Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 02/29/20 in all areas

  1. 24 points
    Bonjour à tous, Cette nuit le ciel n'était pas très stable avec par moment un léger vent ... mais malgré un seeing de 3" à 4" d'arc, j'ai laissé tourner le C11 sur M106, c'est l'avantage d'un setup en remote : on donne sa chance même aux nuits pas terribles Avec 50 poses de 300s en luminance et quelques poses rescapées en R, G et B (6 à 10 poses de 300s par couche), le résultat est une image qui reste regardable, mais qui manque clairement de résolution : Pour la couleur, elle semble bien jaune, mais il faut croire que c'est sa couleur puisque c'est une calibration photométrique qui a été faite, sans retoucher les couleurs au traitement (juste un peu de saturation).
  2. 19 points
    Bonsoir, On commence par un petit retour en arrière du 22 Février 2020. Les conditions étaient moyennes ce qui pour mon site veut dire bonnes ! Pour l'animation, j'ai détruit pas mal de fichiers donc incapable de retrouver l'horaire exact de la seconde image. Pour ce qui est de faire une animation avec plus de deux images, on verra quand on aura le temps ! Les dernières sont celles du 24 février 2020. Cette fois c'est médiocre dans l'absolu mais on arrive quand même à obtenir quelque chose. Si la question est : < Pour tirer le portrait de Vénus, faut-il savoir marcher sur l'eau ? >> Oui c'est la remarque de mon ami Pierre ( pas Jean-Pierre ), plus qu'une question). Que puis-je lui avoir répondu, si ce n'est qu'il ne faut pas se décourager. Et tenter chaque fois qu'on le peut. Parfois si l'on regarde le ciel, ça n'incite pas vraiment à sortir le matériel. On sort le matériel même si c'est précipité, on rentre du travail, le tube pas vraiment à température... Mais bon sang ! Parfois je me demande sérieusement pourquoi je ne vais pas dans un salon de thé, bien au chaud à siroter une bonne camomille aux miel ? Lucien
  3. 17 points
    Bonjour à tous, Voici une image du septet de Copeland situé dans la constellation du Lion. Bien qu'on s'attende à trouver 7 galaxies sur cette image, il y en a beaucoup plus pour qui scrutera l'image en détail! Il y a relativement peu de poses sur cet objet, à cause de la conjugaison malheureuse de passages nuageux et du rembobinage automatique du secteur lisse. L'étoile guide, pas facile à trouver, est facile à perdre à cette focale Une heure et demi de pose en L et un quart d'heure par couleur (/5mn), newton 250/2900 (paracorr2 + powermate x2) et qsi 690 en bin2. La fwhm sur l'empilement est de 2.3". Traitement iris et photoshop cs2. Nathanaël
  4. 16 points
    Bonjour à tous, dernière soirée avec ici 45 minutes de pose fractionnées en 30 sec à 3200 iso. Hte Ariège à 1300 m / Newton 360 mm F/3.7 "maison" pour l'optique et la mécanique. Correcteur Paracorr 2 + Sony A7S Astrodon + filtre duo narrow band HA / OIII . Traitement sous Siril, Astra image et CS6. Cliquez pour la full Phil
  5. 14 points
    Bonjour, Cela faisait 1 ou 2 années que j'hésitais a m'essayer sur cette nébuleuse par émission du Grand chien. Depuis mon site elle est située juste au dessus de Carcassonne qui se trouve a 1 km et elle n'est pas particulièrement haute. Les acquisitions ont été faite de +/- 24° a 34°. La vie étant faite d'expérience je me suis lancé , j'ai choisi des poses unitaires de 5 min afin de les multiplier et ainsi réduire un peu plus le bruit du Kaf 8300. On perd peut être un peu de nébulosité extérieure, mais le résultat est plus propre. Bien sûr j'ai choisi du Ha et OIII. Condition météo un poil humide la première nuit , SGP a fait son boulot en allant pointer une autre cible comme un grand en 2ème partie de nuit. Newton 200/1000 , Moravian 8300 ( qui ronronne ), AZEQ 6, DO SGP, Pix Ps Ha 36x300 sec , OIII 32x300 sec bin 1x1 plus d'info : Astrobin L'image : Je l'ai peut être un poil trop lissée ? Oui je sais , le nord n'est pas en haut , mais a gauche , je n'avais pas le courage de mettre un dieu viking sur le flanc Bon ciel, alain
  6. 13 points
    Bonjour a tous Voici quelques images prises mardi soir dernier depuis le port d'Okland qui fait face a San Francisco. La ville est connue entre autre pour son fameux golden gate bridge qui traverse la baie vers le nord, mais il y en a un autre : le bay bridge qui traverse d'ouest en est en deux parties. C'est fait avec un 7D mark II / 24-105mm a 105mm / 320 iso 4s (de memoire) La 2e est un assemblage de deux images. J'espere que vous apprecierez meme si c'est un peu "flashy". Nicolas
  7. 8 points
    bonjour à toutes et tous ! hier la neige , aujourd'hui un peu de soleil , mais ça ne va pas durer ....... un beau spectacle ce matin lors de ma marche matinale ! un quart d'heure avant : avec les deux parhélies à 180° ; bon ciel ! polo
  8. 8 points
    Bonjour à tous J'ai fait la photo de la Lune, la dernière du mois ;-) Il était 21H15, donc la Lune était beaucoup plus basse qu'hier et le ciel un peu voilé. On s'en fou, je fais comme même la photo :-). NB : prises de vues en one-shot Perl-Vixen 102/920 FL Barlow AP 2X + le tube allonge de 35 mm Canon EOS 5D II Photo : temps de poses 1/20s à 400 ISO Bon ciel
  9. 7 points
    Bonjours, ce n'est pas Tchéliabinsk mais c'est c'est superbe quand même! A noter la belle couleur rougeâtre due à l'ionisation de l'azote et l'oxygène de l'atmosphère vraisemblablement. Des détonations ont été entendues également, un bon signe pour une chute de météorite! Moralité il faut installer une "dashcam" dans sa voiture...
