Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/09/17 in all areas

  1. 4 points
    Bonjour à tous Jeudi soir dernier avait lieu un évènement exceptionnel, l'occultation par Triton ( le plus gros satellite de Neptune ) d'une étoile relativement brillante, de magnitude 12. Cette occultation était visible sur tout le territoire français. Possédant une caméra parfaitement adaptée pour suivre ce genre d’événements, j'ai décidé de tenter l'expérience avec mon petit tube de 150mm de diamètre Problèmes : j'habite paris, je ne suis pas motorisé, et l’événement n'était pas visible depuis chez moi ( orienté sud-ouest plutôt que sud-est ) Du coup j'ai décidé au dernier moment de trouver un coin public en extérieur, pas trop éloigné, d'où je pourrais faire cette observation ^^ Voilà donc une petite chronologie histoire de vous mettre dans l'ambiance : 22h00 : Le lieu est décidé ( Belvédère de Belleville ), la météo a l'air OK. Départ prévu à Minuit pour avor un peu de marge d'une part et éviter de rencontrer une foule de gens d'autre part, avec mon matériel bizarre je préfère être un peu tranquille. L'évènement est prévu pour 01h47 heure locale. 23h45 : La météo se dégrade ; un rapide coup d'oeil sur météoblue m'indique un léger passage nuageux, rien de très précis néanmoins. 00h12 : Départ sous un ciel de nouveau dégagé 00h35 : Arrivée sur les lieux du crime. Les nuages sont revenus... je m'installe à quelques dizaines de mètres d'un groupe de jeunes qui profitent de la soirée. 00h45 : En fait la pleine lune c'est pratique pour faire la collim. Polaire toujours pas visible cependant. J'ajuste le chercheur et j'attends une éclaircie pour la mise en station. 01h00 : Ca y est, les nuages se disloquent. J'ajuste la MES rapidement. Un passant me demande si je "regarde la lune", je lui répond un vague "oui, oui"... il s'en va. 01h10 : Caméra branchée, mise au point approximative, logiciel paramétré... plus qu'à pointer. 01h15 : Impossible de reconnaître les constellations, Entre la lune et les lampadaires... je vois difficilement une étoile de pégase, évidemment pas la plus pratique. J'essaye tant bien que mal de me repérer au chercheur... 01h30 : Toujours pas moyen de trouver quelque repère que ce soit. Je commence à flipper sérieusement. Le ciel est maintenant parfaitement dégagé, ce serait vraiment trop bête. 01h36 : Ah, je suis peut être sur une forme familière là, regardons sur la carte... 01h38 : OK, c'est bon, je suis tout près ! Je vois une étoile et demie dans le champ du chercheur, Neptune devrait être à peu près là... 01h39 : Elle est là ! Reconnue directement sur l'écran du pc, avec triton juste à côté. Pour être plus précis, il s'agit en fait de l'étoile occultée qui est confondue avec triton. 01h42 : Map ajustée au millimètre, planète centrée, tout a l'air ok ! Je vérifie dix fois tous les paramètres d'acquisition, une bêtise est si vite arrivée. 01h43 : Mince, j'avais oublié ça... 01h45 : Tout à l'air OK ! C'est parti ! Voir ensuite ce petit point quasiment disparaître puis réapparaître progressivement deux minutes plus tard, ça ne paraît rien comme ça, mais c'est quelque chose de très fort en réalité Voici donc une petite animation de l’événement, faite à partir de stacks de 16 images pour chaque frame de la vidéo. ( vitesse x10 , 1 image = 4s de temps réel ) A voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=DzG22iECxwo Je fais une bonne tripotée de darks ensuite, puis je remballe tranquillement le matériel. Tout s'est bien passé Petite photo souvenir ( au smartphone sans trépied, excusez la qualité... ) Après donc un bon temps de tripatouillage ( c'est ma première expérience photométrique ) ; j'ai donc pu sortir cette courbe de mes données : Quelques infos techniques en vrac : QHY290M-C derrière 150/750 sur NEQ5 ; poses de 1/4s à 4ips, gain=60. Les points en bleu sont les vraies valeurs, ceux en rouge sont une moyenne sur 2.25s Du coup, je vous livre ici mon analyse personnelle, qui n'a probablement rien de scientifiquement valable, c'est la première fois que je m'essaye à ce genre de chose ^^ La première chose à faire est probablement de déterminer la durée exacte de l'occultation. Or ici nous avons un problème, triton possédant une atmosphère, cette limite est floue. Cependant, on peut observer pour chaque côté une variation de luminosité en deux phases. A gauche par exemple, la luminosité décroît rapidement jusqu'à 110s environ, puis plus lentement jusqu'à se stabiliser aux alentours de 125/130s. On sait que la lumière de l'étoile sera toujours légèrement visible derrière la planète grâce à la dispertion de la lumière causée par l'atmosphère de triton. La même chose est visible sur le fin croissant de vénus et provoque également le rougoiement de la lune lors des éclipses. J'attribuerai donc, contrairement arbitrairement et faute de connaissances pointues en la matière, la deuxième phase de décroissance de luminosité à ce phénomène Donc si on suit cette logique, le moment ou l'étoile passe derrière la planète se trouverait être à T=110s, et le moment ou elle émerge se situerait vers T=246s, soit une durée totale de 136s, à quelques secondes près probablement. Si on considère que l'ombre se déplace sur terre à une vitesse de 16.8km/s environ, cela nous donne donc une distance mesurée de 2284km. Sachant que son diamètre réel est de 2700km environ, on peut donc estimer notre distance au point central d'occultation de 720km environ. ( théorème de Pythagore, tout ça... ) Bon, jusque là ça paraît cohérent. Ensuite, vient l'épaisseur de l'atmosphère. La dessus difficile de se prononcer avec exactitude, néanmoins le graphique montre une augmentation continue de la luminosité sur une période d'environ 10 secondes. Cela donne donc une épaisseur d'au moins 140km ( en tenant compte de l'angle d'incidence de la mesure ) Dernière chose, la courbe de transition semble différente à droite et à gauche ; il semble que la partie droite monte une "sortie" de l'atmosphère beaucoup plus franche que la partie gauche. A ce niveau, il est très possible que ce soit de l'erreur statistique tout simplement, mais j'aime penser qu'il pourrait s'agir d'une différence de transparence entre les deux hémisphères à cause d'un phénomène local... qui sait ^^ BREF Je vais envoyer mes données au LESIA pour investigation, je suppose que s'il y a quelque chose à faire avec, ce sera fait En tout cas, ce fut une expérience très enrichissante pour moi. J'espère que le compte rendu vous aura plu, bonne soirée à tous Si vous avez des remarques diverses ( notamment pour corriger les énormités que j'ai du proférer ) ça m'intéresse vivement ! Romain
  2. 4 points
    Bonjour, Le 08 octobre au matin, j'ai tenté d'imager la Lune avec le VMC260 mais la turbulence étant trop forte... je l'ai remplacé par ma lulu SW 120ED Equinox (histoire de pouvoir faire quelque chose) et j'ai le plaisir de vous présenter cette image de la Lune gibbeuse en couleur issue d'un mix entre l'ASI1600MM pour la luminance et l'apn Canon Eos M5 pour la couche couleur ! Ce petit tandem donne plutôt des bons résultats (surtout en regard des conditions), enfin il me semble Lien direct vers la full : http://www.naturepixel.com/view/2017_10_08_0042_mosa_lune_gibbeuse_120ed_asi1600mm_eos_m5_as3_r6_cc_color_copyright.jpg Voilà, je trouve le résultat assez sympa, quand pensez-vous... ? Gérard
