Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 02/20/19 in all areas

  1. 13 points
    Salut les amis, dans des conditions difficiles, j'ai voulu refaire une animation d'ombres sur la région de Grimaldi. Cassegrain 250mm + ASI120MC au foyer. Acquisition de 33 sers de 3000 images environ entre 0H10 et 2H40 local, ce qui fait une animation sur un laps de temps de 2H30. J'ai arrêté au 34ème ( corbeille ) car la turbulence devenait vraiment infernale ! Les espaces temps sont plus ou moins constants avec les aléas des conditions. Prétraitement avec AS3 : tri draconien de 200 images par film. Traitement sous Iris. - L'animation plan large à la taille de 100% ( 6 ips ) : - une animation en plan rapproché à 200% ( traitement plus fort, contraste et vitesse plus rapide de 8 ips ) : - Une autre à 200% : L'image la plus potable du lot semble être la N°15 ( champ intégral ) :
  2. 9 points
    Quelques images de la surface lunaire. Après de longs mois sans astro, ces quelques jours de beau temps, à partir du 14 février, m'ont permis de remettre mon petit observatoire en fonctionnement. Tube : C11 Caméra : Basler 1920-155 + Barlow 2x. Echantillonnage : 0.22" Films de 60s. Débit entre 145 et 165i/s. Traitement de 800 à 1000 images avec Autostackert3, ondelettes avec Registax6 et finitions avec PSE9. - Région de Schiller - Aristarque, Hérodote et la vallée de Schröter - Les Apennins et Archimède - La région de Clavius
  3. 8 points
    Bonsoir à tous, Petite Reprise Astro après 4 mois de sommeil Après la foison de superbes images de la Lune envoyée sur la liste cette semaine je suis enfin sorti de ma torpeur et j’en ai profiter pour réveiller mon bon vieux C14 qui était resté bien calfeutré dans son armoire tout l’hiver après ses dernières images de Mars du mois d’octobre….) Impatient après un aussi long temps d’attente je me suis précipité pour faire des images, sans contrôler la colim, mon tube était resté sans bouger depuis la dernière séance d’octobre, il n’y avait donc pas de raison quelle ai bougé depuis … (mon tube est très stable dans ce domaine) et pourtant j’ai du devant la difficulté pour réussir une bonne mise au point (c’était même impossible) me résoudre à contrôler un peu tout ça (faut dire qu’avec une Lune aussi haute… c’était pas trop difficile ;o) Et bien c’était complètement à coté de la plaque … même au premier stade (ça faisait longtemps que je n’avais vu une telle décollimation !!! sur mon C14 Après réglages … ça marchait quand même mieux (en disant ça je ne peux m’empêcher de penser à Bourvil … devant sa dedeuche complètement démantibulée après un choc avec la Rolls de DeFunes… s’exclamer « ben maintenant … elle va beaucoup moins bien marcher » ;o)))) Bon passons aux images C14 avec Barlow 2X Clavé (raccourcie) et ASI290 …. Oui je sais une focale de malade … Pour le traitement AS3 Registax un peu d’IRIS et Photoshop … bref que du classique J’ai beaucoup de films à traiter (et bien sur pas assez de temps …) aussi je suis pas sur que les images proposées dans ce post soient le meilleurs de cette soirée … mais bon je vais pas attendre l’année prochaine pour tout poster … alors on fera avec Sans doute un peu rouillé on devrait pouvoir faire mieux Première image la région Letronne Hansteen Billy (je n’avais jamais imagé ce coin) Seconde image : Aristarque Deux images de Gassendi (pour moi la vedette de cette soirée (un cratère que j’ai peu imagé mai qui m’a toujours attiré par son coté esthétique (tout comme son pendant situé de l’autre coté Posidonius) Gassendi et Mersene Gassendi et les fines rainures en haut à droite sur mon image Schiller Région de Schiller et Schickard Voilà .... Beaucoup d'autres images à traiter ... donc peut être un autre post à venir ;o) N'oubliez pas de double cliquer sur les images pour les voir en taille réelle
  4. 6 points
