Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 12/15/18 in all areas

  1. 12 points
    Bonsoir à toutes et tous , Est-ce que ça va durer encore longtemps …………….? Polo , en veut toujours , alors on continue Newton maison de 400 , miroir Skyvision de 400 F/D 4 en Zerodur , Barlow Clavé de X2 , ASI 224MC + ADC PA , capture avec Genika Astro , traitement AS!3 et R6 . Mars en RGB le 10/12 à 18h13 TU , caméra ASI 224MC , Drizzle de 1.5 dans AS!3 . à 18h18 TU . Drizzle de 1.5 dans AS!3 . Gif de 7 images de 18h31 à 18h57 TU , caméra ASI 290MM avec filtre IR 742 . c'est pas fameux hein ? ********************************************************************************************************************************* Mars du 14/12 , juste une petite session par une soirée des plus froide que j'ai eu ……. pas loin de - 3°/4 ressenti au moins du + plus que ça c'est pas grave …… on y croit encore Mars en RGB le 14/12 à 17h32 TU , alors là ………. attention on à pas fait semblant , Barlow Antarès de X3 + Barlow Clavé de X2 + ADC PA + caméra ASI 224MC les images sont à la taille de capture , pas de bidouille où j ' ne sais trop quoi à 17h36 TU . une version B&W Iris , vite fait pour voir ……………. Michel
  2. 11 points
    Bonjour à tous Voilà donc la comète 46P faite vendredi dernier en Sologne après une journée de fortes pluies Sony A7m3 astrodon (1ere lumière) et Samyang 135mm f/2 sur monture Star Adventurer 65 poses de 30s à 800 iso Empilement stellaire et cométaire sous PixInsight et assemblage sous Photoshop. Champ : crop 100% a+ philippe
  3. 8 points
    Salut, J'experimente depuis plusieurs mois la pose rapide sur l'A7s avec l'excellent Siril, en attendant de vous partager mes résultats sur d'autres objets, voici l'animation que j'ai réalisé sur 46P en mode pose rapide: poses unitaires de 0.5s sur Dobson Orion XX16g (suivi alt-azimutal) à 1800mm de focale. Cette animation est le résultat de l'empilement de 8000 RAW groupés 40 par 40 (40*0.5s par image) , la rotation de champ étant compensée en soft par l'alignement avec Siril. Je n'utilise pas de PC pour l'acquisition, juste l'A7s en mode prise continue avec l'obturateur activé et le dobson en tracking classique que je viens vérifier toutes les 15/20minutes pour le centrage de l'objet. Grace à Siril, je peux automatiser l'ensemble à partir des 8000 brutes : preprocessing, alignement/empilement, posttraitement et assemblage final en vidéo, tout est réalisé exclusivement avec Siril et un script externe en Python. Je réaliserai d'autres versions à partir des brutes en jouant sur le nombre d'images par groupe , sur la résolution finale de l'image/vidéo et sur le post processing (MTF uniquement pour l'instant), mais je voulais déjà vous partager mes premiers résultats. Voici le fichier vidéo exporté : https://drive.google.com/open?id=1IpMefdUrbf-Ezi0rObA3fCp-BxBxSRh3 Merci à @Impla007 et @lock042_CyrilRichard Au plaisir d'en discuter avec vous, Fabrice
  4. 8 points
    Bonjour Les nuages étant revenus, je traite une image acquise il y a quelques jours, après avoir fait la comète P46. 20 poses de 5 minutes à 1600 iso avec le Canon 6D (refiltré Astrodon) au foyer d'une lunette Takahashi FS 152 mm à f/6. Traitement réalisé avec (l'excellent) Siril et retouches sous Lightroom. Patrick
  5. 5 points
    Bonsoir, J'ai tenté le coup lors d'une courte éclaircie. Ne disposant que de peu de temps, j'ai choisi l'asi 120 MM au foyer du newton et des poses de 2 s en raison du vent qui secouait le scope j'ai posé pendant environ 20mn puis les nuages se sont refermés. Les trainées discontinuent montrent qu'il y avait des passages nuageux fréquents. Et je ne parle pas de la pollution lumineuse... Bref, voici l'aspect de la comète et un désormais incontournable gradient rotationnel pour l'amplification des jets. ps. j'ai fait des flats et tout ça mais ça reste quand meme assez bof bof Glob
