Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/23/19 in Posts

  1. 12 points
    Salut Voici NGC 1514. Une jolie nébuleuse planétaire du Taureau. Elle a été présenté ici dernièrement par le patron Avec une jolie version qui m'a inspiré. Alors, la voici fait avec un bout de lune dans le ciel! La nuit du 10 au 11 octobre dernier. CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg à moins 35 degrés Filtres Astrodon LRVB=190-30-30-30 minutes. Bin 1x1 en Sub de 5mn partout Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement Martin
  2. 10 points
    Quelques réflexions, après 30 ans de travail en montagne dans un canton sites de deux stations "de sports d'hiver internationales". La neige c'est cuit à brève échéance. Mais on fait comme si... Même pire, on caricature dans ce qui ressemble à une désespérante agonie douloureuse crispée sur un déni social et climatique. Un halali sans aucun panache où l'on massacre vite fait ce qui peut encore l'être. Et moi aussi je vais faire comme si dans la caricature. Que nos chers élus me pardonnent. Mode caricature colère on : On change le nom: station de montagne. C'est plus conforme à l'époque, soulignant que l'été on peut espérer peut être avoir une saison en rab... Manque de bol, les amoureux de la montagne vont ailleurs. Une station l'été c'est moche. Quand la neige ne recouvre pas la misère, c'est un chantier avec son cortège de déchets et gravats laissés ça et là, de pistes défoncées par les camions, les 4x4, les VTT, de machinerie de canons à neige de plus en plus nombreux, de retenues collinaires minables au milieu de forêt massacrée (exploitées?). D'ailleurs les amoureux de la montagne vont ailleurs l'hiver aussi. Parce qu'une station de ski c'est tout bonnement un ghetto citadin où l'on cultive l'entre soi, entre "skieurs de haut niveau" , une jet set frimeuse gâtée et imbibée, par des programmes immobiliers débiles qui bousculent complètement le marché du logement au détriment des locaux. Créant ce qui ressemble à un décor de cinéma, avec ses appart à la "magnifique déco montagne standardisée" et ses "merveilleux chalets comme chez Heidi, ringards et prétentieux", où les appartements et villas à 12 000 € le m² sont occupés une semaine par an, par des gens dont plus de la moitié se fichent éperdument du ski... et de la montagne. Un coquille vide 90% du temps. Et qui s'isole dans l'ignorance crasse de ce que l'on appellera "la vallée et ses habitants". A côté de ces migrants friqués à qui l'on fait de plus en plus de l’œil, et qui transhument en Panamera et autres Q7, transformant nos vallées en circuit automobiles pour les nuls les we et vacances scolaires avec les nuisances, la pollution et la violence insolente qui vont bien, coexiste une population de saisonniers. Eux aussi expatriés, parfois exploités comme un prolétariat d'usine d'or blanc, à la couverture sociale et la santé aléatoire. Travaillant avec des contrats pas très clairs, et leur permettant de vivre du chômage une bonne partie de l'année. Cibles privilégiées de dealers et souteneurs qui transforment les fameuses stations en quartiers difficiles. Je ne m’étendrais pas sur l'argent public injecté dans ces parcs d'attraction réservés de plus en plus à de nouveaux très riches. On n'a plus d'eau, tout est parti dans les canons à neige et les dameuses font leur ballet nocturne tous phares allumés, crachant chacune ses 500CV pendant des heures et des heures. La journée, ce sont des norias de camions, que vomissent les chantiers pharaoniques, qui sillonnent le canton en tout sens en cherchant où déposer tous ces gravats. Natura 2000... pas grave. Et tant qu'on y est on va y marchandiser nos émotions à coup de "we bien être et detox" centrés sur le nombril, dernières invention d'un capitalisme qui change sournoisement de visage mais pas d'objectif. Une "montagne d'émotions" pas forcément positives. Finalement par certains côtés une station (terme horrible, je penses irrésistiblement à l'ISS qui ne sert à rien...) est un machin en faillite permanente, dont le modèle économique est en perdition, sous perfusion d'argent public, argent qui repart dans le grand BTP et l'immobilier, qui produit des chômeurs pour les caprices de quelques nababs qui souvent ruinent déjà la planète ailleurs. Et la ruinent ici aussi par des programmes d’aménagement ubuesques qui tiennent plus de "l'image" que de la rationalité d'une gestion de bon père de famille. Et tout ça en polluant allègrement. Même mon ciel nocturne est pollué toute l'année, alors que les 3/4 du temps il y a tout au plus 100 personnes qui habitent cette ville fantôme. Avec un bénéfice pour la population locale pas du tout évident, puisque toute autre initiative alternative de développement est cout circuité... Mode caricature colère off : Je rêve en montagne d'une économie où est favorisé un tourisme familial vert, blanc, roux, comme vous voulez, curieux, respectueux, avide de rencontre, de culture et de convivialité, où l'on vient apprendre un autre mode de vie, loin de la ville. Où les habitants ne sont pas des "indiens" qui égayent un décor de carton pâte avec un folklore humiliant. Où les emplois sont à l'année, permettant de fixer des familles dans des logements accessibles et décents. Où l'on respecte les gens en s’intéressant à autre chose que leur portefeuille. Où la montagne est tellement plus qu'un prétexte à "exploits sportifs" et courses pathétiques stupides ou un décor simplement photogénique. Dites moi qu'on va y arriver et que nos élus, pour qui rien n'est simple et facile, sauront faire la part des choses inventant avec nous une nouvelle économie de montagne, loin des illusions d'un modèle pervers qui nous a amené à la catastrophe et au surendettement ! A St Veran, chez moi, partout.
