Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 01/09/18 in all areas

  1. 6 points
    Hello J'aime bien les grands champs, surtout quand il y a des objets bien discernables. Il manque beaucoup de temps de pose pour que les nuages de gaz du fond de ciel soient apparents. Davantage d'infos : http://astrob.in/328736/B/ Carte technique Instrument ou objectif: Samyang 135mm f2 Imageurs: Canon 80D Monture: iOptron iEQ45 Pro Logiciels: Photoshop CS6, DeepSky Stacker (DSS) Deepskystacker 3.3.6 Résolution: 3150x2102 Dates: 20 novembre 2017, 22 décembre 2017 Images: 187x30" ISO800 141x60" ISO800 Intégration: 3.9 Heures --
  2. 5 points
    Bonsoir à toutes et à tous et meilleurs vœux aussi pour cette nouvelle année Bon , .....pas de panique , c'est vraiment histoire de participer un peu , fallait bien commencer un jour avec quelque chose , c'est pas terrible mais tellement inespéré que j'y croyais plus Newton maison de 400 , miroir SkyVision en Zerodur , Barlow Powermate TV de 5 , caméra ASI290MM et 224MC avec ADC P.A , Genika Astro pour les captures , traitement AS!3 et R6 . Gif de 5 images de 18h03 à 19h51 TU , caméra ASI290MM ( sans ADC ) avec filtre RG610 Baader , images taille de captures . Satellites Ariel et Umbriel . Simulation avec Winjupos à 18h10 TU . Uranus en RVB , Powermate TV de 5 + ADC PA , caméra ASI224MC et filtre IR/UV Baader . Michel
  3. 5 points
    Bonsoir à tous ! Nous vous présentons un grand classique, ici composé en Ha-RVB. Il y a environ 24 heures de pose dont plus de 18 en Ha. Le setup est un réfracteur AP155 sur une AP1100 avec une CCD Moravian G4 16000. Le champ a été "transformé" de carré en 4/3 pour deux raisons : l'une pragmatique (présence sur les couches couleur d'un reflet lié à Alnilam toute proche), et l'autre esthétique, avec ce cadrage en 4/3 qui mettait plus l'objet en valeur. Lien vers la full et les détails d'acquisition : http://www.deepskyteam.eu/gallery/gallery/horsehead-flame-nebula En espérant qu'elle vous plaira ! Marian, Cédric, Franck et Mikel
  4. 3 points
    Salut à tous:) Bonne année astro et tout et tout Pour commencer cette année, voici quelques images prises ces derniers jours. Objectif lune 1 Au foyer de mon cassegrain Vixen 2 Univers parallèles, de flaque en flaque;) 3 Un peu de soleil en ces jours pluvieux... 4 5 Bouvreuil pivoine en planque 6 Oiseaux du soir 7 L'horizon des évènements;) Trou d'eau dans un champ. Avec comme amusement mon reflet;) 8
  5. 3 points
    Bonjour , juste la belle qui deviendra mince, bientôt adieu, gros boulet bon ciel
  6. 2 points
    Salut un petit essai sur la lune avec mon 1000d sur mon newton 200/1000. C'était surtout pour essayer l'eq6R, je suis un peu étonné d'avoir un décalage au pointage goto et je n'e sais pas pourquoi pour l'instant en plus il n'y a pas l'alignement sur le system solaire et cela me manque beaucoup car c'est la plus grande partie de mes observations si vous avez des conseils je suis preneur. Merci du passage Bon ciel
  7. 2 points
    En ce moment, je profite de chaque éclaircie pour ne pas être au régime sec d'étoiles... Voici donc un filé d'étoiles lors d'une belle petite trouée nuageuse. Il restait une bande nuageuse qui bouchait plus ou moins l'horizon Sud-Est et réfléchissait la lumière de Retiers, une petite ville bretonne d'un peu plus de 4000 habitants, à 7 km. D'où une couleur rouille qui, je trouve, se marie bien avec celle du vieux rouleau. Par contre, dommage, mais la zone sans branches est aussi celle où il y a le moins d'étoiles visibles... Et au-dessus de l'Equateur céleste, quelques satellites géostationnaire apparaissent, dont un ou deux pour lesquels je ne m'explique pas trop leur orbite... Ca fait quelques fois que j'en remarque sur mes filés d'étoiles. Voici un cadrage en plein format : Pour la technique : > Acquisition : Addition de 224 poses de 30 sec (1h52) à 400 ISO sur mon Canon EOS 500D avec un zoom à 18 mm et ouvert à 4,5. > Traitement : Startrail et Photoshop Element
