Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 04/29/20 in all areas

  1. 23 points
    Bonjour les noctambules, Trois jours d'orages et de flotte avec une météo identique pour les jours à venir. Mais hier soir, une grâce du ciel m'a offert un créneau d'environ deux heures de ciel dégagé Nuit très humide, ciel un peu voilé avec un croissant de Lune au couchant pas trop gênant. C'était donc l'occasion d'aller imager une nouvelle galaxie, NGC 4490 dans les Chiens de Chasse. C'est après avoir vu celle de David @Shaihulud que j'ai eu envie de lui tirer le portrait Toujours au M809 ( 200mm à F10 ) caméra Starlight SXV-H9 au foyer et filtre L Baader. La belle étant relativement lumineuse, des poses de 180 secondes ont suffit. Et donc ces deux heures m'ont permis d'engranger 30 images avant le retour des nuages. Traitement sous AstroArt sans DOF, ddp, fond de ciel sous PS et finalisation sous PSP. Malgré le dithering, j'ai encore cette sal@\~#rie de demi-colonne morte en bas entre les deux galaxies Vous n'aurez donc que la version luminance en N&B : Je vous souhaite une excellente journée, AG PS : et toujours sans autoguidage Et si quelqu'un a une SXV-H9 en parfait état à vendre, je suis preneur. EDIT : une dernière version reprise du début que je trouve mieux définie avec plus de nuances et un meilleur fdc : Naturellement, vos avis m'intéressent Bonne soirée, AG
  2. 17 points
    Bonsoir à tous, il m'en restait une... avec cette fois ci un traitement soigné à mon avis... Bonne conditions de turbu malgré une très forte pollution lumineuse mais le filtre Ha / OIII est là pour arranger la sauce ! Newton 410 mm F/5.6 "maison" (optique et méca) + Paracorr 2 / Sony A7S Astrodon. 80 poses de 30 sec à 3200 iso / traitement Siril , PI et CS6. Je vous recommande la full Phil
  3. 14 points
    Bonjour, Voici la galaxie M109 situé dans la constellation de la Grande Ourse. Cette galaxie est de type spirale barrée. Son diamètre et sa distance nous sont mal connu, un diamètre d'environ 100 000 années-lumière et une distance d'environ 50 millions d'années-lumière. * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -10°C), gain 100. 27 images de 5min, 22 images retenues (soit 1h50 de pose au total), nuit du 26 au 27 avril avec voiles de Cirrus. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1764 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium pour tenter de limiter la pollution lumineuse * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - 6 Darks, 0 Flat, 0 Offset. Empilements par moyenne additive avec mise à l'échelle et rejet sigma clipping. Logiciel : Siril * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Réduction du bruit chromatique. Réglage des tons foncés / tons clairs. Réduction du bruit par médiane. Ajustement des niveaux. - Masques de fusion : traitement par ondelettes, fond de ciel, contraste. - Saturation. Léger flou Gaussien sur les étoiles en avant plan de la galaxie. Correction gamma. - Logiciels : Siril, Iris, CS2 * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) Plus d'informations et image plus résolue sur mon site personnel à la page : http://encelade18.free.fr/photos/M109.html
  4. 12 points
    Bonjour tout le monde, J'ai commencé l'imagerie il y a environ 2 ans. Mon matériel à doucement été upgradé mais jusqu'il y a un peu moins de trois mois, mes images étaient "produites" depuis un village collé à l'agglomération dijonnaise avec un ciel horrible et avec un 450D (+cls). Deux changements très importants ont depuis été effectués. Par chance un membre de WA m'a fait une très très bonne offre pour une 314L+ et RAF motorisée. Et autre chance, j'ai fait construire sous un ciel vraiment pas mal (~20km de dijon), ce n'était pas prévu mais tant qu'à faire, je prends Pour une raison que j'ignore totalement, Murphy n'a pas pointé le bout de son nez, au contraire, le ciel n'a jamais été autant dégagé dans la région (hormis depuis une petite semaine). Du coup, le matériel a tourné plein pot depuis 3 mois. Et le retour que je peux faire, c'est que bien que très craintif, imager a la CCD mono est beaucoup plus simple qu'à l'APN. Certe le pre-traitement est un peu plus loin, mais la sensibilité et le peu de bruit à gérer est un bonheur ! Nous nous connaissons à peine mais j'adore déjà ma petite 314L+ Du coup, voici un petit récapitulatif de toutes les images produites depuis ces deux changements, de la plus ancienne à la plus récente : Bonne soirée , Justin
  5. 12 points
    Bonjour. Après un peu plus de maîtrise des logiciels j'ai repris ma M51 pour en tirer le maximum. La couleur était beaucoup trop violette sur ma première version. Shootée au C9.25 Hyperstar (515mm F2.2) avec 3h de luminance à la ASI183MM Pro, et 1h de couleur à la ASI294MC Pro en prises de 120s. Empilement APP, puis plusieurs aller retour entre Pixinsight, Photoshop et compagnie. Elle est entourée d'un halo vert/bleu car je n'ai pas de flat, le fdc n'est pas facile..
