Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 05/06/18 in all areas

  1. 9 points
    Salut à Tous, Voici une nouvelle Venus, de ce soir, toujours avec le C9,25 avec la DMK 21 + filtre W47 montée avec une barlow x2 et l'ADC ZWO. 600 images sur 10 000, plus un traitement un peu dur pour essayer de faire ressortir les nuages. On devine un "C" plus sombre. Un traitement encore plus fort pour faire ressortir les contrastes Cricri
  2. 8 points
    Salut, dans la nuit de vendredi à samedi le sommeil refusait de venir, alors en période d'opposition de Jupiter à quoi bon insister ? Seeing très moyen mais avec des instants corrects. L'environnement de l'ovale BA attire l'attention, il n'est plus bien gros (et bien pâlot) et pourtant il crée une jolie activité autour de lui. Les nuages turbulents dans son sillage sont bien contrastés, malgré la turbu les volutes qu'ils forment se laissent deviner. Dessin de cette partie à 1h10 TU. La bande équatoriale sud montre peu de détails, j'en ai vus uniquement sur sa bordure. Les nuages gris (du côté de BA) sont effilés et très fins. Au niveau de la bande équatoriale nord (dessin à 1h30 TU), il y a pas mal d'activité, malgré la turbu des structures apparaissent dans la bande. Les nuages anthracite de la bordure sud se détachent bien, comme d'habitude. T406 à 470X en bino. Fred.
  3. 8 points
    Voici une des images prise ce matin (0h32 le 06/05/18) quelque jours avant l'opposition de Jupiter car ici à Toulouse pour le 9 mai les prévisions météo ne sont pas bonne. Même si les conditions atmosphérique était plus-que délicate j'aurai au moins fait une image Setup Orion MAK 180/2700, Camera ZWO ASI 224MC, ADC ZWO, format 800x600p RGB8, exposition 6.5 ms, Gain 350 Comme quoi à +26° de hauteur c'est possible 😜 Europe projette son ombre sur Jupiter et Calisto est en bas à gauche
  4. 7 points
    Salut, Vendredi soir après le boulot, vers 23h, j'ai vite sorti le Mak pour voir la tache rouge , les conditions n'étaient pas fameuses, je suis donc resté à la focale native du mak (1800mm) j'ai donc pris 100 vidéos de 500 images à 45 secondes d'intervalle, soit une rotation 1h45 ,( de 23h48 à 1h34 HL ), pas évident d'avoir une qualité constante sur toute la durée du transit ! traitement AS3, recentrage avec Iris, Ondelettes par lot avec Rawtherapee, enfin un logiciel gratuit qui permet de faire ça sans prise de tête animation sous CS3 en fin de séance, un coup de barlow x2, mais la qualité en prend un coup !
  5. 6 points
    Bonjour, Une image de la fameuse M51 prise avec une ATIK 314L et un Celestron C9. Très belle nuit malgré un vent assez sensible. Bon dimanche, Frank
  6. 6 points
    Si quelqu’un sait où c’est en vente. En français si possible...
  7. 5 points
    Bonjour à tous, elles sont de retour... Imagées à 1300 m sans aucune pollution lumineuse...le top ! Newton "maison" 360 mm F/3.7 (optique et méca) + paracorr 2 + EOS 5DM2 à 800 iso. 25 poses unitaires de 90 sec pour les 2 vues. Traitement Iris, PI et CS6 Phil
  8. 4 points
    Bonjour à tous, encore une petite sortie hier soir il fait bon en ce moment j'ai choisi M97 pour sa couleur verte et mon 350D Newton 263/1200 15X300s 800iso: une brute 300s: bonne nuit
  9. 3 points
    Salut Voici M13 que j'ai fait au début d'avril . Seulement une heure 45 minutes de poses lors d'une belle fin de nuit... AT12IN f4 sur EQ8. QSI683wsg à moins -25 degrés. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. Filtres Astrodon. LRVB=60-15-15-15 minutes . En bin 1x1. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement! Martin
  10. 3 points
    Un nouveau test hier soir du D4 défiltré. Proche banlieue parisienne... Télescope de 150 à F/12, 2000 ISO, 700 fois 5 secondes, soit une heure de pose. Pré traitement avec Siril, 700 images retenues sur 1000. Traitement Fredogoto Pas de darks, pas de flats.