  6. 5 points
    Salut, Mercredi soir, ciel dégagé, donc pointage obligatoire de la comète, avec plusieurs optiques , j'ai pu faire 1h de pose (30 x 2mn ), ce qui m'a permis de faire quelques mesures sur cette comète, on commence par du très grand champ, pendant que l'EQ6 ronronne avec la 80ED, le Canon 700D + le Samyang 8mm, sont montés sur trépieds et en 20sec de poses, elle apparait timidement ! Puis avec le Canon 40mm STM + 700D, et 10s de poses avec les Pléiades et les Hyades On passe à la 80ED, 30 poses de 2mn, Canon 1000D alignement sur le noyau puis alignement sur les étoiles deux petites animations : on passe aux mesures, une addition des 2 positions de la comète puis en utilisant l'astrométrie (Astrométry.com ) , on trouve facilement sous Aladin l'écart entre ces 2 positions sachant qu'1 heure exacte sépare les 2 positions, et en connaissant la distance, distance 1ère position distance 2ème position on peut alors calculer sa vitesse assez proche de la réalité, [ ( 12039199x2xPI ) / (360*60 ) ] x 9.592 => 33591.7 km/h soir 9.33km/s Theskylive donne 10km/s soit 36000 km/h l'écart avec les incertitudes de mesures en relativement faible ! puis on passe aux queues de la comète, avec l'aide d'Iris et de la fonction gradient rotationnel, on peut aussi deviner les différents jets et aussi les mesurer, on part d'une image calibrée , et sous Aladin, on mesure l’écart entre 2 étoiles, il faut juste garder la même échelle pour les images suivantes , pour estimer la longueur des jets Belle activité pour une petite comète de moins d'1km de diamètre ! Daniel
  7. 5 points
    Bientôt le déploiement du seismomètre SEIS. Image Sol 18. Correction des couleurs par moi-même parce que je trouve que celles des images dites "brutes" très fadasses et mal balancées…
  8. 4 points
    Salut, j'ai pu profiter d'une eclaircie pour filmer les Géminides , j'ai utiliser ma 224mc avec un objectif de 12mm ( pas celui founie avec la camera). 2800 poses de 10s gain 300. J'etais present en debut de soirée et c'était assez impressionnant, normalement l'année 2019 serait excellente avec tout les voeux que j'ai fait!
  9. 4 points
    Bonne surprise météo pour cette nuit du 13/12/18... Un peu frisquet tout de même!... 14x1mn pour le coeur + 24x10mn pour l'ensemble (le tout en Ha 6nm). FSQ85 sur EM200 USD3, QSI583wsg, Lodestar, Maxim Le, PSD2 guiding, DSS, Photoshop, photoshop, photoshop.... Lieu d'acquisition : Romainville. . J'ai été jusqu'à la grue... Ça me rend un peu nostalgique. Ça a été ma 1ere astrophoto (en 2006), avec un 350D, sans ordi, pauses déclenchées les unes après les autres, monture Orion sky view Pro, sans guidage.
  10. 4 points
    Bonjour tout le monde. Depuis mai 2016 que je n'avais pas imagé. J'ai pas pu m’empêcher de sortir hier, mais avec du matos léger : - mon skytracker (qui n'avait pas servi depuis 2012 sur une autre visiteuse) - mon 600D couplé a un objectif canon 200mm que j'ai ouvert à f3.2 Le tout est traité sous Siril et Gimp. Un gros travail a été fait dans ce dernier pour que tout soit bien figé. L'image est le résultat de la composition de 65images de 64sec de pose + DOFs. Je vous joins également l'image faite en appliquant un petit gradient rotationnel que j'ai codé cette semaine dans Siril ;). Bien à vous Cyril
  11. 4 points
    De Phil Stooke (UMSF) Image saisie avant l'atterrissage, contexte local, où Phil a positionné très précisément la silhouette du lander tel qu'il se situe désormais.
