Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 08/15/19 in all areas

  1. 14 points
    Bonsoir Apres les surprises constatées lors de ma precedente tentative d'animation a partir de vidéos dérotées avec winjupos, j'ai repris le travail des captures en utilisant des AP plus grosses dans AS3, sans dérotation, et je n'ai gardé que 5 % des images. J"en ai profité pour rajouter une capture de 21h35: le resultat est bien meilleur, et on voit deux petites tempetes claires tourner autour du pole Nord. En gardant 10%, c'est plutot en region tropicale que ça s'ameliore. En tout cas il n"y a plus l'artefact etrange de 22H16. Version avec 13% de gardé dans AS3. Et rééquilibrage de luminosité pour compenser des couches nuageuses d'altitude qui assombrissait certaines d'entre-elles. Ca commence à devenir sympa. En essayant de comprendre, je m'explique le mauvais résultat de la dérotation de flux vidéo avec winjupos par le fait que j'avais opté pour un temps d'expo plus court que d'habitude, avec un ampli poussé un peu plus: le resultat c'est que j'ai eu beaucoup de mal a objectiver la position des satellites dans la mesure d'image, ce qui explique le mauvais rendu de la dérotatiton. Il faut donc que la mesure d'image soit parfaite pour réussir la dérotation. Et donc que les satellites soient objectivables ... Je retiens la leçon.. La dérotation n'est pas forcement meilleure que le bio, mais si on veut que ça soit le cas, il faut que les mesures d'images soient impeccables. Bonnes observations!
  2. 9 points
    Bonjour à tous, Premier essais avec le C11 à F/D 7 et l'Atik 4000M sur M76, une nébuleuse que j'aime bien ... C'est un essai parce qu'il est encore un peu tôt pour imager cette belle nébuleuse qui ne culmine dans le ciel qu'en toute fin de nuit en ce moment. Juste quelques poses : 15 x 5 min sans filtre et 5 x 5min en R, G et B ... avec un seeing pas terrible surtout à cause du vent sur le site qui m'a obligé à jeter quelques poses. La résolution n'est donc pas vraiment à la hauteur de l'instrument ... surtout quand je vois ce que @christian_d en a tiré avec une configuration comparable (voir ici) ... mais bon, je ne désespère pas et je m'accroche Je reviendrai sur cet objet en octobre quand les conditions seront meilleures pour faire plus de poses. En attendant, je suis assez étonné par les couleurs pourtant obtenues par calibrage photométrique sans retouche ultérieure ... elle est encore plus "bleu" que ce que j'avais l'habitude de voir !
  3. 8 points
    Bonjour les noctambules, Comme ça me turlupinait un peu cette histoire d'imagerie à la 224 vs CCD, je suis sorti hier soir faire quelques tests. J'ai jeté mon dévolu sur NGC 6905 ( merci Jacques ) avec le M809 ( 200mm à F10 ) Un ciel très voilé avec une lune gibbeuse qui éclairait copieusement le ciel. J'ai quand même commencé avec la CCD SXV-H9 pour quelques prises pendant que ma 224MC refroidissait Peu de poses, 30 luminances de 30 sec, 15 rouges et 15 vertes de 30 sec également, vert synthétique au traitement. Traitement minimaliste, registration ( sans DOF ) trichromie RGB et synthèse LRGB. Arrondissement et légère diminution des étoiles et fignolage sous PSP. Voilà donc la nébuleuse choisie pour mes essais, version CCD : Passons maintenant au vif du sujet, la 224MC refroidie Un capteur refroidi est sensé donner une image beaucoup moins bruitée J'ai donc enfermé ma 224 dans une poche isotherme avec des sacs de gel congelés Et des conditions vraiment optimales pour ces essais : - une grosse Lune bien gibbeuse - un ciel bien voilé par des nuages d'altitude - beaucoup de brume et d'humidité - avec l'arrivée de beaux nuages blancs qui ont couvert tout le ciel J'ai quand même pu faire 3 films de 300 et 400 images dans ces conditions A noter, la 224MC est montée derrière le réducteur 0.5 Optec. Premier point positif, en temps normal, la caméra est à 25°, là elle est descendue à 18° Second point positif, plus de trame à l'addition des images malgré une belle dérive La brute d'addition sous AS2 de 100 images de 5 secondes, gain à 500 : La brute d'addition de 100 images de 10 secondes gain à 400 : 200 images avec un zeste de traitement PSP : Enfin, un dernier point important, le sac isotherme est GRATUIT, fourni pour le transport de la marchandise Avec les petites poches de gel congelées J'avoue, conte tenu de la qualité du ciel, être assez satisfait de ces tests A refaire bien sûr quand la Lune aura déblayé le terrain et avec une météo plus clémente Je vous souhaite une excellente journée, AG
