Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/29/19 in all areas

  1. 18 points
    Bonjour, Cendrée discrète de dimanche matin depuis la frontière italienne (Menton). Avec un peu de préparation j'aurais pu soigner le 1er plan… mais bon avec des si... Bien à tous.
  2. 15 points
    salut à tous, j'ai profité de la fenêtre de ciel clair ce weekend pour monter à calern samedi soir. très bonnes conditions ce soir là, un poil de vent au début mais qui s'est vite calmé ensuite et pas d'humidité. j'ai voulu shooté ngc891 avec mon setup habituel. bon malheureusement j'ai un reflet sur ma couche rouge et une partie des luminances qui s'est invité de je ne sais où et qui m'a donné du fil à retordre au traitement. j'ai d'ailleurs pas pu l'éliminer complètement, le mieux serait de refaire la couche rouge à nouveau mais pour l'instant je me contenterai de ce résultat. voici les détails: Instrument ou objectif:Skywatcher 200/1000 Newton Imageurs:ZWO ASI 1600MM Cooled Pro Monture:SkyWatcher EQ6-R Pro Instrument de guidage:Skywatcher 200/1000 Newton Caméra de guidage:ZWO ASI290MM mini Réducteur/correcteur de focale:TS Optics GPU 2" Coma Corrector Filtres:ZWO G 1.25", ZWO B 1.25", ZWO R 1.25", zwo L filter Résolution: 4547x3322 Dates:26 octobre 2019 Images: ZWO B 1.25": 22x180" (gain: 139.00) -15C bin 1x1 ZWO G 1.25": 22x180" (gain: 139.00) -15C bin 1x1 zwo L filter: 104x180" (gain: 139.00) -15C bin 1x1 ZWO R 1.25": 22x180" (gain: 139.00) bin 1x1 Intégration: 8.5 Heures Âge moyen de la Lune: 27.64 jours Phase moyenne de la Lune: 3.99% Echelle d'obscurité de Bortle: 4.00 Astrometry.net job: 3017335 Centre AD: 35,663 degrés Centre DEC: 42,333 degrés Échelle des pixels: 0,785 arcsec/pixel et la full par ici https://astrob.in/2gkzmj/B/ a+++
  3. 11 points
    Bonjour à tous, A défaut d'astro ces derniers temps, je me suis rabattu sur l'atmosphère terrestre ce matin avec un bel arc-en-ciel (qui en fait était double). Photo prise avec un smartphone, mais légèrement améliorée avec Photoshop. Pour certains d'entre vous, vous découvrirez ainsi la terrasse sur laquelle je sévis en astrophoto lunaire quand le temps (et l'envie) l'autorise. Bons cieux Claude
  4. 8 points
    Bonjour à tous, Rentré d'un weekend dans le Quercy, avec les membres de mon club de Thorigny sur Marne. Nous avons eu droit à deux nuit claires, et j'ai pu imager cette incontournable nébuleuse. Setup habituel : AZEQ6 / APM-LZOS 130F4,5 / ASI1600 env 13h d'acquisition dont 11 en Ha Le seeing n'etait pas terrible, je soupconne des voiles d'altitude diffus, car mon guidage était tres agité. Pourtant je suis tres satisfait du resultat ☺️ Le coeur ne rentrant pas entièrement dans le champs, j'ai choisi de mettre en avant le poisson et melotte 15 Voici la full : et crops sur le poisson et melotte 15 :
  5. 6 points
    Bonsoir, "Communion" entre la Basilique de Menton et le fin croissant à la tombée du jour, je cherchais un jeu de mots... Vincent
  6. 5 points
    Une synthèse de mes observations de l’été va suivre ci-dessous. Il y aura un post par nuit d’observation, histoire d’éviter le flooding et le dispersement : moins facile pour retrouver tel ou tel objet, mais rien ne vaudrait un site dédié pour cela (le projet de Serge de répertoire communautaire de dessins est à ressusciter). C’est toujours depuis mon site queyrassin au bon ciel avec mon léviathan (au niveau poids/encombrement) de 45cm. La nuit du 30 au 31 juillet, j’ai commencé par Saturne (je demande solennellement à ceux qui me connaissent et commencent à sourire en coin de cesser immédiatement ). Ben ouais, en montrant la planète aux anneaux à des curieux de passage, j’avais trouvé la configuration d’étoiles à proximité suffisamment étonnante pour qu’il s’agisse -à n’en pas douter- de satellites. J’ai croqué ça vite fait pour la postérité, mais je regarde tellement rarement les planètes que je ne vous présenterai pas mon 1er jet tellement j’ai honte . Heureusement, le daao donne quelquechose de montrable. T445x364 fiche d'observation Mais je suis rapidement passé à des choses