX3 + RG610 +Altaïr GPCAM 290MM 750 images retenues un vrai record pour moi ! Traitement AS!3 + Finish sous PS Les 3 petits cratères de Stadius en bord d'image sont séparés youpi ! A +
  39. 16 points
    Bonsoir à tous, Le C14 a de nouveau pointé la lune hier, juste après Vénus. Les conditions se sont dégradées au crépuscule, certains films lunaires n'ayant même pas pu donner d'image. Voici quatre rescapées, la première image est mieux. C14, à F/D30, Baader FFC et ADC Pierro Astro, caméra ZWO 174MM avec filtre rouge Astronomik. Captures à 7ms, films de 2 minutes, gain... bah les fichiers .txt sont partis à la poubelle un peu trop vite, alors y'a pas! Traitement AS3!, R6 pour les ondelettes, gamma et exposition sous Pshop. On commence par Lacus Mortis, Aristoteles, et Eudoxus. 2500 images: Fracastorius, 3000 images: Theophilus, 3000 images: Et Atlas, Hercules, Endymion avec Mare Humboldtianum au fond, 3000 images: Avis bienvenus, merci. Une autre série de films a été faite ce soir du 1er Avril, traitement en cours... Prenez soin de vous. A bientôt. Simon
  40. 16 points
    Bonjour à tous et toutes , Remise en route de mon Newton de 200 , en attendent de remonter mon 400 ( nettoyage miroir , pollen de vacances , et des p'tites modif dessus ) Lucien nous a bien démontré que pour Vénus , moins de 200 en diamètre était le Top , merci Lucien de m'avoir réouvert les yeux Newton maison de 200 sauf les optiques , capture avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 . Vénus en RGB le 31/03/2020 à 16h30 TU , caméra ASI 224MC + Barlow Antarès X3 + ADC PA MK2 , toutes les images sont à la taille de capture , conditions folles ! beau ciel mais alors ……………… du vent …………. à outrance Vénus en UV du ………………. à 17h07 TU , caméra ASI 290MM Barlow Antarès X3 , sans ADC . à 17h41 TU . pareil que celle du dessus . Vénus en IR 807 à 17h51 TU , caméra ASI 290MM , même configuration qu'en UV . IR 807 à 17h59 TU . Michel
  41. 16 points
    La soirée du 1er avril a été bien remplie. Voila une photo de Vénus qui se rapproche sournoisement des Pléiades pendant qu'elles ont le dos tourné c'est pris au télé 300 et APN 1100D sur monture equatoriale qui fonctionne. Pas de filtre anti PL. Pose de 6" réduction à 40% bise (faisait pas chaud) Glob
  42. 16 points
    Finalement j'ai bien mesuré, j'ai fait une sacrée virée l'autre nuit, sans quitter mon jardin 60 millions d'années lumières pour nos familières M 84 et 86, puis avec un peu d'audace 120 Mal du côté de PGC 40636... Au passage j'ai découvert IC 3355 et sa drôle de gueule. Bon j'ai m...dé sur les flats, mais en full frame en 2" ça vignette beaucoup et c'est pas gagné l'histoire. J'ai croppé, désolé Je m'appliquerais la prochaine fois, promis. Et puis même je ferais un peu de dithering. Mais déjà comme ça je me régale avec mon A7s (Newton 300 F4/Paracorr2/ 200x30s/pas d'autoguidage) Allez je vous emmène!
