Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/29/17 in Posts

  1. 13 points
    Bonsoir à tous, Une lune de ce soir, encore entre les nuages, à la Fluorite Takahashi FC76 et Nikon D810 sur trépied photo. Il y'avait moins de nuages que d'éclaircies ce soir... Malgré une turbulence de traîne bien visible. La focale est ici de 1334mm, avec le convertisseur Baader FFC. 30 images compositées sur 43, 1/50ème, 160 iso, déclenchement manuel, traitement AS2, Prism et DxO. L'image a subi une très légère rotation de 1.5° au traitement, qui affecte à peine le piqué, le cadrage parfait à la prise de vue d'un quartier incliné n'étant pas aisé. Simon
  2. 7 points
    Salut les amis Après deux jours dessus, ma grosse tartine est enfin prête ! Elle est malheureusement un peu sombre, ayant débuté mon harmonisation à partir d'un fichier trop contrasté, et avec toujours cette peur de brûler mes blancs... Et puis encore ensuite plus le courage de revenir en arrière (honte sur moi !) Il doit aussi rester quelques raccords et autres défauts qui trainent, mais là, mes yeux ne voient plus rien Je remercie donc dans l'ordre la météo, mon vieil Intes et sa copine Asi 120MC, ma CG5 aux reboots aléatoires ainsi que mon PC qui bien que gavé d'un To de vidéos dans les tripes, s'est accroché jusqu'au bout. Bon, maintenant que le boulot est fini, je vais pouvoir aller prendre l'air ! A bientôt les amis
  3. 6 points
    Je revenais d’un voyage marocain, périple de plus de trois semaines à travers l’Atlas et le Djebel Sahro. Le SQM s’échelonnait entre 21,8 et 22,04 ; tiens on en parlait dans un autre post. Comment vous dire ? un ciel de printemps où la luminosité de Jupiter crée une sacré pollution lumineuse comme la lumière zodiacale qui montait bien plus haut que les Pléiades en début de nuit. La lumière de la voie lactée projetée par nos propres ombres. Bref, l’endroit idéal pour observer. Mais il faut bien revenir et redescendre de ces sommets qui nous rapprochent tous un peu plus de nos univers. Xavier appelle cela « le spleen de l’Atacama » mais que diable, quelle désillusion. A peine réveillé, encore dans les remous d’un rêve rempli de rubis, la descente fut brutale. Je vous parlais du phare de Jupiter qui ponctuait nos nuits là-bas comme pour rappeler la pureté des lieux. Il y a bien un autre phare là où nous sommes dans la Brie*, celui-ci ne protège pas les navires contre les récifs mais irradie le ciel et éteint les étoiles (*Phare de la tour Eiffel à plus de 70 kilomètres). Alors il fallait repartir mais pas n’importe où. Il existe bien un endroit, un mythe, presque une légende. Serge Vieillard indiquait quelque part, je ne sais plus où à propos de ce lieu : « celui qui n’est pas monté au Restefond n’a jamais réellement observé ». Le mythe se transformait enfin en réalité sous ses 2800 mètres d’altitude. Nous nous étions regroupés au Fort : Xavier, Gérard, moi-même et Lucas puis Fred Burgeot qui nous rejoignit quelques jours plus tard – arrivée théâtrale sous une pluie battante déguisé en gendarme, enfin il ressemblait plus à une pervenche sous son habit de pluie. Comment résumer un premier séjour au Restefond ??? Les journées, relativement venteuses et parfois nuageuses mais à chaque début de nuit, le miracle se produisait : le vent tombait et les nuages laissaient la place à un ciel d’une excellente transparence. Une histoire de flux thermique entre les sommets et les parties basses dans la vallée d’après un géologue grenoblois rencontré par hasard au sommet de la Bonette un petit matin. Des débuts de nuit exceptionnels : un seeing de rêve où tout se fige même à fort grossissement et bas sur l’horizon. Jugez plutôt les deux soirs de suite où Encke montrait son visage sur les trois quart du pourtour de l’anneau. Le SQM montait à 21,8 (voie lactée d’été) 21,5 côté italien. Le sud, sans atteindre la noirceur du ciel du Maroc (donnée tout à fait subjective) permettait tout de même de voir à l’œil nu la nébuleuse de la pipe sans difficulté démontrant un bel effet