  11. 3 points
    Bonjour, Des conditions de seeing exécrables... c'est pour dire que dans la Manche , c'est pas terrible. T250 Barlow X3 ADCzwo et 224mc > il y a une formation sombre près du pôle (en haut à gauche au dessus du transite) c'est pas assez net pour identifier cet structure nuageuse, je vais vérifier sont passage dans l'air si c'est chaud ou froid. arno IR w47+w25
  12. 3 points
    Sans conviction, je me suis quand même forcé la main pour griffoner un pti Jupiter le 5 (mais au soir - 1h locale ce matin, 23h UT), pour profiter du passage d'Europe et son ombre... les instants où c'était potable (ombre a peu près nette et tache claire du satellite devinée), se compte en quelques secondes sur l'heure d'observation. Avec la PM 4x + ADC + 24mm (pas très grossi)...: Pas autant de détails que Fred, bien que la zone tempérée sud semblait structurée... Nicolas
  13. 3 points
    Et les zovnis alors ? Et les crops circles ?
  14. 3 points
    Merci Pierre-Alain ! Ben oui, il l'est depuis la fin de l'été 2015. Les animations sont à chaque fois comme une pièce de théâtre qui se renouvelle, mais avec un public toujours différent. Il est bon d'entendre à la fin de chaque séance une petite voix nous dire : "on ne pensait pas découvrir et apprendre autant de choses qui nous étaient totalement inconnues !". Le seul petit bémol c'est que gérer un observatoire ne permet pas, aussi souvent qu'on le voudrait, de s'adonner à notre passion, et notamment l'astrophotographie. Ce soir en fouillant mon disque dur amovible j'ai retrouvé une série de vidéos de Jupiter qui a été réalisée en...mai 2016 !!! J'avais stocké ça en pensant pouvoir m'en occuper le moment venu, mais, tellement accaparé que je suis, j'avais complètement oublié. Je vous en mets une traitée rapidement. Il y en a 9 en tout avec la possibilité de faire une animation. Si ça intéresse l'un d"entre vous je peux les fournir.
  15. 2 points
    Bonjour à tous!! Comme promis, et alors que nos amis APO team, nous ont montrés il y a quelques semaines,une magnifique image grand champ de l'ensemble Gum29/NGC3199, voici maintenant un "gros plan" sur NGC3199. C'est un un brillant nuage cosmique dans la constellation australe de la carène. On y retrouve un anneau très déséquilibré avec une étoile au centre de type Wolf-Rayet, une étoile massive, éphémère qui génère un intense vent stellaire. C'est une version classique en HaOIII 50/50-Ha OIIII OIII. Le T520 fait des merveilles, que de détails!!! Le mélange Ha/OIII est spectaculaire!!! Les renseignements techniques: Temps de pose: Ha en 9h40mn et OIII en 8h20mn. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.4 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.3 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 1.9 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres Ha OIII ZWO avec la roue a filtre de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. La full est observable en cliquant sur l'image elle même. Merci de vraiment regarder l'image full. Amitiés a tous, et bonne astro!! Le JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  16. 2 points
    Hello, quelqu'un aurait la gentillesse de me dire quelle étoile de mag 5 ou 6 était à côté de Jupiter la nuit dernière, le 04 mai 2018 vers minuit ? J'ai monté ça à partir de deux images, une à F/12, l'autre à F/30, c'est un peu du bricolage, pardon à tous.
