Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 01/14/21 in Posts

  1. 41 points
    Bonsoir à toutes et tous, Une image "nocturne" toute simple d'il y'a deux semaines, prise après de grosses chutes de neige, dans la vallée du Falgoux, près du Puy Mary. Avec l'éclairage de la lune déjà haute, l'ambiance est là. Nikon D810, au 14mm à F/D: 2.8, 10 secondes de pose à 1000 iso. Prenez soin de vous et à bientôt! Simon
  2. 37 points
    Bonsoir à tous, Nous sommes heureux de vous présenter cette première image d’une nouvelle collaboration australe; AstroChile, qui nous réunit avec un bonheur certain, Jean-Philippe et moi-même, autour d’un "pied chilien" qui porte un CDK 12.5 équipé d’une caméra QHY600M. Une jolie collaboration qui nous vaut d’innombrables coups de téléphone et beaucoup de bons moments déjà, et dont nous espérons pouvoir vous faire bénéficier la richesse ici, par de simples images, mais aussi et surtout à travers de nouveaux formats, dont une extension de certaines présentations (comme celle-ci) à travers la revue Astrosurf-Magazine. Pour notre première image, nous avons fait le choix d’une cible "spectaculaire" pour laquelle nous avions un "mètre-étalon" : l'image bluffante de Laurent Bernasconi et Michel Meunier (http://www.astrosurf.com/topic/116351-premiere-image-de-janus-sud-ngc1365/) qui avait également fait office, pour Laurent et Michel, de "première lumière" officielle de Janus Sud. Sur le plan technique, nous avons donc ici une image en poses de 300s : 144x300s en luminance, 24x300s en B, 29x300s en G et 20x300s en R Cette image a été réalisée avec le défauts inhérents à un setup en cours de mise au point (des soucis avec le filtre G et une route à filtre instable). A très bientôt pour de nouvelles images ! La team AstroChile (Jean-Brice Gayet et Jean-Philippe Cazard). L'ensemble du champ (cliquer sur l'image pour la voir à 100%) : Un crop à 100% sur la galaxie elle-même : Et l'ensemble du champ avec le repérage de quelques galaxies en fond : NGC 1365 a été découverte par l'astronome australien James Dunlop en 1826. Sans surprise, elle est appelée "The Great Barred Spiral Galaxy" par les anglophones. Située dans la constellation du Fourneau (Fornax) à environ 56 millions d'années-lumière de nous, NGC 1365 s'étend sur environ 200 000 années-lumière. Les parties externes de la barre complètent une rotation en 350 millions d'années environ (l’équivalent du temps qui nous sépare de l’époque où les trilobites nageaient encore au fond des océans, au début du Carbonifère… soit plus de trois millions et demi de siècles…Il est à noter que 8 millions d’années plus tôt avait eu lieu la première grande extinction terrestre). Il s’agit d’une galaxie spirale barrée de grand style (grand design spiral galaxy), un type de galaxie spirale qui présente des bras spiraux longs et bien définis, et qui se distingue des galaxies spirales cotonneuses ("flocculent" en anglais), qui possèdent des caractéristiques structurales plus subtiles. Les bras spiraux d'une galaxie spirale de grand style peuvent s'étendre sur plusieurs radians de façon nette autour de la galaxie et être ainsi observés jusqu'à une distance significative du noyau. Aujourd’hui classée de type morphologique SB(s)b D selon Simbad (2021), NGC 1365 avait été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme galaxie type de la morphologie SB(s)bc dans son Atlas des galaxies avant d’être classée de type SBb(s)I par Sandage et Tammann en 1981. 10 % des galaxies spirales sont de grand style, comme par exemple M81, M51, M74, M100 et M101. La formation et la structure des galaxies spirales de grand style sont expliquées par divers modèles mathématiques qui font intervenir pour la plupart la density wave theory, théorie selon laquelle les bras spiraux sont créés à l'intérieur d'ondes de densité tournant autour de la galaxie à des vitesses différentes de celles des étoiles du disque, les étoiles étant "prises" dans ces ondes par attraction gravitationnelle (et impliquant que leur position dans un bras spirale spécifique ne soit pas permanente). Ceci étant, si on y regarde bien, NGC 1365 est en fait une galaxie spirale à double barre. Cette deuxième barre dans la région centrale est plus nette en imagerie infrarouge et résulte probablement d'une combinaison d'instabilités dynamiques (des orbites stellaires de la région centrale, de la gravité, des ondes de densité et de la rotation globale du disque). L’hypothèse d’une rotation plus rapide de cette barre intérieure par rapport à la barre principale est avancée pour expliquer la forme diagonale assez caractéristique de la galaxie avec ses bras en spirale s'étendant en une large courbe au Nord et au Sud des extrémités de la barre Est-Ouest et forment un halo en forme de Z quasiment annulaire (anneaux dont nous reparlerons très bientôt avec NGC 1291). Comme nous le verrons plus en détail dans le prochain numéro d’astrosurf, la barre principale de NGC 1365 joue un rôle crucial dans l'évolution de la galaxie, attirant le gaz et la poussière vers son centre et entraînant un sursaut de formation d'étoiles mais, en fin de compte, alimentant son trou noir central et entraînant à terme sa propre dissolution. D’une manière générale, les barres ont deux intérêts fondamentaux dans la compréhension de l’évolution des galaxies : elles sont à la fois un traceur de leur évolution passée et le moteur de leur évolution, contribuant significativement à la redistribution de matière et de moment angulaire dans les disques galactiques. Image de NGC 1365 réalisée avec la caméra infrarouge HAWK-I du télescope de l'ESO à l'observatoire de Paranal au Chili, créée à partir d'images prises à travers les filtres Y, J, H et K avec des temps d'exposition de respectivement de 4, 4, 7 et 12 minutes. Enfin, NGC 1365 fait partie du groupe de NGC 1316, qui comprend au moins 20 galaxies, dont les galaxies IC 335, NGC 1310, NGC 1316, NGC 1317, NGC 1341, NGC 1350, NGC 1365, NGC 1380, NGC 1381, NGC 1382 et NGC 1404. Ce groupe est un des membres de l'amas du Fourneau. Galaxie à noyau actif de type Seyfert 1, NGC 1365 est lumineuse dans l'infrarouge (LIRG) mais présente une brillance de surface de 14,18 mas/am, ce qui en fait une galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness. Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant). Jusqu'à 2012, quatre supernovas y ont été observées : SN 1957C de type inconnu, SN 1983V de type Ic, SN 2001du de type II-P et SN 2012fr de type Ia. Photographie de NGC 1365 obtenue en 1999 lors d'une exposition de deux heures au foyer primaire du télescope de 3,6 m de l’ESO sur une plaque III a-J avec filtre GG 385. Le Nord est en haut et l'Est est à gauche. (Lindblad, 1999). Plus à venir dans un prochain numéro d’Astrosurf-Magazine !
