Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 17/09/2017 dans toutes les zones

  1. 7 points
    Bonsoir, C’est le fruit d’un travail collaboratif d'un an et demi réalisé avec ma compagne que je vous présente ce soir. 1 an et demi de prises de vues, du Chili à la Bretagne, à prendre en photo chaque partie de la Voie Lactée alors qu’elle se trouvait à son zénith, lors de nuits aux conditions (plus ou moins) parfaites. L'image est bien sûr inspirée de la célèbre image de Serge Brunier. Voici l'image (cliquez pour avoir une version en plus grand format) : Pour les curieux, une version "Interactive" à 360° est disponible sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/BastienFoucherAstrophotographies/photos/a.1399251583631036.1073741836.1376978345858360/2017409468481908/?type=3&theater Ce sont 8 images qui ont été mises bout à bout. Chacune est composée d’un empilement de plus de 300 images. Soit plus de 2400 images au total, représentant plus de 20h de poses. Et sans doute le quadruple en traitement informatique, soit plus de 100h de travail. Les acquisitions ont été réalisées par ma compagne, la plus grande partie du mérite lui en revient. Elle les a commencées au Chili en avril 2016, ce qui nous a permis de prendre la partie de la Voie Lactée qui n’est visible que depuis l’hémisphère sud. A notre retour en France en Bretagne, il a fallu réaliser le même travail pour prendre en photo la partie de la Voie Lactée qui n’est visible que depuis l’hémisphère nord. Travail plus difficile car le ciel Breton, bien qu’excellent là où nous habitons (pas d’éclairage public, SQM d’environ 21.3), n’est pas le ciel Chilien. Nous avons donc attendu que chaque partie de la Voie Lactée qui nous intéressait passe au zénith, là où le ciel est le plus pur. Pour cela, il faut être patient et attendre que la Terre tourne autour du Soleil… Nous avons réalisé une acquisition à l’automne 2016, une autre à l’hiver 2016, pour enfin compléter l’ultime bout qui nous manquait en août dernier : la région de la constellation du Cygne. Le traitement informatique n’a pas non plus été de tout repos. Il a fallu assembler et homogénéiser des images prises lors de nuits dont la qualité variait : transparence, humidité… Nous espérons que le résultat vous plaira. Nous, nous sommes très contents de voir ce projet enfin aboutir, on va pouvoir passer à autre chose Les acquisitions ont été réalisées avec un Canon EOS 6D refiltré Astrodon et un Sigma Art 24mm F1.4 diaphragmé à F2.2. La monture était une petite Skywatcher Star Adventurer, facile à transporter aux 4 coins du globe ! Amicalement, Sabine & Bastien
  2. 5 points
  3. 4 points
    Lorsque vous postez une image dans ce forum, n'hésitez pas à mettre aussi l'image dans la galerie (en y précisant les conditions de prise de vue). L'image du jour est toujours sélectionnée parmi les images de la Galerie et elle est aussi partagée sur la page Astrosurf sur Facebook. C'est aussi dans la Galerie que nous piocherons à l'avenir les images destinées à une publication dans Astrosurf-Magazine (après accord de l'auteur bien entendu). Notez d'ailleurs que la procédure la plus efficace consiste à poster d'abord l'image dans la galerie, puis à aller dans le forum "Galerie d'images", pour poster un message de présentation de votre image. Dans ce cas, si l'image est déjà dans la galerie, pour insérer l'image dans votre post suivez la procédure suivante : Cliquez sur le bouton "Insérer un autre média" Cliquez sur "Insérer une pièce jointe existante" Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "Images de la galerie Sélectionnez l'image (ou les images) que vous souhaitez insérer dans votre message Cliquez sur le bouton "Insérer les éléments sélectionnés" Sous forme textuelle, cela peut paraître compliqué, mais c'est en fait très simple, comme l'illustrent les copies d'écran suivantes :
  4. 3 points
