Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 06/17/21 in Posts

  1. 41 points
    Hello Fini le bal musette donc, on se passe au rock'n roll. Super conditions hier. Pas tout à fait au top, mais mon image la plus fine est obtenue avec mon filtre maison B-UV qui démarre à 505 nm, et c'est rare que ce soit le cas. Même rare que j'ose le passer. On peut encore avoir de meilleures conditions. @wilexpel doit aussi se souvenir d'un soir de 2019 je crois où perso j'avais commencé à prendre des images avec Jupiter à 7°. La plus grosse limite était les manettes de l'ADC en buttée. Ce n'était pas une nuit magique comme ça, mais une bien belle nuit quand même. Détail amusant, ce n'était pas très stable en début de nuit, et inversement il y a eu plein de soirs excellent suivi d'une matinée avec des conditions dégradées. Il ne faut donc vraiment pas que se fier à ce que l'on voit avant d'aller se coucher. Ca ponctue bien en tout cas ce premier run (épuisant) de l'apparition 2021. Là Paris bascule dans des conditions très orageuses avec une pointe à plus de 35° hier. La vidéo correspondante. Les images obtenues EDIT : à priori on est sous les 0,3" en résolution si j'en juge Ganymède et ses 1,4". En méthane je n'ai jamais eu mieux avec moins de 1 m. Pas mal sur Saturne aussi En mâtiné c'était toujours stable. J'ai testé ma nouvelle config de pst modifié. Un filtre 77 mm sur un triplet lomo 80/480. Un reducteur de focal est mis devant le bf5 pour voir le Soleil en entier. Ca fonctionne vraiment mieux que la config 72 mm sur une autre lunette. Je ne m'attendais pas à un tel gain. Beaucoup de chose à voir sur le Soleil. C'est vraiment fait en mode mumuse sans prétention, en solaire je ne vais pas lutter avec les spécialistes joliment équipés. Et puis hors sujet, un Gassendi qui traine du mois d'avril que je n'avais pas partagé. C'était pris avec 20 km/h de vent dans la tronche, ça bougeait dans tous les sens. AS3 fait vraiment des miracles et il est certain que le télescope n'est pas en pleine capacité. C'est vraiment l'unique image prise sur la période hivernale de 8 mois, pas moyen de faire du Uranus ou Neptune ni de Lune. Cette fin de printemps compense bien cet hiver calamiteux. Vues les prévisions, on va pouvoir se reposer je crois pour un moment, ... bon ciel quand même Pour patienter pendant le mauvais temps j'ai fait à la demande de certains une playlist pour regrouper mes conseils en imagerie planétaire. JLuc
  2. 13 points
    Depuis les deux dernières nuits, début de la session à 00.45 jusqu'à 04.00 et j'ai pu réaliser environ 5h de poses (3min subs) du Trifid. Toujours le 12" Meade ACF f 2400mm avec l'ASI6200, Les étoiles sont bien sûr un peu gonflées avec le faible niveau de la nébuleuse, mais je suis quand même satisfait du résultat. plus de détails Edmund
  3. 12 points
    Salut les planéteux, En faisant de la place sur mon PC, je me suis rappelé que je n'avais jamais finalisée ma Mars de l'opposition 2020. C'est chose faite, voici donc ma Mars du 19 Octobre 2020... c'est pas trop tôt ! Comme il y avait un assez faible taux d'images exploitables, j'avais fait un pré-tri des images sous Registax 3. C'est grossier mais ça permet d'éliminer la moitié des mauvaises images. Les autres images je les avait triées à la main et j'ai pu mesurer combien le tri du logiciel est approximatif surtout s'il y a des variations d'intensité (passage de cirrus)... Tout est "bio", image RVB sans IR et aucun traitement "machin AI". Bon il me reste encore une autre séquence de la même nuit avec Valles Marineris en vedette. Mais ça risque de prendre du temps.... Beaucoup de temps. Albéric SETUP : ------------- Télescope Newton 400 F/D 4.5 maison sur monture LXD 750 Imageur : ZWO ASI 385 MC couleur. Barlow 5x + ADC + Filtre Ir/UV Cut. Capture : ------------- 4 captures de 4 minutes, de 60 à 120 images/sec, variable car passages nuageux. Durée de 02H15 à 02H30 HL le 19/10/2020 Expo 7 à 10 ms et Gain= 380. Pré-tri des images sous Autostakkert 3.0 Tri manuel des images non éliminées. (2407 + 3416 + 3596 + 1319) = 10738 images retenues. Registration sous Autostakkert 3.0, Dérotation de 4 image sous Winjupos. Un traitement fait sous Iris (ondelettes) et un traitement sous Astrosurface puis mix 50%/50% des deux. Finitions sous Photoshop : détourrage et petite retouche du contraste. Image finale légérement réduite : 90% de la taille d'acquisition.
