Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 01/11/19 in Posts

  1. 10 points
    Salut Un autre essai avec le CT16 Le 6 janvier dernier. Ça turbulait pas mal! Sauf que la transparence était bonne! Comme les nuits sont rare. j'ai shooté sur le Cône malgré la turbu! La voici CT16 f4 sur EQ8. QSI683wsg avec filtres Astrodon. HaLRVB=120-30-30-30-30 minutes Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6 & Astrnomy tools Bon visionnement! Martin
  2. 7 points
    Bonsoir, 2ème image sortie de l'ASI094 au foyer de la FSQ106, le tout sur la Losmandy GM811, guidage Lacerta. Le pilotage de l'acquisition par Astrophotography Tool, poses de 5 minutes à -15°c, traitement de l'image dans Pixinsight puis Lightroom. Total de 3h30 d'acquisition au total, insuffisant pour faire ressortir tout ce qu'il y a dans ce secteur; j'adore particulièrement le fourmillement de petites galaxies tout autour, des pétouilles pour @JB Gayet, tu en as déjà imagé de celles-ci? Désolé pour le reflet en bas de l'image, je ne sais pas d'où il provient?? Critiques bienvenues, Bon ciel Olivier la full: https://astrob.in/385160/0/ Les pétouilles dans les coins:
  3. 7 points
    ça roule là haut. Une image de Chang'E 4 par Yutu2
  4. 6 points
    Bonjour à tous, Voici une image de M96 faite l'une des rares nuits potables ces temps-ci. Après avoir imagé M77 (non traitée encore) j'ai dirigé le télescope sur M96. A ma grande surprise, comme pour M77, le coeur de la galaxie était cramé en 5mn, j'ai donc fait ensuite des poses de 1 minute, en luminance comme en couleur bin2. Je m'en suis donc vu au traitement pour profiter de toutes ses poses, et le temps de pose cumulé en luminance reste un peu faible : 6x5 + 48x1 minutes. 24x1mn par couleur. Ce nouveau setup se laisse difficilement dompter. Newton 253/934 (avec réducteur 0.73), CCD ICX814, échantillonnage 0.81". Traitement Iris + PS CS2. Nathanaël Cliquez pour la voir dans son champ d'étoiles!
  5. 6 points
    Bonjour, Voici la nébuleuse de la rosette qui m'a servi de test pour le nouveau miroir du newton entre 2 passages nuageux. A peine plus de 2 heures avec le filtre Ha , bien sure elle en demande plus et un peu de OIII ne lui ferai pas de mal. Vu la météo la suite n'est pas pour demain. Petit souci d'acquisition avec la couche bleue , le coin sup dt en a souffert. Bref , content du nouveau miroir. Par contre , dégoûté par la réparation des 2 lampadaires de ma rue qui étaient HS depuis quelques mois... Newton 200/1000 Moravian 8300 SGP , Pix et PS en Ha RHaGB Ha 300 sec x 27 RGB 180 sec x 9 ( x3) tout en bin 1x1 Astrobin Bon ciel,
  6. 6 points
    La descente et l'arrivée de la sonde Chang sur le sol lunaire le 3 janvier dernier ; C'est superbe :
  7. 6 points
    Et Yutu 2 photographié par Chang'E 4
  8. 5 points
    Bonjour, La FS60CB avec réducteur de focale cette fois, sur un grand champ d'Orion, pas de guidage, pas de filtre, a7s défiltré à 6400iso, environ 230 poses de 30s, sur la Staradventurer, pas de DOF. Difficile d'harmoniser l'image étant donné la différence de luminosité entre le coeur de M42 et le reste. Passage dans Pixinsight puis Lightroom. Bon ciel, Olivier
  9. 5 points
    ...et le débarquement du petit lapin :
  10. 4 points
    Et non, il ne s'agit pas du fier Orion! Seulement un petit intermède onirique adressé aux rêveurs qui foisonnent sur cette section, ô combien prolifique de somptueuses réalisations tirées au cordeau de la patience, de la maîtrise tant de la prise de vue, que des "traitements" Je l'accompagne d'une nouvelle poésie déclinée en vers octosyllabiques afin que cette petit musique accompagne autant que faire se peut, les images ( réalisées avec mon boitier favori à 400 iso, par une belle nuit d'été 2013 et qui s'ennuageait doucement, au ras de ma haie et du cerisier du voisin...je recycle! ) Amitiés
  11. 4 points
    Bonjour à tous Gamin, je regardais cette nébuleuse dans les revues ou dans mes encyclopédies et je trouvais cela fantastique, irréel et inaccessible. C'était un rêve pour moi...aujourd'hui il est devenu réalité. Pour la technique: asi zwo 1600mmc - SW equinox 80 - neq6 - guidage au DO - filtre zwo halpha 7nm - 50x300" et DOF - Pixinsight Une bonne base pour la couleur... Meilleurs vœux à tous avec de belles nuits claires.