  10. 6 points
    Bonjour à tous, Beaucoup de travaux technique sur le T500 FD3 Janus Nord. Et entre autre le changement du correcteur et la collimation avec une nouvelle camera CMOS. Le nouveau correcteur est un 4 pouces ASA, et la nouvelle camera est une ZWO6200MM. Je viens de passer 5 nuits sur la collimation (a environ 4h30 par nuit)... la collimation, c'est épuisant. Et j'ai un constat à vous faire partager: Pour annuler la courbure de champ, j'ai du augmenter la distance théorique entre le capteur et le correcteur de 3.94mm!! La distance théorique est de 75.5mm donné par le constructeur, j'ai du augmenter petit a petit cette distance jusqu’à observer l'annulation de la courbure pour une distance finale de 75.5+3.94mm. Je peux faire facilement cette modification grâce au montage particulier du focuseur sur le T500. Je suis même aller au delà, et j'ai vu comme prévu l'inversion de la courbure du champ. Tout ça me laisse assez septique, non pas sur la qualité du correcteur lui même, mais sur la valeur theorique de la distance optique annoncé par les cosntructeurs. Il y a de grandes chances qu'entre la théorie et la fabrication il y a quelques différences sur les rayons de courbure des lentilles, sur la distance entre les lentilles. Avec des capteurs et des pixels de 9 microns, il y avait un peu de tolérance sur le réglage, mais avec les nouveaux CMOS et leur pixel de 3.76micron, on a plus le droit à la moindre erreur. Le correcteur 4 pouces n'est pas très répandu, mais je pense plus aux gens utilisant des correcteurs 3 pouces sur du 24x36... si ils constatent une correction partielle du champ, il y a de fortes chances qu'il faudra prévoir des investigations assez poussés pour trouver la bonne distance adapté au correcteur et à l'instrument. En passant je doit dire que les outils d'aide à la collimation de Prism, et en particulier la fonction de "Mesure Tilt et courbure de champ", sont exceptionnel et d'une grande précision!!! Sans eux, je n'aurai pas pu réaliser cette analyse avec autant de précision. A la fin de la collimation, j'ai diminué la distance de 50 micron entre correcteur et capteur, et l'analyse de Prism m'a permis de visualiser une variation de la courbure de champ de 10micron!!, et ainsi l'annuler complètement. De même le tilt a été annulé des le début de la collimation de l'instrument avec la meme fonction alors que la courbure de champ était encore d'au moins 80 microns pic pic. Voila, c’était un retour qu'il me semblait interressant de vous faire remonter. Amitiés à tous, Laurent Bernasconi
  11. 6 points
    Bonsoir tout le monde, La méduse sur les 3 seules soirées claires et sans lune du mois de février. Ouais pas très productif Un peu plus de 8h de poses de 120s à 800ISO , darks et flats Bon ciel Fabrice
  12. 6 points
    Bonjour à tous, de retour de hte Ariège avec des conditions d'observations excellentes donc du sommeil à rattraper... Hte Ariège à 1300 m dans le PNR (Parc Naturel Régional) Newton 360 mm F/3.7 "maison" pour l'optique et la mécanique. Correcteur Paracorr 2 + Sony A7S Astrodon. Filtre duo narrow band HA / OIII pour les nébuleuses et rien pour les galaxies. 60 poses de 30 sec / cliché à 3200 iso / traitement sous Siril, Astra image et CS6. Phil IC 405 "l'étoile flamboyante" IC 410 "les tétards" IC417 et NGC1931 "L'araignée et la mouche " Abell 21 dans les Gémeaux NGC 2264 dans la Licorne Messier 51 Messier 101 Messier 106
  13. 5 points
    Pour la première fois, donc, un engin spatial est venu s'arrimer à un satellite géostationnaire en vue de prolonger sa durée de vie. Mardi 25, le Mission Extension Vehicle-1 (MEV-1, lancé par une Proton en octobre 2019) de la société SpaceLogistics LLC (filiale de Northrop Grumman) a réalisé cette opération délicate au profit de l'Intelsat 901 (IS-901, lancé en juin 2001) arrivé à cours de carburant et retiré provisoirement du service en décembre 2019. Une fois sa mission accomplie, le MEV aura la possibilité de se rediriger vers un autre géostationnaire en péril ... https://www.northropgrumman.com/space/space-logistics-services/mission-extension-vehicle/ https://news.northropgrumman.com/news/releases/northrop-grumman-successfully-completes-historic-first-docking-of-mission-extension-vehicle-with-intelsat-901-satellite En prime, le MEV-1 nous a offert les toutes premières images d'un satellite géostationnaire en poste à 36000 km + en arrière plan, notre belle petite planète chérie, si fragile (en fait, le prétexte pour poster ce sujet davantage astronautique, désolé) :