  3. 33 points
    Bonjour Un peu de beau temps par ici malgré un jet fort annoncé on sort un peu le nouveau tube lune encore ciel bleu le 18 juste un plan qui me plait le 19 Avec Emilio une mosa ciel bleu Bonne journée et bon ciel
  4. 32 points
    Bonsoir, Ce soir on vous présente le résultat de plusieurs années de travail, oui une mosaique de 16 champs c'est un peu long , vous l'aurez reconnu, il s'agit du Grand Nuage de Magellan dans la constellation de la Dorade. Nous proposons la version couleur HaLRGB et pour les amoureux du noir et blanc, la version Halpha seule. C'est sûrement un peu lourd à charger mais ça vaut la peine ;p Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 16 x 9 x 40 min L= 16 x 16 x 20 min R=V=B= 16 x 6 x 20min par couche soit 277h20 au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : et la version Halpha http://www.atacama-photographic-observatory.com/photos/0188_LMC_Ha_f.jpg Bonne année à tous malgré les circonstances.... Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  5. 31 points
    Salut les astrams Nous vous proposons ce joyau de l’hémisphère sud, Centaurus A, dans un champ large fourmillant de galaxies plus moins lointaines. Il a fallu beaucoup poser en Ha pour parvenir à identifier le jet de plasma, pour ensuite le mixer à la luminance. Quelques infos récupérées sur le net : Située à environ 11 millions d'années-lumière, Centaurus A ou NGC5128, est la galaxie active la plus proche de la Terre. S’étendant sur plus de 60000 années-lumière, il s’agit d’une galaxie elliptique particulière. Elle serait apparemment le résultat d'une collision entre deux galaxies qui ont donné naissance à ce fantastique fouillis d'amas d'étoiles et d'imposantes bandes de poussière sombre. Près du centre de la galaxie, les débris cosmiques restants sont engloutis par un trou noir central supermassif d’un milliard de fois la masse du Soleil. Comme dans d'autres galaxies actives, ce processus génère un jet relativiste responsable des émissions radio, X et gamma de Centaurus A. Comme d’habitude nous vous conseillons d’aller voir la full ici : https://www.astrobin.com/full/g1a88c/0/ Les détails d’acquisition sont dans le tableau ci-dessous. En espérant qu’elle vous plaise ! Marian, Jean-Mi, Lolo, Gégé et Dave
  6. 29 points
    Hello, le suivi que ça soit avec ou sans autoguidage a toujours été une souffrance pour moi. L'autoguidage ne m'a jamais trop bien réussi, que ça soit via le chercheur avec une Point Grey Firefly puis une QHY5-L II et maintenant avec un diviseur optique. Je suis une buse en bricolage et je n'ai pas forcément l'instinct "mécanique". Bon. Je me suis néanmoins sorti les doigts du cul ce soir et j'ai enfin essayé de gérer tout le fouillis de câble qui pendouille de la monture. J'ai acheté de la gaine hélicoïdale et des colliers rilsan pour obtenir un semblant de quelque chose. Une fois tout fini je me suis rendu compte d'un aberration que je pratique depuis toujours. Mes câbles descendent du côté ouest de la monture, accrochés aux têtes de vis de serrage de la queue d'aronde. Comme j'ai le malheur d'être gaucher j'ai dû instinctivement mettre les vis de fixation du côté le plus pratique pour moi. Sauf que c'est une erreur idiote. Quitte à ce que ça tire un peu sur la monture autant que ça se fasse du côté est, au pire ça maintient les dents en appui. Bref, j'ai tout remonté à l'envers du coup. J'ai aussi installé la dernière version snapshot de PHD2 avec l'ajout du guide en multi-star. Le principe est tout con et existe déjà ailleurs à priori, il consiste à mesurer le déplacement de plusieurs étoiles dans le champ (9 en occurrence si j'ai bien suivi) afin de moyenner la turbulence. Au lieu d'augmenter par exemple la durée d'expo pour lisser on utilise plusieurs étoiles, ça parait tellement simple que j'ai du mal à comprendre pourquoi ça n'a pas été implanté plus tôt. L'intérêt de la manœuvre quand on a une monture un peu branlante comme la mienne (HEQ5) c'est qu'on peut guider au plus court afin de coller aux fesses de l'erreur périodique sans pour autant chasser la turbu. Coup de bol, à peine le câblage fini je me suis rendu compte que la nuit tombait et que les étoiles brillaient, allez zou, on sort le bousin. J'ai paramétré NINA au plus vite pour lancer des prises de vue et vérifier le guidage, donc dans la panique j'ai visé M31 au lieu de perdre du temps à choisir une cible originale, la météo n'annonçant rien de bon pour les heures à venir. Et ma foi tout à bien fonctionné ! Je ne sais pas ce qui a joué le plus entre le cable management ou la mise à jour de PHD2 mais le suivi à été impeccable pendant une heure et des brouettes, le temps que les nuages s'installent. Aucune pose de jeté, des étoiles bien rondes, un vrai bonheur Il faudra que je reteste tout ça plus longuement quand la météo sera plus clémente mais c'est prometteur. Je suis descendu à 2s de pose en autoguidage, avec des courbes plutôt lisses pour mon setup. J'ai obtenu 0.92" RMS en AD et 0.41" en DEC sur ma plus longue session (filtre L). C'est peut être un détail pour vous mais pour moi c'était 1.58" en AD et 1.19" en DEC la dernière fois ! Donc le gain est assez monstrueux. Je me suis du coup rendu compte qu'il faudrait que j'affine mon backfocus, les étoiles partent un peu en cacahuète dans les coins. Le résultat de cette courte session ci-dessous, avec un petit essai de starless pour le fun. Evostar 72ED + Altair 183M non refroidie sur HEQ5. 60*2mn en L, seulement 6*2mn en R, et 3*2mn en G et B soit 1h24. J'ai essayé de garder une image la plus naturelle et douce possible. La full sur Astrobin. La full sur Astrobin.