de contraste. Les premiers soirs vers 01h00 HL, une lueur se reflétant sur les parois des reliefs au sud-ouest me surprit : la lune, qui n’avait pas encore franchi le col de la Bonette se manifestait déjà créant indirectement de la pollution lumineuse à laquelle nous y étions très sensible. J’ai privilégié l’observation des nébuleuses planétaires et empilé les barlow pour atteindre sur certains objets près de 1200G, soit près de trois fois le diamètre de l’instrument. Bref, un sacré moment de vie d’astronome…je comprends mieux le mythe maintenant 1- Nebuleuse de l'oeil de chat - NGC6543 Les notes : zone diffue au pourtour - halo large et uniforme - présence de filandres - quelques zones sombres dans la coquille - totalité croquis : 2h45 - GR +1200 - un régal de seeing !!!! 2- La grande dentelle du cygne - NGC6992 notes croquis : transfigurée - nombreuses filandres - objet vivant !!!! - couleur très fluo - durée : environ 2h10 3- le trio du dragon notes : 1-bulbe - présence de bras inférieur et supérieur VI3/4 - belle spirale - 2- centre ponctuel pas vraiment de détails soupçonnés 3- moins lumineuse que les deux autres - centre flou et bord flou - zone absorption en VI4 lors de la 2ème nuit - durée croquis cumulé sur deux nuits : 1h20 4- La galaxie de Barnard - NGC6822 notes : début de soirée - basse - assez homogène au 1er abord - bord flou sans frontière et se confondant avec le fond de ciel - faible à très faible - quelques zones plus sombres à l'intérieur (VI4) zones plus franches au fur et à mesure de l'observation - deux nodosités immédiates une autre plus subtile - une dernière VI4 NS assez éloignée - 5- NGC6765 - NP structure assez floue - bilobée confirmée à GR410 - présence de halo ou diffusion???? 6- NGC7463 et compagnes - AMAS GAL dans Pégase Et comme dit Xavier.... Au revoir Restefond, bonjour Valdrome Jc
  4. 4 points
    Bonsoir à tous Bon et si on viré les étoiles de notre champs de vision (un peu comme en ville ) M31 ou la galaxie d’Andromède en semi-starless .. traitement Pixi et toshop ... shoots sur plusieurs années L : 15*10s / 7*20s / 25*60s / 19*300s / 27*600s HA : 35*1200s RGB: 20 *300s par filtres ... Quelques défauts au niveau du cœur pas évident à décramer ... La full :http://www.nicoastro.fr/discographie/
  5. 4 points
    Bonjour à tous et toutes, Ci-joint la Lune du 26 novembre prise avec la FSQ 85 (depuis un trépied photo) et avec une addition de 21 images sous Prism10 et DxO 10! Le gain est plus que notable! Lien pour voir l'image à 100%: http://hpics.li/4ea15c6 Ou selon les goût : http://hpics.li/d4b6134 Bonne journée Christian
  6. 4 points
    bonsoir , tout chaud sorti de l'apn , lune prise entre les nombreux nuages , à la lunette SW80 + apn 6D une seule prise.. Olivier
  7. 3 points
    Bonsoir à tous, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas shooté la lune, ce soir légère accalmie dans le mistral mais turbu bien présente quand même... Lunette 204 mm f/8.8 + Barlow 1.8x et Barlow 3x + filtre vert Atik. Basler 1920-155 / 50 images sélectionnées sous AS3, imPPG et CS6 Phil
  8. 3 points
    Olympus Mons ne sera pas forcément visible comme sur ces images de 2005, où il y avait un phénomène de réflexion lumineuse au bon angle. Avec une 90 le challenge est... énorme Sinon, au fait, le filtre IR-cut Baader n'est pas rose du tout. Sur les images du site de vente, il est photographié à un angle qui laisse apparaître la couleur du traitement anti-reflet. Mais les IR-cut sont parfaitement transparents.
  9. 3 points
    Bonsoir , les vues du jour, bonnes chance pour vous aussi
  10. 3 points
    Hello ! Merci à vous tous. Vous êtes vraiment très sympa et j'apprécie particulièrement vos conseils constructifs. J'ai dès lors tenté une nouvelle version. Du coup, j'ai : 1) Boosté la couche Ha ( ta version est superbe bigcrunch) 2) Rehaussé les couleurs Voici le résultat: @capt flam : merci pour ton compliment sur la présentation. J'avoue y passer passablement de temps donc ton commentaire me va droit au coeur !