plus sérieuses (comprenez le ciel profond) car la nuit avançait rapidement et je n’avais pas commencé très tôt (il faut reprendre ses marques les premières nuits lorsqu’on s’est éloigné trop longtemps de son matériel). La turbulence était exceptionnellement calme (S=2) pour mon site de vallée alors j’en ai profité pour tenter d’observer un challenge pour mon optique (médiocre) que d’aucuns pourraient trouver aisé pour l’instrument que j’utilise, mais qui lui a cependant échappé à de nombreuses tentatives : la centrale de M57. C’est un peu mon graal et j’y allais cette fois encore plus par abnégation que par enthousiasme. 4 à 5 glimpses par minute sont venus, ô miracle, récompenser ma ténacité : pourquoi maintenant, et comment ? Difficile à dire, sans doute une combinaison collimation/seeing/expérience. En tout cas, j’ai localisé l’endroit précis sur lequel centrer la vision pour que l’étoile centrale soit dans la bonne zone rétinienne décalée (pour un G de 364x) : le bord externe de l’anneau, immédiatement au dessus (à la verticale) à 0.8’ de la centrale, soit à l’extrémité d’une extension latérale soit très légèrement à l’extérieur s’il s’agit du petit axe (point indiqué VD sur le champ explicatif de ma fiche d’observation). Ce soir là, j’étais dans une configuration propice à fixer l’extrémité de l’extension Sud-Ouest. Yes, un bon début ! T445x364 sans filtre fiche d'observation J’ai continué par un objet déjà observé à d’autres ouvertures, mais dont je n’avais pas enregistré la silhouette au T445 : Minkowski 1-92, l’empreinte de pas. J’avais oublié combien cette nébuleuse est petite et bien que la turbulence fusse coopérante, l’empreinte n’était pas hyper-évidente (en tout cas la séparation plante-talon). Je vous propose donc un zoom du dessin pour mieux apprécier l’empreinte qui reste minuscule dans le daao réduit en jpg. T445x364 sans filtre zoom fiche d'observation Un dessin fut ensuite réalisé du groupe de galaxies autour de NGC 7146 & 7147, croquis complété quelques nuits plus tard (je vous le présenterai à ce moment là) et un peu fatigué, je terminais cette première séance d’observation un peu avant la fin de nuit astronomique vers 2h TU.
  7. 5 points
    Sans lune pour une fois... 28 poses 300s en LRGB 8 poses 1200s en Ha. Quelques galaxies en arrière plan et un peu d'IFN. la full. https://www.astrobin.com/full/31iuyd/0/
  8. 5 points
    bonjour à tous, de passage une semaine à l'observatoire Sirene, je vois le soleil pour la première fois aujourd'hui (et peut-être demain, mais ensuite ça semble la misère...). Toujours une activité réduite sur notre étoile, mais quelques images tout de même avec la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm vers 13h10 HL et quelques gros plans en rajoutant l'adc et la powermate x2.5 (à 75%) vers 14h HL a+ stéphane
  9. 5 points
    J'ai voulu tester mon nouveau filtre DTC, euh, nan, STC, à la campagne, sous un bon ciel. Voici donc Cassiopée, Nikon D810 A + filtre STC, objectif de 50 mm à 1.4 fermé à 5.0. 120 poses de 30 secondes, darks, flats, offsets. Le tout traité sous DSS, puis confié à @frédogoto, puis mixé entre ma version et celle de Fredo, que je trouve toujours trop dure, à tort ou à raison. J'ai fermé à 5.0 parce qu'avec le filtre, à Paris, plus ouvert, c'était une horreur, j'essaierai à F/4... L'image est sous ex, j'étais parti pour 2 ou 3 h de pose, mais l'atmosphère du Limousin (10 kg de cèpes, en même temps…) était saturated d'humidité... C'est fou le nombre de trucs qu'on voye sur une photo au 50 mm... En bord de champ, NGC 891, pour vous remercied d'avoir ouvert ce post Si il avait fait beau, j'aurais doublé la pose sans filtre, pour voir si ça a du sens ou pas, sous un bon ciel, ce sera la prochaine fois... S
  10. 5 points
    Bonjour tout le monde, Alain ( @ALAING) voici un copain pour ton sorcier 200/1000, Sony a77 - 46x5mn 800isos
  11. 5 points
    En même temps, la question de la régulation des innovations technologiques a toujours existé ! Un jour, on a inventé le code de la route, et la signalisation...