  3. 9 points
    Salut à tous, Me revoilà avec le second champ imagé durant cette session de fin septembre au col du Restefond. Il s'agit du champ de NGC7023 et VDB 141, fait en même temps que Thomas Bexant s'en occupait avec son tout nouveau Newton de 250mm (lien). Image réalisée au col du Restefond les 29/30 Septembre et 2 Octobre 2019. Couches : LRVB Matériel : Lunette FSQ106ED sans sa crémaillère, Monture 10 Micron GM 1000 HPS, Caméra FLi Proline 16803, Roue à filtres CFW5-7, Diviseur optique "maison", Porte - oculaire FLI Atlas, => montage direct du train d'imagerie sur la lunette via un cône sur mesure en aluminium. Prises de vue : 46 poses de 5mn en luminance +15 poses de 5mn en R,V,B en bin2. Total : 7h35mn. Caméra refroidie à -20°C Prises de vues faites sur trois nuits du fait de conditions variables. Traitement : Acquisition et pré-traitement avec Maxim DL (bias, darks et flats), Alignement sous PRISM, Correctif des couleurs avec SIRIL, Assemblage dans Photoshop. Idem que pour le traitement du champ de North America + pelican : j'attends vos remarques pour savoir si je n'y suis pas allé trop fort sur les curseurs, car il est difficile de faire tout ressortir sur ce champ dans lequel, franchement, il y aurait un peu de ménage de poussières à faire .... ça fait peu soigné tout de même ce coin de voie lactée ! Lien vers la full. A+ Emmanuel
  4. 8 points
    Bonjour les noctambules, Bon, moi j'y tiens plus Pas moyen d'avoir du ciel correct pour faire ma couleur. Alors j'ai récupéré la couleur gracieusement offerte par mon ami Lucien et je l'ai collée en calque couleur sur ma dernière version du Sorcier Bon . . . c'est très rouge le Sorcier très fâché mais j'aime bien Je le soumets à vos critiques : Mais j'ai aussi passé mon image dans Siril pour avoir les bonnes couleurs par astrométrie. En fait assez peu d'écart au niveau couleur, mais un fond de ciel meilleur je trouve : Voilà, en attendant que je puisse faire mes propres couleurs Un jour peut-être . . . enfin . . . une nuit Bonne journée à vous, AG
  5. 6 points
    Bonjour et bonne chance, non il ne fait pas beau chez moi, mais je guette entre les multiples couches de gris, de noir, et de tristesse youpi
  6. 6 points
    Marco, ne sois donc pas si frileux ! Ces mots ne sont pas démesurés dans ce contexte, ils ne sont qu'à la mesure de la démesure, à mon avis L'hybris n'est-elle pas du côté du bétonnage et du tourisme de masse que Bernard a pris le temps de si bien décrire dans son beau message ? J'entends bien que tu défendes la liberté d'entreprendre. Mais est-ce que ça peut pour autant se faire sous presque n'importe quel prétexte ? Oui moi aussi je suis pour la liberté d'entreprendre, tant que c'est pour une cause juste, ou ne serait-ce qu'acceptable, pas uniquement pour le profit sans regarder le reste. Or je pense que si le monde actuel fonctionnait de cette manière, avec une morale dans l'entreprise (dans l'action d'entreprendre), il serait certainement plus beau qu'il ne l'est aujourd'hui. Alors oui, tout entrepreneur est moral, chacun a une conscience écologique, sociale, sanitaire, respecte les forêts pluviales, ne fait pas travailler des enfants, ne met pas trop de sucre, etc. Il n'y a que des anges ! En attendant, on voit dans quel état est le monde, vers quoi il se dirige. Je ne sais pas où est la morale... on ne la voit pas bien. Non qu'elle n'existe pas, il y en a quand-même un peu, mais sa propension à s'effacer devant l'intérêt financier est... j'allais dire "surprenante" mais en fait non, même pas. Elle est plutôt omniprésente et représentative de la faiblesse de l'esprit humain. Donc là, en l'occurrence, ce projet est là pour quoi, au final ? Qu'est-ce qu'il va vraiment apporter de positif, de façon objective, à la communauté ? Je ne parle pas de ce qu'il va apporter de positif sur le compte en banque déjà bien rempli des entreprises du BTP ou de l'hôtellerie, ni du bavardage sur les pseudo retombées économiques d'une activité dont Bernard, encore une fois, a très bien montré les dessous. Tout ça je m'en fiche au fond car apporter des intérêts financiers à certains, de la distraction à d'autres, bref, empiler à la va-vite quelques intérêts particuliers à court ou moyen terme, ce n'est pas oeuvrer à l'intérêt général. C'est souvent même l'inverse ! Je voudrais donc savoir ce que ce projet apporte à l'intérêt général ? Respectueux de l'environnement ou respectueux de normes environnementales qui sont là pour donner bonne conscience ? Nuance... A mon sens, respecter l'environnement, c'est ne pas bétonner quand ce n'est pas nécessaire. L'artificialisation des sols est un problème écologique qui est loin d'être négligeable. Quand il y a bétonnage, il faut se poser la question du pourquoi. Si la réponse est "pour se faire de l'argent" et "pour satisfaire des touristes" à mon avis ça ne fait pas le poids face aux enjeux écologiques. Mais bon, à chacun sa vision du problème... C'est comme DisneyLand... Je suis convaincu (n'est-ce pas !) que DisneyLand a été créé pour donner aux visiteurs une culture, des connaissances sur les différents contes et légendes qui ont inspiré les réalisations, sur l'histoire des studios Disney, qui était Walter Disney, comment il en est venu à faire ça, comment on crée un dessin animé... et bien sûr s'amuser à côté en même temps, passer un bon moment et repartir tant qu'à faire en ayant acheté quelques souvenirs. Toute personne qui y va est sans doute censée ressortir en connaissant les dates des différents productions les plus connues. Faisons un sondage à la sortie ! J'ai fait l'effort, alors qu'à la base je suis plutôt un récalcitrant, de me renseigner sur l'histoire de DisneyLand Paris. Malheureusement, fortuitement bien sûr, toute la partie culturelle, historique, est bien cachée au public voire a disparu alors qu'elle était présente lors de l'ouverture en 1992. Ben mince alors, c'est devenu par hasard une machine à brasser des dizaines de millions de touristes et des milliards d'euros de produits dérivés par an. Quelle proportion de visiteurs se fichent de Disney sur ses aspects culturels et ne sont là que pour un tourisme qui n'a strictement rien d'intellectuel ni même d'intelligent ? Sans cette foule, DisneyLand Paris fermerait probablement ses portes. Mais heureusement, elle est là. Bonne opération au passage, tiens ! Mais Saint-Véran, ça ne sera pas du tout pareil ! Les 600 passagers du téléphérique par heure ne seront que des personnes passionnées par l'astronomie ou venues développer leur culture scientifique en lâchant tous les ronds qu'il faut pour l'hébergement. On est plus nombreux à s'intéresser aux étoiles que je ne pensais, tiens !