    Bonsoir à tous , Je me permets de poster cette image réalisée par une connaissance de ma région d'origine ( de mon gd père plus exactement ) Massif des Dolomiti di Brenta avec le campanile alto à gauche de la Lune Crédits : Filippo FRIZZERA
  5. 6 points
    Salut, Dans ma série de captures de galaxies sur 4 nuits, juste avant que la lune n'arrive (et que mon corps n'en veuille plus héhé) J'ai eu la chance d'avoir peu de turbulence, pas de vent et deux nuits bien "propres" pour celle-ci. Je suis satisfait de la finesse globale mais par contre, j'ai pas mal galéré pour réussir à faire ressortir quelques couleurs dans cette galaxie. Peut-être le temps de pose est-il trop court ? Ou est-ce le sujet qui serait "capricieux" ? - Tube - LX200 acf 12" - Reduce x0.75 Astro Physics (f2250mm) - Sony A7S Astrodon - 303 x 31s soit 2h31 à 3200ISO - Guidage ZWO 224mc sur DO - Traitements SIRIL (DOF) Photoshop CS6 Merci pour vos avis ARNO
  6. 5 points
    Juste pour participer, j'avais fais un essai hier qui était vraiment pourri, aujourd'hui c'est moins pire.
  7. 5 points
    Bonjour juste un beau ciel du matin, il a fait froid, mais ça se regarde
  8. 5 points
    Bonsoir, Un peu plus de 1° séparait Vénus de Saturne ce matin, au lever du jour … J'ai donc pris mon matériel photo et fait une halte en allant au boulot …
  9. 4 points
    Bonsoir Je l'ai gardée quelques jours que pour mes yeux maintenant je la partage avec vous. C'est la plus belle des 20 mn de calme que j'ai eu. Je ferai un post avec les quelques autres images plus tard. Profitez de cette image, je l'ai envoyée pour l'Apod on sait jamais. Bonne soirée. Luc
  10. 4 points
    Salut, dessin de la nuit passée, encore à la FS78 à 52X. J'ai appliqué une petite symétrie pour annuler l'effet du renvoi coudé. Toujours sympa, cet effet "splash" des éjectats, ainsi que les nombreuses nuances dans les mers, et le changement total de l'aspect de pas mal de formations. Fred.
  11. 4 points
    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/02/20/hippocampe-une-nouvelle-lune-pour-neptune_5425978_1650684.html https://www.spacetelescope.org/news/heic1904/ L'art et la manière de réexploiter de vieilles photos de Hubble pour découvrir un petit objet de 34 km de diamètre Neptune remise par la NASA sous les projecteurs… en attendant enfin l'annonce prochaine d'une mission vers "l'autre planète bleue" ? N.B sur le 2ème schéma ils ont indiqué le rayon à la place du diamètre concernant Hippo
  12. 4 points
    Bonsoir ça y est, elle déboule, gif à suivre
  13. 4 points
    Pleine lune du 19/02/19 avec un bel alignement ...
  14. 4 points
    bonsoir, Voila une dernière qui date du 16/02. Après j'arrete Glob
  15. 4 points
    Bonjour, une fois n'est pas coutume, l'année commence tôt pour moi. Comme il fait bien froid, j'ai voulu faire "facile" avec une caméra couleur et un tube Newton tout ce qu'il y a de plus classique, un bon vieux 150/750 de chez Sky-Watcher. Donc voici ma version du joli couple M97-M108 en ce début d'année. La full et les détails de prise de vue sur astrobin ou sur Facebook. @++
  16. 4 points
    Bonsoir à tous. Voici l'unique image 2019, il faut dire que le temps n'était pas de la partie et lorsqu'il l'était la lune était trop haute et trop à l'Ouest, c'est l'inconvénient des loggias et des balcons... Je pense que l'ami Jean-Luc Dauvergne a dû goûter à cela. Donc voici l'unique image, le reste était vraiment minable, mais j'ai quand même content de pouvoir reprendre les activités. J'ai traité assez dur, c'était mou-mou sur l'original, je me suis fait plaisir. L'ambiance de cette nuit là, je m'active avant que cela disparaisse dans le plafond la loggia ! Mon nouveau pied colonne Géoptik, qu'est ce que c'est agréable pour la MES, tout le contraire du trépied et plus d'amorti lorsque le TRAM passe ! Bon ciel à tous, profitez bien ! J'oublie les détails techniques : C14XLT, Zwo IMX 174MM + filtre rouge. 300 images stackées.