  6. 11 points
    Bonjour, Du temps pour trier et compiler ces séquences de timelapse avec la Meije. Ici avec la Voie lactée, et également la constellation d'Orion en suivi... Photos prises depuis le Lac du Pontet. Lac Noir, Lac du Goléon, Col Lautaret, Col Galibier Pour le plaisir de partager... Commentaires&critiques&questions bienvenues Dominique
  7. 11 points
    Bonsoir, je termine enfin une image commencée fin mars 2019 deux autres séances, faites ce mois ci, m’ont permis d’augmenter le signal de luminance et d’apporter de la couleur à ce grand classique de printemps le seeing de l’année dernière était de 1,4 en moyenne sur mes images sélectionnées (1h25 de pose au total) et de 2,1 en ce milieu de mois pour 1h05 conservée, donc de très bonnes conditions que j'aimerais avoir plus souvent Le champ est assez réduit, il ne contient pas toutes les extensions, mais l’arrière plan est riche en galaxies lointaines visibles aussi au travers de ses bras je joins une version annotée qui désigne les principales régions H II qu’elle contient, je n’ai pas voulu saturer ou sur-traiter l'image pour qu'elle apparaisse le plus naturel possible et je me suis arrêté à la version que je vous présente ici. bon ciel à vous, portez vous bien bruno Newton 300/2175 sur NJP camera ASI 1600mm à -20°C - filtres LRGB ZWO échantillonnage: 0,36"/pix autoguidage: sans acquisitions PRISM10 - brutes de 60s temps de pose cumulé: L=2h30 - RVB=30mn par couche traitement PI exclusivement
  8. 10 points
    Bonjour à tous, En attendant ma camera CMOS en commande , voici trois images réalisées au Lac de Gigny (environ 500 m de chez moi) pendant le confinement. J'espère qu'elles ont leur place ici. Ces photos ont été réalisées la nuit de la nouvelle lune du 23 au 24 avril 2020 L'arche est un assemblage de 54 photos réalisé avec une tête pendulaire Adlatus et Panorama Studio Pro Pentax K1 + smc FA 35 mm F2 AL + filtre Rollei Astraklar - 8 secondes par photo à F/2.5 1600 ISO Les deux autres ont été prises avec l'Irix Firefly 15 mm F/2.4 et le filtre Astroklar Rollei : la verticale est un empilement de deux photos de 20 s à F/2.4 1600 ISO fait avec Séquator et l'horizontale est un prise de vue unique de 20 secondes à F/2.8 Après mes prises de vues pour le panoramique je voulais faire des empilements de 5 ou 6 photos mais j'ai procédé comme pour le ciel profond on on cumule les temps de poses. La fatigue peut-être. Avec Sequator en Freeze Ground il faut faire toutes les images avec le temps de pose normal le but étant de simuler un temps de pose plus long et de diminuer la pollution lumineuse. Cordialement, Alain
  9. 10 points
    Salut à tous, Du mauvais temps hier mais de belles éclaircies en soirée pour pointer le croissant Le seeing passait bien pour ma Lunette apo de 107mm: très beau en visuel mais déformations continuelles des détails lunaires. J'ai quand même installé le Nikon Z6, pour voir... En imagerie, bonne surprise avec Astrosurface (résultat légèrement meilleur qu'AS3): Addition de 21 images (640iso): Addition de 13 images: Nikon Z6 sur lunette APM107/700 avec Barlow 2x + tirage. Jean-Yves
  10. 10 points
    Bonjour, Messier 100, l'un des classiques de la Chevelure, est un belle spirale vue de face. Sa taille apparente de 7' d'arc est relativement importante, elle est située à 60 millions d'AL et fait partie de l'amas Virgo. C'est une galaxie dite "géante" et son diametre estimé à 120000 AL. Le coeur très actif avec la formation de jeunes étoiles, il est centré sur une zone "plus froide" peuplée d'étoiles plus âgées. Noter la ligne de poussière qui traverse cette zone pour rejoindre la partie centrale. Les spires sont bien dessinées, actives et à dominance bleutée. Noter sur la gauche la présence d'un compagnon elliptique qui semble connecté en bout de spire. Conditions d'amusement : Région Lilloise le 22/04/2020, 25 poses de 5 mn environ au C11HD à 2.8 metres de focale et la Sbig ST10XME, ciel pollué à SQM 19.45, seeing à 2.1 " d'arc en pré image. Traitement Iris et PS cs2 Image 2100 pix : J'en profite pour vous présenter sa voisine, Messier 99, acquise dans des conditions similaires, mais à un autre moment : C'est également une spirale interessante, on la surnomme "la Toupie" sans doute en raison de la forme de ses bras qui s'enroulent autour du noyau. Elle est un peu plus petite que M100, en apparence tout au moins. C'est un bel objet qui vaut le détour. Image 2100 pix : Amicalement Christian http://www.astrosurf.com/chd
  11. 10 points
    Bonjour a tous Comme vous le savez, j'ai une Orion Apex 127 mm sur monture azimutale Vixen Porta 2 et ma caméra est une Canon EOS Rebel T5I 135 mm. Mais cette information est inutile car je n'ai pas utilisé ce matos pour capturer Jupiter. Je n'ai pas utilisé ma Célestron 102 mm non plus. Ni ma Meade Infinity 90 mm Ni ma Vanguard. Non, rien de tout ça. En fait, je ne suis tout simplement pas allée a la chasse de Jupiter. C'est Sauveur qui y est allé. Je n'ai fait que cuisiner le repas en cuisson lente et je l'ai épicé a la saveur d'Astrosurface. Franchement, je trouve qu'il se savoure. Bon appétit ! Et voici le repas cru : Je maîtrise de mieux en mieux Astrosurface. Vos commentaires sont les bienvenus Julie
  12. 10 points
    J'ai été contacté par Proton57 qui nous fournit des informations extrêmement intéressantes quant à ce qu'il s'est produit. Un GRAND MERCI à lui donc. Je vous livre son texte... ----------------------------- Quelques précisions et pistes au sujet de ton observation : Météo France effectue des radiosondages 2 fois par jour à 11h15 TU et 23h15 TU. Le confinement dégrade les observations météo faute de personnel et d'observations, par conséquent la fréquence des radiosondages a été revue à la hausse avec deux radiosondages quotidiens en supplément à 05h15 TU et 17H15 TU. Le lâcher est effectué de Trappes (à ma connaissance). Ces lâchers supplémentaires sont provisoires et cesseront bientôt en fin de confinement. Ton observation correspond au lâcher de 17h15 TU donc 19h15 loc. Nouveaux ballons ; vitesse ascensionnelle 5 m/s soit 300 m en une minute puis accélération en fin de course, éclatement théorique après 1h50 à 2 h de montée à 35 km. Cela correspond à ton observation....................... belle émotion !!!! Capteurs dans boite polystyrène blanc de 15 cm de côté avec petit capteur extérieur de 2x10 cm en aluminium brillant poli. Parachute rouge (visible de jour) mais verni et donc réfléchissant la nuit. Distance entre capteurs et ballon progressive par le biais d'un dérouleur de 50 m. D’où le phénomène d'oscillation vue par des témoins au sol. Après éclatement l'attelage met une heure pour descendre jusqu'au sol. Ce qui permet éventuellement un autre radiosondage en descente par dérive. Ballon caoutchouc crème de + 1 m de diamètre au départ puis proche de 8 m à l'éclatement. Le froid, gel et dégel puis l'arrivée en tropopause -40° altère la qualité du caoutchouc qui se rigidifie, d’où l'éclatement en mille morceaux du ballon.