  11. 2 points
    premiere m42 avec ma lunette astrothec 111x 77 + reducteur de focale ; 48 poses de 50sc mais je pense avoir cramé le trapeze ,j'ai fait ce que j'ai pu avec photoshop que je maitrise pas bien , soyer pas drop durs avec moi mica
  12. 2 points
    Salut à tous, Mercredi passé j'ai enfin pu sortir un peu le matos. J'ai jeté mon dévolu sur une superbe nébuleuse: IC405. Elle répond super bien en h-alpha. Pour ces images j'ai utilisé: • FSQ-85 à F/5.3 (450mm de focale) • Atik one 9.0 (3.69 um) • AZEQ6 via PRISM10 • Autoguidage par Diviseur Optique avec une Lodestar X2 Luminance (Ha): 26 x 600 sec RGB: 3 x 6 x 600" Temps de pose total: 7.5 heures Je commence par vous présenter la couche Ha que je trouve particulièrement belle. A vous de me dire si elle vous plaît également : Full: Ensuite, j'ai tenté 3 versions. Deux variations d'une combinaison HaRVB et une version LRGB. Je ne sais pas ce que je préfère. J'ai un problème avec les étoiles sur la couche bleue. Beaucoup de reflets très embêtants ... Ce filtre est très sale, je pense que ça induit ces reflets mais je n'en suis pas sûr. De plus, pas mal de passages de voiles nuageux ... ça aide pas Quoi qu'il en soit, les étoiles sont moyennes et si vous avez des conseils, je suis preneur ! Version LRGB Full: Version HaRVB V1 Les étoiles sont meilleures mais elle est un peu molle ... Le bleu interne de la nébuleuse ne ressort pas du tout ... Donc voici une troisième version. Celle que je préfère Version HaRVB V2 Full: Voilà, j'espère que ces images vous plairont A bientôt
  13. 2 points
    Voilà la lune de ce soir, bientôt pleine. Toujours lulu 80ed et caméra datyson T7 au foyer. bonne soirée à tous
  14. 2 points
    Bonsoir, voici 50 minutes d'acquisition sur la Staradventurer, FS-60CB avec correcteur et bague "maison" d'où le coma toujours présent sur cette série, ce qui devrait être amélioré dès le prochain WE sans nuage que l'on pourra avoir dans la région toulousaine. Sony a7s défiltré. 3200 iso. poses de 30 secondes. Pixinsight puis Lightroom, très léger sur la réduction de bruit désormais, on apprend! 1 crop puis l'image entière. Qu'en pensez-vous? Bonne soirée. Olivier
  15. 2 points
    @Sylvain : ouaip j'ai une AP130 qui traîne dans un coin
  16. 2 points
    Woah! Belle définition! ça donne envie de s'y mettre!
  17. 2 points
    Bonjour! Voilà, je viens juste de converser longuement avec Monsieur Badoche de chez MCM. suite à un échange mail et descriptif du projet. - hyper réactif, - très sympa et cordial, - vraiment à l'écoute, et - lui-même expliquant clairement les procédés en jeu, et donnant les conseils qu'il faut pour peaufiner le projet. Je suis en attente du devis pour la suite. Wait and See! Merci à vous pour m'avoir conseillé cette entreprise! à+, Lambda
  18. 2 points
    FRANKASTRO> Il n'y a pas franchement de différence avec la version ZWO et les autres ADC ! Quand les molettes sont superposées, tu n'a aucune correction, et plus tu va "ouvrir", moins les prismes seront en phase et provoqueront alors un chromatisme qui, comme par hasard, se retrouvera inversé par rapport à celui engendré par le ciel. Après, tu tourne dans un sens ou l'autre selon les modèles, il faut toujours que le bloc d'ADC ait sa référence bien verticale ; à 0° d'ouverture, les molettes sont à droite, perpendiculaire au sol sur mon ADC PA au C11, et dans ces conditions, l'ADC n'engendre ni chromatisme, ni défaut optique notable. Un résultat de test sur le forum d'en face avait été fait sur mon exemplaire (une des premières séries d'ADC de PA). De mémoire les prismes seuls sont de très grande qualité, et il faut faire attention au montage car le moindre excès de serrage se voit immédiatement (au banc en tout cas). Pour trouver la bonne ouverture, je recommande de se mettre en condition d'imagerie avec donc un F/D important (cela aide à la précision de réglage de l'ADC). Moi je le fais en visuel ; je visualise les franges R/B puis leur inversion B/R. Le bon réglage se trouve au milieu des deux positions. Avec 2 ou 3 itérations tu ne distingue plus du tout de chromatisme. En cela, une graduation aide vachement à retrouver les positions. Tu peux le faire aussi à la caméra avec un filtre W47 (violet) qui laisse passer très justement