  7. 4 points
    Ok replaçons les choses dans leur contexte, ça permettra peut-être de faire mieux comprendre les réactions. * Dans les années 70 l'observatoire est contruit par Paris: il consiste en une coupole de l'obs de Paris et 3 barraques de chantier reliées entre elles (ce qui perdurera jusque 2013). Le site est pressent pour un futur très gros instrument (CFHT) et sert ensuite pour de l'étude solaire. * Il est ensuite abandonné avant de revenir à la vie au milieu des années 80 lors de la mise sur pied de l'association Astroqueyras. Le but: permettre à tout un astronome amateur de pouvoir profiter d'une instrumentation hors norme (surtout à l'époque) sous un ciel stable et noir. Les missions sont mises sur pied, et ne doivent absolument pas être orientées techniques pure et dure/science. On y trouve de tout: observation visuelle, imagerie pour se faire plaisir, spectro, photométrie et astrométrie,... * La station originale vieillissant, elle devient de plus en plus difficile à maintenir, et parallèlement reste un frein à pas mal de missions, surtout hivernales (ceux qui ont connu l'ancienne station en hiver savent de quoi je parle). La décision est prise de rénover la station, afin de la rendre plus pérenne, et en même temps d'offrir une instrumentation plus moderne (deux Astrosib 500 sur AP1600). * En 2015 la nouvelle station ouvre et c'est là que les choses commencent à changer et que les appétits (en particulier du côté de certains au village et à Paris) s'aiguise. On commence à voir les élus du village débouler à l'improviste dans l'obs avec des mecs specialisés en construction de téléphériques pour évaluer comment l'obs pourrait être transformé en gîte à touriste (je l'ai vécu), des rumeurs de pression politiques pour faire ce téléphérique,etc... Dans un premier temps on y croit pas trop. Et puis depuis 1 an et demi tout ça devient plus tangible. Au village on commence à voir des opposition claires entres habitants et élus (messages sur les maisons entres autres), et surtout la présence grandissante de l'obs de Paris dans le débat, avec la potentielle mise en place d'un instrument pro (dont l'association ne bénéficierait que quelques pourcents du temp). En revanche du côté des astro amateurs (ceux pour qui l'assoc AstroQueyras a été créée), le désir reste le même: pratiquer l'astro dans les meilleures conditions et profiter de la montagne. On a donc deux points du vue sur le problème. a) implémentation d'un téléphérique dans une zone naturelle, avec des bénéfices très relatifs financièrement. b) changement de mode de fonctionnement de l'observatoire: il rapporterait probablement plus avec ce tourisme qu'avec les missionnaires (c'est déjà le cas avec les nuits proposées au grand public durant l'été ). Dans les deux cas on est face à un clash d'états d'esprit. Et comme souvent, c'est un certain idéalisme qui se heurte à des intérêts financiers. Et ça on peut dire ce qu'on veut, c'est exaspérant.
  8. 4 points
    Bonsoir, Hier soir, trouée inespérée donc direction le ciel. Rien préparé donc cible archi connu mais peu importe, le je revoyais enfin les étoiles... Le double amas à la Megrez 72 et à l'ASI 1600 MC; 200 poses de 30s. Traitement SIRIL et Photoshop. NGC 884-869-Megrez72-ASI1600MCcooled_20x60s_20180927 by Frank TYRLIK, sur Flickr Bonne soirée, Frank
  9. 3 points
    Avec un peu de retard, mes interprétations de Lune de la nuit du 17 au matin du 18 octobre Ma devise : " Je n'interroge pas le ciel , je le devine" Amitiés version classique mais nuées en vue version vraie lune ceinte d'une fausse couronne solaire Empire de la Lune glaciale et de son étoile ...Lune auréolée sur Nuit polaire Au matin, en attendant que la Lune sorte des nuages , un aéronef me semble voler bien bas !! ( celui-ci ne transporte pas de passagers, à sa façon , il ratisse l'espace) Classique belle de jour A nouveau drapée ... Un tableau saisi in extremis ! Un tableau imaginaire , un autre monde sur lequel je vous invite à naviguer au rythme doux de la musique de Django , en compagnie de qui vous voulez...
