Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/21/19 in all areas

  1. 19 points
    Bonjour. A défaut de beau temps, reprise d'une ancienne image... En HOO! Pour le setup, FSQ85/EM200/QSI583wsg/Lodestar/AstroArt, PHD2 guiding, Pix & Photoshop. Prises de vue, Romainville. Pour les temps de pause, 13x15mn en Ha + 6x10mn en OIII ... Voilà, voilà!... Bon ciel à tous
  2. 10 points
    Bonjour, Je voulais partager avec vous ces photos prises à St Veran (AstroQueyras), lors de deux dernières campagnes, avec à chaque fois l'un des T500 f/8 Astrosib. Ce sont des nébuleuses assez exotiques associées à des étoiles jeunes n'ayant pas encore atteint la séquence principale. Tout d'abord, voici V633_CAS, dans Cassiopée : Un peu de bruit dans cette image ; les conditions étaient moyennes et j'ai manqué un peu de poses à cette ouverture. L'objet d’intérêt est bien sûr en haut à gauche. - Astrosib RC 500 f/8 - Filtres Astrodon LRGB - CMOS ASI 1600 (-20°C). - L : 50x120s bin2 - RGB : 3x8x120s bin2 Et voici un champs très sympa dans le Cygne avec plusieurs objets remarquables, dont V1982 et V1331 : - Astrosib RC 500 f/8 - Filtres Astrodon LRGB - CCD SBIG STX-16803 (-20°C). - L : 27x300s + 19x300s (mosaic) bin1 - RGB en bin2 V1331 a fait l'objet d'une image par Hubble : https://www.spacetelescope.org/images/potw1509a/ Image avec description : V1982 est en fait un objet complexe avec plusieurs étoiles jeune et une nébuleuse primordiale associée. Merci pour votre passage, Meilleurs photons Stef
  3. 5 points
    Bonjour 😀 J'ai pris le temps de traiter mes lunes prises ce matin, 20 octobre 2019, vers 7h00, 11h00 UTC. J'en suis plutôt satisfaite. Canon Rebel 18 mégapixels EOS dans Orion Apex 127/1540 sur monture Vixen Porta 2 azimutale. ISO : 800 Temps de pose : 1/200 Incomparable à ce que mon téléphone intelligent a pu faire, sous le même soleil ! Traitement Photoshop. Vos commentaires sont les bienvenus 😀
  4. 5 points
    Hello, promis j'arrête bientôt ! Celle_là date de 2017, avec un objectif Sigma Art 50 (il aurait du être fermé un peu plus mais je ne le connaissais pas à l'époque), monté sur une Atik One et AZEQ6 3 heures de pose en Ha, 4 heures en S2, 2 heures en O3. Faut pas trop regarder les angles de la full Full : https://www.astrobin.com/full/301521/0/?real=&mod=
  5. 5 points
    Salut, Je vous propose un petit tour dans le Cygne avant qu'il ne nous quitte lentement mais surement... Il s'agit de la nébuleuse SH2-94, un petit bout du rémanent de supernova G65.3+5.7 étalé sur 4x4°. Pas souvent imagé cette affaire et une fois dessus, bah on comprends vite pourquoi Enfin, un petit challenge depuis mon ciel de région Parisienne ! AP Riccardi Honders 305 f/3,7 Sbig STL6303 -20°C Astrodon 5nm Ha 20x15min et OIII 24x15min 29-30/08 et 1-2-3/09 2019 SQM 19,6 Acquisitions : MaximDL v4, FocusMax, The Sky6, CCDA v5 Traitements : MaximDL et CS1 Bonne journée ! Marc http://www.astrosurf.com/jousset http://www.natureastro.com
  6. 5 points
    Nouvelle avancée d'environ 25 m, toujours vers le Sud Ouest. Noter que depuis son départ de "Glen Etive", sur les 60 m du parcours Curiosity s'est élevé de 9 m.. POSITION AU 18 OCTOBRE 2019 (SOL 2559) - position indiquée par Phil Stooke : Image cliquable - 4 mb HAZCAM AVANT - 18 OCTOBRE 2019 (SOL 2559) : NAVCAM - 19 OCTOBRE 2019 (SOL 2560) : Traces de roues à l'arrière Le pont du rover - Noter au centre de l'image la trappe d'accès au labo CheMin et au bas de l'image les deux trappes d'accès au labo SAM. À droite le "porte outils" en bout du bras robotique (dans son logement lorsque le bras est replié) dont on aperçoit le système de forage. PANO NAVCAM 7 mb -18 OCTOBRE 2019 (SOL 2559) - Jan van Driel : PANO MASTCAM 7,7 mb - 14 OCTOBRE 2019 (SOL 2555) - Jan van Driel : Magnifique !!!!!