les 2 extrêmes du spectre (B et R+IR). Tu aura donc 2 images en vidéo que tu veillera à superposer. Par contre la verticalité sera à maintenir tout le long de la séance d'imagerie. Ce qui signifie que pour des période longues (plusieurs heures), il faudra re-orienter le bloc, et refermer (au lever) ou re-ouvrir (en direction du coucher) l'écartement des molettes. Cela permet ainsi de conserver une correction chromatique qui va être de l'ordre de la seconde d'arc pour les hauteurs faibles (intrabande). Par contre à 20° de hauteur, les dégâts de la turbulence seront considérables et l'ADC (qui ne corrige que le chromatisme) fera ce qu'il pourra pour améliorer le résultat. Et à l'inverse, quand la cible est très haute (>>45° sur la lune p.ex) le degré de correction sera quasi invisible (au C11). Dans ce cas, moi j'essaie de m'en passer pour limiter mon tirage optique. Marc
  19. 2 points
    Hello. Tu peux le régler à la capture, mais de toute façon tu l'ajustes au traitement. C'est un paramètre de base, comme l’exposition, accessible dans beaucoup de logiciels.
  20. 2 points
    Allez une dernière pour la route
  21. 2 points
    Re Carlos je te joins une version un poil boostée de la Ha , c'est ma vision perso. et une Harvb avec moins de halos bleus ...
  22. 1 point
    Bonjour à tous, Alors durant la nuit de Samedi à Dimanche, je me suis dirigé sur M33 qui était au dessus de ma tête et j'ai pu faire 24 x 300s avec le D610 à 1600 iso toujours sans autoguidage vu que je m'en sert plus : La FULL à 3000 pixels : http://www.casimages.com/img.php?i=17112610291416139615388753.jpg Franck
  23. 1 point
    salut a tous pti shoot de la tete de cheval samedi soir par -3 (c'est rare en bretagne a cette periode ) taka fs 60 avec correcteur a7s sur star adventurer DSS 3.3.6 + toshop CS2 : niveau + courbes 145x30 sec a 3200 iso
  24. 1 point
    Hello Avant d'aller faire un tour dans le grand Nord, je reste dans le grand Sud Encore un phare, un superbe amas globulaire, 47 Tucanae (ngc 104). Malheureusement, la lumière de la lune et surtout l'arrivée des nuages et de la pluie ont vite interrompu la séance. Il n'y a eu que 46 x 30" exploitables à ISO 2000. Davantage d'infos ici : http://astrob.in/323868/0/ Mais surtout, NE MANQUEZ PAS cette animation : http://astrob.in/323726/B/ Carte technique Instrument ou objectif: APM 107/700 Imageurs: Sony A7s Monture: iOptron iEQ45 Pro Réducteur/correcteur de focale: Riccardi Flattener 1.0x Logiciels: Photoshop CS6, DeepSky Stacker (DSS) Deepskystacker 3.3.6 Résolution: 2786x2463 Dates: 25 novembre 2017 Images: 46x30" ISO2000 Intégration: 0.4 Heures --
  25. 1 point
    Kif kif, aucun problème Par contre, vaut mieux shooter en RAW. Donc ce que tu peux faire, c'est programmer ton APN en RAW+Jpeg. Ensuite, tu files tes RAW à Iris et . . . youpi youpla, mais bon, on en reparlera si tu veux
  26. 1 point
    On peut tenter de débourrer avec Photoshop. Maintenant, pas sûr du résultat ! Claude
  27. 1 point
    Superbe faut croire que tu n'as pas de nuages car tu arrives à la saisir tous les jours . pour ta question moi je ne sais pas je regarde juste que la première soit potable et pas en surexposition puis j'enchaîne les prises, mais le sujet m'intéresse donc je suivrai les réponses
  28. 1 point
    Oui! Ça inocule le virus direct! Le Brontosaure Optics ayant pris sa retraite 'de facto', place au HO
  29. 1 point
    Belle lune avec de beaux détails. +1 pour la version de Kaptain qui en plus adoucit son aspect général. Julien
  30. 1 point
    HO oui ! Hubble Optics... faudrait déjà que j'en fasse l'acquisition... mais j'y pense de plus en plus avec Noël qui approche Mon vieux Brontosaure Optics 355 avait aussi fait le Restefond en 2012... que de souvenirs D'ailleurs j'adore le récit de Jcb, en plus de ses beaux dessins
  31. 1 point
    Ouais, chez Alain sur son ile de Rodrigues ! D'autant plus qu'il nous y invite tous Et pas besoin d'ADC avec Mars au zénith
  32. 1 point
    À la capture, je ne sais pas. Mais au traitement, c’est une des armes absolues pour récupérer une expo un peu ratée, à la condition expresse qu’on n’ait ni explosé les lumières, ni bouché les ombres à la capture. Ça permet un rééquilibrage général des niveaux qui est souvent souverain.
