Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 09/28/20 in Posts

  1. 4 points
    Bonjour à tous, Voici le Quintette de Stephan (Arp319), situé dans la constellation de Pégase. - Les galaxies NGC7317, NGC7318a, NGC7318b, NGC7319, NGC7320c sont distantes d'environ 340 millions d'années-lumière. - La galaxie NGC7320 est distante d'environ 40 millions d'années-lumière et ne fait pas partie du même groupe de galaxies. Une cible petite et faible qui nécessiterait bien plus de temps de pose Recadrage à 50% de pixels pour annotations : * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 45 images de 5min, tri de 31 images retenues (soit 2h35min de pose). Nuit du 12 au 13 septembre. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1900 mm de focale (mesure astrométrique). Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium. * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 31 images (70% des images) avec masters dark, offset, flat (11 darks, 100 offsets, 100 flats). Logiciel : Siril * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec plus de basses lumières. - Réglage des tons foncés / tons clairs. - Masques de fusion : contraste, traitement par ondelettes. - Saturation. Réduction du bruit chromatique. - Ajustement des niveaux. Correction gamma. - Logiciels : Siril, CS2 * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page : http://encelade18.free.fr/photos/Arp319.html
  2. 4 points
    "...La zone était enfin suffisamment sans fumée pour accueillir les pompiers de @VCFD au télescope de 60 ". Nous sommes heureux d'avoir pu les remercier d'une petite manière en leur offrant des vues de Jupiter, Saturne, Mars, la Lune et d'autres. Nous prévoyons de le faire avec un autre groupe ce soir..."
  3. 2 points
    Bonjour, oui je n'avais jamais fait M31 en entier! Voici donc une image réalisée avec la TEC 140, c'est le résultat d'une mosaïque de 2 tuiles traitée en mode DRIZZLE 2 x 2 , la version finale au format full fait 7000 px * 8300 px. Ce n'est pas très simple de traiter des mosaïque avec des ciels pollués, il faut jouer des masques pour éviter d'avoir de transitions trop visibles. Les conditions de stabilités étaient correctes. Pour la luminance il y a 2 x 60 poses de 3 minutes en bin 1 x 1 suivi de drizzle 2x 2, pour les couleur j'ai un peu triché, c'est une composition de mes acquisitions (2 x 3 x 11 poses de 180 s en RVB bin 2 x 2) et de couleurs prise sur l'image de WIKIPEDIA (M 31) en effet autant la mosaïque sur la luminance passe , autant avec les gradients de couleur c'est irréaliste, donc c'était ça ou ne pas la faire en couleur, ce qui aurait été dommage car je suis assez content de la résolution. Par contre des halos sont visibles sur les étoiles. La caméra est une STL 11 k. Toutes les images sont cliquables pour accès au versions full format. L'image du champ complet : La partie centrale version hight contraste: La voisine M 32 : La voisine M 110 : L'amas d'étoile NGC 206: Jean-Claude MARIO
  4. 2 points
    Bonjour le groupe! Après des jours et des jours de traitement, voici le résultat de ma nuit martienne du 21 septembre dernier. J'ai fait 50 vidéos de 4 minutes avec 1 minute de pause entre chaque, de 0h44 à 4h50. Je commençais à geler, à la fin, il y avait du givre dans l'herbe... 36h de moulinage non-stop pour traiter chaque vidéo avec AutoStakkert!3 en drizzle 1.5x, puis chaque image passée dans AstroSurface: déconvolution R-L sur psf réelle, puis ondelettes et ajustements (couleur, contraste). Finition Photoshop. Assemblage vidéo dans Photoshop. Je pourrais encore passer des jours à harmoniser les couleurs et la luminosité, mais... j'en ai un peu assez! Au cours de la nuit la transparence et le seeing ont beaucoup varié. Les fumées sont intervenues, ce qui m'a fait perdre beaucoup de bleu à mesure que la nuit avançait. Je me suis contenté de corriger la balance globale au traitement. Bref, voici une planche avec trois des meilleurs images plus une dernière en IR (où on voit bien Olympus Mons un peu en relief en haut à droite). Newton 10 pouces, PowerMate 5x, ASI224, le reste dans la légende de la planche. On voit sur la psf réelle que ma collim n'était pas très bonne, et que j'ai apparemment un peu de trefoil. À corriger... mais au moins l'avantage de la déconvolution sur psf réelle est que ça corrige Bon visionnement! Daniel
  5. 2 points
    Puisque vous avez aimé le premier dessin je vous en propose un second réalisé le 23 septembre avec mon Dobson Canopus de 381 mm à 285x. C'était lors d'une soirée d'observation publique donc je n'ai pas eu beaucoup de temps pour faire ce dessin mais pour une fois l'atmosphère était stable. Par contre il a été réalisé en début de soirée à 22h40, Mars n'était pas très haute dans le ciel.