  12. 4 points
    Bon, pas de découverte fracassante à annoncer dans ce fil. Juste pour signaler quelque chose, que beaucoup connaissent peut-être déjà, mais que je viens de découvrir, la Lune en 3D, qu'on peut faire tourner, et on peut zoomer aussi (à partir des images LRO, et de l'image globale détaillée de la Lune, assez fabuleuse, qu'on connait déjà...) Avec chaque mission Apollo (les trajets, etc.) Plaisant. https://www.arcgis.com/apps/Styler/index.html?appid=eb8382bfcf0b4d7885f3e39dc0e49e2e
  13. 3 points
    Un petit lien trouve chez un distributeur allemand: https://www.timeanddate.com/eclipse/transit/2019-november-11
  14. 3 points
    Bonjour à tous Le 11 novembre 2019 aura lieu le passage de Mercure devant le Soleil. Bon, ok, ça tous les éphémérides en parlent, mais ce qui sera plus original c'est l’exercice que nous vous proposons de réaliser. En Europe, nous sommes en mesure de voir les premiers contacts et depuis l’Amérique Ouest, le "Far West", juste les derniers. C'est du Québec que les observateurs seront les mieux placés en ayant la possibilité d'observer l'ensemble du passage. Un de mes amis: Jean Bourgeois, nous demande d'essayer de déterminer la profondeur de la chromosphère solaire, chromosphère signifie la sphère de couleur. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous ne connaissons pas encore avec précision la taille de cette chromosphère. Le prochain passage de Mercure devrait permettre aux observateurs de chronométrer le début et / ou la fin de cet événement dans deux longueurs d'onde différentes: en lumière blanche qui correspond à la photosphère, au rayon plus petit, et en Halpha, correspondant à la chromosphère qui entoure la photosphère. La différence entre ces deux temps donnerait une estimation de l'épaisseur de cette chromosphère aux latitudes solaires concernées. Nous ne prenons pas en compte les "spikes" qui surplombent la chromosphère, mais uniquement la couche chromosphérique, ce qui correspond en fait à la différence du rayon du soleil dans ces deux longueurs d'onde. Ce type d'observation est rarement organisé. La littérature ne mentionne que trois observations, l’une de Russ Sampson en 1994 (Sky & Telescope, novembre 1994), l’autre de Jean Bourgeois lui-même en 1996 (IOTA / ES, symposium de 1997) et la dernière du mois d’avril 2003 via IOTA et l’association des observateurs solaires, également par Jean Bourgeois. Malheureusement, presque tous les efforts pour chronométrer les événements en H-alpha ont échoués, en raison de nuages, d'images de faible précision ou de problèmes techniques. Aujourd'hui nous avons à disposition un bon logiciel pour réduire les futures observations, ceci a été fait par un autre de nos bons amis: Jean Meeus. Donc, si vous voulez faire partie de ce nouveau défi, n'hésitez pas à me contacter directement via ce mail. En pièce jointe vous trouverez le document élaboré par Jean Bourgeois en 2003, il y a plus d'explications à propos de ce phénomène ainsi que la manière d'organiser l'observation. NB : Toujours pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article toujours de Jean Bourgeois, dans le déjà très ancien n° 8 de votre AstroSurf Magazine. J'espère que vous serez nombreux à relever ce nouveau défi et en attendant le 11 novembre, je vous souhaite un beau ciel ! Transit de Mercure.pdf
  15. 3 points
    Bonjour, c'est une galaxie que j'aime beaucoup, je l'avais déjà imagé mais en binning 2x 2, j'ai profité d'une nuit un peu plus calme (façon de parler ) pour le faire en bin 1 x 1, la fwhm mesurée sur pré images était de 2.2". Il y a 55 poses de 3 minutes en L, 3 x 7 poses de 3 minutes en RVB, toutes poses en binning 1 x1, ECH à 0.63". Astrosib 360 + caméra STL 11000 , traitement pixinsight + php. Acquisitions en auto avec Maxpilote, refocus toutes les 40 minutes . Image légèrement réduite et croppée sur la galaxie: Version full à la taille d'acquisition: http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/andromede/NGC_891_full_bin1.jpg Jean-Claude Mario.
  16. 3 points
    Bonjour, Ce ciel bouché et toutes ces sorties gâchés où voilés , j'ai pris des images terrestre comme Claude et d'autres qui attendent que le ciel soit aussi favorable la nuit et pas que la journée de temps en temps en temps. Pas de retouche, les images sont faites avec ma Airwolf de 90mm et le sony. Beaucoup de vent, un seiing très terre à terre oui.... J'aime bien les bouleaux car ils sont d'un blanc sélénique. Je préfère la première image. Bon ciel terrestre & lunaire
  17. 3 points
    Bonjour, Une image de Mel15 réalisée avec un ICX694 (vendue) pour le Ha et un ICX814 (nouvelle CCD achat PA) ; bref je passe d'un échantillonnage de 0.77"/pix à 0.64"/pix. C'est une pile HOO de 4h de Ha faite en Septembre et 4H de 03 du 26-27 octobre sous un ciel d'un SQM hyper favorable de 18.5 Télescope Newton de 200mm fab perso, Focale 1050 correcteur TV paracorr1 1.15x Filtres Baader. Traitement un peu épuisant en jonglant avec les DOF de deux caméras J'espère qu'elle vous plaira ! Full en "click click click" Full : Mel15 by raphael od, sur Flickr
  18. 3 points