  17. 4 points
    18H25, j'y étais avec mon CANON et son 250 millimètre, Sur la colline du Lauragais, comme un chien attend son maître, Madame se levait encore embrumée, Puis, plus tard et plus haute dans le ciel, elle m'a regardé , Timide, je n'ai pas osé avec mon télescope la révéler,
  18. 4 points
    Canon 600D + Sigma 70-300 à 300 100 ISO - 1/250 e et 1/400e de s Philippe
  19. 3 points
    bonjour à tous et toutes ! quelques images encore parmi les nombreuses captures du 13 ,14,15 et 16 fevrier avec une turbulence croissante au fil des jours ! CFF 300 f/d 20 asi 178mm filtre rouge et ir 680 cliquez pour les full ! merci ! le mur droit à 70% Tycho : stadius: bon ciel ! polo
  20. 3 points
    Bonsoir la compagnie, Hier soir pleine lune avec le Newton 410 mm F/5.6 "maison" optique et méca + paracorr 2 + A7S. Pose de 1/1250 ème de sec à 100 iso. Mosaïque de 2 vues . Phil
  21. 3 points
    Bonjour à tou(te)s Au lever du jour, j''ai tenté de prendre le portrait de la belle; mission difficile....sur six films SER que trois images finales étaient "exploitables": ...dont l'image à 05h59 TU me semble la meilleure (moins mauvaise) du lot: Compilation avec AS!3, 25% de 8738 subs, ZWO ASI 224 MC: Capture Area=800x600 Colour Space=RAW8 Temperature=14,1 Gain=342 Exposure=0,010327 (96 fps) White Bal (B)=82 White Bal (R)=59 Brightness=80 TN 35 cm - F/D 5.3 + Barlow Baader 2.25x (F12 effectif) ; ADC; filtre UV-IR cut ...c'est pas encore top 😰....avec la grosse à 20 dégrées au dessus l'horizon et le filtre IR/UV à l'aube qui perturbe le bilan RVB 🌈, mais bien le 10 juin est encore loin 😅 , j’espère que le résultat vous plaît quand même..... Bon ciel, Jacques
  22. 3 points
    Une soirée d’animation entre Lune, Crèche et Comète En cette soirée de la mi-février, le ciel était superbement dégagé. Nous avons pu maintenir une animation astronomique à destination des adhérents de l’Université du Temps Libre de Bordeaux (OAREIL). C’est au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats que le rendez-vous fut donné. A cette date, la comète C/2018 Y1 (Iwamoto) venait juste de passer au plus près de la Terre. N’ayant pu jusque là la mettre sur son capteur, une des animatrices décidait, malgré la présence d’une grosse Lune gibbeuse, de l’imager. Ainsi, cela me permettrait de montrer la technique astrophotographique aux participants. C/2018 Y1 est une comète quasi-parabolique, découverte par Masayuki Iwamoto le 20 décembre 2018. Elle est passée au plus près du Soleil le 7 février 2019, et au plus près de la Terre le 12 février 2019 à environ 45 millions de kilomètres (0,3 UA). Sa période orbitale est de 1 371 années. La chance était avec l’astrophotographe car ce soir-là, du vendredi 15 février, la boule de neige sale était dans la constellation du Cancer et passait tout près de l’amas de Crèche. A la lunette, le champ serait trop réduit, elle prit la décision de faire du grand champ avec un objectif 90-300 mm et la monture StarAdventurer pour le suivi. A peine le temps de faire la mise au point, le cadrage voulu et le lancement des premières poses, que les premiers participants arrivaient. Au début, seule une petite dizaine de curieux était attendue. Mais très vite on s’aperçut qu’ils seraient bien plus nombreux. Dès leurs arrivées, ils étaient invités à stationner leur voiture sur le pré à côté du Monument, symbole de la résistance girondine pendant la seconde guerre mondiale. Ensuite, ils furent dirigés vers les instruments d’observation installés le long du fossé ouest. Quatre Dobson du diamètre 400 à 250 mm, une grosse paire de jumelles et une lunette les invitèrent à un voyage au-delà