  7. 27 points
    Hello, Enfin un peu de ciel dégagé le 12 Janvier 2021. Plus trop de planètes à se mettre sous la dent, pas de lune non plus.... Du coup me voilà parti du côté CP. En grand champ, avec Altaïr Hypercam 183c Protec + objectif Sigma 17-70mm. L'objectif a été préalablement réglé sur F3.5, focale bloquée sur 17mm. 50 poses de 60s chacunes, gain 15, température -15°C Filtre Optolong CLS 25 darks 25 Flats Voici le matos: Altair Hypercam 183c avec le filtre CLS sans son support 1.25" J'installe la bague T2-CS pour bloquer le filtre: De l'autre côté, il y a l'objectif Sigma 17-70 avec adaptateur EOS-CS: Y a plus qu'à assembler le tout: Une fois les acquisitions faites (froid, humidité, système antibuée qui a merdouillé, du coup buée sur une partie des poses.... ) j'ai essayé l'excellent Sirilic: On charge les différents types d'images: brutes, darks, flats: Ensuite le logiciel va créer un script adapté au type d'images chargées: Et il va réaliser tout le processus de traitement comme un grand et charger le résultat dans Siril 0.99 Beta : Après plusieurs minutes de traitement, Siril démarre: Au passage j'adore la nouvelle interface. Un coup d'histo auto: Bon y a du taff là Une brute de 60s, gain 15, capteur à -15°C: Après pas mal de clic clic clic... j'arrive à ça: La prochaine fois j'essaierai de me rapprocher un peu
  8. 26 points
    Bonjour les noctambules, Hier soir, un ciel dégagé, hivernal, mais plus avec cette transparence d'antan qui a tendance à disparaitre. J'ai revoulu tenter cette galaxie NGC 2336 dans la Girafe, mais rien à faire ! Elle est vraiment très faible et il faudrait poser vraiment longtemps et j'ai pas eu le courage. Je me suis donc rabattu sur un truc fastoche, Messier 37. A l'Intes M809 ( 200mm à F10 ) avec réducteur 6.3 Celestron et caméra SXV-H9. 60 poses de 30sec pour la luminance et 2x30 poses de 20sec en R et B, V synthétique. Pas spécialiste des amas, voilà ce que j'ai pu en tirer : Si refébo encore ce soir, je tenterais à l'APN pour l'avoir en plus grand champ. Je vous souhaite une excellente journée, AG
  9. 26 points
    Avant hier, c'était un essai sur IC405. Hier, c'était re IC405 (j'espère bien cadrée ce coup-ci) et la Rosette. Et comme IC405 me résiste un peu depuis 2 mois, elle me lasse, voire me gonfle. Alors j'ai traité la Rosette d'abord Skywatcher 200 F/4 sur AZEQ6, Sony A7s et filtre STC Duo Narrow Band Petite lune pas gênante, mistral soutenu (ce soir c'est carrément violent), ciel clair mais site moyen (quelques km au nord d'Aix) Ca rentre au chausse-pied, j'ai même dû perdre quelques extensions, d'autant plus qu'il a fallu que je croppe un peu pour corriger le vignettage du filtre. 90 poses de 30 sec sans autoguidage, dont une vingtaine avec un voile d'altitude. Prétraitement SIRIL, traitement Pixinsight, cosmétique (et un peu plus) Photoshop CS6. Mazette, je m'éclate avec ce filtre J'espère qu'elle vous plaira
  10. 26 points
    Bonsoir à toutes et à tous, Cet automne, j'ai fait des mesures de Cephéides sur M31, marchant ainsi dans les traces de Mathieu Conjat (voir ses excellents posts sur le sujet dans la rubrique Spectro et Photometrie). Ce faisant, j'en ai profité pour faire une mosaique partielle mais quand même assez profonde de la galaxie au C11. Au total, 36h40 de pose sur 7 champs. Pour l'image que je vous propose ce soir, j'ai fait un essai avec Astronet dans PixInsight pour enlever les étoiles du champ. J'avoue que je ne m'étais jamais rendu compte à quel point les étoiles de premier plan gène la vue de M31, en quelque sorte. L'année prochaine, je vais essayer de reprendre ce travail et le completer avec le reste du champ. L'image de ce soir est binée en 2x2 par rapport à l'image acquise. Arnaud
  11. 25 points
    Salut, Pour ma première image de l'année, voici ma première lumière avec l'ASI 533 acquise en fin d'année dernière. C'est ma première caméra, ça change pas mal de l'APN, mais jointe à l'ASIAIR, c'est un jeu d'enfant : toujours pas de PC, et le rapport "plaisir/emmerdement" (copyright @Colmic) est excellent L'image a été prise sur 2 nuits, 1 nuit début décembre, et une autre début janvier. Les conditions n'étaient malheureusement pas optimales : présence de quelques voiles (ça se ressent sur les étoiles), et la PL n'a pas aidé pour le fond de ciel. Prétaitement et traitement 100% sur AstroPixel Processor : juste un retrait de gradient, une balance des couleurs (qui reste perfectible) et une montée d'histo. Pas de déconvolution, de réduction de bruit ou autre traitement locaux. Assez bio finalement, même si le fdc assez bruité mériterait d'être amélioré sous PIx. La caméra était installée sur mon setup habituel : lunette Imaging Star TS71, Fornax Lightrack, filtre UV/IR de TS (qui fait le taf mais qui crée de beaux halos). 300 x 60 sec à gain unitaire 100, et DOF. A bientôt. David