  13. 9 points
    Bonsoir, Une image rapide prise entre les nuages avec mon 760d et Sigma 70/300. Histoire de passer le temps Lune bleue by Frank TYRLIK, sur Flickr Frank
  14. 9 points
    Tout commençait mal hier alors que je comptais sur une éclaircie dans l'après-midi, il nous fallait plutôt compter les gouttes et les nuages! N'habitant pas pour rien près de la ville où repose Ste Bernadette, une première éclaircie eut lieu juste après le dîner et ensuite , juste après "Harry Potter" ( miracle ou magie??) Le fruit de ces" miracles d'un mardi soir" est traduit en quelques tableaux saisis toujours comme un "correspondant de guère de trépied, ni de longue pose", sachant que j'ai quand même fait un peu d'huile pour le shooting Vénus/Lune sur crépuscule en fin de parcours car il a fallu me caler à la "one again" cause qu'entre le "clic et "le "clac" y'a plusieurs secondes......une éternité suffisant à faire d'une étoile une belle traînée météorique Amitiés 20h44 mn et quelques secondes...Lune traitée façon "classique" 20h52 mn Le ciel qui montre quelques signes de faiblesse aux alentours de Séléné ! 23h52 mn Lune, Vénus, étoiles sur l'horizon... Même chose mais où l'on voit les nuées s'épancher inexorablement... 23h56mn et 27 secondes Une cendrée mise en évidence, comme enveloppée dans l'eau de mon lac imaginaire Il était temps! Minuit aller juste sonner ! ....entre miracle et magie , Dieu sait ce qui pouvait se passer, même si on n'est pas encore à la Pleine Lune...
  15. 8 points
    Bonjour à toutes et tous, Vénus se mérite. Et pas qu'un peu. Elle impose à son photographe de la patience , de la persévérance avec des réussites et le plus souvent des déconvenues qui obligent à s'interroger, se remettre en question pour trouver la ou les solutions les plus adéquates. Parfois, dans ces images présentées, "la traque " aura duré 4 heures, les yeux rivés sur l'écran pour 2 ou 3 minutes d'un calme relatif. Peu importe. La passion prend le dessus et la pugnacité également. Oui, Venus est l'école des extrêmes: dans la prise de vue, les réglages et les attitudes à adopter devant elle. En clair, beaucoup d'humilité. Enfin, je remercie tous les astrams qui distillent des informations essentielles sur le forum. Mises bout à bout, elles facilitent les procédures même si on se retrouve toujours seul avec son matériel et ses choix. Côté matériel , j'utilise un Newton 200 de type dobson dont l'usage est réservé aux plaisirs visuels. Mon C8 orange est au repos pour une fois. De surcroît, les traitements émanent, pour la première fois d'AS3 et de Registax 6. Les résultats sont perfectibles et probablement améliorables. Le matériel: Tube newton de 200mm, F/D5 Caméra Skynyx 2-0M de 2007. Filtre: W47 + IR cut ADC: non Map: molette d'origine Barlow: TLV 5X et 6 centimètres de tirage Pré-traitement AS3! et traitement Registax 6: 40% d'images retenues sur des ser de 10000. Chaque image impose un traitement personnalisé. Des troncs communs dans les réglages existent mais après l'affinage est primordial. J'ai essayé de traiter le plus naturellement possible, de faire ressortir le côté scientifique sans tomber dans la gourmandise excessive des détails (très délicat). Toutes les images sont redimensionnées à 1,5X Le 8 avril, 17H38TU, diamètre 28" : flux de sud à 70 km/H, ciel laiteux. Le 9 avril, 17H17TU, diamètre 28,4": flux de sud 50 km/H, ciel laiteux. Le 10 avril, 17H33TU, diamètre 28,7" : flux de sud 60 km/H, ciel laiteux. Le 11 avril, 17H35TU, diamètre 29,1" : flux de sud 50 km/H, ciel transparent. Le 15 avril, 17H43TU, diamètre 30,8" : flux de sud 70 km/h, ciel laiteux. Le 18 avril, 17H10TU Diamètre 32,1": 4 heures de traque entre les nuages et les bourrasques de vent. Le ciel s'est dégagé 20 minutes pour se refermer. Le 23 avril, 17H27 TU, diamètre 34,6": flux de sud 70 km/H et nuages. Le 24 avril, 17H27 TU, diamètre 35,1": flux de sud 70 km/H et nuages. Le 25 avril, 17H15TU, diamètre 35,7" : flux de sud 70 km/H et nuages. Tous vos commentaires seront les bienvenus. Amitiés confinées, Cyrille
  16. 7 points
    Salut à tous, Voici mes dernières prises Vénusiennes, imagées dimanche soir avant la reprise du boulot (et oui malgré mon activité non essentiel faut quand même que je me retrousse les manches...;) en espérant rien ramener à la maison.... ) Je trouvais le seing assez bon, mais finalement zéro détail sur la couche bleu et une UV plutôt empattée . Au revoir Vénus:) car au vue de la meteo c'était certainement le dernier croissant intéressent à imager pour moi. Bonne chance aux heureux possesseur de filtre 1000IR pour imager la surface de cette planète ! Faut vraiment qu'un jour je me procure ce genre de filtre. Les images sont prises en binning x2 et redimensionnées. Bon ciel à tous
  17. 7 points
    Bonsoir les astrams, Hier soir c'était complétement couvert… j'en ai profité pour m'enquérir si j'avais la possibilité de faire des HDR avec mon Photoshop basique Element 10, pour ne plus devoir faire ce que d'aucuns sur le forum nomment mes "montages" ... eh bien oui ça le fait avec la fonction "exposition photomerge", j'ai trouvé une vidéo explicative sur le net et j'ai pu essayer avec une ancienne Lune que j'avais faite il y a une année (09.04.2019) et qui présentait à peu près la même phase que hier soir… eh bien je suis scotché comme c'est allé facilement, incroyable comme le programme a pu supprimer en quelques clics les énormes reflets de la pose avec la cendrée! … pour un premier essai je suis vraiment content, et avec seulement 2 poses ! allez j'vous montre ! ... image 1 en 1/100 de seconde… image 2 en 4 secondes… résultat HDR... et l'inévitable petit gif … Y'a plus qu'à peaufiner !