  17. 2 points
    Bonjour à toutes et à tous, J'ai repris cette semaine ma vidéo sur Clavius. Je n'utilisais AS2 que pour sélectionner la meilleure vidéo d'une série identique. Cette nouvelle proposition intègre AS2 pour le pré-traitement et IRIS pour le traitement. Je vous transmets les informations techniques utiles: Tube: C8 Orange de 1982 Caméra: Skynyx 2-0, cadence 63 images/seconde. Barlow: 2X Takahashi + tirage de 5-6 centimètres, filtre orange + IRB MAp: molette d'origine, sans shifting, ni microfuser. 600 images additionnées sur une vidéo de 6000 images. J'espère que le résultat vous plaira. Un Plato et Copernic sont encore au chaud sur le DD. Cyrille
  18. 2 points
    Bonjour , je sais que ce n'est pas terrible, merci bien, mais faute de mieux, j'ose partager ici les raisons de ma tristesse: mon vilain ciel bonne chance ok vous n'en avez pas besoin, mais bon ... oui, pis j'ai mis 1300 pixels pour bien faire voir comme c'est moche
  19. 2 points
    Merci pour tes infos, j'ai traité quand même les images sombres sauf les 4 dernières(on ne vois presque plus la nébuleuse) sur 40 pour voir C'est donc la brume qui a assombrie mes images et les 4 dernière la buée.. 36X300s 800iso C'est un peu mieux je trouve: Bon ciel à tous
  20. 2 points
    Après avoir collimaté le LX200 14", à l'aide de la caméra i-Nova PLB-Cx, nous en avons profité pour faire un petit coucou à Jupiter. Les conditions de turbulence étaient convenable mais le soucis était que nos carcasses ont rayonné et provoqué une agitation thermique locale. C’est l'inconvénient dans une coupole lorsqu'on ne peut commander le bazar à distance. Le second petit problème (et là je m'en veux, mais ça ne se reproduira pas ! ) c'est que nous n'avons pas réalisé de Flat ni de Dark. En l’occurrence, sur la partie Nord du disque, les pixels moribonds sont malheureusement visibles. Bah, tant pis, je vous la mets quant même... LX200 14" + barlow TeleVue 2x Powermate 2'' i-Nova PLB-Cx 1280x960 pixels (25 ims x 90 s)
  21. 2 points
    NIREP..... choisir comme photo de profil l'images d'un album des pink-floyd......et presenter un truc anti-fume!!!!! PTDR comme dirait les d'eujnes fumez,boivez.....et jamais de sports!!!!!
  22. 2 points
    Même que, moi aussi, je l'ai vue avec mon smartphone derrière mes jumelles...
  23. 2 points
    Yo ! si c’est pour du visuel, sans hésiter l'excelllllllentissime ouvrage "ASTRODESSIN, observation et dessin en astronomie", même si on n'a pas l’intention de dessiner mais seulement d'observer. Et vu qu'il faut se repérer dans le ciel, un skypocket est indispensable et pratique et ne tombe jamais en panne la nuit.
  24. 2 points
    Re les amis, Aujourd'hui, journée flotte Alors j'ai repris le traitement de mes Jujus avec le filtre IR. C'est pas vraiment évident de bien faire ressortir toutes les nuances de l'image. Je sais qu'il existe un film traitant de la pratique des nuances de gris, mais je ne suis pas sûr d'y trouver mon bonheur Donc je repropose à votre sagacité et à vos critiques également mes 2 dernières images avec le filtre IR685 : Je trouve la définition moins bonne sur cette dernière, mais je vous la montre quand même. Et puis aussi, je les ai colorisées avec les images couleur prises au même moment : Et là, j'ai pas trop forcé sur la couleur Bonne soirée à vous, AG
  25. 2 points
    C'est pas catastrophique : Ce qui est compliqué dans l'inpainting (avec une seule image) c'est de reconstruire la texture en tenant compte des similarités existant dans l'image. Dans EVA, j'utilise cet algorithme pour reconstruire éventuellement un ou l'autre patch de 8x8 pixels quand la qualité n'est pas suffisante p/r aux patchs voisins mais c'est rare. Pour comparer avec ton image, j'ai réduit l'ensemble à 70% :
  26. 2 points
  27. 2 points
    Bonsoir, Je viens de traiter une autre série d'images du 23 avril et le résultat est un peu meilleur, voir l'image en cliquant sur le lien ci-dessous! Bonne nuit Christian Lien vers l'images à 100 % cliquez dessus: http://www.image-heberg.fr/files/15255555881099570046.jpg
  28. 2 points