  12. 3 points
    Bonjour à tous Avant quelques données plus techniques sur l'analyse du bruit du A7III (à la limite sans grand intérêt), j'ai voulu faire un test assez précis en me demandant si la résolution de 24Mp du A7III tenait la route face au A7s, sur mon Samyang 135mm ouvert à 2.0 (monture Sony) Les 2 boitiers sont défiltrés "Astrodon" Les 2 boitiers ont été utilisés la même nuit à quelques minutes d'intervalle Les 2 boitiers sont en configuration d'invariance iso : 3200 iso sur le A7s (invariance dès 2000iso), 800 iso sur le A7III (invariance dès 640 iso) Les 2 boitiers sont calés sur des poses de 30s (car je ne fais pas d'autoguidage) Images prétraitées avec BIAS, DARK, FLAT Le A7III est en RAW 14 bits non compressés et en mode silencieux Le A7s est en RAW 12bits compressés avec perte et en mode silencieux Alors que dire ? Prenons le Cygne et 4 zones égales (500x500 au A7III et 350x350 au A7s) Zoom 200% Et si je rééchantillonne le A7III à 12Mp (comme A7s) et un 30x30s sur le A7III car les pixels du A7s ont 2x plus de surface (mais mon but n'est pas de poser 2x plus longtemps avec le A7III) Prenons ORION Un HDR pour la saturation : meilleure dynamique pour le A7III puisque nous sommes à 800 iso contre 3200 pour le A7s Et d'autres ROI Star heater? NON TOUTES les étoiles (faibles) sont présentes sur les 2 boitiers mais sont plus fines sur le A7III car le Samyang a un excellent piqué CHERCHEZ celles qui manquent 😂 Maintenant, en attendant des mesures plus précises (RAWDigger est magique pour analyser les performances des APN), je peux affirmer que : le mode silencieux de l'A7s fait perdre 1 bit de dynamique. A 3200 iso, ce n'est pas un soucis Le mode silencieux, le mode normal, le mode BULB du A7III ne fait pas perdre de dynamique. Le "Star Eater" est présent sur le A7s uniquement en BULB (d'où l'utilisation de poses 30s (mode exposition). En bulb il est HORRIBLE Le Star Eater est présent sur le A7III dès 4s de pose mais sur un algorithme bien plus "light". Il ne s'aggrave pas en mode BULB. Les étoiles sont toutes présentes lors de l'empilement. Le A7III a vraiment un beau potentiel. Une meilleure ergonomie que le A7s et un mode liveView BOOST qui est plus sensible que le mode video 400000 iso 1/4s du A7s que j'utilise pour chercher et cadrer mes objets. L'alimentation USB (double port USB) permet de connecter directement un powerbank et une télécommande (timer) mais on peut aussi utiliser une fausse batterie de conversion 8V Bref : est-ce que je suis content de ce boitier ? Après une nuit d'hésitation (800iso, c'est sombre), les images parlent après traitement. Donc OUI ! Est-ce que le A7s est dépassé ? Bien sur que NON ! Philippe
  13. 3 points
    7 dessins : 8376 à 8382. Dobson 508/1920 Il fallait bien que ça arrive, cette dernière nuit avant le départ. Je dors jusqu'à minuit et quart et suis opérationnel à 1h, soit 10 minutes après le coucher de la Lune en premier quartier, que je voulais éviter. Le ciel est bien dégagé après l'orage de l'après-midi avec toutefois quelques nuages à l'horizon nord. Je commence par la planète rouge au généreux diamètre mais basse donc lourdement affectée par la turbulence. Observation 8376 : Mars dans le Capricorne. 631x. Yves du club d'Ivry et Bernard B. sont passés. J'enchaîne sur 3 nébuleuses planétaires des fiches de Michel Nicole, dans autant de constellations d'été différentes, Lyre, Dauphin et Cygne. Observation 8377 : PK55+16.1. 138x, 201x, 85x. Cette nébuleuse de la Lyre répond bien en Oxygène 3 mais pas du tout en HBêta où seule l'étoile centrale perce. Elle est soupçonnée sans filtre Oxygène 3 et confirmée avec, cette nébuleuse faible à très faible en Oxygène 3. L'étoile centrale reste visible avec ce filtre, et est notée faible sans filtre. Au filtre, elle semble un peu ovale à 201x, et ne révèle pas d'autres détails. Cette nuit s'avère plus sèche que celle d'hier, en conséquence le chercheur ne sera pas du tout embué, quel plaisir! Mars se couche à 2h30 dans l'Aups. Observation 8378 : PK59-18.1. 