  8. 2 points
    Bonsoir et bonne année à tous Pour commencer la nouvelle année, toujours dans la constellation d'Orion qui regorge de belles nébuleuses, nous vous présentons une image faite en décembre depuis le Chili en LRVB pur, il s'agit des nébuleuses par réflexion VdB55 et VdB58 situées tout au sud de la constellation dans la boucle de Barnard, tout près de l'étoile Saiph de magnitude 2 ! Pour la technique : Observatoire remote APO - chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonnage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° pour le LRGB Filtres LRGB Astrodon L=24x20 min R,G,B=6x20 min par couche Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement : Prism v9 Traitement : Prism, Iris et CS6 A bientôt Bon ciel... @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  9. 2 points
    Remarque que ce flou est moins violent que sur les Pléiades, où on avait l'impression de voir à travers des lunettes embuées dans une salle de bains détrempée
  10. 2 points
    Ca tombe bien, je viens juste d'envoyer un courrier aux 2 ecoles primaires de ma commune pour leur proposer de faire une intervention en lien avec une des lignes directrice des "Ateliers Pédagogiques Complémentaires" : Eveiller la curiosité / se poser des questions / vérifier des hypothèses par rapport aux croyances / Démontrer argumenter. Avec comme exemple le questionnement de départ : la Terre est-elle plate ou ronde ? Cricri
  11. 1 point
    F6 : images brutes (t=0) F3 : images distordues corrigées (t=1s) F2 : images floues corrigées (t=1s) F1 : images colorisées (t=12s)C'est la fenêtre 2 qui est intéressante (une image corrigée toutes les secondes).Cette essai est basé sur la vidéo de Marc (100% des 4800 images brutes 448x448 pixels sont utilisées).[Ce message a été modifié par ms (Édité le 08-06-2017).]
  12. 1 point
    13 dessins : 8001 à 8013 Dobson 508/1920 Ca faisait bien 6 mois que je n'étais pas venu sur le site d'observation de notre club de Thorigny, aux confins est de l'Ile de France. Arrivé à 19h, je mange sur place, en plus les copains ont amené plein de victuailles pour un repas apéritif ce qui permet de varier les menus. On est une petite dizaine. Jcb que j'ai invité, car pas membre du club, a fait connaissance avec les gens du club avant mon arrivée. Les premières observations débutent à 21h. Je poursuis l'exploration des galaxies d'Abell 262 dans Andromède, perché en haut de l'escabeau pour pointer autour du zénith. Observation 8001 : UGC1319. Elle est très faible et diffuse à 201x. Observation 8002 : UGC1308. 201x. Faible, diffuse, facile. Dans le bois mitoyen, une chouette hulotte perce de son 'houhou!' le silence de la nuit, rejointe par d'autres, franchement bruyantes, vers 22h. Les chouettes c'est pas si chouette quand elles hululent à plusieurs en désynchronisation! Mais il y a pire avec les hiboux, ces pulsars à plumes! Observation 8003 : NGC687. 201x. Condensée, faible, elle est facile et a des limites imprécises. Observation 8004 : PGC6685. 