  18. 7 points
    Bonsoir , Apres la présentation de cette galaxie par Christian que je ne connaissais pas , je l'ai tenté dans la nuit du 23/24 Avril 2020 , avec beaucoup moins de dextérité que Christian Luminance 1 h 48' seulement . Rouge 30 minutes Vert 30 minutes Bleue 30 minutes Pré-traitement / Traitement Prism10 Setup : SC8 edge 1486mm / Atik 414 Lunette guide 60x430 / ZWO 224C Monture EQ6 : EQmod / Prism10 / Autoguidage PHD2 Bon confinement , Sylvain
  19. 7 points
    Merci à vous Merci Gégé et bonne chance Merci Hervé en plus tu viens de me mettre le prépuce à l'oreille En fait c'est pas une ligne, mais une demi colonne, en bas juste à gauche de la petite galaxie Merci Stéphane se passer d'autoguidage, ça change vraiment la vie Tu préfèrerais une version un peu plus accentuée ? Merci Bigcrunch c'est vrai que ce n'est pas un top modèle galactique Merci Anne j'espère pouvoir faire ma couleur avant bon courage pour les 40 jours Bonne journée à vous, AG Et merci aussi à tous les visiteurs de passage
  20. 6 points
    Bonjour ou bonsoir à tous, Ce post aurait pu se nommer: "quand on cherche l'invisible, on finit par le trouver !" Je poursuis en effet ma quête d’objets faibles. Après les trois dernières nébuleuses planétaires Jones Emberson, PuWe1 et LoTr5, je continue de monter dans la difficulté en m’attaquant à Jacoby1, entourant la naine blanche PG1520+525. Elle a été découverte par George Jacoby et Greit Van de Steene en 1993 avec le 2.1m du Kitt Peak telescope: http://adsabs.harvard.edu/full/1995AJ....110.1285J D’une masse de 1.4 masse solaire (lourd pour une NP), cette nébuleuse est vieille de 60 000 ans et est en fait une des plus grosses connues de notre galaxie, d’une taille de 2.5 parsecs tout de même (5 fois LoTr5 et 2 fois PuWe1 par exemple), elle est distante de 800 parsecs soit 2600AL, ce qui nous donne une taille raisonnable de 11’x11’. Pour bien se rendre compte de sa taille, 2.5pc = 2.5x206 000 unités astronomiques, soit 515 000 fois la distance Terre Soleil... Je n’avais personnellement pas cette idée-là de la taille des NP, et celle-là est la championne en la matière… La naine blanche centrale et la nébuleuse ont fait l’objet de nombreuses recherches jusqu’assez récemment. Il semblerait que la nébuleuse interagisse avec le milieu interstellaire de la galaxie (ISM). L’ISM peut se définir par la matière et les radiations qui remplissent la galaxie entre les étoiles, constitué de gaz, de rayons cosmiques et de poussière. C’est à priori ce phénomène qui laisse entrevoir un des bords plus lumineux. La naine centrale, petite boule bleue bien visible au centre de la nébuleuse, a une température d’environ 150 000K, des détails dans ce papier pour les plus téméraires (l’abstract est déjà intéressant !) : http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-ref?bibcode=2016A%26A...593A.104W Le lien SIMBAD de la NP: http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-basic?Ident=PG+1520%2B525&submit=SIMBAD+search Pour lui tirer le portrait, j’ai cumulé 12h21 de pose, avec le matériel et conditions suivantes : - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments - A7S défiltré par Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband (STC) OIII Ha - Echantillonnage 1.1"/pix - ciel urbain - 3200ISO – DOF - 1483x30" = 12h21’ – les soirs des 10,11,23 et 24 Avril. Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement Siril. Courbes et autre trifougnage sous PS. Clairement, elle est encore plus faible que LoTr5 et même que PuWe1…, pour une fois je ne vous mets pas une brute car même avec les curseurs au taquet on ne voit absolument rien… il a donc fallu « taper dans le vide » aux coordonnées. Le traitement est coton, car autant on aperçoit assez facilement les bords, autant il m’a été difficile de faire ressortir la légère teinte intérieure qui se détache du fond de ciel (teinte un poil plus marron/bleue). Il m’aurait fallu au minima un meilleur ciel, un lampadaire en moins, et quelques centaines de mètres d’altitude en plus pour être encore plus à l'aise 😊. Encore une fois je ne doute pas qu’un meilleur que moi puisse lui rendre un plus bel hommage, mais je me suis bien fais plaisir. Je vais garder les brutes des fois que le temps fasse son œuvre et que je m'améliore de ce coté là. Nota : je dois encore régler un problème de parallélisme des deux branches horizontales de l’araignée (aigrettes verticales dédoublées), et peaufiner le suivi (j’ai encore des étoiles en patate de 25%, visible sur la full ou à fort grossissement). La qualité initiale n'est pas celle affichée mais ça donne un bon aperçu. A noter que si votre écran est dans une pièce trop éclairée vous risquez de ne pas apercevoir la subtilité de cette « bulle », ce n’est pas M81. Donc, à regarder avec un torchon sur la tête dans le noir 😊. A voir: la naine blanche (légèrement bleue) au centre. Sans le vilain halo en bas à droite: Passage en négatif où on la voit bien mieux: Couche Rouge : Couche Verte - deux fois plus de signal qu'en R et B car deux fois plus de photosites (matrice RGGB) Couche Bleue : On ne trouve pas énormément d’image