  4. 8 points
    Depuis le retour du Chili, je bataille avec les images de ces instants magiques... Dans la panique de la vallée d'Elqui avec plusieurs centaines de milliers de personnes, difficile de se frayer un chemin dans toute cette effervescence ! Une fois sur place mais pas à l'endroit souhaité en altitude, la monture n'étant pas exactement en station le soleil s'est un peu déplacé d'un cliché à l'autre...j'ai donc repris les images en les recalant. 5 images fusionnées sous Photomatix 6 Pro puis retouche sous CS6, j'ai essayé de garder l'aspect naturel de ces moments uniques... Zoom Nikon de 200-500 mm F/5.6 à 250 iso utilisé à 500 mm de focale, cadrage aléatoire, j'aurais du tourner de 90 ° (je n'y ai même pas pensé tant le spectacle était beau ! tant pis...) Poses de 1sec , 1/15, 1/125e et 1/250e de sec afin de sortir qq détails sur notre satellite...pas facile comme type d'image quand on n'a jamais fait cela ! Grosse turbulence liée à la vallée et à la hauteur de l'astre du jour...13° Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  5. 8 points
    Salut à Tous, Toujours assez turbulente, cette météo ! Mais bon, il ne faut pas toujours s'arrêter à ça J'ai donc ressorti le C9 après le retour de vacance pour imager les 2 géantes gazeuses. Rien d'extraordinaire donc en terme de définition, malgré l'ADC, cela reste un peu pateux; Il faudrait vraiment que je me mette à la dérotation Setup : C9 sur AVX, barolw x2 Televue, ADC ZWO, ASI 120 MC Jupiter avec Ganymède, juste avant qu'elle ne passe derrière et on distingue des nuages bleutés au niveau de la bande équatoriale nord. Puis Saturne, même setup, on distingue comme une perturbation sur le quart gauche haut des anneaux ( sur la photo). Je ne sais pas si c'est une perturbation réelle ou un artéfact, cela apparait sur les autres images faites dans la soirée... Voilà pour la moisson de cette soirée dont j'ai bien fait de profiter parce que depuis, les nuages sont devenus plutôt...envahissants Cricri
  6. 8 points
    Bonjour/bonsoir à tous Deux photos prises au C11 ce soir. Stabilité à peu près acceptable malgré une influence des alizés persistante. Bonnes observations !!
  7. 6 points
    Bonsoir à tous, Enfin une première vraie occasion de faire prendre l'air au télescope au mois d'août. Les 2 fois précédentes, meteoblue m'avait bien couillonné, prédiction de nuages bas 30% : à la place des cirrus à plus de 70% la première fois et le même genre d'idiotie en pire la seconde fois. Cette fois, du vrai ciel dégagé, par contre il faisait frais, ça a fini à 12° à 2h00. Donc début de soirée sur Jupiter. Pour la turbulence, il y en avait un peu. Je me rends compte en regardant un des satellites dé-focalisé que la collimation n'est pas au top. Avec un bout du porte oculaire qui fait une ombre sur le bord du disque dé-focalisé, c'était pas évident de juger du centrage de l'ombre du secondaire. Ça a porté ses fruits, c'était mieux. Pour commencer voici quelques images faites avec des filtres IR pass entre la caméra ASI 120 mm-s et la Barlow x3 Explore Scientific, le tout sur le vieux SW 254/1200. Tout est traité avec AS3 et fini avec un soft maison. filtre IR 642, vidéo 1 minute : filtre IR 742, vidéo 1 minute : filtre IR 807, vidéo 1 minute : et pour finir pour Jupiter, une petite animation de 3 images en RVB, 3 vidéos de 20 secondes pour chaque filtre: J'en ai profité pour pointer le télescope sur Saturne, seulement en IR avec des vidéos de 3 minutes. filtre IR 642 : filtre IR 742 : et un petit montage en animation pour rire : Je pense que les tâches sur l'image en IR 742 pourraient bien être des artefacts. Il me semble que l'image en IR 642 soit meilleure. J'ai poursuivi par du "ciel profond" malgré la lune presque pleine. Ça fera l'objet d'un post quand j'aurai fait les darks et traité. Bonne soirée. Christophe