de notre ciel, au-delà de notre système solaire, à la découverte des beautés du ciel nocturne qui sont composaient d’amas d’étoiles, de pouponnières célestes et d’univers-îles. Cependant, la Lune ne souffrant d’aucune concurrence, elle s’imposait à nous et nous obligeait à la montrer sous toutes ses coutures, cratères et mers compris. Il faut dire qu’elle aussi invitait au voyage, à un voyage que l’on croit connaître mais qu’on redécouvre à chaque fois avec merveille. Un des animateurs, voulant tester une petite webcam, fit quelques acquisitions de l’astre sélène. Ces films plurent beaucoup aux participants de la soirée. Vers 22h, ce fut la pause chocolat chaud. Ceci permit de discuter, de découvrir les constellations et leur mythe associé et de faire de la découverte aux jumelles. Ce n’est que vers 23h que les membres d’OAREIL quittèrent le site d’observation. Le froid commençait à s’installer mais, pour nous, il était encore supportable. On décidait donc de rester encore un peu, au moins le temps de faire quelques poses supplémentaires sur la comète. Sur ces dernières, le fond de ciel était bien clair malgré le filtre CLS mais on y voyait bien la comète et l’amas de la Crèche. Vers minuit, il fut temps de ranger. Malgré une température qui restait positive, le câble de la rallonge électrique était légèrement givré. Alors que la Lune commençait à peine sa descente vers l’ouest, les astronomes amateurs, animateurs d’un soir, repartirent chacun de leur côté, satisfaits de cette soirée d’animation entre Lune, Crèche et Comète. Photos prises le 15 février 2019 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré avec filtre CLS au foyer d’une lunette Skywatcher 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 92 poses de 2 mn – 15 DOF – ISO 1600 – IRIS, Toshop, Camera RAW et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film
  23. 3 points
    2eme post mais dans le bon sens MICA
  24. 3 points
    Voilà la version dessin du rapprochement de mercredi dernier. Ce dessin a été fait pour la comète après le coucher de la lune (et avant pour la galaxie). J'ai sinon en champ plus resseré les 2 objets dessinés vers 23h50 UT le 13, mais avec la lune dont la gêne a été un peu atténuée avec un filtre polarisant, mais à cette heure là, seule le début de la queue était deviné... - T407mm x72 à 60km au sud de Paris le 13/14 février Nicolas
  25. 3 points
    Salut à tous En fait, cette petite session lunaire était accessoire, j'étais en train de tester l'autoguidage de mon antique Atlas EQ-G avec un Raspberry pi et Linguider. J'ai obtenu 5mn de guidage avec des étoiles (presque) rondes à 600mm de focale, avec une mise en station disons... très rapide Content j''étais !! Et j'ai profité que le matos soit de sortie pour shooter la belle Séléné @PETIT OURS merci à toi, content qu'elle te plaise @JC Merci, c'est toi qui est sympa @ValereL Oui, je suis une feignasse, j'ai tout de même tenté une mosa avec Photoshop, mais j'avais changé mon cadrage, donc pas possible. @ALAING J'ai le permis, mais trouvé dans un paquet de Bonux (blague des années 80) @polo0258 merci Polo, oui je suis assez content, il faut que je ressorte mon newt 200, mais il faut refaire la collim et j'aime pas ça @baroche Merci à toi Pierre-Alain, c'est sympa @Loup Lunaire Tu as raison, cela aurait été plus chouette, mais ça implique un sacré paquet de déclenchements à la main, et comme j'étais en mode feignasse 9Cv c'est bien aussi !! Beau ciel à vous tous Johann
  26. 3 points
    Essai sur la lune avec mon D750 et le 150/750 avec correcteur de Coma. Dur dur la mise au point. J'hésite toujours malgré le Line view...