de cet objet sur internet. J’en vois deux principales en fait, celle de Stephane Zoll, et une autre de Capella Obs. Je ne saurai donc trop vous conseiller l’excellente page de @Stephane Zoll traitant des NP. Stéphane a tiré le portrait il y a déjà quelques années des NP que je viens de faire (PuWe1, LoTr5 et celle ci donc) plus beaucoup d’autres, ce dont je viens de me rendre compte. Tout comme ses autres prises, sa version de Jacoby1 avec sa FSQ est fabuleuse ! Une superbe source d’inspiration. http://astrosurf.com/zoll/PN.html Le lien de Capella Obs pour cette même NP, telescope Cassegrain F1800mm F3 de 60cm, en 13h de pose quand même ! http://www.capella-observatory.com/ImageHTMLs/PNs/Jacoby1.htm A bientôt pour d'autres NP méconnues, si possible avec un peu de physique derrière! Jean-Marc
  21. 6 points
    Bonjour à toutes et tous , Trouver enfin un peu de temps , c'est pas facile pour attaquer mes traitements de mes Vénus Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , traitement AS!3 , R6 , AstoSurface et PS . Vénus le 23/04/2020 en UV du …… , caméra ASI 290MM avec ( W47 + IR/Cut ) + Barlow TV X3 , sans ADC . black avec AstroSurface . toutes les images sont à 100% . Vénus le 24/04 en UV du …………caméra Basler acA3088 + Barlow APM 2.7 , sans ADC . j'ai essayé de trouvé un compromis , ni trop doux….. ni trop dur Vénus en RGB , caméra ASI 224MC , Barlow TV X3 , sans ADC . j'ai commencé mes essais avec le IR1000 , et voir surtout pour le traitement…………. on est mal , caméra Basler acA1300-60gm , 500 ms , 20 Fps , 30mn de pose . Vénus toujours en UV du……… le 25/04/2020 , caméra ASI 290 MM + Barlow APM 2.7 sans ADC , black aussi avec AstroSurface Vénus en IR1000 le 25/04/2020 , caméra ASI 290MM + Barlow APM 2.7 sans ADC , 35 et 30 mn , 200 ms et 132 ms pour la 2 , 5 et 7 FPS pour la 2 . Vénus en IR1000 le 26/04 , 30 mn pour les 2 premières et 40 pour la 3 , j'ai laissé tel que le FDC pour mieux percevoir……… les éventuels détails qui pourraient……..arriver un jour PS , bon………ben il reste encore 2 UV du 26 à venir pitêtre . Michel
  22. 6 points
    Bonjour à tous Voilà deux photos, le cinquième jours :-) Les nuages sont plus "nombreux" qu'hier soir et ils arrivent rapidement, trop rapidement !! Donc une photo de la Lune déjà "sous" les nuages :-) Photo 1 : photo d'ambiance au 24 mm à 500 ISO et au 1/6s Photo 2 : 1/20s à 500 iso Perl-Vixen 102/920 FL en prises de vues en one-shot Barlow AP 2X + le tube allonge de 35 mm Canon EOS 5D II Bon ciel
  23. 6 points
    Bonjour a tous, je suis un des premiers possesseur de cette nouvelle monture de chez GTD : E.FRIC j'ai pour l'instant pu l'utiliser 2-3 mois (pas autant que je l'aurais voulu avec cette météo de m**** de début d'année....) Enfin bref, j'ai profité du confinement actuel pour rédiger un petit rapport sur cette monture ! je vous laisserez lire le pdf, mais en résumé c'est une très bonne monture vraiment robuste avec un suivi très précis malgré l’absence d'encodeur (entrainement par friction) et avec un rapport qualité/charge supportée/prix très intéressant je trouve. Bonne lecture ! Nico TEST NOUVELLE MONTURE EFRIC.pdf
  24. 6 points
    Bonjour à tous ! Je reviens sur le forum après 15 ans d'absence, oui 15 ans !! Mais avec le confinement je me suis amusé à ressortir le télescope pour voir si on pouvait quand même choper quelque chose en ville sur un balcon... Et donc voilà M65 et M66 du 26 avril 2020. Skywatcher 114/900 sur EQ1 bidouillée et Canon 2000D. 78 poses (choisies sur 133, défaut de suivi) de 30s et 11 poses de dark à 1600 iso. Traitement avec Siril puis RawTherapee pour les niveaux. Il n'y a clairement pas assez de poses mais la pollution lumineuse m'empêchait d'aller plus loin, ce sera pour la prochaine fois A bientôt donc ! Raphael
  25. 6 points
    Bonjour; Hier soir, NGC 4725 et sa petite voisine NGC 4712 en 180 poses de 30s N200x1100 maison, TeenAstro, ASI533, PHD+webcam, Siril et courbe PS. Emmanuel
  26. 6 points
    Bonjour Julie, Et bien tu progresses vraiment vite ! Merci à Sauveur aussi pour la matière première. Je me permets quelques petits ajustements. Désolé d'être pénible, mais la base est si bonne que ça méritait un petit coup de pouce supplémentaire ? Un peu de niveaux, moins de saturation, un peu de couleurs... Et bonne continuation donc. Lucien
  27. 5 points
    Un siècle de passions ! Jean Dragesco est né en Roumanie, le 27 avril 1920, arrivé en France en 1941, naturalisé 1955, actuellement à Saint-Clément-de-Rivière prés de Montpellier. Jean a poursuivi ses études à la Sorbonne où il décroche un doctorat en sciences biologiques, au collège de France, ce fut le début d’une longue et brillante carrière dans le domaine de la zoologie mais également dans le domaine de l'astronomie où un astéroïde porte aujourd'hui son nom... Cet autodidacte est à l'origine d'une centaine d'articles et d'ouvrages sur l'astronomie, qu'il écrit tout au long de sa carrière. Il publie au moins 160 articles sur la protozoologie, les oiseaux et les mammifères qu'il photographie. Jean Dragesco est aussi l'inventeur du premier fusil photographique, le Dragesco Tar. C'est