  8. 6 points
    C'est pas faux, alors voici une autre version. Christophe
  9. 4 points
    Retour sur une Lune du 12 août avec son cortège de nuages , assortie d'un petit haïku de ma composition. La musique est de Bach.... Lune au visage triste "dessinée" par les nuages au miroir d'un lac imaginaire... Amitiés J.S. Bach - Prelude in C Major.mp3
  10. 4 points
    Bonjour, Hier soir, par un ciel très couvert par les nuages qui se sont invités sans avoir été annoncés, j'ai réussi à capturer la Lune et Saturne. Enfin, je dis que j'ai réussi mais j'ai fait une erreur de débutant qu'à mes débuts j'aurais pas faite : j'ai pas fait le focus À ma défense, il y avait le stress. Le ciel était tellement nuageux que quand il y avait une éclaircie, il fallait sauter sur l'occasion. Il y avait moins de nuages autour de la Lune mais elle se précipitait droit vers un édifice. J'étais aussi très préoccupée par la technique à savoir les iso, le temps de pose, la barlow (avec et sans) ... Bref, j'ai commis l'erreur de ne pas faire le focus mais ma soirée astrophoto m'a été profitable. J'ai pu jouer avec les isos et les temps de pose. Je me sens mieux préparée pour ce soir où il est aussi annoncé un ciel dégagé ... J'ai photographié la pleine lune en pleine collision avec un édifice et j'ai été à même de constater à quel point il fallait ajuster le temps de pose au fur et à mesure que la lune se cachait derrière l'édifice. Au cours de la soirée, je me suis déplacée (grab ans go) . Quelques photos focus pas fait, erreur que je ne referai plus. Sur la photo de la lune où on voit du noir, en haut, à droite, c'est le toit d'un édifice et en bas, au centre, un feu de circulation.
  11. 4 points
    Merci les copain pour vos retours très appréciés malgré mes étoiles tout croches Alain, voici une version moins rouge! Ou plutôt avec du rouge moins instance et pis je l'ai cropé un peu pour limiter les dégâts... Merci et bonne astro vous tous. Martin
  12. 4 points
    Bonjour à tous, Voici le cocon de la nuit ... dont je suis assez satisfait au final malgré une couche rouge pauvre compensée par du Ha C'est un assemblage Ha+Clear+R+G+B pour la luminance Ha+R pour la couche R G et B pour les couches G et B 24x300s pour la Clear 12x600s pour le Ha 4x300s pour le R (pour cause d'images perdues à cause d'un pb de guidage de de plusieurs passages d'avion ou satelllites) 9x300s en G et en B Le tout avec le C11 Edge HD à F/D 7 et caméra Atik 4000MM Pas de traitement violent, je voulais garder le coté ..."cotoneux" de la nébuleuse ...
  13. 3 points
    Salut vous tous Voici la bulle bien connu de Cassiopée. Fait en ce début du mois d’août. Le signal est principalement de la luminance avec un ajout d'Ha au rouge. Les étoiles sont plutôt mal en point!!! Surtout en périphérie! Avec un soucie de collimation assez évident. Comme les bonnes nuits sont rares. J'ai quant même conservé et traité l'image malgré tout... Alors soyer indulgent dans vos commentaire P.S. J'ai reprit la collimation depuis!!! Ça devrait être mieux sur mes prochaines images. CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg à moins 25 degrés Filtres Astrodon L(HaR)VB=120-60-15-15-15 minutes. Sub de 5 mn pour LRVB et 10mn pour le Ha. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement! Martin
  14. 3 points
    Merci Polo! Merci Alain, je crois deviner de qui tu parles...
  15. 3 points
    salut polo, merci et bon ciel aussi la der:
  16. 2 points
    Bonjour, Grand classique, voici la nébuleuse de la trompe dans la constellation de Céphée. l'image est en SHO : 35 poses en H, 18 poses en S, 18 poses en O, toutes les poses sont de 15 minutes, ce qui fait un temps de pose total de 17 heures. l'optique est une TEC 140, caméra moravian G4 16000. acquisitions Maxpilote, traitement PX et PHP. L'image du champ complet réduite à 1300px : Version full à la taille d'acquisition: http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/cephee/trompe_sho_full.jpg Jean-Claude Mario.