    Presque 4 semaines après l'événement, je commence à voir le bout du traitement des images. En attendant le récit imagé qui ne devrait pas tarder (bien garni, comme à mon habitude), voici le time-lapse réalisé à partir des images prises au C8 et à la 80ed. Je regrette de ne pas avoir pris plus d'images pour les phases partielles (une image par minute seulement) mais peut-être qu'avec un peu de post-traitement je pourrai améliorer la fluidité dans un avenir proche. Il reste pas mal d'imperfections, mais je ne suis pas mécontent du résultat. A voir en HD avec le son. jf
  5. 3 points
    Bonjour, Nathanaël avait produit cette belle image du champ de galaxie: http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=151482 je trouvais le champ superbe, je m'étais promis d'y aller, c'est chose faite! Avec un mauvais seeing de 2.8" (ça fait 3 jours qu'il y a du vent) les acquisitions sont faites en bin2, j'ai 40 poses de 3 minutes en L, et 3 x 11 poses de 3 minutes pour les rvb. j'ai stacké uniquement les L pour faire la luminance. à noter cette galaxie bizarre en haut à gauche, je pensais à un artéfact, mais elle est également présente sur l’image de Nathanaël. un crop sur le centre de l’image: une brute: jc.
  6. 3 points
    La grande nébuleuse d'Orion au T 635, observée à l'observatoire des Baronnies provençales.
  7. 2 points
    Bonsoir à tous ! J'ai réussi après une surveillance continuelle a obtenir une bonne image solaire, c'est beaucoup moins bien du côté des images lunaires mais le ciel de nuit est vraiment difficile, nuageux et turbulent, j'ai mitraillé en fin de nuit (ou le ciel s'est complètement dégagé) et il en ressort une image du Golfe des Iris plutôt plaisante avec ses jeux d'ombres et une autre mosaïque plus en retrait côté qualité. Je commence par l'état du ciel pour la capture solaire... Il fallait bien viser : Maudit nuages, maudit TRAM ! Le résultat après 3 heures d'effort : Le lunaire : Le Golfe des Iris : Et une mosaïque de 2 images, ça ne casse pas 3 pattes à un canard mais le limbe lunaire avec ses ombres est plutôt esthétique. On remarque que la partie supérieure (Schiller) est plus résolue que celle du bas, turbulence oblige : Voilà la petite moisson de septembre qui pour l'instant avec le mois d'Août n'a pas été très brillante ! Bon ciel à tous ! Will
  8. 2 points
    Bonjour à tous, le 5 octobre, une étoile de mag 12 sera occultée par Triton de mag 13, et c'est vraiment un événement d’intérêt majeur scientifiquement. Si les observations sont bonnes, ça va publier et vous pouvez en faire partie. [edit] : je synthétique quelques conseils d'observation éparpillés dans ce fil sur cette page : https://www.cieletespace.fr/actualites/sondez-l-atmosphere-de-triton Triton a une activité cryovolcanique et il a une atmosphère assez comparable à Pluton. D'où l'intéret car ça fait 20 ans qu'une occultation par Triton n'a pas été observée dans de bonne conditions. La ligne centrale passe sur la France, ça veut dire qu'il y moyen pour ceux qui seront à +/-50km autour de cette ligne de voir le flash central pendant l'occultation. Le flash central c'est le Graal des occultations (avec les anneaux et les satellites). Il est assez simple à comprendre, c'est lié à la réfraction de la lumière de l'étoile dans l'atm de Triton. Comme l'anneau de Terre visible lors d'une éclipse de Lune. Ou autre classique, Titan à contre jour : Bref ça promet de la très très bonne science. L'idée c'est que tous les volontaires possibles observent partout en France. Il est souhaitable d'avoir une caméra récente à faible bruit genre ZWO. Inutile d'utiliser une Barlow. Il est important de synchro l’horloge windows sur internet juste avant l’événement pour avoir une bonne datation. Et il est important de trouver les bons paramètres pour ne pas surexposer, avoir assez de signal et tourner le plus vite possible. Dernier point très important, il faut avoir une voire deux étoiles dans le champ pour faire la photométrie d'ouverture. Si vous pouvez faire des darks c'est judicieux. Et un coup de pshit d'air