  12. 24 points
    Bonsoir les noctambules, Chus content J'ai un bel M37, mieux qu'avant-hier, et avec de belles couleurs cette fois Une météo rigolote, mais un sud ouest dégagé pour quelques heures : J'ai donc installé l'APN Canon (non défiltré) sur le M809 (200mm à F10) et réducteur de focale 6.3 Celestron. Et j'ai pu faire une centaine de prises de 30 secondes, mode RAW à 800 ISO avant l'arrivée des nuages. Dithering bien sûr, mais pas de DOF . . . l'habitude de ne pas en faire avec ma CCD Je n'en ai gardé que 30 pour le traitement par sélection de fwhm dans Iris. Le crop sur l'amas : Le grand champ : La foule pour ceux que ça intéresse : Pour les grands champs, j'ai coupé un peu les bords pour cause d'étoiles en sucettes dans les coins Voilà, je vous souhaite une excellente soirée, AG Et pour celle du 18 à la CCD, ben . . . j'ai pas compris ce qui s'est passé au niveau des couleurs ! Encore un mystère de l'ouest qui ne sera jamais élucidé EDIT Comme la version CCD a une résolution un peu meilleure, je l'ai reprise avec ces couleurs là :
  13. 24 points
    Bonjour à tous La seule photo que j'ai pu faire pour le moment en 2021, le 10. Bon en même temps, il est rare d'avoir pas mal de nuits dégagées en janvier... Lunette Takahashi FS 152 mm à f/6, Canon 6D refiltré Astrodon + filtre Astronomik UHC. Addition de 45 poses de 4 minutes à 3200 iso. Traitement SiriL + PhotoShop. Patrick
  14. 22 points
    Hello tout le monde, il est encore temps de vous souhaiter à tous une bonne année 2021, qu'elle soit moins pourrave que la précédente çà sera déjà pas mal Bon j'ai fini par traiter ma soirée du 23/11 (je sais...), j'avais fait pas mal de films et j'ai donc pu monter une petite anim. La tempête est bien visible en début de session! Le matos habituel, indiqué sur la planche bonne fin de soirée à tous !
  15. 22 points
    Bonsoir à tous, Après la neige, le ciel est d'un bleu irréel en Lorraine. Après les flocons d'étoiles et la galaxie neigeuse, l'observatoire de Kleindal est blanc, la table d'apéritif est en couvre-feu, non! en couvre neige. Elle fait sa lumière cendrée. Après le couvre feu de 18h la fenêtre d'occident de Zimming ouvre sur le couchant. Le croissant lunaire brille dans le soir coloré. Et la lumière cendrée même diffracte. Bon ciel. f.
  16. 21 points
    Bonjour tout le monde, La nuit du 18 au 19, incroyable, pas de nuages, pas de vent. J'avais complètement oublié ! Compte tenu de la température glaciale pour ici (ça faisait des années qu'il n'avait pas gelé), je me dis que l'esquimau était le bienvenu Compte tenu de la taille de l'objet, j'ai abandonné l'idée de l'APN pour l'Altair 224mc ; et me voilà avec une ribambelle de câbles prêt à se prendre dans les pieds, l'ordi, chargeur, caméra, les trois de l'autoguidage, bref tout ce que je déteste. Poses assez courtes, mais l'autoguidage, c'était pour que tout reste dans le champ durant les trois heures de poses. Pas envie de me peler à faire les corrections manuelles. Mais ce fut une très mauvaises idée ! J'étais tout content de voir la belle petite nébuleuse sur l'écran de l'ordi, qui n'avait pas bougé...La déconvenue au traitement a été sévère Les corrections de l'autoguidage étaient trop importantes durant l'obturation, conclusion un paquet de déchets. Les logiciels habituels ne voulaient pas de mes données. Premier tri manuel pour les pires, puis bagarre avec avec Siril qui ne voulait pas m'aligner proprement tout ça. A ce propos, y a t'il un moyen de visualiser l'aligneemnt en animation comme sur Iris ??? Cinq secondes, c'était un peu trop, le cœur est cramé. J'ai sauvé les meubles avec un petit coup d'asinh. Bref, 720 rescapées de 5 secondes et beaucoup de sueur pour un résultat juste acceptable, enfin vous me direz ce que vous en pensez : N200/1000 Altaïr 224mc
  17. 20 points
    Bonsoir, Un petit gif du déplacement de Mars et d'Uranus sur deux soir (19 et 20.01.2021). Très mauvaises conditions surtout le 20, fortes nébulosités et Lune à proximité ... Mais on voit bien les déplacements respectifs et c'est ce qui compte ...