  17. 2 points
    Sous les yeux ébahis de Saturne et Jupiter. Et non je ne parle pas de la tour Eiffel qui parait-il oscille chaque jours à cause du métal qui se dilate au soleil , mais du Mont Blanc ! Et oui à cause du réchauffement, les montagnes se cassent la gueule... Le weekend dernier je me suis posé au sommet du mont Buet 3096 m avec des amis, pour y arriver on a grimpé l’arête nord impressionnante que vous voyez en photo, vertige assuré. Avec a7s et 24mm 1.4 La 1ère : empilement de 5 photos avec photoshop pour réduire le bruit de l'avant plan et assemblage avec l'empilement de ces mêmes photos mais cette fois du ciel avec sequator. La 2ème : pose de 30s avec l'utilisation (pour la 1ère fois) d'un filtre diffuseur pour tester, quand le ciel est sec. Le ciel devient beaucoup plus naturel et représentatif de ce que l'on voit vraiment, les grosses étoiles étant grosses et vice versa. Autrement elles ont toutes la taille de quelques pixels. On a vu un gros bolide rouge se casser en morceaux, il était très très lent, jamais vu un aussi lent auparavant. Il venait du ~saggitaire. Et oui loupé. Je me suis demandé si c'était pas un sat mais non je ne pense pas. Zoom du mont blanc : avec le 135 samyang, j'aurais du continuer pour faire un pano, c'est vraiment bon. a+ !
  18. 2 points
    C est dommage que je n avais pas la maitrise de l ASI 224 , j ai un peu bidouillé les curseurs de débayérisation mais à l origine , la capture ne devait pas être bien paramétrée on fera mieux la prochaine fois j espere
  19. 2 points
    Bonjour les amis et bonjour Alain, Je ne peux vous répondre complètement : mauvais clavier et mauvais réseau. Vive les vacances. Pour Christian, J'utilise AstroSurface en ciel profond : ASI1600MM et Canon 1100D. Il y a une erreur mémoire sur cette version si les images dépassent 11Mpixels en RGB. Corrigé sur la prochaine version. Pour les flats et les darks, il y a des optimisations en cours : choix du format de sortie notamment... Toujours la future version. Sinon c'est très utilisable. Il y a un équivalent à la classique méthode que tu cites : vois dans << Image Tools >> la méthode : High Dynamic Adjust (HDR). Si besoin tu donneras un peu de Saturation si images couleurs ensuite : méthode Saturation. Sinon, je prévois rajouter d'autres méthodes pour le ciel profond par la suite. Bonne continuation à toi, Lucien
  20. 2 points
    Test de traitement entre AS3_R6 et Astrosurface Photo de la lune du 10/07/2019 20:39 15% dun SER de 1000img a 50 I/s capture FireCapture Skywatcher 200/1000 doubleur de focale camera Zwo290mm filtre rouge. F/D= 10 échantillonnage 0,3" par pixel Les deux méthodes donnent des résultats identiques finition avec photoshop pour A3_R6 Astrosurface intègre l'ensemble des traitements et l'on peut se passer de photoshop Reste a acquérir un peu d'expérience je n'ai pas tous testé il y a pas mal de filtres. Avec astrosurface pas trouvé de bug et facile utiliser Merci aux développeurs de ce logiciel et en attente des évolutions. Attend vos commentaires sur Astrosurface Christian du LOT
  21. 2 points
    Bonjour à tous, Le travail que je présente ici est issu à la base d'un besoin instrumental que j'ai dans le cadre de mes manips d'interférométrie stellaire amateur. L'idée de départ est d'avoir un stabilisateur d'image permettant de faire de l'injection en fibre optique, mais le champs d'application complet en astro amateur est peut être plus étendu que je ne le pressent. Sur ce point, vos suggestions et commentaires sont les bienvenus. Les softs de registration planétaires font aussi cela très bien, mais quand l'impératif est de récupérer les photons avant leurs conversions, à un endroit bien précis... Ce type de design est par contre réservé à de F/D supérieurs à 10 (si on veut être optiquement honnête au regard de la physique de la turbulence).... En quelques phrases, il s'agit d'un correcteur de tip tilt permettant de stabiliser une image à une cadence de l'ordre de 160 actuations secondes sur des durées de quelques minutes. Le montage lors du premier test sur le ciel (ça date de quelques jours) est visible sur les clichés suivants : Le micro calculateur est un Odroïd XU4 (8 coeurs, sous linux Debian), à peu près 2 fois plus cher (70$) qu'un Raspberry Pi mais 2 fois plus puissant. Ce microPC pilote un miroir basculant