    Je vais vous expliquer quelques trucs les amis:-). C'est vrai que je les fais pour l'image en SHO sur la Statue de la Liberté, mais je vois que cette image sur NGC3199 pose quelques questions:-). Comme le dit l'ami Thierry, c'est pour discuter:-). HaOIII 50/50-Ha OIIII OIII.: ca veut dire que la couche L est réalisée simplement par la somme des couches Ha et OIII. Et les couches R, V et B sont appliquées suivant l'ordre Ha, OIII et OIII. Concernant la couleur de l'OIII, oui, l'OIII est entre le bleu et le vert. C'est une des représentation possible (nous l'avons appliqué sur Pencil Nebula par exemple) est une répartition a 100% du OIII sur la couche V et 1000% sur le Bleu. Mais en fonction des objets, j'ai une autre façon de faire, qui consiste bien à partir du base 100% OIII sur le V et 100% OIII sur le B. Mais par la suite, je diminue assez fortement le vert et je le décale légèrement vers la gauche. Le résultat donne une image en 3 couleurs: Le rouge représente le Ha (classique) Le Bleu représente l'OIII (classique) Le Brun allant jusqu'à un léger dorée représente des zone avec une répartition plus ou moins importante du mélange Ha OIII. Je préfère cette méthode quand il y a un mélange important entre le Ha et l'OIII. Ca donne une image plus "lisible, sinon, on aurait uniquement 2 couleurs sur la nébuleuse. A l'opposé sur Pencil Nebula, le mélange était peu prononcé donc le choix s'est porté sur une représentation plus classique avec un OIII plutôt vert/vert émeraude. Si nous avions présenté NGC3199 sous ce modèle, nous aurions eu un vert très pâlot, tout sauf vert émeraude, à cause du mélange importante des couches Ha et OIII. En fait, quand que traite une image en HaOIIIOIII, je teste les deux réglages et je choisi celui qui me semble donner le résultat le plus riche. Apres les goûts et les couleurs, c'est une autre histoire, là c'est a chacun de voir:-). Voila pour les explications les amis!!! Bonne astro!!! Le JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi
  29. 2 points
    GO WEST ! Au 4 mai 2018 (sol 2040) Curiosity a continué son voyage vers l'Ouest en longeant le flanc Nord de la crête "Vera Rubin" sur 41 mètres. Sur cet emplacement le laser ChemCam a été utilisé sur un bloc de substrat rocheux finement stratifié et sur une veine de sulfate blanc collé sur le côté du bloc. Puis la Mastcam a collecté des données multispectrales complémentaires sur ces deux cibles, leurs surfaces ayant été débarrassées de la poussière par le souffle des tirs laser. En effet, grâce à un jeu de filtres allant du visible à l'infra­rouge, les MastCam peuvent réaliser des analyses multispectrales des roches et des sols permettant de révéler leur nature. Avec les MastCam Curiosity possède deux yeux, un œil gauche et un œil droit, séparés de 25 centimètres et montés sur le mât du rover à 2 mètres environ au-dessus de la surface du sol. Une suite d'imagerie MastCam a ensuite été réalisée sur un ensemble de blocs du substratum comportant des textures de surface distinctes. Enfin les Navcam devaient rechercher les "diables de poussière", avant et après le nouveau déplacement prévu du rover. À la recherche d'une zone propice à un forage, le 5 mai 2018 (sol 2041) Curiosity a poursuivi sa route sur environ 14 mètres vers l'Ouest en visant une belle étendue de roche qui sera examinée dans le plan d'activité du week-end à venir POSITION AU 5 MAI 2018 (SOL 2041) : CONTEXTE : HAZCAM AVANT - 5 MAI 2018 (SOL 2041) : HAZCAM ARRIÈRE - 5 MAI 2018 (SOL 2041) : NAVCAM - 5 MAI 2018 (SOL 2041) : MASTCAM - 4 MAI 2018 (SOL 2040) : MOSAÏQUE du flan Nord de "Vera Rubin" avec la caméra RMI (Remote Micro-Imager) de l'instrument ChemCam (en imagerie longe distance) – 29 avril 2018 (sol 2036) Robert CHARBONNEAU :
  30. 1 point
    Because je viens de choper une 120 ed...... et puis je fais de mal à personne, si???Je posterai une ptite photo dès réception
  31. 1 point
    Superbe, j'adore. Bravo Thierry
  32. 1 point