  10. 3 points
    Bonjour à tous, Bon, nous rattrapons doucement notre retard sur le traitement des images. Voici une photo de cette belle galaxie NGC7793, mais elle n'est pas seule!! Je vous conseil de lire la suite, puis ouvrir l'image pleine résolution, afin de vous laissez voyager dans l'espace intersidéral. NGC7793, est une galaxie spirale à environ 13 millions d'années lumières. Mais si on regarde bien l'ensemble de l'image, on a l'impression de voir l'espace en 3 dimensions, voir meme en 4:-). En tout premier plan NGC7793, aucun doute la dessus. En second plan, une bonne quinzaine de galaxies avec encore des couleurs assez classique. Elle sont encore tres bien définies, sauf exception, on peut facilement en donner leurs types. Elle font surement partie d'un premier amas. En troisième plan, on retrouve une centaine de galaxies de couleur jaune. Le décalage des couleurs commence à etre sensible. Plus de trace de la couleur bleu par exemple. Les galaxies sont vraiment moins detaillé, mais on peut encore définir le type de base de certaines d'entres elles. Il semble y avoir une galaxie plus grosse que les autres et plus brillante, qui forme un peut le centre d'un amas. Enfin en 4ime plan, de nombreuses galaxies de couleur rouge, dont un amas vers le centre de l'image. Elles ne sont plus vraiment définie. La plus part sont visible sous la forme d'une boule floue de couleur rouge, ou tendant vers le rouge. Maintenant Bon voyage!!! Nous sommes sur une images LRVB classique, mais avec peutetre un peu plus de saturations que d'habitude afin de rendre plus visible les différentes couleurs des galaxies. Le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en 10h20mn. Couche R, V et B en 1h20mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.1 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici l'image, la full comme toujour via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf: Comme toujour, bonne astro à tous!!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  11. 3 points
    L'ultralibéralisme, c'est comme l'anarchie, une utopie fondée sur le mythe que l'humain serait supérieur à l'animal et doté d'une conscience morale à toute épreuve, et que tout individu n'entrant pas dans cette norme est forcément déviant et exclu du système ou empêché de nuire. Bref, un conte de fées mis largement à mal par les faits et de nombreuses études en psychologie sociale, comme celles sur le cloaque comportemental ou celles montrant que le milieu de la finance et des affaires compte une plus forte proportion de psychopathes que dans le reste de la population.
  12. 3 points
    L'important c'est le ciel. Je peux déplacer un Skyvision 500, une apo 185, une paire de jumelle apo 130... Et je suis prêt à charger les trois pour une seule nuit. A condition qu'il y ait le ciel. J'ai senti naître la frustration dont l'auteur de ce post parle au début. Pourquoi existe-t-elle ? Car le ciel ne change pas au fil des années. Il n'y a pas de nouveaux objets à découvrir. C'est comme de manger la même chose, toujours. Il faut donc que la cuisine soit excellente, les épices variées. Il faut trouver le ciel qui soit une fête. Donc, peu de sorties mais dans des bonnes conditions. Et bien sûr, M22 dans le 500, M35 dans la lulu ou les jumelles. L'inverse serait décevant. Ce qui est bon, c'est de décider de ne pas choisir entre le gros et le petit. C'est notre côté collectionneur. Et pourtant... Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin... et ils n'y trouvent pas ce qu'ils cherchent. - Ils ne le trouvent pas, répondis-je... - Et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d'eau... - Bien sûr, répondis-je. Et le petit prince ajouta : - Mais les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le cœur. J'avais bu. Je respirais bien. Le sable, au lever du jour, est couleur de miel. J'étais heureux aussi de cette couleur de miel. Pourquoi fallait-il que j'eusse de la peine...
  13. 3 points
    Bonjour, Etant en congé, ce jour j'ai profité d'une troué dans les nuages pour faire de la Sélénite en image. Il a fallut patienter longuement d'autant que le jour, c'est levé. Traitements avec Astrosurface version Eris , puis: Auto-level Auto-White wavelet, gain, contrast local, et hue et saturation Bon d'habitude c'est Gégé qui est en avance mais là c'est moi. Bon ciel lunaire & bonne chance aussi
  14. 3 points
    Vous l'avez voulue, vous l'avez. J'ai fait un mix des 2 images selon vos conseils... Le fond de ciel est revenu, la couleur un peu moins saturée, les étoiles plus appropriées...
  15. 3 points
    tout à fait Alain, mais ça s'appelle faire de la politique au sens noble du terme, avec une nette tendance vers des opinions qui aujourd'hui sont présentées comme "hors sujet", d'une autre époque, n'ont plus droit de parole sur les médias nationales, etc.... Le ni-ni à des limites et pour moi il est évident qu'un jour il faudra arrêter de tergiverser, d'appeler un chat un chat, et de (re)penser ensemble un autre monde centré sur autre chose que la rentabilité et le droit du plus fort. Utopie ? ben poil au zizi....
