Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/20/19 in all areas

  1. 9 points
    Chantier en Guyane & balade nocturne sur le barrage de Saut Maripa à la frontière avec le Brésil Photos du ciel étoilé depuis la zone de chantier photos prises entre 19h et 20h30, la nuit tombe très vite ici ! Pelle mécanique & toupie de VEF (je viens du BTP.... & donc incorrigible !) Petite VL sur 630s avec sur SA VL_1_NIAKRAFTIG.mp4
  2. 6 points
    Bonjour à tous en ce Dimanche , En faisant un tri sur mes disques dur externes, je me suis rendu compte que je ne vous avait jamais partager cette image que j'avais prise en Aout 2017 Pour cette Nébuleuse Helix, j'avais fait 24 poses de 300s à 1600 iso avec mon Nikon D610 non défiltré sur ma TSA 120. Bon, j'aurai pu avoir mieux mais étant donné qu'elle est déjà pas très haute, je suis vite limité par le temps avant qu'elle passe derrière les arbres Bon, malgré tout j'espère qu'elle vous plaira quand même surtout avec un apn non défiltré : Franck
  3. 5 points
    Bon, je me lance... Après quelques mois au Nikon D750, ma toute première image en LRGB. C11 + ASI1600MM. très peu de temps d'intégration suite au temps pourri. (environ 40*30" images.) Du coup j'ai du pousser le gain peut être au dela du raisonnable (450, 50 d'offset). empilé avec Siril, "traité" avec GIMP + plugin Astro. Conseils bienvenus, off course, dans tous les domaines ... - Marc
  4. 4 points
    Bonjour, De retour parmi vous Là où j'étais, pas d'internet, pas de wifi, pas de TV, pas de tel ! Voici NGC 1848 que j’avais tenté sans succès avec le 200/1000 il y a deux ou trois ans. Avec la 80ED, c'est bien plus concluant. 65x5mn, 800isos (5h25mn)
  5. 4 points
    NGC 6905, également connue sous le nom de nébuleuse de l'Eclair bleu, est une nébuleuse planétaire de magnitude 11 située dans la constellation du Dauphin. Elle a été découverte par William Herschel en 1784. L'étoile centrale est de Magnitude14 et ses dimensions 1.2'x40"environ . Cette fois -ci nous avons utilisé le T500 Astroqueyras avec la QHY290 de Romain et des poses courtes de 2s - Image croppée pour ce montage comparatif Robert
  6. 4 points
    bonjour, on continue sur les images en retard... Barnard22 & IC 2057 La nébuleuse sombre (B22) et la petite nébuleuse en réflexion en forme de petite flamme (IC 2087) font partie du plus large Nuage Moléculaire du Taureau (TMC-1). Situé à environ 430 AL ce nuage moléculaire est plus petit et plus dense que celui d’Orion. Il contient des centaines de masses solaires de poussières et gaz ainsi que diverses formes de molécules organiques complexes qui se sont formées des résidus de combustion d’étoiles mortes depuis longtemps. Bien qu’il soit possible avec des caméras infra-rouge de capter un grand nombre d’étoiles en formation dans cette zone, il n’est pas facile de capturer des images de nuages moléculaires. En effet ces nuages sont pour la plupart froids et sombres et difficilement observables dans le spectre visible. Mais comme région du ciel est riche en étoiles situées derrière ce nuage, leur lumière est bloquée et fait apparaître des réseaux de noirceur. Cette image a ceci de particulier que très souvent les nébuleuses par réflexion sont bleues mais ici il est possible d’en voir 3 et qui sont toutes orangées : - IC 2087 la Petite Flamme, B77, & GN 04.39.1 LA full sur astrobin : https://astrob.in/full/w2tnsw/0/
  7. 4 points