    Salut les amis Bon il y a eu du beau temps sur la Corse mais j'ai pas su en profiter Trois jours consécutifs de beau temps le premier seeing execrable même en autoguidage phd2 perdais les etoiles d'alignement tellement avant hier pas pu shooter car marche avec un copain et rentré trop tard et hier bein sans compté que c'etait pas formidable erreur (pas de branchement des resistance et interrompu par la buée) je commence par il y a trois jour attention ca fais un peu mal au yeux pour les cpéux Donc je voulais faire le Dada mais mes lampadaire s'éteigne tard puis il se lever assez tard ca devait concordé Bein comme il etait encore dans les branche je decide de faire quelques poses de test sur m45 pour voir un peu Bon tous de travers alignement eqmod il corrigeait pas la position des etoiles d'alignement donc j'arrête et branche la raquette, puis je me rend compte que je sait pas ou est l'alim du 1000d mince allez le 350d alors je fais mes premiere poses et me rend compte qui dépasse pas les 30 secondes et mince faut le cable usb série que je me suis fabriquer d'où je le branche et je constate que j'ai bouger une peu le montage Comme je voulais tester mon bricolage chercheur en lunette guide bricolé je tente comme ca et bien phd2 perdais l'alignement car les etoiles scintillais grave donc que trois pose de 180 secondes iso 800 pas de dof me suis coucher tot pour tenter l'iss très prêt de castor bein louper car trop gourment et j'ai mis la barlow puis je sais pas evaluer l'angle capture par le capteur et vers quel sens deplacer l'etoile pour avoir plus de chance donc pas d'image ( a coté ) J'ai quand même traiter cette m45 avec le 350d debayerisé et colorisé avec l'image de mon ami qui n'etait pas a taille ny même orientation y tiou alignement a la main sous Cs faut pas trop zoomé pas de dof et 3 x 180s iso 800 350d debayerisé la session au C11 d'hier et la Saturne buée et seeing au top pour rangé vite Bonne journée et bon ciel Sauveur
  19. 3 points
    Normal les gars, avec "buttes" on pouvait s'attendre au pire, c'était couru d'avance Et puis SuperMartien, dans le genre.. on voit bien qu'il cherche à se faire coter, l'affreux ! Alors rien que pour lui , voici la magnifique "Central Butte" !!! : PANO MASTCAM - 26 OCTOBRE 2019 (SOL 2567) - Robert Charbonneau : 6,8 mb Comme prévu, le 27 octobre (sol 2568) en fin de journée Curiosity s'est déplacé en direction de "Central Butte" La mise à jour suivra dès que la nouvelle position sera connue.. Une petite "mise en bouche" avec cette image MastCam sur le nouvel espace de travail :
  20. 3 points
    Je vous propose mon tout premier traitement d'images complet ou presque avec Siril, chu drôlement content, merci @Colmic !!!!!!! Donc c'est la même photo, avec ses DOF (13 de chaque, Fredo m'a dit que c'était pas assez…), le tout dans Siril, puis enlevage du gradient… J'ai bloqué ici : la phase suivante, l'étalonnage par photométrie a échoué, je suppose que c'est dû au grand champ (50 mm) ??? Donc j'ai terminé sous Photoshop, comme d'habitude, vous en pensez koi ?
  21. 3 points
    bien joué voir script fb observatoire de Christophe bonne journée et bon ciel
  22. 3 points
    Quelle émotion voir Tangra et AOTA de dessiner une courbe de disparition et réapparition d'une étoile derrière un astéroïde; et au 1/10° de seconde près, s'il vous plait !! Et en même temps tu as pu t'ébahir du phénomène sur l'écran ! Quel plaisir de comparer, l'oeil à l'oculaire de ta lunette, la luminosité d'une variable avec les étoiles de champ d'une carte AAVSO !! Quelle tension psychique lorsque... Bref, je suis pluriel !! Jean Marc
  23. 3 points
    Le 24 octobre 2019 (sol 2565) Curiosity s’est à nouveau déplacé de 31 mètres vers le Sud-Ouest et approche désormais d’une région incroyable aux reliefs imposants et comportant des stratifications intéressantes. PANO MASTCAM - 22 OCTOBRE 2019 (SOL 2563) - Jan van Driel : 7 mb - À gauche la mesa stratifiée nommée "Central Butte". Plus à droite "Rapness" Plan d’activités du 26 au 28octobre (sols 2567 à 2569) : Au terme de l'étape du 24 octobre, des roches intéressantes sont situées devant le rover avec certaines variations de couleurs dans l’espace de travail, dont des blocs gris proches. Trois objectifs scientifiques "au contact" étaient programmés dans le plan de ce week-end : deux sont une combinaison d'observations APXS et MAHLI, et un est une observation de la caméra MAHLI. "South Ronaldsay" se trouve sur une cible de substrat rocheux plate et l'outil de dépoussiérage servira à éliminer la poussière avant les observations MAHLI et APXS. "White Craig" est une cible MAHLI et APXS située sur un bloc différent afin de caractériser toute variation potentielle dans cette zone. Enfin, "The Doups" est une cible réservée à MAHLI qui se positionnera sur le côté d’un bloc rocheux pour examiner les structures sédimentaires. Le plan du week-end prévoyait également des observations scientifiques "à distance". ChemCam a ciblé "South Ronaldsay" afin de comparer ces résultats aux observations scientifiques par contact (avec APXS). ChemCam devait également analyser "Ruvaal, qui se trouve sur une autre partie du substrat rocheux dans l’espace de travail, afin de tester les variations. Mastcam a pris des images de documentation de ces deux cibles ChemCam. En outre, le plan comprenait deux grandes mosaïques Mastcam. Curiosity traverse maintenant le pays des mesas et des tours. Ont donc été prévues des mosaïques couvrant deux des buttes à proximité, en particulier de "Central Butte" face au rover, et de "Rapness" qui est à l'est du rover. Après toutes ces observations, Curiosity se dirigera vers "Central Butte" afin d’étudier les stratifications qui y affleurent. POSITION AU 24 OCTOBRE 2019 (SOL 2565) : 4 mb HAZCAM AVANT - 24 OCTOBRE 2019 (SOL 2565) : HAZCAM ARRIÉRE - 24 OCTOBRE 2019 (SOL 2565) : NAVCAM - 24 OCTOBRE 2019 (SOL 2565) : La fine crête longée par le rover depuis environ 8 sols. Au dessus les remparts Nord apparaissent Les traces de roues à gauche de l'image et la crête "Vera Rubin" (barre sombre) Au Sud PANO NAVCAM - 24 OCTOBRE 2019 (SOL 2565) - Jan van Driel : 6,9 mb ACTIVITÈS scientifiques "AU CONTACT" avec APXS et MAHLI - 26 novembre (sol 2567) :
  24. 2 points
    Sans laser, sans pile, une idée hyper simple, qui fait qu'on ne peut plus louper la collimation d'un newton. Permet notamment de vérifier très facilement si le secondaire est bien en face du porte oculaire. https://www.pierro-astro.com/tsoptics/collimateur-concentrique-1-25-31-75mm_detail [je n'ai pas d'action chez ce revendeur...]