  27. 2 points
    Bonsoir Ca commence a devenir TRES dur pour Mars, elle devient tellement petite, on dirait Uranus en orange. J'ai voulu tenter un dernier shooting, avec la 224, histoire de lui faire les adieux aussi: apres Uranus, c'est Mars qui nous quitte petit a peitt.. Film de 5 minutes de 18h09 a 18h14 , trois images faites avec 19% de 30000 images chacunes Setup habituel: flextube 305, televue 3X ADC qhy5III224C Bye bye la rouge!
  28. 2 points
    Cela faisait un moment que le C11 était remisé ... depuis Juillet dernier pour être précis. Et là je l'ai remis en place sur son EQ6. Du coup, j'en ai profité pour revoir la collimation, qui est accessoirement encore en cours (y'a du boulot ...) ! Du coup j'ai fait quelques plans serrés ... Le pole sud, toujours difficile à gérer l'éclairement 3 plans au filtre 23A (j'ai pas réussi à traiter le morceau manquant) un clavius au filtre vert, pas terrible, la turbulence ne permettait clairement pas l'usage de ce filtre Et un gassendi, le filtre R est nettement plus à son aise là ! C11, barlow, filtre divers (R, G Astronomik, Lumicon 23A), ZWO ASI 178MM Marc
  29. 2 points
    Les journées sont splendides en ce moment après un belle balade à moto sur la corniche des Cévennes , une magnifique soirée astro sur M45 les sept sœurs ou les Pléiades 30 pose de 200" à 400 iso , et la lune qui m’éclairait bien les pléiades en faisant monté le fond du ciel. Un gros casse tête pour le traitement . Et 15 celle du 15 Cordialement Lucien C8 350D 10 images 400 iso 1/640" 15 02 2019 AT 111/777 350D 12 images 1/1000" 400iso 16 02 2019
  30. 2 points
    donc compatible avec le 385 ou la 1600 puisque que la taille du pixel est identique ? Oui du coup Touptek et NBB: uniquement avec grandissement supplémentaire entre 1,5 et 2 Altaïr: trop chaud. Comme dit Valère, au foyer en effet, mais en sous-échantillonnage (convient pour la Lune en grand champ) ASI071MCPRO: très bien avec un grandissement de 2x pile (5x4,75=23,9) Pour un calcul simple et rapide, je rappelle toujours cette petite règle simple, multiplier la taille du photosite de la cam par 5 donne une évaluation assez juste du rapport F/D idéal minimum. Après on peut affiner avec des calculs d'échantillonnage qui sont un peu plus complexes.
  31. 2 points
    Content pour toi Alors finalement...quel set-up ? Je suis curieux
  32. 2 points
    Tiens y'a eu de la visite. Merci les gars ça va compenser le manque de nutel..biiiip Glob
  33. 2 points
    Bonjour à toutes et tous les soirées sont belles autant en profité comme nous sommes inondé de lumière , j'ai choisi ce bel amas ouvert qu'est Messier 44 , la ruche, la crèche et bien d'autres........ , en poses relativement courtes 31x 45" à 400 iso toujours à l'at 111 et le 350d , j'ai un peu bataillé avec les darks et les flats qui ont moyennement fonctionnés. Pour la lune idem one shot 400iso 1/500" Lucien
  34. 2 points
    merci Alain effectivement je n'ai pas voulu la retoucher c'est comme çà que je la voyais elle sortais juste au dessus des lumieres d'Ales , bon j’arrête la critique car ils on fait de très gros effort avec la rice Réserve de ciel étoilé des Cévennes, et continuent avec de très gros investissements sur les luminaires publics
  35. 2 points
    Au temps de l' argentique il était rare que l' on se contente d' une Barlow pour la haute résolution...On photographiait avec des rapports f/d de 40 à 100 voir plus quelques fois !