sec sur le capteur est souhaitable pour se passer de flat. En cas de capteur crade faire des flats. Généralement on commence à enregistrer 10 minutes avant et on continue 10 minutes après. C'est surtout les 10 minutes avant qui comptent, ca permet de corriger un éventuel problème au lancement de la capture. Si vous pouvez fenêtrer sans prendre de risque c'est mieux pour stocker et partager les données. L'occultation dure au maxi 168s. Côté format je pense que tout peut convenir mais au traitement si vous avez directement du fits daté c'est beaucoup plus simple. Pour le moment, la position de la ligne centrale n'est pas encore certaine. Il reste de l'astrométrie de dernière minute à faire pour affiner. L'équipe de Bruno Sicardy s'attend à ce qu'elle puisse remonter un peu. La météo est encore moins certaines. Ce qui serrait intéressant par ailleurs, c'est que les personnes qui ont à disposition des télescopes de 300 mm et plus et qui sont disposées à participer se manifestent ici en indiquant leur localisation leur type de télescope et si possible un mail. Pour le moment la ligne est de la Rochelle à Strasbourg en gros, on s'attend à ce qu'elle montre un peu au nord. Donc quiconque se trouve dans cette diagonale avec un T300 et plus, peut intéresser l'obs de Paris. L'idée est de pouvoir envoyer des kits d'observation et des observateurs expérimentés pour se joindre à vous, en se décidant dans les derniers jours en fonction de la météo et des derniers résultats de l'astrométrie. Si vous êtes hors de cette diagonale mais mobile c'est aussi très intéressant et potentiellement utile et je vous encourage à vous manifester aussi ici pour éventuellement partir sur le terrain avec un observateur expérimenté et du matériel d'acquisition qualifié (GPS + Merlin Raptor ou Kite Raptor). En gros il y a 10 ou 11 kits à l'observatoire et il faut leur trouver des télescopes de 300 mm et plus. Et encore une fois même si vous êtes en solo n'importe où en France vos données prises en vidéo seront certainement utiles. Pour avoir fait quelques occultations de Chariklo, croyez moi qu'il y a comme un frisson quand ça marche On peut même dire que c'est assez jubilatoire Voilà pour en savoir plus c'est ici : http://lesia.obspm.fr/lucky-star/predictions/2017/Triton/html/2017-10-05-23h51m46s_Triton_GDR2_JPLnep081de430.html A binetôt JLuc
  9. 2 points
    Bonjour, en attendant que je traite les gros plans lunaires et la mosaïque réalisés cette même nuit, je vous propose deux croissants lunaires, le premier de nuit et le second de jour (pris avec une lunette SW 120ED et un petit apn Canon M5) qui me semblent tout à fait sympathiques pour le matos utilisé ps : je vous conseille vivement de visualiser les images en full car je pense que cela en vaut le coup Le croissant lunaire nocturne lien direct vers la full : http://www.naturepixel.com/view/2017_09_14_croissant_lune_120ed_eosm5_2x_red4000_nuit_copyright.jpg Le croissant lunaire diurne lien direct vers la full : http://www.naturepixel.com/view/2017_09_14_croissant_lune_120ed_eosm5_2x_red4000_jour_copyright.jpg J'espère que ces croissants lunaires vous auront mis en appétit Gérard
  10. 2 points
    bonsoir une image de NGC 6960 en Ha , du 25 août dernier , avec la fs60 et atik 314 filtre astrodon 5nm , 24 poses de 10mn pré et post traitement PI. Olivier
  11. 2 points
    autrement plus utile que la lumière cendrée, voila une animation de la couronne solaire qui montre les mouvements du plasma de la couronne. la partie "est" de la couronne était vraiment très mobile, avec des déplacements suffisamment rapides pour être visibles pendant les 2 minutes de l'eclipse traitement un peu hard, mais pas le choix, les details sont peu contrastés dans la couronne un peu lointaine nico
  12. 2 points
    Bonjour, Petit rapprochement ce matin de la Lune avec Vénus, juste après que les premières brumes automnales se soient levées ... à 55mm de focale... et un "zoom" sur le Lune à 135mm...