  14. 5 points
    bonsoir à tous, la météo ne me permettant toujours pas de faire d'acquisitions ces temps-ci, je fais mes fonds de tiroirs pour voir ce que je peux tirer des sessions d'acquisitions effectuées ces derniers mois sur différents objets (poses d'une minute sans autoguidage et sans DOF) voici donc mon traitement de la semaine réalisé sur M106 avec des images faites sur 3 nuits à la fin du mois de mars 2019, soit 2 heures de luminance et 20 minutes par couches R, V et B finalement, après une sélection assez rigoureuse, et vu le résultat obtenu, ces images méritaient que je m'y attarde un peu plus Telescope Newton 300/2175 sur NJP Paracorr type 2 ASI 1600 mm à -20° + RAF et filtres ZWO échantillonnage: 0,36 arc"/px acquisition Prism10/traitement PI bon seing à tous et toutes... bruno
  15. 5 points
    Salut à tous, Il y a heureusement eu de belles éclaircies les soirs du 26 et 27 pour faire des prises de vue lunaires avec mes lunettes et mon APN. Le 26: avec l'APM 107/700 et une Barlow 2x en 50mm (qui n'empêche pas le vignettage ) Le 27, avec le même instrument: Et avec une Zeiss Telementor de 63mm (Barlow 2x). plus de turbulence et Lune assez basse. il fallait faire avec les nuages. Stack des images bruts tiff avec Astrosurface et traitement ondelettes sous Iris. Jean-Yves
  16. 5 points
    Superbe nouvelle explosion du Starship hier soir !! Boum après boum ça avance : c'est leur méthode !!
  17. 5 points
    superbe ! J'ai déjà une dashcam dans ma voiture, pas que pour ça bien sûr mais on ne sait jamais ce qui peut arriver... En tout cas ce qui est intéressant, c'est qu'on arrive à piéger à la dashcam des phénomènes rares comme celui-là, mais jamais des sukupes...ah ils sont forts quand même, ils arrivent à se camoufler dès qu'ils détectent une voiture avec dashcam à proximité
  18. 4 points
    UNE PROMENADE AUX LIMITES DU GRAND CHIEN. Bonjour à tous, Voici une petite veillée du vendredi soir, et ce malgré la fatigue de la semaine et le temps toujours capricieux réunionnais de ces derniers temps. Au programme, une magnifique étoile double : Adhara. L'étoile affiche une belle magnitude : 1,5 tandis que son compagnon est sensiblement plus faible mais visible sans difficulté. Le couple me fait penser à celui de Rigel. Il se situerait, si je ne m'abuse, à près de 7,5 secondes d'arc d'Adhara. Le tout est à une distance de 450 AL environ. C'est alors un autre objet tellement plus lointain qui a focalisé toute mon attention : une galaxie lointaine mais assez brillante (10,5m), située à plus de 85M d'AL. La qualité du ciel des bas plus ou moins nébuleux d'ailleurs, n'a pas aidé à offrir une vue saisissante de la galaxie mais l'essentiel fut visible malgré tout. De forme plus ou moins allongée, la galaxie laisse entrevoir une zone bien plus prononcée en son centre. Le dessin a été effectué à près de 160x. J'ai eu juste le temps de contempler une autre galaxie de la Vierge, me semble-t-il : splendide, bien contrasté et très fine. Mais les nuages (et la fatigue aussi issue d'une chaleur encore bien prégnante à 1h du matin !) ) en ont décidé autrement...Mais je ne suis pas rentré bredouille ! Bon ciel à vous tous. Gildas
  19. 4 points
    Bonjour, voici une image de la nébuleuse planétaire Jones-Emberson 1 (PK 164+31.1) située dans la constellation du Lynx à environ 1600 Al de la Terre. Pour cette image j'ai posé: 41 x 15 minutes en ha bin 1 , 27 X 5 minutes en luminance bin 1 + 7 x 3 minutes pour les RVB en bin2 L'optique est un astrosib 360, caméra SBIG STL 11000. Le fait que cette nébuleuse ne soit pas située dans le plan galactique permet de voir beaucoup de galaxies dans la profondeur du ciel, une autre particularité est la couleur d'un bleu très pronocé de l'étoile centrale. Les acquisitions en automatique avec Maxpilote, le traitement avec Pix et PHP. Un crop sur la nébuleuse à la taille d'acquisition: L'image du champ complet un peu croppé et réduit à 1300 px : Version full à la taille d'acquisition: http://astro.equinoxe.free.fr/images/images_constelations/lynx/casque_full.jpg Jean-Claude Mario.