  7. 4 points
    Bonjour Ce n'est pas tout à fait exact, en tous cas pas si simple. Le traité de l'espace de 1967, dans son article 1, consacre le principe de liberté d'exploration et d'utilisation de l'espace; néanmoins ce droit concerne les états et pas les entreprises, qui , elles, doivent être autorisées par leur état de rattachement. De ce fait, seuls les USA (état de rattachement de Space X) peuvent lui interdire de mettre en orbite 30 000 satellites. L' article 6 du fameux traité institue la responsabilité de l'état qui effectue le lancement et l'article 7 le rend responsable des dommages en résultant. Voir aussi la convention de 1972 qui précise ce point. En dehors du traité de 67, il existe un certains nombre d'accords internationaux, mais qui concernent pour la plupart l'exploitation des corps célestes et pas l'orbite terrestre. Par ailleurs, il n'existe actuellement encore AUCUNE jurisprudence internationale sur l'utilisation de l'espace. EDIT : Pourquoi est ce qu'on ne peut pas répondre à un message directement ? Il faut aller copier-coller la citation à la main, et on perd l'auteur originel.
  8. 4 points
    Oui, pour voir les détails sur Uranus et neptune, comme Jean, stanislas et les autres....
  9. 4 points
    Vous me direz , hors sujet, ben non ya la lune! 20mm Samyang sur 6D
  10. 4 points
    Plus on balance de trucs en orbite, plus ça écrante le soleil, plus ça réduit le réchauffement planétaire... faudrait savoir, à la fin!!!
  11. 4 points
    Les progrès de la taupe sont tels que je me laisse aller jusqu'à effectuer quelques rappels sur la suite des opérations. Le temps nous dira si cela était prématuré. Selon ce que je vois sur les dernières images, j'estime que la sonde aurait progressé depuis son déblocage, légèrement moins que d'une dizaine de cm. Comme signalé par Pulsarx, la rotation à l'avancée parait avoir cessée (mais pas tout à fait comme prévu ). La taupe ne semble qu'à fleur de surface, et l'arrêt ou ralentissement de rotation était plutôt envisagé par les techniciens quand la longe pénétrerait dans le sol. Ce n'est pas encore le cas. En effet, cette dernière est légèrement plus large que le diamètre de la taupe, ce qui la ferait agir comme un aileron vertical contrevenant au mouvement rotatif parasite. Cette largeur de la longe un peu supérieure à la sonde s'explique techniquement par la nécessité d'un contact assuré avec de sous-sol, afin les capteurs fixés à intervalles réguliers sur elle, puissent effectuer les mesures. Lorsque la taupe descendra sous la surface martienne, elle entraînera sa longe avec ses capteurs ce qui lui permettra d'effectuer des mesures de température tous les 10 cm. Mais encore plus important, tous les 50 cm pendant la descente, la taupe doit générer une émission de chaleur fixe et déterminée, puis mesurer son temps de décroissance. Une diminution rapide de T° indiquerait une conduction thermique importante du sous-sol, ou, inversement... Il me semble me souvenir que la première mesure de conduction thermique se ferait à 70 cm de profondeur quand les suivantes le seraient tous les 50.