  12. 4 points
    Les comètes explorées jusqu'à présent sont des boules de neiges cuites et recuites après des dizaines de passages près du soleil (si vous passez une boule de neige sale à la pyrolyse elle doit ressembler à la matière sombre des comètes explorées par des missions spatiales). Une comète dynamiquement neuve qui arrive du nuage de Oort peut très bien ressembler plus à Ultima Thule, d'autant plus qu'il semble que l'activité en surface soit bien plus importante au début que pour une comète ancienne... Les comètes explorées par des missions spatiales ne sont pas représentative de l'ensemble des comètes - c'est une vision très biaisée. Nicolas
  13. 4 points
    Bonjour, Aujourd'hui, toujours et encore tiré d'UMSF, image orbitale et précise du site d'atterrissage de Chang'e 4 par Phil Stooke : Et un fabuleux panorama haute résolution proposé par la CNSA et bidouillé par Explorer1 :
  14. 3 points
    La dernière de l'année du CDK 12.5" à Flagey (merci Laurent). La partie lumineuse de SH2-132 SH2-132 est une très grande zone HII (~3.2 kpc) faible en émission, située dans Céphée et est ionisée par 2 étoiles de Wolf-Rayet (WR-152 et 153) et une douzaine d’étoiles OB (étoiles chaudes et massives de type O ou B précoces qui ont une durée de vie courte et ne s’éloignent pas beaucoup de lieu de formation et émettent beaucoup d’UV). La distribution des gaz dans les environs de Sh2-132 peut être expliquée dans un scénario où les étoiles massives de la région sont photodissociées, ionisées et balayées par le puissant matériau moléculaire du nuage parental grâce à leurs forts vents stellaires et à leur intense flux de photons ultraviolets. La région très brillante en jaune vers le bord gauche est référencée IRAS 221187+5559 est un etrès forte source en IR et est une zone de formation d’étoiles. vers le centre de i’image on peut aussi voir quelques globules de Bock. WR 153 est indiquée sur la version annotée, mais WR 152 se situe en dessous de la zone bleue en bas à droite. Ha : 114*1200sec OIII : 48* 1200sec SII: 68*1200sec soit 76h. La full et les détails sur astrobin ici : SH2-132 with CDK 12.5" commentaires et critiques bienvenus ! ;-)
  15. 3 points
    Bonjour cette nuit j'ai imagé M42 avec Astrosib 500 F/2.8 Ha=1h15+OIII=1h30+SII=1h15 total=4h en SHO Ce soir je vais rajouter du Ha La full http://www.astrobin.com/full/385223/0/ Georges www.georges-chassaigne.fr
  16. 3 points
    https://www.telescopes-et-accessoires.fr/tarifs/destockage2019_1.pdf
  17. 3 points
    bonjour à tous et à toutes ! des conditions difficiles hier soir avec passage de cirrus , un jet stream de 49m/s et un vent de nord mais j'en ai profité tout de même , 15 jours de grisaille : on ne fait pas le difficile ! CFF300 f/d de 20 asi 224c as2 ondelettes iris + r6 au foyer : 17h40 loc au foyer avec drizzle x1.5 : avec barlowx1.6 + drizzle 1.5 peut-être une tempête en haut à gauche .......... à confirmer ! bon ciel ! polo
  18. 3 points
    Premier essai du Samyang 135mm F/2 monté sur A7S + filtre duo narrow band Ha / OIII. Haute Ariège à 1300 m sous un ciel excellent. 35 poses de 30 sec à 3200 iso, certes pas assez mais pour la suite ça promet....une optique excellente ! Traitement sous SiriL et CS6 Phil
  19. 3 points
    merci non, la réponse du magasin: "vous arrivez trop tard, deux pros, baroche et polo viennent de sortir d'ici, ils ont tout raflé, désolé, mais surtout ne le répétez pas
  20. 3 points
    Oui, mais quand je vois le titre remonter à la surface pour la nième nième fois, y'a un moment où j'ai envie de participer, et chuis bien obligé de rentrer dans cette foutue discussion pour apporter ma contribution. Voilà, c'est fait.