138x, 201x, 85x. Soupçonnée à 85x sans filtre, mais incertaine, elle se situe dans le Dauphin. Je la vois sûre à 85x et avec une bonne réponse au filtre Oxygène 3. Elle s'efface en HBêta. Elle supporte mal les forts grossissements, étant très effacée à 201x. Optimale à 138x, elle montre alors une forme de demi-cercle. Observation 8379 : PK86-8.1. 85x, 631x, 1262x. Elle a été repérée grâce à son apparence un peu floue à 85x et aussi en blinking Oxygène 3. Elle envoie un peu de signal en HBêta et crache bien en Oxygène 3. La turbulence moyenne à 631x m'encourage à doubler la mise mais elle devient mauvaise à 1262x. Cette nébuleuse du Cygne a vraiment une forme bizarre, qui évoque une galaxie spirale pour le tronc principal, avant de percevoir les 2 pointes opposées. Une sorte de petite bête à 4 pattes trotte donc là-haut! En Oxygène 3, les condensations internes s'affinent et ressortent mieux, et les pointes s'atténuent un peu. Je ne perçois pas d'autres détails, néanmoins c'est un petit joyau de découvert! J'observe une poignée de galaxies Arp dans la Baleine jusqu'à l'aube. Observation 8380 : IC298 et IC298A. 276x, 402x. C'est Arp 147 , le fameux "10 dans le ciel" de la photo de Hubble. Et une grosse déception pour ma part. Je comprends pourquoi j'avais échoué par 2 fois pour le voir. J'avais repéré sur une photo le cheminement d'étoiles pour arriver pile dessus. Et qu'est-ce que je vois au final? Déjà l'étoile repère à côté est VI1-2. L'objet est bien plus dur que ce que je croyais pour sa magnitude de 14.3, juste quelques glimpses d'une tache floue à la limite VI5, collée à cette étoile. 276x est le meilleur grossissement pour les repérer, 402x assombrissant trop le champ, l'oeil s'y perd alors pour accrocher l'étoile repère. On ne peut pas gagner à tous les coups avec le catalogue Arp! Observation 8381 : NGC145. 201x, 276x, 85x. Après la déception du 10 dans le ciel, je renoue avec une belle observation de galaxies Arp avec ce 19ème membre du catalogue. Considérablement faible à 85x, il explose de détails à plus fort grossissement, montrant sa barre centrale grumeleuse avec noyau vu par intermittences en vision décalée. Un bras VI2 s'enroule, un autre VI3-4 se déploie à l'est du noyau. C'est beau! Observation 8382 : NGC497. 85x, 276x. Je termine la nuit et ce séjour avec Arp 8. La galaxie est faible à 85x et diffuse dans l'aube. Dans ces conditions de jour naissant, ce n'est pas évident d'y voir des détails. Des chouettes restées silencieuses pendant la nuit noire se manifestent vers l'aube. L'humidité a fini par se manifester sur les affaires mais rien n'a atteint les surfaces optiques (miroirs ou lentilles). Je remballe la partie haute et le miroir primaire avant d'aller dormir à 6h. Au revoir, Valdrôme! Les prochaines vacances feront date, 2 semaines astro-australes précédées d'une semaine de visites touristiques au Chili, en octobre-novembre. Mais avant ça, les CROAs de ce bel été indien!
  14. 3 points
    bonjour, j'ai pratiqué il y a quelques années de "l'astro-balcon" en ville avec un mak 127 et avec pas mal de pollution lumineuse; En ville, les cibles prioritaires sont bien sur la Lune et les planètes mais il ne faut pas oublier les belles étoiles doubles brillantes et colorées (il y en a dans pratiquement chaque constellation) qui ne demandent pas un ciel noir, sans oublier les principaux amas ouverts (M34, M35, M44, le double amas…) qui restent observables en ville même avec un modeste instrument. Le fait d'habiter en ville réduit le nombre de cibles mais quand la passion y est on arrive à voir de belles choses. bon ciel
  15. 3 points
    bonjour à tous, encore une image en Ha depuis mon balcon niçois. lunette skywatcher 80ed asi1600mm cooled guidage au chercheur et asi120mc monture eq6-r traitement DSS et photoshop 38x5min soit 3h10 de poses le 10 décembre dernier en espérant pouvoir faire la couleur cet hiver mais pour ça je serai obligé de m'éloigner du centre ville! à suivre... bonne soirée
  16. 3 points
    bonsoir il refait beau chez moi, incroyable, non? , bon ciel aussi, pour vous, demain chez moi il flotte
  17. 3 points
    Pfffffffffuuu !!!.. Vous avez tous vraiment besoin d'un stage de rééducation intensive chez Mr Musk, vous en sortiriez transformés en future "espèce interplanétaire".. voire intergalactique… puis intermultivers aussi, pourquoi pas..