    Je remets mon post dans la bonne section (que j'avais mis en astro pratique ...). Voici donc une photo de cette cible qui complète celle postée il y a quelques semaines. La première version prise en RVB était sympa au niveau des couleurs, mais manquait de profondeur et de contraste. J'ai donc ajouté des poses avec le filtre Optolong l-enhance, puis j'ai utilisé l'image HaOIII faite avec le filtre pour la luminance, et la version RVB pour les couleurs. C'était vraiment pas simple comme traitement (pas trop mon truc ce genre de cuisine), mais je suis content du résultat (bien que ce soit perfectible, j'attends d'ailleurs vos précieux commentaires). A7S, TS Star 71, Fornax Lightrack, filtre l-enhance. RVB : 558 x 30 sec à 3200 IOS (aout 2019) HaOIII avec filtre l-enhance : 658 x 30 sec à 3200 ISO (septembre 2019) Prétraitement : APP Traitement : Pix La version HaOIIIRVB, puis un extrait des versions Ha0III et RVB avant assemblage. C'est quand même sympa d'arriver à sortir ce type d'image avec un APN. A+ David
  8. 4 points
    Bonjour ok, pas d'image hier, mais je reviens ce matin, bonne chance aussi, et bon dimanche
  9. 4 points
    Hello, une éclaircie miraculeuse ce matin entre 5H et 6H. J'en ai bien entendu profité Traitement Astrosurface_E bien entendu Thank you @Lucien Matos: ED80 / C8, Asi290mm, filtre rouge 23A Une lune entière avec la 80ED pour se mettre en appétit: et en plat principal: du roti de C8 sauce Asi290 : Et en dessert, de Tycho à Moretus: Bon ciel les amis
  10. 3 points
    bonjour, L'AZEQ 6 étant en reparation , je m'essaye avec l'EQM 35 - lunette WO star 71 - moravian 8300 -DO Ca change... beaucoup , pas mal de difficulté pour régler l'entrainement en AD et le backlash , surtout que le temps ne se prête pas aux essais. l'idée est d'avoir une 2eme monture pour profiter des belles nuits astro avec un set up plus léger , canon 6D ou petit CMOS. Donc pas mal de déchet 35 sur 45 de gardées avec des poses de 10 min, ce qui n'est pas trop mal pour une découverte. Il n'y a pas trop d'avis sur cette monture , une fois mieux maitrisée , je me lancerai dans un " retour d'experience objectif " Bref : SGP , PHD , Pix Ps Ha 35 x 600 sec le O3 et S2 suivront en fonction de la météo Bon ciel alain
  11. 3 points
    Bonjour, Puisque Nathanaël nous a montré la nébuleuse ngc281 en SHO faite au newton 250 à f/3.7 et ASI183MM, je vous montre celle que j’ai faite récemment. Le matériel était un Mewlon 250-CRS à F/7,3 (réducteur 0,73) et une CCD QSI 640 donc éch = 0,83 »/pix. J’ai pris 46 poses Ha, 43 poses en S2 et 57 poses en O3. Les poses unitaires étaient de 10mn en Bin1 avec des filtres Astrodon 5nm en 7 nuits partielles et non consécutives du 11/9 au 7/10/2019. A cause d’un mauvais cadrage une nuit avec le filtre S2 (c’est pas malin !), j’ai été obligé de rogner les images de 2048 x 2048 pixels à 1974 x 1824 pixels. Si bien que pour la présentation j’ai fait une rotation de l’image du coup le Nord est à gauche (que ALAING me pardonne). L’acquisition s'est faite avec avec Prism v10, le prétraitement et traitement avec Pixinsight, et PS pour la cosmétique. Je souhaite qu’elle vous plaise. Patrick.
  12. 3 points
    Bonjour, Optiquement pas de problème, la lunette sera parfaitement capable de couvrir le capteur de ton APN. Par contre sont défaut est d’être parfois difficile à équilibrer. Si tu mets juste ton apn ok mais si tu ajoute d’autres accessoires vers l'arrière de la lunette tu sera surement obligé d’ajouter une queue d’aronde pour trouver le bon équilibrage. Les photos ci dessous ont été faites avec cette lunette et un eos 1100 Lionel
  13. 2 points
    Salut Fred, Je pense que tu devrais lire la conclusion de l'article Frank
  14. 2 points
    Salut, Je vous propose un petit tour dans le Cygne avant qu'il ne nous quitte lentement mais surement... Il s'agit de la nébuleuse SH2-94, un petit bout du rémanent de supernova G65.3+5.7 étalé sur 4x4°. Pas souvent imagé cette affaire et une fois dessus, bah on comprends vite pourquoi Enfin, un petit challenge depuis mon ciel de région Parisienne ! AP Riccardi Honders 305 f/3,7 Sbig STL6303 -20°C Astrodon 5nm Ha 20x15min et OIII 24x15min 29-30/08 et 1-2-3/09 2019 SQM 19,6 Acquisitions : MaximDL v4, FocusMax, The Sky6, CCDA v5 Traitements : MaximDL et CS1 Bonne journée ! Marc http://www.astrosurf.com/jousset http://www.natureastro.com