  4. 12 points
    Bonsoir, voici une petite contribution. Cela fait un petit moment que je test de faire des photos de la voie lactée avec un paysage en premier plan. Cette fois ci j'ai voulu tester la technique du time-blending. Dans ce cas présent l'idée est de prendre une photo juste après le coucher du soleil quand la lumière est suffisante pour prendre le paysage et que le ciel est d'un bleu profond et une photo de la voie lactée quand le ciel est bien sombre. On compose ensuite les deux numériquement. Pour ce premier essai, j'ai fait une boulette j'ai oublié de multiplier les poses pour diminuer le bruit sur l'image du premier plan. J'ai par contre additionner 19 photos de la voie lactée pour augmenter le SNR. Le tout pris avec un canon 760D et Samyang 10mm f/2.8 Voilà ce premier résultat.
  5. 12 points
    Les gazeuses ce matin Au C11 customisé un peu moin bon apres et il y a eu un changement de barlow d'où pas de gif Bon ciel
  6. 11 points
    Bonjour à toutes et à tous, Après une longue absence suite à une blessure j'ai refait la Lune le 15 juin en mode trépied avec mon Nikon AF-S 500 mm f/5,6E PF ED VR muni du TC-20 E III et avec mon Nikon Z7 II. Voila c'est juste pour le partage avec 25 et 30 images sous AS!3. Bonne journée Christian
  7. 10 points
    Bonjour, Je me permets de poster un morceau de Lune en couleur imagé directement au foyer de ma lunette apochromatique de 80 mm de diamètre. En plus du traitement habituel, j'ai augmenté de 30% seulement la saturation, avec en prime, le réalignement de la couleur rouge du à la dispersion atmosphérique grâce à une fonctionnalité dans AstroSurface (pour le bleu, en revanche, il est toujours présent). Le matériel utilisé est le suivant : Lunette apochromatique de 80 mm de diamètre montée sur monture Vixen GDP2 + Caméra Zwo Asi 462MC + Filtre UV/Ir-Cut/L Baader.
  8. 10 points
  9. 9 points
    Bonjour, J'ai un peu honte par rapport aux superbes Jupiter récemment vues sur le forum, mais c'est ma première depuis un bail . Elle n'est pas encore assez haute et il faut jouer à cache-cache entre les branches. Après l'arbre malheureusement il fait trop jour. Hier soir j'ai voulu refaire la collimation pour essayer de faire une belle Jupiter au matin. Le problème c'est la tache d'Airy , elle est déséquilibrée et je n'ai pas terminé la collimation (l'étoile est passée derrière un toit) Je n'ai pas d'ADC non plus, c'est une Jupiter de dilettante. C8, asi 290MC et barlow x3, ser d'environ 2mn 30 Sharpcap et Astrosurface Bonne soirée
  10. 8 points
    Salut à tous, Après m'être remis il y a quelques mois à ma passion d'enfant qui est l'astronomie, je me suis acheté un Skywatcher 200/1000 sur NEQ5 ainsi qu'un 1000d d'occas que j'ai défiltré pour m'essayer à l'astrophoto. Je sais que ce n'est pas une config idéale, mais bon on peut quand même en tirer quelque chose ! ça fait assez longtemps que j'essaie de me motiver à poster une photo sur le forum, mais j'ai du mal à être satisfait des différents résultats... Mais un jour il faut se lancer ! Voici donc un de mes premiers essais : M13 / 80 poses de 30s sans autoguidage / filtre anti-pollution (Je suis en périphérie de Casablanca au Maroc, pas mal de pollution lumineuse) En défauts je dirais : Beaucoup de coma, peut-être trop de traitements et pas très coloré à mon goût Par contre je suis assez satisfait de mon suivi depuis que j'ai complètement nettoyé ma monture, c'est déjà ça ! Je ferais peut-être un petit post pour l'illustrer L'image finale : (la full dispo en lien) Détail "macro" des étapes : Bonne journée ! add_ar_80_coef_traite_fond_bas_ht_traite.bmp
  11. 8 points
    bonjour à toutes et à tous ! beaucoup de cirrus ce matin , mais une configuration sympa a imager , debout à 02h30 ! le ciel est voilé , mais les deux gazeuses sont là ; je me tourne vers saturne , le temps de faire un film de 300s et elle disparaît ! reste jupiter , mais avec un gain de 370 et un temps de pose de 25ms , pas top ! au fur et mesure de la montée dans le ciel , la stabilité et la transparence vont augmenter , avant l'arrivée de nouveaux cirrus ! CFF 300 f/d de 20 asi 224c adc zwo 80ser de 90s astrosurface de 1h05tu à 3h29tu : à 2h37tu : ser de 90s : bon ciel et merci ! polo
  12. 8 points