  6. 1 point
    Bonsoir à tous, Ma contribution martienne pour cette dernière soirée avant le mauvais temps... Une dizaine de films avant et autour du méridien, j'ai retenu le meilleur. Les conditions étaient plutôt bonnes. J'avais réalisé une première mouture avec ondelettes, puis Jean-Luc @jldauvergne m'a montré la voie de la déconvolution Wiener... un gros merci à lui! Il y'a un gros boulot pour parvenir à obtenir une PSF qui fonctionne, à partir d'une existante que l'on peut améliorer... merci encore Jean-Luc. La version ondelettes était plus douce, une impression pastel, mais moins détaillée. A l'aide de ses conseils et via de nombreux échanges fort constructifs, j'ai tout repris. C'est une version bio, un seul film de 3 minutes, 25% d'images retenues, pas de dérotation. L'échantillonnage est ici pour le moins couillu, à 0.075" par pixel, j'avais envie d'essayer moi aussi. Empilement AS!3, déconvolution sous Asurface, et finition sous Asurface et Pshop. Bien à vous, en attendant le retour du beau temps! Je la présente calotte en haut (réorientée Winjupos), c'est je trouve plus joli...
  7. 1 point
    une belle occultation en Europe ça n'est pas si courant, alors je l'ai préparée comme une éclipse. Un vol pour Lisbonne avec le C8 dans le sac à dos, un petit week-end à visiter cette belle ville et le dimanche matin avant l'aube, installation près de Alcacer do Sal où l'occultation était rasante. Au final presque 400 séquences de 4s à traiter et recentrer une par une...je suis content d'avoir fini ! Du coup, on devine bien le bord du côté sombre de la Lune (tiens comme musique j'aurais dû mettre Dark Side of the Moon ) Et la vidéo en accéléré bien sûr :
  8. 1 point
    Apres Vénus Et Saturne On change de planète, pour partir tres tres loin dans le système solaire, pour rejoindre Uranus et ses satellites . C'était le 12/13 septembre... Materiels d'acquisitions: -TN300mm F4 -adc ASH (il était monté pour Mars) -powermate 5x -QHYIII-290mm (expo 100ms pour le filtre ir610 et expo:250ms pour le filtre ir685) j'ai utilisé Winjupos pour la derotation (2h30) , c'est trop évidement mais pour éliminer le bruit , avec un bon contraste entre les bandes, c'est pas mal. avec un filtre IR610 (le top pour les géantes gazeuses froide pour tenter de voir des détails: J'ai traité les satellites à part, j'ai une version avec le petit nom de chaque satellite: Apres j'ai utilisé le filtre ir685, pour avoir plus de contraste: j'ai un point blanc en bas du globe mais je traite de facon hard (du vieux hard , pas de psf winner)() donc c'est difficile d'affirmer surtout que c'était limite le jour qui se pointe! donc pas d'animation... Un petit extrait du SER en ir685 (expo:250ms gain :75%): Et pour finir une animation avec une partie de la famille , 2h30 d'animation : Stephane
  9. 1 point
    encore du très bon!!! j'adore ton animation !!!!