  21. 3 points
    Bonsoir la compagnie, Intrigante cette sorcière non ? juste à côté de Rigel. Canon 300 mm F/2.8 +A7S en hte Ariège (1300 m) 34 poses de 30 sec à 3200 iso, traitement sous SiriL et CS6 Phil
  22. 2 points
    Bonjour à tous, En ce début décembre qui n'est plus très ensoleillé, j'en ai profité pour faire un peu de démontage nettoyage sur... Mon nouveau C14, racheté à Jean Pierre Prost il y'a un mois. Un tube fabuleux, au pedigree impressionnant, dont la réputation n'est vraiment plus à faire. Autant pour nettoyer les optiques (à la façon de quand on prend les clés d'une nouvelle maison), que pour bien m'approprier le tube. Pas eu beaucoup à faire sur les optiques, bien entretenues et conservées. Merci à vous Sébastien et Jean-Pierre, les deux précédents propriétaires. Il y'a déjà des pages qui existent sur le sujet, mais voici tout de même ma petite contribution, pour ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure. Je n'ai pas pris autant de photos que je le voulais: dans certaines phases critiques, si l'on ne veut pas s'éterniser trop (sans se presser non plus), on ne pense pas forcément à la photo. L'opération complète m'a quand même pris treize heures réparties sur deux jours. J'ai simplement complété ci-après le mode opératoire que je m'étais préparé, en tout bon maniaquo-psychotique, pour ne rien laisser au hasard. Oui, ça a fait rire dans mon entourage... J'en profite pour remercier Jean-Pierre Prost, géniteur des modifications ingénieuses et qui rendent ce C14 unique, pour ses nombreux conseils et sa page sur les modifications de ce C14: http://www.astrosurf.com/prostjp/Modifications_C14.html A Jean-Luc Dauvergne, pour le tuyau fantastique qu'il m'a donné! Jean-Pierre Brahic et Fred Burgeot pour leurs pages web sur le démontage d'un C14, et le nettoyage optique selon David Vernet: http://jp-brahic.chez-alice.fr/c14_carbon_tube.htm http://fredburgeot.fr/Nettoyer son miroir.htm Et David, suscité, notre Maître polisseur national pour ses conseils toujours indispensables, son super Foucaultphoto et son avis sur ce tube! . Alors, le matériel nécessaire: * Une grande bassine * Paic liquide vaisselle * Eau déminéralisée (5L) * Eponge neuve Spontex, parfaitement dégraissée * Purosol, spray de 118ml (très petite quantité utilisée, mais ce produit est extraordinaire) * Rouleau de PQ Moltonel triple couches * Sachet de gants latex/ou nitrile * Scotch aluminium et mousse en rouleau auto-adhésive (pour fixation sondes) * Gaffeur rouleau large (pour écranter le secondaire) * Gros marqueur indélébile rouge * Outils (tournevis, clés allen américaines pour les 2 vis latérales supérieures de la lame...) * 2 serviettes éponge (au désespoir de Madame) * Lampe frontale chargée et piles de rechange Le pack nécessaire: Préalablement, des photos du tube, côté lame de fermeture et barillet, histoire de graver l'état initial On note sur le barillet, les 2 tiges moletées tirantes qui glissent dans deux tubes filetés poussants (optimisation Jean-Pierre!) permettant de bloquer le miroir primaire. Ainsi que les connecteurs (3 sondes et 2 ventilateurs) en l'air, la petite platine permettant de les raccorder pour alimenter/lire les sondes ayant déjà été retirée sur la photo Préparation de l'habitat: * Passage de l'aspirateur au sol et dépoussiérage des plans de travail * Rangement de tout le matériel ménager susceptible d'encombrer ou d'accrocher les pièces optiques une fois démontées (oui, la table de bar de la cuisine va servir aussi...) * Dégagement des passages entre le télescope et les plans de travail, pas de coin de couverture de lit qui peut accrocher un pied... (j'habite un studio, donc peu de place, il faut optimiser....) Préparation du barillet: * Débranchement les 5 fiches (3 sondes et 2 ventilos) du bornier après les avoir repérées par des numéros au marqueur (1 à 5) * Démonter le support reliant bornier et fiches * Démonter la prise d'aspiration pour laisser un bon gros passage vers les sondes de température * Démonter le bouton de mise au point: on tire le manchon en caoutchouc, puis on enlève vis centrale du bouton, et les 3 vis de maintien du sous-ensemble écrou-roulement * Identifier les vis/tubes taraudés de blocage du primaire et repérage (ex: marque rouge sur l'ensemble supérieur) et les retirer * Repérer préalablement les sondes au dos, même si elles ne seront pas remontées comme initialement pour un accès plus commode * Tourner le bloc primaire de +/- 45° pour amener successivement chaque sonde devant le gros trou d'aspiration, et décoller les sondes de température: Le bloc est prêt à être retiré du tube. L'opération est difficile car dans ces positions, le primaire est repoussé loin