  20. 4 points
    Après la longue disette des 2 derniers mois j'ai enfin croquer la pomme. SW254+Atik one 6 / G42 observatory + 21/02/2020 puis le 22 L=57 * 300s R,G,B 8*300s bin2 par couche le G est acquis durant l'aube La nuit du vendredi était excellent mais la transparence était gâchée par des nuages d'altitude. J'ai jamais vu autant d'heures d'affilé sans turbulences, dommage que je suis arrivé tard et que la séance photo a démarrer après minuit. Quelle nuit magique. Samedi j'ai ajouté quelque luminances, mais le ciel s'est dégradé rapidement,dommage. Encore une superbe galaxie, je ne m'en lasse pas. Le halo de gaz qui l'entoure atteint la température des millions de degrés, je reste sans voie devant pareille fournaise. Sa distance est de 50millions AL. Dimensions apparentes 8,1′ × 3,5′ Échantillonnage 0,777"/pixel La photo grouille de galaxies au second plan, veuillez cliquer sur l'image pour accéder à la version 100% Visite sur telescopius : https://telescopius.com/pictures/view/53947/deep_sky/NGC/2841/galaxy/by-siegfried_m31
  21. 4 points
    Salut, pour ma part j'utilise pour le dessin planétaire une tête binoculaire MB agrémentée d'une Barlow zeiss courte 2x et dune paire d ortho 18mm. Pour le dessin ciel profond , des oculaires UWA 100 deg et des filtres selon l'objet observé. Côté instrument, j'utilise essentiellement mon T305 F5, mais aussi mes grands refracteurs... Comme tu aimes le planétaire voici un dessin Jovien réalisé à l'oculaire de la lunette du père Josset, qui une fois réinstallée dans son nouvel observatoire, deviendra mon outil d'observation principal. Bonne soirée Yohan
  22. 4 points
    Je dirais aux alentours de 15 minutes mais sur celui-ci je dirais au moins une grosse demi heure au moins :
  23. 4 points
    Bonsoir, Jolie galaxie, juste pour l'avoir en attendant d'y passer plus de temps et sûrement avec une meilleure caméra la 2600MC Pro en commande. Bluffant cet Hyperstar. 5x 180s avec la 294MC Pro et une brute traitée seule sans dark ni rien. Crops à 100%
  24. 4 points
    bonjour bon malgre le temps de merde j'ai reussi tps bien que mal a prendre mes couches couleurs de m81, evidement ce n'est pas d'une grande finesse deja du a l'echantillonage et aux condition meteo dont les nuages d'altitudes et le vent. je sais je n'ai pas fait l'inversion miroir donc newton 250/1200 + zwo asi 183mm pro 70x120s en L + 30X120s pour chaques couleurs
  25. 3 points
    Bonjour à tous, Trois belles heures de faible turbulence samedi soir m'ont permis de valider mon setup newton 250/2900mm (paracorr2 + powermate x2) et qsi 690 bin2 (voir ici pourquoi ce choix). J'ai choisi ce beau couple du cou du lion pour voir jusqu'où pouvaient s'affiner les images. La fwhm mesurée sur l'empilement des 33 poses de 5mn pré-traitées tombe à 1.6", finesse inégalée (chez moi) en 3 ans avec moins de focale . J'ai laissé volontairement un peu de bruit dans le fdc, il existe des softs qui l'élimine complètement mais je ne suis pas encore convaincu. Le télescope de fabrication très artisanale (voir ici) laisse des traces sérieuses sur les grosses étoiles, il faudra que j'y pense pour le prochain Donc à peu près 3 h de luminance en bin2 et environ 1h de chaque couleur en bin 3 mais sous un ciel bien moins bon et partiellement voilé. Traitement iris et photoshop cs2. Nathanaël clic-clic pour l'image entière
  26. 3 points
    Salut la communauté, depuis un échange avec @JB Gayet j'avais en tête de tenter d'obtenir quelques détails dans les amas super massifs du centre de M 82. Ca se passait ici: Pour résumer : Il y a 35 000 images à 200 ms sur 50 000 conservées sous SIRIL avec la 290 MMC. avec un filtre rouge. J'ai baptisé ma Barlow APM 1,5x télécentrique. Et j'ai appris que le tilt à 2450 de focale et des pixels de 2,9 microns ça ne pardonne pas. Les hautes lumières sont donc cropées. J'ai rajouté 7500 images au foyer à 1 sec. sans filtre et la couleur obtenue l'année dernière avec la 294 MC pro. Globalement je ne suis ni content ni déçu. On voit des choses intéressantes mais j'aurais espéré mieux. J'ai essayé Topaz Denoise sur ce coup là. J'ai inséré une image du HST pour vérifier les détails. Les likes ici, allez-y car sur le fofo la compression ne donne pas tout le potentiel : JF
  27. 3 points