  3. 3 points
    Salut à tous, NGC 7009 est une petite nébuleuse planétaire qui se trouve dans le Verseau, elle a été découverte par Herschel en 1782 mais c'est Lord Rosse, en 1840,qui lui donna le nom de la nébuleuse de Saturne , avec son 91 cm il a vu les anses de chaque coté de la nébuleuse qui fait penser à Saturne. Sa distance est mal connue comme beaucoup de nébuleuse planétaire, les derniers chiffres parlent de 5000 AL. Elle possède une magnitude surfacique importante ( Mg 8) donc elle est parfaite pour les poses rapides en focale elevée ( expo:500ms gain:450 pour 3200mm de focale). Le gros souci c'est qu'elle est vraiment basse sur l'horizon, chez moi elle se trouve à 33° de hauteur. à 0,35 arcseconde la dispersion atmosphérique fait mal ! exemple sur une étoile à proximité: Sur le tableau de JP Prost la couche bleue s'étale sur 1,4 arseconde, la verte 0,6 et la rouge 0,4 : J'avais bien la possibilité de passer par un ADC mais il fonctionne qu'au delà de F10, pourtant j'y étais mais certainement trop juste car il ajoutait de l'astigmatisme à outrance! Pour améliorer mes images de la nébuleuse j'ai mélangé des champs capturés à F4 pour les étoiles et des champs à F10 avec recentrage et traitement à part des couches pour la nébuleuse . J'ai fait une dizaine de capture de 2h , ensuite avec AS!3 j'ai gardé que 5h pour l'empilement finale . une brute au foyer (gain 400, expo 1s) : brute barlow 2.7 (gain 450 expo 500ms): Ensuite: -Pipp pour le joindre mes SER en 16b de la même nuit -AS!3 pour empiler chaque resultat -Siril pour empiler chaque session ensemble et former l'image finale, retrait du gradient -Iris pour les déconvolutions -Photoshop pour le melange des calques étoiles et nébuleuse. Pour finir j'ai fait un petit montage pour valider les détails avec les gros (HST et VLT) , d'ailleurs la dernière du VLT a été faite avec Muse (Multi Unit Spectroscopic Explorer) en septembre 2017. Et en fin de video vous trouverez une simulation réalisée par le logiciel SHAPE de Wolfgang Steffen (Instituto de Astronomía, Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM), Ensenada, BC, México) qui permet de reconstituer en 3d les nébuleuses à partir de données collectées par différents moyen et spectre. Cela permet de voir sous d'autre angle les objets analysés, on retrouve beaucoup de point commun avec d'autres nébuleuses planétaires , par exemple les anses se trouve aussi sur: NGC 6543: et NGC 6828: Ces anses matérialisent l'axe de rotation de l'étoile qui se s'effeuille . bref, la vidéo (desolé pour la taille cela me prend toute la largeur de mon ecran...): quelques photos en situation avec le 300mm en visuel sur NGC 7009: avec la barlow 2.7: Pour finir un comparatif sur 3ans de capture, la technique s'affine... Stephane presentation ngc7009 bienvb cropgiflong.mp4
  4. 3 points
    Bonjour, je voulais faire l'énorme galaxie M33, mais les nuages en ont décidé autrement, je n'ai récupéré ce matin que 2 brutes rouges au lieu de toutes les rvb, de plus je voulais faire du h alpha ce soir , mais c'est mort. Changement d'approche: je reprends mes couleurs de l'année dernière , d'où le gros crop sur l'image couleur (même une partie sans couleur du tout , mais pas trop génant), et je profite de la luminance pour détecter les objets extra galactiques. voici donc 55 pose de 3 minutes en L bin 2 empilées sans grands traitements, les C sont des clusters globulaires (amas juste au dessous de l’annotation), les ic et ngc principalement des régions hll : et la version L RVB très croppée avec les couleurs de l'année dernière: la version couleur en full est ici : http://hpics.li/1fa8aa5 JC.