d'abord par le biais de cette discipline que nos vies ce sont croisées en 1989, j'étais alors un étudiant de 20 ans à la faculté de sciences de Montpellier. Lors d'un TP de Biologie, je montrais les photos d'une éclipse de lune réalisée avec mon newton de 210 mm à mes amis...observé de loin par le prof, ce dernier m'a gentiment glissé à l'oreille qu'il connaissait une dame au labo d'études du nom de Dragesco...le soir même je téléphonais à Jean, un appel qui restera inoubliable ! Imaginez l'excitation d'une telle rencontre après avoir dévoré ses ouvrages depuis de nombreuses années... j'allais enfin le connaître ! Sur les hauteurs du beau village de St Clément de Rivière je découvrais une superbe maison avec un très beau point de vue...sous la sonnette s'affichait un nom : DRAGESCO... je n'en croyais pas mes yeux ! En entrant, un fort accent Roumain m'accueille sans me voir, puis au fond d'un superbe salon aux larges baies vitrées une silhouette apparaît...avec un oeil vif comme l'éclair et une forte poignée de mains je découvre l'homme aux multiples facettes ! Professeur, directeur d'un laboratoire de ciliologie ( étude des protozoaires ciliés dont certains portent son nom) , photographe, cinéaste, écrivain, astronome, astrophotographe, testeur de pellicules, de filtres Kodak, dessinateur...et surtout infatigable passionné d'image ! Dans la foulée il m'entraîne dans son monde hors normes, un observatoire impressionnant, un labo photo incroyable et une armoire métallique remplie d'objectifs de haut niveau, Nikon, Leica, Zeiss etc., une foule d'accessoires dont je ne connaissais rien, un nombre incalculable de revues, d'ouvrages de référence, de clichés solaires et planétaires d'amateurs du monde entier et Français tels notre regretté Gérard Thérin , Christian Arsidi, Serge Deconihout, François Rouvières, Jean Dijon, Régis Néel...et tant d'autres ! De quoi être étourdi ! Nous prenons la direction de l'observatoire avec un superbe C.14 doté d'un filtre Daystar de 0.6 A, une lunette apo EDT de 180 mm, une Zeiss de 130mm une Vixen fluo de 106 mm une chambre de Schmidt Celestron de 200 mm F/1.5 et en attente le fameux Epsilon 300 F/3.8 surmonté d'une lunette guide apo de 150 mm F/9 elle même dotée d'un excellent objectif ainsi qu'un coronographe Lichtenknecker de 95mm. A l'époque je travaillais déjà à l'observatoire d'Aniane et nous allions bientôt l'équiper avec une partie du matériel de Jean... Le Schimdt Célestron de 203 mm F/1.5, l'Epsilon 300 F/3.8 sur monture ASKO 260 + une lunette triplet Christien APO de 150 mm F/9 et le coronographe de 95 mm. Nous allions régulièrement au cours de ces très belles époques, celles des années 90, passer quelques heures ensemble dans ce magnifique lieu d'observation... Aprés quelques années et en désaccord avec le directeur d'Aniane l'Epsilon 300 a été déplacé...chez moi de quoi passer des nuits blanches... il aura fallu s'équiper ! ( matériel d'hypersensibilisation du TP 2415 avec du Nidrac 10 avec 90 % d'azote et 10 % d'hydrogène). Là encore tout le matériel nécessaire à l'obtention d'une hypersensibilisation de qualité, densitomètre, pompe à vide, cuve chauffante et tous les conseils de Jean étaient à ma disposition. J'ai continué à fréquenter Jean durant de nombreuses années où j'appris tellement que ce soit en astronomie ou en microscopie ( un autre monde fabuleux ! ) Songez qu'il aura tout vu, le crac boursier de 1929, les machines à laver, les nouveaux avions, trains, tv etc...les ordis la guerre de 39-45, le choc pétrolier, l'homme sur la lune, les folies des années 80 , l'évolution technologique dans tous les domaines, l'an 2000 et... le coronavirus ! Je pense que beaucoup d'amateurs ont parcouru ses ouvrages et suivi ses multiples péripéties à travers le monde entier, ses missions au Pic du midi, ses recherches en Afrique, sur Butaré ou Cotonou et tous ses innombrables essais, tests et articles pour les revues spécialisées. A l'occasion de vos 100 ans aujourd'hui je tenais à vous dire Monsieur Dragesco, que l'astronomie d'amateur vous doit un immense respect et surtout un grand MERCI ! Bon anniversaire Jean ! Quelques liens et j'en oublie tant...y compris ses nombreuses décorations et récompenses ! http://www.astrosurf.com/luxorion/photo-hrdragesco.htm https://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:23159 http://adsabs.harvard.edu/full/1969LAstr..83..355D https://www.zobodat.at/publikation_series.php?as_l[0]=surnamenr&as_l[0][qt]=equals&as_l[0][v]=3295&as_l[1]=&view=list https://www.antiqbook.com/search.php?action=search&l=nl&author=DRAGESCO Les images d'époque... merci pour votre lecture Phil
  28. 4 points