  25. 2 points
    Bonsoir les Astrams ! Je suis allé chercher une galaxie pour me faire la main en ciel profond avec mon C9 et surtout, être prêt pour ma galaxie préférée, la belle M82. J'ai donc découvert IC10, la galaxie de l'Eclat d'Etoile, et trouvé qu'elle serait une bonne candidate puisqu'elle contient du Ha. C'est un peu plus sportif qu'à la petite lulu cette affaire et la cible n'est pas des plus simples. Le SCT en CP c'est retouche de MAP toutes les 60/90 minutes pendant le looong début de nuit et avec un CMOS, une énorme quantité de brutes au lever du jour, 700 en L à 31 Mo pièce. C9XLT + réducteur x0.63 (235/1480) et ASI1600 (0.53"/pixel), AZ-EQ6 by Pierro Astro (heureusement pour le Ha). 9h37 d'intégration, 4h40 en L (60"/sub - Gain 139), 1h15 par filtre RVB (30" en R et 45" en VB/sub - Gain 139) et 72 minutes seulement de Ha pour cause de buée mal contrôlée sur la lame de fermeture (180"/sub - Gain 200). Prétraitement/stack avec Siril-IC + traitement Pixinsight + Gimp en finitions pour une image LH - RH/VB. Je ne sais pas si c'est la bonne recette... Vous me direz peut -être Pour ceux qui comme moi découvrent IC10, elle est cachée là
  26. 2 points
    Bonjour à tous, Deux nuits sur ces fabuleux groupes de galaxies m'ont fait perdre des cheveux, je ne suis pas encore au point avec le LRVB, malgré un bon logiciel de prétraitement j'ai encore quelques lacunes.. et ça se voit. Le cadrage est pourtant bon et je n'ai pas autant de bruit que d'habitude sur mon fond de ciel. Cependant la version couleur en binning x2 me déforme les étoiles en carré.. je ne sais pas de quoi ça vient et je vous avoue qu'après m'être éternisé sur les filtres narrowband, j'ai du mal à prendre mes marques avec le RVB..! L: 30 x 10 min RVB: 16 x 5 min par filtre en bin x2 15 darks, 50 offsets et 40 flats Lunette TSA 120 Monture EM 200 Temma 2Z Caméra ST 2000 XM Acquisition et prétraitement Prism v10, traitement CS6 N'hésitez pas à me donner vos avis, remarques et suggestions.. je veux m'améliorer!
  27. 2 points
    Joli champ comme celui d'Alain y'a pas longtemps !
  28. 2 points
    Bonjour à tous, Hélix est un bon exemple pour voir (ou pas) des détails selon la qualité du ciel. Je comprends tout à fait qu'un T 300 ne la montre pas plus dense qu'avec une 80... si le ciel est médiocre pour le premier et super pour le second. Pour mémoire, voyez en le commentaire que j'avais écris sur elle pour le n°82 d'Astrosurf : "Aux J 50x10, elle apparaît comme une tache ronde assez grande (tout au moins pour un objet du ciel profond !), faiblement visible, homogène en éclat et surtout peu contrastée, ceci même dans d'excellentes conditions de transparence. A défaut, rien n'est visible ou si faiblement… Sa visibilité est radicalement accentuée avec un filtre UHC. Mieux encore, la structure annulaire de la nébuleuse est même détectable avec des jumelles de 80 à 100 de diamètre, de préférence montées sur un pied, et le fameux filtre! Sans ce dernier aux J 80x15, c'est une assez disque assez faible, mais avec un UHC, NGC 7293 est bien mieux visible, étant alors moyennement visible, et surtout annulaire ! Sa taille et son aspect sont immanquables. Dans une L 90x20, NGC 7293 forme une tache diffuse ronde très peu contrastée mais visible au premier coup d'œil, avec notamment deux doublets stellaires proches à l'Ouest. Le même instrument avec un filtre UHC montre sans trop de difficulté la structure annulaire. Avec un OIII, encore plus sélectif, la nébuleuse se révèle presque assez bien visible, tant renforcé que son centre est loin d'être sombre." En règle générale, toutes les cibles du ciel profond étendues et peu contrastées donnent des avis parfois très différents selon la limpidité du ciel, comme IC 434 évidemment et la Boucle de Barnard. Voilà d'ailleurs ce que j'en dis dans le n°84 d'Astrosurf : "Dans un TN 250x50 et UHC, bonne surprise, on devine la très pâle et large lueur |de la Boucle de Barnard] traversant tout le champ de la partie la moins difficile vers les coordonnées équatoriales 5h 48m et +1°, c’est-à-dire à 1° au Nord Nord-Est de