  15. 2 points
    Bonjour les amis Oui comme le souligna Bernard la Corse bénéficie d'un ensoleillement plus abondant que sur le continent d'où je continu un peu mes captures sur les gazeuse puis quelques test en mode touriste De chez moi Juju ca semble mort Donc le 17 de chez moi que Saturne entre les voiles mais le seeing semblais sympa dommage vite bouclé et rangé 2019-10-13-1728_9-4 images-L_c8_l4_ap34 Le lendemain comme c'etait prevu encore bon j'espérai que la stabilité installer allais m'offrir quelques bonnes images d'où j'ai demander a un amis la possibilité d'aller chez lui ( il 'a dit quand tu veux t'as pas besoin de demander (merci jd)) La superbe vue plein Sud du golfe d'Ajaccio Bon j'avais en contrepartie deux sympathique petit lutin de 8 ans qui tournait autour et j'avais prevu pour les occuper le petit c5 en visuel ( je comptait même essayer de faire des images mais deux setup + lutins pas gérables = les photos puisque je m'etait déplacer je comptais tardé plus de 4 ser sur juju mais j'aurais du passé plus tot a la dame au chapeau car quelque ser gâché Le Gif 2019-10-14-1708_9-S-L_C8_l4_ap159_pipp 2019-10-14-1711_9-5 images-L_C8_l4_ap159 2019-10-14-1715_6-9 images-L_C8_l4_ap159 Les Saturnes (plus de turbu quand même) 2019-10-14-1843_3-7 images-L_C8_l4_ap58 2019-10-14-1847_4-S-L_C8_l4_ap71 tiens un essai du c5 en cp 20 minute avant nuages Sony a7s au foyer il y a du tilt mais c'est sympa quand même et je l'ai imprimé pour Charlotte qui l'aura Lundi surprise (sous mes lampadaire) Le 17 j'ai fais un peu de tous mais pas juju car a domicile avec mes beaux lampadaires merci la mairie (pas besoin de lampe frontale C11 condition assez difficile 2019-10-17-1717_3-3 images-L puis j'ai mis mon newton et la 224 au foyer tiens j'ai essayer des script qu'on m'as filé lune + lampadaire Puis j'ai finis par la lune avant d'aller faire dodo C8 barlow 1.8 224 C8 barlow 1.8 290 bon j'ai pas tous mis mais voila pour moi la production de ces quelques jour Bonne journée et bon ciel
  16. 2 points
    Bonjour, J'ai acheté il y a quelques mois un correcteur de Wynne TS-Optics NEWTON 0.97x Riccardi Design - M68 en 2.5p. C'est la version courte du correcteur de Wynne 0.95x que je possède aussi, nouvelle version qui est sensée moins vignetter. Quand je l'ai reçu je l'ai monté facilement sur mon porte oculaire moonlite. Par contre impossible de faire la mise au point !? Voici l'image avec le PO rentré au maximum! On est loin de la focalisation ! J'ai écrit à Teleskop service en donnant tous les détails, plus l'image. En ajoutant que j'ai 2 télescopes avec lesquels je fais de la photo depuis plus de 10 ans, dont le correcteur de Wynne long aussi en 2.5p et pas de soucis j'ai 5mm de marge au niveau de la mise au point. Nous sommes rentrés dans des discussions sans fin avec des arguments de TS : "Votre télescope n'est pas adapté à la photo, il faut remonter le miroir". "ce n'est pas possible que le correcteur soit mauvais, il a été testé..." Donc pendant mes récentes vacances j'ai remonté mon miroir de mon 200/800, une première fois de 15mm. Ca ne focalisait toujours pas! Puis carrément de 30mm. Toujours pas non plus....gloup J'ai donc pris le parti , à mes risques et périls de démonter le correcteur. J'ai comparé avec les plans officiels trouvés sur le site du fabricant et là bingo. Tout le bloc optique était monté à l'envers !!! Les 3 lentilles. J'ai tout remis à l'endroit et là j'ai pu focaliser ! Et c'est net sur tout le champ. Le PO sortait cette fois beaucoup trop. J'ai remis le miroir dans sa position originale et tout est rentré dans l'ordre. Le point sortait comme avec l'autre Wynne de 5 mm. Donc si ça vous arrive vérifiez le correcteur, avant de tout démonter votre télescope, de le modifier... comme moi. A bon entendeur. David.