201x. Celle-là reste vue indirectement, VI1 à 2. J'abaisse fortement le télescope pour observer la nébuleuse planétaire la plus renommée de la Baleine. Observation 8005 : NGC246. Nébuleuse du Crâne ou de la Tranche de Mortadelle. 85x, 138x. Elle est vue à 85x VI3 sans filtre, affadie par l'humidité en suspension et le fond de ciel plus lumineux à cette hauteur. Le filtre OIII la révèle. Avec ce filtre, elle devient faible, complexe, découpée dès 85x. Elle se montre assez faible à 138x. De la buée gêne en se déposant parfois sur la lentille d'oeil de l'oculaire. Un peu plus haut, je retrouve Uranus et 3 de ses satellites dans les Poissons. Observation 8006 : Uranus. Verte très claire et brillante, elle est escortée par Obéron faible à très faible, Titania faible, et Umbriel très faible. Pas bien loin, Une galaxie particulière des Poissons m'attend. Observation 8007 : NGC520. 201x, 276x. Faible, cet objet perturbé catalogué par Arp sous le numéro 157 me montre plusieurs nodosités. Un gros météore passe dans le champ à 201x ce qui reste assez rare pour mériter de le souligner. Le site se vide peu à peu. Comme j'ai accumulé du retard de sommeil de la veille, je dors un cycle complet d'1h30 dans la voiture, puis observe plusieurs objets de la liste de Michel Nicole. Pendant ma sieste, la Lune cendrée s'est levée vers 3h20 dans le Lion. Observation 8008 : NGC529. 201x. Cette galaxie se situe un peu à l'écart dans le groupe Hickson 10 d'Andromède. Je la note faible, à bords diffus et centre marqué. A 4h, Jcb a remballé et dort. Observation 8009 : Hickson 10. 201x. Le reste du groupe est composé de 3 galaxies : NGC531 très faible à VI1, diffuse, NGC536 faible à très faible, allongée, montrant des nodosités et des extrêmités vues qu'en vision décalée, NGC542 VI3. A 4h30 il reste encore sur le site Lucien, Jean-Baptiste et Michel du club, levés et actifs sur leur matériel photo, et Jcb en mode marmotte. Je découvre au 508 d'autres galaxies d'Andromède. Observation 8010 : Arp273. 276x. Autre cible proposée par Michel Nicole, elle est constituée d'UGC1810 vue VI1 à 4 et d'UGC1813 vue VI3. C'est un duo difficile, surtout avec la Lune dans le Lion et ses reflets dans le Nagler 16. Les départs d'astrophotographes s'enchaînent. A 5h15 il ne reste que Jcb endormi et moi. Après avoir désembué au sèche-cheveux le miroir secondaire peu avant 6h, je rends visite aux galaxies de l'Eridan que je néglige trop souvent. Observation 8011 : NGC1653. 201x. Considérablement faible, elle est condensée. Le lampadaire lointain à l'est qui gêne un peu en attirant le regard, éteint à 23h, s'est rallumé à 6h. Observation 8012 : NGC1654-7. 201x. C'est un couple formé de NGC1654 faible à très faible et de NGC1657 VI2 très diffuse. Observation 8013 : NGC1637. 201x. Le dernier objet de la nuit révèle une surprise. Au départ juste notée très très diffuse, elle révèle peu à peu des structures limites VI4 à 5 dedans. Ca pourrait être une galaxie spirale barrée. En effet à postériori je le vérifierai et confirmerai avec des photos sur Internet. Voilà un motif de satisfaction supplémentaire de cette nuit Vers 6h45, du bruit dans le bois au nord-ouest atteste du réveil des grosses bêtes diurnes. Vénus arrive avec l'aube à 6h49. Ce fut encore une nuit humide comme malheureusement souvent en automne, mais au moins dégagée ce qui est bon à prendre avant l'hiver souvent gris (ou blanc selon la température). Je remballe le télescope. Jcb dort encore mais partira avant moi vu que je dors sur place jusqu'à 10h. En effet, il vaut mieux éviter de reprendre la route fatigué car 1h15 de route m'attend pour rentrer.