  16. 3 points
    Je suis très heureux que la Nasa ait aujourd'hui décidé de rendre à nouveau hommage à cette brillante enfant de 2008.. et jeune femme en 2019 !.. https://mars.jpl.nasa.gov/news/8534/naming-a-nasa-mars-rover-can-change-your-life/ Voici "l'histoire", tirée de cet article et complété de mes notes personnelles : En novembre 2008, près de trois ans avant le lancement de MSL, aux Etats Unis un concours national de dénomination du rover a été organisé pour les élèves de 5 à 18 ans et a attiré plus de 9 000 propositions. Après avoir sélectionné neuf propositions (Journey, Wonder, Perception, Adventure, Sunrise, Curiosity, Amelia, Poursuit et Vision) le 27 mai 2009 le vote des internautes a finalement retenu le nom de "Curiosity". C’est une toute jeune fille de 12 ans, Clara Ma, élève de sixième année dans une banlieue de Kansas qui a présenté la proposition gagnante dont voici le texte : "La curiosité est une flamme éternelle qui brûle dans tous les esprits. Elle me pousse hors du lit le matin et m’interroge sur les surprises que la vie me lancera en ce jour. La curiosité est une force tellement puissante. Sans elle, nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui. Quand j’étais plus jeune, je me demandais "Pourquoi le ciel est-il bleu ?", "Pourquoi les étoiles scintillent-elles ?", "Pourquoi suis-je moi ?", et je m’interroge encore. J’ai tellement de questions, et l’Amérique est le lieu où je veux trouver mes réponses. La curiosité est la passion qui nous pousse dans notre vie de tous les jours. Ce besoin de poser des questions, de s’émerveiller, a fait de nous des explorateurs et des scientifiques. Bien sûr, il y a beaucoup de risques et de dangers, mais malgré cela, nous continuons toujours à nous interroger et à rêver, à créer et à espérer. Nous avons déjà tant découvert sur le monde, mais nous en savons en fait tellement peu. Nous ne saurons jamais tout ce qu’il y a à savoir, mais grâce à notre flamme de curiosité, nous avons tant appris". Depuis des milliers d’années, c’est bien en effet la curiosité insatiable de l’humanité qui fait avancer nos connaissances. Elle s’exprime en tous domaines avec la construction de machines complexes tels que scanners et IRM pour explorer nos corps, ainsi que des LHC pour la matière, des ELT, des GMT, des Virgo et LIGO ainsi que de multiples engins spatiaux pour explorer le système solaire et l’Univers. Clara Ma a pu signer son nom directement sur le rover avant son assemblage final puis, plus tard, le 26 Novembre 2011, elle a assisté à son lancement. Clara Ma, 13 ans, à gauche en 2009, et à 23 ans donc en 2019 , à droite : Mais aujourd'hui, il convient surtout de souligner son brillant parcours : Clara Ma a obtenu un diplôme en géophysique plus tôt en cette année 2019 à l'université de Yale. Ses travaux et recherches ont porté en particulier sur les interactions entre l'atmosphère, les océans et le climat de la Terre. Elle termine une maîtrise en science, technologie et politique de l'environnement à l'Université de Cambridge au Royaume-Uni: "Penser à envoyer un robot sur une autre planète m'a fait comprendre à quel point la vie sur Terre est particulière et fragile", a-t-elle déclaré. "L'espace est incroyablement vaste. Il y a des milliards et des milliards de planètes. Et pourtant, nous sommes toujours le seul endroit où nous savons que la vie existe. J'ai compris qu'étudier la Terre était la chose la plus importante que je puisse faire." Bravo et chapeau bas Clara !!
  17. 3 points
    Mais c'est très joli toutes ces éolienennes... ça clignotte de partout la nuit, c'est beau ! C'est aussi un peu de votre faute, avec toutes ces brosses à dents électriques, ces rasoirs électriques, ces mixers électriques, ces moulins à café électriques, ces cafetières électriques, ces bouilloires électriques, ces couteaux électriques, ces perceuses électriques, ces ponçeuses électriques, ces scies électriques, ces fers à repasser électriques, ces radio-réveils électriques, ces tondeuses électriques, et maintenant toutes ces voitures et ces trains électriques, ces taille-haies électriques, ces ordinateurs électriques, ces déchiqueteuses électriques,...et j'en passe électrique... De mon temps, mon pov môssieur, tout cela se faisait à la main .
  18. 2 points
    Bonjour à tous, en ces temps pluvieux et en attendant mieux... Arzachel et Tycho observés de prés au printemps dernier avec le Newton 410 mm F/5.6 "maison "optique et méca. Oculaire Taka 20mm spécial projection + filtre rouge Atik / Basler 1920-155 / env. 350 images sous AS3 et Astra image. Phil
  19. 2 points
    Bonjour, Je me nomme Huber Benjamin, j’ai 14 ans et je suis actuellement en classe de seconde, je vis à en Lorraine à Metz. Je suis passionné d’astrophysique depuis longtemps. J’aime apprendre toujours plus, les maths, la physique et l’astronomie sont ma véritable passion. De plus je possède un télescope ce qui me permet de découvrir ce monde si formidable, et les livres m’en apprennent encore plus sur les calculs et les différents phénomènes. Plus tard j’aimerais être astrophysicien. Je me suis renseigné dans des observatoires, les réponses sont « plus de place » , « la personne ne s’occupe plus de cela » , "On n'accepte que des majeurs"; les résultats sont toujours négatifs ! Je suis large j'ai appelé jusqu'à l'observatoire d'Aix-en-Provence alors que j'habite à Metz. Des stages dans le secteurs des maths et de la physique m'intéresserait, mais je ne sais pas où m'adresser. J'ai même envoyer un mail à l astrophysicien Hubert Reeves, il y a deux semaines, mais toujours sans réponses... Sincèrement je souhaite trouver dans ce domaine. L’objet de ce mail est donc de vous demander des conseils sur mon stage qui se déroulera du 18 au 27 juin, que pourrai-je réaliser dans ce domaine ? et surtout où puis-je m’adresser ? Peut-être vous même prenez des stagiaires ? Avez vous des idées ? En vous remerciant, bon ciel PS : Je m'excuse pour les fautes d'orthographes...