    Bonsoir les noctambules, En voilà une qui m'aura quand même donné du boulot et . . . peut être que c'est pas fini Je vous avais présenté une luminance le 9 juin dernier mais une image pas terrible faite sous un ciel voilé. http://www.astrosurf.com/topic/146856-ngc-6384-une-petite-galaxie-juste-pour-participer/ Je n'ai donc pas repris ces images pour cette nouvelle version. Donc samedi 12, un ciel bien dégagé m'a permis de refaire de nouvelles prises. Toujours le M809 ( 200mm à F10 ) avec la caméra Starlight SXV-H9 et roue à filtres Baader. Là, j'ai pu enregistrer 15 bonnes poses de luminance, 12 rouges et 12 bleues en poses de 300 secondes et . . . sans autoguidage Des images bien meilleures que l'autre jour avec un ciel bien plus transparent Rebelote le dimanche pour augmenter le nombre d'images avec un ciel hélas un tout petit peu moins bon. J'ai quand même repris 27 poses de luminance, 6 rouges et 6 bleues, le vert sera un vert synthétique par moyenne 50/50. Naturellement, la fête n'aurait pas été complète si ces deux soirs je n'avais pas eu droit aux saloperies muskiennes Pour le traitement, je n'ai gardé que les 16 meilleures du dimanche ( tri sur fwhm ) et toutes celles de samedi. Traitement sous Iris donc de 31 poses de lum, 18 rouges et 18 bleues avec un vert synthétique. Du DDP bien sûr car les bras sont très faiblards et PAS de réduction d'étoiles cette fois Je vous propose la luminance seule avec 31 poses : J'ai pas mal galéré pour ma couleur car malgré mon bon site, j'ai eu du gradient difficile à éliminer. En plus je trouve que mes couleurs bavent un peu C'est donc un calque couleur mis sur la luminance. Et un crop sans les grosses étoiles : Elle est quand même pas facile cette galaxie avec un coeur brillant et des bras très faibles et peu ( pas ) colorés. J'ai fait ce que j'ai pu avec ce que j'avais, mais avec vos conseils peut être que . . . Je vous souhaite une excellente soirée/nuit, AG EDIT : A la demande de @siegfried_M31 et de @candrzej j'ai fait une nouvelle version avec un coeur un peu moins brillant et un retrait de bruit vert :.
  13. 8 points
    En tous cas, à consommer avec une bonne bière bien fraîche, c'est un vrai bonheur ce fil Bonne soirée, AG
  14. 7 points
    Voilà, en mode un peu flegmatique, du Jupiter vite fait au T256mm posé sur un balcon... histoire de ne pas trop se fatiguer à sortir le T407 et chercher un coin d'horizon suffisamment dégagé pour voir Jupiter. Autant la zone Equatoriale à bande equatoriale nord est très colorée, autant la GTR m'a semblée plus pale que les années dernières... Nicolas
  15. 7 points
    C'est dommage, il aime tellement les photons..
  16. 7 points
    Bonsoir et merci la der bonne nuit ... donc ne regardez surtout pas mon image .....
  17. 6 points
    Bonsoir à toutes et tous , Debout sur le pont ce matin à 3h loc , très dur ce métier Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , captures avec Genika-Astro , traitement AS!3 , R6 et AstroSurface . Jupiter en RGB filtres Astronomik le 16/06/2021 , caméra ASI 290 MM + ADC PA MK2 + Barlow APM 2.7 . de 03h09 à 03h13 TU . la planche des NB . Jupiter et Ganymède en RGB le 16/06 à 02h38 TU , caméra ASI 462 MC + ADC PA + Barlow APM 2.7 , un peu ovalisé Ganymède , sorry pour la collim faite la veille à coups de pompes dans la monture , un jour je la ferais peut-être bien dérotation de 3 images avec Winjupos de 02h45 à 02h51 TU , même config que celle du dessus Saturne le 16/06 à 02h14 TU , caméra ASI 462 MC , même config que Jupiter du dessus . premier essai.........pour voir Michel
  18. 6 points
    Voilà une passionnante question qui mériterait de créer un fil spécifique pour en débattre. Je ne suis pas certain cependant que la population astrosurfienne en général soit particulièrement versée sur ce genre de réflexion, même si on peut le déplorer car elle en sortirait enrichie. La formidable efficacité des mathématiques à fournir une description opérante du monde physique par une formalisation stricte de ses lois et de leur jeu à l’aide d’un langage collectivement élaboré et partagé universellement par les humains (au moins ! ), dissimule en effet un danger redoutable pour l’esprit aveuglé par leur succès, manquant trop de recul sur sa propre capacité à comprendre et interpréter le réel qu’elles décrivent (plus exactement sur les limites de cette démarche) : comme déjà dit plus haut, la carte n’est pas le territoire ; c’est l’un des principes fondateurs de la Sémantique Générale. Les humains - scientifiques ou pas, qu’ils se parent