  10. 1 point
    Merci à vous mes deux voisins ! Je fais pas ça toutes les nuits, c'est quand même crevant... Entretemps je travaille sur des images couleur et monochromes du 26 septembre, pour tester différentes combinaisons de déconvolution (Wiener et R-L) et d'ondelettes. Je commence à trouver des trucs assez surprenants... à suivre! Daniel
  11. 1 point
    Merci Jean-Luc pour ces nouveaux tutos! En effet, quand j'ai fait quelques conférences il y a une dizaine d'années sur le sujet, j'étais plus à cheval sur le critère de Shannon-Nyquist que maintenant... J'ai un petit ajout simple concernant l'échantillonnage. Les formules simplifiées étant les plus pratiques, on peut combiner les deux principales de ton tuto: E = lambda/10D F = 206P/E pour obtenir directement le rapport F/D à viser pour atteindre le critère de ton ami: F = (206P * 10D)/lambda , et par conséquent: F/D = 2060P/lambda Dans le bleu, ça donne F/D = 5.15P, et dans le vert F/D = 4.12P. Ça rejoint donc bien la pratique courante voulant qu'on vise à peu près un rapport F/D égal à 5 fois la taille du pixel. Daniel
  12. 1 point
    Je l'avais laissée passer celle-là ! Superbe l'animation et super boulot pour sortir tous ces détails ! Et on n'est toujours pas à l'opposition !!! Vraiment un gros boulot récompensé par cette magnifique animation (je préfère la rapide moi aussi... ). Bien joué Daniel. JC (voisin d'à côté)
  13. 1 point
    Salut Daniel, C'est un chef-d'œuvre cette animation Bravo pour ce travail acharné Daniel. (voisin de La plaine)
  14. 1 point
    Bon, j'ai remis un peu ça sur l'ouvrage, ma NGC7000 pouvait faire mieux. Alors j'ai compilé les deux soirées 40x120s à 800ISO et 72x120s à 1000 ISO... Et ça donne ça (à regarder en full size de préférence) :
  15. 1 point
    Salut Ici les belles nuits se succèdes!!! Pour notre plus grand plaisir. J'ai shooté le 22,23,24,25 et 26 septembre. Du 22 au 25 j'ai fait quasiment la même mars! Alors, je vous présente la meilleurs en RRVB fait le 24 à 7h16TU. C11 + barlow 2x Et. celle du 26! Ma meilleur Mars à date Je me suis pris plus tôt. Et débuté les shoots autour de 23h (local). j'ai monté le barlow 3x televue pour le première fois. Et pis! à 23h45 (local) j'ai fait ma meilleurs capture de la nuit! La voici C11 + barlow 3x sur EQ8 ASI120mm et Filtres ZWO RVB Traitement AS!3 , AstroSurface, et PS Bon visionnement. Martin
  16. 1 point
  17. 1 point
    Bonjour, Premiers tests avec la caméra QHY5III462c, cela me change de la Datyson T7c mais c'est plus difficile à régler je trouve... Toujours au Cassegrain 6 pouces, avec des difficultés pour régler l'ADC et une humidité débordante ! D'abord Jupiter : Premiers essais en couleurs (filtre IR/UV cut), au foyer : Ensuite barlow sur le nez de l'ADC : -> c'est flou... bof J'ai testé aussi le filtre IR850 fourni avec la caméra : Et essai d'un filtre IR1000 à pas cher : Pour finir sur Jupiter, un essai sans filtre : Conclusion sur Jupiter, je pense que j'ai voulu être trop gourmand sur la vitesse de capture (ça tournait jusqu'à 345 im/s...) avec un gain trop élevé. Côté infra rouge, j'ai l'impression que ça marche bien, on voit bien la tempête, presque aussi visible que la GTR ! Pas trop de différence entre IR850 et IR1000, peut-être encore plus visible sur le 1000. Ensuite Saturne : deuxième essai couleur : Là je suis content, car, à part la couleur un peu fade, je la trouve jolie pour 150mm. Ensuite IR850 : Et enfin IR1000 : Là encore, je pense que j'ai trop de gain. Bon ciel à tous (sauf à Elon) ! Fabien
  18. 1 point