  18. 2 points
    2e image de samedi dernier ic348 et les 7 soeurs la même config que d habitude , traitée avec siril , et photoshop jai eu peur qu elle soit cramée avec des poses de 2mn mais bon c est passé
  19. 2 points
    Bonsoir Ma petite contribution sur la comète du moment. Pour une fois un ciel clair avec une Lune encore peu présente,c'est la bonne occasion de voir la belle. Première vision de la comète en début de soirée le 11 décembre ,observation faite au jumelles 7x50. Elle joue a cache cache avec ma cheminée mais au jumelles la vision est superbe. Deuxiéme dessin fait à la Lunette de 100 avec un oculaire zoom de 8x24 Baader. Belle vision malgré le peu de détails.pas de jets et autres flammèches . Finalement la plus belle image est faite au jumelles..... J'en profite pour regarder Mars qui montre encore quelques détails et Neptune toujours aussi ponctuel. Depuis le 11 décembre ......Ciel bouché. Dommage pour la Comète avec les Pleiades. Bonne soirée Laurent
  20. 2 points
    Petite éclaircie avant minuit le 10 décembre pour imager l'autre vedette du mois de Décembre ,la Supernova SN 2018 ivc dans M77 (toute proche ce jour là de la comète 46P !) Il est temps car en quelques jours elle a atteint la magnitude de 13.5 et diminue rapidement ,maintenant à M 15.5 ! Seulement 400x5s sous un ciel peu transparent et humide….et un pb de légère décollimation :-) l'image est cadrée sur la partie centrale de la galaxie qui s'étend beaucoup plus largement … mais très faiblement ! Mais quelle énergie libérée par cette étoile mourante à prés de 50 millions d'années Lumière !!! Bon voyage !n'oubliez pas vos lunettes de Soleil en arrivant LOL
  21. 2 points
    bonsoir une tite photo de andro prise le 11 dec en même temps que la tite loupiotte .......c est mon troisième essai de debutant donc mega indulgence du monde prof .........en tout cas sa commence a rentrer les Etoiles sur les cotés se font la gueule j ai recoupé puisque c etait pire en taille réelle , je pense que c est du a la lunette , (achro ; 80 /400 SW) faut surement un correcteur de champs , par contre je ne comprend pas pourquoi est ce que c est plus prononcé en haut a droite (bien visible sur la hoto non recadrée), normalement ce devrait être un peut le bazar tout le tour non?? avez vous une explication..?? bonne soirée
  22. 2 points
    Bonjour à tous un petit souvenir aussi de cette belle comète dans la nuit de jeudi à vendredi j'ai galéré pour trouvé un gifanimator et pas moyen de d'inverser le sens de la marche on a l'impression qu'elle descend en faite elle monte APN 350D 9X2mn N254/1200 Bon WE
  23. 2 points
    J'ai vu il y a quelques temps un court métrage SF ou le héros disait que des générations et des générations avaient contemplées les étoiles en rêvant d'y aller ... mais que celle qui y était arrivé ne rêvait que de retourner sur Terre ....