  18. 20 points
    Bonjour, Voilà, un petit panel des images de 2020. Certaines ont été commencées en 2019 ou 2018. Toutes ont été réalisées avec une fsq85 et une camera QSI583wsg. Par ordre d'arrivée : ic1396, la trompe d'éléphant, en SHO et HOO (Nièvre, Bourgogne) La nébuleuse du cœur et la tête de poisson ic1848, la nébuleuse de l'âme, version HOO et SHO (Romainville, Banlieue Parisienne) Ciel de printemps, M51, la galaxie du tourbillon (Nièvre) M106 & co (Nièvre) Un pacman parisien (Romainville) Un bout de Californie en n&b (Ha) ngc7000, avec & sans étoiles... NGC7635, La bulle en HSO SH2-114, le vol du dragon (dans le signe) SH2-119 (ouest de ngc7000) SH2-171 (Céphée) Voilà, j'espère qu'elles vous plairont, ou au moins certaines!... Meilleurs vœux à toutes & tous, et bon ciel!
  19. 20 points
    Projet datant du retour de mon séjour à Fuerteventura et à Lanzarote aux îles Canaries en mars 2020 la semaine précédent le confinement ( une photo du ciel comportant le "triangle d'été" depuis mon jardin et datant d'août 2020 est ma seule concession à ce cadre fixé) Une façon de resituer les paysages dans une dimension un peu philosophique disant que tout savant, tout admirateur du ciel , doit admettre qu'il doit cheminer dans la connaissance avec passion et fort de ses convictions, mais aussi avec toute la modestie que lui impose le vertigineux "tout ce qu'il reste à découvrir". Le vertige qui d'emblée s'impose lorsqu'on lève les yeux au ciel, un ciel pur comme celui du désert il me semble ! Bridge Sony DSC HX 400V toujours en mode "nomade" Amitiés
  20. 19 points
    hello, bon ca va, je n'ai que 6 mois de retard de post, pas trop à la bourre Cette NGC6914 date des dernières vacances de juillet, juste avant le masque Avec le petit 150/750, AZEQ5, Atik One 4 heures de luminance, 4 de RVB, 3,5 de Ha, c'est un montage LHA-RHAVB
  21. 19 points
    Bonjour à tous , Voici une classique M42 faite hier soir en 25 x 60" au SW 200/800 + ASI 294 MC PRO à -20 °C C'est ma première présentable même si mal cadrée ( je ferai mieux la prochaine fois...) Faut pas trop regarder la gueule des étoiles ... Ph
  22. 19 points
    Bonsoir à tous et tous mes vœux pour 2021 Depuis plusieurs semaines la météo s'acharne...impossible de sortir quoi que ce soit ! En attendant mon nouveau newton de 510 mm F/4 ,qui sera opérationnel d'ici quelques jours (hé oui il aura fallu prés de 2 mois pour réaliser le tube tout de même monté sur l'AP 1200 GTO ) , je vous propose cette mosaïque de 6 vues à l’arrière de la lunette de 228mm F/9 spéciale H-alpha. ASI 178 MM au foyer direct, elle est extra cette caméra ! Turbulence forte hélas avec ce flux de Nord important, mais ça démange quand même Phil
  23. 19 points
    Bonjour à toutes et tous J'ai récemment acheté ce filtre d'occasion et c'était hier son baptême Voilà la comparaison avec le même objet, IC405, réalisée avec exactement le même matériel qu'il y a un petit mois, dans les mêmes conditions (heure, lieu, pas le même jour mais même transparence : temps clair et mistral), même nombre de poses (160 de 3 sec). Mais boitier tourné à 90 degrés... La différence est hallucinante. Déjà sur les brutes! Mon Sony, que je voulais revendre il y a peu, a encore de beaux mois devant lui. Evidemment, vu comment on voit les extensions, l'image est une nouvelle fois mal cadrée... La lune est encore discrète, je retenterai ce soir si les nuages m'y autorisent. Je n'ai donc pas soigné le traitement, j'ai fait fissa Et le filtre est bien mieux fichu que les Astronomik qui vignettent à mort Yé souis tré tré content Avec et sans filtre Emmanuel
  24. 19 points
    Salut, j'ai eu un créneau sans nuages! incroyable, mais il y avait quand même pas mal de brume, et avec ces supers nouveaux réverbères LED blanche.... ça devient compliqué 😕 bref, je me suis quand même amusé, j'ai enfin pu essayer pour la première fois ma QHY5 462C en poses courtes. setup : EQ5 eqstar TS 70/420, filtre CLS QHY5 III 462c traitement Siril, PS, LR environ 3h total en poses de 4secondes gain 400, offset 500 dans sharpcap. c'est pas l'image du siècle... et j'ai pas passé deux jours sur le traitement....mais j'en suis quand même content je pense que la prochaine session sera avec des poses un peu plus longues et autoguidage juste pour avoir le dithering, parceque là mon FDC est dégueux .
  25. 19 points
    Salut a tous, juste une petite trouée dans les nuages le temps de pointer sur M45 a la FSQ106 pour tester la 2600 pendant 2 heures a -10°C. Luminosité Lune 2% - Tp 5°C Imageur ASI 2600MC 46 poses (retenues) de 180s Filtre Optolong L-Pro Traitement Pix Voila le résultat de un peu plus de 1h et demi de pose, sous un ciel turbulent, je ne regrette pas mon choix de camera, j'ai de la marge pour progresser !
  26. 19 points
    Salut Entre deux comètes, j'ai imagé hier soir IC 434 en 485x20s au N200 F3.8 et A7s Astrodon. Je suppute que le reflet est causé par le correcteur/réducteur Traitement Siril et PS Yoann Edit: J'ajoute une version un poil plus pêchue:
  27. 18 points
    Bonsoir, La conjonction de Mars et d'Uranus ce soir dans une trouée inespérée ... petit gif de situation ...