    Salut à tous ! Après l'observation du groupe de galaxies HCG 44 dans le Lion (NGC 3190, NGC 3193, NGC 3185 et NGC 3187), cf. https://www.cypouz.com/croa/200325/ngc-3190-ngc-3193-ngc-3185, je me suis attaqué à un autre groupe de Hickson, HCG 68 ; dans les Chiens de chasse, cette fois. Ce n'est qu'une fois à l'oculaire que sa vision m'a rappelé l'observation récente de @fred-burgeot. La façon dont NGC 5350, NGC 5353 et NGC 5354 semblent converger vers l'étoile de mV 5,8 est très caractéristique ! À y regarder de plus près, NGC 5354 ne pointe pas véritablement dessus, mais ça fait vraiment illusion. La beauté du champ tient vraiment à leur disposition très particulière, ainsi qu'à la belle couleur de l'étoile proche. La différence d'aspect très marquée entre les différentes composantes y est aussi pour beaucoup, avec NGC 5350 qui apparaît comme la plus étendue mais diaphane, et contraste avec le couple serré formé par NGC 5353 et NGC 5354. C'est vraiment un très chouette champ ! Je n'ai pas vraiment cherché à voir NGC 5355, qui m'est toute seule apparue, très furtivement, lors de l'observation des trois autres. De la même manière, je n'ai pas cherché à voir NGC 5358, qui ne m'est pour sa part pas apparue. J'aurais peut-être dû insister et essayer de la trouver. Je n'en ai même pas fait l'effort, convaincu qu'elle me serait inaccessible... J'ai hésité à inclure NGC 5371, toute proche, à mon observation. Néanmoins, ça rentrait vraiment au chausse-pied à 77×, et je me suis aperçu que c'est à 154× que j'arrivais le mieux à détailler le groupe. Elle attendra donc ! Et puis j'avais déjà suffisamment bien de quoi m'occuper avec les quatre composantes du groupe Page web : https://www.cypouz.com/croa/200423/ngc-5350-ngc-5353-ngc-5354-ngc-5355 Objet : NGC 5350, NGC 5353, NGC 5354 et NGC 5355 Type : Groupe de Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 13h 53' 21" (NGC 5350) Déc. : +40° 21' 48" (NGC 5350) - Date, heure, durée : 23/04/2020, 22:03 TU, 1:09 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent nul, 13 °C - T1 (mvlonUMi 6,27), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 154× (champ de 17'), H = 75°. - NGC 5350 : Gx oblongue assez étendue vue VI2, orientée NE aux dimensions estimées à 2' × 1,3'. Une large zone centrale allongée de luminosité L2 est entourée d'une couronne allongée aux limites floues de luminosité L1. - NGC 5353 : Gx ovale vue VI1, orientée NO aux dimensions estimées à 1,5' × 0,6'. Elle est située à 5', PA 169, de NGC 5350. Un noyau stellaire de mV estimée à 13 est entouré d'une zone centrale ovale de luminosité L4 auréolée d'une couronne aux limites plutôt nettes de luminosité L2. - NGC 5354 : Gx légèrement allongée vue VI1, orientée E aux dimensions estimées à 1' × 0,8'. Elle est située à 3,8', PA 165, de NGC 5350 ; soit à seulement 1,2', PA 180, de NGC 5353. Un noyau stellaire plus faible est entouré d'une zone centrale arrondie de luminosité L3 enveloppée dans une couronne externe légèrement allongée indélimitable de luminosité L1. - NGC 5355 : Très faible Gx circulaire de luminosité uniforme L1 aux limites plutôt nettes, vue VI5, d'un diamètre estimé à 0,2'. Elle est située à 4,8', PA 108, de NGC 5350. Remarques : L'étoile de mV 5,8 située à 3', PA 238, de NGC 5350 apparaît orangée. La galaxie NGC 5358 située à 9', PA 125, de NGC 5350 n'a pas été vue.
  29. 4 points
    Bonsoir à tous, pas mal de brume ce soir, tout est trempé mais turbu assez sympa ! Voile d'altitude assez épais mais stable. Lunette 228 mm F/9 H-alpha + ERF 180 mm interne / Barlow 1.8x + basler 1920-155. env 1500 images sous AS3 et Astra image. Phil
  30. 4 points
    Salut Voici ma petite dernière fait sur deux bouts de nuits. Un groupe de galaxies assez connues!!! Je suis surpris de ne pas l'avoir vue passer ici! Alors, voici ma version de ce joli groupe CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg à moins 40 degrés Filtres Astrodon LRVB=220-30-30-30 minutes. Bin 1x1, et Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement Martin
  31. 4 points
    Bonjour à toutes et tous, Enfin un peu de répits avec la météo Voici ma lune à 40 % du 29/04/2020 photographiée en one-shoot au Canon 450D non défiltré avec l'objectif Bower 500mm à différente vitesse à 800 ISO Image 1 à 1/1600s : Image à 1/1000s : Image à 1/500s : Arrrgggg... Une grosse tâche sur la Lune Dommage, c'était ma préférée Et la dernière image à 1/250s : Vivement que je reçoive le nécessaire pour nettoyer mes capteurs. Mais pas avant mi-mai Bonne soirée à toutes et tous, bon ciel et surtout restez chez vous XavS
  32. 4 points
    Bonjour, La lune prise le 26 avril avec un APN EOS 100D au foyer du C11 (focale 1764 mm). Pose de 2s et 1/125s à 400 Iso. Bonne soirée. Mick
  33. 4 points
    Bonjour, Hier soir, malgré une météo vraiment hasardeuse, et malgré une Lune qui commençait à décliner, j'ai pu enfin tester ma nouvelle Barlow Televue 3x sur des formations lunaires connues. Dans l'ensemble, je suis assez satisfait de moi. Petit rappel du matériel utilisé : Dobson Orion XT10g (254 mm de diamètre / 1200 mm de focale) + caméra Zwo Asi 290MM + filtre rouge Kepler 23A + lentille de Barlow Televue 3x. Les cratères Theophilus, Cyrillus et Catharina (vous constaterez probablement de petites zones plus ou moins floues) : Rima Hypatia + cratères Sabine et Ritter :
  34. 4 points
    Faut pas se moquer de Newton comme ça. C'était un calcul super difficile. La légende dit même que nul homme n'est jamais assez fort pour ce calcul... Enfin bon, moi je constate surtout que depuis le passage de superfulgur ils ont mis une barrière autour du pommier. Coïncidence ? Je ne pense pas... jf