  24. 2 points
    Bonsoir tout le monde, Hier soir, j'ai aussi profité d'un moment de ciel dégagé pour tenter la vedette du moment Je l'avais tenté déjà la veille avec mon 200mm et réducteur 0.63 mais . . . malgré la carte . . . je ne l'ai jamais trouvée La mauvaise vue, l'âge sans doute, mais je cherchais une boule bleue/vert dans ce ciel vraiment magnifique ce soir là Et . . . rien de tel sur mon écran Alors, hier, j'ai changé de setup pour la lunette Televue NP101 avec son réducteur 0.8 et mon 350D derrière. Je me suis dit qu'avec plus de champ j'aurais sans doute plus de chances Sauf que le ciel était nettement moins bon, brumeux avec des nuages d'altitude. Mais . . . je l'ai trouvée ! Alors j'ai quand même fait quelques photos J'ai fait des séries de 60 sec qui ne m'ont pas donné satisfaction. Ce que j'ai obtenu de mieux, c'est avec une série de 15 poses de 90 sec à 800 ISO, traitée sous Iris puis PSP. Et fin de la récré à minuit, circulez, y a plus rien à voir Tout d'abord, un one shoot de 180 secondes avec le champ entier et pas trop vilain Puis un crop avec registration des 15 images sur les étoiles, faut dire qu'elle drope sacrément la gamine Enfin, un crop également avec registration sur la comète : Pour info, j'avais quand même fait une série d'offsets et de flats, mais j'ai eu la flemme de faire une série de darks ! Alors sur les 2 premières images, j'ai joué du tampon sous PSP pour virer les pixels chauds, mais les zigouigouis sont bien là sur la dernière car pas évidents à éliminer Voilà les amis, c'est pas le top ni la pode mais juste un petit souvenir de cette voyageuse J'essaierai de faire mieux une autre fois si la météo y met du sien Bonne soirée à vous, AG
  25. 2 points
    bonsoir à tous, ciel lumineux à cause d'une lune bien présente mais dégagé, donc direction la comète 46P 23 poses de 120s faites avec le 1100D muni du tamron 70/300 réglé à 100mm f5.6 sur staradventurer entre 21h16 et 22h32 HL. traitements iris et photoshop J'ai eu pas mal de déchets à cause de coupures électriques, et comme la SA était sur le 220V et pas sur piles.... donc pour la vue d'ensemble alignée par rapport aux étoiles, la comète ne fait pas un trait continu (réduction à 50%) : et pour les étoiles pareil, bien sur, si on aligne sur la comète (crop non réduit) a+ stéphane
  26. 2 points
    merci bertrand ! m merci daniel ! et on va continuer version astrosurface ; polo
  27. 2 points
    Climber sur UMSF nous donne à voir le travail qui est fait par les techniciens du JPL dans une reproduction de l'espace de travail martien sur lequel le sosie terrestre d'Insight s'affaire à tester les opérations de déploiements d'instruments. C'est un préalable incontournable avant d'entreprendre les mêmes opérations sur Mars. Ces tests se déroulent bien actuellement, ce ne sont pas des essais ayant eu lieu avant le lancement. La superbe image de Fourmi proposée dans son dernier post pourrait laisser penser que le positionnement de SEIS débute. Mais rien n'est moins certain. Du moins, le planning prévisionnel donne de cinq à six semaines après l'atterrissage pour commencer ce déploiement...