  28. 18 points
    Bonjour à tous, Dans la constellation de la Licorne, à quelques degrés à l'est de la nébuleuse du cône, on trouve cette très faible nébuleuse planétaire mais néanmoins assez étendue (M1, M27). J'ai profité d'une des rares nuits claires dans le Dauphiné pour lui tirer le portrait en SHO, en une seule nuit, ce qui est fort juste sans topaze denoise Il y a donc 4h de Ha, 1h30 de OIII et 1h40 de SII. Newton 10" f4 + asi183 à -15°C. Nathanaël
  29. 18 points
    Si si : on y parle même d’astronomie et de pollution lumineuse (je me doute bien où ça va finir, dès que Bill sera passé par là - c’est à dire dans les prochaines minutes - mais cette fois j’aurai mon mot à dire )
  30. 18 points
    Une éclaircie à Paris la semaine dernière, je sors la EQ 6 sur ma terrasse de banlieue parisienne, je la mets pas en station (chaipa comment faire, ça me saoule), je pointe Capella et dit à la monture qu'elle est en station, elle se rend compte de rien, je lui demande NGC 1499, elle me la pointe (pas au centre, malheureusement, mais je voyais rien à l'APN, tant pis et j'avais une fenêtre trop courte pour faire mieux, bref, j'adore l'astronomie ultracrépidentiste.) NGC 1499, Nikon D810 A, filtre STC, DOF, 360 x 30 secondes à 6.3, prétraitement Siril. L'image est un misque entre mon traitement et celui que m'a fait @frédogoto, que je remercie au passage j'ai misqué à 50 % pour que l'image garde ma "patte" ultracrépidentiste. J'ai énormément croppé, parce que le FDC est pas nickel, probablement parce que mes flats, comme d'hab, sont pas parfaits. Image prise à 5 km de Paris, entre autoroutes A 6 et A 86, chu content, si vous regardez une brute (croppée) vous comprenez pourquoi.
  31. 18 points
    bonjour, Nuit glaciale mais dégagée, encore que... La transparence n'était pas géniale et la neige renvoyait bien la lumière des lampadaires vers le ciel. Mais ceci n'arrête pas l'astram citadin. Nouvel essai sur M42 au TN192 et à l'APN avec des poses de 25s en mode "lumière artificielle" et un filtre CLS. Sodium go home ! pas de guidage mais une nouveauté ( à vous de trouver ) après moult traitements visant à améliorer l'image, voila ce que j'obtiens (reduit à 50%) : Glob
  32. 18 points
    Bonjour à tous Après Mecure j'ai fait quelques photos de la Lune ;-) Perl-Vixen 102/920 FL + Barlow AP 2X + tube allonge de 35 mm Canon EOS 5D II Photo1 : temps de poses 1/20s à 1600 ISO Photo2 : temps de poses 1/15s à 1600 ISO Photo3 : temps de pose 1/8s à 3200 ISO NB : je viens de rajouter cette photo :-) Bon ciel
  33. 17 points
    S'aérer, sentir la fraîcheur de l'air de janvier s'insinuer dans les naseaux, jouer sa musique de légers frissons dans notre corps engourdi du trop plein de la tiédeur de notre foyer…🤗☺🚀🗻❄⛄ La maison libère une fumerolle blanche depuis la cheminée de son toit encore enneigé il y'a deux jours. Chaque jour d'hiver, un nouveau souverain pontife semble être ainsi élu, et plaise au ciel que ce pont jeté avec les éléments nous attire leurs faveurs ! Images d'hiver donc, on part un peu voûtés sous nos frusques de saison, frileux d'abord, joyeux ensuite de cette sortie revigorante, mais soucieux cependant de ne pas " dépasser l'heure " . Maudit virus, nabot microscopique dézingué d'un coup de gel , qui n'est même pas une simple poussière au regard de l'Univers, et qui tyrannise, empêche de respirer, de sentir, de goûter, d'embrasser qui vous voulez. S'il n'est même pas une poussière, que sommes-nous alors aux yeux de l'Univers, menacés que nous sommes par cet insignifiant Grand empêcheur de vivre libre, et qui défie la grande Humanité ? Bon assez de nos maux, les mots pour le dire et me libérer provisoirement d'un trop plein de questions seront aujourd'hui remplacés par cette déambulation pleine d'espoir d'être pleinement à cette fin de journée. L'appareil à figer l'instant est placé autour de mon cou, un peu rétif sous mes doigts gantés que je devrai libérer chaque fois que je capturerai des photons. Le froid ou les photons : il faut choisir ! ⛅🌒🌛🌞❄📷 Allons-y ! Elle est déjà là : nous échangeons brièvement avec le voisin lui aussi libéré, et l'air de rien, entre deux " y'en a marre, c'est fatigant , faudra qu'on prenne l'apéro..." , Clic-clac pour l'éternité Sur ce coup, ça ira, mais il faudra jouer renard avec Madame qui tolère mes velléités photographiques pour cette promenade minutée à condition que je ne mette trois plombes à chaque fois ! ( la vie d'artiste ...vous savez les copains ) Le ciel sonne l'heure du couchant, ça doit être chouette, là-bas, au bord de la Loire ! Nous passons par le petit centre ville." Maison du peuple " , mairie, marché couvert , je vise un peu au jugé tout en marchant, rapport à mes obligations de marcheurs contre la montre ... ( je crois que je l'ai, "elle" dans le champ ennuagé ) Une petite dernière avant la Loire, une halte qui me coûte déjà 50 mètres avec l'avant-garde inflexible sur les horaires ( " pour une cheminée , faut pas exagérer " ! ) La vache ! C'est beau à voir, c'est comme si on redécouvrait ces rivages qui dans le ciel d'été et son soleil trop haut s'affadissent et se consument d'une lumière brûlante Le bridge Sony fait ce qu'il peut, mais je lui demande l'impossible 🙄🤩😪 Il y'a là comme une flamme qui brûle dans le fleuve, et sur le coin gauche du cadre, une sorte de rapace cotonneux va fondre sur l'horizon ? Drôle d'instant sorcier... L' heure déjà de quitter le rivage, à regret... De l'autre côté du pont, c'est le Cher, avec ses bâtisses massives en ombres chinoises Retour par le petit centre ville, pas de loin de la "maison du peuple ", une autre maison qui veille en silence sur les administrés , sauf quand elle leur sonne les cloches ! Le croissant se glisse vers un autre horizon, c'est l'heure de prendre congé Message à Baroche, mon helvète complice :encore raté pour un transit ! et pour clore cette balade aussi Il est déjà l'heure les amis....