  17. 2 points
  18. 2 points
    en joker quelques vidéos de plus :
  19. 2 points
    Bonjour, La dernière version de la boite à outils AstroSurface est disponible au téléchargement sur le site habituel. Il s'agit d' AstroSurface ERIS du 18 octobre 2019. http://astrosurface.com Dans l'idée de consolider l'existant voici les principales évolutions : - amélioration de l'alignement multi-points dans certains cas de figure, - restructuration des boutons d'accès rapide pour les fonctions les plus fréquentes, La méthode Déconvolution Richardson-Lucy est dans ces boutons : "Deconv RL" La méthode HContrast permet de réduire le contraste des images à haute-dynamique mais aussi de relever les faibles niveaux des images. Pour les images RGB, il y a possibilité, si besoin, d'ajuster la Saturation des couleurs sans passer par la méthode Saturation. Dans le Menu, Image Tools, il y a : > Contrast : Equalize Histogram > Contrast : Local Contrast > Contrast : High Dynamic Range ( c'est la HContrast dans les boutons ) > Gamma, qui permettent de régler les contrastes. NB : "Contrast : Local Contrast" est surtout à utiliser pour les images plein cadre, pas vraiment pour le petit disque perdu sur fond de ciel. Pratique pour les images lunaires en gros plan mais pas seulement. Ciel profond de grandes structures... PARAMÈTRES DES MÉTHODES : - Il est possible de mémoriser les paramètres de réglage pour les méthodes : Curves, Sharpen, Deconvolution RL, Deconvolution Wiener et Wavelets-Deconvolution (ce qui était déjà le cas ). Cette dernière est la seule qui restitue automatiquement au lancement les derniers réglages utilisés. MODE DE PRÉVISUALISATION GRANDES IMAGES : - Dans le traitement des grandes images, de nombreuses méthodes réclament de tracer un ROI : Region Of Interest. C'est indiqué aussi dans le titre de la méthode. Ceci est destiné à permettre des réglages plus fluides sur ce ROI et à tout moment on peut appliquer les réglages à toute l'image : bouton DoAll. On peut tracer un autre ROI à tout moment etc. Ceci reste inchangé car très pratique avec les grandes images. Le changement est dans la prévisualisation (coche preview). Auparavant, on pouvait comparer "avant-après" uniquement après un DoAll. Maintenant on peut comparer "avant-après" même sur un ROI (traitement d'une portion d'image). Ce qui est très pratique afin d'atteindre le réglage optimal. TRAITEMENTS PARTIELS : Quand on charge une vidéo ou une série de fichiers (ce qui est tout à fait identique pour AstroSurface), il arrive parfois que l'on veuille exclure des images de certains traitements. Pour ça il y a la coche à cet effet (ou bien par la touche du clavier Escape = Echap). Mais c'est assez limité de le faire image par image, il y a maintenant une méthode dédiée qui permet : - de cocher/valider toutes les images ou bien aucune, ou bien par plages : de X à Y par exemple : valider ou pas valider ! Ces effets étant cumulatifs, on peut faire un peu ce que l'on veut, si l'on fait attention. Une utilisation pratique est d'exclure par exemple 89 images au milieu d'une vidéo lors d'un passage nuageux. Ou bien de ne traiter qu'une partie des images etc. NB : s"il s'agit de limiter seulement la vidéo en longueur, c'est plus simple; dans Analyze-Register il suffit de renseigner la numéro de l'image de fin. TRI EN QUALITÉ DES IMAGES POUR EMPILEMENT : Lorsqu'on désire aligner-additionner des images, souvent on souhaite limiter aux meilleures, ou moins mauvaises. Pour ça AstroSurface utiliser systématiquement deux algorithmes. Un algorithme principal qui servira à classer les images par ordre de Qualité décroissante. Et un second algorithme qui ne donnera pas le même résultat que le premier : second filtre. Par le jeu de deux curseurs l'utilisateur peut ensuite limiter l'empilement aux meilleures images. NB : Le second algorithme peut être rendu inopérant par la position basse du second curseur si on le souhaite. Auparavant l'utilisateur choisissait lequel des deux algorithme était le principal : - S : algorithme de similitude : plus l'image ressemble à l'image de référence meilleure elle est. Pour ciel profond, nébuleuses, galaxies, alignement sur des étoiles, petits objets... Pour des nébuleuses par exemple, il sera plus précis d'aligner sur un petit groupe d'étoiles pas exemple... - C : algorithme fréquentiel : plus il y a de fins détails meilleure l'image est. Pour disques ou surface détaillées : Lune Soleil, planètes détaillées... Actuellement la possibilité rajoutée est de pouvoir permuter ces deux algorithmes SANS devoir refaire une "Analyze" de la vidéo. Il suffit de cliquer sur le bouton Swap ! --------------------------------------------------------------------------------- NB: l'utilisation des graphes est toujours optionnelle. On peut simplement indiquer le nombre ou le pourcentage d'images à empiler, SANS passer par les