  35. 4 points
    Salut, pour avoir eu une EQ6 et plusieurs EM200, je peux dire qu'elles ne boxent pas du tout dans la même catégorie. Déjà rien que le viseur polaire de l'EM200 c'est une merveille de précision, peut-être même le meilleur VP au monde. Les vis de réglage en azimuth et hauteur c'est pareil, sur l'EM200 c'est très doux alors que c'est très difficile d'utiliser la vis en hauteur sur l'EQ6. Côté électronique, je lis beaucoup de négatif. Personnellement je pilote mon EM200 à partir de Skysafari, depuis mon smartphone ou ma tablette, soit en Wi-Fi avec l'ASiair, soit en bluetooth avec un boîtier SkyBT (qui coûte moins de 100 euros). Il suffit de brancher le petit boîtier ASiair ou SkyBT sur le port RS232 de la monture, et plus besoin de brancher la raquette, on pilote la monture directement depuis le smartphone. On fait une simple visée polaire, puis un alignement sur une seule étoile et Skysafari te pointe n'importe quoi pile dans le champ d'une caméra à petit capteur et le tout sans fil !! Des EM200 Temma2 on en trouve régulièrement dans les PA autour de 2500 euros. Il ne faut pas prendre de modèle en-dessous de la Temma2 (USD2, USD3, Temma2-jr), les moteurs sont trop lents (120x max), et les kit goto sur ces modèles coûtent trop cher. Donc soit du Temma2 d'origine (vitesse 250x 350x max), soit un modèle modifié avec kit FS2 (vitesse 700x max sous 30v ou 350x max sous 12V), mais pour avoir utilisé les 2, je dois dire que Temma2 + Skysafari c'est un bonheur à utiliser, donc non électroniquement elle n'est pas du tout à la ramasse. A mon avis il ne faut pas acheter d'EM200 en neuf, c'est trop cher compte-tenu de la concurrence actuelle, mais en revanche pour 2500 euros en occasion c'est difficile de trouver meilleur rapport qualité/prix. Ma dernière Temma2 en date sera sans doute ma dernière monture, je l'ai mesurée à 4.6" d'arc d'erreur périodique, soit 2x plus précise que les spec (elle est donnée pour + ou - 5" d'erreur). Après ça, tu as l'AZEQ6 qui est mieux finie à mon sens que l'EQ6, et si tu la prends par exemple chez Pierro avec bulletin d'erreur, c'est un très bon choix également.
  36. 4 points
    Salut, Je vous présente M101 que j'ai shooté sur 3 nuits la semaine dernière. Lacerta 250/1000 ; qhyccd 174 MM. Poses unitaires de 4 secondes, 4h40 de luminance après trie manuel des brutes (la meilleurs méthode pour enlever les satellites) ; 50 minutes par couche couleur. Je vois qu'il y a un peu de vignettage avec ce nouveau set up, je ferai des flats a l'avenir.
  37. 3 points
    Quel rapport, direz-vous...? Eh bien si ! J'ai profité de cette période de confinement, de réflexion et d'accalmie pour réaliser, pour mon Dob perso (250/1250), une mise au point électrique, à partir d'un simple moteur de barbecue, alimenté sous 1,5 V, par le biais de deux boutons poussoirs. Une poulie "Lego", une petite sangle de transmission et un bras tendeur, qui sert également de débrayage pour l'approche manuelle de la MàP. Et le tour est joué ! A moi les mises au point sans vibrations... !
  38. 3 points
    Un peu d'activité solaire cette semaine. (timide) Le mauvais temps arrive, fallait pas rater l'occasion. Avec la lunette achro 120/600 + prisme de Herschel + asi290mm + filtre ND 3 + filtre Continuum 540nm Mosaïque de 6 images au foyer de la lulu. Bon ciel
  39. 3 points
    Voici par exemple ce que cela donne en fonction du nombre de trous. D'abord un trou (=disque blanc), puis deux, puis quatre et enfin le miroir complet uniquement obstrué par le secondaire.
  40. 3 points
    Peut-être serait-il intéressant de mettre cet instrument dans les mains de @jldauvergne ou d'un autre membre de l'équipe de Ciel & Espace afin de le passer à la moulinette. Je pense que nous sommes tous curieux de voir ce que ce tube a dans le ventre!
  41. 3 points
    bonjour, une petite jupiter ce matin, juste pour participer. Il est vrai que vu la hauteur sur l'horizon, c'est bien compliqué. asi 224 avec filtre IR 685 et ADC telescope CFF 350 F/D 17
  42. 3 points
    Bonsoir et bonne chance, aussi
  43. 3 points
    C'est parti !! La semaine prochaine va être très occupée... Ph
  44. 3 points
    Bonjour à tous, Le temps moche est revenu, alors on traite. 2 croissant du 26 et 27 avril.
  45. 3 points
    Comme il est indiqué en début de sujet, sa vocation semble être caméra grand champ, corrigée quasiment comme un RC, moins d'astigmatisme, moins de courbure, moins d'obstruction. Pas fait pour du visuel ça malgré la moindre obstruction par rapport à un RC.
  46. 3 points
    bonjour et bravo pour ce tuto pierre-alain , tu utilises deux clichés pour faire ce mon.. non , cette manip hdr oo un seul suffit ? bonne journée ! paul
  47. 3 points
    et des jumelles ?
  48. 3 points
    Sinon... un télescope, deux yeux, un papier, un crayon... zéro câble. qui dit mieux ?
  49. 3 points
    https://www.nasa.gov/feature/goddard/2020/hubble-watches-comet-atlas-disintegrate-into-more-than-two-dozen-pieces Hubble Watches Comet ATLAS Disintegrate Into More Than Two Dozen Pieces
  50. 3 points