  33. 1 point
    Bonjour à toutes et à tous, Il y a longtemps que je n'avais pas fait de mosaïque de la Lune Ici 12 images au C11 et camera ASI 174 couleur. 300 images gardées sur 500 par séquence avi en acquisition de 60 ms. SharpCap, AS3, Registax 6, iMerge, Conditions loin d'être idéales, le C11 n'est pas à son maximum: Amicalement, Jacques
  34. 1 point
    j'avais une copine qui utilisait un 150/750 sur eq3.2 motorisée avec un 650D ça tremble, ça yoyotte mais c'est jouable. Bon depuis qu'elle est passé sur une HEQ5 c'est le jour et la nuit
  35. 1 point
    Très bien présentée cette nébuleuse. -Jacques-
  36. 1 point
    Ta ta ta ! N'essaie pas de m'embobiner. Je n'ai pas dit qu'il ne faut pas collimater un Newton, j'ai contredit ton affirmation comme quoi il faut le collimater chaque fois, et comme quoi c'est obligatoirement avec un laser. Je n'ai jamais entendu parler de personnes qui ont fini par ne plus utiliser leur 150/750 à cause de la coma. Au pire, il suffit d'acheter (plus tard) un correcteur de coma. (Je n'ose pas te raconter que je ne n'utilise pas de correcteur de coma avec mes télescopes ouverts à F/4...) Là tu sous-estimes les gens... La collimation, je l'ai apprise tout seul en lisant un article de Ciel et Espace quand j'avais seize ans (et il était temps que je le fasse car en un an, le tube du 115/900 c'éait en effet décollimaté). Et puis elle tient souvent mieux que ce que tu dis, notamment si on pense à transporter le tube sur la banquette arrière. La mise en station est nécessaire en astrophoto, mais ce n'est pas la mer à boire. Pareil, je l'ai apprise quand j'étais jeune, comme tout le monde à cette époque (avant Internet). Je suis d'accord avec ta phrase si on remplace « avant de se faire chier seul » par « avant de se lancer dans l'astrophoto ». Tu déformes mes propos ! Ce que je disais, c'est que si on fait de l'astrophoto avec une monture un peu légère, on ne pourra pas faire de pose vraiment longue. On sera « condamné » à la pose courte (genre : 10 ou 20 secondes de pose). C'est pourquoi ce sera juste de l'initiation à l'astrophoto. Tu es vraiment agaçant, mais en fait ça me fait rire. J'ai signalé qu'il faut vérifier que le foyer est accessible en astrophoto, car ça peut être un vrai problème avec les petits Newton, et que le plus simple est de demander aux vendeurs ; pas parce qu'ils vont faire les calculs, mais parce qu'ils le savent : ils testent leur matériel, ils savent ce que font leurs clients, ils demandent au constructeur, etc. Tu as l'air de prendre ce problème à la rigolade, mais c'est vraiment un problème, la preuve c'est qu'il existe des tubes optiques spécialement adaptés à l'astrophoto, notamment pour les 200 mm. Et toi, sais-tu calculer la détectivité sur une image en fonction du télescope et du capteur ? (C'est un concours ?) Redevenons sérieux. Tu as raison de mettre en garde Pieprre, mais n'oublie pas qu'il a un petit budget ; il veut juste un télescope pour s'initier et, pourquoi pas, s'initier en photo. Il faut le mettre en garde : il ne pourra pas se lancer dans l'astrophoto au-delà de la simple initiation. Et tu as bien expliqué pourquoi (par exemple, sans correcteur de coma, il aura des étoiles déformées en bords d'images). Mais pas la peine d'en rajouter... Avec un 150/750 sur EQ3, le plus embêtant sera la monture. Mais que proposer d'autre ? Une petite lunette ? On sacrifie le visuel, qui sera probablement l'activité principale. Ou alors on sacrifie la photo, et va pour un Dobson 200 mm. Mais Pieprre semble y tenir. (C'est vraiment impossible de photographier un quartier de Lune avec une monture EQ3 ?)