reposant sur 3 actuateurs piezzo basse tensions, et permet de recentrer l'image avec une précision de l'ordre de 3 pixels (améliorable). L'ensemble mécanique est réalisé en impression 3D. L'une des deux caméras sert à mesurer la position du centroïde de l'image (ici c'est une Basler), et l'Odroïd calcule la tension de correction à renvoyer vers le miroir. La deuxième voie de sortie constitue la voie d'imagerie où pour l'occasion j'ai utilisé une ASI224. Tout les détails du système et des vidéos de tests (sur table puis sur Jupiter, Saturne et Altair) sont disponibles ici : http://brizhell.org/correcteur_tip_tilt.htm De base c'est pas complètement "user friendly", le code est brut et se lance en ligne. En plus comme je code avec les pieds, ce post est aussi un appel à toute bonnes volontés pour m'aider à coder proprement les améliorations à venir ;). Ce truc reste un proto, il reste encore des améliorations à envisager, mais les résultats présentés sont plutôt très encourageants. Certains diront que j'ai réinventé la roue et qu'un célèbre fabricant de caméras outre atlantique va me tomber sur le poil. C'est possible, mais l'idée est d'avoir un système plus rapide que les perfs annoncées de ce produit, et surtout un design open source non figé par rapport au type de caméra utilisé. Pour couper court à toute polémique potentielle concernant l'éventualité d'une publicité déguisée (Merci JPCazard de m'avoir donné son accord pour poster), le travail que je présente ici est de type open source et n'a aucune visée lucrative, à savoir que toute personne intéressée peut me contacter en privé pour avoir le détail du design et faire du DIY. Après, je ne serais jamais en mesure de faire personnellement de la production en série.... Bernard
  22. 2 points
    Merci Polo Étape par étape et je vais présenter une super Saturne ! Merci Alain, En effet, c'est une erreur que je ne referai plus. Une de moins sur la liste.
  23. 2 points
    bravo pour ces images ! bah la dé-rotation n'apporte pas beaucoup plus , il te faut juste de bonnes conditions ! pis Winjupos , j'en connais qui en attrape des allergies ! polo
  24. 2 points
    Je salut la performance et l'ingéniosité je vais bien regarder ton post ca me laisse rêveur Bon ciel
  25. 2 points
    Bonjour les amis Voila en faite j'ai pratiquement refait mon retard de traitement mais pour ne pas faire un post plus long avec plusieurs jour je scinde Donc la suite la c'etait le 09 et comme j'avis sortie les deux tube et vous ai déjà presenter celle du C8 voici celle du C11 Tous d'abord j'ai commencé a la 224 (bah c'est moins de boulot sue la trichromie) 2019-08-09-2005_8-S-L_c11 asi 224 raf_l4_ap235 bio Dérotation voir nom d'image 2019-08-09-2002_1-11 images-L_c11 asi 224 raf_l4_ap235 Voila c'etait pas mal j'ai voulu vite tester ma nouvelle 290MM en Rvb Deux planches 2019-08-09-1922_9-S-1_C11 290 raf 18_l4_ap576 2019-08-09-1936_5-S-2_C11 290 raf 18_l4_ap598 Les compo Wj 2019-08-09-1922_9-1-RGB_v1_2 2019-08-09-1936_5-1-RGB_2 Compo Lrgb pour essayer 2019-08-09-1920_8-1-LRGB_ 2019-08-09-1932_4-1-LRGB Une ir Rgb en souvenir de notre ami Gerard qui les réussissait particulièrement bien 2019-08-09-1940_6-2-IRRGB_ps Voila suis repasser a la 224 mais vous ne les verrez pas elle sont pas mal mais c'est déjà long Donc Saturne j'ai commencer a la 224 mc pour régler l'adc bein pas super seeing pour vous dire de 1000 a 2000 images correct sur des video de 12000 images 2019-08-09-2030_1-S-L_C11 raf asi224_l4_ap150-bio Dérotation 2019-08-09-2035_1-3 images-L_C11 raf asi224_l4_ap150 Puis la 290 MM la c'etait turbulent mais étonnamment L'ir et le G très bon 2019-08-09-2051_6-S-IR_C11 290 raf18_l4_ap239 2019-08-09-2124_4-S-G_C11 290 raf18_l4_ap263 la tif 1000 images retenu sur 10000 2019-08-09-2124_4-S-G_C11 290 raf18_l4_ap263.tif Apres vu la couche R et bleu j'ai bricoler en remplaçant la r par l'ir et pour le bleu c'est pas racontable le trafique la je sort je vous partagerai apres les gif et plus un trafic Wj IR G Puis la IR GB trafiqué et dure a rattrapé j'ai galéré du coup les couleurs sont pas top Voila je repasse plus tard comme je vais aidé une amie pour un bricolage merci de la visite et bon ciel ps a venir C11 du 10 et C8 du 11 ici les quelques jours de mauvais temps me laisse un peu de répit
  26. 2 points