de rigueur ou se laissent aller à la pifométrie la plus débridée - pêchent en effet trop facilement par leur plus grande faiblesse, universellement répandue toutes classes d’intelligences confondues ou presque : leur ego ! Ego qui peut les conduire à prendre leur carte pour le territoire, précisément, s’ils n’ont pas une conscience aiguë de ce risque. Quelle que soit la capacité d’un modèle à décrire le réel, il n’est qu’une représentation de l’observable, idéalement explicative et prédictive, mais rien de plus qu’une interprétation. Il n’est pas le réel. Il n’est qu’une abstraction simplificatrice de la part qui nous en est intelligible (pour autant qu’elle le soit), un édifice purement intellectuel dont l’utilité est de nous en fournir une grille de lecture plus ou moins fidèle, exploitable et satisfaisante. Effectivement on doit vivement regretter qu’aux programmes des études scientifiques des sciences dites "dures" ne figure pas un minimum de formation à l’épistémologie et à la Sémantique, car il s’agit là de garde-fous précieux contre certaines dérives d’esprits pourtant brillants, séduits par les mirages des descriptions trop parfaites pour être honnêtes de leurs constructions mentales. Ce fantasme récurrent de la Théorie du Tout en est peut-être l’exemple le plus frappant. Bien qu’il ne soit pas le seul dans le monde des sciences, et pas forcément le plus dangereux. Je recommande de lire au moins cette introduction à la Sémantique Générale pour comprendre de quoi je parle ici afin de faire le lien avec ce fil, son contenu, ses échanges (pour ceux qui ne connaissent pas déjà cela bien sûr ) : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sémantique_générale
  19. 6 points
    Ce qui est bien c'est que les images sont plus résolues que celles du C14 de Go (malgré un bon seeing) ce qui tend à confirmer ce que je pense des capacité d'un cassegrain 300 par rapport à un C14. Même le T1M chilien est à la traine. C'est surfait le Chili (enfin peut être pas en novembre lol)
  20. 5 points
    Bonjour Je poste en incognito des fois qu'y en a qui pense que j'ai un Balcon a Paris ou en Corse Pour l'incognito bein je me suis loupe j'ai mis mon prénom sur les images je m'en suis rendu compte qu'apres Puis des Taka y en a tant que ca 2021-06-12-1859_5-S-L_- Taka 250 -_l6_ap1 2021-06-12-1905_8-S-Ir 640_- Taka 250 -_l6_ap1 une Juju 2021-06-15-0245_2- C11-deroter-RGB 2021-06-15-0256_3--3--L_- C11 -_l6_ap200 la collimation hier acturus_22_15_18_g4_ap1 une autre un peu mieux bonne soirée prot de K-pax
  21. 5 points
    duo de saison toujours très sympa, bien que bas dans le ciel. 1h45, 35 poses de 180min, le 11 juin 2021 T100q + asi2600mc sur avalon Mzero traitement très léger : linéaire : réduc de bruit + couleur par astrométrie (j'ai pas réduit le green, ça semble suffisant avec l'astrométrie, non ?) non linéaire : réduction d'étoiles (un peu obligé vu que c'est en plein dans la voie lactée)
  22. 5 points
    Arrrghhhh !!! Tu m’as fait mourir de rire !!!
  23. 5 points
    Je vais citer une phrase fondamentale pour moi en tant que chercheur, et elle est de Poincaré : On vit dans un monde qui obéit à des lois mathématiques, que cela plaise ou non. La crédibilité apportée par un modèle mathématique réside dans le fait qu'il apporte des lois construites et cohérentes. Sans squelette mathématique, on peut partir dans n'importe quel délire ! J'ai l'impression de lire l'argument phare d'un grand nombre de physiciens du dimanche, genre : "La physique doit pouvoir se construire sans maths ou alors avec des maths n'excédant pas le niveau du collège". J'ai l'impression aussi de lire l'argument phare des courants sociologiques relativistes (rien à voir avec la relativité d'Einstein) qui pensent que la science est une fumisterie construite uniquement pour créer une élite. C'est n'importe quoi ! Je n'y vois que la frustration de gens qui n'arrivent pas à avoir accès à cette connaissance, qui effectivement, demande beaucoup de travail pour y accéder. Il faut arrêter de penser avec une pensée magique selon laquelle la Nature serait simple et compréhensible par tout à chacun. C'est déjà pas simple pour les scientifiques... Je pourrais citer un grand nombre d'outils mathématiques qui paraissent totalement délirants, et maîtrisés par peu de gens, mais pourtant d'une extraordinaire richesse prédictive en physique et en ingénierie.