    Topissime, bravo c'est de la haute voltige ! Perso déroter sur 2h30 me dérange pas dans l'absolu... ça tourne 2 fois moins vite que jupiter et c'est beaucoup plus petit, alors bon... Romain
  19. 1 point
    L'argument que la notion de température moyenne est une quantité discutable est un grand classique de l'argumentaire climatosceptique. Sans même suivre votre lien, je mettrais ma main au feu que cela vient de chez eux. Pour le reste : l'inertie thermique des sols et surtout de l'atmosphère et des masses océaniques fait que la distinction entre le côté jour et le côté nuit telle que vous la faites est très artificielle. Exemple trivial (mais académique) : un objet qui tourne sur lui-même entre quelques minutes. Autre exemple trivial, du monde réel cette fois : Vénus. Les nuits y durent des mois terrestres, mais la température n'y baisse quasiment pas. Vous pouvez aussi prendre l'exemple de votre poulet que vous cuisez à la broche. Croyez-vous que le côté dudit poulet qui n'est pas du côté du grill voit sa température baisser jusqu'à atteindre la température ambiante pour remonter en flèche un demi-tour plus tard ? Plus sérieusement, en l'absence d'atmosphère et avec une rotation lente, le contraste jour-nuit est tel que la notion de moyenne sur les deux hémisphère est effectivement plus discutable, que ce soit sur la Lune ou sur Mercure par exemple. Notez cependant que la température ne descend pas à -273,15 K dans un cas comme dans l'autre : le sol garde une certaine inertie thermique malgré tout. Ceci dit, sauf erreur de ma part, dans ces deux cas, les gens font bien la distinction entre les températures diurnes et nocturnes. Je n'ai par exemple jamais lu que la "température moyenne" de Mercure serait de 150 °C au motif qu'elle monte à 450 °C le jour et descend à -150 °C la nuit (je n'ai pas les chiffres exacts en tête, mais vous voyez l'idée). Donc ce délire que le côté nuit devrait être à -273,15 °C est... un délire. Rien à rajouter. Par ailleurs, il est inutile de parler "des calculs du GIEC". Le calcul de ces -19 °C, c'est de la première ou seconde année de licence. Évidemment, une modélisation fine des choses va aller bien plus loin que ce calcul, qui sert d'introduction en licence. Arrêtez de fantasmer sur le fait que des milliers de climatologues ou chercheurs de tel ou tel domaine auraient loupé un calcul de trois lignes. C'est naïf et prétentieux (et dans certains cas possiblement méprisant). Il est du reste amusant que les arguments des climatosceptiques oscillent parfois entre "les climatologues ont fait une erreur de débutant" et "le climat est de toute façon trop difficile à modéliser". Trop difficile pour les climatosceptiques, ça oui. Pour les milliers de gens qui travaillent dessus depuis des décennies, c'est plus difficilement audible. La vraie question qu'une personne sceptique (et de bonne foi) doit se poser est plutôt : "Est-ce que j'ai une idée objective de l'écart de niveau de connaissance entre ces gens-là et moi ?". Là où il y a quand même un truc à tirer de ce que vous dites, ce serait dans le cas d'une planète proche d'une naine rouge et dont la rotation se serait synchronisée sur sa révolution. Dans ce cas, et selon la circulation atmosphérique qui pourrait être faible sur l'hémisphère nuit, il est possible que l'énergie soit uniquement rayonnée par l'hémisphère situé côté jour (et qui est toujours de ce côté). Donc l'énergie de l'étoile captée par un disque de rayon R et donc de surface π R2 et rayonné par une demi-sphère, donc par une surface de 2 π R2. au lieu des 4 π R2 habituels. C'est bien sûr pris en compte pour les calculs de zone habitable en exoplanétologie.