  13. 2 points
    La boule de cristal au T350 en poses rapides. ASI 290MM : 3600 x 2 secondes; ASI 178 MC : 500 x 6 secondes. JF
  14. 2 points
    En effet Thierry, celle d'aujourd'hui est beurk... euh pardon... comment dire... bonne pour Noël, voilà! ...
  15. 1 point
    Salut à tous, à la suite des échanges avec David @Shaihulud et William @wilexpel j'ai fait quelques petites comparaisons de paramètres de traitement entre les versions 2 et 3 d'Autostakkert!. Il s'avère que la différence essentielle entre les deux est le paramètre d'analyse de la qualité des brutes entre "local" et "global", les deux versions ne réagissent pas de la même manière comme on va le voir ! 1) D'abord la différence, abyssale, entre local et global dans AS3. Le deuxième est tout bonnement catastrophique. 2) De ce point de vue, AS!2 est très performant dans les deux, et pour moi, légèrement meilleur en global (ce que montraient déjà mes anciens tests) 3) Si on compare la meilleure version des deux, il semble que la version AS3 soit légèrement meilleure que celle d'AS2, comme si l'image avait reçu un coup d'ondelettes en plus... Je n'aurais pas cru qu'il soit possible de faire mieux qu'AS2, on dirait que si ! 4) Même comparaison sur Saturne, même conclusion. Plus subtil peut-être mais là encore, l'image semble avoir reçu un coup d'ondelette supplémentaire... 5) Enfin, une dernière comparaison sur une autre image de Jupiter. Là par contre, les deux versions se valent largement, avec peut-être quand même un subtil avantage à AS3 au moins dans certaines régions du globe. Enfin dernière remarque, AS3 me semble effectivement nettement plus rapide.
  16. 1 point
    Bonjour, Belle soirée hier soir malgré un début assez nuageux. Nous (le club VillageDuCiel 85) avons passé pas mal de temps à observer au T500 les merveilles du ciel en ce moment. Puis le temps s'est dégradé rapidement. De retour à la maison, j'ai voulu prendre un p'tit souvenir de la VL, perdu dans la pollution lumineuse... Canon EOS 760d + Tokina 11/16 : 2 minutes à 1600 iso sur la SA. Bonne journée, Frank
  17. 1 point
    Salut Ici nous avons droite à une fin d'été exceptionnel. Des température de juillet autour de 27 degrés avec des nuits dégagées!!! Par contre, le ciel est peu transparent du à la fumé en haute atmosphère causé par les nombreux feux de foret à plus de 4000 km en Colombie Britannique!!! Tout comme Gérard, j'ai fait le croissant du 14 sept! elle se trouvait à mit chemin entre l'horizon et le zénith! Donc. pas la zone la plus payante! At12in f4sur EQ8. QSI683wsg à moins 25 degrés. Filtres Astrodon. RVB= .04sec par couleurs Traitement PS CS6 Bon visionnement Martin
  18. 1 point
    Un superbe travail, bravo ! Il y a encore cet outil : http://www.compression.ru/video/frame_rate_conversion/index_en_msu.html Il interpole plus finement que le filtre standard "Interpolate" de Vdub pour créer des images intermédiaires . Il faut d'abord installer Avisynth, ensuite son emploi est très simple.