  5. 3 points
    Bonsoir, Petite photo de ce soir avec un temps peu nuageux - EOS 760 D - 70 300 mm canon - f/8 - 1/100 - 100 iso JC
  6. 2 points
    Hello hello C'est fait Le "White" a envoyer une de ces premières très très grosse session Le superpoli a parlé et a envoyé du snipe de folie Il a totalement tué la "Dent" Pour le comparatif, j'ai cherché dans tout mes shoots et j'ai utilisé la meilleure de mes meilleures lune réalisé au foyer. Ma meilleure était à ce jour celle réalisée avec ma "Dent de Shai-hulud" Qui est pourtant un très très très bon chinois. En fait, elle est totalement horrible l'image de la "Dent" Je me suis aussi fait une première ptiote anim de libration Pour la ptite histoire : Avant de shooter, j'ai pour la première fois fait du visuel ce soir là Je me suis retrouvé à passer le Delos 3,5 soit x285,71 sans aucun problème sur la Moon. Pour la première fois de ma life, j'ai vu les montages sur le limbe d'une full Moon. C'était totalement hallucinant Ptiote photo sur l'oculaire shooté vite fait : https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/22308889_1424458577632705_8791998856822050908_n.jpg?oh=89f76774f290f562f24b6c6ba8398970&oe=5A74C777 A+ David Le comparatif Je sais que le seeing y est pour beaucoup et les réglages aussi mais là c'est sans appel : Full : http://cdn.astrobin.com/images/thumbs/d74c513c2efd9385d3ec5214f7cf60a5.16536x16536_q100_watermark.jpg La ptiote libration Full : http://cdn.astrobin.com/images/12501/2017/deb47c66-ab7c-4383-90af-020c0bb7f1f2.gif Et le must du must : Même la full zoomé ne montre pas tout Il faut télécharger la belle pour pouvoir zoomer et ce balader dessus car il y en a paaaaaaaarrrrrtooouuutt Full : http://cdn.astrobin.com/images/thumbs/237e92a5673d8829967e3052c7adaeb5.1824x0_q100_watermark.jpg Et la version mono : La palette des gris est une folie Il y a vraiment pas a dire. L'état de surface superpoli cela arrache tout Full : http://cdn.astrobin.com/images/thumbs/21dc7df49740555f9baea5d138a57d23.16536x16536_q100_watermark.jpg
  7. 2 points
    Bonjour, une image de M15 de test en 15min de pose à l'Atik460EX (0.7"/px) par poses de 45" le coeur est encore cramé mais comme la lune était bien présente je sais qu'il faudra poser 30s à la prochaine nouvelle lune. légère dé collimation à présent réglée visible légèrement. Gestion du bruit avec ACDNR pour une première utilisation pour ma part. Traitement classique, courbes , histogrammes. Télescope de 200 mm F/D 5.2 tube perso sur monture AZ-EQ6 RMS de 0.5" A+
  8. 2 points
    Salut ;), deux images posées avec le 6d plus fs 102 et pour 120 secondes à 2500 isos ,
  9. 2 points
    Comme expliqué sur l'autre forum, j'ai fait ma version de l'observation de l'occultation stellaire par Triton, à savoir avec le Dobson de 407mm itinérant (mode brouette à roulette pour ceux le connaissant de Valdrôme ) et en utilisant la sensibilité de l'A7s + le champ d'un plein format 24x36 pour imager pendant que l'objet défile dans le champ! J'ai tout de même fait une série d'essai la veille au pied de l'immeuble à Versailles (26 poses de 1/8e de secondes vers 40000 ISO): Neptune avec triton 15" au Sud-Ouest et l'étoile ~1.5' à droite Et jeudi soir, après les belles averses de l'après-midi le ciel s'est bien redégagé, mais il était plus humide. J'ai d'abord refait une série au pied de l'immeuble vers 22h où triton et l'étoile sont encore bien séparés puis j'ai démonté le télescope est mis dans la voiture pour partir à minuit observer l'occultation à 25km de là, car l'horizon Sud-Ouest est bouché chez-moi... Mais à la campagne les nappes de brouillard sont fréquentes, mais là ou je me pose entre 2 champs labourés, je suis un peu en hauteur et émerge des nappes basses qui laisseront le ciel bien libre après 1h30 (mais la route du retour complètement dans le brouillard). J'aurais pu aussi faire tout en mode vidéo (testé la veille cf forum astro pratique), mais plus compliqué à exploiter et j'ai préférer rester au T407 + Powermate 2x en mode photo à 0.5" / pixel mais avec un champ qui m'a permis de laisser défiler quasiment 40s entre chaque repointage. Pour les images (crop des 400*400 pixels centraux sur des images de 12Mpix), voilà une animation des 4min autour du phénomène (16Mo - mais si vous voulez re-extraire les images pour la photométrie!): http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/IMAGES/neptune05oct17-23h47anim218.gif Et la courbe de lumière avec les étoiles de référence proches (magnitudes données dans l'astrosurf mag.): (286 images de 23h45m46 à 23h51m06 UTC) C'est bruité... mais difficile de poser plus de 1/8e s car le ciel tourne! Et j'ai fait (que - hérétique que je suis!) du jpg haute qualité, mais ce qui permettait plus facilement d'enchainer plus de 40 poses en continu (mode rafale) à 1.2 images/sec. La somme des 218 images pendant l'occultation (fond ciel bleu dû à la lune): Nicolas