  20. 2 points
    Re bonjour, Ayant un peu joué avec Siril afin de tester la couleur par photométrie, j'ai aussi voulu voir ce que donnait la dernière image de mon croissant. Voilà l'image originale : Et l'image sortie de Siril après passage de la photométrie : Les couleurs sont moins saturées, mais où est la vérité ? J'aimerais bien avoir l'avis de spécialistes du CP concernant la couleur des nébuleuses et si la photométrie de Siril est sensée donner des couleurs relativement exactes Eventuellement, comparer avec d'autres images prises par exemple à l'A7S défiltré Bonne journée à vous, AG
  21. 2 points
    Salut les amis Bah la dernière fois si vous avez suivit ce que meteo blue m'annonçais, je ne comptais pas essayer pour ne faire que du cp bein je les aient sortie vite fait et a la dernière minute que Saturne puisque de la maison, Juju deja occulter Donc comme je comptais faire mumuse avec mes tubes en cp j'avais sortie le c8 et le c11 et bein étonnamment encore très stable a l'égalisation des masse d'air Le C8 asi 224 mc 2019-10-19-1718_1-4 images-L_c8_l4_ap43 agrandie 2019-10-19-1718_1-4 images-L_c8_l4_ap43_120 le c11 a coté 2019-10-19-1715_0-4 images-L_C11_l4_ap86 bon j'en ai pas parlé dans le titre c'est pour ne pas faire mal au yeux les cpiste mais j'ai essayer de continuer M27 donc au c11 et quand j'ai voulu mettre mon correcteur reducteur 0.63 bein avec le focuser cela se monte pas j'avais pas envie de demonter alors j'ai mis le 0.5 au cul de la cam et ai utilisé un corp de barlow pour monter le halpha d'où les etoiles en sucette les difficulté de traitement étant viré les etoiles en live et assemblé la couche comme pour moi c'est un entrainement je vous montre mon resultat le champs est riquiqui et bidouillé ca me servira d'entrainement pour la prochaine fois ( bien reprendre le cadrage et imager avec le même tube ou du moins bien corrigé bon faut pas trop zoomé et désoler mais c'est un petit entrainement acquisition traitement Voila quand elle fut basse et que le signal s'affaiblissait devant l'ecran j'ai plier tous sauf une monture pour tester la lune au matin Donc C8 par commodité Asi3 astrosurface j'ai fais joujou avec les curseurs 2019-10-20-0310_9-S-IR_C8_l4_ap716 une Mosa 3 planches 2019-10-20-0502_9-S-IR_C8_l4_ap790_stitch une autre moins résolu 2019-10-20-0507_0-S-IR_C8_l4_ap791_stitch deux version de la vallée 2019-10-20-0349_9-S-R_C8_l4_ap776 2019-10-20-0512_6-S-IR_C8_l4_ap770 une petit dernier et voila 2019-10-20-0505_7-S-IR_C8_l4_ap785 bonne journée et bon ciel Sauveur
  22. 2 points
    si je puis me permettre d intervenir , puisque meme un débutant peut avoir un avis je pense que ce sujet à une réponse qui est très propre a chacun , suivant sont expérience qui tout doucement ou pas l oriente vers tel ou tel type de choix , le choix visuel discuté ici aimerait bien voir ce qui est loin aussi bien dans un ensemble qu en détails , la partie très hédoniste du passionné d astronomie aimerait bien tout englobé , l enthousiasme des premières années passées a remonter le 400 a chaque fois fais surement place à la lassitude ,je pense du fait de trimbaler un instrument lourd avec des installations maison voiture route déballage , et la recherche du plus leger , donc passage du dob a la lulu, est presque une logique en soit , tout ne serait il pas seulement du à l ennui, au ras le bol , et non pas au plaisir de passer du 400 a la lulu de 100, si on pouvait observer les memes détails dans une lunette de 4kg ou rien à faire qu avec un 400 de 25kg ou faut tout regler le choix , je pense serait vite fait pour tout le monde persso en tant que deb je me suis offert un 200 sur une eq6 , c est lourd , il faut prevoir le soirée ect.... du cp je me suis offert une lulu doublet ts de 80 , que je mets sur un pieds manuel costau et je prend plaisir a observer , et vu que je suis branché photo , je met la 80 sur leq6 , et pendant que sa mouline , je prend une chaise longue , une petite perche en bois tenue entre mes pieds ou je prend appui avec une paire de jumelle qui a plus de 20 ans et je me régale..... tout ça parceque je suis plus en mode de décision au dernier moment que prévoyant et organisé....ça aussi je pense sa joue dans les choix d observation , les gros diametre demandent du temps et de l'organisation, les lulu, ..non...pour moi ce serait plus ce qui prédominerait du fait d observer dans du petit , le temps à y consacrer....
  23. 2 points
    Salut, Une petite image faite en septembre, quand le ciel permettait encore de shooter. Direction la constellation de Céphée et ses nuages de poussières : la bien connue nébuleuse du requin, et celle qui pour moi ressemble plutôt à une sirène portant un joyau étincelant (sisi, regardez bien en la faisant tourner de 180°). Seulement 393 x 30 sec, avec A7S astrodon et TS Star 71 sur lightrack, depuis le jardin. Prétraitement APP, traitement Pix. Bon, c'est un peu bruité, mais j'ai voulu/tenté de faire ressortir tous ces nuages faibles. Comme d'hab, il faudrait plus de temps de pose, et un meilleur ciel Mais vu de loin, c'est pas mal. A+ David
  24. 2 points
    une biquette par exemple .....
  25. 2 points
    je ne vois pas pourquoi un mak 127 serait plus long à mettre en température qu'une lunette de 100mm . tous les deux sont des tubes fermés .