  36. 2 points
    Le premier pas est franchi, commande de mon instrument le 16/02/2019. l'envoi est programmer le 28/02/2019, j'ai hâte de recevoir mon tout premier setup A 47 piges bientôt il était temps.....
  37. 2 points
    Très belle image, mais elle est inversée gauche-droite...
  38. 2 points
    NGC 3198, nuit du 5 février 2019. Nerpio. C11 Edge HD, réducteur de focale Célestron x 0.72, ATIK 4000 MM, Paramount ME Logiciels CCD AP, MaximDL et Pixinsight (de type LRB sans PhotoShoping) Poses unitaires de 150 secondes. 30L 12R 12G 12B Image Plate Solver script version 5.1 =============================================================================== Resolution ........ 0.386 arcsec/px (drizzle x2) Rotation .......... 163.458 deg Pixel size ........ 7.40 µm Field of view ..... 24' 26.4" x 26' 12.2" Image center ...... RA: 10 19 55.154 Dec: +45 33 09.39 Image bounds: top-left ....... RA: 10 19 09.762 Dec: +45 17 06.52 top-right ...... RA: 10 21 23.140 Dec: +45 24 02.49 bottom-left .... RA: 10 18 26.693 Dec: +45 42 12.05 bottom-right ... RA: 10 20 40.980 Dec: +45 49 11.13 =============================================================================== NGC 3198 est une galaxie spirale de type SB(rs)c selon Holmberg en 1958, Sc C selon Simbad (2019) qui présente une raie d’émission. Sa distance est estimée à 14.5 Mpc. Ses caractéristiques en 1989 Elle est intéressante en ce sens qu’elle colle bien à la théorie de la dynamique newtonienne modifiée, (Modified Newtonian dynamics aka MOND). Dans le contexte de la dynamique newtonienne, la masse observable dans les galaxies spirales ne peut pas rendre compte des courbes de rotation planes observées dans les régions extérieures des galaxies. L'explication généralement admise de cette différence est la proposition selon laquelle les galaxies sont noyées dans un halo étendu de matière noire qui domine le champ de gravitation dans les régions extérieures (hypothèse de Trimble, dès 1987). En effet, dès 1933, Fritz Zwicky constatait un écart très important entre les vitesses des galaxies dans les grands amas, comparées aux modèles théoriques. Il proposait déjà que cet écart soit lié à la présence d'une source de gravitation non visible, c'est-à-dire autre que stellaire. En 1978, Vera Rubin constata le phénomène à une échelle plus réduite au sein même des galaxies, où les étoiles les plus éloignées du noyau galactique ont une vitesse angulaire trop élevée, ce qui est contraire à la théorie de la gravité de Newton (qui prédit que les objets plus éloignés ont une vitesse moindre). NGC 3198 en "argentique", dans les années 80 Courbes vélocimétriques en 1989 Une explication alternative à cette divergence est la possibilité que la dynamique devienne non newtonienne dans la limite des faibles accélérations. La proposition la plus réussie est la dynamique newtonienne modifiée ou MOND (Milgrom, 1983). Ici, l’idée est qu’au-dessous d’un certain seuil d’accélération (ao), l’accélération gravitationnelle effective approche SUA(ao.gn) où gn est l’accélération newtonienne habituelle. Cette modification donne des courbes de rotation plates asymptotiques des galaxies spirales et une relation luminosité-vitesse de rotation de la forme observée (la relation de Tully-Fisher, qui est plus ancienne, datant de 1977, mais validée par ce modèle). MOND repose donc sur une modification de la seconde loi de Newton aux accélérations très faibles, la clef de voûte de cette théorie étant que la deuxième loi de Newton sur la force de gravitation n'a été vérifiée qu'à des accélérations élevées. Mais si elle constitue une alternative au concept de matière noire, l’une et l’autre présentent toutefois des