  20. 1 point
    Un article intéressant signé Eric Bottlaender fait le point sur le déploiement de la constellation Starlink et les premiers essais : https://spatio-notes.eu/2020/09/spacex-starlink-tout-et-nimporte-quoi.html
  21. 1 point
    ça m'est revenu à l'esprit et j'ai fait des calculs de position relative Mars-Lune à partir des coordonnées données par Stellarium. Et le mouvement relatif n'est pas tout à fait une droite effectivement, c'est très légèrement courbe. Il faut voir que les mouvements célestes sont compliqués par le fait que je n'étais pas au centre de la Terre mais sur un point qui tourne avec elle dans une direction qui n'est pas parallèle au mouvement lunaire, du coup la perspective change légèrement à mesure que le temps passe, surtout pour la Lune qui est relativement proche
  22. 1 point
    Oui, c'est sur , mais quid de "je fais une Psf près de la cible planétaire" ? je crois plus à simplement , ma Psf est propre à mon tube , aux réglages des miroirs , astig ...etc.... est ce que c'est comme cela qu'il faut voir les choses . Parce que c'est vrai, reconstituer une Psf parfaite correspondant à mon type de tube n'est pas rationnelle sur une image issue de ce même tube mais avec des défauts Bernard_Bayle
  23. 1 point
    Merci Sauveur Merci Alain d'y être passé, et pour tes félicitations Bonne soirée. Merci Valère
  24. 1 point
    Bonjour, Compte tenu de la récurrence des nuages d'orage en provenance des Pyrénées et de la turbulence infernale de cet été, le bilan 2020 pour le couple Juju Saturne se résume à ça Yapuka espérer que leur rencontre en décembre sera l'occasion de faire enfin quelque chose de bien. Après la qualité des magnifiques images que j'ai pu apprécier ici, j'ai beaucoup hésité à vous proposer ces deux là, je ne pense pas toutefois avoir beaucoup encombré le forum avec ma production planétaire
  25. 1 point
    J'ai eu à faire avec labo-photo.fr qui m'a fourni à plusieurs reprises des tirages pour astro et paysage : - papier baryta grand format 1m (absolument magnifique) - baryta contrecollé sur plexi épais + plexi noir (très beau façonnage, effet de profondeur sympa, prévoir un porte monnaie profond également) - dibond en impression UV et caisse américaine (conforme et propre) - plexi en impression UV, laminé plexi noir (joli rendu, bon façonnage). Je dois encore voir avec eux si ils font de la sublimation sur alu, le top du top pour l'astro. Ils ont des profils à télécharger, l'interface en ligne pour commander fonctionne bien. Pas les moins chers, mais des tirages soignés, un façonnage et emballage irréprochables, et une bonne expérience web.
  26. 1 point
    Celle là j'ai galéré pour la sortir avec mon ciel de ville... Gradient à virer sur chaque sub, pollution vraiment forte, problème de faire des beaux flats avec un filtre CLS (les sous exposer et trouver une source cohérente ou du moins pas forcément riche en bleu comme les LEDs), manque de signal avec 102mn d'exposition... Une vraie galère avec des résultats souvent pourris avec des zones de fort vignetage... Bref, voilà une petite croûte de California NGC1499 depuis ma ville de banlieue avec mon Canon 60D stock et le 70-200 f/2.8 à f/3.2, 200mm 800ISO Skyguider Pro comme d'hab. C'est pas top mais j'en ai tellement ch... que je la montre quand même ! Va falloir attendre qu'elle monte et faire plus de poses.