  26. 2 points
    Bonjour le groupe! Le 19 octobre dernier j'ai pris 3h30 (avant les brumes) pour croquer le poisson rouge (IC 1795) situé à la pointe du coeur (IC1805). Je me suis monté un setup d'hiver avec ma lunette TEC140 et un réducteur Astro-Physics 0.75x. J'obtiens une focale de 750 mm. Il me reste un peu d'alignement de la caméra à améliorer mais ça donne déjà des résultats utilisables. 1h30 de Ha et d'OIII. 5 minutes seulement pour chaque canal RGB. En plus de ce qui est indiqué sous l'image: prétraitement, assemblage RGB et ajout des couches Ha (dans le rouge) et OIII (dans le vert et le bleu): PixInsight 1.8. L'ajout des couches Ha et OIII a été fait grâce au script Utilities -> NBRGBCombination. Un peu de réduction de bruit, ajustement finaux dans Photoshop CS3. Daniel
  27. 2 points
  28. 2 points
    Sans hésiter le Mak 127mm. D'abord, ce petit télescope est une tuerie. D'autre part la mise en température de ce type d'ouverture importe peu, il est déjà utilisable pendant la mise en tempé. Encore en plus il est ridiculement petit mais très costaud avec son rapport d'ouverture élevé, tu as donc rapidement un grossissement confortable avec un oculaire lambda. En imagerie il est redoutable, capable de bouffer des plus gros. Enfin bref faut pas mésestimer cette petite bête.
  29. 2 points
    Comme ça @ValereL ? J'ai mis un petit coup de courbe.
  30. 2 points
    Faut pas oublier les grosses paires, genre 25×100, elles apportent un tel plaisir visuel qu'elles peuvent supplanter un truc plus gros ! Le montage de la paire de jumelles dans le commentaire plus haut est une catastrophe avec ce type de siège pour l'avoir déjà fait. Au début c'est super et puis, en quelques minutes, on remarque que les étoiles tressautent avec le pouls, ça devient très rapidement insupportable !!! Il faut que la paire soit monté sur un support indépendant du corps de l'observateur. [Fin du hors sujet]
  31. 2 points
    Merci à vous pour vos commentaires. J'essaierai de faire une version 2 avec un peu plus de contraste, et une meilleure réduction du bruit, mais là je ne suis pas certain que ça améliore l'image : parfois, à trop vouloir masquer certains défauts, ça ne fait que dégrader l'image au final. Autant les assumer Pour la sirène, mieux dans ce sens ? Bon de toute façon, c'est comme la forme des nuages, chacun y voit ce qu'il veut
  32. 2 points
    Pour ma part j'ai abandonné l'idée de "performance" et systématiquement fait le choix du plaisir. Je ne compte pas les cratères sur la lune et n'observe plus les pétouilles. J'ai une taka 102 + un Dob 300 chinois et je ne fais que de la bino. Mon usage est le suivant : - En planétaire : Je n'ai pas une grande expérience mais vu les planètes basses ... Depuis 1 an ma lunette est meilleure que le 300. En quoi ? Les images sont ciselées. Le contraste est excellent. le plaisir est vraiment là : celui d'avoir une image magnifique. Et avec le collier rotatif on a une position d'observation très reposante. Cela change la donne. Au 300 on voit la même chose mais ça bave toujours un peu. Et ça m'énerve. Accessoirement je suis assis par terre ... bref ... en semaine ça me soûle franchement. - En ciel profond : Le dobson écrase la lunette. le diamètre permet de passer des filtres et là ... le sagittaire, les dentelles, c'est quand même quelque chose. Sauf sur les étoiles doubles. Mais ce n'est pas un grand critère pour moi. En l'état je ne me vois pas revendre un instrument. ils ne font pas la même chose. Après si le budget est un soucis. Le dobson est clairement le plus polyvalent des 2. La lunette est un plaisir certain, sauf si on parle d'argent ... C'est entendu. Ah, Et niveau plaisir je passe encore 2 fois plus de temps aux jumelles sur la lune, en chaise longue. Et pourtant j'ai une taka 102 ... Parce que le vrai plaisir c'est de ne pas se faire ch*** !!! Comme quoi, même à 20x ou 30x, il y a aussi un créneau. Surtout quand on est crevé.
  33. 2 points
    Hello folks ! Suis actuellement en Suisse avec l' AFA J´ai visité le CERN ce matin (détecteur CMS) Reportage à mon retour n
  34. 2 points
    Oui exactement ! Le choix des cibles semblent être la bonne piste ! Un viel ami vient de changer son instrument, j'étais persuadé, mais alors certain qu'il allait passer au diamètre supérieur ! Et bien non ! Il passe de son vixen 200/800 à un newton de 200 !!! Avec une très belle optique certe, mais un 200 quand même !!! Et l'évolution ?? Précision sur la bestiole, le tube est en carbone, le porte oculaire avec une mécanique irréprochable,barillet haut de gamme, son range d'oculaires est somptueux, il s'est fait plaisir ! C'est un outil magnifique ! Mais un 200...🤔 Sa réponse " évoluer ce n'est pas forcément augmenter le diamètre de l'instrument !" Je me demande si ce n'est pas lui qui à raison ? Fred
  35. 2 points
    Salut, Question intéressante... ... je crois qu'il faut raisonner en terme d'attente et d'objectif, les gros instrument et le petit n'auront pas les mêmes. Il faut observer des objets en adéquation avec l'instrument que l'on utilise. Dans un petit instrument je privilégie l'observation à grand champ et/ou l'objet dans son environnement, dans le plus gros je cherche les plus fins détails accessibles et les objets faibles. Avec cette façon de faire je n'ai jamais eu la moindre frustration. L'avantage principal, en ce qui me concerne, c'est de multiplier le temps d'observation et là l'avantage va au petit instrument : vite monté, vite prêt et rapide à ranger. Pourquoi pas? ça ne me choque pas... d'autres paramètres rentrent en ligne de compte que la seule performance pure d'un instrument (Diamètre/résolution) qui sont propres à chacun :-)
  36. 2 points
    Hun un raccord visible j'ai repris mais me rappelle plus les ondelettes
  37. 1 point
    Non mais tu peux combiner ça avec une visite de Genève, son jet d'eau tout ça, une montée au Salève (vue imprenable sur le Jura et le mont blanc), un tour en bateau sur le Léman, une bonne ballade dans le Jura, et une visite du CERN Et puis en attendant cher polo, il est possible de réviser en relisant attentivement les deux fils sur le sujet : Le premier avait démarré en 2008 (put... 11 ans !!! ) : http://www.astrosurf.com/topic/18846-le-lhc-stoppé-pour-cause-de-problème-techniques/ Le fil actuel a démarré en 2010, avec un titre un peu plus optimiste .. Je note qu'un usurpateur nommé "G.B." semble avoir repris totalement à son compte les messages parfois bizarres d'un ancien du forum aujourd'hui disparu dans le multivers .. Et puis à défaut de visiter le LHC, on peut essayer de visiter le monde des particules.. ainsi que l'énonce Etienne Klein dans une jolie métaphore : "Née il y a à peine un siècle, la physique des particules nous transporte, tels des touristes égarés et hagards, en des mondes étranges où nos intuitions perdent leurs marques"..