  19. 1 point
    Jean luc, A Arcay quelques km en dessous de bourges on a un 400mm. Le problème c'est qu'il est en config cassegrain et du coup on doit être pas loin de 9m de focale. Normalement il doit pouvoir être mis en config newton avec un f/d de 4 (je me renseigne sur ce point) Si la ligne la rochelle/strasbourg est maintenue on doit être bien situé. sapcarcay@gmail.com Lionel
  20. 1 point
  21. 1 point
    Tout est une affaire de compromis … selon la configuration de l’instrument, focale résultante, diamètre, taille des Pixels de l’APN … et de l’intensité lumineuse de l’objet à photographier. Les plus fins détails pourrons-t-ils être restitués ? Réduire le temps de pose au minimum, mais y aura-t-il suffisamment de lumière pour l'APN ? Après le nombre d’images débitées par seconde dépend aussi de ta machine. Si le temps total est trop long la planète tourne sur elle même => dérotation En résumé plus le nombre d’images est grand, mieux c’est. (exemple 5000 poses à 0,05s font déjà plus que 4 minutes. Dans ces conditions avec 0,025s, on se rapproche des 2 minutes, mais 10000 images apportent plus ...) Sur le plan pratique, je rejoins capt flam, qqes centaines d’images sont en général insuffisantes pour restituer ce qu’un bon instrument peut donné en planétaire. Plusieurs milliers est un bon compromis et au-delà de 10000 n’apporte pas de réel plus.
  22. 1 point
  23. 1 point
    Bravo Gérard. Superbes croissants à la 120 ED et petit APN Canon. Tu as bien raison d'imager le croissant de jour, c'est une autre vision, différente, plus chaleureuse. Combien de vues compositées?
  24. 1 point
    Tu les rentabilise bien bien tes lunettes, c'est les même que tu utilise pour le soleil aussi ?
  25. 1 point
    Qu'est-ce qu'elle cause bien, cette petite M5 Je suis bluffé par la douceur, la finesse et en même temps le détail
  26. 1 point
    Bien sûr que si.. Mais on parle ici de la sélection pour New Frontiers 4 il me semble "Europa Clipper" est déjà sur les rails, enfin.. à priori.. : https://www.jpl.nasa.gov/missions/europa-clipper/
  27. 1 point
    Merci Jean-Luc , pour les caméras j'ai ce qu'il faut ( ASI290MM & 224MC ) et Basler 640 , il vaut mieux pour cette manip , NB ou couleur ? Michel
  28. 1 point
    le 20 avril 2017 - Caméra CCD + lunette 60mm- Pré traitement et traitement Pixinsight - 29 poses de 300 s en L , 15 poses de 180s en R&V , 27 poses de 180s en B.

    © OPOB2017

  29. 1 point
    ça tombe bien, je me suis toujours demander pourquoi l'EAPOD ne fonctionne plus !!!