  24. 5 points
    @communicationrel, je me permets de rebondir humblement sur ce que vient de d'écrire @PascalD, parce que c'est fondamental. La première étape lorsqu'on a une idée comme toi, avant de la soumettre à la communauté, que ce soit ici sur le forum ou dans une revue scientifique pour les pros, est de vérifier si elle rend compte de ce que l'on sait vrai. Autre façon de le dire, un modèle quel qu'il soit doit cocher certaines cases pour justifier qu'on s'y intéresse. Barnabé, dont on a parlé ici, a présenté un modèle de gravitation qui ne rend pas compte du cas simple de la chute des corps: Disqualification du modèle. La bonne démarche, que tu aurais dû adopter, aurait été de confronter toi-même ton idée et sa formulation à certaines vérités mathématiques et observationnelles. J'espère que tu me pardonneras de n'avoir pas suivi toutes les explications en détail, mais il me semble que ton diagramme ne respecte pas la trigo, et comme le dit PascalD, qu'une propriété géométrique qu'on doit y retrouver en est absente. Tu aurais ensuite pu demander pourquoi ton idée ne marchait pas, et les mêmes contributeurs auraient pris le temps de te l'expliquer, à n'en pas douter. Que tu ne l'aies pas fait laisse penser que tu n'en est pas capable ou que tu n'as pas considéré cela important, et dans les deux hypothèses cela ne conduit pas les scientifiques très compétents qui t'ont répondu à te prendre au sérieux.
  25. 5 points
    Ah non ! Déjà que comme Barracuda je panique à l'idée de monter dans un avion, alors voler à 8 km/s autour de la Terre... vous êtes des grands malades !
  26. 4 points
    Bonjour à tous, Un transit sans bouger de chez moi, à la Megrez 72, qui se débrouille pas mal surtout grâce aux yeux de ma fille Helia qui m'a peaufiné la MAP. C'est aujourd'hui qu'ils travaillent sur les panneaux solaires, de 12h30 à 18h30? Est-'ce que c'est pour çà qu'un panneau est peu visible? L'image est prise à 16h11 HL. Sur le gif animé, y a une ombre bizarre qui semble croiser l'ISS, moucheron autochtone ou débris interplanétaire? ASI 174 MCC - Acquisition Sharpcap 3.0 - Poses ~ 0,5 ms - Traitement Astrosurface Amicalement, Jacques
  27. 4 points
    Oui, surtout la dérotation je crois, il est fan
  28. 4 points
    tu demandes à valère , il connait le logiciel par coeur ! bonne soirée anne ! paul
  29. 4 points
    Salut les amis, bon bah ça y'est, le p'tit film est sorti. C'est du 1920x1280p pour respecter le format natif des images, essayez de le regarder en qualité max pour les taches tout ça. C'est une toute petite production qui essaie de se faufiler après la bataille , bonne visue pour les éventuels curieux, hi, hi.
  30. 4 points
    Bonjour, Avec un peu de retard, quelques images de ces derniers jours. La lune au Canon EOS 760d + Sigma 150/600 : Lumière-cendrée by Frank TYRLIK, sur Flickr La Lune et Vénus. J'aurais voulu mettre plus en évidence cet arbre mais j'avais pile poil un fil électrique qui me gênait [url=https://flic.kr/p/2m5PM21 ]Lune_Venus-20210613-b[/url] by Frank TYRLIK, sur Flickr Puis direction NGC 7000 avec une ASI1600MC et un filtre L-Extrême qui me pose quelques soucis de halos, le tout piloté par Stellarmate (je planifie mes captures et récupère le tout le matin. Pratique quand on travaille le lendemain ). 45 poses de 240s pour les deux images. Traitement SIRIL et Photoshop. NGC7000-ASI1600MC-Megrez72-L-Extreme-45x240s-20210613 by Frank TYRLIK, sur Flickr Pensant que cela venait de la MAP, j'ai laissé Stellarmate et l'EAF se débrouiller tout seul sur cette image de la Tulipe en pensant que la MAP serait meilleure SH2-101-ASI1600MC_Megrez72_45x4minL-EXTREME_20210614 by Frank TYRLIK, sur Flickr Bon c'est pas mieux Ma lunette n'est pas idéale certainement (on va dire ça pour me rassurer ) Bonne fin de journée, Frank
  31. 4 points
    Bon ben y a encore de la marge pour arriver à 43 pages Je vais regarnir le frigo en bières
  32. 4 points
    moi ce que je vois dans ton diagramme, c'est une tautaulogie, une totologie, bref une mauvaise tautologie...au choix
  33. 4 points
    succès complet, 6 heures après le lancement les 3 taikonautes sont à bord de la station !