M 78. Cette bande semblable à une pâle Voie Lactée d’hiver à l’œil nu, peut être suivie en allant vers NGC 2112, plus précisément à ½° au Nord-Ouest de l’amas. Cette partie boréale de la Boucle mesure approximativement 1,5°x0,3°. Pour mieux se rendre compte qu’elle est bien dans le champ oculaire, on peut bouger le télescope en déclinaison pour la distinguer du champ environnant, certes aussi riche en étoiles mais avec un fond moins « gris ». Avec un filtre H bêta, cette portion boréale de la Boucle de Barnard semble un peu mieux vue, même si par comparaison le même soir avec le même matériel, IC 434 est plus « facile ». Dans les mêmes conditions, en plaine, cette pâle bande n’a pas été vue dans une L 90x30, malgré le filtre. Nul doute qu’un observateur placé en montagne aura plus de chance pour la détecter." C'est marrant, ce post me rappelle que j'avais vu la Boucle ; je ne m'en rappelais plus de trop…! Donc pour moi, l'annularité d'Hélix dans un petit instrument et la visuel de la Boucle, c'est coché
  29. 2 points
    S'il est normalement constitué, il a du en profiter pour te vanter aussi l'évidente supériorité de sa 80ED en luminosité, contraste et résolution par rapport à ton gros tube.
  30. 2 points
    Ok. Donc une monture équatoriale serait un bon investissement, qu'elle soit de type "allemand" ou à "fourche - ou 1/2 fourche avec table équatoriale". ( voir les liens postés par teko38 ). Le seul truc où il faudra se prendre un peut de temps, c'est la mise en station ... mais même si elle n'est pas "nickel", il y aura de quoi viser facilement les 200 s de pose unitaire avec guidage. ( voir plus ). Sans guidage : jamais testé ... et cela dépendra aussi - et surtout - de la précision de la monture niveau motorisation en AD. ( mais au moins, la rotation de champ sera très limitée ). L'avantage d'une terrasse, c'est de pouvoir marquer le sol de 3 repères au niveau du positionnement de chaque pied de la monture ... en ayant préalablement défini le méridien. Configuration valable pour l'hémisphère nord : Pour tracer celle ligne "Méridien", j'ai : - Trouvé pour le jour donné l'heure précise à laquelle le Soleil passe au méridien ( il y a des logiciels gratuits pour ça ) - Positionné un bâton de ~ 1 m de long le plus perpendiculairement possible ( niveau à bulle dans deux directions perpendiculaires ) - Traçé le plus précisément possible le milieu de l'ombre du bâton. Ca, c'est pour régler l'azimuth. Ensuite, pour la "Hauteur" ( qui dépend de la latitude du lieu ), perso, j'utilise un { 1/2 rapporteur + fil à plomb }. ... manipulation à effectuer une fois tous les instruments ( télescope ou lunette + autre matériel ) déjà fixés à la monture. Exemple pour une latitude de 48° nord : Enfin, avant de prendre des photos, je mets en marche la motorisation en AD, pointe une étoile assez brillante puis lance des acquisitions ( sensibilité maximale ) pour corriger "finement" la "hauteur" de proche en proche jusqu'à ce que la dérive en DEC de l'étoile ( par exemple au bout de 3/4 min ) soit la plus faible possible. Cela nécessite préalablement de régler l'appareil photo en rotation de manière a avoir l'AD ( suivant l'axe horizontal du "viseur" ) et la DEC ( suivant l'axe vertical du "viseur" ) ... et pour éviter de devoir à chaque fois retrouver cette bonne position : marquage avec du "Tipp-Ex". La première fois, c'est assez long ... mais une fois le coup de main pris, cela ne me prends pas plus de 30 min. ( au pire des cas ). Ensuite seulement les photos du ciel profond sont attaquées.
  31. 2 points
    Merci de votre passage. => René, je ne fais que du lunaire (rarement du planétaire) et c'est tout. Donc ce n'est pas gênant. C'est sûr que je ne vois pas la voie lactée, par exemple ! Pour admirer les étoiles, il me faut aller dans un coin de campagne sombre.
  32. 2 points
    Un astronome amateur, docteur en médecine dans la vraie vie, m'a fait remarquer que passage de Mercure devant le Soleil était plus élégant que transit. Un jour, qui sait, un proctologue me ferra remarquer que le trou noir lui rappelle trop le boulot!