  30. 1 point
    Ce serait peut-être bien dans ce cas qu'ils travaillent avec d'autres personnes pour le choix des images, c'est vrai que tous les jours il faut aller vite, c'était le cas de l'EAPOD avec pas mal d'auteurs avec des sensibilités différentes, elle apportait des images et des photographes nouveaux, dommage que ce soit arrêté...officiellement par manque de temps du principal créateur de l'EAPOD mais je me demande en fait si il n'y a pas eu conflit entre eux et l'APOD pour l'utilisation du nom...ça ne m'étonnerait qu'à moitié
  31. 1 point
    Bonjour Ne pas oublier que le module d' Young de ce genre de plastique stratifié doit être dans les 70 fois inférieur à celui d'un alu quelconque... (en fait l'anisotropie du pla complique les calculs ) Donc une variation angulaire d'orientation d'1/70 de degré sur une heure de suivi va se traduire par une variation d'1° avec une pièce en 3D toutes choses étant égale par ailleurs... La monture tout "Alu" a l'air splendide ! Où as-tu obtenu ton couple roue vis sans fin
  32. 1 point
    Oui, effectivement, ici, les curseurs sont au taquets, difficile de faire pire . Cette image illustre aussi la lassitude des auteurs, qui très très souvent re-publient d'anciennes APOD, ce qui n'arrange pas les chances de nouvelles publications ... Stephane
  33. 1 point
    nebuleuses dans le cygne canon 450d défiltré partiel objectif canon 135mm/4 filtre eos clips h alpha 12nm autoguidage avec starshoot et chercheur 60mm monture azeq5 6 poses de 10 mn seulement avant l'arrivée des nuages
  34. 1 point
    bravo, 350 mm , ça cause, et son pilote est bon trop? superbe post, comme toujours
  35. 1 point
    Bonjour et merci Jacques, passe chez moi bon ciel et bonnes chances dans tes recherches
  36. 1 point
    Bien beau ton croissant, j'ai fait le mien à 7 heures mais je ne peux pas poster. Je prospecte un site pour d'éventuelles prochaines observations. -Jacques-
  37. 1 point
  38. 1 point
    Instrument ou objectif: Skywatcher 80ED ED 80/600 Imageurs: ASI 1600 MM - Cooled ASI1600MM-cooled Monture: Skywatcher HEQ5 Pro HEQ5 Pro Caméra de guidage: ASI ZWO 120MM Réducteur/correcteur de focale:Skywatcher .85x Focal Reducer & Corrector Correcteur de champ 0.85 Logiciels: APT Filtre: Baader Ha 7nm 1.25" Baader 7nm Ha Accessoires: Diviseur Optique Atik OAG, Xagyl Filter USB Wheel roue à filtre EFW2 Résolution: 4584x3495 Dates: 12 septembre 2017 Images: 29x600" Intégration: 4.8 Heures Âge moyen de la Lune: 20.77 jours Phase moyenne de la Lune: 64.47% Astrometry.net job: 1730335 Centre AD: 306,119 degrés Centre DEC: 42,615 degrés Échelle des pixels: 1,498 arcsec/pixel Orientation: 32,285 degrés Rayon du champ: 1,199 degrés
  39. 1 point
    https://ao.jpl.nasa.gov/images/occ2.mpeg à titre d'illustration, en 2001 à palomar ils observaient le passage d'une double derrière titan ...
  40. 1 point
  41. 1 point
  42. 1 point
    salut ;), juste la suite de 2017 ,
  43. 1 point
  44. 1 point
  45. 1 point
    DERNIERS PANOS DE "VERA RUBIN Cette crête a été informellement nommée au début de 2017 en mémoire de Vera Cooper Rubin (1928-2016), dont les observations astronomiques ont fourni des preuves de l'existence de la matière noire de l'univers. Pour les géologues, examiner un relief vertical constitué d'un empilement de couches de roches peut se révéler une mine d'informations, raison pour laquelle l'équipe de Curiosity a pris énormément d'images. Quelle est la nature du contact entre la "Formation Murray" inférieure et la crête "Vera Rubin" au-dessus? Au-dessus du contact, un seul type de roche ou plusieurs? Les lits sont-ils continus ou non ? Existe t-il des particularités dans les couches qui peuvent révéler comment elles se sont formées ?.. En l'absence de forage, c'est l'instrument laser ChemCam qui est d'abord utilisé pour étudier la composition superficielle des roches, en recherchant des variations et des tendances. Puis ils utilisent la caméra MAHLI et le spectro APXS pour imager et mesurer la composition des couches