  13. 1 point
    En fait, tout dépend de ce que l'on veut faire. C'est pourquoi j'avais posé la question "quel est l'objectif ?", que je pourrais reformuler par : - pour quel diamètre ? - pour du visuel, de l'imagerie, de la haute résolution, du grand champ ? - pour la lumière visible, le Ca K, le Ha. - à la maison ou à la nature, - etc. Selon les cases que tu vas cocher, la réponse ne sera pas la même. C'est donc assez difficile de te donner une réponse sans savoir à quel type d'observation tu te réfères. Comme je le disais, un Dob, c'est juste un Newton sur une monture azimutale non motorisée. Ici tu parles de monture azimutale motorisé ou de table équatoriale, donc c'est déjà autre chose ;-) La question à laquelle tu sembles t'intéresser ici est plutôt celle du suivi. la réponse est simple : - observation visu rapide. Pas besoin de suivi. - observation visu plus longue ou à plusieurs : on est bien content d'avoir du suivi. - observation photo "grand champ" : on est bien content d'avoir un suivi, même si dans l'absolu on peut s'en passer - observation photo HR : suivi indispensable. Tu noteras que j'ai utilisé le terme "suivi" et pas monture azimutale, table équatoriale ou monture équatoriale ;-) Cerise sur le gâteau : animation HR sur une heure ou deux, là tu as besoin d'une monture équatoriale sinon tu as un phénomène de rotation de champ. Remarques que tu peux aussi mettre un dérorateur de champ avec une monture azimutale, mais ça commence à être un peu l'usine à gaz ;-) Le guidage : à nouveau il faut que tu définisses pour quel objectif (visu, photo grand champ, photo HR, etc) et les conditions (à la maison, ou dans la nature ...). La réponse dépend de l'objectif que l'on se donne. Juste un indice : si tu as une mauvaise mise en station, tu auras de la rotation de champ sur tes animations, même si tu as une monture équatorial et un guidage automatique ;-)
  14. 1 point
    NGC 1788 est une nébuleuse par réflexion située à environ 1 300 années-lumière dans la constellation d'Orion. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1786 . .NGC 1788 est fortement influencé par les vents stellaires et la lumière des jeunes étoiles massives de cette région. La plupart de ces étoiles nous sont cependant cachées par la poussière. . L'âge moyen des étoiles de la région est d'environ un million d'années. Elle est bien définie au niveau du sud-ouest de son périmètre où elle est flanquée d'une sombre nébuleuse connue sous le nom de Lynds 1616 . Lynds 1616 fait apparemment partie de la nébuleuse NGC 1788. L'étoile la plus brillante est de dixième magnitude et se trouve dans le secteur nord-ouest. Petit montage comparatif de la région centrale avec une image couleur du SDSS 9 ! Toujours au T500 - AstroQueyras - La full : http://www.astrosurf.com/pixiel/AQ2017T500-NGC1788.htm pour les petites galaxies en fond de ciel en haut ! Robert et Mathieu
  15. 1 point
    Moi je trouve ton image, la première très jolie JC
  16. 1 point
    Merci Sauveur Il faut être patient. Chez moi c'est en saison cyclonique et je ne sais pas quand j'aurai une nouvelle nuit étoilée. Oui, c'est mieux, je vais boucher encore plus les "trous noirs"... Non, j'ai fait du bricolage Oui, no problemo, et je vous en remercie Merci Christophe En fait, j'ai voulu brider le rouge pour protéger mes étoiles. J'aurais dû mis prendre autrement dans mon traitement.
  17. 1 point
    Très jolie, bravo Caro ... mais étonnamment peu de rouge, tu nous a habitué à du plus flashy ...
  18. 1 point
    La Lune est sympa et ressemble bien à ce que je m'en rappelle, mais la couleur du ciel . . . J'ai encore vérifié tout à l'heure, c'est plutôt dans les tons gris Bonne soirée, AG
  19. 1 point
    Jolies cibles, mais tout aussi beaux dessins Xavier! Toutes mes félicitations.
  20. 1 point
  21. 1 point
    Belle image Sauveur pour une première prise en main , je pense que c'est bien parti pour la suite et ça va être chouette , Michel
  22. 1 point
    Belle image et très beau champ Ray! bravo. Mais pourquoi pas rouge surtout que ton boitier est défiltré? comment fais tu si c'est une volonté? Christophe
  23. 1 point
    Heureusement que non, sans quoi plus personne à part la fraction infinitésimale de physiciens ne pourrait avoir une vision d'ensemble raisonnable de comment les choses se passent :-)
  24. 1 point
    je préfère cette dernière version pour l'aspect non "hamiltonien" petite question : ton 80D est bien non défiltré? a+ stéphane
  25. 1 point
    La Lune c'est une vrai mine d'or !! J'y retourne aussi, on doit préparer une conf avec le club d'astronomie et en photo avec une Caméra ASi c'est vraiment sympa ! Quelques sites remarquables + alunissage d'Apollo en rouge. Fait avec la Perl 80ED + ASI178MM + filtre rouge
  26. 1 point
  27. 1 point
    Voilà J'ai ramené les adu vers les 25, j'ai appliqué un filtre réchauffant sur les 2 grosses nébuleuses, j'ai éclairci uniquement le halo, et puis chais pu... En gros plan on n'a plus cette impression de halo. pfttt... je viens de m'apercevoir qu'Aniltak a perdu son bleu...