    Bonjour à tous, Pas mal de boulot pour cette image réalisée à Paranal avec un zoom Nikon 200-500 mm F/5.6 constant + Sony A7S astrodon + filtre duo narrow band. 60 x 30 sec de pose en RVB combinées à 60 poses de 30 sec en narrow band Ha/OIII le tout à 3200 iso. Position 500 mm F/5.6 / traitement sous Siril et CS6. Guidage sur monture Sphinx au cul du camping car... , plutôt honnête pour un zoom et quel bonheur d'imager sur ce site extraordinaire ! Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  27. 2 points
    Bonsoir oui, elle est là bonne chance aussi
  28. 2 points
    C'est très bon Daniel J'en connais un qui va te féliciter Bonne journée, AG
  29. 2 points
    bonjour et merci à Sauveur , Pierre et hamilton
  30. 2 points
    @candrzej : J'ai très très rarement des images avec un FWHM en dessous de 2" ... mais très rarement aussi au dessus de 3". Maintenant, il faut reconnaitre que depuis des semaines, la température monte facilement au dessus de 30° en journée ... et chute continuellement la nuit ... donc difficile d'espérer un seeing de dingue. Par contre, j'attends avec impatience de voir ce que cela va donner en automne ou même en hiver ... Quand j'aurai fait une année complète sur ce site, je ferai des statistiques détaillées du seeing (j'enregistre les valeurs "heure/FWHM/température" toutes les 30min dès que le ciel est dégagé ...
  31. 2 points
    À la suite d'un forage, le processus complexe de livraisons d’échantillon aux labos puis d’analyses peut durer plusieurs semaines... Pour le 22ème forage effectué le 4 août 2019 (sol 2486) à "Glen Etive", quelques "petits" problèmes ont participé à retarder les opérations. Ainsi, au tout début du mois d’août, le mât de télédétection RSM (Remote Sensing Mas) qui surplombe la plate forme de Curiosity (ainsi que le sol à près de 2 m), et sur lequel les caméras ChemCam, les deux Mastcams et les quatre Navcams sont montées, a brièvement arrêté de pointer. Du coup, en l'absence d'images, le processus de livraison aux labos a du être interrompu dans l’attente du diagnostic des ingés. Un problème peut-être lié aux modifications apportées récemment à la manière dont sont chauffés les moteurs raccordés au module RSM. En tout cas, une semaine plus tard, ces difficultés inédites ont, semble t’il, été résolues même s’ils restent prudents. Mais les tests de diagnostic exécutés paraissent avoir été concluants. Le 10 août (sol 2492) un échantillon de forage a été déposé dans le labo de minéralogie CheMin, suivi d'une analyse pendant la nuit. Au cours de cette analyse, l’instrument émet un faisceau de rayons X sur l’un des côtés de la cellule d’échantillon mise en vibration, et capture un diagramme de diffraction des rayons X sur un détecteur situé de l’autre côté. Au cours du week-end des 10 et 11 août et après livraison au labo SAM (destiné essentiellement à la recherche et la caractérisation des molécules organiques), l’équipe scientifique a constaté que la coupelle à échantillon utilisée pour le pré-conditionnement ne fermait pas aussi bien que souhaité. Cette étape de pré-conditionnement est nécessaire avant de pouvoir effectuer une analyse "Evolved Gas" (EGA) sur l'échantillon de forage "Glen Etive". Je cite : "En réponse, nous avons choisi de refaire l'activité de préconditionnement SAM en utilisant une autre coupelle, en plus d'exécuter une autre analyse CheMin". Bref, il faut bien comprendre que les manip’s hyper complexes, et nécessairement très précises, programmées depuis la Terre pour utiliser un engin évoluant sur une planète située à 400 millions de km, sont vouées à un contingent inévitable d’aléas. Ceci en dépit de tout ce que la technologie sera toujours capable d’anticiper et d’innover. GIF MASTCAM - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) - PAUL HAMMOND : Test de livraison de matériau sur une trappe d'accès FERMÉE au labo SAM afin d'évaluer la quantité livrée CHEMCAM-RMI - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) : MASTCAM - 8 AOÛT 2019 (SOL 2490) : PANO MASTCAM - 14 mb - 2 AOÛT 2019 (SOL 2484) - PAUL HAMMOND :
  32. 1 point