  10. 2 points
    Avec 150 mm d'ouverture, pour vraiment "compresser" le chromatisme il faudrait avoir je pense un rapport focal encore plus grand. F/8 ça corrige bien pour une lunette de 60 peut-être, mais ça c'est pour les tafioles n'est-ce pas ? Je verrais bien une bino 150 à f/15... ça c'est viril
  11. 2 points
    Pour ceux qui veulent se lancer dans l'aventure, cet article est important car il reprend les travaux faits ces 10 dernières années dans le domaine : http://arxiv.org/pdf/1704.03140v2.pdf Toute la complexité est dans l'image d'Orion présentée par Neb ci-dessus et jugée par lyl. L'OE est capable de faire la part des choses entre la zone surexposée et le reste de l'image. Pour cela il doit traiter en // des centaines de patchs d'où la nécessité de faire appel au calcul intensif par le GPU. Concernant la reconstruction de l'image, j'ai bien sûr testé les différents algorithmes (SobLap, Centroid, Two-stage, NDLM, RPCA) et bien d'autres. L'idéal c'est une synthèse en temps-réel de SobLap avec Centroid ou RPCA qui sont très proches afin de se rapprocher de l'image du terrain. Hors mis à part SobLap, les 2 autres sont inexploitables en temps-réel. L'intérêt de l'OE c'est d'avoir fait aussi bien que Centroid ou RPCA mais en temps réel. La meilleure façon de présenter l'OE sera de montrer en 2018 ses possibilités sur le terrain et de l'utiliser dans les différents domaines pour lesquels il a été imaginé. Les cartes embarquant les technologie CUDA et OpenCL que gère l'OE vont se multiplier dans les prochaines années, elles vont se banaliser et de ce fait notre façon de naviguer parmi les étoiles va changer. J'ai toujours rêvé d'avoir un petit coin de Lune dans mon jardinet pour regarder le ciel. Quand j'étais adolescent c'était bien sûr impossible mais aujourd'hui le rêve commence à prendre des allures de réalité.
  12. 2 points
    Oui, c'est bien de le dire à ceux qui n'en ont jamais fait. On a en partie l'émotion que l'on a sur une éclipse de Soleil. L'air de rien on donne un paquet d'énergie pour arriver à voir un truc, et quand tout fonctionne, ça fait quelque chose. On peut ajouter à ça la beauté intellectuelle du truc. Voir l'atm de Triton, bordel ! Quand même quoi
  13. 2 points
    150/750 sur NEQ5 QHY5III290 2250x4" Filtre UHC Baader Agrandie à 140%
  14. 1 point
    Bonjour à tous, Voici une jolie galaxie toujours traitée avec le nouveau process de PI pour la calibration des couleurs. Les plus observateurs remarqueront un fond de ciel pas terrible... beaucoup de gradient sur les images et difficile de tout épurer d'où le choix de mettre le FDC un peu noir pour cacher la misère.... j'image qd il fait beau et pas toujours sous un ciel parfaitement noir. jérôme Full: https://img11.hostingpics.net/pics/302522M63LRVB4.jpg Full crop: https://img11.hostingpics.net/pics/787911M63finalecrop.jpg
  15. 1 point
    Bonjour à tous, Cela faisait longtemps que je n'avais pas traité une image, j'ai pourtant un bon petit stock sur le disque dur... pour commencer voici une image de M45 histoire de se remettre en jambe. J'utilise le dernier process de PI pour la calibration des couleurs. C'est vraiment top je trouve. Sur cette image de M45 j'obtenais un bleu mauve sans arriver à avoir un joli bleu en raison de brutes pas terribles. Avec LE PROCESS de calibration le bleu est ressorti comme je voulais. jérôme full: https://img11.hostingpics.net/pics/657707M45LRVB2BIN1X1.jpg
  16. 1 point
    Voilà deux premières: la première image faite avec mon tout neuf Samyang 135 mm F/2 ma première image postée sur les nouveaux forums Image prise le 13 septembre, aux pieds de la Sainte Victoire sous un ciel correct, mais pas plus (Aix et Marseille ne sont pas loin...) 60 images de 1 min avec un Canon 1100D Astrodon à 800 ISO, aucun filtre Monture AZEQ6 sans guidage Prétraitement et traitement simple avec IRIS, quelques fignolages basiques avec Photoshop, une petite réduction d'étoiles avec Fitswork Soyez cléments Bons cieux à toutes et tous
  17. 1 point
    NGC 7009 ou nébuleuse de Saturne, prise avec la technique des poses rapides. 5h en pose de 500ms
  18. 1 point
    Voici des images du lever de lune sur la Coit tower, une tour connue a San Francisco. Elles ont ete prises Vendredi soir, canon 5D et objectif de 70-300mm a 300mm 320 iso, poses entre 1/20 et 1/60 pour la lune et 1s pour la tour, le tout composite avec photoshop. Sur le chapelet il y a une image toutes les 2min30 Le plan plus large avec le pont (bay bridge) est fait a environ 180mm de focale. J'ai mis aussi une image prise Mercredi du lever de lune sur le port de plaisance de San Francisco (plus connu sous le nom de Marina) Bonne reception, Nicolas
  19. 1 point
  20. 1 point
    voila Bob 2 tubes de 150 à f15 et roule ma poule! T'as plus besoin de prouver que t'es le meilleur puisque dorénavant CA SE VOIT !