en avant (la tige de mise au point étant repoussée à l'intérieur du barillet) Une des deux sondes collée au dos du primaire avant son démontage: On rentre dans le vif du sujet: Démontage de la lame de fermeture: * Positionner le tube à l'horizontale sur un plan de travail, avec un gros livre dessous à l'avant (ça évite que la lame, une fois libérée de son serrage, soit verticale, par sécurité) * Dévisser la couronne de maintien (8 vis) . Le serrage est au contact, très doux * Retirer ces vis avec précaution (port de gants recommandé) et enlever l'anneau de serrage après l'avoir repéré en azimut * Sans rien toucher, faire un état des lieux du tour de la lame: pas de cales souples, juste 4 vis sans tête * La lame ne bouge pas en l'état : les deux vis de butée latérales sont légèrement serrées! * Reprise du serrage et serrage au contact: la lame se décontraint, elle bouge, on est soulagé! * Faire 2 repères au marqueur sur l'extrême bord de la lame, ainsi que la virole autour: un à 10h30, l'autre à 3h: * Par sécurité, faire également un repère sur le porte secondaire en azimut, à 12h Sur la photo, l'anneau de maintien de la lame est encore en position, avec son repère à 12h également * Empoigner le support secondaire fermement, et sortir délicatement la lame * La stocker dans un endroit sûr, posée sur un plan avec une serviette éponge intercalée * Penser à prolonger les 2 repères faits au marqueur rouge sur l'extrême bord de lame, sur la tranche Démontage du bloc primaire: * Positionner le tube à l'horizontale sur un plan de travail, pour éviter qu'il ne bascule à la désolidarisation du bloc primaire * Retirer le joint en caoutchouc de blocage situé dans sa gorge sur le contre-baffle. Les ongles suffisent Le moment délicat: * Saisir fermement le bloc par le baffle et juste le dégager du baffle du barillet: à deux mains c'est sans souci * Bien caler ses coudes, poser le bloc sur la tranche dans le tube délicatement, et l'incliner tout doucement pour aligner la tranche du miroir sur les 2 larges encoches à l'avant du tube (orientées 10h30 et 16h30) * Sortir le bloc primaire du tube en passant les bords dans les encoches Etat du miroir primaire: Le miroir présente une aluminure très saine, avec une grosse trace de coulure consécutive au précédent nettoyage, ainsi qu'un voile bleu gras général. Mais cela n'est visible que sous lumière puissante, et n'a aucune incidence optique Photo du primaire, face aluminée * Poser le miroir aluminure vers le bas sur un plan de travail, avec une seconde serviette éponge intercalée, et garder l'information de la position du miroir sur son support tulipe à 3 branches Photo du dos du miroir et du support tulipe: * Puis protéger l'extrémité de la tige de mise au point en revissant sa vis de butée Nettoyage du miroir primaire: Préalablement: * Enlever au maximum les traces de graisse laissées sur les 2 extrémités du baffle primaire * Bien essuyer la graisse à l'intérieur du baffe du primaire (bouchonnage envisagé au gaffeur des extrémités: abandonné: le gaffeur n'y colle pas) * Dévisser, en notant bien son couple de serrage, la bague de maintien frontale du primaire sur son support tulipe. Le serrage est doux: au contact * Ôter la cale en liège annulaire en retournant le bloc, elle glisse d'elle-même * Revisser les 2 tiges filetées dans les 2 trous du support tulipe arrière, de façon à obtenir, avec la tige filetée de mise au point, un appui dorsal 3 points, quasi parallèle au miroir (la tige de mise au point étant plus longue que les 2 autres) Le nettoyage, dans la baignoire (inspiré de la méthode David V., voir la page web de Frédéric Burgeot qui l'illustre parfaitement): * Positionner le bloc dans une grande bassine * Mettre une cale sous la bassine pour compenser l'écart d'horizontalité mentionné au-dessus, pour rendre la surface du miroir bien horizontale Le miroir dans sa bassine, avec un peu d'eau dans sa cuvette pour vérifier qu'il est horizontal: * Doucher le miroir à l'eau modérément chaude, abondamment et plusieurs minutes, et vider l'eau * Remplir la bassine d'eau modérément chaude additionnée d'un bon verre de Paic * Immerger complètement le bloc dans ce bain, pour finir de décoller les poussières, une bonne demi-heure * Vider l'eau et rincer à la douche abondamment, plusieurs minutes * Vider l'eau de la cuvette du miroir, et ajouter du Paic (bien zébrer la surface) * Faire monter l'émulsion avec les doigts en caressant et faisant de petits ronds, sans pression. Obtenir une mousse jaunâtre bien dense * Nettoyer en appuyant doucement de la pulpe des doigts, le coussin de mousse qui sépare les doigts de la surface, en procédant à des petits ronds. Cette étape dure quelques