  34. 4 points
    Bonjour à tous, J'ai profité de 2 nuits supplémentaires sur la nébuleuse de la tête de cheval bleue. J'ai conservé 4h30 et voilà le résultat. J'aurais aimé au moins doublé le temps mais là je crois que c'est fini, les nuits de plus en plus courtes, la Terre qui tourne autour du Soleil (quel idée!) et la Lune qui revient doucement mais sûrement... Satanée mécanique céleste! Filtre Optolong L-Pro 54x300s (4h30) / 49 darks, 25 darks de flat et 25 flats. TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm) ASI2600MC (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -10°C Autoguidage DO / ASI290MM mini Traitement Siril et PS. Ma dernière version avec seulement 1h45 donnait ça:
  35. 4 points
    Cet amas compte entre 100 et 300 galaxies et pas moins que 2 Arp. Arp272 , 2 glx spirale qui se font face est quasi au centre de l'image. Cet Arp se situe à 450MLY de mon observatoire Bella Estella. FWHM moyen,2.1". SW254/G42 observatory +, Atik One6 Guidage: Diviseur optique + Lodestar + PHD2guiding L=48*300s R&B=8*300s G synthétique ==> (R+B)/2 Sur 2 courtes nuits d'été. Cliquez sur l'image : Sur telescopius : https://telescopius.com/pictures/view/90003/deep_sky/NGC/6045/galaxy/by-siegfried_m31
  36. 4 points
    Ça, ce n’est pas à toi d’en décider : une fois créé un fil peut t’échapper, il vit de sa vie propre. Si tu en perds le fil chemin faisant, c’est regrettable pour toi mais nullement répréhensible. Manquerait plus qu’on ne puisse pas apporter la contradiction à un sujet quelconque ! C’est l’essence même d’un forum, non ? Si tu veux juste une tribune pour exposer tes idées sans la moindre contradiction, tu crées un blog duquel tu exclus toute possibilité de commentaire
  37. 4 points
    C'est vraiment plus de boulot par rapport au 250, mais c'est sûr qu'il est rentabilisé. Sur Ganymède on regardait là avec @Olili, il y a 5 à 6 détails différents de nord en sud donc des détails de 0,024 à 0.28" détectés. C'est en ordre de grandeur la valeur que l'on obtient à 400 nm avec le critère de Sparrow en 1,02L/D. Après c'est toujours pareil entre détection et résolution on ne sais jamais trop où on est.
  38. 4 points
    Monsieur Proute ... veuillez me suivre ... contrôle anti dopage pour votre C11 ... y'a des modifications qui sont prohibées ...vous savez Eh oui fallait lire le règlement ... vous risquez une disqualification ... et même meut être une radiation à vie ... non mais ... vous n'alliez tout de même pas croire que des images aussi parfaites ça n'allait pas éveiller les soupçons .... allez ... inutile de résister c'est par ici pour le test ;o))))) Magnifique les bleues ;o) il es vraiment super ton C11 ... va falloir organiser un petit combat en 12 rounds entre tes deux tubes ;o))))
  39. 4 points
    Monsieur ou Madame @communicationrel, avant que ce poste ferme, et compte-tenu du lien que vous avez mis en ligne et que vous avez supprimé, que j'ai eu le temps de consulter, et puisqu'il est question dans ce lien d'investigation philosophico-scientifique, je me permets de vous interpeller directement pour vous mettre en devoir de réfléchir sur la différence fondamentale en philosophie - et en sciences - qui s'opère entre rationalisme et illuminisme. Ceci n'est pas spécifique à la philosophie mais concerne toutes les sciences humaines ou sociales qui donnent lieu à des interprétations plus ou moins transcendantales qui se trouveraient en décalage ou en opposition avec les sciences dites exactes ou dures qui sont démontrables par l'expérimentation. Le rationalisme est une démarche qui garde une démarche objective fondée sur l'expérience personnelle aussi bien interne qu'externe, aussi une philosophie rationaliste ne se laisse pas guider par de pures notions abstraites mais doit être fondée sur l'observation. Le rationalisme est un peu frustrant pour le philosophe "exalté " car il n'atteint pas l'essence intime et suprême de toutes choses et de toutes les interrogations. Pour aller au delà de l'expérience, l'illuminisme se dresse comme une antithèse au rationalisme. Il a pour seule raison l'intuition intellectuelle, la conscience supérieure, la raison directement connaissance ou "Divine", bref, il devient facilement religion ou mysticisme. Par conséquent, le propre de l'illuminisme c'est qu'il procède principalement du langage de celui qui "sait" par le moyen, de ses propres abstractions, mais ce langage ne contient pas l'identité de l'objet qu'un l'interlocuteur puisse saisir car il n'en comprend pas le sens, bien évidemment car ce sens ne pouvant être démontré. L'illuminisme est donc par définition incommunicable. Néanmoins, le rationalisme peut souvent se travestir d'un illuminisme caché d'après ce qui se présente à lui comme nettement perceptible mais essayant de communiquer l'incommunicable par un discours pseudo rationaliste… Je suppose que c'est ce que vous êtes en train de faire dans ce fil qui nous déroute et qui vous condamne à des errements réitérés. Tant que l'évocation de l'incommunicable reste l'hypothèse de celui qui la formule, elle peut être considérée comme une croyance. Lorsque qu'elle s'adjoint de la prétention de la validité objective, elle prend la forme d'une mystification qui devient honteuse et méprisable. Bref, la route de l'illuminisme, même menée avec la plus grande habilité, ne conduira jamais à la reconnaissance de la raison objective.