graphes. -------------------------------------------------------------------------------- Néanmoins ça permet de vérifier le bon classement des images en Qualité et aussi de vérifier si la cible est bien reconnue : non perdue ! Dans ce dernier cas les images correspondantes devraient être classées vers les dernières en qualité. NB : dans Analyze-Register si l'on souhaite faire apparaître toutes les options, il faut cliquer sur "Advanced mode" en haut à gauche de cette méthode. Il y aurait beaucoup à dire sur les derniers points cités ici. AstroSurface ne devrait pas être en difficulté de suivre des cibles même si elles disparaissent momentanément. Cependant je ne peux tout détailler ici pour le moment. EXPORT D'IMAGES ou VIDÉO Un dernier point concerne la méthode Export dans Analyze-Register. Qui permet après "Analyze" ET SANS NÉCESSITÉ D'EMPILER LES IMAGES, d'exporter des images et des vidéos extraites de la vidéo en cours. Plusieurs options dont la possibilité d'exporter sans classer et qualité mais avec alignement. Ou l'inverse...avec Crop ou pas...je vous laisse expérimenter. NB : A propos d'export, il y a toujours les deux méthodes dans le menu : Convert / Export, tout en haut de la fenêtre principale. Avec pas mal d’options. Exportations de fichiers ou de vidéos... Il n'y a toujours pas de mode d'emploi. Avec des méthodes qui sont parfois ou souvent modifiées, il ne serait pas longtemps à jour. Dans les méthodes les plus complexes, si vous laissez le curseur sur un champ ou sur un bouton, une petite aide contextuelle s'affiche. Et puis dans la fenêtre texte, mais en anglais, des indications apparaissent aussi. On est encore en phase expérimentale. Bon week-end, Lucien
  20. 2 points
    Gif de Paraisosdelsistemasolar (UMSF) montrant la progression de la sonde au sol 318, qualifiée de "prometteuse" par son auteur. Qualificatif que j'ose reprendre à mon compte... Il a vraiment choisi un pseudo à la con celui-là ! Franchement ...
  21. 2 points
    hello, un truc de 2016 raclé en fond de tiroir, dont je pensais le traitement améliorable. En 2 versions, LRGB et LHaO3-RGB, toujours avec le 250 f/4, Atik One et AZEQ6. Pas énormément de poses : 2 heures en L, 2 en Ha, 1,5 en O3, 1,5 en RGB. LRGB : LHaO3-RGB : Full LHaO3-RGB : https://www.astrobin.com/full/263926/0/?real=&mod=
  22. 2 points
    Un temps à faire pousser les cèpes J'y suis allé 2 fois , 5Kgs sous 2 chênes, je vais me régaler !!!
  23. 2 points
    Merci Michel je t'attend alors comme ca on se plaindra ensemble mince fais jamais beau bonne journée et bon ciel Merci Cyrille bon ciel Merci William que lee beau temps revienne chez toi je t'en envoie un peu allez zou les nuages au sud Merci Francois bon ciel Merci bien a toi et pas de secret avant tous c'est le ciel ici Et re merci a Alain pour les conseils et tiou bon ciel et merci a tous
  24. 2 points
    Oui, il n'existe aucune réglementation, sauf sur les fréquences utilisées.
  25. 2 points
    Ah eux aussi y veulent le haut débit pour tout le monde ? Une chance ? chez moi on appelle ça un risque
  26. 2 points
    Le Panasonic S1 semble partager le même capteur que le A7 III, et comme ils ont des bruits de lecture identiques il pourrait être une alternative très intéressante...pour peu que Panasonic ait eu la bonne idée de ne pas y mettre de star eater (ça reste à vérifier !)
  27. 1 point
    Pour le prix, il y avait deux SUPERMEADE 1060 qui circulaient dans les PA : un à 850 euros avec la monture et l'autre à 990 euros avec une monture artisanale de 200kg. Je ne sais pas si les offres ont été satisfaites ou pas !!
  28. 1 point
  29. 1 point
    Bonjour Kaptain, bonjour à tous !! J'utilise depuis toujours un trépied photo standard. Avec mes anciennes 25 x 100 (un peu plus de 4 kg), cela passait assez bien. Avec les nouvelles (un peu moins de 7 kg), c'est plus difficile. Mais un des avantages de la visée à 90°, c'est que je ne suis pas obligé de déplier le trépied en entier pour avoir mon point de regard en hauteur. Je peux en effet me contenter des jumelles à 60 - 70 cm du sol, je m'assois sur le sol le trépied entre mes jambes. Cela laisse une bonne rigidité au trépied, et je suis encore assez bien installé pour observer dans le ciel. Pour mon cas, les vibrations sont amorties en quelques secondes, cela ne pénalise donc pas la vision. Je n'ai pas fait d'observation d'avion, cela me paraît compliqué tant que je ne maitriserai pas le captage direct à 90° (un avion, même éloigné, se déplace vite dans le ciel, et encore plus à x25). Avec la visée droite des anciennes bino, cela ne posait aucun problème, l'avion était directement dans mon champ de vision. Bons cieux, Éric
  30. 1 point
  31. 1 point
    salut on dirait que les étoiles se barrent sur les cotés ..? sinon, c est super , en plus pas beaucoups de clichés ..cool.... tu as choppé ou les parties astros pour gimp..?