  28. 2 points
    Bonjour, Le 12 décembre, deuxième nuit claire par chez moi. Cette fois-ci, je fais qques km en campagne pour ne pas avoir à attendre la coupure partielle de l'éclairage public (23h30 dans mon bled). Sur site, température d'1°C mais le vent est glacial. C'est la première fois que je m'installe à cet endroit. J'ai constaté une légère dérive (pas d'autoguidage). Mauvaise mise en station et/ou un problème de dureté du sol. En effet, c'est dans un chemin caillouteux mais j'étais près du bord donc à la limite avec la terre... D810A - 70 mm de focale - 8 x 2 minutes de pose. Traitement avec Siril. J'ai un peu de mal avec l'interface. Après une dizaine de traitements, ca ira mieux Le déplacement de la comète est important mais la réduction de la taille de l'image le rend quasiment pas visible. J'ai aussi fait un alignement sur la comète. Il me reste à assembler les deux. La ligne rouge "horizontale" vers le bas de l'image est le passage d'un avion. Elle est visible à l’œil nu et je l'ai aussi observée aux jumelles. Jérôme
  29. 2 points
    Bravo Polo, vraiment tu ne lâches rien Belle perf Johann
  30. 2 points
    Bonjour à tous, Je vous propose la galaxie d'Andromède, prise en Octobre dernier au col d'Uglas, au dessus d'Alès. Monture GPD2 sans autoguidage, A7S non défiltré, 88 poses de 30s, 3200Iso, lunette fs60cb. Traitement avec Siril et fitswork. Grand merci à Colmic pour le très bon tuto et surtout pour les scripts. Ça fait gagner un temps fou ! Bon ciel à tous
  31. 2 points
    La cible de forage en passe d'être validée L’update du jour, 13 décembre 2018 (sol 2258) confirme que les observations faites hier 12 décembre sur la cible "Rock Hall" (entre autres les tirs lasers ChemCam sur trois endroits différents) ont donné l'assurance que cette roche avait une chimie et un caractère spectral compatibles avec les roches rouges de la zone géologique "Jura". Même si elle est poussiéreuse et recouverte de cailloux gris et rouges éparpillés, la dalle a l'aspect rouge et brillant associé à ces roches. Le plan d’aujourd’hui 13 décembre était axé sur la caractérisation de la cible de forage. Les galets éparpillés sur la dalle "Rock Hall" ont empêché l'utilisation de la brosse de dépoussiérage DRT.. Comme prévu le foret va appuyer sur la cible pour un test de "précharge" afin d'évaluer l'adéquation du bloc "Rock Hal" au forage. Le fait que nous voyions ou non une marque du foret sur la cible après le test de précharge donnera une idée de la dureté de la roche visée. L’équipe scientifique examinera soigneusement cette marque (ou son absence) afin de déterminer la probabilité de succès du forage. Avec MAHLI et APXS il est prévu de rassembler des données sur d’autres cibles d’intérêt sur et autour de la dalle "Rock Hall". Des tirs lasers ChemCam seront effectués sur "Cluny Hill", une cible située sur un voisin hétérogène et friable de "Rock Hall". PANO MASTCAM - 1,2 mb - 13 DÉCEMBRE 2018 (SOL2258) - Robert Charbonneau : NAVCAM - 13 DÉCEMBRE 2018 (SOL2258) : Imagerie MAHLI de "Rock Hall" ! MAHLI - 13 DÉCEMBRE 2018 (SOL2258) : GROS PLANS SUR "ROCK HALL" .. Des fossiles de coquilles d'huîtres, de moules etc.. un festival !
  32. 1 point
    Vends monture équatoriale allemande ASA Direct Drive Technologie modèle DDM 85 , charge utile > 65 kgs d'instruments sur pied colone court ou pieds Losmandy avec plaque d'adaptation. Comprends : Bloc RA et ses vis d'orrigine ASA avec 2 cables ASA d'alimentation por CCD et accéssoires Bloc DE avec alimentations pour CCD, Hub USB et vis d'orrigine ASA avec cable pour ventillation mirroir primaire, vitesse variable pilotable par logiciel Autoslew Plaque ASA pour fixation tube optique Barre de contre-poids longue ASA de 13 kgs inox 1 contre-poids ASA de 9 kgs inox 3 contrepoids ASA de 4.5 kgs inox Alimentation ASA 12 V suffisante pour tour alimenter Clefs d'accés ASA et codes pour Autoslew Clefs hexagonales ASA inox Colonne courte acier ( voir équipement dans sa coupole) fabriquée spécialement Matériel en bon état et opérationel utilisé sous coupole ou stocké dans des malettes étanches. Des vidéos et photos multiples sont disponibles. Vendu car changement d'activité professionnelle avec grand regrets, cette monture fut ma meilleure, elle m'a offert une excellente précision de travail et de fléxibilité, son utilisation est différente et nécésite un apprentissage différents des autres technologies á roues dentées, le "backlash" n'existe pas en Direct Drive, excellente aussi pour les suivis à vitesses cométaires et chasse aux astéroides. (vitesse max. 15 deg/s). Attention elle pése donc plutot à utiliser sur site fixe, je l'ai utilisé en "remote" plusieurs années sans probléme. A venir chercher en Haute Garonne, je préfère ne pas l'expédier. Curieux s'abstenir, merci.