  12. 3 points
    Bonjour, Je profite du mauvais temps pour traiter d'anciennes images dont qques unes de la Lune. Prise de vue le 21 septembre 2019 vers 06h00 HL. Bon seeing, quasiment pas de vent. Mak de 180 mm avec barlow Caméra Basler à base d'IMX 265 Addition de 150 images Traitement ondelettes avec Iris La mosaique de 4 images est réduite en taille. Jérôme
  13. 3 points
    un essai aussi de mon coté : polo
  14. 3 points
    On n'arrête pas la conn. . . le progrès
  15. 3 points
    La pupille de sortie n'est pas liée au rapport F/D de l'instrument ni à la focale de l'oculaire, mais uniquement à son diamètre divisé par le grossissement. En d'autres termes, une lunette de 130 mm grossissant 260 fois donnera une pupille de sortie de 0,5 mm, qu'elle soit ouverte à 15, à 8 ou à 5. Mais il ne faudra pas le même oculaire pour obtenir ce grossissement. Les F/D élevés permettent facilement d'obtenir des grossissements élevés avec des oculaires moyens, mais l'image sera aussi sombre que sur une lunette de même diamètre ouverte à 5.
  16. 3 points
    Bravo Julie la premiere est top me suis permis
  17. 3 points
    Je l'ai lu, Présent sur les rap 2019, je reste convaincu que c'est un attrape pigeon ! Désolé Tout comme l'Ev scope... Ce sont deux jouets, hors de prix en plus, qui reconstituent le ciel et très mal de surcroît ! Oui, c'est vrai on à des couleurs ! Mais ce n'est en rien de l'observation, ni de la photo ! Je ne compare pas ici l'Ev-scope ou le stelina avec nos instruments, je vois dans ces deux instruments une pratique faussée de l'astronomie. Évidemment c'est personnel ! 😊 Fred 😊
  18. 2 points
    "Le Pape est mort" Le Pape est mort, un nouveau Pape est appelé à régner. Araignée ! quel drôle de nom, pourquoi pas libellule ou papillon ? Jules Prévert
  19. 2 points
    Tu as tout à fait raison Polo D'autant plus que le terme est complètement impropre A moins d'un accident, je n'ai jamais vu d'araignée à 4 pattes et encore moins à 3 AG
  20. 2 points
    Je suis d'accord avec toi mais ils savent aussi que les lunettes achromatiques de grand diamètre n'ont pas besoin de collimation, que l'observation visuelle est meilleure sans obstruction centrale, qu'il est possible de faire du ciel profond avec, ..... des vrais connaisseurs!
  21. 2 points
    bonjour ! vous parlez d'araignées et toujours d'araignées !! pensez à pascal , il n'aime pas les araignées !!! polo
  22. 2 points
    Vous me direz , hors sujet, ben non ya la lune! 14mm Samyang sur 6D
  23. 2 points
    Sans rentrer dans la théorie mais uniquement en pratique, avec ma modeste ED 80 je monte à X170 sur le planétaire/lunaire et les images restent propres même si un peu plus sombres : Nikon NAV SW 7mm + Barlow X2, Ps : 0.5 mm. sinon @lunetteapo75 ressemble beaucoup, vraiment beaucoup à Stanislas
  24. 2 points
    Bonjour, La dernière version de la boite à outils AstroSurface est disponible au téléchargement sur le site habituel. Il s'agit d' AstroSurface ERIS du 18 octobre 2019. http://astrosurface.com Dans l'idée de consolider l'existant voici les principales évolutions : - amélioration de l'alignement multi-points dans certains cas de figure, - restructuration des boutons d'accès rapide pour les fonctions les plus fréquentes, La méthode Déconvolution Richardson-Lucy est dans ces boutons : "Deconv RL" La méthode HContrast permet de réduire le contraste des images à haute-dynamique mais aussi de relever les faibles niveaux des images. Pour les images RGB, il y a possibilité, si besoin, d'ajuster