    Avec des membres de l'association Copernic (JP, Marie Christine, Sylvestre, Cyril et moi) on s'est amusé sur M101 avec le 500mm f/8 et le 7S. 1h28 de poses, traitement Siril et photoshop. 4000mm de focale ça cause mais le f/8 c'est pas très lumineux quand on s'est habitué à bien plus ouvert... jérôme
  28. 3 points
    Content de voir ce post qui prolonge des discussions entamées sur le forum ! Je me suis lancé dans l'Astrodessin récemment d'abord par curiosité et aussi parce que je traverse une période de remise en question de mon approche. A la base j'adore l'astrophotographie (à un niveau modeste) du ciel profond. Mais au regard des contraintes, du peu de nuits que je parviens à utiliser pour cela, j'avais presque perdu le rapport au visuel. Donc le dessin est venu concilier le fait de rendre compte, lasser trace tout en observant directement. J'ai reçu les deux tomes d'Astrodessin qui sont une vrai mine d'or en la matière. Pour répondre à ta question j'utilise deux instruments : un Newton 150/750 et un un mini mak de voyage 80/900 que je vais probablement remplacer par un 127 bientôt. Pour ces instruments j'utilise trois oculaires principalement : 25, 9 et 6mm En ciel profond j'ai pu récemment observé M42 au 6mm et résoudre le trapèze d'étoile situé dans le cœur de manière bien distincte avec le Newton puis le dessiner (cf ce post ici). Bien entendu j'ai commencé par une observation globale au 5mm puis 9 et enfin 6. En planétaire pour l'instant je n'ai dessiné que du lunaire. Là c'était un peu la même approche même si j'ai plutôt utilisé le mini Mak. Toutefois je n'ai pas poussé le grossissement car l'instrument n'est pas assez fin optiquement parlant donc j'ai essayé d'abord de dessiner beaucoup plus grand que ce qu’instinctivement je commençais à faire. Puis j'ai joué pas mal entre le 9 et 6mm. Erreur peut-être de débutant en dessin j'ai voulu représenter la mer des Crises dans son entier avec plusieurs cratères environnants. Mais je me suis résolu ensuite à me limiter à un cratère : Condorcet. Du coup je me suis ensuite documenté sur ce cratère et j'ai repris mon premier croquis. Comme c'était une première il est bourré de défauts au niveau des ombres je pense : En comparant à l'Atlas virtuel de la lune j'ai vu que la perspective à l’oculaire avait tendance à étirer davantage le cratère alors qu'il est plutôt rond. Les spécialistes sauront peut-être dire comment contourner ce genre de déconvenue... Enfin j'ai utilisé un filtre bleu et un rouge (A23) pour faire apparaître de manière plus marquée les contrastes.
  29. 3 points
    Avant/Après : "...Un essai de pressurisation du réservoir de carburant était en cours avec de l'azote liquide, une soudure a cédé et le SN1 a éclaté..."
  30. 3 points
    Alain, en effet je l'avais loupée. Dis, si tu as gardé la ou les vidéos, on peut essayer d'en sortir quelques détails par des traitements spécifiques. Tu ne fais peut-être pas comme je fais qui jette plus vite que son ombre. Merci Franck ! Merci Philippe. Et puis Vénus, détaillée ou pas, c'est l'occasion de passer de bon moments sous le ciel. Lucien
  31. 3 points
    Salut Alain, Je pense que même si tu as le mauvais temps (sans qu'il pleuve), tu devrais profiter de faire l'équilibrage de ton setup (avec ta configuration que tu utilises le plus souvent) car ça prend quand même du temps pour bien la faire. En principe, tu dois arriver à 0% que se soit en RA ou en DEC. Plus tu t'approche du 0% et mieux sera ton équilibrage. Pour ça, tu n'as pas besoin de régler d'autres fonctions une fois installé. Tu peux en cas de doute, juste rentrer tes coordonnées et ça sera suffira. A bientôt d'avoir de tes news sur les prochaines étapes. Franck
  32. 3 points
    Voici ma version de M95, où j'ai surtout essayé de faire ressortir les extensions de la galaxie, pour profiter du ciel bien noir dont je bénéficie, avec un seeing malheureusement un peu plus "moyen". J'ai gardé un noyau "très brillant", que je trouve plus "réaliste" que ce que j'obtiens avec divers traitements "localisés" permettant de faire ressortir les quelques détails qu'il renferme. C11 EdgeHD et caméra Atik4000MM 60x300s en Luminance et 10x300s par couche en R, G et B
  33. 3 points