  28. 1 point
    Bonjour, Je trouve ta question tout à fait pertinente ; elle est parfois posée, et la réponse qui est donnée est souvent du genre : « l’expansion est un phénomène cosmologique qui ne concerne que les galaxies ; à plus petite échelle elle n’intervient pas » Pour ma part je ne me suis jamais satisfait de cette réponse que je trouve vraiment du genre « Circulez, il n’y a rien à voir » D’un point de vue strictement physique, les solutions de l’équation d’Einstein en champs faibles sont linéaires, ce qui signifie que l’effet résultant d’un somme de causes est égal à la somme des effets des causes pris individuellement. Autrement dit la géométrie et la dynamique de l’espace-temps dans notre environnement terrestre par exemple résulte de la somme des effets gravitationnels de la Terre, des objets du système solaire, des objets de la Voie lactée, des galaxies proches et pour finir … de l’Univers dans son ensemble Evidemment ces différents effets sont d’importance décroissante et rapidement négligeables en pratique pour les derniers d’entre eux ; il n’empêche que leur existence ne peut être niée …
  29. 1 point
    moi c'est surtout ce flou hamiltonien qui me dérange, mais ça a l'air d'être définitivement ton style
  30. 1 point
    Bonjour, les couleurs ne me dérangent pas plus que ça. En revanche, il y a toujours ce gros halo sombre autour de M42. C'est moins présent que sur tes précédentes images, mais ça me choque quand même. Tu devrais pouvoir assombrir d'avantage le centre de la nébuleuse sans assombrir les extensions. Matt
  31. 1 point
    Félicitations ! Vive 2018 :-) Robert
  32. 1 point
    l'image finale meilleure pour le fond de ciel est très fine Comme Polo ... peut-être une amélioration au niveau des couleurs pour les nébuleuses ! :-) beau travail tout de même ! Robert
  33. 1 point
    bonjour et bravo raymond ! comment fais-tu pour avoir ces couleurs ? ça devrait tirer vers le rouge ! la nébuleuse au pied de la tête de cheval devrait avoir du bleu ! et m78 est dépourvue de couleurs ! polo
  34. 1 point
  35. 1 point
    Slt michel Bonne année à toi aussi Ben tu la commences bien 👍👍 👍 Bravo pour cette uranus Serge
  36. 1 point
    Bonjour , la belle du jour maigrit, que c'est bon bon ciel
  37. 1 point
    Encore un super CROA! @xavierc: Salut Xavier, est-ce que tu tiens un compte du nombre d'objets observés dans le NGC? As-tu d'ailleurs des objectifs particulier en visuel (autres que se faire plaisir bien sûr)?
  38. 1 point
    Bizarrement il fait beau dans l'Arizona, alors je continue à profiter du rapprochement serré en Mars et Jupiter. La vue depuis mon jardin, avec le duo planétaire sous les feuilles du palmier... (Full resolution: https://photos.smugmug.com/photos/i-McGFPB7/0/9d637e69/O/i-McGFPB7.jpg) La vue au télescope: (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-ZDqkrDG/0/c50d30ba/O/i-ZDqkrDG.jpg) Et la petite animation qui va bien pour montrer l'évolution sur une heure (je regrette de ne pas avoir pris plus d'image pour faire une animation fluide...) Et pour finir, une petite vue d'ambiance au lever du jour, depuis la rue devant chez moi (l'étoile dans les palmiers est Spica): (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-6Nmqr4B/0/9ab04db2/O/i-6Nmqr4B.jpg) Si vous en avez marre des nuages, venez me voir dans l'Arizona jf
  39. 1 point
  40. 1 point
    Bsr Fredo, appelles Pierro Astro, il sait comme upgrader une monture de type HEQ5 pour augmenter sa capa de charge : ce sera moins cher que d'acheter une EQ6 voire une AZEQ6 ! Bon Ciel et Belle Lune !