  37. 1 point
    Je suis passé par MCM pour réaluminer un secondaire de SC. Rien à redire, travail soigné, professionnel, personne affable et sympathique. Bon par contre, il faut un peu patienter, parce qu'apparemment il regroupe les réaluminures. Il attend donc d'avoir plusieurs pièces. Mais appelle le, il répondra à tes questions et te donnera une idée du prix. Ce qui m'a un peu dérouté, c'est que je pensais avoir affaire à une personne connaissant bien les telescopes, mais ce n'est pas du tout le cas. Mais bon ça ne l'empêche pas de faire du bon boulot.
  38. 1 point
    Bonjour, Retraitement minimal pour ne pas flouter les filaments et trop booster les étoiles: 1ère photo. 2ème photo : traitement initial trop forcé. 1h d'intégration, à la FS-60 CB avec correcteur (374mm f6,2), Sony a7s modifié, pas de filtres, en poses de 30 secondes sur la Staradventurer. Pixinsight puis Lightroom. Votre avis? Olivier.
  39. 1 point
    on prend les mêmes et on recommence. la lune avec 80ED et datyson t7 depuis mon balcon. bonne soirée
  40. 1 point
  41. 1 point
    Bonjour Cédric, Oui la soirée c'est très bien passée, 37 personnes sont venues découvrir la Lune à travers nos instruments, c'était un superbe moment! On a commandé un e 80/900 pour pouvoir avoir un instrument de plus et que les personnes puissent profiter plus longtemps du spectacle! Si l'engouement est toujours là l'année prochaine on aura peut être un Dobson 254 pour nous aider!
  42. 1 point
  43. 1 point
    Bonjour Carlos , J'aime ta présentation soignée, pour la finale le rouge tourne au rose claire, peut être rehausser tout cela Concernant les étoiles, j'ai regardé le full et tout me parait net. Bravo pur ta nébuleuse Pascal
  44. 1 point
    Bonjour à tous, Chez MCM, il réalise les traitements sur nos optiques, Alain Badoche pourra certainement établir un devis pour cette opération http://www.mcm-optique.fr/ appel le, dans le pire des cas il te demandera de passer par un professionnel comme nous ou mirrosphere. cordialement thierry ruiz site et blog: www.stellarview.fr Ou www.skyvision.fr
  45. 1 point
    Ce type de filtre va accroître à la fois les taches de surface et les nuages blancs (mais ceci dit, il n'y en aura pas beaucoup à voir). Pourquoi pas, mais c'est peut-être mieux de séparer les deux, à savoir un filtre bleu, et un orange. Par ailleurs, sans ADC ça sera pas terrible parce que les deux bandes de transmission, situées à l'extrême l'une de l'autre, seront décalées de 4 à 5 secondes d'arc. Donc tout pour voir deux calottes polaires au lieu d'une, une violette et une rouge, et pas superposées... une véritable aberration chromatique délibérément provoquée Pour moi la bonne stratégie c'est 1) Un ADC (et éventuellement un filtre orange) 2) Si pas d'ADC, filtre orange point barre.
  46. 1 point
    Venez l'observer chez moi : elle sera pile au zénith !
  47. 1 point
    J'ai édité mon message et ai mis un lien, mais j'ai oubliél'aspect motorisation. Chez loisir plaisir, elle est comprise: https://www.loisirsplaisirs.com/telescopes-newton-bellatrix/3685-telescope-150-750-eq3-2-bellatrix-motorise.html Il y a également le marché de l'occasion qui peut s'avéré interessant. On voit régulièrement passer des 150/750.
  48. 1 point
    Avant de penser à un filtre, pour Mars l'année prochaine, il faut surtout acquérir un correcteur de dispersion atmosphérique. La planète se traînera à une déclinaison de -25° autour de l'opposition, et l'amplitude de l'aberration atteindra plusieurs secondes d'arc dans le visible. L'ADC augmentera la qualité de l'image bien plus que n'importe quel filtre... Sinon, on parlera de tout ça aussi dans le prochain numéro d'AS mag
  49. 1 point
  50. 1 point
    Si l'hyperbolique est dégueulasse c'est pas grave ? :-)