  33. 2 points
    Hello, une petite bulle d'été par ce temps pourri. Faite en juillet sur 19 heures de pose : 7,5 heures en Ha, 4 en S2, 3,5 en O3, 4 en RVB, c'est donc un montage SHO avec RGB pour les étoiles. Full : https://www.astrobin.com/full/416702/0/?real=&mod=
  34. 2 points
    J'ai un phénomène semblable avec mon téléobjectif ( ouvert au max : donc ce n'est pas du aux lamelles du diaphragme ). ... et @Geram22 a 4 aigrettes autour des étoiles les plus brillantes .... .... comme chez toi ( agrandissement de la zone autour de l'étoile la plus brillante de ta photo postée dans ton 1er message ) : ( L'éclairage de la partie centrale de l'étoile a été volontairement diminué ). A priori, ce n'est pas l'optique qui est en cause ... mais plutôt des reflets niveau capteur ( réflexions sur la vitre de protection s'il y en a une ? )
  35. 2 points
    Didon, Daniel, la Nasa a l'air de s'intéresser énormément à "Central Butte", c'est une butte de prix ?
  36. 2 points
    Bonjour, J'aime beaucoup sa finition, on est dans la même trempe que la 10micron ou que ma taka EM200. Il me tarde maintenant de la mettre en oeuvre. J'habite dans la Manche. J'ai la chance d'avoir un ciel épargné par la pollution lumineuse, mais malheureusement la météo est assez capricieuse, surtout à cette saison de l'année. Jean-Christophe
  37. 2 points
    Bien ce site qui en plus me donne l'heure de chez moi
  38. 2 points
    J’avais bien entendu cité les visuels qui font du dessin (voir mon message) mais j’ai complètement omis une autre catégorie qui va aussi permettre certaines émotions, les « astrophoto » qui font des travaux plus scientifiques comme la spectroscopie, les recherches de NP, les transits de cailloux, la photométrie. Ont-ils aussi le droit d’avoir des émotions par leurs travaux ? L’émotion d’avoir découvert une NP par exemple ? A écouter certains visuels, non, c’est impossible. Dans mon club d’astro, j’ai vu aussi bien des personnes avoir des émotions en visuel et en photo, en passant par le débutant qui vient de sortir sa première image, certes pas forcément très belle, mais c’est sa première qu’il a réussi. Mais ce qu’il y a de bien dans ce club, c’est que les clans visuel - astrophoto ne sont pas montés les uns contre les autres. D’ailleurs, les visuels aiment aussi regarder des photos de nébuleuses Ha, SII ou objets faibles, tous impossibles à voir dans leurs dobson. J’ai aussi pu voir de belles choses dans des 600mm (dobson ou tubes optiques spécifiques), et des choses horribles dans des télescopes infâmes et/ou pas du tout collimatés même de gros diamètre. Mais on retrouve exactement la même chose en astrophoto avec du bon et du pas beau du tout. Donc, aux visuels se croyant avoir le monopole de l’émotion, restez chez vous ou ouvrez-vous aux autres. Ca vous évitera de raconter autant de conneries 🤫🤬😂
  39. 2 points
    Tiens j'ai eu l'inverse une fois, je montre M42 au 1m a quelqu'un, et il me répond qu'il aime pas, trop brillant... ça correspondait pas à l'idée qu'il se faisait du visuel dans un télescope... Pffffff......
  40. 2 points
    Qu'objectivement, l'image montre certes plus d'informations mais ne procure pas la même émotion. T'auras toujours des gens qui préféreront aller au stade de foot, même mal placés, au fond des gradins, avec un gros baraqué qui te bouche la vue, avec en prime le risque de te prendre un bourre pif à la sortie, alors qu'objectivement tu aurais bien mieux vu ton match à la télé installé peinanrd dans ton canapé. Pourtant, ils y retournent... vas comprendre... Faire du visuel dans un télescope, c'est du même ordre...
  41. 1 point
    Bravo, pour une premiere c'est tres reussi. L'avoir dans la boite est le 1er objectif. Les transits solaire sont moins evidents pour la MAP et la turbu. les transits lunaires sont plus simples a ce niveau et aussi plus esthetiques. Ensuite il faut guetter les transit ou l'ISS est assez proche (au dessus de 45'' de taille c'est a dire moins de 550km a la louche) Nicolas
  42. 1 point
    Je suis le sujet @Sauveur mon shuttle 4 core plus moderne que mon portable n'attends que ça.