  32. 1 point
    ah la guyanne ....jy es passé quelques années avec les bochs bonis il y a dejas un bon moment ....très loin des villes ....à l époque de la photo que argentique ..., sans internets .....et a grands coups de nivaquine...et de rhum blancs........P....sa y es je fais le vieux C..... superbe vlactée..... un gros faible pour la cinquième , peut etre parce que elle es plus contrastée... c est quoi l apn..?
  33. 1 point
    Merci Alain Oui, le ciel chez moi est très correct pour le CP (pas terrible pour le planétaire par contre) Oui, l'APN est défiltré refiltré Astrodon.
  34. 1 point
    Salut les amis, j'ai pu utiliser le Cassegrain de 250mm très tôt ce matin ( 0H00-2H00 ) pour faire quelques rase mottes lunaires. Pas de bol, lune encore une fois très turbulente. Je me suis limité au foyer du scope. Bien que j'ai jeté pas mal de films à la corbeille, je peux quand même vous présenter 2 "horizons" sur 3 à la taille de 100%. T250 + ASI120MC au foyer. Sers de 4000 à 4500 images environ. 300 à 400 images retenues dans AS3. Traitement VV sous Iris de la couche rouge. - Région de Grimaldi ( 3 images, taille 100% ) : - Région de Struve ( 3 images, taille 100%) : - Limbe montagneux ( 4 images, taille 70%), conditions plus difficiles en fin de séance : Je m'en suis assez bien sorti au final malgré le fait que le Cassegrain soit assez pointilleux en temps normal !
  35. 1 point
    Bonjour. Le cœur et la tête de poisson. A défaut de pouvoir imager (vue la météo) on s'amuse sur les dernières prises. Une interpretation à base de : 0,5*SII+0,5*Ha/0,2*Ha+0,8*OIII/OIII... FSQ85/QSI583wsg/EM200/Lodestar/AstroArt, PHD2, PixInsight, Photoshop Tout ça fait parti d'une mosaïque (pas finie). 6h de Ha, 3h de OIII et SII. Le tout depuis Romainville. La couche OIII est horrible avec la polution lumineuse parisienne... Bonne soirée
  36. 1 point
    Salut Suaveur, Encore une bien belle série. Saturne du 13 est superbe. L'animation de Juju est sympa, mais on voit bien qu'à certains moment, ça turbule un max. Tu fais durer l'arrtère saison,c'est génial Tu deviens un as du CP avec ta M27. Elle est top, bravo A part Uranus (et la Lune), on va rester sans planètes un moment, j'espère que tu vas continuer dans la voie du CP ! Bon dimanche !
  37. 1 point
    salut et merci à Sauveur et Alain bon courage si vous avez du mauvais temps , et bon dimanche aussi
  38. 1 point
    Bonjour, J'ai eu l'occasion d'échanger plus longuement avec un ami qui possède une asi183 (et qui fait de magnifiques images!) et il m'a prêté deux emplilements de 100mn que j'ai comparé avec des empilements de la qsi690. La question de départ, c'est qu'il lui semblait devoir poser plus longtemps avec son cmos que moi avec une ccd pour avoir une image correcte. D'autres avaient déjà remarqué qu'utiliser un cmos avec un ciel pollué était difficile. Quelques mesures et réflexions plus tard, voilà à quoi j'aboutis: Si on admet que : 1- Si on choisit convenablement son temps de pose unitaire, on peut considérer que l'image n'est pas entachée du bruit de lecture, quelque soit la caméra. Le bruit prépondérant (au moins dans un ciel non exceptionnel) est le bruit du fond du ciel (fdc). 2- Quand on traite une image, on est dans un logiciel en 16 bits, les images en 12bits des cmos sont "étirées" en 16 bits, donc tout est multiplié par 16 (4bits d'écart). Alors le gain en e-/adu, donc la dynamique, est déterminant sur le bruit final. Prenons le cas de la qsi690 : gain à 0.36e- pour profiter de toute la dynamique. L'asi 183 1e-/adu à gain 111, en 12 bits. Une fois en 16bits, le gain de cette dernière passe à 1/16 e-/adu soit 0.065. Cela signifie que pour un même ciel, le bruit du fdc, en adu, est 5 fois plus fort (0.36/0.065) pour l'asi que pour la qsi. s'en suit une difficulté de traitement pour avoir une image "propre" qui conduit souvent à allonger les poses. On peut étendre la réflexion à la ST10 par exemple : avec un puit de potentiel de 100000e-, les 16bits (65000 niveaux) conduisent à un gain de 1.5e-/adu. Pour un même ciel, le bruit du fdc (en adu sur l'image finale) sera 4 fois plus faible que pour la qsi, 20x plus faible que pour l'asi! En fait, c'est assez simple : comme tout le monde est en 16 bits à la fin et que les caméras ont des puits de potentiel (full well) très différents, que le gain est en gros le full well divisé par les adu (65000 sur l'image finale), le bruit du fdc en adu sur l'image finale est inversement proportionnel au full well. d'où l'intérêt d'avoir une grande dynamique. Il faudrait se pencher sur la façon dont le snr évolue avec le gain aussi Nathanaël
  39. 1 point
    Magnifique, douce précise, toute en délicatesse et réaliste. Avec en prime tout ce qu'apporte un grand capteur 24x36. Bravo! -Marc
  40. 1 point
    Bonjour Polo Je te croyais malade , plus d'images de ta part !!! Alors t'es passé électronicien maintenant Bon courage , bon dimanche et à très bientôt j'espère pour de nouvelles images.