supérieures. "Vera Rubin Ridge", caractéristique topographique distincte située sur les pentes inférieures de Mount Sharp se caractérise par la présence d'hématite, un minerai d'oxyde de fer détecté depuis l'orbite. Les images Mastcam montrent que les roches qui composent la partie inférieure de la crête sont caractérisées par une stratification horizontale distincte avec des couches de roche individuelles de l'ordre de plusieurs dizaines de centimètres d'épaisseur. Les scientifiques de la mission utilisent de telles images pour déterminer l'environnement ancien dans lequel ces roches ont été déposées. Les lits répétés indiquent une accumulation progressive de sédiments qui forment maintenant la partie inférieure du Mont Sharp, bien que de cette distance il ne soit pas possible de savoir s'ils ont été formés par des processus aqueux ou soufflés par le vent. Les images de premier plan collectées lorsque le rover grimpe sur la crête aideront à répondre à cette question. Les roches stratifiées sont coupées en croix par des veines remplies d'un minéral blanc, probablement du sulfate de calcium, qui témoignent d'épisodes ultérieurs d'écoulement de fluide à travers les roches. Attention, certains panos sont "lourds", cliquez et mettez vous aux abris 23 images prises avec la caméra à téléobjectif de la Mastcam droite le 22 juin 2017 (sol 1734). Le téléobjectif est de 1600 x 1200 pixels, avec une résolution de 7,4 centimètres par pixel à 1 km.(version annotée avec deux barres d'échelle de 4 mètres) : 70 images prises avec la caméra à téléobjectif de la Mastcam droite le 13 août 2017 (sol 1785) (version annotée avec deux barres d'échelle de 2 mètres) : https://mars.jpl.nasa.gov/imgs/2017/09/pia21850-Fig1_1785MR009211_sitespherical_wscale-full.jpg Vue de "Vera Rubin Ridge" environ deux semaines avant que le rover ne commence à monter cette crête abrupte La vue combine 13 images prises avec la caméra à téléobjectif de la Mastcam droite, le 19 août 2017 (sol1790) (version annotée avec deux barres d'échelle de 2 mètres) : La caméra Micro-Imager RMI (et son télescope de 11cm) de l'instrument ChemCam a pris les 10 images composant cette mosaïque le 3 juillet 2017 (sol 1745) . La caméra était à environ 115 mètres de cette partie de la crête. La barre d'échelle en bas à droite indique la largeur d'une caractéristique minérale claire d'une largeur de 22,8 centimètres dans la partie médiane de l'image : Effets d'érosion sur "Vera Rubin Ridge." Cette vue de "Vera Rubin Ridge" de l'instrument ChemCam montre les couches sédimentaires, les veines minérales et les effets de l'érosion éolienne. Cette zone inférieure du Mont Sharp est devenue une crête en étant plus résistante à l'érosion que les parties voisines. Ici, le vent a érodé des parties de l'affleurement de manière inhabituelle, de sorte que des fragments de roche allongés peuvent être vus en protubérance dressés vers le ciel. La caméra Micro-Imager RMI de ChemCam a pris les 10 images composant cette mosaïque le 24 août 2017 (sol 1795). La caméra était à environ 43 mètres de la partie imagée de la crête : Source : https://mars.jpl.nasa.gov/news/2017/nasas-curiosity-mars-rover-climbing-toward-ridge-top&s=2
  46. 1 point
    Très belle série. J'aime particulièrement celles faites au VMC, forcément ! Patrick
  47. 1 point
    Quelle superbe série d'images ! Chapeau l'artiste ! Sinon, pourquoi mettre partout la mention "clic droit et ouvrir dans un nouvel onglet" ... alors qu'il suffit de cliquer sur les images pour faire la même chose (c'est à dire les ouvrir dans un nouvel onglet) ?
  48. 1 point
    bonjour gérard ! ah ce nouveau forum ! j(ai failli passer à coté de ton post persuadé de l'avoir déjà visité !! encore de l'excellence dans ces images , ta patience a été récompensé !!! un grand bravo! polo
  49. 1 point
    Image prise en Ha et O3 , avec lunette Taka. 60fs et CCD314L , 37 poses de 10 mn en Ha et 39 poses de 12 mn en O3 , filtres astrodon 5nm Pré et post traitement Pixinsight. Olivier

    © OPOB2017

  50. 1 point