  43. 16 points
    Comme ça passe plutôt serrer dans mon champ je me suis abstenu de faire le trio du lion tous dans le même champs et je pense que j'ai bien fait de les séparer! Donc je vous présente NGC 3628 dit le hamburger du trio du lion ... tout seul! Beaucoup de déchet encore une fois, que ce soit dû à la turbu (FWHM plutôt très moyenne) ou souci de suivit ... problème sur l'axe de DEC je n'ai pas trop identifié le souci encore à voir donc: 27x300s de retenue en luminance sur environ 65 poses de faites en luminance 3x10x180s en Bin 2 pour les RVB. Heureusement qu'elle est assez lumineuse et le rendu est donc plutôt bon a mon goût à vous de juger maintenant. Matos habituel: 200/800 carbone de chez TS, ATIK 460 EX, filtre astrodon, monture EQ6 modifiée. Bon ciel: La FULL ici: https://www.astrobin.com/x95e6h/0/
  44. 15 points
    Bonjour à tous La météo par chez moi est plutôt bien clémente actuellement et elle m'a permis depuis plusieurs jours de suivre le déplacement de Vénus vers les Pléiades. Samedi soir je me suis rendu au lac près de chez moi pour immortaliser la rencontre. Ca fait un bien fou, dans ces temps particuliers de pouvoir s'échapper sous le ciel. Et je mesure la chance d'être à la campagne ! Photos prises avec un Canon 6D refiltré Astrodon, un objectif Irix 15 mm à f/2.4 ou un Tamron 24 - 70 mm à f/2.8 ou un Sigma 150 - 600 mm à f/5 - 6.3. Irix 15 mm Irix 15 mm Irix 15 mm Irix 15 mm Irix 15 mm On peut voir aussi les reflets de Vénus et des Pléiades dans le lac. Irix 15 mm Tamron 24 - 70 mm Au Sigma 150 - 600 mm Tamron 24 - 70 mm à 70 mm. Addition de 20 poses de 3.2 secondes avec Sequator. Patrick
  45. 15 points
    Bonsoir à tous, Pour emboîter le pas à l'ami Will, voilà les images faites cette nuit au C14 depuis Chilly Mazarin. J'ai commencé par le sud du disque, puis suis remonté vers le nord. Les conditions se sont progressivement dégradées pendant la séance, entre 21hTU et 23hTU. Les dernière images sont donc molles, malgré le peu de brutes retenues (1000 au début, 175 à la fin)... J'ai pris garde à ne pas saturer les hautes lumières, ce qui oblige à des images pouvant parfois manquer un peu de contraste, c'est un choix. Collimation peaufinée juste avant à l'oculaire à 1200x, j'aime bien collimater... C14, à F/D30, Baader FFC et ADC Pierro Astro, caméra ZWO 174MM avec filtre rouge Astronomik type 2c. Captures à 6 ms, films de 90 secondes. Traitement AS3!, R6 pour les ondelettes, gamma exposition et finition sous Pshop. Commentaires toujours bienvenus, merci. Double clics pour les full, naturellement... A bientôt. Prenez soin de vous. Simon On commence par Moretus, 700 images retenues: Puis Clavius, 1000 images retenues: Tycho, 700 images retenues: Copernicus, 700 images retenues: Gassendi, la qualité commence à chuter, 350 images retenues: Aristarchus et Prinz au levant, difficile comme éclairage mais superbe, 350 images retenues: Sinus Iridum, 200 images retenues: Un petit coup de mieux sur Platon et Valles Alpis, 650 images retenues: Anaxogoras & Scoresby, conditions redevenues médiocres, 300 images retenues: Puis Philolaus, 250 images retenues: Et pour finir, Kepler que j'avais loupé en remontant du sud, 175 images retenues, c'est mollasson:
  46. 15 points
    Bonjour à toutes et tous, Hier soir le ciel semblait prometteur. Le flux de sud est généralement porteur de bonnes nouvelles pour la vallée du Rhône. Pourtant une turbulence assez élevée a empêché de tirer le meilleur du C8. Cependant, on ne se plaint pas de ces conditions assez exceptionnelles. Comme toujours, le Celestron 8 orange mais accompagné de la Skynyx 2-0 et une barlow 2X (plus un peu de tirage), pré-traitement AS2! et Iris. Je commence par Clavius: Puis, Gassendi, parfois magnifique devant l'écran: Une originalité hélas pénalisée par la turbulence: Vitello et Dopplemayer proches de la mer des Humeurs: Le golfe des Iris: Herschel, en éclairage rasant: Et pour terminer, Copernic: Tous vos commentaires sont les bienvenus. A bientôt et prenez soin de vous. Cyrille
  47. 15 points
    Bonjour à tous, Très sympa toutes ces versions différentes de la conjonction Vénus/Pleiades. Variation de couples instrument/imageur, choix de poses, traitements, j'adore. Voici ma déclinaison avec la TOA 130/1000 et le Nikon D810A, en 70poses de 15s à 1600iso. Merci pour toutes ces photos. Bon ciel à tous, Martial.