    Quelques mesures sur la ZWO6200MM: J'ai choisi de travailler avec un réglage de gain de 100, et d'offset à 20 qui permet de ne pas couper l'histogramme du tout. Ça place le niveau moyen de l'offset à 200 adu. 200 adu / 20 pour l'offset... on a facilement compris le rapport entre les deux. Coté noir: j'ai une mesure de 0.41 adu de charge thermique sur 5min à -15°C, et 0.22 adu sur 5min à -20°C. Avec un gain de 0.25e/adu, ça fait respectivement 0.1 é sur 5min à -15°C, et 0.055 é sur 5min à -20°C.... ça fait vraiment mais vraiment pas grand chose... j'ose pas ramener ça à la sec... Maintenant si on regarde la cosmétique sur le noir, voici typiquement ce que l'on trouve (c'est un extrait du capteur en bin 1): Ce type de paquet de pixels chaud (4 ici dans cette extrait), voir mort j'en trouve 144 sur l'ensemble du capteur sur un comptage rapide. Amitiés, Laurent Bernasconi
  34. 3 points
    Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne site des ballots de foin. 4 dessins : 9064 à 9067. Je suis enfin venu après 3 nuits d'affilée ratées (baisse de moral pour la première puis météo capricieuse). Le sol est un peu boueux et il fait froid, ce qui limitera l'impact de la boue qui va geler sur place. Je commence par pointer la comète Panstarrs dans Persée. Observation 9064 : comète Panstarrs C/2017 T2. Elle est vue à 75x et 109x dans le champ de l'amas ouvert NGC957. Son noyau est positionné sur mon dessin à 22h10, condensé et considérablement faible. La queue principale est vue VI2 (75% du temps en vision décalée), le reste est VI3 à 5. Trouvée à l'endroit prévu, elle est restée fixe le temps du dessin (une demi-heure environ). Je dessine ensuite un amas ouvert de Persée, mais pas NGC957 qui était voisin de la comète mais dessiné dans les 5 dernières années, ce qui est un critère d'exclusion pour générer mes listes de réobservation. Observation 9065 : NGC1528. 75x, 109x. Que dire? Mon Dieu, c'est plein d'étoiles! Il est riche et du coup pénible à dessiner, mais j'accomplis avec abnégation la tâche. Mes mains sans gants engourdies par le froid me signifient qu'il est temps de mettre justement ces gants. Je termine avec un amas ouvert et une galaxie du Grand Chien, la transparence est suffisamment bonne ce soir pour viser bas, au détriment d'une forte turbulence, d'ailleurs plus détectable sur l'amas. Observation 9066 : NGC2204. 75x, 109x. Comparé au précédent, le dessin de cet amas est une récréation. Il ressort à 109x, avec ses étoiles très faibles à perceptibles et une brillante jaune utilement utilisée pour le repérer. Je suis passagèrement fatigué avant le dessin de la basse galaxie. Observation 9067 : NGC2207. Soupçonnée à 75x, elle est confirmée à 109x. Basse et diffuse, elle est très faible à VI1. Je la note allongée en vision indirecte. A 0h20 je remballe et me couvre de cristaux de glace en repliant la bâche givrée. Brrrrrrr!!!
  35. 3 points
  36. 3 points
    Bonsoir tout le monde, Petite moisson du soir. 1/ Lune à 23 % : Oneshoot 1/640s - 800 ISO - 450D non défiltré - Tamron 28/300 mm ouvert à 300 mm F/D 6.3 à 18h47 2/ Lune à 23 % et Vénus : Oneshoot 1/8s - 800 ISO - 450D non défiltré - Sigma 17/70 mm ouvert à 62 mm F/D 4,5 à 19h12 Le point entre les deux astres n'est pas Uranus !!! C'est un avion Bon ciel XavS
  37. 3 points
    Bonjour à tous Voilà je vous présente seulement deux photos du rapprochement de la Lune et de Venus ce soir. Boitier Canon EOS 5D2 Photo1 : EF 24 mm f/2,8 , pose 1s à 400 iso. Photo2 : EF 80-200 f/2,8 L sur la focale 80 mm , pose 1s à 400 iso. Bon ciel
  38. 3 points
    @muller Pareil pour moi. J'avais reçu pour mes 16 ans un 115/900 SBS avec 2 oculaires Huygens 20 et 12mm et un SR 4mm. La monture complètement instable était équatoriale et non-motorisée. Et pourtant, qu'est-ce que j'en ai vu des choses avec ce tube. J'ai des souvenirs inoubliables d'observations planétaires. Mais quand je suis passé au CN-212 sur EM-200 il y a 20 ans (déjà! ), j'ai redécouvert le système solaire. Pareil également, quand je devais avoir 15 ans, le voisin m'avait prêté une lunette Tasco de 50/600 sur une monture azimutale. Quelle galère! Heureusement que les grossissements ne dépassaient pas les 50x. Mais cette lunette m'a fait découvrir la Lune, quelques bandes sur Jupiter et les anneaux de Saturne. Sur Mars, que dalle, un confetti orange. Tout ça pour dire que si l'on veut faire du bon travail, il faut s'en donner les moyens. Observer les planètes à 400x ou 500x lorsque le seeing le permet ne pourra se faire qu'avec une bonne monture équatoriale stable, un instrument bien collimaté et à température, et des oculaires de qualité... des TMB SMC ou des ZAOs par exemple!