minutes * Bien rincer à la douche, modérément chaude * Faire couler l'eau déminéralisée à même la surface, un bon litre, et incliner le miroir pour la chasser. Le traitement hydrophobe à sa surface joue parfaitement son rôle * Préparer une éponge neuve, en la dégraissant au Paic/en la rinçant plusieurs fois * Procéder avec cette éponge à des passes perpendiculaires au rayon du miroir, en tangentant au plus près, mais sans le toucher, le baffle central * Essorer l'éponge entre chaque passe * Effectuer 8 passes: 2 passes (parallèles et se recouvrant) par azimut, répétées quatre fois tous les 90° * Vérifier à la lampe frontale l'absence complète de trace A cette étape, il reste encore des petite traces, en petits pointillés orientés comme les passes de l'éponge d'essuyage. Probablement des résidus gras Je recommence une seconde fois la procédure de lavage A l'issue, le miroir est beaucoup plus propre qu'avant lavage, même si quelques traces bleues sont encore visibles sous lumière vive par endroit Près du bord, j'essaye d'en traiter une petite au Purosol + lingette optique: la trace semble s'étaler mais ne disparaît pas! Je préfère ne pas insister plus, mieux vaut quelques traces restantes insignifiantes optiquement, qu'une détérioration irréversible de l'aluminure! Il faut bien garder à l'esprit aussi que contrairement à un Newton, l'aluminure d'un SC, par le fait que le miroir est collé à son support de façon définitive (le réglage optique en dépend), n'est à mon avis pas répétable sur le miroir d'origine!! Après 2 passes de nettoyage successifs, j'estime qu'il est temps d'arrêter là, le parfait étant l'ennemi du très bien! Le résultat, à comparer avant et après (je remets les deux photos, même si l'éclairage n'est pas identique): l'aluminure est bien plus propre!: * Séchage pour la nuit aluminure vers le haut (pour le volume entre baffle et miroir pouvant emprisonner de l'eau), en sécurité sous la bassine préalablement bien séchée Nettoyage du barillet, pendant le séchage du primaire: * Passage à l'aspirateur des ventilateurs démontés, et de l'intérieur du barillet On note quelques petits scotchs internes qui sont là pour sécuriser les vis de fixation des poignées du tube, bien vu! * Remonter les ventilateurs et leurs capots + filtres Séchage complémentaire du primaire: Malgré les précautions prises (une nuit de séchage), le premier retournement du primaire fait sortir de l'eau entre le miroir et le baffle! Cela gorge dans un premier temps le joint en liège de sa bague de serrage sur le baffle, préalablement remontée Puis l'eau dégorge malheureusement tellement du joint en liège qu'elle finit par couler sur l'aluminure... Heureusement, la surface du miroir est parfaitement propre, et quelques simples passes de l'éponge de finition suffisent à effacer cet incident... Astuce pour éviter des coulures résiduelles dues au volume d'air entre miroir et support, qui retient l'eau du bain: * Retourner le miroir après avoir intercalé des morceaux de Sopalin, scotchés autour du baffle primaire, et qui rentrent dans l'interstice miroir baffle. Laissé s'égoutter une bonne heure Le montage: Je recommence une seconde fois la manipulation avec un cylindre de sopalin autour du baffle, plus facile à positionner sans toucher l'aluminure, et qui rentre dans l'interstice, en laissant sécher dos en haut un moment Il aurait fallu faire sécher le miroir ainsi pour la nuit! Le nettoyage de la lame: * Préalablement, inspection le miroir secondaire Il est bien propre et sans poussière, pas besoin d'y toucher: * Protéger la surface du secondaire avec des bandes de gaffer jointives fixées autour de son support * Souffler à la bombe, tenue bien verticalement, la première surface de la lame à nettoyer * Pulvériser l'Ajax Vitre sur la surface, plutôt à l'extérieur et sans aller mouiller l'intérieur de la lame côté support (il y'a un joint liège de chaque côté) * Procéder à des tamponnages (appuyer et relâcher, sans course sur le verre) avec du papier toilette Moltonnel imbibé d'Ajax * Répéter de nombreuses fois cette opération, en intercalant des étapes de soufflage à la bombe d'air sec, tenue verticalement Le tamponnage: * Ensuite, les poussières ayant été décollées et chassées, pulvériser l'Ajax Vitre sur la surface et nettoyer avec du papier toilette, en procédant à des passes variées, ronds, ou du centre vers le bord * Penser à renouveler au maximum le papier toilette La finition du nettoyage de la lame: * Port de gants obligatoire: pulvériser le Purosol directement sur la surface (2 pschitts suffisent, le Purosol étant très mouillant!) et essuyer avec une lingette optique sans fibre, en procédant à des passes en ronds, puis du centre vers