la Saturation des couleurs sans passer par la méthode Saturation. Dans le Menu, Image Tools, il y a : > Contrast : Equalize Histogram > Contrast : Local Contrast > Contrast : High Dynamic Range ( c'est la HContrast dans les boutons ) > Gamma, qui permettent de régler les contrastes. NB : "Contrast : Local Contrast" est surtout à utiliser pour les images plein cadre, pas vraiment pour le petit disque perdu sur fond de ciel. Pratique pour les images lunaires en gros plan mais pas seulement. Ciel profond de grandes structures... PARAMÈTRES DES MÉTHODES : - Il est possible de mémoriser les paramètres de réglage pour les méthodes : Curves, Sharpen, Deconvolution RL, Deconvolution Wiener et Wavelets-Deconvolution (ce qui était déjà le cas ). Cette dernière est la seule qui restitue automatiquement au lancement les derniers réglages utilisés. MODE DE PRÉVISUALISATION GRANDES IMAGES : - Dans le traitement des grandes images, de nombreuses méthodes réclament de tracer un ROI : Region Of Interest. C'est indiqué aussi dans le titre de la méthode. Ceci est destiné à permettre des réglages plus fluides sur ce ROI et à tout moment on peut appliquer les réglages à toute l'image : bouton DoAll. On peut tracer un autre ROI à tout moment etc. Ceci reste inchangé car très pratique avec les grandes images. Le changement est dans la prévisualisation (coche preview). Auparavant, on pouvait comparer "avant-après" uniquement après un DoAll. Maintenant on peut comparer "avant-après" même sur un ROI (traitement d'une portion d'image). Ce qui est très pratique afin d'atteindre le réglage optimal. TRAITEMENTS PARTIELS : Quand on charge une vidéo ou une série de fichiers (ce qui est tout à fait identique pour AstroSurface), il arrive parfois que l'on veuille exclure des images de certains traitements. Pour ça il y a la coche à cet effet (ou bien par la touche du clavier Escape = Echap). Mais c'est assez limité de le faire image par image, il y a maintenant une méthode dédiée qui permet : - de cocher/valider toutes les images ou bien aucune, ou bien par plages : de X à Y par exemple : valider ou pas valider ! Ces effets étant cumulatifs, on peut faire un peu ce que l'on veut, si l'on fait attention. Une utilisation pratique est d'exclure par exemple 89 images au milieu d'une vidéo lors d'un passage nuageux. Ou bien de ne traiter qu'une partie des images etc. NB : s"il s'agit de limiter seulement la vidéo en longueur, c'est plus simple; dans Analyze-Register il suffit de renseigner la numéro de l'image de fin. TRI EN QUALITÉ DES IMAGES POUR EMPILEMENT : Lorsqu'on désire aligner-additionner des images, souvent on souhaite limiter aux meilleures, ou moins mauvaises. Pour ça AstroSurface utiliser systématiquement deux algorithmes. Un algorithme principal qui servira à classer les images par ordre de Qualité décroissante. Et un second algorithme qui ne donnera pas le même résultat que le premier : second filtre. Par le jeu de deux curseurs l'utilisateur peut ensuite limiter l'empilement aux meilleures images. NB : Le second algorithme peut être rendu inopérant par la position basse du second curseur si on le souhaite. Auparavant l'utilisateur choisissait lequel des deux algorithme était le principal : - S : algorithme de similitude : plus l'image ressemble à l'image de référence meilleure elle est. Pour ciel profond, nébuleuses, galaxies, alignement sur des étoiles, petits objets... Pour des nébuleuses par exemple, il sera plus précis d'aligner sur un petit groupe d'étoiles pas exemple... - C : algorithme fréquentiel : plus il y a de fins détails meilleure l'image est. Pour disques ou surface détaillées : Lune Soleil, planètes détaillées... Actuellement la possibilité rajoutée est de pouvoir permuter ces deux algorithmes SANS devoir refaire une "Analyze" de la vidéo. Il suffit de cliquer sur le bouton Swap ! --------------------------------------------------------------------------------- NB: l'utilisation des graphes est toujours optionnelle. On peut simplement indiquer le nombre ou le pourcentage d'images à empiler, SANS passer par les graphes. -------------------------------------------------------------------------------- Néanmoins ça permet de vérifier le bon classement des images en Qualité et aussi de vérifier si la cible est bien reconnue : non perdue ! Dans ce dernier cas les images correspondantes devraient être classées vers les dernières en qualité. NB : dans Analyze-Register si l'on souhaite faire apparaître toutes les options, il faut cliquer sur "Advanced mode" en haut à gauche de cette méthode. Il y aurait beaucoup à dire sur les derniers points cités ici. AstroSurface ne devrait pas être en difficulté de suivre des cibles même si elles disparaissent momentanément. Cependant je ne peux tout détailler ici pour le moment. EXPORT D'IMAGES ou VIDÉO Un dernier point concerne la méthode Export dans Analyze-Register. Qui permet après "Analyze" ET SANS NÉCESSITÉ D'EMPILER LES IMAGES, d'exporter des images et des vidéos extraites de la vidéo en cours. Plusieurs options dont la possibilité d'exporter sans classer et qualité mais avec alignement. Ou l'inverse...avec Crop ou pas...je vous laisse expérimenter. NB : A propos d'export, il y a toujours les deux méthodes dans le menu : Convert / Export, tout en haut de la fenêtre principale. Avec pas mal d’options. Exportations de fichiers ou de vidéos... Il n'y a toujours pas de mode d'emploi. Avec des méthodes qui sont parfois ou souvent modifiées, il ne serait pas longtemps à jour. Dans les méthodes les plus complexes, si vous laissez le curseur sur un champ ou sur un bouton, une petite aide contextuelle s'affiche. Et puis dans la fenêtre texte, mais en anglais, des indications apparaissent aussi. On est encore en phase expérimentale. Bon week-end, Lucien
  25. 2 points
    Je remets mon post dans la bonne section (que j'avais mis en astro pratique ...). Voici donc une photo de cette cible qui complète celle postée il y a quelques semaines. La première version prise en RVB était sympa au niveau des couleurs, mais manquait de profondeur et de contraste. J'ai donc ajouté des poses avec le filtre Optolong l-enhance, puis j'ai utilisé l'image HaOIII faite avec le filtre pour la luminance, et la version RVB pour les couleurs. C'était vraiment pas simple comme traitement (pas trop mon truc ce genre de cuisine), mais je suis content du résultat (bien que ce soit perfectible, j'attends d'ailleurs vos précieux commentaires). A7S, TS Star 71, Fornax Lightrack, filtre l-enhance. RVB : 558 x 30 sec à 3200 IOS (aout 2019) HaOIII avec filtre l-enhance : 658 x 30 sec à 3200 ISO (septembre 2019) Prétraitement : APP Traitement : Pix La version HaOIIIRVB, puis un extrait des versions Ha0III et RVB avant assemblage. C'est quand même sympa d'arriver à sortir ce type d'image avec un APN. A+ David
  26. 2 points