  39. 3 points
    Bonjour, Je salue vos les interventions les amis et vous en remercie. Bonjour Valère, J'ai une tendance un peu chronique à ne jamais vraiment être satisfait de ce que je fais. Et ce n'est pas de la fausse modestie si tu veux bien me croire. Oui c'est vrai et il faudrait que je m'y colle. Cependant en parallèle, il y a AstroSurface à bricoler aussi. Question temps, j'ai l'impression de vivre souvent sous pression. Bonjour Alain, Je l'aurais loupée celle-là ? Il faut dire que parfois il m'arrive de ne pas venir ici pendant une semaine entière. Bonne journée cher ami et je te souhaite un bon ciel. A Lyon c'est mal parti pour quelques jours au moins. Bonjour Paul, Oui cette météo est le juge de paix, comme toujours. Comment y échapper ? Il n'y a que la foi qui sauve Paul. C'est vrai que Vénus m'a souvent occupé et ce depuis quelques années. Le petit M180 se défend bien à ce petit jeu. Souvenirs, souvenirs ! Lucien
  40. 2 points
    Bonjour à tous, En préambule, je précise que je n'étais pas allé en Islande depuis quelques années... et je comprends maintenant mieux pourquoi certains ont pris du recul. La dernière fois que j'étais venu rares étaient ceux qui s'aventuraient sur les différents sites durant l'hiver, notamment la nuit... Aujourd'hui c'est un peu le choc, même lorsque l'on est prévenu, entre parkings aménagés, barrières, voitures et cars de touristes... chinois qui ont pris possession des lieux ! Ça se balade tous azimuts, ça fait des selfies de partout, ça utilise la led blanche du smartphone, ça pilote le drone pour se filmer... bref, l'Islande est devenue une destination presque banale en hiver (je n'ose imaginer en été !). Cela étant, on arrive à slalomer entre les Chinois, trouver des zones désertées et se faire plaisir facilement. Nous sommes partis 8 jours et avons eu de la chance côté météo avec 4 jours de ciel totalement dégagé dans le sud de l'île ! Pour se mettre en bouche, je vous propose quelques images d'ambiance généralistes qui témoignent notamment des lumières particulières qu'on voit là-bas... Région de Vatnsdalur : La spectaculaire jetée de Blonduos, recouverte d'une improbable gangue de glace... Région de Holtavorduheidi (là il faisait vraiment froid ) Grundarfjordur... Un somptueux crépuscule vers Dyrhólaey ... et un peu plus loin vers Reynisdrangar ! Jökulsárlón bien sûr (là il faut être rusé pour esquiver les touristes et leurs traces de pas). Et impossible de terminer ce tour d'horizon sans les classiques chevaux islandais : ... et quelques chutes d'eau juste exceptionnelles ! Venons en aux aurores boréales... Nous avons été gâtés, avec tous les soirs des aurores, dont un soir particulièrement spectaculaire ! Depuis Blue Lagoon : ... Thingvellir : Skogafoss : Skagaströnd... Et surtout Kirkjufell, où là ce fut le délire total pendant plus d'une heure !!!! On a même eu droit à une Grande Ourse émergeant des lumières ! Voilà, j'espère que la balade vous aura plu. On a quand même envie d'y retourner car l'Islande reste, malgré tout, magique à bien des égards... Christophe
  41. 2 points
    Bonsoir à tous et toutes , On va pas faire 3 pages sur les conditions…………….ce sont les mêmes tous les jours , vous avez dit pourries ? c'est bien ça Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , capture avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 et PIPP . petit Gif de 5 img très secoué , comment ça c'est pas visible ? à refaire demain , caméra ASI 290MM + UV du ………… + Barlow APM 2.7 + ADC PA MK2 . le 29/02/2020 de 15h44 à 17h01 TU . j'étais bien parti pour une p'tite anim de + 2h ………… hé ben non ! une autre fois , qui sait la 2 de l'animation . Vénus en RGB à 17h22 TU , caméra ASI 224MC + Barlow Powermate TV X5 + ADC PA , image à la taille de capture , une seule et unique RGB ensuite ……….. rideau , vent infernal depuis le début de la session et nuages comme toujours Michel
  42. 2 points
    La source n'est pas terrible mais je n'ai rien trouvé d'autre... Certaines phrases ou expressions m'ont l'air "douteuses" mais bon. Quelqu'un aurait-il d'autres infos plus fiables ? https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202002281043143274-lexplosion-la-plus-puissante-jamais-observee-dans-lunivers-vient-detre-enregistree-par-des/
  43. 2 points
    Bonjour à tous J'ai fait les photos de la Lune avant celles de la "Lune+Venus", car les nuages arrivaient à grande vitesse ;-) Il était 18H45, la nuit n'était pas tombée, le ciel était encore bleu et un peu voilé. Le soleil ce couche vers 18h25 actuellement. NB : prises de vues en one-shot Perl-Vixen 102/920 FL Barlow AP 2X + le tube allonge de 35 mm Canon EOS 5D II Photo : temps de poses 1/15s à 400 ISO Bon ciel
  44. 2 points
    C'est prévu Franck Mais j'attends une pièce que j'ai dû faire usiner pour la monter sur mon pied colonne. Mais c'est sûr que dès qu'elle est en place je vais me familiariser avec de jour Bonne soirée à vous, AG
  45. 2 points
    Amuse toi bien avec la 10µm, perso depuis 2013 , elle ne m'a jamais decue ! Sans guidage , c'est avec un setup ultra rigide uniquement (surtout si longue focale) Toutes les foclaes courtes (inf a 750 mm) donnent acces a des poses longues sans autoguidage. Mon Newton rigidifié (et miroir a embase conique) est allé jusqu'a 30mn de poses ( a en 1arcsec/pixel) 20 minutes en routine pour du sho.