le bord * Quand le Purosol s'est évaporé, souffler pour embuer la surface, et continuer le travail à la lingette, pour effacer les quelques traces résiduelles Le résultat est parfait, il ne subsiste aucune trace! * Recommencer les mêmes opérations pour la seconde face * Cette étape terminée, mettre la lame en sécurité, posée sur un plan de travail, sur une grosse serviette éponge Remise en place du bloc primaire: * Il est impératif à partir de cette étape de manipuler le bloc primaire avec des gants * Revisser la bague de serrage et son joint en liège, à couple doux, comme elle était montée * Vérifier l'absence de suintement/gouttes par le joint liège quand on retourne bloc aluminure en bas * Graisser l'intérieur du baffle primaire * Poser le tube en position horizontale sur un plan de travail * Vérifier que le baffle du barillet est bien immobile par rapport à celui-ci * Vérifier qu'il y'a assez de graisse sur le baffle du barillet * Réintégrer délicatement le bloc dans le tube par les encoches. Attention, dès que le miroir est complètement rentré dans le tube, encore incliné sur sa tranche, son bord n'est pas loin de l'extrémité du baffle barillet... Faire attention que son bord ne vienne pas heurter ce baffle! * Effectuer une rotation à 90° du bloc et le ré-enmancher sur le baffle barillet * Effectuer des rotations du miroir pour uniformiser le film de graisse * Remonter le joint torique de sécurité * Fixer les sondes: elles sont positionnées en regard du trou d'aspiration (plus commode), contre une même nervure du miroir, à 5 cm d'écart. Elles sont isolées du scotch alu par une petite couche de mousse adhésive et reposent à même le verre Fixation des adhésifs, sondes encore sorties du barillet: Les sondes en place: Les fils sont également immobilisés pour reprendre l'effort dû à leur mouvement lorsque le primaire se déplace sur son axe: cela évite aux sondes de récupérer cette tension mécanique. Astuce Jean-Pierre! * Puis remonter l'ensemble du bouton de mise au point, ainsi que des 3 vis de blocage, sans les serrer * Revisser les tiges et vis de blocage du miroir * Serrer les 3 vis du système de mise au point (cela bloque définitivement la rotation du primaire) * Rebrancher le cavalier bornier, et les 5 fils de sonde au bornier * Remonter la prise d'aspiration et ses filtres Le barillet complet: Remontage de la lame: * Tube à l'horizontale sur le plan de travail avec une cale livre à l'avant * Souffler à la bombe à air (tenue bien verticale) les poussières éventuellement re-déposées sur le primaire: il doit en être exempt! * Préparer la lame: la poser à plat face interne vers le haut et souffler à la bombe d'air (tenue bien verticale) les poussières: sur la lame et le secondaire * Avec des gants, saisir la lame et la repositionner délicatement dans le tube en azimut conformément aux repères. Prendre une photo * Visser les 2 vis de butée latérales supérieures, juste au contact: revenir d'une infime fraction de tour de clé dès qu'on commence à sentir une résistance au serrage * Repositionner l'anneau de serrage, et positionner les vis sans les serrer * Serrer ensuite en croix les 8 vis, juste au contact * Veiller à disposer ultérieurement du déssicant à l'intérieur du bouchon du porte-oculaire, pour dissiper toute humidité résiduelle à l'intérieur du tube! Les manipulations sont à ce stade terminées, on peut procéder à une petite vérification une fois les élément en place, dans le tube sombre (floqué de velours noir), rien ne va nous échapper!! Contrôle final: Le primaire, éclairé très violemment, dans son tube sombre... montre encore des traces bleutées, faibles résidus gras tenaces Le miroir a vécu, le télescope a servi, et il vaut mieux laisser quelques traces plutôt qu'abîmer l'aluminure. Ces traces sont invisibles en éclairage doux, l'aluminure n'est pas oxydée, on s'en satisfera sans souci Deux photos montrant le primaire sous éclairage très violent. On y voit des traces bleutées, qui sont juste cosmétiques! Puis sous éclairage plus doux, le primaire: Et la lame, toute belle aussi: L'opération de maintenance est terminée, et elle totalement satisfaisante: ce C14 très bien entretenu a retrouvé son éclat après un petit lustrage!!! Et désormais je le connais à fond. Ne manque plus qu'un peu de beau temps sans turbulence... A bientôt! Simon
  23. 2 points