  43. 1 point
    bravo claude ! jolie terrasse ! et jolie photo aussi ! paul
  44. 1 point
    Magnifique, les détails sur la full sont superbes, bravo
  45. 1 point
    Une alliance harmonieuse entre l'obscurité d'un corps, au feu discret d'une Lune au déclin, saluée par les feux de la Terre. Une pénombre aux continents secrets tout juste devinés , comme un mystère dévoilé par ce croissant ciselé dans la lumière de l'aube naissante. Une harmonie annonciatrice d'une disparition , puis d'une renaissance. C'est beau et j'ai plaisir à partager avec vous ces images, au gré de la chronologie du spectacle céleste ( Pentax K20D / 300 mm ) lever matinal , temps de pause légèrement plus long , fébrilité ...le croissant voit double ! Petite galerie d'images encadrées... le rouge et le noir ne s'épouse-t-il pas ? amitiés
  46. 1 point
    Bonjour Un accessoire pour le nextar se8 weedge https://www.celestron.com/products/wedge-for-nexstar-evolution-and-se-6-and-8 https://celestron-site-support-files.s3.amazonaws.com/support_files/93665_Celestron_NexStar_Wedge_Manual_Eng_Web.pdf https://www.maison-astronomie.com/statifs-accessoires/3737-table-equatoriale-pour-nexstar-evolution-et-se-celestron.html Daniel
  47. 1 point
    Salut à tous, Suite à une session d'imagerie relativement satisfaisante au Col du Restefond, Je prends la suite de Thomas (voir son post) pour présenter les quelques résultats que j'ai pu obtenir. Voici donc pour commencer le champ de NGC7000 et du Pelican (IC5067/68/70) imagé la nuit du 2 au 3 Octobre en LRVB avec une "touche" de Ha. Je comptais attendre de rajouter du Ha au retour, mais vu le temps en Picardie .... ça risque d'attendre ! Et puis une image avec peu de Ha ressemble un peu à une LRVB classique, qui me parait plus naturelle ... Les détails : Image réalisée au col du Restefond les 2 et 3 Octobre 2019. Température : 2°C en début de nuit, -4°C vers 4h du matin. Nuit peu transparente pour le site, avec un peu de vent et surtout pas mal de turbulence. Couches : LRVB renforcé avec un peu de Ha. Matériel : Lunette FSQ106ED sans sa crémaillère, Monture 10 Micron GM 1000 HPS, Caméra FLi Proline 16803, Roue à filtres CFW5-7, Diviseur optique "maison", Porte - oculaire FLI Atlas, => montage direct du train d'imagerie sur la lunette via un cône sur mesure en aluminium (faut pas se rater sur le tirage, vu la faible course de MAP de l'Atlas ...) Prises de vue : 18 poses de luminance, 6 poses R,V,B en bin2, 3 poses Ha (6nm) de 10mn en bin2. Caméra refroidie à -20°C Traitement : Acquisition et pré-traitement avec Maxim DL, Alignement sous PRISM, Stacking sous MaximDL (SD_Mask), Couche RVB : utilisation de SIRIL pour la suppression des gradients et l'équilibrage des couleurs par photométrie sur les étoiles, Assemblage dans Photoshop (colorisation luminance sur laquelle sont appliqués des filtres passe-haut en mode incrustation pour donner de la profondeur aux nébulosités), La Couche Ha est utilisée en renforcement des couches L et R en mode "Densité linéaire -". J'ai refait la mise au point régulièrement, me méfiant de l'instabilité de la mise au point de la FSQ106ED qui doit être refaite à chaque variation de 1°C (drift d'environ 40 microns par degrés avec la crémaillère d'origine). Il semble qu'avec la crémaillère démontée et remplacée par un simple cône sur lequel est fixé le train d'imagerie, la dérive soit moindre mais je n'ai pas pu le confirmer (autres essais nécessaires). Je livre cette première image couleur à votre avis, n'ayant pas le même rendu suivant l'écran utilisé (tantôt trop claire, trop foncée, couleurs plus ou moins marquées ...). Lien vers la full : full A bientôt pour le prochain champ, en attendant votre avis sur ce premier traitement ... Emmanuel
  48. 1 point
    Non justement. Mon point de vue ce que ce n'est pas tout. Regarder un support photo ce n'est pas regarder le réel. Et ça n'est pas la même émotion. Supérieur si on considère que c'est comparable. Ce n'est pas mon cas. Imager ce n'est pas percevoir. La photo (fut elle prise en 30 secondes le soir même) ne me procure aucune émotion.
  49. 1 point
    Il serait temps d'accepter l'idée que le meilleur moyen de mettre en oeuvre un projet compatible avec l'écologie c'est, justement, de ne pas mettre en oeuvre le projet. Les histoires de compensation et autres, c'est du vent. Quand un écosystème est détruit, il est détruit... Il faut qu'on arrête de vouloir à tous prix "développer" pour commencer à "préserver", enfin plutôt "sauver", au point où on en est, et le meilleur moyen consiste à foutre la paix aux milieux naturels, à comprendre qu'ils ont de la valeur pour nous en tant que tel et non pas pour l'argent que l'on peut en tirer. Là-haut, outre les marmottes, il y a des vautours, des bouquetins, des renards, des loups même (et oui), des hermines, des... est-ce que tout ça survivra tel quel avec un tel projet ? Bien sûr que non. Je suis redescendu de l'observatoire ce week-end après une mission astro ratée (mais super ambiance dans l'équipe heureusement), la dalle du futur 1 mètre est déjà coulée.
  50. 1 point
    @Hoth Un peu comme partout ailleurs, il n'y a plus rien qui tourne rond dans ce système. Emplois délocalisés pour la construction, tourisme de masse démesuré, saccage des paysages et du ciel nocturne, si ce n'est des écosystèmes. Devant tant de folie, on ne peut pas agiter l'argument "emploi" car l'emploi pourrait largement exister même sans ce système crétin si le monde tournait de façon plus raisonnable ou raisonnée. Ici la finalité n'est pas de faire marcher l'économie locale, pour ça il y a bien d'autres façons. Le seul but est de faire tourner la pompe à fric à tous les étages sans l'ombre d'un doute. Partant de là, sachant que des modèles alternatifs existent, je ne vois aucune raison de ne pas dénoncer ouvertement ce projet, et plus largement la logique qu'il y a derrière et qui est à l’œuvre à peu près partout !