  40. 4 points
    Encore une, une de plus. Une autre carte hors-série, puisqu'elle ne présente pas cette fois un seul objet du cp, mais bien plusieurs objets classés en fonction de leurs tailles apparentes et de leurs tailles réelles :
  41. 3 points
    Ma deuxième session hier soir avec la 462MC. Le ciel n'était pas de la partie chez moi avec la lune dans une sorte de halo et une turbu importante, j'ai quand même imagé histoire de commencer à maitriser un peu ce set up bien différent de mon Canon. Une mosaïque de deux images (si on peu appeler ça comme ça ). Ca casse pas trois pattes à un canard et j'ai encore du boulot pour sortir un truc correct mais je vous la soumet tout de même. Je profite de ce post pour vous demander un renseignement, quand j'enregistre une vidéo (3.000 images par ex) la vitesse d'enregistrement baisse inexorablement, j'ai pourtant un portable récent ( 16 giga de RAM, un SSD de 500 giga) est-ce normal? Merci d'avance.
  42. 3 points
    Deux autres images souvenirs de l'envol du vaisseau Shenzhou-12 au sommet de la fusée CZ-2F Y12 depuis le site de lancement spatial de Jiuquan (pas de tir n° 921) : Vous avez vu les militaires qui font le salut en bas de l'image, ils semblent pas à distance de sécurité Séparation de la tour de sauvetage : D'autres ---> https://m.weibo.cn/detail/4649218776502354
  43. 3 points
  44. 3 points
  45. 3 points
  46. 3 points
    Pareil ! Je la regarde en boucle ! Espérons qu'il ait échappé à l'hôpital. Problème de physique à résoudre par un diagramme : Expliquer le mouvement de la masse. Et où elle atterrit par rapport au travailleur. Aïe pas sur la tête.
  47. 3 points
    Bonjour Comme indiqué dans le titre, extraire quelquechose de "lisible" a travers cette turbulence haute frequence comme j'en ai actuellement est assez casse-tete.. ET tout ça pour ça, me direz-vous? Ben oui, meme si la comparaison avec certains balcons ou certaines iles mediterranéennes est insurmontable... Je poste quand meme... Pas honte! Voila le resultats, petit gif animé par capture de films de 80 secondes, environ, traitement AS3 Astrosurface, et photoshop pour le gif animé. En plus, suite a un probleme de disque dur pendant une ssauvegarde, j'ai perdu une partie des meilleurs films.. Bref, restons zen. La moins mauvaise Voila, c'est tout (malheureusement...) A la prochaine
  48. 3 points
    Curiosity toujours très actif ! Deux nouvelles étapes dans la progression du rover vers le Sud-Ouest et l’Unité de sulfate : environ 50 mètres le 13 juin (sol 3147) et 60 mètres le 15 juin (sol 3149). À cette date Curiosity a parcouru un total de 25,57 km. Un nouveau parcours est prévu dès le 18 juin (sol 3152) ! POSITION AU 15 JUIN 2021 (SOL 3149) : Image de kimany76 actualisée par mes soins pour les deux derniers sols HAZCAM AVANT – 13 JUIN 2021 (SOL 3147) : NAVCAM - 13 JUIN 2021 (SOL 3147) : PANO NAVCAM - 13 JUIN 2021 (SOL 3147) – Jan van Driel : Je cite Melissa Rice, géologue planétaire : "Ce n'est pas un endroit pour les martiens aux pieds nus", c'est la première chose que le directeur scientifique Ashwin Vasavada a dit ce matin en voyant les nouvelles images. En effet, les textures rugueuses de l'affleurement seraient difficiles à supporter, sauf pour les pieds les plus endurcis, qu'ils soient martiens ou non. (Les roues en aluminium, par contre, semblent rouler dessus sans problème). Les images montrent les roches qui sont pleines de concrétions grumeleuses et de veines brillantes remplissant les fractures. Ces caractéristiques sont diagénétiques, ce qui signifie qu'elles se sont formées après la mise en place initiale de la roche, lorsque les eaux souterraines ont traversé le substrat rocheux et laissé des dépôts minéraux derrière elles. Comme elles sont plus dures que leur roche hôte, ces caractéristiques diagénétiques sont plus résistantes à l'érosion. Au cours de plusieurs millénaires, le vent a abrasé la roche autour d'elles, laissant les bosses, les ailerons et les crêtes que vous voyez dépasser des affleurements". MAHLI – 13 JUIN 2021 (SOL 3147) : Structures "grumeleuses" Gros plan sur l’une de ces concrétions Je cite Mariah Baker, géologue planétaire : "Au premier sol [13 juin – sol 3147], l'équipe a planifié une image stéréo Mastcam d'un rocher à forte inclinaison nommé "Anlhiac" (montré au centre de l'image Navcam ci-dessous) …" "… et une observation multispectrale Mastcam de la cible scientifique de contact "Chenaud". Avant l'observation multispectrale, le rover brossera "Chenaud" avec l'outil