  46. 2 points
    la nébuleuse de la Rosette 40 minutes de poses pas de traitement DOF lunette FSQ 106 EDX4 + réducteur de focale + caméra ASI 1600MM + filtre Halpha
  47. 2 points
    Bonjour à tous. Après une M101 pas mal mais des soucis de guidage que je pensais causés par le vent pour ma petite HEQ5 Pro (12kg dessus), c'était en fait un jeu important sur un des axes. J'ai pu régler ça, optimiser mes passages de câbles devant le télescope... une colimation vraiment pas facile de l'hyperstar mais on se rapproche du fonctionnement que j'espérais. Reste à réchauffer la partie centrale au niveau de l'hyperstar car ça prend la buée au milieu malgré la résistance autour du scope... et une solution pour faire des beaux flats. Voilà un peu plus de 5h de pose sur M81 et M82. Caméra ASI 294MC Pro, pilotage général et autoguidage sur ASIair. Des poses de 120s avec seulement 3 ou 4 photos jetées, la monture tient sans soucis. J'ai fait du 180s ensuite pour test ça ira aussi. Empilement APP, traitement Camera RAW, Luminar 4, Topaz Denoise. Recadré et réduit 2048px.
  48. 2 points
    Voici une image de 60 sec sur le résultat final en bin 1 sur l'ensemble du capteur de la nouvelle 6200MM. Les 4 angles, c'est du aux filtres, trop petit. Mais ZWO obstrue un peu a cause d'une bague noir en plastique qui serre de système de fixation pour chaque filtre. Il y a moyen de faire autrement, mais je n'ai pas encore pu faire la manip car je n'ai pas les bonnes tailles de vis de 2mm. Je vais commander ça. On remarque aussi que le filtre n''est pas tout a fait bien centré sur le capteur:-). Sinon, c'est pas mal quand même, et c'est même au delà de mes espérances, comme quoi se correcteur, il est bon quand même:-). Échantillonnage à 0.51 sec d'arc par pixel. A regarder en full bien sur: Amitiés, Laurent Bernasconi
  49. 2 points
    et dire que le 11000/11002 c'était le Graal, mais ça c'était avant...
  50. 2 points
    Bonjour Je suis sur le fofo depuis des années mais j'ai du discuter dans la rubrique "observation" deux ou trois fois. La dernière fois c'était à propos de la nébuleuse tête de cheval et je me posais la question de savoir si dans un C11 on pouvait l'observer. Hier soir, j'ai enfin pu la voir avec un copain d'astro, Cédric, avec son flextube skywatcher de 350/1600 et un filtre H-beta. On habite en Creuse à la campagne et on bénéficie d'un ciel d'enfer comme hier soir. On pouvait voir toutes les étoiles de la petite ours,l'amas d'étoile de la Rosette à l’œil nu, la galaxie d’andromède pour tant basse etc etc. On a attaqué par Orion ..... magnifique bien sûr! Je suis habitué à l'observer avec mon C11. Donc avec un 350 c'est bien sûr plus lumineux. On a utilisé le fitre UHC qui donne un peu plus de contraste mais bon pas forcément utile pour Orion. On a ensuite mis le cap sur la galaxie d’andromède pas bien haute au dessus de l horizon mais elle était bien belle avec M110 à côté. Retour dans la constellation d'Orion et le dada que nous avions Cédric et moi jamais vu. Cédric connais très bien le ciel et il "dégaine" vite avec son 350 pour pointer les objets. En deux temps,trois mouvement il pointe le dada avec son oculaire de 30mm explore scientific 82 degrés de champ. Je ne savais pas à quoi m'attendre ne l'ayant jamais vu. Cédric a tout de suite vu la partie de la nébuleuse ionisé par Sigma Orionis et la partie sombre de la tête de cheval qui ressort par contraste . Le dada était donc visible sans ambiguïté. A mon tour de mettre l’œil à l'oculaire. Je ne fus pas aussi rapide que lui,il fallait que je me repère par rapport au petit dessin que j'avais fait quelques secondes avant. Une fois mes deux étoiles repères trouvées j'ai moi aussi aperçu la nébuleuse ......un grand moment! On ne l'appelle pas nébuleuse obscure pour rien!!!! Il faut vraiment se concentrer pour la distinguer. Je donnais des petits mouvements au télescope et cela faisait comme une vision décalée , cela donne un petit coup de boost à la vision. Avec l'oculaire ES de 14 elle était toujours visible . La mission était réussie!! On a quitté IC 434 pour aller voir la Rosette. Avec le filtre H béta la vision était tip top!! Toute une partie de la nébuleuse était plus que parfaitement définie. Beaucoup de choses à voir ,parties sombres etc. On a essayé sans le filtre et là plus rien à voir ou presque au sens propre comme au figuré. Le flextube est pointé vers le triplet du Lion. Vraiment sympa à regardé ces galaxies que j'avais jamais vu me semble t'il. M51 bien visible, le sens des spirales,le pond de matière etc, on est allé "zieuter" M101. On a utiliser parfois un oculaire de 25mm super ploss avec 52 degrés de champ. Voilà........ la petite soirée bien cool d'observation d'hier en Creuse,il y avait de quoi faire! Merci Cédric!