    Bonjour Michel et Laurent, Oui, l'explication est très claire, merci beaucoup! Il y a aussi d'autres variantes, dont une que j'utilise parfois: R -> Ha pur V -> OIII pur B -> OIII 80% + Ha 20% (le pourcentage d'Ha peut varier à la baisse). La raison est que lorsqu'on a du Ha on a aussi du Hb, lequel rayonne à 486.13 nm. Ça le situe plus dans le bleu que le vert. On cherche donc à l'émuler par le Ha en petites proportions dans le bleu. Daniel
  33. 1 point
  34. 1 point
    A noter aussi un livre dont parle Guillaume Cannat à la fin de son papier, mais que je signale particulièrement ici pour celles et ceux qui suivent ce fil : Présentation de l'éditeur : Le voyage vers d’autres mondes commence 1995. La découverte de la première exoplanète autour d'un autre soleil est un choc. 51 Pegasi b est deux fois plus grosse que Jupiter et l'année y dure une centaine d’heures ! Les astronomes sont confrontés à un monde qui ne peut pas exister… 20 ans plus tard, la recherche bat son plein et la diversité des mondes extrasolaires s’avère absolument extravagante. Planètes-océans, systèmes planétaires ultra-compacts, géantes qui s'évaporent et même planètes à trois ou quatre soleils peuplent désormais le ciel… Mais à quoi ressembleraient les exoplanètes si on pouvait les observer comme on observe la Terre ? Que verrait-on si on pouvait les survoler avec une sonde spatiale, fouler leur sol (pour celles qui en possèdent !), ou naviguer dans leur atmosphère ? Donner à contempler ce qui ne l’a jamais été : c’est ce défi qu’ont relevé avec passion David Fossé et Manchu. Ils unissent ici leur talent pour permettre à tous les amoureux de l’espace de décoller vers 14 de ces mondes, tous plus surprenants les uns que les autres. Ce travail de synthèse des connaissances sans précédent sur un sujet majeur en astronomie, formidable cocktail de rigueur scientifique et d’imagination, fascinera tous ceux qui ont un jour rêvé d’ailleurs en levant la tête pour regarder les étoiles. Ce qu'en dit Guillaume Cannat : Un livre pour donner à voir les exoplanètes Je vous avais présenté l’année dernière une campagne de financement participatiflancée par David Fossé, rédacteur en chef adjoint du magazine Ciel & Espace, et par l’illustrateur ou Space artist Manchu. Cette campagne a été un succès, les participants ont reçu l’ouvrage exoplanètes il y a quelques semaines et celui-ci est à présent proposé en librairie par les éditions Belin. Des milliers d’exoplanètes de toutes tailles ont été découvertes au cours des deux dernières décennies, mais nous n’en avons vu aucune ! Elles sont trop éloignées et se limitent souvent à de petites fluctuations dans la courbe de luminosité d’une étoile. Pourtant, en épluchant les articles scientifiques et en décryptant les données collectées par les astronomes, David Fossé et Manchu nous montrent ce à quoi pourraient ressembler 14 de ces planètes extrasolaires. Les peintures de Manchu sont superbes, réalistes, mais pas hyperréalistes et aseptisées, et les textes de David Fossé expliquent parfaitement ce que l’on sait aujourd’hui de ces astres. Il s’agit vraiment d’un beau dialogue et l’on prend autant de plaisir à feuilleter le livre pour découvrir les paysages extraterrestres de Manchu qu’à lire les passionnantes explications de David Fossé. Une très belle réussite à découvrir sans attendre ! Du 5 mai au 2 juin, la Maison de l’astronomie expose une douzaine de peintures de Manchu tirées du livre exoplanètes ; à voir si vous passez à Paris (33-35 rue de Rivoli).
  35. 1 point
    Hello; Sinon pour s'orienter dans le ciel, l'excellent Sky Pocket Atlas... ah! Serge en a déjà parlé... Sinon pour le matériel, je conseille : Observer avec une Lunette ou un Télescope de Christophe Blanchard et J.L Dauvergne, éditions Delachaux et Niestlé Choisir son Matériel d'Astronomie de D.Berthier, éditions Larousse Guide d'Observation du Matériel d'Astronomie d'André Van der Elst, éditions Vuibert.
  36. 1 point
    de rien Laurent c'était juste une réflexion que je m'étais faite en voyant ce bleu qui change de certaines autres de tes images je voulais savoir justement si tu aimais plus le bleu maintenant avec l'âge merci pour tes explications @+, Thierry
  37. 1 point
    Héhé, on peut même le faire soi-même avec du flex et un plotter de découpe amateur.