    Yo ! je dirais même plus, YOOOOOOOOOO !!!!!!!!!! de retour d'un formidable périple de 3 semaines en Argentine avec les copains du club dont le point d'orgue fut l'observation - fort bien réussie - de l'éclipse solaire du 2 juillet dernier. Commençons par ce phénomène, le reste arrivera ensuite. Nous étions posé la veille à l'ouest de la petite ville perdue de Bella Vista, sur une pistouillette perdue qui allait se perdre vers la chaine andine toute proche. Nous étions quasi seuls - juste 3 gars fort sympathiques de Mandoza venus là pour le plaisir - Un campement comme on les aime, dans le lit poussiéreux d'une rivière a sec, nous offrant à la fois protection au vent (qui étaient prédits mais qui ne se sont manifestés que de timide façon, pour notre plus grand bonheur ) et promontoires légèrement escarpés pour nous servir de plateformes d'observation avec vue imprenable sur 360°. Ainsi, on s’est bien pété a rétine la nuit venue et on était pile sur la ligne de centralité avec 2mn31s de totalité. Le jour J, bien que tranquille peinard, sous un ciel prometteur et qui ne fera que se dégager totalement en fin de journée, il y a toujours comme une sorte de tension latente qui ne fait que s’amplifier à l'approche du phénomène, une palpitation, un soupçon d'appréhension d'être à la hauteur de l'évènement, de ne pas le rater - ou le moins possible. On a eu toute la journée pour peaufiner les instruments, les chronomètres, enregistrer un compte à rebours bien utile - on perd la tête dans ses conditions.... Le Pierre avec son T250, jumelles et multiples appareils foto A7S et autres, le Cyrillounet avec juste des jumelles et un smartphone en mode vidéo calé avec des pierres, Jean-Françoué doté de jumelles avait emprunté le T250 du Yan (qui hélas ne fut pas du séjour), Elyane avec des 10x35 stabilisées, le Jean-Paul avec sa superbe Swaro de 100 équipée bino et 2 reflex. Quand au Nicolas - ce coquinou - il disposait de son T200 pour alterner visuel et photo afocale, mais aussi A7S et powershot, chronomètre, thermomètre, tableaux et feuilles de papier, un labo à lui tout seul. Perso, j'étais venu en mode "léger" mais qui a fait ses preuves : la Swaro de 80. Et la magie de la mécanique planétaire s'invite à l'heure dite, 1° contact chopé à moins de 8-10 secondes sur un disque solaire vide de toute tache. Et comme toujours, cette précipitation cataclysmique à l'approche du 2° contact, quand tout bascule en s'accélérant, de façon frénétique, cette lumière devenant blafarde, fascinante, jamais identique, magnifié par une position basse sur l'horizon (10°), une sorte d'éclairage scénique électrique d'un formidable metteur en scène, surréaliste. Ce sont des instants rares. Pour bien profiter de la totalité, j'avais chaussé mes lunettes de chat, verres foncés et caches ne laissant passer qu'une fine fente de lumière, me permettant déjà d’acclimater mes zoeils aux faibles lumières. Paf ! les grains de Bailly en partie supérieure, et YAGADOOOO, le grand spectacle commence, surprenant..... Celle-ci n'a pas ce côté explosif des précédentes comme le furent celles de l'Oregon, de l'Australie ou de Chine. Plus discrète, plus diffuse, une luminosité plutôt centré sur la basse couronne dont il était assez délicat d'ausculter les extensions hautes les plus lointaines, deux panaches assez symétriques de part et d'autre dans le plan équatorial, l'un plus texturé que l'autre, mais aussi deux beaux éventails de plumets polaires bien structurés, cela sur un fond de ciel bleu. Plus surprenant furent ces protubérances d'abord timides sur le côté Est, mais avec apparition en mode "grand festival" sur le côté ouest à l'approche du 3° contact. Je gribouille et choppe les grandes lignes du phénomène dans le temps imparti et voilà que c’est déjà fini. Je fignole ensuite ce dessin les 10 mn suivantes, l'image encore bien en mémoire, le reste n'est que fignolage cosmétique dans l'avion : au 3° contact, c'est l'explosion de joie, on hurle comme des bestiaux mal léchés, mais on est comblés, ravis, heureux. C'est un déchainement d'ombres volantes sur les escarpement sableux alors que s'éloigne vertigineusement le cône d'ombre au loin vers l'Est. Whaouuuuu !!!! grand frisson.... Mais l'approche du Soleil bien écorné sur les sommets Andins inspire de reprendre les crayons, espérant pourquoi pas un double rayon vert lors de la disparition des cornes du diables. Yapas eut, probablement à cause des embruns neigeux qui virevoltaient avec furie aux sommets. Mais ça fait un beau souvenir : Puis vint la nuit , glaciale autant que sublime....