    Bonjour à tous!! Bonne année 2019!! Biensur nous vous souhaitons la santé pour tout le monde, c'est le plus important, mais aussi beaucoup d'astronomie, que le ciel soit étoilé et profond pour tout les astronomes!! Pour Janus Team, c'est aussi l'anniversaire tres symbolique du Dieu Janus. Nous ne nous permettrons pas de vous en rappeler l'origine, je vous donnerai simplement le chemin en fin de message pour retrouver notre petite histoire pour les plus curieux. Donc, nous vous avions promis depuis quelques semaines, pour cette date particulière, pour cette premiere journée de l'année 2019, une surprise. Puis nous avions précisés que ce serait une image exceptionnelle, surement la plus belle image de l'année 2018 que nous avions réalisés. Oh, nous savons que ce critère est tres subjectif, mais regarder bien le champ que nous vous proposons. Voici donc une image de NGC1808 et son environnement immédiat. Biensur il y a NGC1808 excentrée, magistrale et de toute beauté, mais le fond de ciel est tout aussi exceptionnel. Ce champ représente pour nous tout ce qui fait la richesse de l'astronomie, tout ce qui pousse notre passion depuis 30 ans... - Nous vous invitons à regarder la profondeur et le nombre de galaxies clairement définie. - regardez toutes les formes de galaxies possibles et imaginables, voir inimaginables d'ailleurs, tout le catalogue y passe ou presque. - regardez les détails dans chacune des galaxies du champs. - pensez que certaines des galaxies du champ, n'ont surement jamais été photographié. - essayer de vous imaginez cette espace en 3D en fonction de la taille et de la couleur des galaxies. - imaginez l'immensité de l'espace, l'immensité du vide aussi. - enfin imaginez tout le savoir qu'il nous reste à découvrir, alors que chaque galaxie peut offrir autant de richesse que notre voie lactée déjà immense pour les humains. Nous voulions, avec ces quelques mots surement maladroit, essayez de vous exprimer notre émotion devant ce tableau exceptionnel quand nous l'avons découvert lors du traitement. Ce n'est surement pas l'image la plus blingbling, mais elle est pour nous, sans le moindre doute, la plus belle de cette année 2018. Nous n'avons aucun doute! Quelques mots sur NGC1808: cette galaxie, située à environ 40 millions d’années-lumière, dans la constellation de la Colombe, est de type Seyfert. Son noyau tres actif, est riche en jets d’hydrogène et de poussière. Autour du noyau très lumineux on peut aussi observer une coquille externe. Cette forme particulière prouve que NGC 1808 est en interaction étroite avec NGC1792(en dehors de cette image). Cette interaction pourrait avoir éjecté des gaz du noyau de NGC 1808, déclenchant un foisonnement de nouvelles étoiles. Elle est d'ailleurs aussi tres riche en rayon X. Maintenant les informations techniques: Lieu : Haciendas des Etoiles au Chili. Observatoire JANUS Sud. Temps de pose: L en 9h00mn. 1h30 par couche R,V et B. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.3 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 1.9 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Enfin, pour rappel, vous trouvez une petite explication sur Janus Team et le dieu Janus ici: http://team-janus.astrosurf.com/index.php/histoire-du-team-janus/ Voici l'image, la full comme toujour via clic sur les fenêtres Astrosurf: Bonne et heureuse année à tous!! Amitiés a tous, et bonne astro! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  24. 2 points
    Salut, La petite monture Omegon minitrack LX2 (que j'appelle à présent tic-tac en raison du son qu'elle émet ) est bien conçue, mais on peut améliorer le pointage de la polaire, sans se ruiner ! Le viseur polaire d'origine est un simple bout de tube en plastique au travers duquel on vise l'étoile polaire, c'est simple mais pas trop précis, j'ai donc dessiné un nouveau tube pour le faire imprimer en 3D, celui se glisse à la place de celui d'origine, et recevra un stylo Laser, quelques images si cela peut intéresser les autres utilisateurs : le dessin de la pièce sous Google sketchup : le tube imprimé en 3D avec celui d'origine le montage d'origine le final Daniel
  25. 2 points
  26. 2 points
    Bonjour, Pour confirmer les défauts de mon précédent montage de la caméra asi094 sur la fsq106, voici la Rosette, en 40 poses de 5 minutes, à -15°c, guidage Lacerta sur GM811, acquisition Astrophotography Tool, traitement Pixinsight et Lightroom. Sur cette image, on voit bien ce que certains avait remarqué sur M42, défaut de mise au point et tilt... Je vais donc essayer de visser tout ça et de ne plus me limiter au coulant 2". Critiques bienvenues, Bon ciel, Olivier
  27. 2 points
    En tout cas il est productif !!! A ce rythme la on est sur Mars au prochain Noel
  28. 2 points
    oui ils ont bougé un peu, mais ils sont restés loin du Soleil. Si on avait un doute, il est levé par les photo d'UT. L'un des arguments forts aussi c'est la forme de l'orbite d'UT très circulaire, elle a donc été peu perturbée. On est belle et bien dans le congelo du Système solaire.