de dépoussiérage pour exposer la vraie couleur de la roche et utilisera l'instrument APXS pour recueillir des données sur sa composition chimique. L'équipe a également prévu une mesure LIBS ChemCam et une image de documentation Mastcam sur la cible "Lusignac", ainsi qu'une RMI ChemCam longue distance d'un affleurement dans l'unité de sulfate du Mont Sharp. Deux grandes mosaïques Mastcam fourniront également une couverture supplémentaire des buttes au sud du rover et d'une crête à l'est". Je cite Abigail Fraeman, géologue planétaire : "Curiosity a encore parcouru ~60 m le 15 juin (sol 3149), ce qui fait que nous avons de nouveau été accueilli par des images provenant d'un tout nouvel endroit sur Mars ce matin du 16 juin. L'espace de travail devant Curiosity est traversé par des veines droites et hautes qui résistent mieux à l'érosion que le substrat rocheux sous-jacent plus tendre. Les veines et les nodules de cette région, qui se sont tous deux formés lorsque les eaux souterraines ont traversé les sédiments pour se transformer en roche, continuent d'impressionner ! Aujourd'hui, nous avons planifié deux sols pour Curiosity, les 3151e et 3152e [17 et 18 juin] de la mission. Lors du premier sol, nous commencerons par une courte observation APXS d'une cible rocheuse appelée "Varennes". Puis nous recueillerons une observation ChemCam LIBS d'une cible nodulaire nommée "Salignac-Eyvigues" ainsi que quelques mosaïques RMI télescopiques du terrain à venir. Nous prendrons également des images Mastcam de Salignac-Eyvigues et des mosaïques supplémentaires de certaines des veines impressionnantes qui entourent le rover. Nous prévoyons ensuite d'aller plus loin le long de notre itinéraire stratégique qui grimpe le Mt Sharp, suivi d'une observation APXS en soirée pour mesurer l'argon dans l'atmosphère (*). Le deuxième sol du plan consiste à surveiller l'environnement du cratère Gale. Nous collecterons quelques spectres passifs ChemCam du ciel au-dessus pour la composition atmosphérique, ainsi que des images Mastcam et Navcam pour surveiller la poussière dans l'atmosphère. La journée se termine par une tentative de recherche de nuages en début de soirée, et nous avons également la cadence habituelle d'observations RAD, REM et DAN tout au long du plan". HAZCAM AVANT – 15 JUIN 2021 (SOL 3149) : NAVCAM - 15 JUIN 2021 (SOL 3149) : Vers l'Est Vers les remparts au Nord Des veines impressionnantes PANO NAVCAM - 15 JUIN 2021 (SOL 3149) – Jan van Driel : MASTCAM - 15 JUIN 2021 (SOL 3149) : (*)Mesure Argon avec l’APXS : Conçu pour des analyses chimiques des roches, l’APXS (Alpha-Particle-X-ray-Spectrometer) s'avère également capable de détecter l’argon dans l’atmosphère de Mars. L’argon (Ar) constitue environ 2 % en volume de l’atmosphère martienne dominée par le dioxyde de carbone - CO2 - (env 95 % de l'atmosphère). Ces mesures fournissent des informations sur la variation de la densité de l’argon dans l’atmosphère. L’argon est un traceur efficace, car des travaux antérieurs ont démontré que le cycle annuel de pression partielle d’argon correspond au débit de condensation attendu entraîné par le dépôt et la sublimation ultérieure d’environ 25 % du CO2 atmosphérique sur les calottes polaires. Durant les hivers polaires, elles sont plongées dans l'obscurité continue,. Quand les pôles sont de nouveau exposés à la lumière du soleil, le dioxyde carbone est sublimé, créant de très puissants vents soufflant jusqu'à 400 km/h. Ces actions saisonnières transportent de grands volumes de poussière et de vapeur d'eau, causant l'apparition de givre et de grands cirrus. On observe donc des variations saisonnières de la fraction relative d'argon par rapport au dioxyde de carbone dans l'air. Le capteur de l'APXS est monté sur le porte-outils situé au bout du bras robotique du rover tandis que l'électronique se trouve dans le corps central du rover. Il peut mesurer cette variation en regardant le ciel pendant que le bras est replié et rangé. Voir l'argon varier au cours de l'année, c'est comme regarder Mars respirer !
  49. 3 points
  50. 3 points
    Kirth a écrit : "... parce que j'ai envie de le partager avec vous, et que demain j'efface ce message," Ce serait bien dommage... Une si belle nuit ! Voici une autre composition de Delerue, qui me ramène - de très près cette fois- à ce que j'aime partager ici avec vous. Et surtout celle-ci, capable de rendre l'astrophysique et l'astronomie grisantes, infiniment. Que de souvenirs, glanés devant ces formidables documentaires !