  38. 1 point
    Yo ! j'adore !!!! c'est étonnant avec la couche couleur, c'est autre chose vraiment intéressant.
  39. 1 point
    Tout à fait d'accord avec toi Alain , je les vois bien nos deux ' Loustics " nous ressortir des vielles animations des années passées , ben allons donc .......... Michel
  40. 1 point
    Ah, l’Ariège, un des plus beaux ciels de France ! Elles sont vraiment belles, tes dentelles.
  41. 1 point
    Magnifiques dentelles Philippe, bravo C'est fait dans le Périgord noir ? Bonne soirée, AG
  42. 1 point
  43. 1 point
    Bonjour, J'ai un gros rhume, et j'ai eu du mal à faire mon traitement.... je trouve qu'elle est mieux que la précédente avec une balances des couleurs plus juste. Bien sûr réalisé de jour, afin d'éviter une dispersion chromatique indomptable, quand au dessin même si ce n'est pas vraiment compliqué à réaliser un petit témoignage sur papier c'est bien sympa. Tiens pour une fois c'est le dessin qui reste en retrait par rapport, à l'imageur. Bon ciel planétaires & lunaire
  44. 1 point
    oui, je fait quelques trucs
  45. 1 point
    bonjour utilisateur assidu d'une fs 60 en imagerie ccd,je suis très curieux de lire tes impressions sur cette lunette.
  46. 1 point
    Le 2 mai 2018 (sol 2039) a d'abord été dédié à l'utilisation de la caméra RMI de l'instrument ChemCam pour une imagerie supplémentaire de la falaise verticale "Red Cliff" (le bord Nord de la crête "Vera Rubin"). Ces images RMI donnent une très bonne opportunité d'étudier des détails stratigraphiques à petite échelle dans des roches qui sont assez éloignées du rover. Ici des images du sol 2038 précédent : Ensuite Curiosity a roulé 43 mètres (avec reprise de la marche avant) en se dirigeant direction inverse vers le Sud-Ouest pour atteindre une zone où il est envisagé de forer. Il s'agit d'un terrain où s'opère la jonction entre deux unités géologiques : La partie Sud et la plus haute de la "Formation Murray", et la partie basse du bord Nord de la crête d'hématite "Vera Rubin". Le parcours s'est achevé sans encombre, suivi par la séquence standard d'imagerie de l'environnement autour du rover. Puis les NavCam ont recherché la présence de "dust devils" ou "diables de poussière" en parallèle avec les activités habituelles des instruments REMS et DAN avant que Curiosity en termine avec son 2039ème sol sur Mars ! Noter que le rover s'approche de la barre des 19 km : 18,93 km parcourus à la fin de ce sol ! POSITION AU 2 MAI 2018 (SOL 2039) : HAZCAM AVANT - 2 MAI 2018 (SOL 2039) : HAZCAM ARRIÈRE - 2 MAI 2018 (SOL 2039) : NAVCAM - 2 MAI 2018 (SOL 2039) : Regard vers le Sud et la crête. Le Mont Sharp apparaît encore La falaise de la crête se prolonge vers l'Est. Au centre de l'image ce cylindre recouvert d'une toile plastique de protection est l'antenne en bande UHF destinée aux communications avec les sondes en orbite (en particulier avec la sonde dédiée MRO) Vue vers les remparts Nord PANO NAVCAM DE Jan vav DRIEL - 2 MAI 2018 (SOL 2039) :
  47. 1 point
    Ma grosse lulu de l'observatoire de Rocbaron sous sa coupole. 232 mm doublet Zeiss F/D 11.6 fibre de carbone et Crawford moonlight motorisé et micro-focuser poids du tube optique 35 kg.
  48. 1 point
    vraiment magnifique toute ces lulu voici mon ancienne lunette Takahashi TOA 130 vraiment un super instrument.
  49. 1 point
    Mes précieuses (lunettes)... Autrement dit, une FC100DL et une FC76DCU/Q.
  50. 1 point
    Pour être complet je monte aussi sur la monture Unitron une lunette de 154 /1800 fabriquée par mon ami Gilbert Masse avec le concours de Norma pour les pièces usinées.