  21. 1 point
    Bien, il apparait dans Simbad que j'ai été légèrement optimiste sur la barre d'erreur des dernières mesures, qui tourne plutôt autour des +/- 30Kpc, toutes à partir des données les plus récentes connues par la méthode des céphéïdes : http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-id?mescat.distance=on&Ident=%401575544&Name=M++31&submit=display+selected+measurements#lab_meas Il semble que j'ai mémorisé simplement les données Wiki, qui datent un peu pour le coup. Donc soyons plus précis : Voici le tableau récapitulatif des 9 dernières mesures, de la plus récente à la plus ancienne (seule une copie d'écran est joignable ici, hélas sans les liens), sinon allez directement dans la page Simbad grâce au lien précédent, cochez "distances" dans "Measurements" puis cliquez sur "Display selected measurements" pour visualiser le tableau ci-dessous dans Simbad, d'où on peut consulter les publications-sources listées colonne de droite en bleu, en cliquant sur chacune. Là c'est à jour des dernières publications & mesures :
  22. 1 point
    Salut à tous, Des conditions magnifiques la nuit dernière, j'ai pu faire des expériences de grossissements inédites sur la lune et Uranus jusqu'à plus de 600x et ça tenait Voici une image d'Uranus réalisée avec l'ASI224MC, en vraies couleurs. La région polaire nord est discernable comme une zone plus grise, moins verte. Miranda ressort comme un vague paquet de tachouilles (plus convaincant sur le traitement d'origine ) Les infos sont sur l'images sinon, traitement avec AS3. Les lunes ont fait l'objet d'un traitement séparé à très fort contraste et réhaussement de la luminosité. NOTE cliquez sur l'image pour la voir à la bonne résolution ! Pour info et à fin de bien visualiser les détails, je remets mon image R+IR prise à AQ en août:
  23. 1 point
    Je ne pense pas ! Elle est estimée à la louche à 2,537 millions d'A.L. soit 777,847 kiloparsecs Bonne soirée, AG
  24. 1 point
    Bonsoir Certaines des affirmations que je viens de lire me rendent songeur, surtout après le commentaire très pondéré d'A. Moreau. La physique est bien établie et les mots employés ont un sens précis. Le photon va dans le vide à la vitesse notée c, dont la valeur est celle connue pour la lumière. Il ne se trouve jamais au repos, donc l'usage du concept de masse tel qu'il est connu en mécanique classique est dangereux quand il s'agit du photon. On peut, si l'on connait son énergie, lui attribuer une masse en utilisant l'équivalence entre masse m et énergie E sous la forme E = mc2 mais je n'en vois pas l'utilité. Il faut se méfier de l'usage du sens commun ou du bon sens, lequel est rarement vérifié en physique car la Nature ne fonctionne pas selon des critères anthropomorphiques; elle fonctionne selon ses lois bien vérifiées qu'on le veuille ou non et tous les discours n'y changeront rien car l'édifice est solide. Une opinion n'est pas une démonstration scientifique, elle reste une opinion tant que les faits ne l'ont pas démontrée. Très cordialement Pierre
  25. 1 point
    Finallement tu as sorti un résultat superbe! Pas besoin de mon T407... et avec la pleine lune pas sûr qu'un ciel de Paris soit pire qu'ailleurs. J'ai mesuré 18.1 au SQM à 25km de Paris (19.9 sans lune en général) - c'est pas loin du ciel sans lune à Meudon... Et Paris avec un temps brouillardeux est plus sec que la campagne (j'ai eu plein de nappes de brouillard à proximité), donc peut-etre même meilleur! Nicolas
  26. 1 point
    Sur l'asymétrie en entrée et en sortie : l'atm de Triton ne serait-elle pas produite par des geysers donc plus dense sur un hémisphère ? A-t-on des éphémérides permettant de connaître l'orientation théorique de Triton ?