  41. 1 point
    bonjour sauveur ! je te réponds un peu tard car j'ai planté mon ordi vendredi soir !! et depuis galère avec tout à réinstaller !!! je me suis planté dans la réparation de celui-ci ! tu nous fais rêver avec tes splendides images de jupiter et de saturne !! bravo , c'est encore tout bon malgré que l'on est loin des meilleures conditions ! ici , toujours pluie ! j'espère soleil mercredi pour l'iss devant le soleil depuis chez moi , je surveille l'évolution jour pour jour qui est de plus plus vers la centralité ! bon dimanche ! paul
  42. 1 point
    Zou... dernière version de notre M57. Après quelques soirées passées à shooter cette belle cible, c'est un cumul de près de 9 000 images collectées. au final : 5 518 x 1s empilées avec un Soft développé & labellisé "Team TTS - Traitement du Signal". Le tri est essentiel afin de ne garder que la crème de la crème des images. Un super travail d'équipe où les compétences s'ajoutent voir se multiplient ! (sauf quand je fais des bêtises... mais ça... c'est tout moi et il faudra faire avec !) Team TTS & les Lucky Wizards Emmanuel Brandt Nova Loop Stephane Debalme Laurent Deruaz-pepin Denis HUBER Groupement d'Astronomie Populaire de la Région d'Antibes (GAPRA) Camera Zwo290Mc C14 Edge HD à 4 000mm de focale Traitement cosmétique sous Astrosurface & LightRoom
  43. 1 point
    Wahoo, non di diou quelle pure beauté. Elle est vraiment subime ton image et le traitement est top. Bravo Franck
  44. 1 point
    Ne touche à rien elle est vraiment parfaite !!! excellent boulot bravo à toi ! J’adore.
  45. 1 point
  46. 1 point
    Bonjour, Pour changer un peu de mes autres captures, voici une nébuleuse obscure située dans la constellation de Céphée.
  47. 1 point
    La beauté de la nature ne procède d'aucun concept, d'aucun artifice humain et ne s'adresse donc pas à la sensibilité particulière de chaque individu. Selon Kant, "le beau est ce qui plait universellement et sans concept", il procure une satisfaction désintéressée, exempte de tout concept déterminé et donc accessible à tous ceux qui en ressentent l'harmonie par une sensibilité éveillée, disponible. Ce n'est que trop rarement que nous mettons entre parenthèses la cavalcade continuelle de nos pensées pour nous laisser prendre au charme d'un paysage, pour nous laisser toucher la vie des couleurs, la danse des formes. Mais comme dit Bergson, nous croyons "voir" et en fait nous nous bornons à "reconnaître", dans une sorte d'atonie de la sensibilité, avec une sorte de voile gris jeté sur les choses (parfois déchiré par un joli sourire, ou par le regard profond et délicieux d'une astronaute dont on tombe amoureux ).. L'énorme panoplie des artifices utilisés dans pas mal de vidéos sensées nous faire découvrir Mars ont sans doute pour but de "réveiller" notre sensibilité, notre perception, mais elles ne nous parlent plus vraiment de la nature, du monde des Hommes. On peut plutôt considérer la chose comme "une expérience esthétique", plus ou moins réussie. Pourtant le spectacle toujours renouvelé de la nature, sur Terre, sur Mars ou ailleurs, est le plus souvent magnifique, d'une harmonie et d'une puissance prodigieuse, inégalées, se suffisant à lui même. Ce spectacle permanent demeure d'une esthétique intemporelle, hors de nos préférences subjectives, des modes, des revirements de l'art, et de l'histoire.