  34. 17 points
    salut a toutes et tous une petite rosette normande prise samedi dernier sous 88% d'humidité fsq 85 sur EM 200 autoguidée par LACERTA MGEN 3 canon 6D astrodon a 800 iso et filtre CLS 28 poses de 5mn prétraitée et traitée par DSS 15 DOF elle parait un peu bleutée sur mon ecran,mais comme mon tirage papier me convient "presque" je vous la presente comme ça
  35. 17 points
    Bonjour, Quelques nouvelles de Mars qui fait de la résistance ! Des captures bien fraiche hier, un diamètre de 9", une magnitude qui diminue et une calotte polaire sud qui semble avoir définitivement disparu... Je pense que je ne la verrai plus avec ma résolution. Seul point positif, elle est encore bien haute dans le ciel. Xavier
  36. 17 points
    Salut les amis, Après leur rapproché spectaculaire en Décembre 2020, Jupiter et Saturne s'éloignent doucement mais surement l'une de l'autre. Petit retour en image sur l'événement de la fin 2020: Votre serviteur en pleine observation. Et la vue rapprochée (bon, c'est pas du Legault mais ça me fait un souvenir): Il est pas mal l'horizon depuis ma maison La grande conjonction est passée, mais le spectacle n'est pas terminé pour autant. Si Saturne est maintenant noyée dans les lueurs du crépuscule (peut-être encore visible sous un ciel très pur, impossible depuis chez moi...) c'est au tour de Mercure d'entrer dans la danse. Il faut viser juste pour profiter du spectacle juste après le coucher du soleil, et bien sur avoir un horizon Ouest / Sud-Ouest bien dégagé. Et là, même mon bon horizon de la maison n'est pas suffisant. Je fais donc quelques minutes de voiture pour aller au bord d'un lac dans une réserve naturelle à deux pas de la maison (au moins je sais que cette zone ne verra pas d'augmentation de la pollution lumineuse dans un avenir proche !) J'ai attaqué le 12 Janvier avec l'espoir secret de voir Saturne, mais j'ai du me contenter de Mercure et Jupiter. Mercure bien visible, Jupiter un peu faiblarde. Les deux belles un peu plus visibles sur celle-ci: Le 13 Janvier mon objectif était d'attraper le trèèèès fin croissant de Lune en dessous des deux planètes. Raté. Il aurait fallu des conditions atmosphériques parfaites. La moindre bande de nuages sur l'horizon et je pouvais dire adieux à la Lune. J'ai quand même eu droit à un joli coucher de soleil: Et finalement ce soir (14 janvier), un croissant de Lune bien plus facile à capter et toujours les deux planètes. Version annotée: Et version la tête en bas Toutes les images en pleine résolution accessibles dans cette galerie de mon site : https://www.jfgout.com/Misc-Astronomy-Events/Conjunctions/ Bon ciel ! jf EDIT: Correction de la petite boulette relevée par @PhVDB
  37. 16 points
    Bonsoir Hier soir j'ai eu le temps de prendre une centaine de photos( sur 200 de prévu ) avant que tout ne soit bouché. Lunette 150 ED Evostar + Sony A7s - 97 x 30s à 3200 iso Pré-traitement avec Siril et c'est tout .Si vous voulez finir le traitement vous avez ma bénédiction
  38. 16 points
    bonjour à tous, longue trèèèèèèèssssss longue à charger , , conditions pas formidable un gros jet stream? , la moitié des images jetées et il en resterai autant à éliminer . Paul
  39. 16 points
    Bonjour a tous . Voici ma dernière image , à peine abouti pour cause de mauvaise météo . Bon ..j'espère qu'elle plaira quand même ... J'ai jeté une vingtaine d'images , les étoiles étaient bien allongées , certainement a cause d'un câble tendu ou un petit problème d'équilibrage ( changement de l'Atik GP par ma vaillante Atik 16 ) Il reste quelques défauts sur les petites étoiles , mais il me fallait faire un choix . Un léger allongement ou bien mettre quasiment tous a la poubelle ...... L'image est un résultat de 22 x 1200 sec avec un filtre Baader Ha. Faite un mon petit tube modeste 254 MM TS . Soyez curieux , cliquer sur l'image et allez voir un format plus grand . a++ alex.
  40. 15 points
    ça passe presqu'inaperçu, mais ce mois-ci Mars double Uranus, aux confins du Bélier, de la Baleine et des Poissons. le déplacement d'Uranus par rapport à la Terre est très faible en une semaine, mais Mars galope. les deux prises datent des 10 et 15 janvier 2021 à 21h30 TU, sur pied fixe, au 85 mm avec APN Pentax; deux séquences de 8 poses de 6 s (c'est beaucoup mais sinon signal trop faible) à 400 iso. La 1ere fois que j'ai observé Uranus comme une toute petite boule bleutée (lunette Galaxie 60/720 à 120 x avec et sans Barlow), c'était il y a 48 ans, au printemps 1973 je préparais mon bac, un beau souvenir, depuis elle a accompli un peu plus d'un demi-tour.