  27. 1 point
    Super récit qui montre bien la passion de l'auteur. Et le dernier commentaire est une belle récompense ! Encore bravo Romain. Dites, c'est quand la prochaine ? Julien
  28. 1 point
    Je ne vais plus oser sortir mes télescopes . ou alors, acheter un 250mw pour pointer les lampadaires
  29. 1 point
  30. 1 point
  31. 1 point
  32. 1 point
    très bonne visibilité hier matin suite au coup de vent de la nuit précédente et la corse était bien visible depuis Nice.
  33. 1 point
    et bien bravo ! très bon croa de cette occultation et à Belleville en nomade !! chapeau !!! polo
  34. 1 point
    Aucune info sur les activités du rover depuis le 5 octobre (sol 1836), mais au moins on a les images.. De même, concernant le parcours et la position de Curiosity, actuellement les mises à jour de la Nasa se font attendre. Heureusement, sur umsf, Phil Stooke assure au mieux sur ce point, merci à lui. Parcours d'environ 30 mètres au Sud-Est le 6 octobre 2017 (sol 1837) POSITION probable AU 6 OCTOBRE 2017 (sol 1837) : (Edit : position mise à jour par le JPL au sol 1830) HAZCAM AVANT : 6 OCTOBRE 2017 (sol 1837): 7 OCTOBRE 2017 (sol 1838): Avec un autre éclairage HAZCAM ARRIÈRE - 6 OCTOBRE 2017 (sol 1837) : PANO DE Thomas Appéré – 2 et 3 octobre (sols 1833&1834) - SU-PER-BE ! : EXPLORER EN IMAGES Vera Rubin Ridge (sols 1833&1834) sur 360 °... GRAN- DIO-SE ! : https://roundme.com/tour/204804/view/553595/ PANO DE Thomas Appéré – (sol 1812) :
  35. 1 point
    Encore bravo ! C'est prodigieux pour le diamètre, ta courbe avec moyenne glissante est magnifique. Tu as trouvé le temps pour envoyer tout ça au Lesia ?
  36. 1 point
    Au-dessus de la ligne de chemin de fer Rennes-Châteaubriant, au niveau de Janzé, l'Iridium 86 était à 1620 km de distance quand son antenne à produit ce flash de magnitude -6,3. La Lune presque pleine s'est chargée de l'éclairage en se levant. Pour la technique : > Acquisition : Mosaïque et composition de 8 poses de 15 s à 400 ISO sur un Canon EOS 500D avec un zoom à 18 mm et ouvert à 3,5. > Traitement : Photoshop Element
  37. 1 point
    Impressionnant, belle aventure, et tu sors une courbe avec un 150, bravo !