  33. 1 point
    Bonsoir à tous, de nouveaux réglages sous Siril me permettent d'aller plus loin ! Je vous en fait donc profiter en espérant ne pas vous saouler avec cette série Chilienne... 60 poses de 30 sec à 3200 iso et cette fois ci, pas de correction cosmétique, je gagne en piqué et en nombre d'étoiles, c'est chouette ! N'hésitez pas à double cliquer pour la full qui vaut le détour ! enfin je pense ... Ciel du Cerro Paranal sans turbu à 2400 m . Zoom Nikon 200-500 mm F/5.6 qui se débrouille trés bien + Sony A7S Astrodon + filtre duo narrow band Ha/OIII + monture Sphinx. Traitement Siril, PI et CS6, jamais je n'aurais pensé faire une telle image avec un APN... Trop content d'avoir imagé sur ce site fantastique...un grand merci aux gardes qui nous ont invités à rester sur le parking Phil Site perso : http://www.photoastro.com/
  34. 1 point
    Bonsoir, C'était donc dans la nuit du 13 au 14 août. Après avoir pointé le télescope sur Jupiter et Saturne, j'ai tenté quelques nébuleuses avec la Starlight SX9 + roue à filtres sur le SW 254/1200. Au départ je ne pensais pas faire de flat, mais vu les niveaux de fond de ciel, ça n'a pas été possible. J'ai donc fait des flats cet après midi. Pour commencer voici NGC 6810 6804 faite à partir de 60 poses de 20 sec en luminance et 10 poses de 20 sec pour chaque filtre coloré (RVB). J'ai ensuite pointé le tube sur NGC 7635, avec seulement 10 poses de 180 sec pour la luminance et 5 poses de 180 sec pour les filtres colorés. J'ai arrêté là à 2h du matin par 12°C. LE ciel étatit supposé se couvrir. Bonne soirée. Christophe
  35. 1 point
  36. 1 point
    On dirait Jeanne d'Arc en train de brûler sur le bûcher. Malgré cela, Dieu que c'est beau !!!
  37. 1 point
    Merci les gars, oui Will, je te montrerai ça en détails de quoi passer une bonne soirée avec qq bières peut être ?
  38. 1 point
    Je m'en sers souvent pour voir un astéroide se déplacer parmi les étoiles: je fais des acquisitions en ser avec des poses de 5 ou 10 secondes une fois par minute, par exemple, et ensuite je visualise avec ser player; on parfaitement l' asteroïde se déplacer ! J M
  39. 1 point
    Merci Sauveur Oui, c'est dommage. Je sais que c'est 1/4 sec à 800 ISO. Donc, je serai prête ce soir
  40. 1 point
  41. 1 point
    Bravo Daniel, très belles animations avec de beaux détails sur le globe !
  42. 1 point
    bonjour à toi tout seul ! je me sers juste pour regarder la qualité des captures , le reste as2 , astrosurface , pipp le gère très bien ! bonne journée ! polo
  43. 1 point
  44. 1 point
    Bravo Alain, très bon test avec cette version refroidie.
  45. 1 point
    J'aime bien la deuxième mais . . . avec la Lagune de la première Bonne journée, AG
  46. 1 point
    Carrément dément, cet objet est une découverte pour moi ... Bravo !
  47. 1 point
    J'adore le sac isothreme !!! Un bon cru prés de chez moi !!! n'est-ce pas, Alain !!! J'aime bien la neb aussi A+, l'Ami ...
  48. 1 point
    Merci Valère, j'essaye de profiter des rares moments météo potables en ce moment pour imager .... Oui William, ce sera avec joie, dès que la météo nous gratifiera d'un peu plus de fenêtres d'observation. Je voudrais vraiment tester tout le potentiel de ce nouveau tube avec des conditions météo optimales....Mais, le plus dur c'est de savoir être patient et attendre ce moment idéal... Là, est toute la magie de notre passion commune.....
  49. 1 point
    salut , alors pour participer , une petite photo prise dans l Oisans au lac noir , plateau d amparis , un petit cailloux qui a fini sa vie devant l apn en soirée alors que j essayai de prendre la VL sur une pose de 8 S bien qu il y es eu la lune à proximité qui gâche un peut l affaire ....et une photo du lever de soleil sur les écrins .....le matin ..........une tuerie... cession ratée et matoss trimbalé pour pas grand chose . puisque nuages nocturne , bref c est le jeu ....
  50. 1 point
    Salut a tous voici ma première saturne de cette année hier soir vers minuit avec le mak127 et la zwo224 2000 images additionné avec autostacker jean marc