  33. 1 point
    Bonjour Avant de partir en vacances j'avais fait quelques prises sur deux jours mais après un rapide test le léger astigmatisme du miroir avec la turbulence a rendu les petits cratères ovales. Déçus j'avais quand même sauvegardé les films sur un DD externe et complètement oubliés. Je suis retombé dessus et n'ayant plus rien à traiter je m'y suis attaqué. J'en ai quand même jeté pas mal mais faute de grive ... Voilà les résultats. Bonne journée. Luc Pour comparer la version faite au T1M trouvée ici : http://lihtbridge.aventures.over-blog.com/article-observatoire-du-pic-du-midi-telescope-de-1-metre-58213108.html J'ai envie de monter le 625 mm au Pic un de ces jours : Images non traitées du 17/07/2017 Une du 17/07/2017 qui n'avait pas été traitée :
  34. 1 point
  35. 1 point
    Et une petite inversion miroir pour le remettre sur pattes
  36. 1 point
  37. 1 point
    Alain c'est des brute d'apn il y a le script c'est simple avec
  38. 1 point
    Bonsoir Vincent, oui le fond ciel est trop sombre mais peut être que ça faire monter le bruit…;
  39. 1 point
    Toujours de beaux détails sur ces mini-Mars ! Daniel
  40. 1 point
    Je vends: - lunette FLT 132 William Optics, comprenant valise de transport à roulette 2500€ - Caméra monochrome SBIG CCD Camera ST-7-XME DUAL SENSOR avec valise Ha CCD-Filter compris dedans 900€ - Tripode : Vanguard tracker S professional tripod 200€
  41. 1 point
    Merci à tous, c'est vraiment très sympa @CASTOR78 Malheureusement, non, ni Gimp ni Siril ne sait « corriger » automatiquement la position de la comète par rapport aux étoiles pour obtenir une image brute de composition qu'il ne reste qu'à finaliser. Il faut impérativement traiter deux images séparément ; l'une alignée sur le noyau cométaire, l'autre sur les étoiles. Puis les recombiner ensuite pour obtenir un tel résultat. Et c'est là que les maux de tête commencent…
  42. 1 point
    Merci JP merci JF merci GG x2 merci Aalin merci Michel merci DFremond j'ai ajouté une video sur vimeo avec la totalité du voyage de la comete sur 3h et des poussieres et un gros plan sur le noyau. et un lien sur YT:
  43. 1 point
    C'est superbe ! Quelle finesse.
  44. 1 point
    Jolie M42, avec un coeur bien traité Johann
  45. 1 point
    Nan, pas de Mars pour moi, j'ai même pas eu l'envie de tester le C11 installé depuis 2 semaines maintenant sur cette planète... J'ai fait un peu de lune hier soir ( glagla ) et je guette la comète qui devrait être visible dans mon ciel pourri, j'aimerais bien la chopper autour des Pléïades, premier essai ce soir normalement avec le Sony A7s...
  46. 1 point
    Bonsoir, je continue de traiter mes images en retard, ici la nébuleuse planétaire bien connue Dumbell - M27 en 2 versions et 41h00 de poses. en HSOO et en SHO. j'ai également fait un petit crop sur l'étoile variable découverte au printemps 1991 (et qui donc n'est pas toujours visible sur les clichés) les fulls et les détails sur astrobin : M27 in HSOO M27 in Narrowband (SHO. Tous vos commentaires et remarques sont les bienvenus ;-)
  47. 1 point
    J'y connais rien, mais au vu de ton image, j'ai l'impression que tu as du appuyer des deux pieds sur certaines pédales de Photoshop… Je me demande si tu as pas abusé, par exemple, de "ton foncé/ton clair" en voulant montrer plus que ce que la photo peux donner… En tout cas, ça va pas, c'est clair. Mais ya du potentiel !
  48. 1 point
    Salut les gars, Pas de soucis Stéphane, c'est ton boulot ! Lock, oui je suis parti du gif, avec importation des 14 images dans Iris. La registration sur le noyau en mode auto mais avec un cadre plus serré de 128 pix sinon Ça ne marche pas à cause des étoiles.
  49. 1 point
    Excellent, on voit effectivement très bien 2 départs. Et bonne idée d'avoir codé le rgradient dans Siril !
  50. 1 point
    Excellent boulot Stéphane. Super intéressant. Jf