    Hello Julie Ca résulte de l'analyse des divers précédents CR2 que tu as publiés, déjà bien dans les clous ! Dernier quartier... dans la séquence : PQ (ne pas confondre avec "papier ...") PL (ne pas confondre avec "pollution lumineuse" DQ NL Je ne sais pas trop avec et sur quoi tu bidouilles tes images, mais il faut resserrer plus encore ! Essaie aussi d'exposer selon les conseils de Kaptain, mais de nuit ! Et attention, l'exposition optimale varie avec le déplacement du terminateur ! Elle change chaque jour, d'où l'intérêt de "bracketter". Oui, Marc, merci ! Sauf erreur, il faut se souvenir que pour l'instant l'objectif de Julie qui ne possède pas encore d'ordinateur personnel (elle utilise actuellement un ordinateur public pour publier ses photos) et qui quand elle aura pu s'en offrir un, aura besoin d'une formation solide pour les logiciels astro, cherche pour l'instant à tirer le maximum de son matériel (y compris son téléphone intelligent en digiscopie - derrière l'oculaire-) en une seule prise (bien sûr à sélectionner parmi plusieurs) pour des raisons qu'elle a exposées par ailleurs. Donc on essaie de lui faire découvrir les meilleurs paramètres d'exposition selon les circonstances. Ses premiers essais au PQ étaient une bonne base mais affligés de chromatisme du fait de la faible hauteur de l'astre et pour certains de bougé par le mouvement du ciel. J'ai pu vérifier la qualité de son matériel, et de sa mise au point, on publiera une synthèse quand elle aura fait ses essais de nuit au DQ. Voici quelques infos plus détaillées : On part des données suivantes : - Maksutov de diamètre 125 mm, focale 1540 mm, donc ouvert à F/12 - Possibilité d'équipement avec une Barlow 2x (2,5x envisagée) - APN Canon Rebel T5i (= EOS 700D) 18 Mpixels 5208x3476, pas pixel de 4,3 µ Le pouvoir séparateur théorique moyen pour ce télescope est de l'ordre de 1" d'arc, soit environ 8 µ au foyer F/12 couvrant donc un peu plus de 2 pixels. Il faut se souvenir à ce sujet que le diamètre théorique de la tache de diffraction (ou disque d'Airy) considéré comme base du pouvoir séparateur est fonction du rapport instrumental F/D selon une loi proportionnelle, la valeur dépendant de la longueur d'onde, en principe, on l'indique pour le vert. A priori, 2 pixels sont une limite théorique basse pour l'échantillonnage, d'où l'intérêt d'envisager un sur-échantillonnage, mais au détriment du temps de pose (dégradations avec la turbulence et le bougé éventuel) et / ou du bruit (ISO plus élevé) avec une Barlow 2x (ou 2,5x). Le bougé dû au déplacement du ciel pendant la pose est notoire : 15"d'arc par seconde de temps à l'équateur céleste, grosso modo ici 1 pixel pour 1/30 s en se souvenant que la Lune (1800") va occuper environ 3000 pixels sur le capteur. Il faut aussi tenir compte de la dispersion chromatique en l'absence d'ADC quand l'astre est bas : près de 4 pixels mesurés à 20° d'altitude. Voici une table pour les valeurs extrêmes du spectre : Halpha = 656,2 nm (dans le rouge extrême), K = 393,4 nm (en fait dans le très proche ultra-violet) : extraite de ce lien : http://adsabs.harvard.edu/full/1966AJ.....71..190S Ces infos sont à compléter par des commentaires sur ces tests de résolution sur les CR2 :
  27. 2 points
    En sachant que les détails sur Pluton ne sont visibles qu'au chercheur...
  28. 2 points
    Bonjour, Bon désolé, ce n'est pas un papier sorti de Nature ni d'une plateforme internet dédiée... juste un fil de discussion initié par quelqu'un qui pose exactement la même question que toi https://forums.futura-sciences.com/archives/85605-age-etoiles-une-galaxie.html Le message qui me semble résumer le mieux pour y répondre : (Pour répondre à la première de tes deux questions bien sûr...)