  38. 1 point
    Merci beaucoup Franck pour tes encouragements très sympa bonne journée et bon ciel
  39. 1 point
    Belle nébuleuse. ^^ Niveau setup : quoi comme déjà ? ( Mak Intes, lunette, avec ou sans réducteur de focale, caméra ? ... tout ça. )
  40. 1 point
    Beau croissants. Avis perso ( qui vaut ce qu'il vaut ) : la vérité se rapprocherait plus de la V2.
  41. 1 point
    Magnifique! Sinon, je trouve que le ciel dans la première est plus noir, sans pour autant perdre de détail dans la nébuleuse. Une meilleure impression de piqué ,de relief donc. - Marc
  42. 1 point
    Ben oui pour le contraste c'est comme ça et pi c'est tout Va lire le bouquin
  43. 1 point
    Bonjour, Je voulais partager avec vous ces photos prises à St Veran (AstroQueyras), lors de deux dernières campagnes, avec à chaque fois l'un des T500 f/8 Astrosib. Ce sont des nébuleuses assez exotiques associées à des étoiles jeunes n'ayant pas encore atteint la séquence principale. Tout d'abord, voici V633_CAS, dans Cassiopée : Un peu de bruit dans cette image ; les conditions étaient moyennes et j'ai manqué un peu de poses à cette ouverture. L'objet d’intérêt est bien sûr en haut à gauche. - Astrosib RC 500 f/8 - Filtres Astrodon LRGB - CMOS ASI 1600 (-20°C). - L : 50x120s bin2 - RGB : 3x8x120s bin2 Et voici un champs très sympa dans le Cygne avec plusieurs objets remarquables, dont V1982 et V1331 : - Astrosib RC 500 f/8 - Filtres Astrodon LRGB - CCD SBIG STX-16803 (-20°C). - L : 27x300s + 19x300s (mosaic) bin1 - RGB en bin2 V1331 a fait l'objet d'une image par Hubble : https://www.spacetelescope.org/images/potw1509a/ Image avec description : V1982 est en fait un objet complexe avec plusieurs étoiles jeune et une nébuleuse primordiale associée. Merci pour votre passage, Meilleurs photons Stef
  44. 1 point
    Très joli ton sorcier fâché, bravo
  45. 1 point
    Je partage tout a fait avec toi ton point de vu. Moi qui suis aux tropiques j'ai la chance d'avoir les astres aux zénith, quand ils sont au raz de l'horizon en métropole ;-)
  46. 1 point
    Pour moi un gros "300/400" Newton demande un poste fixe pour le plaisir à 100%. Après en lunette on peut aller jusqu'à un diamètre de 180 et rester encore en mode nomade. Voir JD ;-)
  47. 1 point
    Et bien les baronnies provencales qui saurait faire ca,aucune idee du tarif, super ciel des alpes, et ... dans mon club, on doit savoir faire ! Mais ce n'est pas le meme ciel...mais il y a la mediterannee en bonus ! Xavier
  48. 1 point
    Excellent comme d'habitude! Superbe plans lunaires, et saturnes tres fines! Bravo Sauveur!
  49. 1 point
  50. 1 point
    Il doit s'agir du tir du 12 juin 1974 d'un MSBS depuis le CEL : "Le premier tir M 020, effectué le 12 juin 1974, offre un spectacle grandiose. Le lancement a lieu relativement tard, parce que la tête doit atteindre le réceptacle après le coucher de soleil pour faciliter l'observation des leurres dont elle est équipée. Du fait d'un incident de propulsion sur le 2e étage, le missile doit être détruit vers 70 km d'altitude, ce qui, dans cette nuit très claire, offre un feu d'artifice de grande qualité à beaucoup de spectateurs dans le grand sud-ouest. Ce phénomène provoque un très fort mouvement de curiosité et certains «techniciens» vont jusqu'à formuler l'hypothèse «qu'il s'agit d'un corps de fusée ayant servi à placer un satellite sur orbite et qui s'est désintégré en entrant dans les couches denses de l'atmosphère» (Sud-Ouest, 14 juin 1974)." Source : COMAERO (Comité pour l'histoire de l'aéronautique) : http://www.eurosae.com/wp-content/uploads/2017/09/Les_missiles_balistiques.pdf pages (du PDF) : 247 et 309 (Fig.39 : Le ciel landais à l'issue de l'échec d'un tir MSBS/M 020 (1974) (cliché CEL)) ... PS : Ce "spectacle" nocturne est parfois attribué à tort au lancement d'une fusée Tibère !