  41. 1 point
  42. 1 point
    C'est absolument remarquable, résolution bluffante et traitement impeccable... Bravo les gars, on attend la suite avec impatience!!!
  43. 1 point
    bonjour a vous j'ai toujours été un tres grand fan de tes photos laurent ,et cette photo le prouve encore une fois ,c'est vraiment du grand art !!!!!! merci a vous pour cette sublime image
  44. 1 point
    si tu la regardes fixement pendant un temps assez long tu la verras bouger.
  45. 1 point
    Ouaih.. il plaisante le SuperNikon... mais son angoisse monte en fait... il sent que ça arrive, forcément, que l'antique vie martienne grouillante, exubérante va enfin se révéler à nous ! Tenez !... une image ChemCam RMI de ce jour 8 janvier (sol 1928) C'est quoi cette bébête hein ??... ça rigole moins là !!! : Plus sérieusement ce panoramique d'images NavCam du 13 décembre (sol 1903) d'Olivier de Goursac est splendide ! Le noir&blanc donne une grande finesse à l'image :
  46. 1 point
    Bonjour A l'aide de Google traduction et de Open Office j'ai traduit l'utilisation de Pempro. Le travail n'est pas fini il faut arranger les tournures de phrases et certains mots mais l'ensemble est exploitable. Si cela peut aider ?
  47. 1 point
    Oui, à cause des attentats, une montée des discours religieux de tous bords se propage en France, notamment chez les jeunes (ils se construisent). Le discours scientifique reste muet laissant la place aux extrémistes catholique et autres. Voilà une bonne raison pour ouvrir les clubs d'astronomie aux publiques, et de faire connaitre notre passion aux autres et la faire partager.
  48. 1 point
    Salut, 6 ou 7 mm, c'est le diamètre maximal théorique de la pupille dans le noir complet... Mais en pratique, lors d'une soirée d'observation, quel est le diamètre réel de sa pupille ? Je ne sais pas s'il existe un moyen de le savoir... Déjà, il est bien connu que cette ouverture diminue avec l'âge, mais même, cela ne suffit pas pour savoir concrètement, en temps réel, quel est le diamètre de sa pupille... perso je considère que 6 ou 7 mm ça fait vraiment beaucoup, même pour une personne jeune. Je redoute les problèmes de vignettages mentionnés par Nicolas (plus les problèmes d'astigmatisme causés par mon oeil...). Mon oculaire à plus grand champ réel me donne une pupille de 4,3 mm seulement, mais ce grossissement suffit pour rentrer M42 en entier dans le champ, par exemple, et c'est magnifique Je n'ai pas besoin de plus, mais je pense que 5mm convient tout à fait, pas la peine d'aller chercher plus... une pupille entre 4 et 5 mm assombrit le fond de ciel, donc le contraste sera préservé, en plus en grossissant légèrement plus, on voit un peu plus de détails, ce qui peut rajouter aussi au contraste. Le mieux d'après moi c'est d'avoir un oculaire avec une pupille entre 4 et 5 mm, mais un grand champ apparent, au moins 70°. Je n'observe plus qu'avec ça, et c'est comme ça que j'ai M42 qui rentre entière dans le champ même en grossissant 80 fois. Pour ce qui est de l'astigmatisme de l'oeil, il y a aussi intérêt à garder une pupille de sortie pas trop large, pour qu'il soit moins marqué. S'il est vraiment trop gênant il faut observer en gardant ses lunettes (j'ai horreur de ça), d'où l'intérêt d'avoir un oculaire avec un grand tirage (20 mm c'est bien). En conclusion, un oculaire de 70° avec un tirage de 20 mm qui donne une pupille de 4 - 5 mm, c'est ce que je recommanderais. Par exemple sur mon 355/1650, le XW 20 fait parfaitement l'affaire
  49. 1 point
    Magnifique, splendide, énorme, les termes manquent !!!! Merci pour cette plongée (très) profonde
  50. 1 point
    Fin des soudures, elle fonctionne, ouf.