  29. 2 points
    Tant qu'on y est... Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait déclose Sa robe de pourpre au soleil, A point perdu cette vesprée, Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au vôtre pareil. Las ! voyez comme en peu d’espace, Mignonne, elle a dessus la place Las, las ses beautés laissé cheoir Ô vraiment marâtre Nature, Puis qu’une telle fleur ne dure Que du matin jusques au soir ! Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Ronsard... c'est bô
  30. 2 points
    Pierre de RONSARD 1524 - 1585 Mignonne, allons voir si la rose polo
  31. 2 points
    Bon, comment rattraper une image en 2 clics Si tu regardes ton histogramme: Toute ton Image est centrée. Donc, ton image est SOUS exposée et tes noirs sont ... Gris. Ca c'est l'image 1. Donc le truc, c'est d'étaler ton image pour que ton histogramme occupe la majeure partie de sa case. Comme c'est une Lune sur fond noir, il vas falloir tirer les gris foncés vers le noir et les gris clairs vers le blanc. Ca se fait en déplacant les curseurs que je t'ai cerclé de rouge, dans l'option "Niveaux" . Tu peux voir le résultat dans la fenêtre. Ca, c'est l'image 2. Voilà, c'est la base. Après, à toi de rajouter de la netteté, du contraste, passer l'image en N&B, etc ... A toi de voir selon tes goûts. Sinon une règle de base, c'est d'exposer ton image avec les ISOS les plus faibles possibles, et la vitesse d'obturation la plus élévée possible, pour éviter à la fois le grain et le bougé. Ne te fie pas a tes yeux pour exposer une image prise dans le noir. Utilise toujours l'histogramme de ton Rebel. Il doit s'étaler de gauche à droite le plus possible, sans clipper les blancs à droite, surtout pour la Lune qui est très lumineuse. Enfin, prends des séries d'images pour avoir un max de chance de tomber au bon moment de la turbulence. Choisis ta meilleure image pour la traiter. Plus tard tu verras pour empiler une serie avec AS3, par exemple. Mais les règles de base resteront toujours les mêmes. Et pour les logiciels, l'important c'est que tu comprennes le principe. Après les différences sont mineures . - Marc
  32. 2 points
    DQ = Dernier Quartier ... - Marc
  33. 2 points
    bon ça remarche ! c'est mon système qui est instable !! merci lucien ! paul
  34. 2 points
    Quand je parlais "d'oculaires moyens", je parlais de focale moyenne et non de qualité optique. Absolument et je n'ai pas dit le contraire.
  35. 2 points
    Sauf qu'à f10 et f15 tu mets ce que tu veux Kellner compris mais à f5 tout se complique avec la courbure de champs. Une 80 f6 ED ne fait pas le poids en planétaire par rapport à une bonne achro 100 f10, et même en CP sur certains objets NP et amas stellaires et globulaires. Par expérience les deux instruments cote à cote...
  36. 2 points
    Eh ben ! Sauveur va sauver Julie Avec tous ces bons conseils elle va bien y arriver
  37. 2 points
    Le Barlebach, je l'ai pour mes grosses bino et franchement, ça reste assez souple. Je préfère éviter pour un instrument lourd.
  38. 2 points
    Bonjour Paul, Il faudra qu'un jour je fasse l'acquisition d'un écran 4K. Cela semble lié à la gestion de l'écran 4K. Je te proposerai de faire un ou deux essais en fin de semaine ; je suis reparti. Lucien
  39. 2 points
    Je ne suis pas d'accord sur le fait que ce soit uniquement la focale de l'instrument qui limite. Oui, elle gêne avec la courbure de champ si tu descends sous 840mm (la limite des ~3 dioptries d’accommodation d'un Zeiss C63/840 par exemple) mais tu peux toujours calculer un oculaire pour qu'il compense un peu : tu "barlowtes" et hop. L'oeil : Texereau conseillait x1.25 pour les instruments newton obstrués de 20 à 25% Takahashi propose 0.6 mm de pupille de sortie avec l'oculaire de 6mm : pas de soucis. Sur la lune, je pense même qu'on peut monter plus haut, question de flux disponible. Ensuite ça va dépendre de la fatigue de l’œil de l'observateur car on va rendre visible les corps flottants dans l’œil. Sur la capacité des verres ED a raccourcir les doublets, c'est totalement vrai pour le chromatisme, mais c'est à surveiller pour l'aberration sphérique et donc le sphérochromatisme. L'index des verres a un impact sur ça, et les verres ED sont en général en dessous du BK7 classique, ça augmente en général l'aberration sphérique. Le f/D plus court aussi fait baisser le piqué et ... très rapidement. Sur une 100mm, il vaut mieux ne pas descendre en dessous de f/9 ou passer en triplet, 2 surfaces de plus ça change énormément la donne. A 80mm, j'ai eu un excellent triplet apo f/6 très piqué dans le vert (l/10 mesuré quand même...) mais ça se dégradait vite vers le rouge ou vers le bleu (l'ancien triplet ES en fcd01), c'était plus le chromatisme sphérochromatisme qui n'était pas assez corrigé. Du f/D court ça complexifie l'instrument complet de toute façon, ça monte l'exigence de qualité à toute la chaîne et le prix. Cet instrument de 80mm f/10 est un bon compromis de nos jours, autant que ça l'était pour ma SBS 60mm en 1980. Le prix reste "élevé" mais c'est un instrument utilisable surtout si le résiduel chromatique est bien contrôlé avec ces deux séries d'oculaires. Evaluer ce que couterait une Evostar 72ED ou une 80ED et le même paquage.