  38. 1 point
    Salut Arno, on ne peut pas associer les Extenders III ensembles mais en revanche, il est possible d'associer un Extender 2x II avec un Extender 1,4x II ou III et également avec un autre Extender 2x... bien que je n'ai pas essayé cette combinaison ! Voici un petit exemple avec une image que j'avais réalisée avec le Canon 400 F5,6 L et deux Extender 2x II + 1,4x II
  39. 1 point
    Salut, J'ai pris plaisir a lire le post depuis le debut. Puis quand on parle big bino, ça me reveille mes reves de gosse! Si je comprends bien, Bob tu es passé en qq jours de rever d'une paire d'APM 120 ED pour faire une peu de planetaire, à une 150 F5 pas ED. Puisque tu vas voir le fabricant fin octobre pourquoi pas voir à une paire de 150 à focale un chouilla plus long : genre F8. A ce diametre ça commence à faire du volume, certes, mais au moins ça contiendrait encore mieux le chromatisme. Puis imagine la gueule d'une bino 150/f8 !! C'est un coup à satisfaire son égo ça :-D
  40. 1 point
    IC443 SHO Instrument ou objectif : TS APO 90/600 Imageurs : SBIG STF8300M SBIG Monture : AZ EQ6 GT AZ EQ6 Caméra de guidage : Orion StarShoot AutoGuider - Orion Réducteur/correcteur de focale : Riccardi-Reducer 0,75x Logiciels : MaxIm DL Pro 5 MaxIm DL, PixInsight, Photoshop CC5 Photoshop Filtres : Astrodon HA, OIII, SII Images : Astrodon HA: 54x900" -10C bin 1x1 OIII: 33x900" bin 1x1 SII: 34x900" Intégration: 30.2 Heures dans le Haut Var http://www.nicoastro.fr
  41. 1 point
    Le post sur Astrosurf : http://astrosurf.com/topic/114789-sh2-155-au-c8edge-en-30h30-de-pose/?tab=comments#comment-1461425 Instrument ou objectif: Celestron C8 EdgeHD Imageurs: Atik 383L+ Monture: SkyWatcher AZ EQ6 GT Instrument de guidage: Starlight Xpress OAG Caméra de guidage: iNova Pla-M Réducteur/correcteur de focale:Celestron Edge f7 Focal Reducer Logiciels: Adobe Photoshop CC 2015, Software Bisque The Sky X Pro, Pixinsight 1.8, PHD guiding phd-guiding Filtres: Baader B 2", Baader G 2", Baader R 2", Baader Ha 2" 7nm CCD Résolution: 2316x1742 Dates: 15 septembre 2017, 20 septembre 2017, 21 septembre 2017, 22 septembre 2017 Images: Baader Ha 2" 7nm CCD: 64x1200" -20C bin 2x2 Baader B 2": 17x600" -20C bin 2x2 Baader G 2": 21x600" -20C bin 2x2 Baader R 2": 17x600" -20C bin 2x2 Intégration: 30.5 Heures Darks: ~21 Flats/PLU: ~21 Bias/offset: ~1001 Âge moyen de la Lune: 13.97 jours Phase moyenne de la Lune: 8.77% Echelle d'obscurité de Bortle: 2.00 FWHM moyenne: 2.00 Température: 5.00 Astrometry.net job: 1757165 Centre AD: 344,344 degrés Centre DEC: 62,636 degrés Échelle des pixels: 1,083 arcsec/pixel Orientation: 351,555 degrés Rayon du champ: 0,436 degrés Lieux: La ferme des Barasquettes, Larzac, Hérault, France
  42. 1 point
    La nébuleuse autour d'Eta Carène dessinée au Mexique en mars 2017 à l'aide d'une paire de jumelles 7x50 l'amas Ngc 3532 n'est pas résolu, mais toute la scène est au ras de l'horizon
  43. 1 point
    28h de poses avec FSQ106 et CCd Moravian G4 (Kaf16800)
  44. 1 point
    M 101 au T 350 f/3,6 150 x 60 secondes avec l'ASI 1600 MCC. JF
  45. 1 point
    150/750 sur NEQ5 QHY5III290 6000x3" + 1000x8" pour la couche rouge couches bleue et verte synthétiques Agrandie à 140%
  46. 1 point
    150/750 sur NEQ5 QHY5III290 6000x3" Agrandie à 140%
  47. 1 point
    150/750 sur NEQ5 QHY5III290 4000x2" Agrandie à 140%
  48. 1 point
    Ah, ben je comprends mieux la qualité de tes images
  49. 1 point
    B33, la nébuleuse de la tête de cheval, dont on devine aisément d'où elle tire son nom ! Instrument : Télescope Celestron C9 au foyer Imageur : Caméra CCD QSI 540WSG, guidage Atik 16IC Exposition : 9 pose de 1800 en H-alpha, 5X600 sec à -30° RGB (binning x2)
  50. 1 point
    Optique : Newton 300mm F:4 Axis instruments avec correcteur Wynne Astrooptik 3 pouces Monture : F60a Axis instruments Caméra : STL11000 avec filtres Astrodon LRGB True Balance. Autoguidage avec capteur externe (SBIG RGH) sur diviseur optique. Image réalisée en trois champs sur trois nuits sucessives Exposition pour chaque champ : L = 12x5mn, R/G/B = 6x10mn Lieu : Col du Restefond Traitement : MaximDL / Photoshop / Registar pour l'alignement des champs