  29. 2 points
    Salut Paul, ouh là, elle est devenue toute petite cette Mars, super bien joué ! Là c'est sûr que je ne vais pas me geler le c.. pour obtenir un confetti nom di diou, c'est trop tard pour moi maintenant.
  30. 2 points
    comme polo, superbe, bravo ... ça va polo?
  31. 2 points
    très belle image olivier ! pollo
  32. 2 points
    Il y a moins en moins de choses, cela montre que OU gère de mieux en mieux ses stocks et ses forecasts
  33. 2 points
    Bonsoir J'ai pu enfin profiter d'une courte éclaircie mardi soir pour tester mon Minitrack LX2 . Cette petite monture a la particularité de fonctionner grâce à un mouvement mécanique d'horlogerie. Il suffit de la remontée pour bénéficier d'une heure de suivi, légère et compacte elle se monte sur un trépied photo et un petit tube permet son orientation vers la Polaire. Ne pouvant pas supporter plus de 2 kg de charge cette monture est destinée à la photo grand champ pour des poses unitaires de 30 secondes à 1 minute. Pour ce premier essai j'ai utilisé mon Fuji X-T1 et le Samyang 135 mm à F/2,2 à 1600 ISO. Au total j'ai cumulé 12 poses de 30 secondes, 5 dark et une dizaine de flat traitées avec les logiciels Sequator et Photoshop. On peut noté un léger bougé dû à la mise en station qui demanderait à être plus affinée avec le Samyang 135 mm.
  34. 2 points
    @polo0258 @Shaihulud Merci les gars!
  35. 2 points
    très jolie anim' Virginie Le méridien, la plaie de nos montures (et de nos softs; CCD AP ,pour moi, a de nombreux bugs lors des passages aller/retour du méridien avec un perte du module DirectDrive de la Paramount). JB
  36. 2 points
    A moi la millième réponse de ce fil !! Après le papier évoqué par Bob, un autre vient d'être mis en ligne sur arXiv ; Il ne comporte que deux pages mais c'est la première impression des scientifiques après avoir réceptionné les premières photos du survol d'Ultima T. Overview of initial results from the reconnaissance flyby of a Kuiper Belt planétésimal : 2014 MU69 https://arxiv.org/abs/1901.02578 extrait :
  37. 2 points
    une heure trente à se cailler, et la récompense souvenir de celle du 14 juillet 2016
  38. 2 points
    merci à Sauveur, JC, Toutiet, polo, baroche et Alain et oui, l'avion est bien là
  39. 1 point
    Wahou 230 poses ça parle pour le bruit et presque 2h et l'A7s pour le signal! bravo Olivier la région est transfigurée! le réducteur de la FS60 passe en full frame sur l'A7S? Christophe
  40. 1 point
  41. 1 point
    En effet ce n'est qu'un modèle réduit, mais on ne sait pas l'échelIle? Pas de documents communiqués par SpaceX J'ai trouvé ça : c'est une estimation pour le "starhopper" (à gauche, le demonstrateur) qui vient d'être construit Pour le Starship et Superheavy (le 1er étage) ce sont les derniers chiffres connus La fusée complète devrait donc faire 63+55 = 118m de haut Pour les hublots on peut douter qu'il y en ai autant...
  42. 1 point
    bonjour valère ! tu fais comme moi , tu barlowtes et le confetti grossit , faut pas hésiter pis michel y fait pareil ! paul
  43. 1 point
    David c'est un poulain de quelques millions d'années 😂 Jérôme sur mon écran elle n'est pas bruité, j'ai justement fait attention à ce point là...
  44. 1 point
    Une vilaine sorcière bien laide, bravo Tu auras compris que c'est un compliment, une jolie sorcière serait ratée Nathanaël
  45. 1 point
  46. 1 point
    Bien je vous souhaite une excellente fin de soirée, une bonne nuit et vous remercie pour tout vos messages. J'apprécie, vraiment.
  47. 1 point
    C'est un très joli champ! Bravo Philippe pour cette sorcière. Marche bien ce 300mm Christophe
  48. 1 point
    Superbe Effectivement, y a un poil de coma mais c'est vraiment peu de chose Mais dis-nous, après tout ce boulot en Ariège, t'as quand même pris quelques jours de congé ? Bonne soirée, AG
  49. 1 point
    Superbe! bravo Olivier
  50. 1 point
    Salut Bruno, tu trouveras le lecteur ici : https://sites.google.com/site/astropipp/ser-player#downloads Daniel