  40. 2 points
    Pas mal du tout Julie ! Je ne suis pas sur l'ordi mais la première mériterait un meilleur contraste, faut juste resserrer les niveaux...
  41. 2 points
    pas du tout hors sujet et magnifique........c est ou?
  42. 2 points
    C'est pratique le copié/Collé avec les options : Resize, Offset et Gain. Je comprends Loup. On va tenter de gérer les priorités. Quand on vous demande de l'aide, difficile d'ignorer. Lucien
  43. 2 points
    Bonjour à tous, après maints essais voici ce que j'ai obtenu pour la courbe de lumière de l'étoile Wasp 10. Les mesures, bien que dispersées (on joue sur les centièmes de magnitude), montrent l'allure générale du transit lequel correspond à ce qui avait été prévu aux dates correspondantes.. Wasp-10b est un Jupiter chaud qui tourne en 3 jours autour de son étoile située à 300 années-lumière.: C11 + Reducteur x 0,67 + Camera Orion DSCI Traitement et registration DSS, séparation couche verte par Iris. Photométrie par Muniwin. Je suis assez content, bien que souhaitant une amélioration de ma technique, et j'espère que cela vous plaira. Jacques
  44. 2 points
    NGC 6905, également connue sous le nom de nébuleuse de l'Eclair bleu, est une nébuleuse planétaire de magnitude 11 située dans la constellation du Dauphin. Elle a été découverte par William Herschel en 1784. L'étoile centrale est de Magnitude14 et ses dimensions 1.2'x40"environ . Cette fois -ci nous avons utilisé le T500 Astroqueyras avec la QHY290 de Romain et des poses courtes de 2s - Image croppée pour ce montage comparatif Robert
  45. 2 points
    Salut à tous ! Encore une image de notre dernière mission AstroQueyras acquise et traitée par Romain Chauvet sur le T620 ! La nébuleuse de l'Œil de Chat (NGC 6543) est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Dragon, dont l'âge est estimé à 1 000 ans. Un système binaire serait à l'origine de la nébuleuse. Les effets dynamiques de deux étoiles tournant en orbite l'une autour de l'autre expliquent plus facilement la structure de cette nébuleuse, qui apparaît beaucoup plus complexe que la plupart des autres nébuleuses planétaires connues. Alors que la nébuleuse intérieure, avec un diamètre de 20 secondes d'arc, est plutôt petite, elle possède un halo de matière très étendu qui a été éjecté par l'étoile qui l'a engendré pendant sa phase de géante rouge. Le halo mesure 386 secondes d'arc (5,8 minutes d'arc). Robert
  46. 1 point
    Si t'as été à ... Tiens, on avait un confrère là-bas : Taapuna ? qui faisait des jolies Saturne
  47. 1 point
  48. 1 point
    Tres belle carte postale ! Nicolas
  49. 1 point
    Parfaitement d'accord ! Par contre, 2500€ pour un trépied me paraît exagéré. Un bon Berlebach Planet avec la platine EM400 tu en as pour 850€ et il tient 120Kg. Mais bon, chacun fait ce qu'il veut avec son argent. Tu as trouvé ta solution, c'est le principal. A+
  50. 1 point
    belle image vu les condition et le temps de pose alain