  48. 1 point
    Très belle vidéo Pierre ! Mais je suis d'accord avec Super, je ne sais pas si c'est parce que je suis maintenant le fil "actualités de Curiosity", mais cette vue de Mars : ou même cette image : … me touchent davantage, elles me donnent une sensation de proximité qui file la chair de poule. La vidéo est très esthétique, mais je la trouve un peu réfrigérante … Je préfère aussi la vidéo de l'esa.
  49. 1 point
    Ah passe qu'en plus y a des pubs ?!!! Dégueulasse ! Je passe ! Non, sérieusement : comme Kirth, l'exagération vraiment trop exagérée des reliefs verticaux donne sur les travellings un effet 3D pas du tout réaliste, avec des distorsions qui font croire par moment à des déplacements de fluides, à des montagnes mouvantes, à des mesas qui ressemblent soudain à des cheminées de fées... Bref : j'accroche pas non plus à ce genre de truc, surtout que la nature à l'état naturel peut se montrer somptueuse sans tous ces artifices. Là on dirait que cette pauvre planète est plus maquillée qu'une voiture (en)volée (cette tesla en orbite pour ne pas la nommer ) Ça participe de la même exagération, pour moi ; du même besoin d'en faire des tonnes pour se faire mousser ! Entre le facteur x5 ou x10 en Z, le quadrillage superposé aux images façon Apollo, les tartines d'effets visuels et sonores rajoutés car censés simuler un authentique survol en temps réel, mais dont aucun ne "fait vrai", on se demande finalement ce qu'il faut admirer le plus : les paysages méconnaissables de Mars ou l'incompétence astro/nautique/physique de l'auteur-tripatouilleur ? De plus, la fausse mise à feu est totalement fantaisiste, car depuis l'orbite (basse ou haute, on s'en fout) pour s'éloigner on ne pousse pas verticalement mais horizontalement : que vient foutre le faux panache de gaz dans le champ de la caméra, et comment peut-elle s'éloigner aussi vite du sol sans translater tout aussi vite ? On verrait ça dans un film payant, on crierait au scandale ! au voleur ! au remboursement ! Heureusement, là c'est qu'une vidéo gratuite, alors c'est pas grave, on rigole ! Déjà, d'emblée, on nous montre Phobos au premier plan, avec une Mars toute lointaine qui se dévoile derrière : c'est parfaitement irréaliste, car vue de Phobos, à la louche, Mars doit flirter avec les 45° de diamètre angulaire apparent (j'ai pas fait le calcul, c'est purement pifométrique, mais en ordre de grandeur on doit pas être si loin, moins loin en tout cas que dans ce qui nous est donné à voir ici) Pis si on croise Phobos, on doit la contourner selon une trajectoire plausible : il manque une rotation/zoom avec fuite latérale du premier plan dans le champ, si on veut faire un peu moins faux. Pour moi le verdict est sans appel : je trouve qu'il y a outrage à magie astrale (ou à magiques strates, comme vous voulez, selon que vous levez les yeux au ciel ou les baissez vers vos godasses quand on vous gronde...) Et puis côté son, bah désolé, mais on est dans le sempiternel super ringard électro-planant assaisonné de bruitages superfétatoires, qui veulent faire genre : "on-est-dans-l'espace-infini-sans-son-où-qu'y-a-pourtant-plein-de-sons-bizarres-qui-émanent-de-cette-sonde-non-pressurisée", des "clic-clac-souriez-vous-êtes-pris-en-photo", des "bip-allo-Houston-c'est-un-p'tit-tour-de-Mars-mais-une-grande-révolution-pour-l'humanité", des "pschittt-pschittt-merde-un-contrôle-d'attitude-a-encore-dû-pschitter", des "pschlahhhh-j'ai-rallumé-mon-propulseur-pour-vous-en-mettre-plein-la-vue-en-reculant-tout-droit-à-tout-berzingue", etc. En résumé : trop d'effets spéciaux, trop d'effets spécieux, trop d'effets spatiaux qui marchent pas dans l'espace, avec un fond musical assaisonné de bruitages de bas étage, qui ne brille ni par la sobriété, ni par l'originalité... À ce train-là, je préfère et de loin rêver devant les paysages oniriques imaginés de toutes pièces par un illustrateur de talent, qui au moins, lui, est un véritable artiste et nous propose sa vision personnelle d'un autre monde. Ou une simulation qui tienne la route côté proportions, genre Celestia ci-dessous, qui nous montre Mars sous un angle plus réaliste quand on croise Phobos, et un relief certes accentué, mais qui ne donne pas envie de vomir quand on la survole ! :
  50. 1 point