  27. 1 point
    Que crains-tu astrovicking ? (à part que le ciel te tombe sur la tête ? ) On se maîtrise parfaitement dans ce fil comme dans bien d’autres, sinon ça fait longtemps qu’il serait parti en live ! Il en faudrait plus pour transformer en véritable mauvaise humeur un peu d’irritation passagère dont on préfère s’amuser grâce au pouvoir salvateur de l’humour. Encore une fois, qui n’aime pas les gaulois doit éviter de trop les fréquenter : qui s’y frotte s’y pique (piqûre bien modérée au demeurant, pour reprendre tes propres termes ) Pour ce qui est des syndromes, j’en ai pratiqué une variété dans ma seconde vie professionnelle : il en ressort que nous sommes tous plus ou moins timbrés à des degrés divers, c’est ce qui fait notre charme pour certains, mais nos cauchemars pour d’autres. En tout cas, le respect de cette diversité invite en effet à faire preuve de patience et de tolérance quand manifestement le degré est supérieur à l’ordinaire. Mais ça n’implique pas pour autant de tout laisser passer sans réagir. Des limites, il faut en poser à qui ne s’en pose pas soi-même : c’est le rôle de la modération au sens large, qu’elle s'opère spontanément entre membres (souvent le cas sur Astrosurf) ou qu’elle doive émaner d’une autorité de supervision établie à cet effet (pour les cas où l’autorégulation échoue). Dors tranquille astrovicking : ce ciel là ne nous tombera pas sur la tête
  28. 1 point
    Fantastique Stéphane ! Je n'avais jamais vu une animation des satellites d'Uranus comme ça. Chapeau
  29. 1 point
    Bonjour Grandiose. Magnifique performance. Philippe
  30. 1 point
    Serge, tu oublis Fred qui a un sacré coup d'oeil... voir sa production de 2018 avec la tempête... et on attend ses images suivantes de 2020...! Voilà la suite avant l'arrivée du mauvais temps: Et avec ses satellites, mais il me faut repeindre les aigrettes...
  31. 1 point
    Je vous propose cette photo de qualité moyenne (désolé) d’un poster de reproductions de dessins faits par Dolfus au Pic du Midi en 1956 avec la lunette de 60cm:
  32. 1 point
    Impressionnante ces Vénus!!! Bravo Martin
  33. 1 point
  34. 1 point
  35. 1 point
    Quel régal tout ce récital austral... ça me fait faire de la rime sans en avoir l'air! Bon Serge, tu parlais de rentrer en Gaule, mais je sens qu'on va se cotiser pour que tu restes là-bas!
  36. 1 point
    L'image couleur est exceptionnelle, je n'ai jamais vu Vénus aussi belle
  37. 1 point
    Merci beaucoup René, Alain, Christian, JM et Michel! Y'a qu'à demander La voici! Daniel
  38. 1 point
    Ah ? Bleu ou cyan ? As-tu un écran calibré ? J'ai regardé dans photoshop, y'a un petit résidu de cyan de quelques points sur certaines et parfois un résidu de chromatisme, notamment dans le coin gauche de l'image mais rien de majeur. Je te mets une version corrigée dans le cyan. Ici je les trouve relativement neutres. Dis moi ce que tu en penses là. Merci du retour !
  39. 1 point
    Cette nuit la fumée des feux californiens nous a évité, la météo était plus clémente que prévue alors je me suis amusé à refaire NGC7000 depuis le jardin, dans un ciel Bortle 7, beau ciel de banlieue de grande ville... Cette fois ci j'ai fait 72x120s à 1000ISO 200mm f/3,2 avec le CLS SVBony toujours avec mon vieux 60D d'origine pas défiltré sur Skyguider Pro iOptron. Traitement Siril 0.99.6 et Psp. Y'a pas à dire quand la transparence est meilleure, ça change tout !
  40. 1 point
    excellent topo sur l'échantillonnage ! précis et clair, merci ! je mets le link
  41. 1 point
    Au détour d'une lecture j'ai appris qu'il existait des logiciels pour éliminer les étoiles par déconvolution. J'ai voulu essayer... Le traitement est assez lourd sur une image de 100Mo (10-15mn) mais le résultat est intéressant. Je me mets à jour tranquillement des méthodes de traitement.
  42. 1 point
    Tiens la comète hier soir avec un nombre très limité de poses prises vraiment au crépuscule d'où le gradient terrible (et encore je l'ai réduit comme je pouvais sans faire trop de zones dégueues). Un clap de fin peut-être bien pour la belle me concernant... On verra ce que la météo nous réserve ! 24 poses de 45s (18mn) sur la comète à 85mm de focale f/3.2... C'est là qu'on voit qu'on a perdu pas mal de magnitude en quelques jours... Toujours le même setup 60D+70-200 f/2.8 etc. J'ai registré sur le ciel, on perd les détails dans les queues... Mais vais refaire ça.