données observationnelles qui abondent dans leur sens respectif. Ainsi, on peut « observer » la matière noire par l'effet de lentille gravitationnelle, non expliqué par la théorie MOND. MOND semblait avantageusement modifiée par MOND/TeVeS, développée par Bekenstein en 2004, par une généralisation relativiste de MOND à travers la gravité tenseur – vecteur – scalaire (TeVeS). (Ses principales caractéristiques peuvent être résumées comme suit, Comme elle découle du principe d'action, TeVeS respecte les lois sur la conservation. Dans l'approximation en champ faible de la solution statique à symétrie sphérique, TeVeS reproduit la formule d'accélération MOND. TeVeS évite les problèmes liés aux tentatives précédentes de généraliser MOND, telles que la propagation supraluminale. Comme il s’agit d’une théorie relativiste, elle peut prendre en compte les lentilles gravitationnelles). Sauf que des données récentes (et notamment l’observation des premières ondes gravitationnelles par LIGO) supposent de découvrir un neutrino « lourd » pour valider MOND/TeVeS … mais c’est une autre histoire. Quoiqu’il en soit, NGC 3198 est marquée par la présence de gaz extraplanaire sur une épaisseur d’environ 3 kpc, avec une quantité estimée d’environ 15% de la masse totale et dont l’une de ses caractéristiques principales est qu’il semble tourner moins vite que le gaz proche du plan médian, avec un gradient de vitesse de rotation de 7 à 15 km/s/kpc dans la direction verticale (retard). Répartition totale du HI Malgré une incertitude sur son étendue radiale réelle, ce gaz extraplanaire semble être légèrement plus étendu que les régions où se forment les étoiles dans la galaxie (cf. imagerie Hα), bien qu’il existe une émission stellaire vers l'extrémité du gaz extraplanaire décelable. Carte de HI total (contours) superposée à une image en fausses couleurs HALOSTARS. Les contours représentent 0.1, 1,5 et 15 × 10^20 atomes/cm² La flèche correspond à la zone d'émission stellaire excentrée La galaxie présente un disque mince de HI étendu radialement sur une distance deux fois plus grande que le disque stellaire et que la couche extra-planaire. Enfin, il y un complexe HI très ténu au-delà du disque HI du côté nord de NGC 3198, avec une estimation de masse d'environ 5 millions de masses solaires. L'intérêt de la mise en évidence de ce gaz extraplanaire est de dériver des courbes de rotation plus étendues et dont les parties extérieures sont mieux corrélées au modèle MOND : Enfin, elle a présenté une supernova en 1999 qui présentait encore 5 ans après son explosion des vitesses d’éjecta à 1000 km/s. Sources : HI rotation curves of spiral galaxies. I. NGC 3198. K. G. Begeman. Astron. Astrophys. 223, 47-60 (1989). Supernova 1999bw in NGC 3198. B. Sugerman, M Meixner, J. Fabbri And M. Barlow. IAU Circ., 8442, 2 (2004/November-0) HALOGAS: extraplanar gas in NGC 3198. G. Gentile, G. I. G. Józsa, P. Serra, G. H. Heald, W. J. G. de Blok, F. Fraternali M. T. Patterson, R. A. M. Walterbos and T. Oosterloo. Astronomy and Astrophysics, volume 554A, 125-125 (2013/6-1) MOND rotation curves for spiral galaxies with Cepheid-based distances. R. Bottema, J. L. G. Pestaña, B. Rothberg and R. H. Sanders. A&A 393, 453-460 (2002) JB
  39. 2 points
    Malgré une turbulence qui revient , je ne suis pas mécontent de ma première image de ce cratère ! Voila les conditions de prise de vue : Antras Ariège 1000M d'altitude à quelques km en face de la frontière espagnole . Pollution lumineuse uniquement dans la vallée et un peu de l'autre côté des pyrénées. Mak 180/2700 SW sur AZEQ6 Barlow apo meade 2X, canon 6D avec eos movrec, registax 6 . Turbulence assez faible mais rapide.