  48. 15 points
    Salut la compagnie, D'abord un CROA(P) original ...si vous avez horreur du textuel, vous pouvez zapper plus bas pour les images. J'ai la chance de pouvoir observer au télescope depuis chez moi, sur ma terrasse, aussi le confinement actuel n'affecte pas cette activité de loisir. Hier soir 3 avril, au vu des prévisions astro-météo, j'ai installé mon DK315 sur la monture Losmandy qui reste bâchée en permanence dehors depuis, houla, plus de 12 ans maintenant. Et j'ai commencé ma soirée rock and roll (je vous rassure, j'ai des images à vous montrer). 1. A part l'un d'entre vous, vous ne savez pas qu'un matin je me suis réveillé avec une diplopie, à savoir le fait que je vois double de près. Pas glop, et bonjour le mal de mer. Alors on ferme un oeil et on alterne de temps en temps, et ça fonctionne. Plein d'examen médicaux planifiés et bien sûr, patatras, le vilain virus qui s'en mêle. Du coup, tous les examens médicaux prévus ont été annulés. Je n'ai plus qu'à attendre des jours meilleurs pour savoir ce qui s'est passé et si on peut régler ma vue. Bon, c'est un peu handicapant quand on fait de l'imagerie astro et qu'on veut être sûr que la MAP est correcte sur l'écran de contrôle. Mais je me suis dit, avec mon humour debridé habituel, je vais quand même jeter un oeil (et le bon) sur la lune ! 2. Plein de bonnes résolutions, j'avais décidé de vérifier la collimation sur une étoile suivant un protocole indiqué en ligne par Christophe Pellier (contrôle visuel sur l'écran et en utilisant un filtre rouge derrière la caméra). Re-patatras, un de mes deux moteurs me lâche. Après moults efforts infructueux, j'ai abandonné l'idée de vérifier la collim. Mais constatant que sur un axe j'arrivais à bien centrer la lune, j'ai tenté d'imiter Mac Gyver (ch'ais pas, vous voyez qui c'est ?) avec un système de tendeurs qu'avec une main j'essayais de tirer (délicatement) plus ou moins pour simuler le mouvement de l'axe en panne. Ma première tentative n'étant pas convaincante (j'ai traité vite fait le film pour voir), j'allais plier le tout quand un petit miracle s'est produit: le mouvement défaillant s'est remis à fonctionner. Et bien sûr à stopper dès que j'ai lancé un film. En activant l'axe avec ma télécommande de gauche à droite, j'ai dû remettre un contact (ou un pignon ?) en place et finalement j'ai pu faire une petite heure d'imagerie sans plus de problèmes. Ouf ! Il faudra quand même que je vois si je peux ouvrir tout ça pour examiner de plus près le système d'entrainement de ma monture (Losmandy G11). Si vous avez des idées pratiques, je suis preneur. Pour imager, j'ai tenté le diable en utilisant l'ASI 178MM (avec filtre rouge 25) avec son très grand champ et ses petits pixels, sur mon tube de 5 mètres de focale. C'était un test qui a montré effectivement un suréchantillonnage important et une variation de la netteté sur le bord de l'image. La plupart de mes images ci-dessous sont donc tronquées (pas toutes) pour conserver la zone la plus nette. Conclusion (déjà signalée la dernière fois): oui, un correcteur de champ s'impose. Là aussi je suis preneur si vous avez des idées quant au dispositif utile pour mon tube. En attendant, je remettrai la prochaine fois l'ASI 290, c'est plus sage. Là je suis trop bavard. Je vous laisse avec mes photos (qualité très variable, et d'autres vues sont partie à la poubelle). Et comme on dit chez nous: "le confit ne ment pas". Bons cieux à tous et bon courage aussi. Claude ------ Zone Boulliau - Pitatus (image non tronquée). Zone Copernic -Stadius Et pour faire comme Luc C ! Zone Clavus -Tycho Zone Monts Riphée Zone Golfe des Iris
  49. 15 points
    Moi aussi j'ai profité de la Lune du 1er avril avec un bon seeing - Comme d'habitude pour commencer une image avec le Nikon Z6 sur la lunette APM 107/700 + Barlow.: - Avec le Mewlon250. Un problème avec ma monture m'a compliqué la tache: pas de correction de position possible pendant la suivi. La Lune dérivait lentement au cours de la capture Les captures avec filtre vert, barlow2x et ASI174mm Une mosaïque de 4 éléments. Clic dessus conseillé !
  50. 15 points
    NGC 4565, égalament connue sous le nom de galaxie de l'Aiguille newton 250/1200 sur azeq6 camera zwo asi 183mm pro autoguidage DO + rising cam imx178C brute 40x180s en L + DOF