  41. 14 points
    Bonsoir à tous, juste avant l'arrivée des nuages maritimes, une turbu sympa mais loin d'être nulle... Mosaïque de 14 vues à l’arrière de la lunette de 228mm F/9 spéciale H-alpha + ASI 178 MM. Je n'avais pas encore shooté cette lunaison...voilà qui est fait Bonne balade sélène avec la full bien sûr malgré une image un peu lourde Phil
  42. 14 points
    enfin des Etoiles et la possibilité de faire des photos ras le bol de ce temps pourri une petite rosette pour le coup. 428 poses de 30s à 3200 iso D.O.F environ 60 de chaque sony A7S astrodon filtre optolong L enhance 2'' tecknosky 71/347 ioptron sky guider pro Siril,photoshop
  43. 13 points
    1ere vue ouf ! ça vient de se dégager au sud ouest le croissant de Lune peu turbulent à la lunette de 60/720 montée en téléobjectif sur pied fixe, et la bonne vieille méthode de l'occultation au carton ! 200 iso sur l'un de mes vieux APN Pentax
  44. 13 points
    vue 2 : la surprise le spectre du croissant lunaire; comme la Lune réfléchit la lumière du soleil, c'est principalement un spectre continu
  45. 13 points
    quelques minutes de trouées dans les nuages ont permis de voir le croissant lunaire nimbé de brumes, juste le temps de fixer la scène au 85 mm, au 300 mm et à la lunette Galaxie 60/720 montée en téléobjectif belle soirée à tous
  46. 13 points
    Cela faisait un petit moment que je recherchais une source d’alimentation nomade délivrant suffisamment de puissance pour mon setup. En me documentant ici et là, j’ai opté pour l’option batterie lithium LifePo4. Le contexte sanitaire ayant favorisé le temps que je pouvais y consacrer, je me suis donc lancé dans cette petite aventure. Au final, la puissance délivrée est d’environ 105Ah. Son environnement de fonctionnement est dédié à la haute montagne, donc en milieu un peu plus hostile que le plancher des cache en milieu tempéré Caractéristiques de la valise : - 4 cellules de 3,2v / 105Ah chacune montées en série - données pour 4000 cycles. - 3 sorties allume-cigare 12v dont une dédiée à un convertisseur 12v/220v - 4 sorties USB 5v/2,4A - Un afficheur m’indiquant la puissance consommée en temps réels ainsi que l’autonomie restante. - Poids total 13kg Viendront se greffer prochainement un chargeur/convertisseur MPPT ainsi que deux panneaux solaires souples de 150W chacun. Les premiers tests d’autonomie sont prometteurs. Je reviendrai ici pour témoigner des véritables tests « in situ »! Pause d'un isolant thermique (M1) dans la valise Disposition du matériel et répartition du poids des batteries. Fabrication et installation d'un châssis rigide et démontable : Test tension des 4 cellules enfin réceptionnées après 3 mois d'attente. Emplacement des sorties allume-cigare et USB : (2 x 12V 3A et 4 x USB 5v 2,4A) Connectique isolée et câbles résistants aux forts écarts de température Pause de l'afficheur multimètre : Premier aperçu global avant la mise sous tension : Carte BMS câblée, alimentée ...
  47. 13 points
    Bonsoir a vous tous ! N'ayant rien posté depuis longtemps je me lance avec ce cliché faite à l'arrache, pour changer, sans dof... Choix de la cible deux minutes avant la mise en station ;} On ne perd pas les mauvaises habitudes : lunette 72 ED sur star aventurer - canon 100D défiltré (pauses : 170 x12s) Ciel rural Breton sous les feu d'une église (toujours plus noir que le ciel Nantais), pas de filtre, pas de DOF donc, les flats a la poubelle ( j'ai bougé le boîtier photo juste avant de prendre les flats... Oui oui, la boulette. Bref ma prochaine cible sera de nouveau NGC 700 et cette fois, je ferais en sorte de bien me préparer.
  48. 13 points
    Bonsoir Enfin un ciel un peu clément . La une, Sony RX10 IV - pose de 10s à 640 iso La 2 - Lunette SW 150 ED Evostar + A7s . 37 x 30s à 3200 iso ( essai avec filtre STC duo narrow band ) La 3 - Lunette SW 150 ED Evostar + A7s .110 x 30s à 1600 iso
  49. 12 points
    Une ultime version des "Sables de Forvie" ... pas mal du tout. PANO NAVCAM - 4 JANVIER 2021 (SOL 2991) - Elisabetta Bonora & Marco Faccin / aliveuniverse.today
  50. 12 points
    WTF? De quoi vous parlez? C'est vraiment du bizarre, ne comprenez vous pas l'anglais écrit? Bon, je suis censé ignorer, mais de temps en temps je ne peux simplement pas m'empêcher de commenter. @roul, tu es ici sur un forum francophone ! Il me semble parfaitement déplacé de venir te plaindre du niveau d'anglais des intervenants. Surtout lorsque toi même ne comprend pas 5% des subtilités de la langue française et des jeux de mots (puns) pas méchant comme l'échange entre les deux zalains qui t'a fait sortir de tes gonds. Je vais donc me répéter : les divergences d'opinion sont les bienvenues et peut tout à fait comprendre que tout le monde ne soit pas super à l'aise avec la langue française. Mais il y a quelques fondamentaux à respecter il me semble : 1) Ne pas s'attendre à ce que tes interlocuteurs parlent anglais. Bien sur, parfois on partage des liens vers des info en anglais, mais se mettre à engueuler les autres car tu considères qu'ils ne comprennent pas ton charabia en anglais (t'es pas toujours facile à suivre, même pour les bilingues...) n'est pas acceptable. 2) Il faut savoir accepter de se faire chambrer un peu (yes, people will make fun of you sometimes. No big deal...). Maintenant, si tu veux causer en anglais, avec des anglophones, il y a plein de forums pour toi: cloudynights, ... jf