  40. 2 points
    Ah, une nouvelle animation "ombres lunaires" par Valère ! Bien vu l'artiste Rêvons d'une nuit hivernale où l'on pourra imager 8 heures d'affilée sans trop de dégâts de turbulence (mais j'y crois pas). Claude
  41. 2 points
    Salut petit ours, ben moi la projection oculaire c' est quand je veux agrandir mon image primaire 3, 4 ou 5 fois sans acheter une Barlow qui coûte un bras...
  42. 2 points
    Merci à tous les quatre. C'est vraiment gentil, Olivier, mais ce n'est que de la traduction de publications accessibles, que j'essaye de synthétiser et qui, pour certaines, sont dépassées. Typiquement "MOND", qui est en plein bouleversement. L'idée est d'essayer de montrer que 1) ces publications sont souvent accessibles à un public un peu averti (sans bagage scientifique, il faut juste savoir faire l'impasse complète sur les chapitres "méthodologie", parfois extrêmement ardus voire incompréhensible - et ce malgré un passage en prépa pour moi et un DEA d'imagerie) 2) essayer d'"appliquer" ces publications à nos objets préférés et accessibles à nos télescopes. Faire un lien entre l'astronomie "pratique" et l'astronomie '"professionnelle" à travers sa partie théorique, en quelque sorte. D'autres font ça sous une autre forme et beaucoup mieux que moi, comme Emmanuel Conseil avec sa participation aux projets de détection/suivi de SN, pour ne citer que lui, ou la réalisation d'observatoires initialement dédié au remote pour les amateurs et qui finissent par installer du matériel loué par des universités. Autant de formes de passerelles qui gagnent à être développées pour notre intérêt à tous JB
  43. 2 points
    500 pages… disons que la matière existe, les images, tout le laïus sur le contexte très particulier de l'époque, la génèse et la conception du truc (Oppy et Spirit ont d'abord été envisagés en Lander !), les objectifs, les instruments, les détails des préparatifs, du lancement et du voyage de la sonde, de l'entrée atmosphérique et de l'atterrissage, du site, et enfin le périple du rover et tous les évènements et les découvertes qui ont jalonné cette épopée. Déjà c'est un gros boulot, mais surtout je doute fort qu'un éditeur accepterait d'imprimer un tel pavé, car on peut douter qu'il puisse trouver public assez large Je pense qu'un bouquin moins ambitieux avec un texte très synthétique et surtout les plus belles images de l'aventure des deux petits rovers serait plus attractif et mieux accueilli par le plus grand nombre..
  44. 1 point
    c'est quoi ton boitier baroche, et il est modifié? bonne nuit
  45. 1 point
    Oui Alain, Mais mon tube a besoin de 2 heures de mise en temperature, et je ne suis pas du matin.... Si ton tube couche dehors sous abri, ça va, sinon, c'est galere pour le sortir a 3 heures, le mettre en station, et attendre 2 heures pour les captures, en esperant que le temps ne tourne pas au vinaigre... Le soir tout est vraiment plus simple..
  46. 1 point
  47. 1 point
    tu t'amuses bien pour notre plus grand plaisir
  48. 1 point
    Bravo pour ces gifs l'image 15 est top JC
  49. 1 point
    bonnes images Il reste des trames sur les aplats -> FFT 2D dans fitswork ou filtre gaussien 0.3px pour les virer Glob
  50. 1 point
    Et pis tout les oppose. Y'en a un qui a tout mis en oeuvre pour échapper à l'ISF et un autre qui fait tout pour grimper dans l'ISS . Le second a une trajectoire ascendante , le premier une orbite au cirage! Entre celui qui verra plusieurs fois par jour le soleil se lever et l'autre qui vit son couchant au Pays du soleil levant, la vue ne sera pas la même ! Amitiés